Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 11:50  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de No Second Prize
(Article écrit par Dogue de Mauve et extrait de Tilt - décembre 1992)


Dans les rugissements de leurs moteurs et le crissement de leurs pneus malmenés, les six meilleurs "cavaliers de la route" s'affrontent sur les plus prestigieux circuits de la planète pour remporter la plus belle moto du monde. Avec No Second Prize, Thalion signe un grand succès qui pourrait très bien devenir le Vroom des jeux de motos.

No Second Prize

La victoire ou rien

Imaginez un engin de rêve, une moto dont les concepteurs n'auraient qu'un idée en tête : produire la meilleure moto du monde, celle pour laquelle ce qui se fait de mieux serait tout juste suffisant. Cette moto existe mais elle n'est pas à vendre. Deux modèles seulement ont été construits... et le second a été perdu.

No Second Prize

Aujourd'hui, le possesseur de l'unique exemplaire en a fait le prix d'une course spéciale unique organisée sur les 20 plus grands circuits du monde entier. Seuls les six meilleurs "cavaliers de la route" (quatre hommes et deux femmes) ont une chance de se qualifier. Vous allez incarner l'un d'entre eux. Mais parviendrez-vous à remporter le prix ?

Trois ans !

Cela faisait trois ans que j'attendais ce jeu ! La première fois que je l'ai vu, c'était à l'occasion d'un salon où Thalion tenait un petit stand. A l'époque, le jeu ressemblait plutôt à un mélange étrange entre Hard Drivin' et Starglider 2 qu'à une course de motos. Mais la 3D s'annonçait déjà comme exceptionnelle...

No Second Prize

Vous vous souvenez peut-être de Trex Warrior qui proposait la 3D la plus fluide jamais vue dans un jeu micro ? Eh bien, vous pouvez l'oublier ! Face à No Second Prize, tous les jeux en 3D font pâle figure. Quel que soit le nombre d'objets à l'écran, la route défile avec une souplesse jamais égalée. Aucun doute après avoir peaufiné ses routines pendant plus de trois ans, Christian Jungen devient le maître incontesté de la 3D sur 16/32 bits.

Et la jouabilité est à la hauteur de la technique. A l'inverse de la plupart des courses de motos parues dans le passé, No Second Prize est éminemment jouable. Le maniement à la souris est simple et même ceux qui renâclaient à l'utiliser dans Vroom devraient y trouver leur compte. Attention cependant, il vous faudra beaucoup d'entraînement avant de devenir le roi de l'asphalte. Vous vous apercevrez vite qu'à foncer sans arrêt ne sert à rien, et il vous faudra apprendre à ménager votre monture si vous ne voulez pas finir la course dans le fossé. Bonne chance et, n'oubliez pas, il n'y aura pas de prix de consolation.

Play... and replay !

L'une des idées originales du jeu est la mise en place d'une option "Replay" (rediffusion) bien conçue et simple d'emploi. A tout instant, vous pouvez revoir les 30 dernières secondes de la course à travers les "yeux" de quatre caméras : vision subjective, vision externe proche de votre véhicule, vision externe éloignée et, enfin, prise de vue de l'hélicoptère qui suit le motard en pole position durant toute la course. Comme sur un magnétoscope, vous pouvez déclencher l'arrêt sur image ainsi que l'avance ou le retour rapide. Bien pratique pour visualiser vos cascades sous tous les angles !

No Second Prize

Un jeu en comparatif ?

A moins de le comparer aux courses de type arcade (Super Hang-On, Road Rash), on a bien mal à trouver des opposants valables à No Second Prize. Team Suzuki de Gremlin, relativement ancien, ne lui arrive pas à l'essieu (3D plus lente, jouabilité médiocre) et Red Zone de Psygnosis, quant à lui, ne tient même pas la route. Bref, si vous cherchez une simulation de course motorisée, le choix s'impose de lui-même : No Second Prize sinon rien !

Un autre avis

Waouhh ! Dogue de Mauve ne vous a pas menti : No Second Prize, ça décoiffe ! Cette course de motos porte bien la griffe Thalion, c'est-à-dire une conception très soignée et un niveau de programmation exceptionnel. La 3D est la plus fluide que j'ai jamais vue sur Amiga, et je ne doute pas que la version ST sera tout aussi impressionnante voire plus rapide puisque le 68000 du ST va légèrement plus vite que celui de l'Amiga. La jouabilité est excellente, la prise en main de votre bolide s'effectue sans problème même si un peu plus de pratique sera nécessaire pour la conduite avec boîte manuelle. Les bruitages ne sont pas en reste et vous rappelleront ceux de Vroom. D'ailleurs ces deux jeux, bien qu'utilisant des techniques d'animation différentes, offrent un plaisir de jouer très similaire, grâce à une sensation de vitesse saisissante. Avis à tous les "bikers" : No Second Prize vous attend [Vladimir Clausse].

Nom : No Second Prize.
Éditeur : Thalion Software.
Genre : jeu de course.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]