Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 15:17  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : World of Alternatives
(Article écrit par Sébastien Jeudy - juillet 2000)


C'est quoi ?

Les 10 et 11 juin derniers se tenait à Neuss/Düsseldorf en Allemagne le "World of Alternatives, Amiga & Atari - Messe", un des rassemblements les plus importants en Europe (environ 3200 visiteurs) pour les machines dites alternatives comme l'Amiga ou l'Atari. D'ailleurs, la situation de Neuss, ville accolée à Düsseldorf, au croisement d'importants axes autoroutiers et à proximité de plusieurs pays européens (Angleterre, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Suisse et France), a été déterminant dans le choix géographique du salon. Sans compter que l'Allemagne joue encore un des rôles les plus déterminants et actifs dans le monde Amiga...

World Of Alternative

A travers cet article, je vais surtout vous décrire l'ambiance de ce rassemblement plutôt que vous donner tel ou tel scoop (tout étant déjà bien repris à travers plusieurs sites et autres magazines spécialisés). En effet, quand on fait partie d'une communauté devenue très éloignée par les évènements et les années, vous vous doutez certainement à quel point est important un tel rendez-vous pour un passionné, mais aussi à quel point ça fait du bien de se retrouver parmi d'autres amigaïstes et de voir de l'Amiga (et un peu d'Atari... d;-)) toute une journée. C'est le genre d'évènement que l'on attend pendant des semaines et que l'on prépare consciencieusement pour ne rien rater ! Même la distance devient secondaire.

Le départ...

Pour ma part, j'ai fait le déplacement le samedi 10 juin depuis Colmar en France, à 20 km seulement de la frontière allemande et à 45 km de Freiburg où l'on se retrouve toute de suite sur l'autoroute qui mène directement à Düsseldorf : 520 km et 4h30 de route au total. Pour l'anecdote, mon départ s'est fait de Colmar à 7h00 du matin sous un orage violent, pour faire ensuite la plupart de l'autoroute sous un superbe soleil et me retrouver à Düsseldorf toute la journée dans une cuvette grisâtre du Rhin. Mais le plus marrant a été le retour dans les mêmes conditions de soleil et d'orage à mon arrivée à Colmar (23h30) ! Enfin bref, après mettre perdu dans le centre de Neuss, accolée à Düsseldorf mais à mon avis ville aussi importante, je dois encore trouver des piles pour mon appareil photos (trop tard la veille au soir pour en acheter d:-( ).

On ressent quand même un frisson lorsqu'on s'approche des rues environnantes et que l'on suit les pancartes de direction "Amiga & Atari - Messe" d;-). Et à midi et demi, j'arrive enfin au Stadthalle de l'Amiga-Messe (hall d'expos et de congrès de la ville). Son parking m'impressionne d'entrée de jeu : il est plein à craquer et on se retrouve bien sûr parmi des voitures immatriculées en Allemagne, mais aussi en Belgique, Suisse, Pays-Bas, France, Luxembourg et même Grande-Bretagne ! En entrant et achetant mon billet, j'apprécie également l'importance de ce palais des congrès très bien entretenu et qui a vraiment été un excellent choix. Avant de pénétrer dans le premier hall, je repère tout de suite les horaires de conférence du PDG de l'Amiga Bill McEwen : 11h, 12h, 15h et 16h, uniquement présent au rassemblement ce samedi, quelle chance !

Premier hall (un peu général)

On y trouve des revendeurs de matériel informatique audio passant de bonnes musiques d'ambiance, un dessinateur d'affiches humoristiques, un revendeur de revues "collectors" Atari, ATOS, et pêle-mêle des clubs-éditeurs de programmes Amiga & Atari (RUN! Software et RGF Software). Il y a aussi le stand d'Amiga-News.de avec un gars qui a transformé son Amiga en "portable" (constitué d'un panneau rabattable attaché à l'unité avec un écran plat couleur d'excellente qualité, et un autre gars, "peintre en bombes", qui à la demande vous tague votre souris ou votre bécane avec de superbes et originales illustrations.

World Of Alternative

Deuxième hall (le principal)

Ce hall est le plus grand et accueille de façon mélangée les stands Amiga (à 60%) et Atari (à 40%). Quel choc : c'est évident que tous les propriétaires des voitures du parking sont là ! C'est bien simple, en début d'après-midi il est très difficile de circuler dans certaines allées et de s'approcher de certains stands, surtout d'Haage & Partner présentant leurs nouveaux produits (AmigaWriter 2.0, MegaFonts, Art Effect 4.0...) avec démos sur Amiga et le nouveau SDK (Software Development Kit) en sortie officielle ce week-end, mais aussi Schatztruhe pour le nouvel Aminet 37 à seulement 20 DM (moins de 70 FF).

Dans l'ensemble, tous les stands sont très intéressants et très bien fournis, même si ceux concernant l'Amiga plus professionnels (meilleure évolution de la machine) que ceux de l'Atari en plus bidouilleurs et pièces détachées. On y voit pêle-mêle :
  • Le stand Amiga le plus fourni en matériel, pièces détachées et livres divers (dont des unités A1200 neuves à 189 DM !) : Drei Ein Halb Computer.
  • Le stand Amiga vendant le plus de jeux divers (aussi anciens), des piles et des piles de jeux : VerkoSoft.
  • A. Knötig présentant son nouveau shoot'em up : Apano Sin (pas mal, je vous le conseille) sur une superbe tour Amiga PowerPC d'au moins 60 cm de haut avec deux lecteurs de disquette, un lecteur de CD, un graveur...
  • Eternity présentant le jeu Tales Of Tamar avec une belle démo, et passant de superbes musiques (MPEG ?) sur un Amiga 4000 branché à un ampli et des enceintes géantes : ça, ça arrachait !
  • Un stand sympa Amiga avec des CD d'occasion et neufs (Aminet, compilations variées, sharewares...) à 5 et 7 DM : KDH Datentechnik. J'y ai acheté un CD à 5 DM (15 FF !) de toutes les meilleures démos (plus de 2200) de 1986 à 1996 : Demos R 4 Ever.
  • Le stand Titan Computer présentant Exodus entre autres.
  • Le stand Vesalia avec pas mal de programmes divers.
  • Le stand Cool Bits présentant un logiciel de traitement d'images (avec acquisition vidéo), très professionnel.
  • Epic Marketing, mais ne présentant pas grand-chose.
  • Le site Web Amiga-news.de avait aussi un stand. On pouvait y croiser Marin Baute, Dirk Bayens, Christoph Dietz, Ruediger Engel, Martina Jacobs, Rolf Tingler et Petra Strück. Ils partagaient le stand avec Amiga Club AC#.
  • APC&TCP : pas mal de nouveaux CD en vente comme Amiga Arena CD, Amiga Game Guide, Digital Makeup et Face Of Mars 2000.
  • Falke : éditeur de magazines, on pouvait acheter les derniers numéros en date d'Amiga Plus et d'Amiga Future. Andreas Kuessner faisait la démonstration de Wildfire 7.0.
  • Individual Computer : quelques matériels dont l'ISDN-Surfer.
Côté Amiga, ce qui était vraiment appréciable sur ce salon c'est que toutes les machines présentes pour les démos étaient au top (logiciel & matériel) : très professionnel ! Quel plaisir aussi de revoir les superbes tours du A4000T (pour ceux que ça intéresserait, il y a des revendeurs allemands qui en vendent encore, mais très chères surtout en version PowerPC).

Brièvement du côté Atari
  • Le stand Line Audio avec un musicien (professionnel ?) présentant une superbe installation ST + ampli + synthé + échantillonneur, le tout dans un éclairage néons bleus d'un excellent effet et jouant de très bonnes musiques "électroniques".
  • Un stand spécial consoles Lynx et Jaguar (bien fourni en jeux) : Video Game Service.
  • Un stand spécial Portfolio (Club).
  • Un stand empilant des dizaines d'unités ST ainsi que des Falcon (pas chers).
  • Un stand "très boutique asiatique" plein de composants Atari : Best Electronics.
  • Et le stand très professionnel de Milan Computersystems à l'étage, présentant leur nouveau Milan 060 compatible avec l'OS Atari et possédant des caractéristiques vraiment surprenantes. L'Atari par cet évènement serait-il en train de ressortir de l'ombre ?...
  • Enfin, il reste quelques stands revendant en commun (l'union ferait-elle la force ?) du matériel Amiga et Atari ! dont Falke Verlag...
World Of Alternative

La conférence de Bill McEwen

Bon, maintenant venons-en au clou du spéctacle, les conférences de notre président : Bill McEwen himself.

14h50 :

Étant donné l'heure avancée et le monde, je me dis qu'il est temps de chercher le lieu de la conférence. Après m'être planté une première fois, j'aperçois un attroupement de personnes derrière des panneaux. Je m'approche et je n'en reviens pas : ils ont aménagé une minuscule salle de conférences derrière des panneaux avec au plus une cinquantaine de chaises pour plus d'une centaine de personnes à mon avis ! C'est donc mal parti pour entrer et trouver une place stratégique. J'essaye de m'incruster, impossible ! Je me retourne alors et qui se faufile entre nous ? Bill lui-même, suivi d'un jeune avec un appareil photo autour du coup pour aller s'arrêter à côté de lui à droite de son bureau ! Bon, je sais ce qu'il me reste à faire : la même chose ! Je m'incruste franchement, passe devant tout le monde et me fixe debout à la gauche du bureau de Bill, c'est-à-dire à seulement 2 mètres de lui ! Là, ça sera vraiment bien pour les photos !

World Of Alternative

15h00 :

La conférence de Bill. Très décontracté le Bill (pas comme l'autre de Windoz !), et plaisantant souvent avec l'assemblée, il introduit son discours dans la bonne humeur. Ce qu'il y a de génial, c'est que c'est un gars très simple, mais lucide, et surtout très abordable. C'est quand même pas mal de repartir avec un poster Amiga et une dédicace personnelle, ainsi que sa propre carte de visite (j'y aurais jamais cru il y a 12 ans ! mais bon, l'histoire a changé...). Il sait également de cette façon communiquer son optimisme...

Il a d'abord remercié une nouvelle fois la communauté Amiga pour avoir maintenu en vie notre bécane, rappelé ensuite les partenaires d'Amiga, introduit le but, les objectifs et l'avenir de la société dans le marché actuel, montré des images des locaux aux États-Unis, donné le nom du nouvel Amiga : l'AmigaOne (applaudissements de l'assemblée !), et enfin présenté le nouvel environnement, sur PC portable, avec vidéo-projecteur : alors là, pour l'avoir vu en direct, moi je dis, pour une démo (une des premières avant-premières, la première présentée en Europe), c'est déjà pas mal !

World Of Alternative

Démonstration du nouvel environnement : Bill lance l'environnement graphique fait de superbes fenêtres colorées et transparentes, très amusant et convivial, puis, le tout en parfaite multitâche évidemment, comme depuis 15 ans d'ailleurs :
  • Quelques animations de boules Boing-Amiga (quatre ou cinq) avec rotations, rebonds...
  • Des fenêtres d'animations 3D (quatre au total),
  • Une fenêtre d'images de synthèse (très détaillées),
  • Une horloge,
  • Trois jeux (moyens, mais quand même !),
  • Et un navigateur Internet.
Je crois que je n'ai rien oublié. A ce stade, rien n'a encore ralenti...

Vient le plus impressionnant à mon avis : Bill nous dit que l'une des particularités du nouvel environnement est de pouvoir être cloné. Il entre dans un menu et hop, une nouvelle fenêtre de l'environnement s'ouvre avec toutes les mêmes applications qui continuent à tourner indépendemment des premières ! Ce n'est pas tout, on peut encore le relancer : et rebelote, troisième fenêtre/environnement avec toutes les applications ! Applaudissement général ! C'est seulement à ce stade que ça a commencé à ralentir, et encore, à peine visible... C'est bien simple, en 15 ans d'informatique, je n'avais jamais vu ça et en plus sur un portable ! Quand on sait le nombre de matériels différents, en vue de la Digital Convergence, qui pourront supporter ce nouvel environnement (en natif ou par-dessus d'autres environnements tels que Windows), moi je dis que Bill McEwen et son équipe sont en train d'essayer de tout mettre en oeuvre pour (enfin) sortir quelque chose de bien. Affaire à suivre...

World Of Alternative

Voilà pour la démo du nouvel environnement. A part ça, Bill a aussi présenté le nouveau SDK pour le développement sur cet environnement et rappelé qu'il y aura bien dès sa sortie plus de 150 titres de logiciels, dont la moitié de jeux. La conférence s'est ensuite terminée par la traditionnelle séance des questions-réponses (pas de scoop...) et des dédicaces. A noter qu'à la fin du discours, il y a bien eu deux minutes d'applaudissements, et deux minutes c'est long quand on applaudit... Étant bien placé, dans la foulée j'ai encore assisté au premier rang, et assis cette fois-ci, à la dernière conférence de 16h. La même, histoire de bien tout capter à l'anglais de Bill et de me calmer avec les photos.

En fin de journée

Après 18h, les exposants ont commencé à ranger leurs stands avant d'enchaîner le lendemain avec la deuxième journée du salon. Pour moi, c'en était fini de cette virée à Neuss dans le monde Amiga et des seules machines alternatives. Ce que je retiendrai de ce salon, c'est à la fois le nombre important de visiteurs, dont ceux des pays frontaliers à l'Allemagne, ainsi que le professionnalisme des exposants. J'en retiendrais aussi les nouvelles perspectives qui semblent vraiment s'ouvrir à l'Amiga avec son nouvel environnement en développement, et à l'Atari avec la sortie du nouveau compatible Milan 060 de Milan Computersystems. Mon seul regret pour un tel rassemblement en Europe restera toutefois le manque de présence d'exposants étrangers...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]