Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 24 novembre 2014 - 01:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : les circuits spécialisés de l'Amiga
(Article écrit par David Brunet - avril 2004, mis à jour en novembre 2010)


Ce qui permet à l'Amiga de se surpasser, c'est sans conteste son système de circuits spécialisés, plus connus sous le nom "chipset" ou, en français, "jeu de composants". Certains de ces circuits et coprocesseurs ont pour rôle de relayer le processeur pour certaines tâches (son, graphisme, DMA,...), ce qui a l'avantage de ne pas le surcharger dans bon nombre d'opérations. D'autres comme les ROM Kickstart et le système de mémoire offrent une souplesse d'utilisation et des possibilités d'extensions très intéressantes.

Nous allons, dans cet article, décrire ces différents circuits spécialisés qui ont fait le succès de l'Amiga. Nous avons aussi ajouté les puces spécialisées qui n'ont pas été commercialisées (Andrea, Grace, Toni,...), les puces présentes dans les Amiga mais pas conçues par les ingénieurs d'Amiga ou de Commodore, les différentes ROM Kickstart ainsi que les types de mémoire.

Kickstart et mémoire
  · ROM Kickstart   · Mémoire
Puces spécialisées
  · Agnus   · Alice
  · Copper   · Blitter
  · Denise   · Lisa
  · Paula   · Gary
  · Gayle   · Ramsey
  · DMAC/Super-DMAC   · Amber
  · Bridgette   · Budgie
  · Buster   · CIA
  · Akiko   · Keyboard MPU et 6570
Puces spécialisées (non commercialisées)
  · Beauty   · Grace
  · Andrea   · Monica
  · Mary   · Linda
  · Toni   · SuperIO
  · Kelly  
Jeux de puces
  · OCS   · ECS
  · AGA  
Jeux de puces (non-commercialisés)
  · Ranger   · AAA
  · AA+   · Hombre
  · AA+ (Access)  
Autres puces
  · Bt101KPJ et Bt121KPJ80   · 6525A
  · LC6554   · LC7883
  · Video DAC  


Les ROM Kickstart [retour au plan]

La ROM Kickstart est certainement la puce la plus importante de l'Amiga. Elle fait partie intégrante du système d'exploitation, il s'agit même du coeur de celui-ci. Elle permet notamment l'amorçage du système et contient les paramétrages par défaut et des fichiers résidents (comme le noyau Exec, le Shell ou la police Topaz). Les ROM Kickstart de l'Amiga correspondent (en beaucoup plus complet) au BIOS des PC.

La ROM Kickstart se matérialise par une ou deux puces selon les modèles, avec une taille totale allant de 64 ko (pour le premier prototype) à 1 Mo (pour le Walker). Les modèles d'Amiga commercialisés n'ont cependant que deux tailles de ROM : 256 ko ou 512 ko. Et parmi ceux-ci, deux modèles font exception : l'A1000 et l'A3000. La ROM Kickstart de l'A1000 n'est pas en ROM mais sur une disquette. Quant au Kickstart de l'A3000, il est chargé depuis le disque dur, mais il possède un support de ROM (accès 32 bits) en deux parties. Les ROM Kickstart ne sont pas soudées à la carte mère pour permettre une mise à jour aisée de la machine.

ROM 1.3
La ROM Kickstart 1.3 d'un Amiga 500

ROM 3.0
Les ROM Kickstart 3.0 d'un Amiga 1200

Contenu d'une ROM Kickstart

Le contenu des ROM varie d'une version à l'autre. Les plus grosses ROM sont en règle générale les plus récentes, elles renferment tout au plus 40 fichiers. Par exemple, pour la ROM Kickstart 3.1 (40.68) d'un A1200, on trouve : audio.device_37.10 (4420 octets), battclock.resource_39.3 (2496 octets), battmem.resource_39.2 (564 octets), bootmenu_40.5(A1200) (5932 octets), card.resource_40.4 (3160 octets), carddisk.resource_40.1 (2472 octets), cia.resource_39.1 (1088 octets), con-handler_40.2 (10348 octets), console.device_40.2 (15688 octets), disk.resource_37.2 (932 octets), dos.library_40.3 (40272 octets), exec_40.10(A1200) (14560 octets), expansion_40.2(A1200) (2876 octets), filesystem.resource_40.1 (488 octets), filesystem_40.1 (24552 octets), gadtools.library_40.4 (23656 octets), graphics.lib_40.24(AGA) (106652 octets), icon.library_40.1 (9588 octets), input_40.1 (6140 octets), intuition.library_40.85 (114536 octets), keymap.library_40.4 (3512 octets), layers.library_40.1 (12832 octets), mathffp.library_40.1 (1268 octets), mathieeesingbas.lib_40.4(020) (3844 octets), misc.resource_37.1 (252 octets), potgo.resource_37.4 (400 octets), ram-handler_39.4 (9412 octets), ramdrive_39.35 (1620 octets), ramlib_40.2 (1132 octets), romboot_40.1 (3956 octets), scsi.device_40.12(A1200) (10724 octets), shell_40.2 (18016 octets), timer.device_39.4 (3776 octets), trackdisk.device_40.1 (7568 octets), utility.library_40.1(020) (2572 octets), wbtask_39.1 (268 octets) et workbench.library_40.5 (71408 octets).

Les versions de ROM Kickstart

Version Kickstart Version AmigaOS Références Taille Notes
24.60
?
?
64 ko ?
256 ko ?
 · Version alpha
 · Pour l'Amiga Developer System
 · Kickstart sur huit puces
24.61
?
?
64 ko ?
256 ko ?
 · Version alpha
 · Pour l'Amiga 1000 de préproduction
 · Kickstart sur deux puces "Odd" et "Even"
26.1
0.6?
?
256 ko
 · Version bêta
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
26.7
0.6?
?
256 ko
 · Version bêta
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
27.3
0.7
?
256 ko
 · Version bêta
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
29.2
0.9
327244-01
256 ko
 · Version bêta
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
30.x
1.0
327244-01
256 ko
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
31.34 (31.034)
1.1
327244-02
256 ko
 · Pour A1000 NTSC
 · Kickstart sur disquette
32.34 (32.034)
(ou 31.34 ?)
1.1
327244-02
256 ko
 · Pour A1000 PAL
 · Kickstart sur disquette
33.166
1.2
?
256 ko
 · Pour A1000
 · Kickstart sur disquette
33.180
1.2
380663-01
256 ko
 · Pour A1000
 · Kickstart sur disquette
 · Ajout du numéro "1.2" sur l'écran Kickstart
33.180
1.2
315093-01
256 ko
 · Pour A2000A et A500
 · Ajout du numéro "1.2" sur l'écran Kickstart
 · Ajout d'AutoConfig (mais pas de possibilité d'amorçage à cause d'un bogue)
34.4 (34.004)
1.2.1
315093-01
256 ko
 · Version bêta
 · Pour A2000 et A500
 · Bogue de l'AutoConfig corrigé
34.5 (34.005)
1.3
317747-01
256 ko
 · Pour A1000
 · Kickstart sur disquette
34.5 (34.005)
1.3
315093-02
256 ko
 · Pour A2000, A500 et CDTV.
 · Les A500 équipés de cartes mères A500+ ont ce Kickstart.
-
-
391009-01 (Even) et
391009-01 (Odd)
256 ko
 · Pour CDTV. ROM 8 bits spéciales pour le CDTV.
36.15 (36.015)
1.4 - alpha 15
317951-01
256 ko
 · Version alpha
 · Pour A1000, A2000 et A500
 · Écran de démarrage animé
 · Le "Guru Meditation" passe à "software failure"
 · Apparition du menu "Debug" (dans le 1.3 ce menu était sans nom)
36.20 (36.002)
1.4 - alpha 18
?
512 ko
 · Version alpha
 · Pour A3000
 · Kickstart sur disquette ?
36.16 (36.016)
1.4 - bêta 3
390630-02 (High) et
390629-02 (Low)
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000 et A3000T
36.28 (36.028)
2.0 - bêta
390630-01 (High) et
390629-01 (Low)
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000 et A3000T
36.67 (36.067)
2.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
36.141
2.0
367245-02
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
36.143
2.01
367245-03
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
36.207
2.02
367245-04
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
36.209
2.03
367245-05
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
37.092
2.0x - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette
37.175
2.04
367245-06 (disquette),
390630-03 (High) et
 390629-03 (Low)
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Kickstart sur disquette ou en ROM. Gestion des disquettes haute densité
37.175
2.04
363968-01
512 ko
 · Pour A2000 et A500
 · Premières Versions du Kickstart 37.175 pour les A2000. Sur EPROM avec cavalier en fil de fer
37.175
2.04
390979-01
512 ko
 · Pour A2000, CDTV et A500+
37.210
2.0x
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600
37.299
2.05
391388-01
512 ko
 · Pour A600
 · Pas de gestion du contrôleur IDE
37.300
2.05
391304-01
512 ko
 · Pour A600, A600HD et CDTV-CR
 · Avec la gestion du contrôleur IDE (disques durs de 40 Mo maximum) et du PCMCIA
37.350
2.05
391304-02
512 ko
 · Pour A600 et A600HD
 · Correction du scsi.device (gestion des disques durs supérieurs à 40 Mo)
39.26 (39.026)
3.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A4000
39.46 (39.046)
3.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600
39.65 (39.065)
3.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000
39.105
3.0
?
512 ko
 · Pour A4000 de préprodution
39.106
3.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600
39.106
3.0
391523-01 (ROM 0) et
391524-01 (ROM 1)
512 ko
 · Pour A1200
39.106
3.0
319513-02 (ROM 0) et
319514-02 (ROM 1)
512 ko
 · Pour A4000
39.110
3.0 - bêta
319513-02 (ROM 0) et
319514-02 (ROM 1) ?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600
39.115
3.0 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000
39.405
3.0
?
512 ko
 · Pour A4000
40.3 (40.03)
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000 et A600
40.9 (40.09)
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600, A4000, autres ?
40.16
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour CD32
40.38
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A600 et A4000
40.55
3.1
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000
40.56
3.1
391640-02
1 Mo
 · Version bêta
 · Pour CD32
 · Gestion d'Akiko
40.58
3.1
391640-02 ?
1 Mo
 · Pour CD32
40.60
3.1
391640-03
1 Mo
 · Pour CD32
40.62
3.1 - bêta ?
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A3000
40.63
3.1
?
512 ko
 · Pour A2000, A500, CDTV, A500+, A600 et DraCo
40.68
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Kickstart en disquette
 · Amélioration de Intuition (RTG), layers.library
40.68
3.1
391773-01 (ROM 0) et
391774-01 (ROM 1)
512 ko
 · Pour A1200 et Access
 · Amélioration de Intuition (RTG), layers.library
40.68
3.1
?
512 ko
 · Pour A4000
 · Amélioration de Intuition (RTG), layers.library
40.68
3.1
?
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Amélioration de Intuition (RTG), layers.library
40.68
3.1
?
512 ko
 · Pour A500, A600 et A2000
 · Version Amiga International/Power Computing
40.68
3.1
?
512 ko
 · Pour A3000 et A3000T
 · Version Amiga International/Power Computing
 · Amélioration de Intuition (RTG), layers.library
40.70
3.1 - bêta
?
512 ko
 · Version bêta
 · Pour A2000, A500 et A600
 · Amélioration du scsi.device
40.70
3.1
?
512 ko
 · Pour A3000
 · Amélioration du scsi.device
 · Potentiels bogues avec le SCSI
40.70
3.1
?
512 ko
 · Pour A4000
 · Amélioration du scsi.device
40.70
3.1
391657-01 (ROM 0) et
391658-01 (ROM 1)
512 ko
 · Pour A4000T
 · Amélioration du scsi.device
 · Gestion du SCSI de l'A4091
 · Pas de workbench.library
43.1
3.2 - bêta
?
1 Mo
 · Version bêta
 · Pour le Walker
45.57 (45.057)
3.9
?
512 ko
 · Kickstart conçu à partir d'une mise à jour logicielle des ROM 3.1


La mémoire [retour au plan]

L'Amiga, contrairement aux autres plates-formes, possède trois types de mémoire différents, et optionnellement quatre : la mémoire Chip, la mémoire Fast, la mémoire Slow et la mémoire des cartes graphiques.

mémoire Chip
Les quatre puces de la mémoire Chip d'un A1200 (révision 1D3)

La mémoire Chip est le nom donné à la mémoire vive de l'Amiga qui peut-être utilisée par le processeur et les puces spécialisées. Le but premier de ce type de mémoire est identique à celle figurant sur les cartes graphiques, c'est-à-dire permettre l'affichage des écrans. Plus la mémoire Chip est importante, plus l'écran pourra monter en résolution et en profondeur. Pour les basses résolutions, le 68k et Agnus/Alice se partagent l'accès de cette mémoire de manière transparente (les cycles pairs pour l'un et les impairs pour l'autre). Et lorsque la résolution ou le nombre de couleurs augmentent, Agnus a besoin d'envoyer beaucoup plus d'informations à Denise et il prend des cycles au 68k qui doit attendre des cycles libres. Cette mémoire est dite "lente" car les circuits spécialisés y ont constamment accès.

La mémoire Chip est aussi utilisée pour le stockage des données sonores et les accès DMA. Elle est utilisée de façon transparente par le processeur si celui-ci n'a pas ou plus à sa disposition de mémoire Fast. Cette mémoire figure sur la carte mère et est présente d'origine sur tous les Amiga : 256 ko (A1000), 512 ko (A2000A, A500), 1 Mo sur (A2000B, A500+, CDTV, A600, A3000) et 2 Mo (A4000, A1200, CD32). 2 Mo est la limite de la mémoire Chip que tous les modèles peuvent atteindre sauf l'A1000 (512 ko). L'Amiga 4000 dispose, lui, d'un cavalier sur sa carte mère pour passer à 8 Mo mais cela n'a jamais été opérationnel.

La mémoire Fast est également une mémoire vive. Si de la mémoire Fast est présente sur un Amiga, le 68k et Agnus/Alice peuvent accéder en même temps à ces deux zones mémoires : mémoire Fast pour le 68k et Chip pour Agnus/Alice. Les deux mémoires sont physiquement indépendantes par une barrière trois états. Lorsque le 68k doit accéder à la Chip, il en fait la demande, la barrière est levée et à nouveau les deux doivent se partager les accès. La mémoire Fast n'est pas plus rapide que la mémoire Chip mais elle permet un accès au 68k sans attente. Cela se traduit, dans les faits, par une accélération assez importante quand on fait tourner un programme avec un accès à la mémoire Fast. En outre, elle possède une priorité supérieure à la mémoire Chip : cela signifie que lorsque le système fait une demande d'allocation mémoire, on lui donnera en priorité de la mémoire Fast sauf s'il demande explicitement de la mémoire Chip.

Il existe enfin la mémoire Slow : ce n'est pas de la Chip car non accessible via Agnus/Alice, et ce n'est pas de la Fast car elle n’est pas séparée de la Chip par la barrière trois états. C'est une pseudo-mémoire Fast qui partage le même bus que celui de la Chip. Cette mémoire est présente par exemple dans l'extension A501 qui ajoute 512 ko à l'Amiga 500 (qui n'est donc pas de la Fast contrairement à ce que l'on pourrait croire).

La mémoire Chip à une priorité de -10, la mémoire Slow de 0 et la mémoire Fast de +10. Et si l'on a de la mémoire 32 bits, elle aura une priorité de +20.


Agnus : Adress GeNerator Unit [retour au plan]

Agnus est l'une des premières puces Amiga a avoir été créées, avec Daphne/Denise et Portia/Paula. Son rôle est de générer les adresses mémoire, générer les adresses registre et de contrôler la mémoire dite "Chip", celle qui peut être accédée par le processeur et les puces spécialisées. Agnus gère les fréquences d'horloge (à partir de l'oscillateur central à 28,63636 MHz en NTSC et 28,37516 MHz en PAL), contrôle le rafraîchissement de la DRAM et la synchronisation vidéo. Sa fréquence propose est de 3,579545 MHz en NTSC et 3,546895 MHz en PAL. Elle gère aussi 25 canaux DMA (Direct Memory Access), ce qui permet au graphisme, à l'audio et aux entrées/sorties d'être utilisés avec un minimum d'intervention de la part du processeur. Enfin, c'est dans Agnus que figurent deux coprocesseurs aidant la gestion graphique : le Copper et le Blitter.

Elle existe en plusieurs dénominations (Agnus, Fat Agnus, Fat Lady, Fatter Agnus, Super Fat Agnus, Obese Agnus) qui se différencient notamment par la taille de la puce (DIP, PLCC) ou la quantité de mémoire à laquelle ils ont accès. Elle compte quelque 21 000 transistors dans sa version 8361. Elle est parfois surnommée Agnes. Son successeur est Alice dans les machines AGA. Les premières versions furent notamment conçues par Joseph Decuir et David Needle.

Brochages : Agnus 8361, Agnus 8361, Agnus 8370, Agnus 8372, Agnus 8372B.
Schémas : Agnus 8375 (ensemble, Blitter, Registres Light Pen, RAM Adress Generator, Bitplane DMA, Sprites Vertical Comparator, Copper).

Agnus
Agnus 8361R6 issu d'un A1000

Nom
Type
Référence
Vidéo
Taille mémoire Chip
Matériels
Agnus
?
?
NTSC
256 ou 512 ko ?
Lorraine
Agnus
8361
252125-01
NTSC
512 ko
A1000
Agnus
8361R3
?
NTSC
512 ko
Amiga Developer System, A1000 de préproduction, A1000
Agnus
8361R5
?
NTSC
512 ko
A1000, A2000A Rev 4.0
Agnus
8367
252362-01
PAL
512 ko
A1000, A2000A Rev 4.0
Agnus
8367R0
252362-01
PAL
512 ko
A1000, A2000A Rev 4.0
Agnus
8370
318070-01
NTSC
512 ko
A500 Rev 3.x/5.x, A2000B Rev 4.1/4.5
Agnus
8371
318071-01
PAL
512 ko
A500 Rev 3.x/6.x, A2000B Rev 4.1/4.5
Fat Agnus
8372
318069-01
NTSC/PAL
1 Mo
A2000B, CDTV
Fat Agnus
8372
318069-02
NTSC/PAL
1 Mo
A500 (PAL), A2000B
Fat Agnus
8372R3
318069-02
NTSC/PAL
1 Mo
A500 (PAL), A2000B
Fat Agnus
8372A
318069-02
NTSC/PAL
1 Mo
A500, A2000B, CDTV
Fat Agnus
8372A
318069-029
NTSC/PAL
1 Mo
A500 Rev 6.x (PAL), A2000B Rev 6.0/6.3, CDTV
Fat Agnus
8372A
318069-03
NTSC/PAL
2 Mo
A3000 Rev 6.1/8.9, A3000T
Fat Agnus
8372AB
318069-03
NTSC/PAL
2 Mo
A3000 Rev 6.1/8.9, A3000T, MegAChip
Fat Agnus
8372AB
318069-039
NTSC
2 Mo
A3000, A3000T
Fat Agnus
8372B
318069-03
NTSC/PAL
2 Mo
A3000 Rev 9.x, A3000T, MegAChip
Fat Agnus
8375
318069-08
PAL (et NTSC ?)
1 Mo
CDTV-CR
Fat Agnus
8375
318069-10
NTSC/PAL
2 Mo
A500 avec carte mère d'A500+, A500+, A600
MegiChip, Advanced ChipRAM Adapter
Fat Agnus
8375R2
318069-10
NTSC/PAL
2 Mo
A500+, A600
Fat Agnus
8375
318069-11
NTSC
2 Mo
A500+, A600, MegAChip
Fat Agnus
8375 (8375R1)
318069-16
PAL
1 Mo
A500 Rev 6.x, A2000B Rev 6.4+
Fat Agnus
8375
318069-17
NTSC
1 Mo
A500 Rev 6.x, A2000B Rev 6.4+
Fat Agnus
8375R0
318069-18
PAL
2 Mo
A500+, A600
Fat Agnus
8375
318069-19
NTSC
2 Mo
A3000, A3000T
Fat Agnus
8375B
318069-03
NTSC/PAL
1 Mo
Advanced ChipRAM Adapter
Fat Agnus
8375
390544-01
PAL
2 Mo
A500 avec carte mère d'A500+, A500+, A600, MegiChip
Fat Agnus
8375R0
390544-01
PAL
2 Mo
3 State Chip 2MB
Fat Agnus
8375
390544-02
NTSC
2 Mo
A500+, A600, MegAChip


Alice [retour au plan]

Alice est le successeur d'Agnus, et fait partie du jeu de composants AGA. Il est responsable des 25 canaux DMA, il génère les adresses pour la vidéo et pour la mémoire Chip. Il dispose d'un bus de données d'interfaçage avec la mémoire Chip en 16 bits, mais il est capable d'y accéder directement en 32 bits et peut aussi profiter de doubles cycles CAS en mode "Fast Page" permettant des échanges plus importants avec la mémoire, et ainsi avoir des performances accrues. Alice compte 80 000 transistors. Comme dans Agnus, on trouve dans Alice deux coprocesseurs aidant la gestion graphique : le Copper et le Blitter. Il a été conçu par Victor Andrade.

Brochages : Alice 8374, Alice 8374.

Nom
Type
Référence
Vidéo
Taille mémoire Chip
Matériels
Alice (8374-ALICE)
8374
391010-01
NTSC/PAL
2 Mo
AA3000, A4000, A1200, A4000T, CD32
Walker, Access, Inside Out, BoXeR, A5000/A6000
Alice (8374-ALICE)
8374R2
390544-01
NTSC/PAL
2 Mo
A4000
Alice
8374R3
?
NTSC/PAL
2 Mo
AA3000, A4000 Rev 1


Copper [retour au plan]

C'est un coprocesseur (d'où son nom) intégré à Agnus/Alice qui possède trois instructions : WAIT, MOVE et SKIP. Le Copper gère la quasi-intégralité du système graphique. Il reçoit ses informations de la mémoire Chip via des accès DMA. Il intervient directement sur les registres de contrôle des autres composants. Il peut mettre à jour plusieurs éléments comme les registres, les données concernant le placement des sprites, la palette de couleurs, les canaux sonores et le Blitter. Il peut aussi transférer les données sonores vers le convertisseur analogique de sortie. Il exécute une liste d'instructions appelée "copperlist" (liste Copper).

Le Copper attend que le faisceau atteigne une position prédéfinie pour envoyer les données dans un registre du système. Ainsi, le bus mémoire est libre pour les autres canaux DMA ou le processeur. Cette attente engendre des transferts de données qui utilisent des cycles de mémoire au Blitter et au processeur. Ainsi, pour que le Copper puisse accéder au bus, il doit attendre les cycles de mémoire pairs. Il est ainsi en synchronisation avec la plupart des accès DMA, l'audio, les lecteurs de disquette, le rafraîchissement de l'écran et les sprites qui, eux, utilisent des cycles impairs. Le Copper permet, par exemple, la création d'effets spéciaux graphiques avec une charge processeur minimale, comme des écrans mobiles ou des écrans en défilement bitmap géants.

Schéma : partie Copper d'Agnus 8375.


Blitter [retour au plan]

Tout comme le Copper, le Blitter est un coprocesseur 16 bits intégré d'Agnus/Alice. Sa principale fonction est de déplacer des zones de mémoire rectangulaires de manière efficace (deux fois plus rapidement qu'un 68000 à 7,16 MHz) et de tracer des lignes (un million de pixels par seconde). C'est un ensemble de quatre canaux DMA (trois canaux sources et un canal cible) qui fournit des données graphiques au processeur et les écrit ensuite en mémoire Chip. L'utilisation des canaux DMA permet au Blitter de travailler en asynchrone avec le processeur, donc celui-ci est libre pour exécuter d'autres tâches. Le Blitter autorise le contrôle de l'incrustation vidéo sur n'importe quelle couleur et peut exécuter des manipulations logiques spécifiques sur les données en cours.

Le Blitter permet d'effectuer des opérations comme : la copie de bloc (animation, défilement vertical), le décalage de bloc (défilement horizontal), des opérations logiques (filtres graphiques), le masquage (calques, traitement des collisions), le tracé de lignes droites (dessin vectoriel 2D, 3D) et le remplissage de bloc (dessin vectoriel 2D, 3D). Le Blitter, dans sa version ECS (8372), peut déplacer des régions de 32 768x32 768 pixels au lieu de 1024x1024 pixel pour l'OCS.

Enfin, il dispose de multiples registres de pointeurs et de modulos (utile pour zoomer), d'adressage mémoire ascendant ou descendant (pour les défilements), de la détection du zéro (détection de collision) et d'adressage mémoire linéaire ou rectangulaire.

Schéma : partie Blitter d'Agnus 8375.


Denise : Display Encoder chip [retour au plan]

Cette puce est responsable de la plupart des tâches liées au graphisme comme la génération des couleurs (32 couleurs par écran sur une palette de 4096) et l'affichage des différentes résolutions. De plus, Denise possède 8 contrôleurs de sprites matériels (dont le pointeur de la souris). Elle autorise le contrôle de l'incrustation vidéo sur n'importe quelle couleur.

Elle supporte, dans ses versions égales ou supérieures à 8263R6, le mode EHB (Extra Half-Brite) qui permet de monter à 64 couleurs par écran, mais les 32 dernières couleurs se doivent d'avoir 50% de la luminosité des 32 premières.

Les données graphiques de la mémoire Chip sont transférées par Agnus vers les registres bitmap de Denise. La taille des registres de Denise est de 16 bits, chaque registre contiendra donc 16 points. Denise transforme ces données pour la visualisation RGB : un séquenceur va tout d'abord transformer les 16 points contenus dans le registre en signaux électriques séries. A chacun des 16 bitmaps correspond une transformation. Les données séries électriques en provenance du séquenceur bitmap formeront donc un signal d'une longueur de 6 bits. Ensuite, le contrôle logique va sélectionner les données valides du point parmi celles du séquenceur bitmap et celle du séquenceur sprite. A partir de ces données, le décodeur couleur va choisir un des 32 registres couleur.

La valeur de ce registre sera traduite sous la forme d'un signal numérique RGB. Si l'un des modes HAM (Hold And Modify) ou EHB (Extra Half Bright) est sélectionné, les données des registres couleur seront modifiées avant que le signal ne quitte le circuit. Les données du séquenceur passent aussi par le contrôle logique des collisions qui indiquera si un sprite occupe la même position sur l'écran qu'une image.

Les Denise 8373R2A et supérieures offrent de nouvelles possibilités de genlock. Denise 8373R2A permet de contrôler l'incrustation vidéo avec n'importe quelle couleur et plus seulement la couleur 0 (chromaKey). L'incrustation vidéo peut également être commandée par un "bitplane" directement (BitPlaneKey). En groupant correctement les couleurs par "bitplane", cela revient à sélectionner l'incrustation à partir d'un ensemble de couleurs. Des bords peuvent être rajoutés ou non autour de la zone "active" (BorderBlank et BorderNot Transparent).

Elle fut appelée "Daphne" au début de son développement puis renommée en "Denise" aux alentours de sa version 8362R5 ou R6. Il existe une Super Denise (Fat Denise) qui permet d'atteindre la Super Haute Résolution (1280x512 en 2 couleurs) ou encore le mode Productivity (640x480 en 2 couleurs). Denise se trouve sur les machines OCS/ECS alors que les machines AGA disposent de son équivalent, Lisa. Elle a été conçue par Akio Tanaka, David Dean et Jay Miner.

Brochages : Denise 8362, Denise 8362.
Schémas : Denise 8373 (ensemble, Sprite Select Serializer, Détection des collisions, Bitplane Data Registers, Display Priority).

Nom
Type
Référence
Matériels
Daphne
8362 ?
?
Lorraine
Daphne
8362R4
?
Amiga Developer System, A1000 de préproduction
Denise
8362R5
252126-01
A1000 NTSC
Denise
8362R6
252126-01
A1000
Denise
8362R8
252126-02
A1000, A2000A, A2000B, A500, CDTV, A500+
Super Denise
8373
390433-01
A3000, A3000T
Super Denise
8373R2A (8373-R2a)
?
A500, A2000
Super Denise
8373R3
390433-02
A500+
Super Denise
8373R4PD
390433-02
A2000B ECS, A3000, A500+, A3000T
Super Denise
8373R4
391081-01
A2000B ECS, A3000
Super Denise
8373R4PL
391081-01
A600, CDTV-CR
Super Denise
8373R4
391061-01
A600


Lisa [retour au plan]

Lisa, qui fait partie du jeu de composants AGA, est le remplaçant de Denise. Il a été conçu par Bob Raible.

Implémenté en technologie CMOS, Lisa peut gérer des modes vidéo de 2 à 256 couleurs, ou en 262 144 couleurs (HAM-8), le tout parmi une palette 24 bits (16 777 216 couleurs). Le mode EHB (Extra Half-Bright) est également géré par Lisa, pour des raisons de compatibilité, et permet de produire des écrans 6 bits (64 couleurs) comme avec Denise. Ce circuit est cadencé à 14 MHz. De plus, sa capacité d'effectuer des doubles cycles d'accès mémoire en 32 bits lui permet d'augmenter son débit d'échange à 64 bits par cycle, soit un rapport de 4 par rapport à Denise. Il possède également huit contrôleurs de sprites matériels.

Brochages : Lisa 4203, Lisa 4203.

Nom
Type
Référence
Matériels
Lisa
4203R1
391227-01 ?
AA3000
Lisa
4203R2
391227-01
A4000 Rev 1, A4000 ?
Lisa (1XS6-LISA)
1204R0
391227-01
A4000, A1200, CD32, A4000T, Walker, Access
Inside Out, BoXeR, A5000/A6000
Lisa
1207R0
391227-01
AA3000, A4000, A1200, CD32


Paula : Ports Audio Uart and Logic [retour au plan]

Paula est le composant audio principal de l'Amiga, il permet de jouer du son stéréo par DMA matériel sur quatre canaux. Deux canaux sont mélangés sur la sortie audio gauche et les deux autres sur la sortie audio droite, produisant ainsi un son stéréo. L'échantillonnage se fait en 8 bits PCM jusqu'à un taux de 28867 Hz (en NTSC) ou de 28837 Hz (en PAL). Sa fréquence est de 3546895 Hz en PAL et 3579545 Hz en NTSC. Il est cependant possible d'émuler du son 14 bits avec le DMA, en modulant deux canaux et le réglage du volume sur 6 bits. Un filtre audio analogique (style filtre de Butterworth) est disponible sur les Amiga, qui permet de filtrer/adoucir les sons des quatre canaux de Paula. Ce filtre est externe à Paula et sa désactivation se matérialise par un changement de luminosité de la LED d'alimentation (moins de luminosité, voire LED complètement éteinte pour les premiers A500).

Paula est aussi le contrôleur des lecteurs de disquette, de la souris, du clavier, des ports externes et des interruptions pour diverses tâches système. Cette puce portait le nom de Portia sur le Lorraine, le prototype du premier Amiga, ainsi que sur l'Amiga Developer System. On doit sa conception notamment à Glenn Keller et Jay Miner.

Brochages : Paula 8364 (PD), Paula 8364 (PD).
Schémas : Paula 8364 (ensemble, UART Port Controller, Disk Port Controller, Audio Port Controller, Pot Port Controller)

Paula
Paula 8364R7PL

Nom
Type
Référence
Matériels
Portia
8364 ?
?
Amiga Developer System
Paula
8364R2
?
Amiga Developer System, A1000 de préproduction
Paula
8364R4
252127-01
A1000
Paula
8364R7
252127-02
A1000, A2000A, A2000B, A500, CDTV, A3000, A3000T, AA3000
Paula
8364R7PD
252127-02
A2000B, A500, A3000, A500+, A3000T
Paula
8364R7PD
391077-01
A500+, A2000B
Paula
8364R7PL
391077-01
A600, A4000, A1200, A4000T, CDTV-CR, CD32, Walker
Access, Inside Out, BoXeR, A5000/A6000


Gary : Gate Array [retour au plan]

Gary est responsable du fonctionnement des décodages des adresses du bus. Il contrôle les signaux pour tous les circuits de l'Amiga. Tous les modèles ne disposent pas de Gary (il n'est par exemple pas présent sur les A1000 et A2000A). Une version améliorée, appelée "Fat Gary", est présente sur les A3000 et A4000. Le prototype A3000+ dispose, lui, de Gary+. Le Gary de l'A3000 fut notamment conçu par Greg Berlin, alors que le Gary des A500/A2000 est l'oeuvre de George Robbins.

Ses principales caractéristiques sont :
  • Contrôle des accès au bus et sélectionne le circuit adapté.
  • Contrôle du tampon de la mémoire Chip et du bit d'accès au processeur (VPA).
  • Multiplexage du genlock/horloge interne.
  • Gère une partie du lecteur de disquette.
  • Gère le port IDE de l'A4000 (avec une PAL).
  • Gère la réinitialisation.
  • Gère la réinitialisation du DSP (dans l'A3000+).
Brochages : Gary 5719, Gary 5719.
Schéma : Gary

Nom
Type
Référence
Matériels
5719
318072-01
A2000B, A500, A500+, CDTV
Gary+
?
?
A3000+
5719R2
390540-02
A3000, AA3000, A3000T, A4000, A4000T


Gayle [retour au plan]

La puce Gayle est la remplaçante de Gary sur les A600, A1200 et le Walker. Elle propose les mêmes fonctions que Gary et en ajoute des supplémentaires. Elle contrôle le bus IDE, génère le signal d'horloge temps réel ECLK, contrôle le tampon de données, contrôle la réinitialisation et intervient dans la gestion du lecteur de disquette. Gayle gère et synchronise aussi la ROM, la flashROM optionnelle, la mémoire Chip (et ses registres), les CIA, le connecteur PCMCIA, le composant Arcnet COM200020 et le connecteur de la carte mère. Gayle a été conçu notamment par George Robbins.

Brochages : Gayle 5191, Gayle 5191.

Nom
Type
Référence
Matériels
Gayle (45-GAYLE)
5191
391155-01
A600
Gayle (45-GAYLE)
5191R5
391155-02
A600
Gayle (AA-GAYLE-R5)
5191R5
391424-02
A1200, Walker


Ramsey [retour au plan]

Les principales fonctions de Ramsey sont de gérer la mémoire Fast (gestion du mode "static column" pour améliorer le temps d'accès à la mémoire) et de générer les adresses pendant les transferts DMA. Il gère également une partie du SCSI des A3000 et A4000 en combinaison avec le DMAC.

L'utilisation de Ramsey révision D ou 4 entraîne l'utilisation de Super-DMAC révision 1 ou 2.
L'utilisation de Ramsey révision 7 ou G entraîne l'utilisation de Super-DMAC révision 4.

Ramsey est uniquement présent dans les A3000(T)/A4000(T) et sur les cartes A590/A2091. Le premier Ramsey a été conçu par Hedley Davis et le second par Greg Berlin.

Nom
Référence
Matériels
Ramsey
390398-01
A590, A2091
Ramsey 51 (51-RAMSEY)
390541-04
A3000, A3000+, AA3000, A3000T, A4000
Ramsey 45 (45-RAMSEY)
390541-07
A3000T/040, A4000, A4000T


DMAC/Super-DMAC [retour au plan]

Le DMAC s'occupe de la gestion de l'accès DMA du contrôleur SCSI des A3000 et des A4000T. Il travaille en combinaison avec Ramsey. Il est aussi présent sur CDTV où il contrôle le lecteur de CD et tous les matériels que vous pouvez insérer dans le port d'extension DMA (qui n'est pas un port SCSI puisqu'il n'y a pas de contrôleur SCSI sur CDTV). Le prototype A3000+ a un DMAC amélioré qui possède un tampon FIFO plus important et permet de gérer la mémoire 32 bits aussi rapidement que le processeur (68030).

L'utilisation de Ramsey révision D ou 4 entraîne l'utilisation de Super-DMAC révision 1 ou 2.
L'utilisation de Ramsey révision 7 ou G entraîne l'utilisation de Super-DMAC révision 4.

Nom
Référence
Matériels
DMAC
390563-01
Cartes A590, A2091
DMAC (65-DMAC)
390563-02
CDTV, cartes A590, A2091
DMAC (81-DMAC)
390563-02
Les premiers A3000, CDTV, cartes A2091
DMAC
390563-04
A3000, A3000T, CDTV
Super DMAC (81-SUPER DMAC)
390537-02
A3000, A3000T/040, A4000T
Super DMAC (65-SUPER DMAC)
390537-04
A3000 (derniers modèles)
Super DMAC
?
A3000+


Amber [retour au plan]

Amber est responsable du désentrelacement/doublage de fréquence de l'affichage natif de l'Amiga (15,5 kHz) en 31 kHz, grâce à la synchronisation et au contrôle des signaux nécessaires aux mémoires vidéo et à l'affichage. Cela permet un affichage des modes vidéo de l'Amiga sur écrans VGA/SVGA. Cette puce est présente dans les A3000, A3000T, A3500 et aussi dans les désentrelaceurs A2320 de Commodore. Amber a été conçue par Scott Hood.

Nom
Référence
Matériels
390538-03
A3000, A3500, A3000T, cartes A2320


Bridgette [retour au plan]

Il s'agit d'une mémoire cache pour le bus Zorro III. Il comprend les fonctions de six puces 74F646 et de quatre 74F245 (qui sont des émetteurs récepteurs octal d'autobus avec des sorties de trois états). Ce composant n'est présent que dans les A4000(T).

Nom
Référence
Matériels
391380-01
A4000, A4000T


Budgie [retour au plan]

Cette puce est un contrôleur de DRAM et de bus que l'on trouve uniquement sur A1200 et le prototype Walker. Il gère le port d'extension interne et offre une interface entre le bus processeur 32 bits et le bus 32 bits de la mémoire Chip. Il génère les signaux de sélection RAS et CAS à partir des signaux de synchronisation RAS et CAS supportés par Alice. Il offre aussi une mémoire de bus 16 bits qui peut être utilisée soit pour un bus d'extension soit pour le tampon de données du port PCMCIA.

Il a aussi pour fonction de modifier la fréquence de l'oscillateur de 28 à 14 MHz, et de générer une horloge multiplexée pour un genlock.

Brochage : Budgie.

Nom
Référence
Matériels
391425-01
A1200, Walker
391425-02
A1200


Buster [retour au plan]

Buster est le contrôleur de bus. Il est chargé d'interfacer le bus Zorro II (A2000B) ou Zorro II/III (A3000(T), A4000(T)) avec le processeur et de gérer les entrées/sorties. Il s'occupe aussi de l'arbitrage du bus. Sur A2000B, il serait également responsable de la gestion des ports ISA mais je n'ai pas trouvé de confirmation à cette information. Les versions pour A3000(T) et A4000(T) sont appelées Super Buster/Fat Buster.

Le développement de cette puce, mené par Dave Haynie, n'a jamais été vraiment terminé, il existe ainsi plusieurs révisions avec des niveaux de compatibilité différents :

Le niveau I (jusqu'à la révision 07, uniquement présent dans les A3000) ne supporte pas le DMA des Zorro III et les "quick interrupts". Il n'essaie pas de traduire les cycles d'accès en rafale du bus local en cycles d'accès en rafale Zorro III. La révision 06 présente un bogue qui cause des erreurs à 16 MHz, mais elle fonctionne bien à 25 MHz.

Le niveau II (révisions 09 et K/11) supporte l'arbitrage du bus Zorro III, le DMA, les "quick interrupts" et la traduction des cycles d'accès en rafale du bus local en cycles à "transfert multiple" Zorro III. Elle est donc plus rapide que le Buster en niveau I. La révision 09 a des problèmes concernant l'arbitrage du bus Zorro (blocage du système dans certaines conditions) et avec la synchronisation de fin de cycle. Il y a aussi un problème avec la faiblesse de Bridgette qui ne peut garantir le temps de propagation requis par le Buster révision 09. La révision K ou 11 permet de résoudre nombre de ses problèmes.

De nombreuses cartes Zorro III nécessitent la mise à jour vers la révision K/11 pour fonctionner correctement.

Brochages : Buster 5721, Super Buster 45.
Schéma : Super Buster.

Nom
Type
Référence
Matériels
5721
318075-01
A2000B
5721 Rev A
318075-02
A2000B
5721-02 ?
390539-02
A3000
5721-06
390539-06
A3000/25 MHz, AA3000
5721-07 ou G
390539-07
A3000, A3000T, A4000 Rev 1
5721-09
390537-09
A4000 Rev 2 et B
Super Buster (45-SUPER BUSTER)
5721-09
390539-09
A3000, carte A2631
5721-11 ou K
390539-11
A3000T, A4000 Rev D (cost reduced), A4000T


CIA A et B : Complex Interface Adapter [retour au plan]

L'Amiga a deux CIA connus sous le nom de CIA A et CIA B (ou CIA Even et CIA Odd), mais ce sont les mêmes composants, un 8520. Ils fonctionnent à 1 ou 2 MHz. Son ancienne version se nomme 6526, utilisée notamment dans des Amiga 1000 de préproduction et les C64 et C128. Ils sont principalement présents pour gérer les entrées/sorties, l'horloge permanente, les moteurs des disques, la LED, le filtre audio et quelques interruptions système. Enfin, d'autres fonctions sont partagées entre eux :
  • CIA Even : gestion des entrées et sorties du port série, du port lecteur de disquette, et de quelques statuts du port parallèle.
  • CIA Odd : gestion du port parallèle, du clavier, des boutons de la souris et des manettes, et un peu du port lecteur de disquette.
Brochages : CIA 8520, CIA-A 8520, CIA-B 8520.

Nom
Type
Référence
Fréquence
Matériels
6526
?
1 MHz
A1000 de préproduction
8520A-1
318029-03
2 MHz
A1000, A2000A, A2000B, A500, CDTV,
A500+, A3000, A3000T, DraCo ?
CIA
8520R2
318029-01 ?
318029-02 ?
1 MHz ?
A1000 NTSC
8520R3 A-1
?
2 MHz
A1000, A2000A
8520PL
391078-01
1 MHz
A600, CDTV-CR, A1200, Walker, Access, Inside Out
8520A-1PL
391078-02
2 MHz
A4000, A4000T
CIA
8520PD
391078-03
2 MHz
A2000B, A3000
8520PD
318029-03
2 MHz
A500+, A3000, DraCo ?
8520A-1PD
318029-03
2 MHz
A500+
8520PD
318029-02
2 MHz
A3000T


Akiko [retour au plan]

Akiko, uniquement présent dans la CD32 et les prototypes A5000/A6000, gère une partie de la logique du lecteur de CD, le port série "AUX" et la conversion des pixels chunky en pixels planar (alias "bitplan") grâce à l'utilisation d'un jeu complexe de registres. Ainsi cette opération peut-être réalisée aussi vite que l'unité centrale peut lire et écrire les données. L'affichage natif de l'Amiga se fait en bitplan, il est performant pour le traitement comme les défilements de l'écran, alors que l'affichage chunky est plus doué pour les routines 3D. Akiko est composé d'une partie de l'électronique d'un 8520. Il fut nommé "Arizona" durant sa phase de développement et conçu notamment par Beth Richards.

Akiko
Akiko

Nom
Référence
Matériels
391563-01
CD32, A5000/A6000


Keyboard MPU et 6570 [retour au plan]

La gestion du clavier des Amiga est léguée à des puces nommées Keyboard MPU, 6570 (processeur 6500) et 4510, qui sont des microcontrôleurs 8 bits. Le 6570/6500 est utilisé pour les claviers des Amiga dont la carte mère n'est pas CMS, comme les A1000, A2000 et A500. Il dispose d'une ROM de 2 ko et d'une mémoire tampon de 64 octets. Le Keyboard MPU gère, lui, les claviers des Amiga dont la carte mère est CMS. Ce circuit est le 68HC05C4A (ou 68HC05C12 pour le Walker) de chez Motorola. Le 4510 n'est utilisé que dans le prototype CDTV-CR.

Nom
Type
Référence
Matériels
 
?
CDTV-CR
 
6570-33
328191-01
A1000
 
328191-02
A500, A3000
 
6570R4PL
391079-01
A600
 
315107-01
CDTV
 
391079-01
A600
68HC05C4AFN
391508-01 Rev 0
A1200
Keyboard MPU
68HC05C12FN
391508-02 Rev 1
A1200 ?, Walker


Beauty [retour au plan]

Il s'agit d'une puce que l'on retrouve dans le CDTV-CR. Beauty est le contrôleur pour les éléments de la façade avant (affichage LCD, port infrarouge,...). Beth Richards travailla sur ce circuit.

Beauty

Nom
Référence
Matériels
Beauty (45-BEAUTY)
391246-01
CDTV-CR


Grace [retour au plan]

Grace est un contrôleur d'adresses mémoire, gérant notamment le lecteur CD, la flashROM et le PCMCIA. Il a été conçu pour le CDTV-II (alias CDTV-CR ou CDTV-500) mais son développement n'a pas dépassé le stade du prototype. Beth Richards travailla sur ce circuit.

Grace

Nom
Référence
Matériels
Grace (45-GRACE)
391245-02
CDTV-CR


Andrea [retour au plan]

Andrea est le contrôleur de la mémoire Chip, remplaçant de Agnus/Alice. Il fait partie du jeu de composants AAA qui n'a jamais été terminé et commercialisé.

Ses caractéristiques :
  • Contrôle des accès à la mémoire Chip.
  • Contrôle du bus entre mémoire Chip et processeur. Support de différentes fréquences d'horloge du processeur.
  • 40 canaux DMA avec allocation dynamique entre le Blitter et le processeur.
  • Contrôle des fréquences pour le bus Chip et l'affichage.
  • Contrôle des synchronisations vidéo.
  • Intégration du Blitter.
  • Intégration du Copper.
  • Adressage jusqu'à 16 Mo de mémoire Chip en système double.
  • Affichage jusqu'à 800x560 en 9 bits (DRAM Fast Page avec un système simple).
  • Affichage jusqu'à 800x560 en pixel bitplan en 13 bits (VRAM avec un système simple).
  • Affichage jusqu'à 800x560 en pixel Hybrid en 24 bits (VRAM avec un système simple).
  • Affichage jusqu'à 1280x1024 en 5 bits (DRAM Fast Page avec un système double).
  • Affichage jusqu'à 1280x1024 en pixel bitplan en 8 bits (VRAM avec un système double).
  • Affichage jusqu'à 1280x1024 en pixel Hybrid en 24 bits (VRAM avec un système double).
Le Blitter intégré à Andrea est bien plus rapide que celui de l'ECS/AGA : le déplacement d'un écran 640x200x4 est neuf fois plus rapide que l'ancien Blitter. Il permet des opérations via adressage de pixels (calcul automatique des premiers et derniers masques, du bon "shift", etc.). Il est aussi utilisable en mode de pixel bitplan et chunky (en 1, 2, 4, 8 et 16 bits pour ce dernier) et intègre de nouvelles opérations arithmétiques comme "sort" et "tally" pour épauler l'affichage en mode chunky.

Le Copper intégré à Andrea a été amélioré dans plusieurs domaines. Il peut opérer en 32 bits pour les nouveaux registres 32 bits. Il ajoute la fonction de déplacement multiple ("multiple move") pour pouvoir bouger plus efficacement des registres consécutifs. Il a enfin la capacité d'interruption : le Copper peut recevoir un ordre d'interruption du Blitter, permettant de gérer une série d'opérations sans l'intervention du processeur.

Andrea Andrea
Andrea


Monica [retour au plan]

Monica est le générateur d'adresses, remplaçant de Denise. Il fait lui aussi partie du jeu de composants AAA.

Ses caractéristiques :
  • 256 entrées CLUT de 25 bits chacune (soit 256 couleurs indexées sur une palette de 24 bits plus un bit pour le genlock, comme avec l'AGA).
  • Sprites 128 bits et de n'importe quelle hauteur.
  • Mode "dual playfields" en 8 bits.
  • La fréquence d'affichage est indépendante de la fréquence du bus.
  • Nouveau mode de pixel : Chunky, en 16 bits (15 bits, soit 32768 couleurs, plus 1 bit pour le genlock).
  • Nouveau mode de pixel : Half-Chunky, en 2, 4 et 8 bits.
  • Nouveau mode de pixel : Hybrid, en 24 bits. avec 8 plans chunky séparés pour chaque composante RGB.
  • Nouveau mode de pixel : PackLUT. 2 bits compressés par pixel, décompressés en 8 bits Half-Chunky par région de 4x4 pixels.
  • Nouveau mode de pixel : PackHY. 4 bits compressés par pixel, décompressés en 24 bits Hybrid par région de 4x4 pixels.
  • Nouveaux modes HAM (Hold And Modify) : HAM8 en chunky (262 144 couleurs) et HAM10 en 24 bits bitplan (16 777 216 couleurs).
Monica Monica
Monica


Mary [retour au plan]

Mary est le contrôleur audio et de diverses entrées/sorties, c'est le remplaçant de Paula dans l'AAA.

Ses caractéristiques :
  • Contrôleur audio 8 canaux stéréo de 8/16 bits avec échantillonnage jusqu'à 100 kHz.
  • Les canaux peuvent être assignés à gauche ou à droite.
  • Contrôleur disque supportant le format brut de 1, 2 et 4 Mo (2,88 Mo au format IBM) et tous les autres formats connus, y compris les disquettes Macintosh.
  • Débit théorique de 11,4 Mo/s (20 fois plus que Paula).
  • Décodage des formats GCR, MFM, RLL (2,7) et Biphase Mark.
  • Support des périphériques comme les CD, les DAT et les radios numériques.
  • Calcul de contrôle d'erreur CRC.
  • Deux UART (émetteur-récepteur asynchrone universel) de 4 bits FIFO pour faire la liaison entre l'ordinateur et le port série.
Mary
Mary


Linda [retour au plan]

Linda fait office de puce pour le double tampon mémoire ("double buffering" en anglais), dans l'AAA.

Ses caractéristiques :
  • Double tampon mémoire pour l'affichage des lignes : pendant qu'une ligne est lue par Monica depuis le premier tampon de Linda, la suivante est déjà en train d'être lue dans le second tampon de Linda.
  • Décompression à la volée des modes de pixel PackLUT et PackHY.
Linda
Linda


Toni [retour au plan]

Ce composant spécialisé se trouve dans le Walker, machine qui n'a pas été commercialisée. Il joue le rôle de contrôleur du bus système : gestion de l'interface mémoire DRAM, du port série FIFO et d'autres entrées/sorties. Sa fréquence initiale est de 33 MHz mais des problèmes de stabilité se posent à cette vitesse, c'est pourquoi une cadence de 25 MHz aurait été prévue par la suite. C'est une puce programmable (FPGA) de chez Xilinx, la XC4013.

Toni
Toni

Nom
Référence
Matériels
Toni
XC4013
Walker


SuperIO [retour au plan]

SuperIO est également un composant du Walker. Il gère par exemple l'E-IDE, l'EPP (Enhanced Parallel Port), le port série, le MIDI et le lecteur de disquette PC haute densité.

SuperIO
SuperIO

Nom
Référence
Matériels
SuperIO
F82C735
Walker


Kelly [retour au plan]

Kelly est un RAMDAC (Random Access Memory Digital-to-Analog Converter), autrement dit un convertisseur numérique-analogique. C'est un composant électronique chargé de convertir l'image numérique stockée dans la mémoire vidéo en signal analogique destiné au moniteur. Cette puce a été en développement à l'époque de l'AA3000 et de l'A3000+ (autour de 1991). Commodore souhaitait produire sa propre puce RAMDAC au lieu d'en acheter une déjà faite. Mais Commodore s'est heurté à un problème légal concernant la construction de RAMDAC et a donc abandonné ce projet.

Nom
Type
Référence
Matériels
Kelly
?
?
A3000+
Kelly
ADV7120KP30
?
AA3000


OCS : Original Chip Set [retour au plan]

L'OCS est l'ensemble des composants formés par Agnus, Denise et Paula. Bien que ce trio de puces ait été déjà présent depuis le Lorraine, la dénomination "OCS" ne fut pas mentionnée avant 1989/1990, quand l'ECS arriva et qu'il fallut les différencier. Ni l'équipe Amiga d'origine ni Commodore n'officialisa ce nom. Avant 1989, on parlait juste de "puces spécialisées" ou "Amiga chipset".

L'OCS est fourni avec les A1000, A2000, A500 et CDTV. Les A2000 et A500 les plus récents ont été produits avec l'ECS ou bien un mélange entre OCS et ECS (Fat Agnus avec Denise 8362). Les résolutions de l'OCS reprennent les caractéristiques d'Agnus et Denise, soient :
  • Une palette de 4096 couleurs.
  • 32 couleurs maximales pour le mode basse résolution classique.
  • 64 couleurs maximales pour le mode EHB.
  • 4096 couleurs maximales en mode HAM (HAM-6).
  • Résolution maximale de 640x512 pixels ou 1024x1024 avec le mode A2024 (1 Mo de mémoire Chip requis).
  • Mode "overscan" (suraffichage) permettant d'agrandir quelque peu certaines résolutions.
  • Taille maximale de 16 368x16 368 pixels (écran déplaçable).
  • Standards d'affichage NTSC et PAL.
Mode graphique
Résolution
Résolution
avec suraffichage
Couleurs maxi
Fréquence
verticale
Fréquence
horizontale
NTSC : Basse Résolution
320x200
362x241
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Basse Résolution entrelacée
320x400
362x482
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution
640x200
724x241
16
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution entrelacée
640x400
724x482
16
60 Hz
15,72 kHz
PAL : Basse Résolution
320x256
362x283
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Basse Résolution entrelacée
320x512
362x566
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution
640x256
724x283
16
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Basse Résolution entrelacée
640x512
724x566
16
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : NTSC
1008x800
1008x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : PAL
1008x1024
1008x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 10 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 10 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 15 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 15 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz


ECS : Enhanced Chip Set [retour au plan]

L'ECS est l'ensemble des composants formés par Agnus, Denise et Paula. Il est apparu sous forme incomplète en 1989 et complète en 1990 avec l'arrivée de l'A3000. Les autres puces comme Gary, Ramsey, Amber et Buster ne font pas, à proprement parlé, partie de l'ECS. Il fut baptisé ainsi ("enhanced" signifie "amélioré" en anglais) car il améliore l'OCS, sans toutefois en être très différent.

Il est présent dans les derniers A2000 et A500 ainsi que dans les A500+, A600, A3000 et A3000T.

Les résolutions de l'ECS reprennent les caractéristiques des versions les plus récentes d'Agnus et Denise, soient :
  • Une palette de 4096 couleurs.
  • 32 couleurs maximales pour le mode basse résolution classique.
  • 64 couleurs maximales pour le mode EHB.
  • 4096 couleurs maximales en mode HAM (HAM-6).
  • Résolution maximale de 1280x512 pixels ou 1024x1024 avec le mode A2024 (1 Mo de mémoire requis).
  • Mode "overscan" (suraffichage) permettant d'agrandir quelque peu certaines résolutions.
  • Taille maximale de 16 368x16 368 pixels (écran déplaçable).
  • Standards d'affichage NTSC et PAL.
L'ECS supporte tous les modes graphiques de l'OCS et en apporte de nouveaux.

Mode graphique
Résolution
Résolution
avec suraffichage
Couleurs maxi
Fréquence
verticale
Fréquence
horizontale
NTSC : Basse Résolution
320x200
362x241
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Basse Résolution entrelacée
320x400
362x482
32
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution
640x200
724x241
16
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution entrelacée
640x400
724x482
16
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution
1280x200
1440x241
4
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x482
4
60 Hz
15,72 kHz
PAL : Basse Résolution
320x256
362x283
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Basse Résolution entrelacée
320x512
362x566
32
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution
640x256
724x283
16
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution entrelacée
640x512
724x566
16
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution
1280x256
1440x283
4
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution entrelacée
1280x512
1440x566
4
50 Hz
15,60 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution sans scintillement
320x400
372x467
16
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution entrelacée
320x800
372x934
16
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution sans scintillement
640x400
744x467
4
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution entrelacée
640x800
744x934
4
59 Hz
29,2 kHz
DBLPAL : Basse Résolution sans scintillement
320x512
372x564
16
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Basse Résolution entrelacée
320x1024
372x1128
16
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution sans scintillement
640x512
744x564
4
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution entrelacée
640x1024
744x1128
4
50 Hz
29,45 kHz
A2024 : NTSC
1008x800
1008x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : PAL
1008x1024
1008x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 10 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 10 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 15 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 15 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
Euro : Basse Résolution
320x200
360x200
32
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Basse Résolution entrelacée
320x400
360x400
32
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution
640x200
720x200
16
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution entrelacée
640x400
720x400
16
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution
1280x200
1440x200
4
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x400
4
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Productivité
640x400
680x414
4
70 Hz
31,43 kHz
Euro : Productivité entrelacée
640x800
680x828
4
70 Hz
31,43 kHz
Multiscan : Productivité
640x480
680x495
4
60 Hz
31,44 kHz
Multiscan : Productivité entrelacée
640x960
680x990
4
60 Hz
31,44 kHz
Super72 : Haute Résolution
400x300
468x314
16
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Haute Résolution entrelacée
400x600
468x628
16
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution
800x300
936x314
4
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution entrelacée
800x600
936x628
4
72 Hz
24,62 kHz


AGA : Advanced Graphics Architecture [retour au plan]

L'AGA est l'ensemble des composants formés par Alice, Lisa et Paula. On peut également ajouter Akiko pour la CD32, par contre, les autres puces comme Gayle, Ramsey et Buster ne font pas partie, à proprement parlé, de l'AGA. Il est apparu officiellement en 1992 avec l'arrivée de l'Amiga 4000 bien que le prototype A3000+ en fut doté dès 1991. Son nom d'origine, durant sa phase de développement, fut Pandora. Il a été commercialisé sous le nom AA (Advanced Amiga) mais ce sigle fut rapidement renommé AGA pour éviter une confusion avec l'Association Automobile sur le marché européen.

Il est présent sur les A4000, A4000T, A1200, CD32, Access ainsi que sur les prototypes A3000+, AA3000, Walker, A5000/A6000, BoXeR et Inside Out.

Les résolutions de l'AGA reprennent les caractéristiques d'Alice et de Lisa, soient :
  • Une palette de 16 777 216 couleurs.
  • 256 couleurs maximales pour le mode basse résolution classique.
  • 64 couleurs maximales pour le mode EHB.
  • 262 144 couleurs maximales en mode HAM (HAM-8).
  • Résolution maximale de 1280x512 pixels ou 1024x1024 avec le mode A2024.
  • Mode "overscan" (suraffichage) permettant d'agrandir quelque peu certaines résolutions.
  • Taille maximale de 16 368x16 368 pixels (écran déplaçable).
  • Standards d'affichage NTSC et PAL.
L'AGA supporte tous les modes graphiques de l'ECS (avec un nombre accrus de couleurs) et en apporte de nouveaux.

Mode graphique
Résolution
Résolution
avec suraffichage
Couleurs
Fréquence
verticale
Fréquence
horizontale
NTSC : Basse Résolution
320x200
362x241
256
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Basse Résolution entrelacée
320x400
362x482
256
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution
640x200
724x241
256
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Haute Résolution entrelacée
640x400
724x482
256
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution
1280x200
1440x241
256
60 Hz
15,72 kHz
NTSC : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x482
256
60 Hz
15,72 kHz
PAL : Basse Résolution
320x256
362x283
256
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Basse Résolution entrelacée
320x512
362x566
256
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution
640x256
724x283
256
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Haute Résolution entrelacée
640x512
724x566
256
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution
1280x256
1440x283
256
50 Hz
15,60 kHz
PAL : Super Haute Résolution entrelacée
1280x512
1440x566
256
50 Hz
15,60 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution
320x200
360x227
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution sans scintillement
320x400
360x454 (256 c)
372x467 (4 c)
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Basse Résolution entrelacée
320x800
360x908 (256 c)
372x934 (4 c)
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution
640x200
720x227
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution sans scintillement
640x400
720x454 (256 c)
744x467 (4 c)
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLNTSC : Haute Résolution entrelacée
640x800
720x908 (256 c)
744x934 (4 c)
256
59 Hz
29,2 kHz
DBLPAL : Basse Résolution
320x256
360x275
256
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Basse Résolution sans scintillement
320x512
360x550 (256 c)
372x564 (4 c)
256
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Basse Résolution entrelacée
320x1024
360x1100 (256 c)
372x1128 (4 c)
256
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution
640x256
720x275
256
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution sans scintillement
640x512
720x550 (265 c)
744x564 (4 c)
256
50 Hz
29,45 kHz
DBLPAL : Haute Résolution entrelacée
640x1024
720x1100 (256 c)
744x1128 (4 c)
256
50 Hz
29,45 kHz
A2024 : NTSC
1008x800
1008x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : PAL
1008x1024
1008x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 10 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 10 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
A2024 : 15 Hz NTSC
1024x800
1024x800
4
60 Hz
15,72 kHz
A2024 : 15 Hz PAL
1024x1024
1024x1024
4
50 Hz
15,60 kHz
Euro : Basse Résolution
320x200
360x200
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Basse Résolution entrelacée
320x400
360x400
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution
640x200
720x200
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Haute Résolution entrelacée
640x400
720x400
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution
1280x200
1440x200
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Super Haute Résolution entrelacée
1280x400
1440x400
256
73 Hz
15,76 kHz
Euro : Productivité
640x400
680x414
256
70 Hz
31,43 kHz
Euro : Productivité entrelacée
640x800
680x827
256
70 Hz
31,43 kHz
Multiscan : Productivité
640x480
680x495
256
60 Hz
31,44 kHz
Multiscan : Productivité entrelacée
640x960
680x990
256
60 Hz
31,44 kHz
Super72 : Haute Résolution
400x300
468x314
256
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Haute Résolution entrelacée
400x600
468x628
256
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution
800x300
936x314
256
72 Hz
24,62 kHz
Super72 : Super Haute Résolution entrelacée
800x600
936x628
256
72 Hz
24,62 kHz


Ranger [retour au plan]

"Ranger" ou "Amiga Ranger" est le nom de code d'un projet de nouveau matériel initié par l'équipe d'Amiga originelle de Los Gatos, en 1986, pour une sortie possible vers 1988/1989. Ranger devait être la seconde génération d'Amiga ou, du moins, la seconde génération du jeu de composants, mais Commodore refusa cette idée pour des raisons de coût.

Les caractéristiques de ce jeu de composants mentionnaient notamment la capacité d'avoir 2 Mo de mémoire Chip (sur des puces VRAM, plus rapides), une palette de 4096 couleurs, une résolution jusqu'à 1024x1024 en 128 couleurs (7 bits), un Blitter par plan et toutes les capacités de Paula (audio 8/14 bits sur quatre canaux, lecteur de disquette 880 ko, etc.). Plus d'information sur obligement.free.fr/articles/ranger.php.


AAA : Advanced Amiga Architecture [retour au plan]

L'AAA (prononcé "triple a") est un jeu de composants qui fut en développement dans les laboratoires de Commodore mais qui n'a jamais été terminé. L'AAA est basé sur quatre circuits intégrés VLSI (Very Large Scale Integration - intégration à très grande échelle) qui est une technologie de circuit intégré dont la densité d'intégration permet de supporter plus de 100 000 composants électroniques sur une même puce. Ces quatre puces sont Andrea, Linda, Monica et Mary, nommées avec des prénoms féminins comme avec les précédents jeux de composants.

Chaque aspect de l'ECS et de l'AGA a été amélioré avec l'AAA. Mieux, l'AAA peut être dédoublé, permettant ainsi de fonctionner en 64 bits ou de doubler la quantité de mémoire Chip adressable. Dans un système double, il y a toujours une Andrea et une Mary mais deux Linda et deux Monica. Contrairement aux autres jeux de composants qui étaient inclus à la fois dans les machines d'entrée et haut de gamme, l'AAA est donc entièrement modulaire, ce qui aurait permis de l'adapter suivant les machines voulues : console, ordinateur d'entrée de gamme, ordinateur haut de gamme, etc. Il fut notamment conçu par Dave Haynie, Edward Hepler et Tim McDonald.

Caractéristiques générales :
  • Bus de données 32/64 bits, fréquence de 57 MHz en système simple et de 114 MHz en système double.
  • Total d'un million de transistors pour la version 64 bits système double.
  • Accès à la mémoire Chip 4,56 fois plus rapide que celui de l'ECS et 1,14 fois celui de l'AGA.
  • Architecture mémoire supportant la VRAM et la DRAM Fast Page.
  • Genlock intégré.
  • Inversion possible de la fréquence d'affichage du bus (pixel clock) permettant de faire de l'acquisition vidéo (uniquement en mode chunky et avec de la VRAM).
  • Dispose de 256 registres 16 bits (compatibles OCS), 384 registres 32 bits et 512 registres 32 bits CLUT.
Pour davantage de caractéristiques, reportez-vous à Andrea, Monica, Mary et Linda. Et pour plus d'informations sur l'AAA, reportez-vous à obligement.free.fr/articles/aaa.php.


AA+ [retour au plan]

L'AA+ est un jeu de composants annoncé par Commodore fin 1992, mais qui n'est jamais sorti. Il était prévu pour équiper les Amiga d'entrée de gamme de 1994. C'était une sorte de remise à niveau de l'AGA avec l'ajout des fonctions manquantes de ce dernier (vraie gestion des lecteurs de disquette haute densité, écrans 800x600 en 72 bits, mode de pixel en chunky, etc.). Le travail sur ce jeu de composants n'a pas dépassé le stade du papier. Conçu notamment par Dave Haynie. Plus d'informations sont disponibles sur obligement.free.fr/articles/aa+.php.

Voici les spécifications annoncées de l'AA+ :
  • Deux composants, 160-280 broches, avec 100 000 transistors chacun.
  • Fréquence d'horloge (pixel clock) de 57 MHz.
  • Utilisation de mémoire Chip en DRAM 60 ns mode page.
  • Utilisation du système Acuciator de Dave Haynie.
  • Contrôleur de lecteur de disquette 4 Mo/4 Mbps avec contrôle de redondance cyclique (CRC) géré matériellement.
  • Synchrone avec la fréquence vidéo.
  • Compatible avec les registres de l'ECS et de l'AGA.
  • Gère tous les processeurs 68k 32 bits.
  • Bande passante pour la mémoire huit fois plus élevée qu'avec l'ECS.
  • Blitter deux fois plus performant que celui de l'AGA.
  • Affichage en 800x600 en 256 couleurs à 72 Hz non-entrelacé.
  • Affichage de résolutions supérieures à 800x600 mais avec un rafraîchissement plus faible.
  • Mode True Color 16 bits (ou 24 bits ?).
  • Ports série FIFO avec tampon mémoire plus important.
  • Limite de la mémoire Chip repoussée à 8 Mo (registres d'adresses 23 bits).

Hombre [retour au plan]

Hombre ("homme" en espagnol) fut un projet de circuit "tout en un" initié par Commodore et Hewlett-Packart. Ce fut aussi le dernier projet de Commodore en matière de jeu de composants. Il devait remplacer l'AAA. La personne derrière Hombre est l'ingénieur Edward Hepler. Les caractéristiques que l'on peut réunir à propos de Hombre sont éparses. De plus, comme le projet fut loin d'être achevé, elles furent sujettes à modification.

Hombre aurait dû être un système complet basé sur deux puces CMOS de 0,6 micron. L'une pour le processeur avec un coeur RISC, un moteur de rendu 3D, un Blitter, un processeur audio, une interface CD, une interface pour périphériques, une interface pour le bus et des contrôleurs pour l'affichage et la mémoire. L'autre puce aurait fait office de contrôleur vidéo. La collaboration avec Hewlett-Packard vint notamment du fait que Hombre devait intégré son nouveau processeur, le PA-7150.

Ainsi architecturé, Hombre nécessitait très peu de composants extérieurs (une ROM, de la mémoire vive,...) et pouvait ainsi être utilisé pour des machines peu chères comme une console de jeu ou une set-top box. Mais Hombre était également complètement incompatible avec ses prédécesseurs. Plus d'informations sur obligement.free.fr/articles/hombre.php.

Voici ses principales caractéristiques :
  • Système sur deux puces.
  • Processeur central PA-7150 à 125 MHz.
  • Bus interne en 64 bits capable de gérer de la mémoire 32 et 64 bits.
  • Processeur graphique 3D de 4 à 24 bits avec fonctions d'ombrage gouraud et de placage de texture.
  • Résolutions graphiques jusqu'en 1280x1024 en 16,7 millions de couleurs.
  • Mode d'affichage chunky uniquement (pas de bitplan).
  • Présence d'un Blitter, d'un Copper et d'un moteur DMA.
  • Support de quatre "playfields" en 16 bits et pouvant avoir des modes graphiques différents.
  • Compatible PAL, NTSC et compatibilité prévue avec les normes HDTV.
  • Pas de sprites matériels (seul un pour le curseur de la souris), remplacés par des fonctions du Blitter pouvant générer des sprites de façon logicielle.
  • Processeur sonore issu de la puce Mary du AAA (8 canaux 16 bits), sans doute modifié pour ajouter un DSP.

AA+ (Access) [retour au plan]

Le nom "AA+" fut repris en 1998 par Mick Tinker, de la société Access Innovation, pour un nouveau jeu de composants. L'AA+ d'Access n'a jamais été terminé. Il devait être la prochaine génération d'AGA, plus performance. Sa particularité est qu'il devait regrouper en une seule puce les composants Alice, Lisa et Paula. Seuls les deux CIA auraient été gardés tel quel.

Le circuit est basé sur un tout nouveau coeur en 32 bits, il possède un émulateur matériel pour l'AGA en 16 bits. Le coeur 32 bits, qui utilise des techniques modernes d'accès à la mémoire, peut multiplier par 20 les capacités de la bande passante de l'AGA d'origine. L'effet de l'amélioration des accès mémoire et de l'ajout de mémoire tampon fait que les accès DMA pour l'affichage vidéo consomment bien moins de bande passante et est moins lent. Cela permet à une UMA (Unified Memory Architecture) d'être utilisée sans solliciter le processeur. Lors d'un accès au Blitter original, les registres 16 bits sont traduits en opérations 32 bits, en utilisant un accès mémoire en rafale qui est jusqu'à 20 fois plus rapide que le Blitter d'origine.

Access Innovation prévoyait les caractéristiques suivantes :
  • Interface processeur (68020, 68030, 68040, ColdFire 5102 ou PowerPC en option).
  • Décodage d'adresses pour ROM, RTC, RAM, etc.
  • Contrôleur mémoire DRAM.
  • Contrôleur PCI 32 bits 33 MHz.
  • Compatible avec l'AGA.
  • Support de modes chunky supplémentaires (mais reste compatible avec l'AmigaOS 3.1).
  • Résolutions jusqu'à 1024x768 en 16 bits.
  • Audio 16 bits.
  • Utilisation de l'UMA pour consommer moins de mémoire.
  • Le Blitter est jusqu'à 20 fois plus rapide.
  • Support des lecteurs de disquette haute densité.
  • CIA.
  • Moteur DMA.
  • Interfacé avec un super circuit d'entrées/sorties (SuperIO) pour utiliser des ports série, parallèle, UDMA IDE et USB.

Bt101KPJ et Bt121KPJ80 [retour au plan]

Il s'agit de convertisseurs audio numérique/analogique localisables sur la plupart des clones Amiga jamais commercialisés comme la carte Walker (Bt101KPJ), l'Access, l'Inside Out, le BoXeR et l'A5000/A6000 (Bt121KPJ80).

Bt101KPJ
La puce Bt101KPJ

Nom
Référence
Matériels
Bt101KPJ
?
Walker
Bt121KPJ80
?
Access, Inside Out, BoXeR ?, A5000/A6000


6525A [retour au plan]

Le 6525A est une puce qui gère le lecteur de CD sur le CDTV/A570. C'est un composant TRI (Tri-Port Interface). Le 6525 fonctionne à 1 MHz, le 6525A à 2 MHz et le 6525B à 3 MHz, mais seul le 6525A est utilisé sur Amiga.

6525
La puce 6525A

Nom
Référence
Matériels
6525A
901343-01
CDTV, A570


LC6554 [retour au plan]

Le LC6554 est un composant qui gère le panneau LCD avant du CDTV. C'est un microcontrôleur 4 bits fabriqué par Sanyo.

LC6554H
La puce LC6525H

Nom
Référence
Matériels
LC6554H
252608-01
CDTV


LC7883 [retour au plan]

Les LC7883 sont des puces conçues par Sanyo qui sont utilisées en tant que filtre et convertisseur audio numérique/analogique 18 bits. Elles sont présentes sur la CD32 (LC78835M) et le CDTV (LC7883M).

LC78835M
La puce LC78835M

Nom
Référence
Matériels
LC7883M
?
CDTV
LC78835M
?
CD32


Video DAC [retour au plan]

Le Video DAC (Digital-to-Analog Conversion) est présent dans les A4000, A4000T, A1200, CD32 et cartes FMV. Il a pour tâche de transformer des signaux numériques de l'Amiga en signaux analogiques pour le moniteur (triple 8 bits). Il fonctionne à 30 MHz. Quatre Video DAC existent sur Amiga (en différentes variantes) : les ADV7120KP30 et ADV101KP30 d'Analog Devices, le VP101-3BA de GEC Plessey Semiconductors et le STV8438CV de STMicroelectronics.

Nom
Type
Référence
Matériels
ADV7120KP30
342036, 341408-1
et autres
A4000
ADV101KP30
342419, A34712.1
et autres
A4000, A1200, CD32, A4000T
VP101-3BA
?
A1200
Video DAC
STV8438CV
?
CD32 FMV


Quelques liens

Voici d'autres sites et pages parlant des puces Amiga. Il y a beaucoup d'information mais, hélas, aussi beaucoup d'erreurs :


[Retour en haut] / [Retour aux articles]