Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 19 juin 2018 - 06:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de 1869: History Experience Part I
(Article écrit par Marc Lacombe et extrait de Tilt - juillet 1993)


Dans cette simulation économique, vous jouez le rôle d'un armateur à l'aube de la révolution industrielle... Pas très folichon comme thème ! Mais les amateurs de stratégie devraient tout de même y trouver leur compte, d'autant qu'il est possible de jouer à quatre !

1869: History Experience Part I

L'année 1869

Si vous avez toujours rêvé de devenir armateur et de naviguer sur les mers pour vendre et acheter fruits et légumes (à chacun ses fantasmes !), cette fois vous allez être comblé ! Cette étrange simulation va vous permettre d'affronter trois de vos copains (ou bien l'ordinateur) dans une guerre commerciale sans pitié.

1869: History Experience Part I

Nous sommes en 1869 et les bateaux sont le moyen de transport le plus courant pour faire passer des marchandises d'un pays à un autre. Pour vous lancer dans la libre entreprise, vous devrez donc commencer par acheter un vieux rafiot d'occasion (en attendant d'avoir assez d'argent pour faire construire les navires de vos rêves et agrandir votre armada), puis recruter un équipage digne de ce nom. Selon le prix que vous y mettrez, vous hériterez d'une fière équipe d'intrépides matelots, ou d'une bande de bons à rien. En tendant l'oreille, vous apprendrez vite au hasard des conversations de tavernes où acheter des marchandises au meilleur prix et où les revendre au prix fort.

Le plein de pognon

Si vous savez profiter de la conjoncture historique (guerres, famines, épidémies, révoltes, ruée vers l'or, mauvaises récoltes...), vous ferez très rapidement fortune. Rien de plus lucratif par exemple que le commerce des armes avec des pays ravagés par la guerre civile !

1869: History Experience Part I

La simulation respecte fidèlement la réalité historique et prend également en compte quelques notions de navigation (courants marins, météo, etc.). On peut dire que 1869 est en quelque sorte l'équivalent maritime de Railroad Tycoon. Alors à vous de voir si les bateaux vous excitent plus que les locomotives !

Bilan

Cette simulation prend en compte un nombre incroyable de facteurs et fait montre d'un réalisme impressionnant... Les auteurs ont tenu à respecter scrupuleusement la réalité historique, l'épais manuel livré avec le jeu le prouve. Pourtant, malgré la complexité de 1869, on se familiarise vite avec ses diverses possibilités. Seulement voilà, jouer le rôle d'un commerçant du XIXe siècle n'a rien de bien exaltant (un jeu similaire prenant pour thème, par exemple, la carrière d'un pirate aurait été autrement plus passionnant).

1869: History Experience Part I

1869 est à mon goût un peu trop sérieux, mais si vous aimez les jeux de stratégie un tantinet intellectuels et si vous trouvez trois copains motivés prêts à se lancer avec vous dans l'aventure, vous passerez tout de même un très bon moment.

Comparatif avec Gold Of Americas

1869 me fait penser à un autre jeu de stratégie pour quatre joueurs sur Amiga : Gold Of Americas. Dans ce dernier, les joueurs incarnaient quatre grandes puissances (l'Angleterre, l'Espagne, la France et le Portugal) qui partaient à la découverte des Amériques et colonisaient petit à petit chaque état. Gold Of Americas mélangeait exploration et gestion, tandis que 1869 est axé sur le commerce des marchandises et la gestion de votre petite entreprise. Il m'est bien difficile de départager ces deux simulations (1869 est plus réaliste, mais le thème de Gold Of Americas était tout de même plus attrayant)... En tout cas, si comme moi vous avez aimé la première, vous aimerez aussi la seconde.

Un autre avis

Les simulations économiques se comptent sur les doigts de la main, c'est en partant de cette constatation simple que les auteurs de 1869 ont eu l'idée de lancer leur jeu. Bénéficiant d'une réalisation soignée, il est trop complexe à mon goût. J'aurais aimé aussi disposer d'un peu plus d'Informations en cours de route, savoir par exemple, quelles marchandises sont demandées dans un autre port. D'accord, on pouvait à l'époque ignorer, en partant du Havre, quelles marchandises manquaient à New York, mais ne rien connaître des besoins des marchands londoniens, ça me semble aberrant. Enfin, il y avait quand même une poste à l'époque, que diable ! Ces reproches mis à part, 1869 est un très bon jeu, qui mettra à rude épreuve vos capacités d'organisation et de planification et qui peut rivaliser avantageusement avec Railroad Tycoon, E-Train ou Civilisation. [Serge D. Grun].

Nom : 1869: History Experience Part I.
Développeurs : Max Design.
Éditeur : Flair.
Genre : jeu de gestion économique.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.

Les points forts :

- Malgré la complexité de la simulation, 1869 est facile à utiliser.
- Les jeux de stratégie prévus pour quatre joueurs sont extrêmement rares.

Les points faibles :

- Le sujet n'a rien de bien passionnant.
- Le fonctionnement du jeu est assez classique et n'apporte pas grand-chose de nouveau au genre.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]