Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 juin 2022 - 16:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Whale's Voyage [AGA]
(Article écrit par Jérôme Bonnet et extrait de Joystick - mars 1994)


Petit à petit, les Amiga AGA font leur chemin, et de plus en plus de programmes dédiés commencent à voir le jour. La CD32 n'y est certainement pas étrangère, comme en témoigne cette adaptation de Whale's Voyage sur A1200/A4000.

Flair Software est incontestablement l'un des éditeurs phares des Amiga 32 bits. Oscar, Trolls ou encore 1869, tous sortis sur ce standard, démontrent bien tout l'intérêt que lui porte cet éditeur britannique. Avec Whale's Voyage, c'est un nouveau programme de qualité que l'on voit débarquer en mode AGA, nous ne pouvons donc que nous en féliciter.

Whayle's Voyage

Au risque de décevoir les Cousteau en herbe, écolos de tous poils et autres amateurs de fonds sous-marins, malgré son titre, Whale's Voyage (le voyage de la baleine) n'a strictement aucun rapport avec les sympathiques et gigantesques mammifères marins. La "baleine" est ici un vaisseau spatial, spécialisé dans le transport de marchandises d'une planète à une autre, qui vous est alloué en début de partie.

Tout démarre comme dans un pur jeu de rôles, avec la création des personnages qui formeront votre équipage. Comme dans Megatraveller, vous commencez par choisir les deux parents de votre futur équipier, puis vous envoyez leur progéniture dans une école. Selon votre choix, qui doit être guidé par ses aptitudes propres, il suivra donc une formation scientifique, guerrière, de pilotage ou d'ingénierie.

Pour résumer le scénario de Whale's Voyage exhaustivement, il faudrait largement cinq pages tant ce dernier est complet. En réalité, il emprunte à de nombreux jeux différents divers éléments pour ensuite les amalgamer.

Whayle's Voyage

Votre fonction première sera de faire du commerce avec les planètes qui composent le système solaire, en achetant des marchandises à bas prix pour revendre ailleurs, raflant au passage un substantiel bénéfice. Avec l'argent que vous gagnez au fil de vos transactions, vous pourrez améliorer votre vaisseau en acquérant des conteneurs frigorifiques, de meilleures armes ou des réacteurs plus puissants. Là, c'est bien évidemment à Elite que l'on pense, d'autant qu'il est également possible de transporter des marchandises prohibées comme de la drogue, à l'instar de ce dernier.

Mais il y a plus encore ! En effet, lorsque vous êtes en orbite autour d'une planète, vous pouvez y débarquer vos hommes pour visiter le coin. C'est alors en face d'un programme à la Eye Of The Beholder que l'on se trouve, en 3D, alors que vous déplacez vos hommes dans la ville. Il vous est possible de discuter ou de combattre avec les personnages que vous ne manquerez pas de rencontrer, comme dans un jeu de rôle classique.

Whayle's Voyage

Pour ce qui est de la réalisation de Whale's Voyage, le tableau n'est, hélas, plus aussi idyllique. Si les graphismes "fixes" (lors des transactions ou des réunions sur les planètes) sont assez jolis, ceux des phases 3D ne sont que moyens, et on cherche en vain la trace des 256 couleurs AGA. En contrepartie, l'animation est très correcte, les déplacements case par case s'effectuant très rapidement. Les bruitages, eux, ne sont pas très nombreux mais assez réussis ; ils marquent certaines de vos actions. Cette version AGA dispose d'une commande supplémentaire (vous pouvez passer des bruitages à la musique en appuyant sur la touche "M") et d'effets sonores supplémentaires, comme pour toutes les machines disposant plus de 1,5 Mo de mémoire. Cela fait peu, c'est sans doute pourquoi l'éditeur n'appelle pas cette version "AGA" mais "super enhanced version".

Au final, voilà donc un jeu qui n'est pas époustouflant techniquement, mais qui jouit, par contre, d'une exceptionnelle profondeur ainsi que d'une immense durée de vie. Une réussite, en somme.

Nom : Whale's Voyage [AGA].
Développeurs : Neo Software.
Éditeur : Flair Software.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- Une très longue durée de vie.
- Une richesse peu commune.

Les points faibles :

- Pourquoi les graphismes ne sont-ils pas en 256 couleurs ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles]