Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 juillet 2017 - 22:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : Saint Louis 2001 - le constat d'échec d'Amiga Inc.
(Article écrit par Sébastien Jeudy - avril 2001)


Résumé des épisodes précédents

On est tous d'accord pour dire que l'objectif d'Amiga Inc. a été pendant un an AmigaDE. Ils l'ont suffisamment clamé par des entrevues ou des annonces, et il est évident qu'ils n'avaient pas les moyens - financiers, temps, compétences, etc. - de jouer sur plusieurs tableaux à la fois. Amiga Inc. est une jeune société (start-up) endettée dès le départ - par les crédits qu'elle a dûs faire aux banques pour le rachat des licences à Gateway - et qui a déjà connu des soucis financiers en janvier de cette année. On sait tous aussi ce qu'est maintenant la difficulté de survie des startups et on peut se demander qui peut encore prêter de l'argent à une société qui n'est pas rentable...

AmigaDE est censé être un environnement indépendant du matériel (ils l'ont aussi suffisamment clamé ! TAO Group avec l'Elate également...), devant tourner à terme sur toutes sortes de matériel : PowerPC, Intel x86, etc. du PDA à l'ordinateur de bureau en passant par le serveur ou la console de jeux.

Le 21 octobre 2000, ils nous annoncent et nous confirment bien que l'objectif pour fin 2001 est un AmigaOne (avec des spécifications "zico" universelles) sous AmigaDE et que pour faciliter la transition de nos machines actuelles, il sera développé des AmigaOnePPC (Eyetech, bPlan - pas de confirmation de ce dernier, et pour cause...) devant tourner à terme sous AmigaDE. Cela a été écrit et dit aussi des dizaines de fois depuis : Amiga Inc., sites d'actualité, entrevues, rassemblements... Mais que, pour faciliter justement cette transition, l'AmigaOnePPC (celui d'Eyetech du moins, annoncé pour le 1er trimestre 2001) pourra recevoir en carte fille nos cartes mères classiques d'A1200 ou d'A4000, qui ne sont plus fabriquées, pour fonctionner sous AmigaOS classique avec une émulation que devait (ou doit encore ?) développer Haage & Partner.

Or, fin mars à l'Amiga Show 2001 de Saint-Louis, rassemblement de toutes les espérances et de grandes promesses, on nous annonce (une de plus...) que finalement AmigaDE ne sera qu'une partie d'AmigaOS qui deviendrait progressivement entièrement PowerPC, donc certainement encore à développer en grande partie ! Pourquoi pas... :-/ (AmigaOS 3.9 sorti en décembre 2000 devait être le dernier à moins que 50 000 exemplaires ne soient vendus, et ce, pour des contraintes économiques ; la version 3.5 n'a jamais atteint ces chiffres...).

Le raisonnement qui remet tout en cause

Si Amiga Inc. a sérieusement bossé pendant un an sur son projet initial, celui-là même qui les a motivés pour le rachat à Gateway et qu'AmigaDE, issu de l'Elate de TAO, est réellement indépendant du matériel et qu'il peut tourner aussi sous PowerPC comme il l'a été annoncé, pourquoi alors abandonner cette solution initiale d'AmigaDE comme système final des AmigaOne (ouverte vers l'avenir et de reposition sur le marché selon Bill McEwen) + émulation AmigaOS classique par Haage & Partner (la solution adoptée de transition des AmigaOnePPC d'Eyetech) ?

On avait AmigaOS entièrement PowerPC (AmigaDE, la nouvelle révolution selon Bill McEwen toujours) et AmigaOS classique par émulation pour les anciennes applications ; surtout que cette émulation aurait été "vachement" rapide avec des G3/G4, comme l'ont dit beaucoup. Pourquoi alors se lancer maintenant dans un AmigaOS totalement PowerPC ?

Moi j'en déduis qu'Amiga Inc. est incapable de porter, ou d'achever du moins, AmigaDE sur micro, et en l'occurrence sous PowerPC, ça serait pour cette raison qu'ils l'orientent davantage vers les PDA (mise en oeuvre plus simple) et comme option de logiciel sur les autres OS, Amiga ou autres... Et ils se lancent dans un projet comme ça sans en avoir étudié la faisabilité au préalable ? (et en plus ils l'annoncent ! ;-)) Ou n'en ont-ils pas les moyens, financiers ou temps ou compétences techniques ? Même TAO, qui n'est plus trop présent ces derniers temps, avait contredit les dates de livraison annoncées d'AmigaDE...

Ou est-ce Haage & Partner, leur principal partenaire AmigaOS (la "spécialité" d'Amiga Inc. étant depuis le début AmigaDE), qui n'est pas prêt pour développer l'émulateur prévu ? Et franchement, vous croyez que cette équipe va réussir à mener à bien un projet sérieux pour l'avenir d'AmigaOS PowerPC ? Ou pensent-ils qu'ils vont pouvoir occuper la communauté avec ce nouveau choix en attendant quand même le remplacement par AmigaDE ?...

Deuxième remise en cause

Eyetech commence les cartes AmigaOnePPC avec toute une étude et une architecture devant accueillir nos cartes classiques en extension (on les a vues en plans, en photos et depuis en prototypes à Saint-Louis), pour qu'elles tournent sous AmigaDE ET AmigaOS classique avec émulation H&P. Et maintenant on nous dit qu'elles vont devoir tourner au fur et à mesure uniquement sous un AmigaOS PowerPC ? Ça ne tient pas debout ce projet !

Car si tel est le cas, à quoi ça va servir de sortir ces cartes (avec une architecture spéciale pour recevoir en extension nos cartes mères) ? Comment va tourner dessus l'OS ? Haage & Partner va faire un émulateur - en même temps - que de développer AmigaOS entièrement PowerPC ? Et je ne reparle même pas du temps que ça va prendre et du nombre de versions d'AmigaOS annoncées à Saint-Louis pour y arriver (4.0, 4.2, 4.5... 5.0...) ! Quelles garanties aussi pour la compatibilité logicielle ?... Enfin, s'ils l'avaient prévu dès le début, pourquoi ne pas mettre au point tout de suite avec Eyetech une nouvelle carte mère "simplement" PowerPC (comme bPlan avec le Pegasos) et avec Haage & Partner commencer le développement d'évolution d'AmigaOS en PowerPC (comme MorphOS) ?

Parce qu'au départ Amiga Inc. n'en avait plus rien à faire d'AmigaOS classique, qu'ils n'y croyaient pas et qu'ils étaient à fond dans AmigaDE ! Bill McEwen, entrevue Planet #6, novembre 2000 : "...pour vraiment progresser, faire qu'il se produise quelque chose de passionnant et offrir de la valeur à la communauté et aux fabricants de matériel informatique (OEM), nous savons qu'une réécriture d'AmigaOS n'est pas un bon choix. Cela prendrait trop de temps pour trop peu de résultat. Afin de pouvoir contrôler le prochain niveau informatique, il nous faut une certaine liberté dans le matériel, et être indépendants de l'OS...", "...Pour obtenir un réel succès et gagner, nous devons offrir un nouvel avenir. Pas seulement pour les amigaïstes d'aujourd'hui, mais pour les millions d'utilisateurs qui vont nous rejoindre demain".

Et vous les croyez encore vous ? Moi non !

Et vous croyez qu'avec des idées et des compétences d'analyse et de réalisation si peu claires vous aurez en six mois un AmigaOS PowerPC, développé sérieusement pour l'avenir, sur des machines sérieuses pouvant l'accueillir ? Surtout en changeant aussi "facilement" d'orientation ? Et avec quelle conviction de leur part ?

Quel constat et quel bilan ! En seulement un an, Amiga Inc. est passée (sans étude préalable sérieuse et sans argent) de :

1) L'immense ambition AmigaDE/Elate sur AmigaOne (Bill McEwen, Amiga-Messe de Düsseldorf, 10 juin 2000), à :

2) AmigaDE sur AmigaOne à terme mais avec une transition d'émulation AmigaOS classique (Haage & Partner) sur une carte AmigaOnePPC (Eyetech) (Bill McEwen, Alternative Computing Expo de Melbourne, 21 octobre 2000), à :

3) AmigaOS PowerPC (AmigaDE en option, car nous si on a un AmigaOS PowerPC, AmigaDE on s'en tapera les..., et les autres plates-formes/OS n'auront que faire de lancer ce simple logiciel !) sur... quoi déjà comme carte ? Celle d'Eyetech ? Pourquoi pas... on verra... :-/ (Bill McEwen, Amiga Show de Saint-Louis, 31 mars 2001).

Au fur et à mesure qu'ils sentent qu'ils ne vont pas y arriver, techniquement ou naïvement face à la réalité du marché, ils changent d'avis (certains diront qu'ils évoluent...). Résultat : ils n'ont encore rien à proposer de concret et à chaque fois ils repoussent les échéances en repartant de zéro ! La révision AmigaOS 3.9 ? Haage & Partner ! Le SDK incomplet ? TAO pour l'essentiel ! (quels peuvent être ces formidables jeux promis depuis juin 2000, sans son et sans véritable gestion 3D ?). La set-top box de MeterNet sous AmigaDE, premier nouveau produit Amiga en six ans annoncé pour décembre dernier (avec prix), plus personne n'en parle ! etc.

Et vous croyez que ce qui reste de la communauté Amiga actuelle affaiblie par les années (utilisateurs, consommateurs, développeurs - sur quoi en attendant ? comment développer des applications qui vont de l'avant pour l'avenir, optimisées et stables, alors qu'AmigaOS n'est pas encore abouti ? - revendeurs, ou autres constructeurs...) a encore les moyens d'attendre quelque chose d'aussi flou et d'aussi peu crédible ? Y ont-ils seulement pensé un instant chez Amiga Inc. ? Alors que tout semblait aller un peu mieux depuis un an, ils nous font des promesses qu'ils n'arrivent pas à tenir...

Car soyons honnête, on ne peut pas démarrer sérieusement un tel projet, une réécriture d'AmigaOS sur une nouvelle machine, sans un cahier des charges clair à la base. On ne parle pas ici d'un simple logiciel ; et si la réécriture d'AmigaOS pour PowerPC était si "aisée", on l'aurait déjà depuis des années. Je travaille dans le développement informatique, également sur des projets de longue durée (avec des objectifs !), et croyez-moi, même à ce niveau, une telle équipe en s'organisant et en travaillant de la sorte, est incapable de mener à terme un tel projet, à moins qu'il ne soit pas viable ou qu'il ne soit déficitaire et bancal, donc sans avenir !

On n'est pas chez Microsoft ici ! On n'a pas l'argent, le temps et des centaines d'ingénieurs, pour se permettre de telles erreurs. Que ce soit Amiga Inc., Haage & Partner ou Eyetech. En continuant ainsi, je ne leurs donne pas plus d'un an (c'est le cap qu'ils n'arrivent pas à franchir pour que leurs projets aboutissent réellement ; d'ailleurs la durée de tout projet informatique de cette ampleur qui n'arrive pas à terme).

Beaucoup croient au partenariat avec Sharp sur le développement de leur nouveau Palm : le Zaurus. Amiga Inc. l'annonce en grande fanfare, mais Sharp n'en parle même pas. En fait, Amiga Inc. n'a en aucun cas de contrat exclusif ; ils peuvent essayer AmigaDE dessus mais Sharp ne l'adoptera pas pour autant comme environnement à la fin ! Faut-il encore rappeler le nombre de partenaires annoncés il y a un an ? Sony, Corel, Sun, JVC, Motorola, etc. Ont-ils seulement un instant confirmé leur intérêt pour AmigaDE ? Relativisons une fois pour toutes ces partenaires médiatiques d'Amiga Inc. qui doivent le plus souvent se limiter à des contacts, des échanges d'informations ou des propositions à sens unique.

Je ne parle pas de l'équipe de MorphOS, car même avec de "faibles" moyens, ils ont un objectif clair commencé depuis plus de deux ans, et ils s'y tiennent, donc ils avancent ! En plus rejoints progressivement par des développeurs de logiciels Amiga et un matériel également clair : le Pegasos de bPlan, machine PowerPC G3/G4, point. Si dans ce contexte de course à l'AmigaOS PowerPC, les propriétaires des licences sont tentés, encouragés ou non, d'abuser de leurs droits ; une telle bataille à coups de procès diviserait et disséminerait cette fois-ci pour de bon le restant des troupes, certainement davantage que le coup de gueule personnel d'un passionné depuis 13 ans qui attend plus que jamais des preuves concrètes, encore...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]