Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 octobre 2017 - 11:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'AmigaOS 4.1 Update 1
(Article écrit par David Brunet - février 2010)


AmigaOS 4.1.1 sur Pegasos II Après une annonce fracassante sur son projet de nouvelle machine, Hyperion Entertainment renoue avec quelque chose de beaucoup plus concret : la mise à jour d'AmigaOS.

Présentation et installation

Cette version aurait pu s'appeler "AmigaOS 4.1.1" mais Hyperion a finalement tranché pour un sobre "AmigaOS 4.1 Update 1". Il s'agit donc d'une mise à jour d'AmigaOS 4.1 et est destinée aux ordinateurs AmigaOne (SE, XE, Micro), Sam440ep, Sam440ep-Flex et Pegasos II.

Elle est disponible gratuitement, depuis le 14 janvier, sur le site d'Hyperion pour les utilisateurs enregistrés du système. Pour les autres, il faut passer par l'achat du CD d'AmigaOS 4.1 (environ 120 euros) puis par un enregistrement sur le site d'Hyperion.

Cette première mise à jour d'AmigaOS 4.1 est fournie sous forme d'un fichier ISO à graver. Attention, l'installation doit se faire sur une partition vierge car la procédure ne gère pas la mise à jour depuis une ancienne version. Vous pouvez toujours tenter une copie par-dessus votre système courant si vous savez ce que vous faites (et avez fait une sauvegarde).

Cette procédure d'installation a été un peu revue et simplifiée bien qu'aucune nouvelle documentation n'ait été fournie. Donc pour toutes les questions techniques à ce sujet vous pouvez reprendre le manuel de la version 4.1. Nous avons toutefois rédigé un tutoriel sur l'installation de cette version sur Pegasos II.

AmigaOS 4.1 Update 1
L'écran bleu de l'installation

A la fin de la procédure, vous êtes invités à installer des contributions. Cela va d'un logiciel de gravure CD/DVD (AmiDVD) aux gestionnaires de courriels (YAM, SimpleMail) en passant par les navigateurs (IBrowse, OWB) et des gestionnaires de fichiers (DOpus, DiskMaster 2). A noter que DvPlayer et TuneNet arrivent dans une nouvelle et inédite version.

AmigaOS 4.1 Update 1
Le choix des contributions

Beau joli nouveau

Bien que cela soit une version mineure, AmigaOS 4.1 Update 1 a été revu assez profondément au niveau de l'esthétisme. Comme vous pouvez le voir sur la première capture d'écran de cet article, plusieurs éléments ont été retouchés.

Cela commence par un nouveau jeu d'icônes haute résolution dessinées par Martin Merz. Bien plus détaillées et jolies que les précédentes, ces icônes sont affichées, par défaut, dans leur taille maximale, ce qui peut gêner certains utilisateurs avec une faible résolution d'écran. Heureusement, la taille est complètement configurable avec la préférence "Workbench" : on peut les rétrécir à volonté, et cela indépendamment pour celles du bureau ou pour celles des répertoires. Mais ce changement de taille est pour l'heure impossible pour AmiDock : votre barre d'icônes risquera donc de prendre une place plus conséquente que sur AmigaOS 4.1.

Autre amélioration décorative, les ombres pour les fenêtres et la barre de titre permettent de donner du relief aux différents éléments. Même le pointeur a été revu et dispose maintenant d'un meilleur contraste. Il faut noter que les ombres sont présentes uniquement sur les écrans 24/32 bits et que, couplées avec les effets de transparence, l'interface perd un peu de sa réactivité. Les adeptes de la vitesse repasseront sans doute sur un environnement moins tape-à-l'oeil.

Enfin, un nouveau thème a été créé par Massimo Tantignone. Celui-ci se nomme SilverGreen, autrement dit "vert argenté" et est particulièrement réussi. Les fonds de fenêtres sont plus nets, les boutons et les gadgets sont plus harmonieux. Il est disponible dans Prefs/Presets/SilverGreen. Ce thème n'a pas été choisi par Hyperion comme thème par défaut et on aimerait bien qu'un thème aussi peaufiné le soit.

AmigaOS 4.1 Update 1
Le thème SilverGreen

Nouvelles fonctions

Il existe depuis plusieurs années une fonction, OpenURL, qui permet de lancer des programmes prédéfinis pour des tâches spécifiques. Cela est utile pour, par exemple, lancer un navigateur si l'on double-clique sur une adresse URL ou bien afficher son gestionnaire de courriels favori lors d'un double-clic sur une adresse électronique. Dans cette version d'AmigaOS, une fonction similaire a été ajoutée. Elle se nomme URLOpen et présente sa propre interface de préférence.

AmigaOS 4.1 Update 1
URLOpen

AmigaOS 4.1.1 arrive avec une vraie nouveauté dans le monde Amiga : un serveur de notifications, nommée Ringhio. Cela permet d'afficher toute sorte de message à un endroit du bureau (par défaut, c'est en bas à gauche). Ainsi, le signal d'un changement de musique ou de radio dans TuneNet, ou bien les messages de vos correspondants dans WookieChat seront envoyés au serveur Ringhio et des informations s'afficheront sur votre bureau. Les développeurs des principales applications ont adapté ou sont en train d'adapter leurs logiciels à Ringhio. On a hâte de voir une généralisation des notifications, cela changera certainement la façon d'utiliser AmigaOS.

AmigaOS 4.1 Update 1
Les préférences pour les notifications

AmigaOS 4.1 Update 1
Exemples de notifications sur le Workbench

Pour les accros du Shell, la nouvelle commande "AppDir" a fait son apparition. Elle permet de mémoriser le chemin où se trouve une application particulière. Avec ça, vous pourrez relancer ladite application sans connaître son chemin, mais juste en tapant "AppDir:nom_de_l_application". C'est un gain de temps évident. De plus, vous pourrez aussi ouvrir des fichiers en tapant des choses comme "AppDir:OWB mapage.html" ou "AppDir:DvPlayer mavideo.avi".

WBStartup, une ancienne fonction du Workbench présente depuis AmigaOS 2.0, a été supprimée. Ce répertoire servait à placer des programmes devant s'exécuter lors du démarrage du système. En fait, c'est le répertoire qui a disparu, mais pas la fonction à proprement parler. Elle a muté en un panneau de configuration de démarrage, présent dans Prefs. Il ne faut donc plus copier les fichiers vers le tiroir WBStartup qui n'existe plus mais les ajouter dans ce menu. Cette nouvelle implémentation n'est pas compatible à 100% avec l'ancienne. Elle peut avoir du mal à reconnaître certains outils, comme par exemple T.H.E. qui ne se lance plus. En règle générale, ces cas d'incompatibilité sont présents avec les outils avec scripts.

AmigaOS 4.1 Update 1
Les réglages WBStartup

AmigaOS a toujours eu des logiciels/outils en contribution depuis la version 3.5. AmigaOS 4.1 Update 1 ne déroge pas à la règle. On trouve ainsi des applications absolument indispensables comme des navigateurs Web (OWB 3.23 et IBrowse 2.4), des gestionnaires de courriels (YAM 2.5 et SimpleMail), un client FTP (pFTP), un lecteur audio/radio (TuneNet, dans une nouvelle version 0.92.44 plus stable), un logiciel de gravure CD/DVD (AmiDVD, un peu simpliste) ou encore un lecteur multimédia (DvPlayer, en version démo). On remarque aussi la présence de DiskImage Device, un gestionnaire de fichiers-images (comme les ADF ou les ISO) : on se demande pourquoi cet outil n'est pas directement intégré au système. Il y a également Directory Opus 4 et DiskMaster 2, deux... gestionnaires de fichiers ! Eh oui, le Workbench est encore assez pauvre dans ce domaine et l'utilisation en parallèle de ce type d'applications est devenue presque obligatoire pour palier ses manques.

On peut, enfin, noter que divers autres éléments ont été revus :
  • La gestion des objets partagés (shared objects ".so") a été améliorée et ils sont plus rapides à se charger.
  • Le mode composition 3D consomme moins de mémoire grâce à l'optimisation de la gestion des écrans.
  • Un son est joué au démarrage du système. C'est une très douce mélodie créée par Susumu Hirasawa.
  • Un mixeur audio a été ajouté. Utile pour gérer les entrées/sorties audio de votre machine. Sur Pegasos II, le haut-parleur est à présent muet.
  • Les périphériques USB sont mieux reconnus. Certaines clés ou manettes peuvent enfin être utilisées sous AmigaOS.
  • Les requêtes ASL ont été mises à jour.
  • Les claviers Amiga via Catweasel fonctionnent et/ou sont mieux reconnus.
  • Le langage de script Python a été amélioré et augmenté : ajout de disutils, de modules spécifiques Amiga (catalog, icon...), etc. Le logiciel de création 3D, Blender, est maintenant utilisable sur AmigaOS.
  • MiniGL passe en version 2.2 (voir plus loin pour information).
  • Il n'y a plus l'indication de la mémoire disponible dans la barre de titre (la mémoire sur AmigaOS 4.x étant difficilement mesurable, les développeurs ont ainsi décidé de ne plus l'afficher par défaut. Elle est cependant réaffichable via la préférence "Workbench"). La barre de titre mentionne maintenant le nom et la version du système, la quantité de mémoire totale et la carte graphique.
  • Reaction a été un peu revu (les onglets peuvent avoir maintenant un bouton de fermeture : c'est utilisé dans OWB).
  • Le DDC fait son apparition : les écrans sont automatiquement reconnus et il n'y a plus besoin de créer des résolutions personnalisées. Le DDC n'est, par contre, pas actif durant l'installation.
  • Les datatypes Sound et Wav ont été mis à jour.
  • La calculatrice a été améliorée avec un mode étendu (scientifique).
  • Les fenêtres du Workbench sont rafraîchies automatiquement en cas de mise à jour du dossier (il n'y a plus besoin d'utiliser le correctif AutoUpdateWB).
La chasse aux bogues

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de Sam440ep (et Flex), leur version d'AmigaOS n'est plus à l'état de "bêta". Les variantes pour toutes les machines sont donc au même point de développement. Concrètement, cela se traduit par une amélioration du noyau qui résulte en une meilleure stabilité et une gestion de la mémoire plus efficace. La sensation de vitesse supplémentaire se fait ressentir, surtout sur les petites machines comme les Sam440ep (et Flex). Un peu tout est plus rapide comme la lecture de PDF ou l'émulateur MAME.

Cela dit, cette amélioration du noyau n'a pas empêché la persistance de certains bogues ou de certaines faiblesses. Par exemple, au niveau de la 3D, la mise à jour d'AmigaOS 4.1 dispose de la version 2.2 de MiniGL. Peu d'informations ont été divulguées à son propos mais les chiffres parlent d'eux-mêmes : les jeux 3D comme WipEout 2097 ou Quake 3 sont toujours aussi lents. Giddy 3 est l'un des seuls à se bonifier avec ce MiniGL 2.2. A noter qu'il y a un bogue quand on clique sur "Sauver" dans la préférence "ScreenMode". Cela inscrit INTERRUPTS=YES au lieu de INTERRUPT=YES dans les types d'outils du fichier de votre carte graphique dans "Devs:monitors". La conséquence de ce bogue est une diminution des performances 3D. "Encore plus lent ?" me dites-vous, eh oui, c'est possible...

La mémoire virtuelle, qui est une idée que j'aime beaucoup, est toujours aussi expérimentale. Si elle prend bel et bien le relais quand la mémoire physique manque, son effacement ne libère pas toute la mémoire. Cette lacune n'a pas été réglée depuis la précédente version du système.

Certaines personnes se sont plaintes de ne plus pouvoir lancer le système après une installation toute fraîche sur MicroA1 (Workbench tout blanc, ou démarrage sur un écran noir, etc.). Cela a pour cause les ports USB arrières : il faut les désactiver sous U-Boot.

Si quelques-unes de vos applications ont des icônes étranges, c'est normal : les PNGIcons ne sont pas gérées par défaut et ne le seront pas à l'avenir. Pour pouvoir les voir, il faut de nouveau installer un module spécifique comme png.iconmodule. Toujours en parlant d'icônes, celles d'AmigaOS 4.1 sont en 32 bits mais, IconEdit, l'éditeur d'icônes du système, est incapable de dessiner des icônes 32 bits. Cette aberration est également présente pour le pointeur de souris. Celui-ci ne peut plus être édité par PointerPrefs, qui devient obsolète. Il rejoint ainsi la liste de "trucs" quasi inutiles d'AmigaOS 4.x comme MEmacs ou autres Picasso96 Mode.

D'autres lacunes peuvent aussi être mentionnées comme l'absence de la mpega.library pour TuneNet (ce lecteur ne peut donc pas lire les MP3 par défaut), la présence d'affreux "bip" sonores durant les jeux MiniGL sur Pegasos II, ou bien des économiseurs d'écran dignes de Windows 3.1. A ce propos, le nouvel économiseur d'écran "Boing Ball" est sympa pour les nostalgiques mais il saccade trop (problème de résolution ?) pour être amusant. Il existe cependant, sur os4depot.net, des économiseurs d'écran avec accélérations 3D : ceux-ci devraient faire partie du système !

Un pas dans la bonne direction

AmigaOS 4.1 Update 1 est une mise à jour utile pour la stabilité et la vitesse du système, et indispensable pour les Sam440ep/Flex. Le système de notifications, l'amélioration de l'aspect esthétique, et l'installation un peu plus "pro" sont les points qui ressortent le plus de cette mise à jour. Il y a aussi plein d'autres petits changements qui font qu'AmigaOS va dans le bon sens. Cela dit, on attend maintenant des choses plus ambitieuses comme la gestion de l'USB 2.0, des pilotes 3D performants ou encore un nouveau Shell et bureau plus fonctionnel.

Nom : AmigaOS 4.1 Update 1.
Développeurs : Hyperion Entertainment.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2010.
Configuration minimale : AmigaOne (SE, XE ou MicroA1), Sam440ep/Flex ou Pegasos II avec 256 Mo de mémoire et une carte graphique Permedia 2, Voodoo ou Radeon.
Licence : commercial.
Prix : 120 à 135 euros selon le revendeur. Gratuit pour les utilisateurs enregistrés de la version 4.1.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]