Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 17:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec David Brunet
(Entrevue réalisée par Krzysztof Radzikowski et extraite de www.amigapodcast.com - septembre 2016)


Nous revoilà ! Notre invité du jour est David Brunet, le gars derrière le site Web Obligement. Obligement est l'un des sites les plus populaires dans le monde Amiga. Et ce n'est pas grave s'il est tout en français ;). Son outil de traduction fonctionne bien. Place à l'entrevue.

David Brunet - Quel a été votre premier contact avec un ordinateur ? Était-ce avec un Amiga ?

Mon premier contact avec des ordinateurs fut à l'école, quand j'avais 8 ou 9 ans. Le gouvernement francais avait lancé un plan pour populariser les ordinateurs dans les écoles. Ce plan était nommé "Informatique Pour Tous". Nous nous amusions avec des ordinateurs 8 bits et le fameux langage LOGO. Vous pouvez lire une entrevue avec Jean-Pierre Chevènement (ministre français de l'Éducation Nationale en 1985), à propos de ce plan sur obligement.free.fr/articles/itwchevenement.php.

Plus tard, à la maison, mon premier ordinateur fut un Commodore 128D. Il m'a été prêté par Daniel, un voisin qui venait de s'installer et qui était un fan d'ordinateurs. Il disposait de plusieurs machines dont un... Amiga 500 ! Avec des amis, on allait l'embêter afin de pouvoir jouer aux jeux Amiga chez lui.

- Quel fut votre premier Amiga (type, configuration) ? Aviez-vous d'autres modèles ? Quel Amiga utilisez-vous actuellement ? Utilisez-vous des Amiga NG ? Si oui, lesquels ?

J'ai acheté mon premier Amiga en 1991. Il s'agissait de l'un des A500 de mon voisin. Il disposait de la ROM 1.2 et n'avait aucune extension. J'ai ensuite acheté un Amiga 500+ et je l'ai étendu avec plus de mémoire (5,5 Mo, whaou !) et des lecteurs de disquette externe (3,5" et 5,25"). Bien que j'utilisais de temps à autre Protracker, Deluxe Paint et Demomaker, je restais avant tout un gamin qui pratiquait les jeux vidéo. Mais les choses ont changé en 1996 quand j'ai acheté un Amiga 1200 doté d'un disque dur. Ce fut une nouvelle ère avec la découverte du système d'exploitation Amiga. J'ai passé des années à configurer et personnaliser mon Workbench. C'était bien amusant mais pas vraiment productif... :-)

Cet Amiga 1200 fut ensuite étendu avec diverses cartes accélératrices (Blizzard 1230, Blizzard 1260, BlizzardPPC), de la mémoire et des périphériques. Il fut également mis en tour mais la machine, avec tous ces correctifs et extensions, n'était pas très stable. Je l'ai utilisé jusqu'en 2003 date à laquelle j'ai pris le wagon de MorphOS avec l'achat d'un Pegasos G3.

Maintenant, en termes de "vrais Amiga", je n'utilise qu'uniquement et rarement un A1200 avec une carte accélératrice Blizzard 1230, et seulement pour jouer.

Ma machine principale est actuellement un Power Mac G5 sous MorphOS. C'est le chemin naturel pour moi après avoir utilisé des Amiga PowerPC. Elle est puissante, peu chère et compatible avec les logiciels Amiga (merci à MorphOS !).

- Quelles sont vos inspirations ? Vous avez créé Obligement, l'un des sites Amiga les plus célèbres. Et votre site n'est même pas en anglais !

Mon inspiration provient de ma passion pour l'Amiga. L'Amiga est une machine complexe avec une histoire complexe et une communauté complexe. Trouver des idées d'articles dans tout cela n'est pas trop difficile.

- Pouvez-vous nous parlez de votre travail ? Comment avez-vous débuté ? Et pourquoi ?

J'ai démarré Obligement avec un ami, Christian, en 1997. Avant cela, Obligement était le nom de nos correspondances : des courriers écrits avec Wordworth au sujet de notre grandissante passion commune : l'Amiga. En 1997, ces courriers devinrent un petit fanzine sur papier. Nous avons sorti six numéros sur papier la première année et nous sommes ensuite passés sur format électronique :
  • Disquette (réalisé avec Scala) - 6 numéros.
  • Disquette (réalisé avec Blitz Basic) - 7 numéros.
  • Disquette (réalisé avec AmigaGuide) - 2 numéros.
  • Disquette (réalisé avec Blitz Basic, avec gestion RTG) - 14 numéros.
  • Internet (archives en HTML) - 14 numéros.
  • Et finalement un site Web complet.
Vous pouvez lire l'histoire détaillée d'Obligement sur cette page : obligement.free.fr/articles/obligement_histoire.php.

Je travaille tous les jours ou presque sur Obligement. Ce n'est pas vraiment un travail, c'est plus une passion ou un passe-temps. Je ne gagne pas d'argent avec (c'est plutôt le contraire :-)). Il n'y a pas vraiment "d'équipe Obligement" puisque je travaille seul avec l'aide de quelques relecteurs (merci à Marc, Mickaël et Serge !) et traducteurs (merci à Yann-Gaël !). Trouver des rédacteurs est toujours difficile et trouver des rédacteurs réguliers est presque impossible de nos jours.

- Il y a quelques mois, le code source d'AmigaOS 3.1 a fuité. Pensez-vous qu'il est temps de rendre gratuit AmigaOS classique, ou mieux, de le rendre Open Source ?

La fuite d'AmigaOS a réactivé le problème. C'est vrai, AmigaOS classique devrait être gratuit et disponible légalement pour tous. Le rendre Open Source ? Non, je pense que cela engendrerait un désordre avec de nombreuses versions différentes plus ou moins compatibles entre elles.

- Les cartes Vampire et la technologie FPGA ont un grand succès. Pensez-vous qu'elles pourraient être notre avenir ? Peuvent-elles réunir la communauté ?

La technologie FPGA est maintenant pleinement adaptée pour une chose comme l'Amiga Classic. Elle est assez puissante pour "émuler" la machine et la surpasser. Mais souvenez-vous qu'elle ne peut que lancer la logithèque AmigaOS 68k, donc que l'on soit avec un petit FPGA ou un FPGA super-rapide, le problème reste le même : que puis-je faire avec un Amiga FPGA ? Actuellement, les utilisateurs d'Amiga FPGA jouent aux jeux et c'est tout. Les activités sérieuses semblent être presque impossibles car nous n'avons pas d'applications modernes sur AmigaOS 68k.

Peuvent-ils réunir la communauté ? Malheureusement non. Pour les utilisateurs de MorphOS ou d'AmigaOS 4, le FPGA est un pas en arrière. Ils peuvent déjà utiliser les applications Amiga Classic sur leurs machines.

- Que pensez-vous du PowerPC pour les Amiga Classic ? Et de la carte PowerPC Sonnet ?

Les cartes PowerPC pour Amiga étaient une bonne idée... en 1996. Le PowerPC sur Amiga Classic fut un exploit réalisé par Phase 5 (personne dans le monde ne l'a réédité). Maintenant, nous disposons de plein de machines NG PowerPC qui font tourner diverses saveurs de nos systèmes d'exploitation bien aimés, donc l'intérêt est faible. De plus, nous pouvons uniquement utiliser PowerUP ou WarpUP sur ces cartes (en plus de quelques versions inutilisables de MorphOS et AmigaOS 4), ce qui n'est pas intéressant de nos jours.

La carte Sonnet sur Amiga est cependant un bon défi pour les bidouilleurs et est parfaitement en accord avec l'esprit de l'Amiga.

- Que pensez-vous des Amiga NG (AmigaOS 4.1, MorphOS, AROS) ?

Sans les Amiga NG, nous continuerions à utiliser des machines peu puissantes avec un système d'exploitation manquant de fonctionnalités. Les applications modernes comme la lecture de vidéos HD et la navigation Web seraient presque impossibles. Merci aux trois variantes d'Amiga NG : nous pouvons continuer à utiliser un "Amiga" pour des applications modernes. Certaines personnes les utilisent de façon quotidienne sur leurs machines.

- Que pensez-vous d'AROS Vision (68k) ? Il permet d'utiliser un système moderne sur du matériel classique.

Je n'ai jamais utilisé AROS Vision. Mais l'idée est bonne. C'est une belle façon d'améliorer le système, on peut exécuter d'anciens logiciels mais aussi des nouveaux apportés par AROS. Merci à Olaf Schönweiß pour cela !

- Est-ce que nos développeurs devraient vendre (pour pas cher) leurs jeux ou applications afin de financer leur passe-temps ? A mon avis, oui. Que pensez-vous de cela ?

Le shareware a toujours existé. Donc si des développeurs souhaitent vendre leurs applications, ils sont libres de le faire. Être payé pourrait encourager les développeurs mais le marché Amiga est divisé et si petit que les sommes générées peuvent être ridicules comparées au temps nécessaire pour créer ces applications. Dans ce cas, les développeurs peuvent se sentir inutiles et démotivés.

Fabien Coeurjoly a travaillé gratuitement sur Odyssey (une grosse application utile dans le monde Amiga). A la fin, il a récolté une cagnotte de 7500 $. Ceci est un bon exemple de paiement : développez gratuitement une application pour vos propres besoins, améliorez-la comme vous le voulez et finalement organisez une cagnotte. Dans ce cas, tout le monde est content : le développeur, les utilisateurs qui ont contribué à la cagnotte et même les utilisateurs qui n'ont rien donné.

- Quels sont vos plus gros succès sur Amiga ou Obligement ?

Mon principal succès est le projet Obligement dans son ensemble. Les magazines qui tiennent 20 ans sont rares, en particulier dans le domaine informatique. De plus, avec plus de 5100 articles, Obligement est devenu une véritable base de connaissance pour l'Amiga. Et c'est gratuit !

Si vous souhaitez plus de détails, je peux notamment indiquer ces projets qui m'ont tenu à coeur :
  • La Liste Des Jeux Amiga. C'est une liste qui recense tous les jeux Amiga, gratuits ou commerciaux, depuis la naissance de l'Amiga jusqu'à nos jours. Sa réalisation est un travail de titan. J'y travaille toutes les semaines et surtout à la fin de chaque année pour y intégrer les nouveautés de certains sites comme Aminet, OS4Depot, etc.

  • Le dossier "L'Amiga dans le monde". J'avais lancé cette idée : quel est l'état de l'Amiga dans les différents pays du monde ? Une vingtaine de personnes m'ont aidé à réaliser ce dossier bien intéressant. J'aimerais bien faire une édition plus récente de ce dossier mais la situation de l'Amiga s'est encore dégradée depuis cette date (2000) et je ne suis pas sûr qu'il y aurait beaucoup de choses à dire de plus.

  • L'entrevue de Carl Sassenrath. Réalisée par Sébastien Jeudy pour fêter le 1000e article sur Obligement, ce fut sans doute l'article d'Obligement le plus lu avec plus de 3000 lectures en quelques jours.

  • L'intégration du magazine Amiga News dans Obligement. Il s'agissait du magazine papier de référence en France. Son OCRisation a nécessité beaucoup de travail (sans compter la mise en page, la relecture, l'ajout de captures d'écran...).

  • La rubrique d'actualité bimensuelle, très lue, et qui demande un effort de concision. Rédiger cette rubrique me permet par ailleurs d'être moi-même bien informé de l'actualité Amiga. :-)

  • L'Amiga Games Hit Parade, qui récompense tous les ans les meilleurs jeux sur Amiga. Au fil des ans, il est devenu le seul (et donc le plus important :-)) hit parade de ce genre.

  • L'histoire de l'Amiga. C'est un gros dossier qui ne sera jamais terminé car l'histoire ne s'arrête jamais. De nombreuses corrections et ajouts y ont été intégrés afin d'en faire quelque chose de véridique et objectif.

  • Je peux aussi noter le comparatif AmigaOS 4.1 contre MorphOS 2.3 sur Pegasos II. C'est un article qui a dépassé les frontières de l'Amiga et qui fut relayé dans des sites internationaux comme OSNews. J'avais aussi envoyé une brève aux sites Amiga : l'un d'eux, Amigans, était content de publier l'information mais quand l'administrateur du site a vu les résultats très dévaforables à AmigaOS 4.1, il a cantonné l'information dans une sous-rubrique ("Too hot do handle") à l'abri des regards des visiteurs du site...
- Le français n'est pas une langue très populaire. Êtes-vous satisfait du traducteur automatique de Google ? Est-il suffisamment bon pour un site technique ?

Au début, Obligement n'était qu'en français et focalisé sur les utilisateurs français. La langue n'était donc pas un problème. Mais avec l'apparition du site Web, une traduction en anglais est devenue nécessaire.

Il y avait donc deux solutions : écrire les articles en anglais et traduire les anciens (trop fastidieux pour moi) ou bien trouver un moteur de traduction automatique. La première version de Google Translator était terrible avec quelques traductions amusantes (*). Mais ce moteur s'est peu à peu amélioré. Il n'est pas correct grammaticalement mais je pense (j'espère :-)) que les utilisateurs non francophones comprennent la plupart des textes sur Obligement.

* Voici une anecdote avec Trevor Dickinson d'A-EON Technology à propos de la traduction : dans sa première entrevue pour Obligement, il disait "J'ai beaucoup de passe-temps, comme le vol". En français, "vol" peut vouloir dire deux choses : s'envoler ou... dérober ! Donc quand Trevor a cliqué sur la traduction en anglais, il découvrit que son nouveau passe-temps était de dérober. :-)

Son entrevue en anglais et français :
- Notre communauté est divisée : AmigaOS 4, MorphOS, AROS et Amiga Classic. Ce n'est pas très bon pour l'avenir de l'Amiga. Est-ce que l'on peut faire quelque chose ? Peut-on à nouveau être réuni ?

Il y a quelques années, j'aurais été d'accord avec vous. Mais maintenant, je pense que différentes saveurs pour l'Amiga signifient plus de choix pour les utilisateurs. Cette situation de division permet en outre à l'Amiga de ne jamais vraiment mourir. Par exemple, si AmigaOS 4 échoue, nous pouvons compter sur les trois autres.

Malheureusement, la communauté ne peut plus être réunie. Tous les projets actuels sont trop différents et ont leur propre chemin. Cela dit, nous pouvons peut-être collaborer sur certains projets logiciels (Odyssey, MUI, les applications Hollywood...) ou matériels (AmigaOne X5000), mais ce n'est que mon opinion.

- Dans cette situation divisée, comment pouvons-nous développer des logiciels ? Par exemple, MUI est différent sur AmigaOS et MorphOS, sans compter qu'AROS dispose de Zune. Peut-être devrions-nous avoir une seule équipe de développeurs pour MUI, Odyssey, etc. puis porter ces logiciels sur les différents systèmes ?

La situation actuelle de MUI est assez problématique. Et il semble que les développements de MUI vont continuer à être éclatés entre différents groupes de personnes.

La meilleure version de MUI est celle de MorphOS. L'idéal serait de rendre Open Source cette version de MUI, pour permettre aux autres systèmes de l'avoir. Mais comme MUI est un élément central de MorphOS, cela ne va sans doute jamais arriver.

En règle général pour les développements Amiga, le mieux serait de publier chaque logiciel pour chacun des systèmes ou bien d'ouvrir leur code source. Ceci est déjà le cas pour certains logiciels, mais ce n'est pas la norme. Je suis sûr que les utilisateurs de MorphOS seraient contents de voir certaines applications AmigaOS 4 portées sur leur système, et vice-versa.

- La sortie de l'AmigaOne X5000 a été repoussée. Que pensez-vous de cet ordinateur ? Et de l'A1222 Tabor ? L'Amiga 68k est-il le meilleur choix ? Vous avez entendu parler de l'Amiga Reloaded : est-ce une bonne approche ou pouvons-nous avoir mieux ?

Les projets matériels d'A-EON Technology sont fous (dans le bon sens du terme). Trevor Dickinson a une passion, l'argent et l'ambition, et il en fait une réalité. Il essaye de garder vivant le rêve Amiga, c'est fantastique !

L'AmigaOne X5000 semble être une machine puissante et moderne. Je l'ai vu tourner il y a quelques mois lors du rassemblement "Amigâteries" en France. Je pense que la machine peut être intéressante pour les enthousiates d'AmigaOS 4 qui ne possèdent pas d'AmigaOne X1000. Mais pour les actuels utilisateurs d'AmigaOne X1000, les spécifications sont assez semblables entre les deux machines et c'est donc moins intéressant. L'AmigaOne X5000 est aussi dédié à MorphOS mais ce système peut aussi fonctionner sur des puissants Power Mac G5 et je pense que le X5000 ne sera pas super intéressant ici (exception faite pour l'utilisation de cartes graphiques modernes).

L'AmigaOne 1222 est un projet pour les utilisateurs intermédiaires. Pour une machine PowerPC, c'est de l'entrée ou du milieu de gamme. Ce que je crains concerne uniquement son prix. Les utilisateurs d'AROS et de MorphOS peuvent avoir accès à des machines puissantes et très peu chères, alors que les utilisateurs d'AmigaOS 4 n'ont que des machines chères (mais neuves). Dans un monde de produits informatiques peu chers, où est la place pour ce genre de machines ?

Le projet Amiga Reloaded peut être une belle idée seulement s'il ajoute beaucoup de fonctionnalités intéressantes à l'Amiga Classic. De nombreux utilisateurs Amiga disposent déjà d'un A1200 ou d'un A600 avec une carte accélératrice et divers périphériques. Sans compter que nous avons déjà plusieurs matériels ou projets de matériels pour l'Amiga Classic (Minimig 1 & 2, MiST, Vampire...). L'Amiga Reloaded n'est qu'une machine AGA avec un port pour cartes Compact Flash et un port d'extension pour une carte réseau. C'est trop peu selon moi.

- AmigaOS 4 en émulation sous WinUAE est un grand succès. Au lieu d'utiliser du matériel PowerPC, peut-être que la meilleure solution serait l'émulation avec une puissante machine Intel ?

Je vois plutôt le couple WinUAE/AmigaOS 4 comme une solution pour les gens en dehors de la scène Amiga leur permettant de tester la dernière version d'AmigaOS. L'ISO d'AmigaOS 4.1 Final Edition est assez peu chère et disponible sur le site d'Amiga Forever, donc c'est tout à fait adapté à ce genre d'utilisateurs.

Sur le long terme, si l'émulation est plus rapide et qu'elle gère également MorphOS, alors elle peut devenir une solution viable pour une utilisation quotidienne (du moins pour moi).

- Peut-être que la meilleure solution est finalement de changer d'architecture ? Intel ou ARM ? Ou peut-être de créer un nouvel AmigaOS NG par-dessus le noyau Linux et avec une interface graphique Amiga ?

Le changement d'architecture semble être inévitable. Mais souvenez-vous qu'actuellement, de nombreux utilisateurs Amiga continuent à utiliser leur Amiga 68k. Donc même après un changement d'architecture, les Amiga PowerPC continueront eux aussi à être utilisés. Dans ce cas, la déjà divisée communauté Amiga sera encore plus divisée !

Pour AROS, le changement d'architecture a eu lieu dès le départ. Les processeurs x86 offrent à AROS une puissance incroyable, meilleure que le meilleur Power Mac G5 ou le futur AmigaOne X5000. La faiblesse de ce système d'exploitation est son incompatibilité avec la logithèque Amiga. Par exemple, si vous souhaitez lancer Personal Paint, vous devez lancer UAE...

Pour MorphOS, j'espère que le changement d'architecture arrivera vraiment. Par exemple, la limite de mémoire (1,5 Go, et 1,7 Go dans la prochaine version 3.10) est un obstacle de plus en plus gros. Un nouveau MorphOS avec une limite mémoire plus large serait d'une grande utilité. Je ne me vois pas dans cinq ans avec un système capable d'utiliser seulement 1,7 Go de mémoire. Mark Olsen travaille sur ce MorphOS NG depuis quelque temps maintenant. C'est un talentueux programmeur et beaucoup d'utilisateurs de MorphOS comptent sur lui (allez allez Bigfoot !). Enfin, le fait que ce soit un processeur Intel ou ARM n'est pas un problème, nous avons seulement besoin d'un système qui soit facilement portable.

- Pour les nouveaux venus, quel Amiga conseillez-vous ? Classic ou NG ? Ou l'émulation ?

Pour les nouveaux venus, je conseille l'émulation. C'est presque gratuit et on peut lancer des milliers d'applications, et certaines d'entre elles sont uniques sur Amiga.

Je voudrais également conseiller les Amiga NG mais après les avoir montrés à quelques amis, ils m'ont presque tous dit "mais je peux déjà faire cela sur ma machine Linux !". C'est triste de dire cela mais les utilisateurs de Linux ou Windows ne trouveront rien d'intéressant dans nos systèmes. Je pense donc que les systèmes Amiga NG ne sont probablement bien adaptés que pour les utilisateurs actuels.

- Quels sont les projets futurs d'Obligement ?

L'objectif principal est de continuer l'ensemble du projet : plus d'articles et d'informations à propos de l'Amiga. Cela signifie de nouvelles entrevues avec des personnalités Amiga, de nouveaux tutoriels, de nouveaux tests, de nouveaux reportages, la mise à jour de la Liste Des Jeux Amiga, etc. Il y a en permanence des nouveaux projets d'articles mais le temps libre et la motivation ne sont pas toujours au rendez-vous. :-)

Voici quelques projets que je voudrais réaliser/terminer :
  • Continuer à écrire l'histoire de l'Amiga.
  • Écrire les rubriques d'actualité pour les premières années de l'Amiga (actuellement, Obligement dispose des rubriques d'actualité de 1988 à nos jours, mais pas pour les années 1985-1987).
  • Faire plus d'entrevues avec d'anciennes personnalités du monde Amiga.
  • OCRiser les magazines Amiga français.
  • Refaire la section "Galeries" du site avec plus d'images et un nouveau menu.
- Quel est l'avenir de notre communauté et de l'Amiga ? Nous sommes de plus en plus vieux, y a-t-il une chance de rendre l'Amiga plus utilisable ?

Eh oui, la communauté Amiga est de plus en plus âgée. Il n'y a pas de sang neuf. Tous les jeunes développeurs font leurs études avec des environnements Windows/Linux/Mac OS X. Donc la fin de l'Amiga arrivera probablement dans quelques décennies par manque d'utilisateurs...

Pour l'Amiga Classic, l'émulation peut être une solution et WinUAE est déjà très bon pour cela. Pour les Amiga NG, ils sont en mode "survie" depuis déjà un long moment et ils n'attirent qu'un petit nombre de nouveaux utilisateurs. Peut-être qu'un changement d'architecture (nous devons dépasser les limites actuelles de nos systèmes) et un changement dans la politique de licence (rendez-les gratuits !) pourront perpétuer ces systèmes. Mais d'ici là, nous devons profiter de nos Amiga, quelle que soit leur saveur.

- Je vous remercie pour vos réponses.

Merci Krzysztof pour cette entrevue. Je voudrais dire un dernier mot pour la communauté Amiga : faites quelque chose avec/pour votre Amiga ! Programmez, composez de la musique, dessinez, écrivez des articles, faites une traduction, organisez un rassemblement... Si tout le monde fait une "petite chose" (au lieu de papoter sur les forums :-)), la situation de l'Amiga sera bien meilleure.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]