Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 23 juillet 2017 - 06:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'AmigaOS 4.1 Update 2 et 3 pour Classic
(Article écrit par David Braconnier - octobre 2011)


AmigaOS 4.1 Classci Avant-propos

Ceci est un test de la version Classic d'AmigaOS 4.1 Update 3, un test complet de l'AmigaOS 4.1 et de sa mise à jour (Update 1) ont été réalisés lors de leur sortie.

L'Update 2 et 3 corrigent essentiellement des bogues et apportent quelques améliorations aux composants du système.

Un test de la version Classic de l'AmigaOS 4.0 existe également.

Les personnes ne connaissant que la version 4.0 sont invitées à lire les sections "Nouveautés" du test de la version 4.1 ainsi que la section "Nouvelles fonctions" du test de l'Update 1.

Historique de la version Classic d'AmigaOS 4.x

Rappellez-vous, c'est en novembre 2007 qu'AmigaOS 4.0 fut disponible pour les Amiga 1200, 3000 et 4000 équipés de cartes accélératrice BlizzardPPC et CyberStormPPC. Quelques mois plus tard, en février 2008, une mise à jour corrigeant certains bogues et améliorant la compatibilité avec les bus PCI Mediator pouvait être téléchargée. Et puis, et puis... plus rien pour les Classics ! Et ce jusqu'au mois d'octobre 2010, lors de l'évènement AmiWest durant lequel la version d'AmigaOS 4.1 pour Classic fut annoncée. Elle est maintenant disponible depuis la mi-mai 2011, soit plus de trois ans après la sortie de la version 4.0. Cette attente en valait-elle la peine ?

Présentation

La version Classic emprunte la boîte d'AmigaOS 4.1 commune à toutes les plates-formes. A l'intérieur, on notera deux petites différences : il y a une disquette (comme pour la version Classic 4.0) et au lieu d'une seule brochure, il y en a deux. L'une, nommée "installation guide", vous guidera lors de l'installation de la version Classic et l'autre, "Quickstart guide" dirigera les premiers pas des néophytes ayant installé AmigaOS 4.1. Cette dernière brochure est valable pour toutes les plates-formes.

AmigaOS 4.1 Classic

Autre différence, il existe un fichier PDF à la racine du CD nommé "Classic_FAQ", il est vivement conseillé de lire ce guide avant de vous lancer dans l'installation. Il y est par exemple décrit dans quel ordre les cartes doivent être insérées dans les extensions de ports PCI ou la bonne configuration des cavaliers du Mediator.

AmigaOS 4.1 Classic

Voici les principales nouveautés de cette version :
  • Amélioration du "bootloader" (chargeur d'amorce) avec gestion de la table large de la MMU.
  • Mise à jour du noyau offrant une stabilité accrue lorsque le système se retrouve avec peu de mémoire.
  • Gestion des cartes ZorRAM et DKB 3128 en tant que mémoire virtuelle (cette mémoire virtuelle, plutôt lente est utilisée lorsque votre mémoire principale est pleine).
  • Gestion de la mémoire virtuelle grâce à la pagination sur disque dur.
  • Gestion améliorée du Mediator avec les cartes Radeon 9200 et 9250 utilisant 256 Mo de mémoire vidéo.
  • Gestion des cartes son au format PCI (cartes basées sur la puce Solo-1).
  • Gestion des cartes SATA PCI basées sur les puces Silicon Image 3112, 3114, 3512.
  • Gestion de l'accélération 3D via Warp3D pour les cartes Radeon, Voodoo3/4/5 et Permedia 2.
  • Détection automatique (DDC) du moniteur pour les Radeon et les Voodoo3.
  • Moteur de composition matériel (Radeon uniquement).
  • Pilote natif pour le FastATA.
  • Installateur intelligent pour les cartes PCI/Zorro avec gestion du basculement automatique vers l'AGA.
  • Nouveau logo de démarrage et fonds d'écran de style Classic.
L'installation se déroule comme les autres versions d'AmigaOS 4.1 si ce n'est qu'il vous faudra utiliser la disquette de démarrage fournie pour charger les éléments nécessaires au démarrage depuis le CD d'installation. La patience est de rigueur pour ceux qui utilisent, comme moi, un lecteur optique connecté aux ports IDE de base.

Lors du premier démarrage, il vous sera proposé de configurer votre carte son, votre accès réseau ou d'installer des logiciels tiers (ce qui est vivement recommandé).

Les brochures fournies sont relativement explicites, je ne m'attarderai donc pas sur l'installation ou la configuration du système.

Au niveau matériel

Une liste du matériel géré est disponible à cette addresse : www.hd-zone.com/2011/05/amigaos-4-1-hardware-compatibility-list/.

Malheureusement, la puce SCSI de l'A4000T et de la BlizzardPPC n'est toujours pas gérée. Mais il semblerait que le programmeur américain Karl Churchill, qui s'occupe actuellement du pilote Permedia 2, pourrait s'attaquerer à la gestion de cette puce. Il manque également la gestion native de la Deneb et du Subway par Sirion, la pile USB d'AmigaOS 4. Pour la Deneb, c'est prévu pour une mise à jour future, autrement il faut utiliser Poseidon.

Un utilitaire intégré au système pour stopper le cliquetis du lecteur de disquette aurait été le bienvenu également.

Voici le matériel utilisé pour ce test :
  • Amiga 1200, ROM 3.1.
  • BlizzardPPC avec 68060 à 50 MHhz et PowerPC 603e à 240 MHz.
  • 256 Mo de mémoire.
  • IDEFix Express (un disque dur, un lecteur optique, un "rack" IDE et un lecteur Zip connectés).
  • Bus Mediator PCI 1200TX avec les cartes PCI suivantes :
    • Radeon 9250 128 Mo (carte graphique).
    • Realtek RTL8029 (carte réseau).
    • Solo-1 1938S (carte son).
    • Silicon Image 3512 (carte Serial ATA avec un disque dur de 250 Go connecté).
Sans être le top au niveau configuration, elle permet une très bonne expérience d'AmigaOS 4.1. Les CyberStormPPC sont plus rapides et le SCSI de la carte est parfaitement géré. De plus, avec des extensions sur le ports Zorro III comme la Deneb, la ZorRAM ou tout autres cartes fonctionnant en mode DMA, le processeur est moins sollicité. Le gros avantage de la BlizzardPPC est qu'elle accepte 256 Mo de mémoire contre 128 Mo au maximum pour la CyberStorm. La mémoire paginée est cependant mieux gérée sur les configurations A3000/A4000 car le taux de transfert des ZorRAM et des disques durs SCSI est plus rapide que celui des disques durs Serial ATA (l'unique possibilité pour le moment d'avoir de la mémoire paginée sur 1200).

Sous AmigaOS 4.0, j'utilisais la BVisionPPC. J'ai maintenant la chance d'avoir une Radeon, cette carte est très bien gérée par le système, c'est selon moi la grosse nouveauté de cette version. Donc je fais un rapide passage par la préférence "GUI" pour activer les effets de composition. A moi les joies de la transparence des fenêtres, du fondu des alertes du serveur de notification et autres possibilités offertes grâce à cette carte. Je note également que j'ai un pointeur de souris dit "hardware" possédant une belle ombre (ce qui n'était pas possible avec la BVisionPPC). De plus, la Radeon permet l'overlay vidéo et l'accélération 3D. Grâce à ses 128 Mo de mémoire et son port DVI, elle permet l'ajout d'un écran moderne de très haute définition (image suivante en 2048x1152).

AmigaOS 4.1 Classic

Si l'on en croit l'outil GfxBench2D, sous AmigaOS 4.1 Classic, la carte graphique la plus rapide en 2D est la Radeon suivie de la Voodoo3 et ensuite la Permedia 2.

En ce qui concerne l'accélération 3D, le classement devrait être identique. L'application Cubebm me rapporte un résultat de 240 images par seconde (940 ips pour la Radeon M9 de ma Sam440ep).

Pour information, avec l'outil Ragemem j'ai voulu tester la différence de vitesse entre le bus de la BVisionPPC (BlizzardPPC) et celui de la Radeon (Mediator) :

BVisionPPC Radeon 9250
Lecture (read) 5 Mo/s 4 Mo/s
Écriture (write) 17 Mo/s 8 Mo/s

Mais malgré le bus de la BlizzardPPC plus rapide, une Radeon 9250 sur le Mediator est plus intéressante.

J'ai également troqué ma carte réseau PCMCIA (pilote CNet 68k) contre une Realtek RTL8029 (pilote natif). Premier changement : fini le double démarrage pour que le réseau soit activé. Au niveau branchement, c'est également plus propre avec la Realtek (auparavant, il fallait passer par le coude PCMCIA, puis une sortie bricolée tant bien que mal). J'ai testé la vitesse des deux cartes avec la commande "TCPSpeed" (une Sam440ep faisant l'écho) :

cnet.device rtl8029.device
Client 828 ko/s 950 ko/s
Serveur 588 ko/s 568 ko/s

Avec la commande "smbfs" le taux de transfert pour les deux cartes est aux alentours de 455 ko/s, en utilisant NetFS on gagne une centaine de ko pour arriver à 557 ko/s avec la carte PCMCIA et 658 ko/s avec la carte PCI (toujours en se connectant à une Sam440ep). Lors des copies, le processeur vacille entre 85% et 95%. En utilisant un adaptateur Ethernet USB connecté à une Deneb on peut atteindre le Mo par seconde (d'autres tests de transfert sont disponibles ici : blog.hyperion-entertainment.biz/?p=518).

Paula est vaillante mais je me devais d'essayer la carte son Solo-1. Au début, je fus un peu déçu car impossible de jouer correctement un son avec la fréquence réglée à 44100 Hz, il m'a fallu descendre la fréquence à 22050 Hz pour ne plus avoir de problème. Notez que sur d'autres configurations, cela fonctionne bien à 32000 Hz et même à 44100 Hz. Mais après avoir téléchargé la dernière version de Mixer sur OS4Depot, j'ai pu profiter du mode Surround de la carte et je dois dire qu'au final c'est une sérieuse amélioration par rapport à Paula. L'effet Surround peut-être augmenté ou diminué grâce au sixième ascenseur et désactivé grâce au bouton muet situé au-dessus de celui-ci. Par contre, cela consomme énormément de temps processeur même en désactivant l'effet Surround. Donc inutilisable pour les jeux et la lecture de vidéo entre autres.

Il est possible de faire fonctionner une Sound Blaster 128 en téléchargeant le pilote sur OS4Depot et en activant le Mixer au démarage. Une carte son USB peut être utilisée également.

La dernière carte sur le Mediator est la carte Serial ATA (puce Silicon Image 3512). Sans vous donner la possibilité d'atteindre des vitesses fulgurantes, elle va permettre l'ajout de disques durs de grande capacité et de lecteurs/graveurs optiques neufs. En effet, la commande SCSISpeed me rapporte des vitesses entre 2.7 et 3 Mo/s (sur A4000, c'est un peu plus rapide), là où le port IDE, via l'IDE-Fix express, atteint au mieux 2,3 Mo/s. Cette carte vous donnera également accès aux disques durs externes au format SATA ou eSATA, idéal pour les copies de sauvegarde.

Utilisation

Un démarrage à "froid" prend 1 minute 20 secondes entre la pression du bouton "On" et la fin du chargement d'AmiDock, il faut 50 secondes pour un redémarrage.

Il est conseillé de commenter les modules inutiles à votre configuration dans le fichier Sys:kickstart/kicklayout. Vous réaliserez ainsi une économie de mémoire et un léger gain de temps au démarrage.

Le Workbench répond très rapidement aux clics de souris, même si les accès disque pénalisent parfois la réactivité du système. Directory Opus 4 fonctionne toujours aussi bien, si vous êtes plutôt fan de Magellan, je vous conseille de jeter un coup d'oeil à l'utilitaire Filer. Après une petite configuration, un double-clic dans le Workbench fera apparaître un listeur (ils sont tous deux fournis avec les extras).

Les applications courantes comme YAM, pFTP, AmIRC, SabreMSN ne souffrent pas des limitations matérielles des Classic. AmiPDF est par contre assez lent dès qu'un fichier PDF comporte trop d'images.

En ce qui concerne Internet, la navigation sous OWB est passable, mais les sites complexes mettent longtemps à se charger complètement et le défilement des pages est saccadé. Par exemple, le site Wikipédia est agréable à la navigation, celui de Facebook utilisable et il vaut mieux éviter celui de Libération. Sur ma configuration, Il faut 11 secondes à OWB pour se lancer (25 secondes pour MUI-OWB), 7 secondes pour IBrowse et 11 secondes pour NetSurf.

AmigaOS 4.1 transformera-t-il votre Classic et sa carte accélératrice qui fêtera l'année prochaine ses 15 ans en ordinateur multimédia ? Si au niveau des fichiers son il vous sera possible de lire avec TuneNet pratiquement tous les formats correctement, il en est autrement pour les vidéos. En effet, avec DVPlayer je n'ai pas réussi à visionner dans des conditions acceptables les DivX dont la taille dépassaient 320x200 sur mon 1200. Sur ma configuration, MPlayer est inutilisable pour les vidéos. Certaines vidéos fonctionnent bien si l'on ajoute ce paramètre-ci à la ligne de commande ou dans les paramètres additionnels de l'onglet "Extras" de l'interface graphique MPlayer-GUI :

-lavdopts lowres=1:skipframe=nonref:skiploopfilter=all

Pour visionner vos images et vos photos, WarpView fonctionne impeccablement et grâce à l'utilisation de Warp3D permet de réaliser des opérations simples de manière instantanée (rotation et zoom).

Par contre, au niveau jeu, Warp3D est relativement lent. Ce n'est pas le point fort d'AmigaOS 4.1 et selon moi, la version Classic est celle qui en souffre le plus vu la limitation du matériel.

Exemple avec WipEout 2097, en 640x480 double tampon et sans "mipmapping", j'obtiens en moyenne 9 images par secondes. Si je change la résolution en 1024x768, triple tampon et "mipmapping" activé, j'obtiens le même résultat.

Quake, Quake II ou Quake III sont injouables également sur ma configuration : Quake va de 10 à 15 ips (de temps en temps un petit saut à 80 ips), Quake II de 5 à 10 ips, et pour Quake III cela doit être du même ordre. Le son est également fortement haché.

Néanmoins, des jeux non disponibles sous AmigaOS 3.x sont tout de même jouables comme par exemple : Jagged Alliance 2, BOH, WordMeUp XXL, FreeDink, SimuTrans, Descent 2, Giddy 3, Beats of Rage, FreeCiv 2, et une mention spéciale pour la démo de Swamp Defense qui fonctionne mieux sur l'A1200 que sur le µA1 (qui ne possède que 32 Mo de mémoire vidéo).

Il existe quelques applications, venues de Linux, très gourmandes en ressources et utilisables sur des configurations dites "NG" telles que les Sam et les AmigaOne. Qu'en est-il sur Classic ? Voici un petit rapport sur quatre d'entre elles ainsi que l'environnement AmiCygnix :
  • Blender 2.48 : selon moi, il est inutilisable, l'interface est lente et enlève tout envie de modélisation. Il peut être utile pour la conversion d'objets 3D.
  • Timberwolf 0.1 (Firefox 3.5 bêta 4) : déjà inutilisable sur certains NG, il est inutile de tester cette version sur votre Classic.
  • QT bêta 4.7 : ce n'est pas vraiement une application, mais celles fournies avec l'archive de QT telles que Spreadsheet sont relativement lentes au niveau de l'affichage, le temps de démarrage est très long également (plus de 30 secondes).
  • Celestia : bien que l'affichage 3D soit saccadé, Celestia vous permetra de visiter entre autres le système solaire, notre galaxie et les constellations sans soucis. Attention tout de même, il y a un très long temps de lancement pour ce logiciel (deux minutes).
  • AmiCygnix : cet environement est également lent au niveau de l'affichage mais peut s'avérer très utile pour lire ou convertir certains formats de fichiers tel que les documents provenant des deux logiciels phares de la suite Microsoft Office (Word et Excel) ainsi que des formats d'image non utilisables nativement par les logiciels Amiga grâce à Gimp.
Futur de la version Classic

Des mises à jour sont prévues pour corriger et améliorer certaines fonctionnalités spécifiques à la version Classic :
  • Pilote natif pour les cartes USB Deneb.
  • Pilote Warp3D version finale pour la puce Permedia 2.
  • Amélioration de la gestion des cartes Prometheus.
  • Une nouvelle version du scsi.device avec gestion de la mémoire paginée.
A l'heure actuelle, nous ne savons pas encore si ces améliorations feront partie de l'Update 4 ou d'une mise à jour dédiée à la version Classic. Une chose est sûre, cette version est pour le moment autant gérée que celles des autres plates-formes. Espérons que les ventes soient bonnes pour qu'une version 4.2 classic voie le jour.

Conclusion

Sans être une révolution par rapport à la version 4.0, AmigaOS 4.1 Classic est une mise à jour logique et plus que bienvenue pour tous les possesseurs de carte PowerUP.

Vingt ans après sa sortie, l'Amiga 3000 est toujours géré officiellement par le système d'exploitation. Cette version modernisée d'AmigaOS se comporte relativement bien compte tenu de l'obsolescence du matériel Classic par rapport aux NG. Sur A1200, les accès disques sont un peu pénalisants et toutes les plates-formes souffrent lorsqu'il s'agit d'utiliser intensivement la couche 3D.

Mais de manière générale, la gestion étendue du matériel ainsi que les fonctionnalités présentes dans la version 4.1 donnent un coup de fraicheur aux Classics.

Nom : AmigaOS 4.1 pour Classic.
Développeurs : Hyperion Entertainment.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2011.
Configuration minimale : Amiga 1200 avec BlizzardPPC, Amiga 3000(T)/4000(T) avec CyberStormPPC, 64 Mo de mémoire, carte graphique Blizzard ou Voodoo3/4.
Licence : commercial.
Prix : 120 euros.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]