Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 novembre 2017 - 03:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Histoire de l'Amiga - 1980 et avant
(Article écrit par David Brunet - avril 2008)


1980 : l'idée

Un homme visionnaire

Jay Glenn Miner est né à Prescott, Arizona, le 31 mai 1932. Il grandit dans le sud de la Californie, du côté de San Diego, où il fit ses études. Durant la guerre de Corée. Jay devint garde-côte et entra dans une école d'électronique à Groton dans le Connecticut. Trois ans plus tard, de retour en Californie, il termina ses études à l'université de Berkeley qui débouchèrent, en 1958, sur un diplôme d'ingénieur en électrotechnique.

Durant les dix années qui suivirent, il travailla pour différentes entreprises, et connut ses premiers ennuis rénaux, qui deviendront par la suite incessants, l'obligeant à multiplier les dialyses.

Jay Miner participa dans les années 1960 au développement des tous premiers voltmètres à affichage numérique, ainsi que des premières calculatrices de poche. Au milieu des années 1970, il entra chez Atari, l'une des plus grosses entreprises du secteur du jeu vidéo, conceptrice du légendaire Pong.

Jay Miner
Jay Miner

Une architecture révolutionnaire

Dans les laboratoires d'Atari, Jay Miner participait à la conception de consoles de jeu 8 bits à cartouches, comme les Atari 400, 800 et VCS (Video Computer System, renommée "Atari 2600" en 1982). L'architecture de base de ses machines s'appuyait sur un certain nombre de circuits intégrés propriétaires pour gérer l'audio et l'affichage graphique. Cette conception était ingénieuse : elle permettait de décharger le processeur de certaines tâches et rendait la machine plus efficace.

Atari 2600
L'Atari VCS

Au lieu d'améliorer continuellement les technologies existantes, Jay Miner proposa à Atari de développer un nouvel ordinateur basé sur le microprocesseur 68000 de chez Motorola. Sorti en 1979 (mais pas encore disponible publiquement), le processeur 68000 était le rêve pour les ingénieurs : rapide, bien conçu et facile à programmer.

68000
Le 68000

Les mauvais choix d'Atari

Mais le 68000 était également cher (100 $ pièce) et nécessitait plus de puces mémoires pour fonctionner. Atari refusa ainsi la proposition de Jay Miner. La société était satisfaite de la mine d'or que représentaient les machines 8 bits, bon marché, qu'elle avait créées, et ne pensait pas que les ordinateurs haut de gamme puissent constituer un marché.

Frustré de cette divergence de vues, Jay Miner quitta Atari fin 1979 (avec quelques autres ingénieurs) et rejoignit la société texane Zymos où il conçut des puces pour des stimulateurs cardiaques. Son rêve d'ordinateur s'envola.

Ce départ fut précédé par un autre. Malgré le fait qu'Atari roulait véritablement sur l'or à cette période, il refusa de verser le bonus prévu aux programmeurs. Larry Kaplan, le programmeur en chef, et son équipe quittèrent alors Atari en août 1979 pour fonder une société de création de jeux vidéo : Activision.

Larry Kaplan
Larry Kaplan

Fin 1980, Atari avait perdu les ingénieurs et les programmeurs qui avaient fait son succès.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Année suivante : 1982]