Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 20 octobre 2017 - 03:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 

Glossaire


Choisissez un caractère...
0 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A

A\Box : Projet de machine PowerPC par Phase 5 en 1996-1997.
A1 : Diminutif d'AmigaOne.
A300 : Diminutif d'Amiga 300.
A500 : Diminutif d'Amiga 500.
A500+ : Diminutif d'Amiga 500+.
A500++ : Carte mère, à l'état de prototype, basée sur un processeur 68030. Prévu pour être placée dans un boîtier d'A500.
A570 : Lecteur de CD simple vitesse pour Amiga 500/500+ créé par Commodore en 1992.
A600 : Diminutif d'A600.
A690 : Nom pré-commercial du lecteur de CD A570.
A1000 : Diminutif d'Amiga 1000.
A1200 : Diminutif d'Amiga 1200.
A1500 : Diminutif d'Amiga 1500.
A2000 : Diminutif d'Amiga 2000.
A2200 : Prototype d'Amiga basé sur la carte mère d'une CD32, conçu par Computer Answer/AmiTech.
A2500 : Diminutif d'Amiga 2500.
A3000 : Diminutif d'Amiga 3000.
A4000 : Diminutif d'Amiga 4000.
A4030L (et A4060L) : Projet d'Amiga portable initié par QuikPak en 1996-1997.
A5000 : Prototype de clone d'Amiga conçu par DCE. Basé sur un processeur 68030 ou 68040 et sur le jeu de composants AGA.
A5A00 : Ordinateur conçu par New Star/Rightiming Electronics Corporation en 1996. Équipé d'un processeur 68000. Clone de l'Amiga 500 pour les marchés chinois, taiwanais et hongkongais.
A5000 : Prototype de clone d'Amiga conçu par DCE. Basé sur un processeur 68060 et sur le jeu de composants AGA.
AA : Automatic Answer. Signal indiquant qu'un modem est prêt à répondre à l'arrivée d'un appel.
AA : Advanced Amiga. Ancien nom du jeu de composants AGA.
AA+ : Jeu de composants annoncé par Commodore fin 1992, mais qui n'est jamais sorti. Il était prévu pour équiper les Amiga d'entrée de gamme de 1994.
AA+ : Jeu de composants annoncé par Mick Tinker en 1998. Cet AA+ n'a jamais été terminé. Il devait être la prochaine génération d'AGA, plus performance. Sa particularité est qu'il devait regrouper en une seule puce les composants Alice, Lisa et Paula. Seuls les deux CIA auraient été gardés tels quel.
AA2 : Amiga Anywhere 2. Système, ou machine virtuelle, permettant de lancer des applications conçu pour lui sur toute une série de appareil différent. Créé par Amiga Inc. en 2008.
AA3000 : Ordinateur prototype de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Il est équipé d'un processeur 68030, du jeu de composants AGA et d'un DSP. C'est l'une des deux tentatives de Commodore de créer un Amiga 3000 à base d'AGA, l'autre étant l'Amiga 3000+.
AAA : Advanced Amiga Architecture. L'AAA (prononcé "triple a") est un jeu de composants qui fut en développement dans les laboratoires de Commodore mais qui n'a jamais été terminé. L'AAA est basé sur quatre circuits intégrés VLSI : Andrea, Monica, Mary, Linda.
AAC : Advanced Audio Coding. Également appelé MPEG-2 AAC ou MPEG-2 NBC, c'est un format de compression pour l'audio. Les fichiers AAC codés à un débit de 96 kbit/s offrent une qualité audio légèrement meilleure que celle des MP3 codés à 128 kbit/s.
AAAA : American Association Against Acronyms. Association américaine contre les acronymes, qui sont extrêmement ptésents dans le domaine informatique.
AAAI : American Association for Artificial Intelligence. Association américaine en faveur de l'intelligence artificielle, fondée en 1979 en tant que société scientifique. www.aaai.org.
AAT : Average Access Time. Temps d'accès moyen. Temps mis en moyenne pour accéder à une information sur un disque, il est utilisé pour en caractériser la vitesse.
Abandonware : Logiciel abandonné. Technique utilisée par les entreprises en difficulté qui abandonnent leur logiciel à la communauté en tant que cadeau.
ABC : Langage d'apprentissage à l'origine simple, conçu pour remplacer le Basic, et qui s'apprend théoriquement en quelques heures.
Abend : ABnormal END. Fin anormale d'un programme, suite à un bogue, une fausse manipulation, une action malintentionnée.
ABI : Application Binary Interface. Interface binaire-programme. Une ABI décrit une interface bas niveau entre les applications et le système d'exploitation, entre une application et une bibliothèque, ou bien entre différentes parties d'une application.
ABIOS : Advanced Basic Input Output System. BIOS étendu des ordinateurs PS/2 d'IBM, conçu pour utiliser le multitâche et permettre l'exploitation optimale de la machine sous OS/2.
AC : Alternative Current.
AC's Guide for the Commodore Amiga : Magazine Amiga américain édité par Pimpub.
AC3 : Extension du nom des fichiers contenant des données audio au format Dolby Digital. Standard de codage audionumérique, compressé et multicanal, sans perte subjective de qualité, mis au pont par Dolby (troisième génération de codage de Dolby d'où AC3).
ACAP : Application Configuration Access Protocol, Protocole d'accès à des configurations d'application. Protocole permettant de stocker sur un serveur distant les réglages des applications.
Accelerando : (italien) Terme musical : en accélérant, en jouant de plus en plus vite.
Accélération : Cette option permet d'accélérer la vitesse de déplacement du pointeur de la souris alors que la vitesse de déplacement de la souris reste constante. Le paramètre d'accélération permet d'obtenir une très grande précision du pointeur lorsque vous déplacez à peine la souris, tout en bénéficiant d'un déplacement très rapide à l'écran si le mouvement de la souris est plus long.
Accélérateur/trice : Ce dit d'une carte qui améliore la vitesse d'un ordinateur. Par exemple une carte accélératrice qui dispose d'un meilleur processeur que l'ordinateur hôte.
Accès direct : Mode d'écriture ou de lecture de données se faisant au moyen d'adresses qui repèrent l'emplacement de ces données.
Accès efficace : Un accès à la mémoire cache est dit "efficace" quand on y a trouvé l'information recherchée (soit parce qu'on l'avait déjà utilisée peu avant, soit parce qu'elle y avait été placée par anticipation). Contraire : accès manqué.
Accès multiple : Technique permettant à plusieurs utilisateurs de tirer parti en même temps de ressources partagées.
Accès primaire : Accès "de base" au réseau Numéris, comprenant 30 canaux B et un canal D.
Accès séquentiel : Mode d'écriture ou de lecture de données, effectuée en suivant un ordre préétabli de rangement. Anglais : serial access.
Accès séquentiel indexé : Quand on doit parcourir, lors d'une recherche, tout ou partie des informations d'un fichier pour obtenir ce que l'on souhaite. Pour aller plus vite, on peut indexer le fichier et cela donne un accès séquentiel indexé, qui fut pendant longtemps la forme la plus achevée de gestion de base de données. Contraire : accès direct.
Access : Ordinateur conçu par Index Information en 1997. Équipé d'un processeur 68020 et du jeu de composants AGA. Destiné aux marchés de l'éducation, des kiosques et de l'affichage public.
Account : En français : abonnement ou compte. Se compose souvent d'un code d'accès chiffres et lettres.
Accupage : Technologie permettant le réglage automatique du contraste et de la luminosité des scanners de Hewlett-Packard.
ACF : Advanced Communication Function. Programme contrôlant les communications sous SNA.
ACIA : Asynchronous Communications Interface Adapter. Circuit intégré conçu par Motorola permettant de convertir les données d'un port série en données parallèles et réciproquement.
ACK : ACKnowledged ou ACKnowledgement. Code indiquant un accusé de réception dans une transmission, il n'y a pas eu d'erreur et l'équipement (par exemple un modem) et l'expéditeur peut alors envoyer le paquet de données suivant.
ACPI : Advanced Configuration and Power Interface. Norme permettant de mettre en veille un micro-ordinateur, lui permettant de se réveiller en 10 à 15 secondes, et donc d'être utilisé en tant que réveil-matin, programmateur de magnétoscope, répondeur téléphonique,...
Acquisition : Synonyme de numérisation. Ce terme est en effet employé en général pour la numérisation d'un signal analogique provenant d'un capteur (par exemple du son, de l'image,...).
ACSI : Atari Computer System Interface (fonctionnement proche du SCSI).
Active Sensing : Procédure de vérification de fonctionnement une connexion MIDI. L'appareil émetteur envoie à intervalles réguliers un court message à l'appareil récepteur qui le lui renvoie, lorsqu'il ne reçoit rien, l'appareil émetteur cesse d'envoyer ses messages de notes.
Activé : Se dit d'un écran ou d'une fenêtre en cours d'utilisation.
Active X : Contrôle développé par Microsoft étendant les fonctionnalités des navigateurs permettant ainsi de partager les informations avec d'autres applications.
Acutiator : Projet d'architecture système de Dave Haynie pour l'Amiga en 1990-1992.
Adagio : Tempo lent pour un morceau de musique.
Adaptateur : Dispositif permettant de connecter un système à un autre, avec une notion de hiérarchie au passage. Éventuellement, l'adaptateur permet de connecter deux systèmes qui n'avaient pas été conçus pour cela à l'origine.
Adaptation : En doublage : création d'un texte synchrone adapté à la langue et à la culture du pays de destination.
AD/DA : Analogique - Digital / Digital - Analogique (Cf. : convertisseur).
ADB : Apple Desktop Bus. Bus de connexion de périphériques, claviers, souris, tablettes à numériser, etc. d'un Macintosh. Le bus ADB permet également d'alimenter d'autres périphériques (modems, disques durs portables, adaptateurs Ethernet, etc. ) en récupérant la tension continue dans l'unité centrale.
Address harvester : Moissonneur d'adresses. Robot collectant des adresses sur le réseau pour constituer une liste de futures victimes de spam.
Address spoofing : Consiste à se faire passer pour quelqu'un d'autre, en utilisant son adresse sur le réseau. On peut ainsi faire croire que la connexion ou le message reçu provient d'un compte d'utilisateur autorisé.
Administrateur : Personne chargée de la gestion d'un réseau informatique.
ADE : Advanced Dynamic Execution. Méthode de prédiction de branchement mise au point par Intel pour garder rempli aussi constamment que possible le long pipeline du Pentium 4.
ADF : Amiga Disk File. Fichier contenant le contenu d'une disquette au format Amiga (OFS, FFS,...) et utilisée principalement par les émulateurs Amiga comme UAE.
Administrateur système : Gestionnaire, personne chargée de gérer un système informatique, qui en est le responsable, que ce soit au niveau de sa sécurité, de son fonctionnement, de son exploitation ou de son évolution. Un administrateur peut avoir à gérer un réseau, une base de données, un système ou un serveur (tout ceci étant souvent réuni sous le nom d'administrateur système, mais on peut dire administrateur réseau ou adminstrateur de base de données.
ADCPM : Modulation par impulsion et codage différentiel adaptatif. Cette méthode de codage des fichiers sonores est plus compacte que le format PCM classique utilisé par les fichiers WAV, AIFF et CD audio. Il se décline en plusieurs variantes. L'ADPCM d'IMA est utilisé sur le MiniDisc Sony pour inscrire plus de données sur un disque plus petit ; le format ADPCM de Microsoft est utilisé dans les codecs audio de Windows 95. De nombreux lecteurs MP3 utilisent l'ADPCM pour leur fonction d'enregistrement vocal.
Adresse : Valeur numérique désignant un emplacement en mémoire. Souvent exprimée en hexadécimal.
Adresse canonique : Adresse électronique véritable, désignant effectivement un utilisateur sur une machine, par opposition aux alias, qui ne font que pointer vers une autre adresse.
Adresse électronique : Adresse permettant de recevoir du courrier électronique. Composée généralement d'un pseudo ou d'un nom, suivis d'un "@" et du nom du fournisseur d'accès Internet.
Adresse IP : Adresse numérique et unique d'un ordinateur connecté sur Internet.
ADP : Automatic Data Processing. Ensemble des opérations réalisées par des moyens automatiques, relatif à la collecte, l'enregistrement, l'élaboration, la modification, la conservation, la destruction, l'édition de données et, d'une façon générale, leur exploitation.
ADSL : Asymetric Digital Subscriber Line. Méthode de transfert dit de "haut débit" pour Internet par exemple.
ADSL2+ : Déclinaison de l'ADSL. L'ADSL2+ permet d'obtenir de plus gros débits à de plus grandes distances du DSLAM (serveur de connexion des FAI) que l'ADSL.
ADSR : Attack, Decay, Sustain, Release. Définit l'enveloppe d'un son produit par un synthétiseur. L'enveloppe rend compte du déroulement temporel d'un son.
Adware : Logiciel qui vous est fourni gratuitement. Contrairement au logiciel libre, il y a une contrepartie directe : le logiciel contient des publicités ("ads" en anglais), qu'il peut télécharger périodiquement sur le réseau, et c'est ainsi que les développeurs se financent. Généralement, une version sans publicité et payante est disponible.
AES/EBU : Protocole de liaison audionumérique standardisé par l'Audio Engineering Society et l'European Broadcasting Union. C'est le format le plus répandu en environnement professionnel. Liaison série à deux canaux véhiculant à la fois les données audio et celles liées au format. Chaque échantillon est contenu dans une sous-trame de 32 bits, dont 20 sont réservés pour l'échantillon lui-même, le reste étant destiné aux données annexes : synchro (4), évolutions futures (4), statuts divers (4). Sur le plan électrique, l'AES est une liaison symétrique sur XLR. Une prise suffit pour deux canaux puisque la liaison est de type série.
AFA : Association des Fournisseurs d'Accès et Services Internet.
Affichage : Représentation d'un ensemble de données sur un écran.
AFFNIC : Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Organisme français chargé d'attribuer tous les noms de domaines français (suffix en .fr).
AFL : After Fader Listening : écoute d'un signal de console prélevé après fader.
AFS : AmiSafe File System. Système de fichiers pour AmigaOS créé par Forth Level Developments en 1995.
After-touch : Littéralement "après le toucher" : réaction de certains claviers de synthétiseurs à une pression supplémentaire après le premier enfoncement de la touche. L'after-touch permet de faire évoluer un son tenu lors de son exécution : variation de la puissance sonore, de l'amplitude d'un vibrato, évolution du son en faisant varier un filtre (son "chuinté", etc.).
AGA : Advanced Graphics Architecture. Jeu de composants que l'on trouve notamment sur les Amiga 1200, 4000, 4000T et CD32. L'AGA est l'ensemble des composants formés par Alice, Lisa et Paula. Précédemment nommé Pandora et AA.
Agnus : Adress GeNerator Unit. Circuit que l'on trouve notamment dans les Amiga 1000, 500, 2000 et 3000. Son rôle est de générer les adresses mémoire, générer les adresses registre et de contrôler la mémoire dite "Chip".
AGP : Advanced Graphic Port. Port créé par Intel en 1997 permettant de placer des cartes graphiques.
AHI : Audio Hardware Interface. Élément du système Amiga responsable de la gestion de l'audio. Il contient des pilotes de puces sonores ainsi qu'une bibliothèque maîtresse fournissant une interface de programmation pour les applications. Élément intégré à AmigaOS 4.x et MorphOS. Créé par Martin Blom.
AIF : Audio Interchange File format. Fichier contenant du son échantillonné dans un format proche de l'IFF d'abord sur Amiga, puis chez Apple, compressé ou non.
AIFC : Audio Interchange File format Compressed.
AIM : AOL Instant Messenger. Logiciel de messagerie instantanée d'AOL.
Akiko : Puce présente dans la console CD32 gère la conversion chunky-pixel et le lecteur de CD.
Akio Tanaka : Membre de l'équipe conceptrice de l'Amiga 1000. Ingénieur matériel qui contribua à la puce Denise.
Alan Redhouse : Gérant de Eyetech, société conceptrice de des AmigaOne G3-SE, AmigaOne XE et MicroA1.
Alcons : Pourcentage de perte d'articulation des consonnes. Méthode d'évaluation de la qualité de reproduction d'un système électro-acoustique (intelligibilité).
Allan Havemose : Directeur de l'équipe en charge de l'AmigaOS 2.1 à 3.1. Chef du développement chez Amiga Inc. en 1998/1999.
ALGOL : ALGOrithmic Language. L'un des tout premiers langages informatiques, comprenant des blocs, des procédures et des structures de contrôle, ancêtre de Pascal, créé en 1960 (ALGOL 60) par des chercheurs européens. Il fut surtout utilisé comme sujet d'étude, son universalité en faisant un succès pédagogique et un échec commercial. Un de ses descendants est l'Algol 68.
Algorithme : Suite d'instructions envoyées à un processeur (celui d'un ordinateur ou un circuit DSP dédié) en vue de l'accomplissement d'une tâche spécifique. Dans le cas d'un multi-effet, par exemple, c'est des algorithmes que l'on tire les programmes, par variation des paramètres. Terme utilisé en synthèse sonore par modulation de fréquence : il désigne la combinaison des "opérateurs".
Algorithmique : Étude de la résolution de problèmes par la mise en oeuvre de suites d'opérations élémentaires selon un processus défini aboutissant à une solution.
Alias : Objet pointant vers un autre, pour avoir accès à ce dernier depuis un endroit déplacé. Par exemple, fichier contenant un lien vers l'exécutable d'un programme.
Aliasing : Méthode visuelle donnant un effet d'escalier aux courbes dans une image.
Alice : Circuit que l'on trouve notamment dans les Amiga 1200 et 4000. Elle est responsable des 25 canaux DMA, elle génère les adresses pour la vidéo et pour la mémoire Chip. C'est le successeur d'Agnus.
Alimentation : Partie de l'ordinateur chargée de fournir aux autres composants les tensions électriques et les intensités qu'il leur faut. C'est ce qui se cache derrière la prise secteur, du côté de la machine.
Alimentation fantôme : Système permettant d'alimenter un microphone en courant continu par les câbles de liaison.
ALINK : Éditeur de liens original de l'AmigaDOS, permet de relier des programmes en langage machine 68000, en BCPL et en C, pour que le chargeur (par le biais du processus "ramxxx") les déposent dans la mémoire centrale. Soit spécialisée pour les données audio/vidéo ou de mémoire dédiée au calcul pour sa "rapidité".
Allen Collier : Membre de l'équipe conceptrice de l'Amiga 1000.
Allocation : Réservation, attribution de ressources, en particulier de mémoire.
Alpha : Canal d'information qui, ajouté au codage des couleurs RVB (RGB), gère les effets de transparence (couche alpha).
Amazing Computing : Magazine Amiga américain.
Amber : Amber est responsable du désentrelacement/doublage de fréquence de l'affichage natif de l'Amiga (15,5 kHz) en 31 kHz, grâce à la synchronisation et au contrôle des signaux nécessaires aux mémoires vidéo et à l'affichage.
Ambient : Bureau de MorphOS, originellement créé par David Gerber puis mis sous licence GPL en 2005.
Ambiophonie : Système stéréophonique à deux canaux diffusé sur quatre enceintes.
Ami Projects : Magazine Amiga américain.
Amiga : Gamme d'ordinateurs créés originellement par Commodore. Le premier modèle, le Commodore-Amiga, date de 1985.
Amiga 300 : Nom de l'Amiga 600 avant sa phase de commercialisation.
Amiga 500 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1987. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants OCS (et ECS pour les dernières révisions). Modèle Amiga le plus vendu.
Amiga 500+ : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants ECS (et OCS pour de rares révisions).
Amiga 600 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1992. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants ECS.
Amiga 600HD : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1992. Il est équipé d'un processeur 68000, du jeu de composants ECS. Identique à l'Amiga 600 mais possède un disque dur en standard.
Amiga 1000 : Premier des ordinateurs de la gamme Amiga créé par Commodore en 1985. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants OCS.
Amiga 1000+ : Projet d'Amiga à base de 68020 ou 68030 avec AGA, SCSI et DSP en 1991.
Amiga 1000jr : Prototype d'Amiga, successeur de l'Amiga 1000+, en 1991.
Amiga 1200 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1992. Il fut également produit par Escom/Amiga Technologies en 1995. Il est équipé d'un processeur 68020 et du jeu de composants AGA.
Amiga 1200HD : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1992. Il fut également produit par Escom/Amiga Technologies en 1995. Il est équipé d'un processeur 68020 et du jeu de composants AGA. Identique à l'Amiga 1200 mais possède un disque dur en standard.
Amiga 1500 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1990 uniquement pour le marché du Royaume-Uni. C'est un dérivé de l'Amiga 2000, il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants OCS (puis ECS).
Amiga 2000 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1987. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants OCS (puis ECS). L'Amiga 2000 a deux versions majeures différentes (l'A2000A conçue en Allemagne et l'A2000B conçue aux Etats-Unis) et de nombreuses révisions.
Amiga 2000HD : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1988. Il est équipé d'un processeur 68000 et du jeu de composants OCS (puis ECS). Identique à l'Amiga 2000, seul le nom diffère.
Amiga 2200-1 : Ordinateur compatible Amiga créé par Amitech en 1994. Il est équipé d'un processeur 68020 et du jeu de composants AGA.
Amiga 2200-2 : Ordinateur compatible Amiga créé par Amitech en 1994. Il est équipé d'un processeur 68030 et du jeu de composants AGA.
Amiga 2500 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1989. Il s'agit juste d'un Amiga 2000B avec carte processeur A2620 (68020) ou A2630 (68030) et un contrôleur de disque dur A2090 ou A2091.
Amiga 2500UX : Ordinateur de la gamme Amiga lancé par Commodore en 1989. Identique à l'Amiga 2500 mais livré avec Unix (System V Release 3.1 à 4) à la place de l'AmigaOS.
Amiga 3000 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1990. Il est équipé d'un processeur 68030 et du jeu de composants ECS.
Amiga 3000+ : Ordinateur prototype de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Il est équipé d'un processeur 68030 et du jeu de composants AGA. C'est l'une des deux tentatives de Commodore de créer un Amiga 3000 à base d'AGA, l'autre étant l'AA3000.
Amiga 3000T : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Il est équipé d'un processeur 68030 et du jeu de composants ECS. Il est logé dans un boîtier tour, reprend nombre des spécificités de l'Amiga 3000 et lui en ajoute quelques-unes (comme le câble audio pour le lecteur CD).
Amiga 3000UX : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Identique à l'Amiga 3000 mais livré avec Unix (System V Release 4) à la place de l'AmigaOS.
Amiga 3200 : Nom qu'aurait pu donner Commodore à la version 68020 de l'Amiga 4000.
Amiga 3400 : Nom qu'aurait pu donner Commodore à la version 68030 de l'Amiga 4000.
Amiga 3500 : Ordinateur prototype de la gamme Amiga créé par Commodore en 1991. Jamais officiellement commercialisé, il est quasiment identique à l'Amiga 3000T dont il est le prototype.
Amiga 4000 : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1992. Il est équipé d'un processeur 68040 et du jeu de composants AGA.
Amiga 4000-CR : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1993. Il est équipé d'un processeur 68030 et du jeu de composants AGA. C'est une version à coût réduit (CR = cost reduced) de l'Amiga 4000.
Amiga 4000T : Ordinateur de la gamme Amiga créé par Commodore en 1994. Il fut également produit par Escom/Amiga Technologies en 1995. Il est équipé d'un processeur 68040 ou 68060 (version Escom) et du jeu de composants AGA. Il est logé dans un boîtier tour.
Amiga Action : Magazine Amiga anglais édité par Europress et IDG.
Amiga Active : Magazine Amiga anglais édité par PinPrint.
Amiga Advis : Magazine Amiga danois.
Amiga Agora : Magazine Amiga espagnol édité par Tu Amiga Ordinadors.
Amiga Annual : Magazine Amiga australien édité par Australian Commodore and Amiga Review.
Amiga Bladet : Magazine Amiga danois édité par T&T Media.
Amiga Buyer's Guide : Magazine Amiga anglais édité par maxwell Consumer Magazines.
Amiga Byte : Magazine Amiga italien.
Amiga CD32 : Magazine Amiga anglais édité par Future Publishing.
Amiga CD32 Gamer : Magazine Amiga anglais édité par Paragon Publishing.
Amiga CD32 Special : Magazine Amiga anglais édité par Europress et IDG.
Amiga Classic : Nom qui a émergé en 1999 et désignant les modèles d'Amiga de l'A1000 à l'A4000, marquant une rupture avec les Amiga de nouvelle génération comme l'Amiga MCC (jamais commercialisé), l'AmigaOne ou le Pegasos.
Amiga Computer Studio : Magazine Amiga polonais.
Amiga Computing : Magazine Amiga anglais édité par Europress et IDG.
Amiga Concept : Magazine Amiga français.
Amiga Dergisi : Magazine Amiga turc.
Amiga Development System : Prototype de l'Amiga 1000 destiné aux développeurs.
Amiga Down Under : Magazine Amiga australien.
Amiga Dos : Magazine Amiga allemand.
Amiga Dream : Magazine Amiga français édité par Posse Press.
Amiga Dunyasy : Magazine Amiga turc.
Amiga Energy : Magazine Amiga anglais.
Amiga Fever : Magazine Amiga allemand.
Amiga Force : Magazine Amiga anglais édité par Europress.
Amiga Format : Magazine Amiga anglais édité par Future Publishing.
Amiga Fun : Magazine Amiga allemand.
Amiga Fun : Magazine Amiga anglais édité par MC Publications.
Amiga Future : Magazine Amiga allemand édité par APC&TCP.
Amiga Gamer : Magazine Amiga anglais.
Amiga Games : Magazine Amiga allemand édité par Computec Verlag.
Amiga Game Zone : Magazine Amiga américain.
Amiga Hardware : Magazine Amiga allemand édité par Amiga Magazin.
Amiga Info : Magazine Amiga espagnol édité par Info Technologies SL.
Amiga Info : Magazine Amiga suédois. Renommé en Echo.
Amiga Informer : Magazine Amiga américain.
Amiga.it CD magazine : Magazine Amiga italien sur CD.
Amiga Japan : Magazine Amiga japonais édité par Commodore Fan Club.
Amiga Joker : Magazine Amiga allemand édité par Joker Verlag.
Amiga JumpDisk : Magazine Amiga américain sur disquette.
Amiga Magazin : Magazine Amiga allemand édité par WEKA.
Amiga Magazine : Magazine Amiga belge.
Amiga Magazine : Magazine Amiga néerlandais.
Amiga Magazyn : Magazine Amiga polonais.
Amiga Mania : Magazine Amiga anglais édité par MC Publications.
Amiga Mart : Magazine Amiga anglais.
Amiga Master : Magazine Amiga slovène.
Amiga MCC : Amiga Multimedia Convergence Computer. Nom de la machine révolutionnaire que préparait Amiga Inc. en 1998. Elle ne fut jamais finalisée.
Amiga News : Magazine Amiga français édité par News Edition.
Amiga News : Magazine Amiga australien.
Amiga Only : Magazine Amiga hongrois.
Amiga Play : Magazine Amiga allemand édité par Markt & Technik.
Amiga Plus : Magazine Amiga allemand édité par Falke Verlag.
Amiga Plus : Magazine Amiga américain édité par Antic.
Amiga Posten : Magazine Amiga norvégien.
aMiGa=PoWeR : Fanzine Amiga français édité par AFLE.
Amiga Power : Magazine Amiga allemand.
Amiga Power : Magazine Amiga anglais édité par Future.
Amiga Pro and 32 : Magazine Amiga anglais édité par Aceville Publications Limited.
Amiga Produkte : Magazine Amiga allemand.
Amiga Public Domain : Magazine Amiga allemand édité par Amiga Magazin.
Amiga Praxis : Magazine Amiga allemand.
Amiga Review : Magazine Amiga tchèque édité par Atlantida Publishing.
Amiga Review : Magazine Amiga anglais.
Amiga Revue : Magazine Amiga français édité par Micro Application.
Amiga Scene : Magazine Amiga belgo-néerlandais édité par Amiga Scene.
Amiga Sentry : Magazine Amiga américain.
Amiga Shopper : Magazine Amiga anglais.
Amiga Special : Magazine Amiga allemand édité par Media Verlagsgesellschaft.
Amiga Spiele Disc : Magazine Amiga allemand édité par Markt & Technik.
Amiga Survivor : Magazine Amiga anglais édité par CS&E.
Amiga Topcool : Magazine Amiga autrichien.
Amiga The Buyer's Guide : Magazine Amiga américain édité par Redgate Publishing.
Amiga User : Magazine Amiga américain édité par Ahoy!.
Amiga User International : Magazine Amiga anglais édité par AUI Limited & others.
Amiga Villag : Magazine Amiga hongrois.
Amiga Wave : Magazine Amiga français édité par Presse Alliance. Jamais officiellement sorti.
Amiga Welt : Magazine Amiga allemand édité par IDG.
Amiga Wereld : Magazine Amiga néerlandais édité par IDG.
Amiga World : Magazine Amiga américain édité par IDG.
Amiga World Spain : Magazine Amiga espagnol édité par IDG.
Amiga Times : Magazine Amiga canadien.
Amig' : Surnom désignant l'Amiga.
AmiGadget : Magazine Amiga américain édité par Jay Gross.
Amigaïste : Nom désignant les utilisateurs Amiga.
Amiganaute : Utilisateur d'Amiga sur Internet, voire utilisateur Amiga au sens large.
Amigans : Nom désignant les utilisateurs Amiga.
AmigaOne G3-SE : Ordinateur de la famille Amiga architecturé autour d'un processeur PowerPC G3 soudé à la carte mère. Construit par Eyetech depuis 2002 et basé sur la carte mère Teron CX de la société MAI.
AmigaOne PPC 1200/4000 : Prototype de carte fille, se connectant sur A1200 ou A4000, basé sur un processeur PowerPC et initié par Eyetech et Escena.
AmigaOne XC : Projet d'Amiga à base de PowerPC qui devait être le successeur de l'AmigaOne XE.
AmigaOne XE : Ordinateur de la famille Amiga architecturé autour d'un processeur PowerPC G3 ou G4 sur carte fille. Construit par Eyetech depuis 2003 et basé sur la carte mère Teron PX de la société MAI.
AmigaOS : Système d'exploitation de la gamme d'ordinateurs Amiga, créé en 1985 et qui dispose, entre autres, d'un multitâche préemptif.
AmigaOS : Magazine Amiga allemand édité par Flake Media.
Amigars : Nom désignant les utilisateurs Amiga.
AmigaSoft Development System : Projet de machine de développement, initié par Gateway/Amiga Inc. en 1998, pour l'Amiga MCC.
AmiRage K2 : Projet de machine à base de PowerPC initié par Phase 5 en 1999.
Ampère : Unité de mesure exprimant l'intensité du courant électrique.
Amplificateur (de distribution) : Appareil permettant de distribuer un signal vers plusieurs directions, tout en garantissant une totale indépendance vis-à-vis des désadaptations d'impédance, des courts-circuits, des interférences et des bouclages de masses.
Amplificateur (de puissance) : Appareil équipé d'une entrée ligne, de sensibilité environ 1 Volt, dont la sortie délivre un signal de plusieurs dizaines de Volts, sur une basse impédance, destiné à alimenter les haut-parleurs.
Amplifiée (enceinte) : Enceinte acoustique qui intègre le ou les amplificateurs nécessaires à son fonctionnement. Permet d'optimiser les performances par réduction des pertes en ligne, traitement de signal dédié et adéquation totale de l'électronique aux haut-parleurs.
Amplitude : écart entre deux valeurs extrêmes. Par extension : grandeur d'un signal électrique.
AMR : Adaptive Multi Rate. Format audio compressé, très utilisé notamment dans le monde du téléphone mobile pour les sonneries.
Amy'05 : Prototype d'une machine à base de PowerPC, conçu par Troika, prévu pour fonctionner avec l'AmigaOS 4. Plus tard renommé en Prometheus.
Analyseur : Appareil permettant l'analyse spectrale d'un phénomène vibratoire.
ANCA : Ambient Noise Controlled Amplifier : contrôleur automatique de niveau en fonction du bruit ambiant.
Andante : "allant". Désigne un tempo (voir "tempo") modéré pour un morceau de musique. Deuxième mouvement d'une sonate ou d'une symphonie.
Andrea : Puce spécialisée de l'Amiga. C'est le contrôleur de la mémoire Chip dans le jeu de composants AAA (jamais commercialisé).
Andy Finkel : Développeur chez Commodore-Amiga et PIOS.
ANIM : format d'animation standard sur Amiga apparu avec le logiciel Deluxe Paint d'Electronic Arts.
Anneau Internet : Ensemble de sites web traitant d'un même thème et ayant des liens réciproques.
ANSI : American National Standards Institute. Organisme privé à but non-lucratif qui supervise le développement de normes pour les produits, les services et les procédés. En France, l'ANSI est connu par les normes qui ont franchi l'Atlantique. On lui doit par exemple l'ASCII, le SCSI, l'ATA et la normalisation du langage C.
Anti-aliasing : Nom anglais d'anticrénelage. Méthode visuelle atténuant le crénelage afin de rendre les contrastes plus lisses.
Anticrénelage : Méthode visuelle atténuant le crénelage afin de rendre les contrastes plus lisses.
API : Application Programming Interface. Interface de programmation d'application. Système utilisé pour qu'une application s'interface avec le système d'exploitation.
AppIcon : Icône créée et utilisée par une application. L'icône est généralement placée sur le bureau et les fichiers que l'on dépose dessus interagissent directement avec l'application.
Applet : Programme en Java chargé dans une page HTML.
Appletalk : Protocole réseau sur les ordinateurs Macintosh, permettant de monter un réseau local et de partager les ressources disponibles.
Application : Logiciel ou un ensemble de programmes permettant de réaliser une tâche bien précise, tel qu'un traitement de texte, une base de données ou un titreur vidéo.
AppWindows : Fenêtre d'application dans laquelle vous pouvez déposer une icône pour charger le fichier correspondant dans l'application. La fenêtre "MultiView" et une requête de fichiers Amiga sont des exemples de fenêtres d'application.
Arbre : Représentation d'un ensemble d'objets sous forme hiérarchique. Un arbre informatique a une racine, des branches représentant la hiérarchie, et des feuilles qui sont les objets.
Archie : Application de recherche sur Internet.
Architecture : Structure des éléments constitutifs d'un ordinateur, du point de vue matériel ou logiciel. L'architecture désigne la façon dont ces éléments sont assemblés. Elle peut être intégrée (architecture intégrée) ou modulaire (architecture modulaire). Elle est souvent caractérisée principalement par la classe du processeur et par la largeur du bus principal (qui conditionne beaucoup de choses puisque presque tout lui est connecté).
Architecture client-serveur : Méthode de répartition des données à traiter sur un réseau informatique. Généralement un serveur, sur lequel sont stockées les données (sons, images, base de données), est rendu accessible à des postes de micro-ordinateur dits "clients", par un réseau. Cette architecture permet de repartir efficacement les temps de traitement entre le poste serveur et utilisateur, de partager des données entre les utilisateurs d'un réseau, et d'économiser l'espace disque des "clients".
Architecture intégrée : Conception d'un système formé d'éléments qui ne peuvent pas fonctionner les uns sans les autres. C'est efficace mais peu évolutif, on peut lui préférer l'architecture modulaire.
Architecture modulaire : Conception d'un système formé d'éléments qui peuvent être assemblés puis séparément modifiés, retirés, ou ajoutés sans interférer avec le fonctionnement des autres éléments.
Archive : Fichier contenant plusieurs autres fichiers sous forme compactée ou non, facilitant ainsi l'administration d'un système et désengorgeant les réseaux, car il ne reste plus qu'un seul fichier à manipuler. Exemple d'archive : Lha, Lzx, Arj, Zip,...
Ardoise électronique : Ordinateur portatif sans clavier dans lequel on fait entrer les données par saisie directe sur l'écran.
AresOne : Ordinateur assemblé par Pascal Papara en 2009. Basé sur un processeur Athlon 64 X2 5000+. Destiné à AROS.
AresOne 2010 : Ordinateur assemblé par Pascal Papara en 2010. Basé sur un processeur Sempron à 2,7 GHz. Destiné à AROS.
AresOne 2011 : Ordinateur assemblé par Pascal Papara en 2010. Basé sur un processeur Sempron à 2,8 GHz. Destiné à AROS.
ARexx : Amiga REstructured eXtended eXecutor language. Version Amiga du langage de commande REXX créé par IBM pour son système d'exploitation OS/2.
Argument : Information additionnelle, tel qu'un nom de fichier, une valeur ou une option, incluse dans une commande. Cette information détermine les actions exactes de la commande.
Argument éphémère : Paramètres spécifiques du CLI pour un programme ou une commande à suivre.
Ariana : Projet de set-top box à base de PowerPC, initié par AHT Europe en 2004-2005.
Arobas (@) : Caractère utilisé dans les adresses électroniques pour séparer le nom de domaine et l'utilisateur appartenant à ce domaine.
AROS : AROS Research Operating System. Projet de recompilation de l'AmigaOS en C pour d'autres plates-formes, initié par Aaron Digulla en 1995. Il fut appelé "Amiga Research Operating System" jusqu'en 2007. Son changement de nom était dû à aux démêlés juridiques opposant Amiga Inc. et Hyperion.
ARP : AmigaDOS Replacement Project. Projet de Charlie Heath de MicroSmiths pour créer un lot de commandes CLI améliorées et de bibliothèques pour le Workbench 1.3.
ARP : Address Resolution Protocol. Protocole de résolution d'adresse. Protocole permettant la conversion d'adresse dans un réseau.
Arpégiateur : Circuit électronique permettant de faire entendre, une par une, les notes d'un accord plaqué sur un clavier, soit en montant, soit en descendant, soit les deux successivement.
Arrière-plan (d') : Qualifie un traitement informatique non-prioritaire qui est exécuté lorsque les ressources ne sont pas affectées à un programme en temps réel ou à des programmes prioritaires.
Art ASCII : Dessins composés uniquement avec des caractères ASCII.
Artefact : Altération audible d'un son après un traitement numérique. Les défauts entendus révèlent les artifices utilisés pour modifier le son d'origine.
ASI : Asynchronous SCSI Interface, interface SCSI Asynchrone.
Ascenseur : Il s'agit de la boîte contenant la barre de défilement. Cette barre peut être déplacée. Vous pouvez aussi cliquer tout simplement dans cet ascenseur pour déplacer la barre.
ASCII : American Standard Code for Information Interchange, code standard américain pour l'échange d'informations. Format de texte reconnu par toutes les plates-formes et systèmes.
ASO : Addresses Supporting Organisation. Groupe de l'ICANN. Chargé de la régulation de l'attribution des adresse IP.
ASP : Application Service Provider. Loueur de logiciels installé sur l'Internet. Les logiciels sont en plus utilisés au travers du réseau.
Aspect Ratio : Proportion de la hauteur et de la largeur d'une image.
Assembleur : Programme représentant les instructions en langage machine.
Asservie (enceinte) : Enceinte équipée d'un amplificateur intégré et d'un étage comparateur, optimisant la réponse de l'enceinte. Terme utilisé à tort pour désigner une enceinte amplifiée.
Aspirateur : Un aspirateur de site va aller récupérer toutes les données contenues par un site web et va les sauvegarder sur votre disque dur. De la sorte, vous pouvez le consulter autant que vous le voulez sans être connecté.
Assign (console) : Assignation Commande AmigaDOS, action de commuter ou de router un signal vers un chemin spécifique ou une combinaison de chemins.
Assigner : La commande "assign" permet de lier un nom de répertoire à un périphérique logique, de telle sorte qu'un programme faisant appel à ce répertoire recherche directement un nom de périphérique sans devoir passer en revue plusieurs niveaux de répertoires avant d'y trouver le répertoire voulu. Par exemple, le répertoire "T:" est communément assigné au nom de périphérique "RAM:T".
ASVD : Analogic Simultaneous Voice and Data. Transfert simultané de la voix et des données, de manière analogique.
Asymétrique : Désigne une liaison ou un câble constitué d'un seul conducteur et de son blindage. Exemple : câble instrument, câble de guitare, cordon Hi-Fi.
Asynchrone : Méthode de transmission dans laquelle les paquets de données sont transférées à intervalles irréguliers.
AT&T : American Telephone and Telegraph. Donne son nom à des connecteurs pour fibre optique. Voir ST.
ATA : Advanced Technology Attachment. Technologie de transfert de données entre le disque dur et la mémoire. La première version, ATA, est le synonyme officiel selon l'ANSI de l'IDE et permet un débit de 8,3 Mo/s, la seconde, ATA-2 aussi appelée EIDE, est formée de deux parties, l'une logicielle dans le BIOS et l'autre matérielle (elle atteint 16,6 Mo/s).
ATAPI : AT Attachment Packet Interface. Standard de connexion et de transfert pour les périphériques autres que les disques durs connectés sur un contrôleur E-IDE.
Atari 1850XLD : Projet d'Atari, dérivé du Lorraine (le prototype de l'Amiga 1000), suite à un accord entre Amiga Inc. et Atari en novembre 1983.
Athena : Projet de machine à base de PowerPC initié par Troika en 2007-2009.
ATM : Asynchronous Transfer Mode. TTA en français (technologie temporelle asynchrone). Technologie de réseau à haut débit (centaines de Mbit/s, jusqu'à 2,5 Gbit/s).
ATRAC : Adaptive Transform Acoustic Coding. Format de compression de données audio mis au point par Sony, éliminant tout ce qui peut être considéré comme inaudible.
Attack : Attaque (d'un son). Un des éléments de l'enveloppe.
Atténuateur : Potentiomètre de niveau ou dispositif destiné à atténuer un signal électrique de x dB.
Attributs (bits de protection) : ensemble d'indicateurs enregistrés avec chacun des fichiers. Les attributs indiquent le type de fichier et en gèrent les options (lecture, écriture, effacement,...) admises. Ils sont également appelés bits de protection.
Audiomedia : Carte d'entrée de gamme développée par Digidesign.
Audiosuite : Module externe (plug-in) pouvant être installé sur station ProTools ou Media Composer pour ajouter des fonctions audio non temps réel (crée de nouveaux fichiers mais ne demande pas d'extension matérielle).
AudioVision : Station de travail audionumérique avec gestion de l'image intégré compatible avec Media Composer.
Australian Amiga Gazzette : Magazine Amiga australien.
Australian Commodore and Amiga Review : Magazine Amiga australien édité par Saturday Magazine Pty Ltd.
Autolocator : Télécommande de magnétophone permettant de gérer le transport de la bande de façon semi-automatique par rapport à des points de repère précédemment mémorisés.
Automation : Dispositif d'aide au mixage informatisé. Mémorisation de tous les éléments de mixage comme les mouvements de fader, de panoramique, les paramètres des greffons, etc. permettant un contrôle précis du mix.
Autonome : Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne indépendamment de tout autre.
AutoConfig : Système qui détecte et configure automatiquement le matériel et la mémoire pour ne pas entrer en conflit avec d'autres périphériques. Implémenté dans l'AmigaOS 1.2. Une sorte de "Plug & Play" avant l'heure.
AUTOEXEC.BAT : Équivalent de la startup-sequence sur PC. Il informe l'ordinateur quel logiciel il doit lancer quand la machine démarre.
Auto Parking : Bon nombre de disques durs, notamment les 5,25", doivent être "parqués" pour que les têtes de lecture ne subissent pas de dommages quand la machine est déplacée.
Aux / Auxiliaire : Sortie complémentaire indépendante du mixage principal destinée aux retours de scène et aux départs d'effets (auxiliary send).
Avatar : Représentation humaine virtuelle.
AVI : Audio Video Interleave. Format de fichier d'animations mis au point par Microsoft, qui fonctionne sur n'importe quelle machine, et ne nécessite pas de carte d'extension particulière. Dans ce format, la compression est toujours effectuée image par image. C'est l'équivalent de QuickTime d'Apple.
AVR : Avid Video Resolution : résolution ou taux de compression utilisé sur les machines AVID (l'AVR 75 correspond à de la vidéo analogique en composantes).
AX & Graf/X : Magazine Amiga américain édité par Clyde Wallace.
A=P : aMiGa=PoWeR. Fanzine Amiga édité par l'association AFLE.


[Retour en haut] / [Retour à l'accueil] [Caractère précédent : 0] / [Caractère suivant : B]