Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 08 août 2022 - 03:38  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Ultimate Body Blows [CD32]
(Article écrit par Jérôme Bonnet et extrait de Joystick - mai 1994)


Beaü, rapide et très complet, Ultimate Body Blows est le jeu de combat que la CD32 attendait, Merci, Team 17 !

Ultimate Body Blows

Mortal Kombat, Street Fighter 2 et autre Streets Of Rage sont là pour nous le rappeler : toute console prétendant au succès, se doit de compter au nombre de ses références au moins un grand jeu de combat. Pourtant, la CD32 était bien mal pourvue en ce domaine. La première tentative pour remédier à cela fut une authentique catastrophe. Relativement beau, mais complètement injouable, Dangerous Streets fut une grande déception, aussi ne sommes-nous pas fâchés de voir monsieur Team 17 venir aujourd'hui mettre son nez dans l'univers de la CD32 avec ce Body Blows revisité pour l'occasion.

Une armée de cogneurs

En effet, cette dernière mouture "compile" sur le CD tous les éléments des deux premiers volets, Body Blows et Body Blows Galactic. C'est dire que le programme comporte une provision de guerriers plus que conséquente, puisqu'on ne dénombre pas moins de 22 candidats au titre de combattant suprême ! Certains viennent de notre planète, tandis que d'autres sont nettement plus suspects quant à leur provenance.

Ultimate Body Blows

Il existe ainsi un monde marécageux occupé par des dragons et dinosaures, un monde tropical où résident des amazones, ou encore une planète futuriste défendue par des robots. Bien évidemment, chaque personnage dispose de sa propre palette de coups (malheureusement peu nombreux), ainsi que d'un coup spécial particulièrement ravageur. Le contrôle de ce dernier a été amélioré par rapport aux versions Amiga. Pour l'activer, il vous suffit de maintenir l'un des boutons de la manette enfoncé, le temps qu'une jauge en haut de l'écran ne se remplisse. Seulement voilà, plus vous utilisez votre pouvoir spécial et plus la jauge s'agrandit, ce qui en rend la préparation de plus en plus longue.

Ultimate Body Blows

A part ce détail, Ultimate Body Blows ressemble beaucoup à la version AGA de Body Blows Galactic, c'est donc à la fois très rapide et très beau, grâce à la bonne exploitation de la palette AGA pour les décors de fond. Pourtant, à l'usage, c'est la version CD qui est de loin la plus amusante, et cela pour plusieurs raisons.

The right game on the right machine

Tout d'abord, pour le style de jeu dont il est question ici, il est évident que la manette de la CD32, garni de sept boutons, est bien plus approprié qu'une "pauvre" manette standard Amiga. Le contrôle des personnages est ainsi beaucoup plus simple, et toute la jouabilité du programme s'en trouve rehaussée. Par ailleurs, le principal défaut des précédents Body Blows provenait des temps de chargement pour chaque nouveau combattant ou décor, qui finissaient par agacer sérieusement les joueurs, d'autant que nulle installation sur disque dur n'était prévue. Ici, rien de tout cela : grâce au CD, l'attente entre deux bastons n'excède jamais les cinq secondes. Bref, Ultimate Body Blows prend un intérêt considérable sur CD32, d'autant qu'aucune tare ne vient entacher sa réalisation.

Ultimate Body Blows

Ultimate Body Blows, le jeu qu'est beau ; UBB, le jeu qu'il vous faut

Autant vous le dire tout de suite - puisque l'on aborde l'aspect technique d'Ultimate Body Blows - le jeu est à cet égard presque parfait. Vous pouvez donc vous attendre à une avalanche de superlatifs dans les lignes qui suivent. Vous avez dit graphismes ? Dignes de la CD32, avec des personnages bien détaillés mais surtout onze toiles de fond différentes absolument magnifiques, à la fois très fins pour ce qui est du trait et riches en couleurs (256), AGA oblige. Même les "vieux" décors du premier épisode ont été retravaillés, et le résultat approche de très près la qualité d'une borne d'arcade.

L'animation n'est pas non plus en reste, les imposants sprites qui représentent les personnages se meuvent avec fluidité, mais surtout à grande vitesse. Si cela ne vous suffisait pas encore, il est possible de régler la célérité de l'animation avant de commencer à jouer à l'aide d'un mode "turbo". A la vitesse maximale, Ultimate Body Blows est tellement rapide que cela en devient complètement fou, on a carrément l'impression de regarder un film défiler en accéléré.

Bien sûr, quelques petits malins objecteront que les décors, eux, ne sont que très peu animés, loins des scénettes d'arrière-plan de Street Fighter 2, par exemple. Mais honnêtement, l'action est tellement rapide et furieuse, que l'on n'a pas vraiment le temps d'accorder le moindre regard au paysage, sous peine de mordre la poussière dans les délais les plus brefs.

Côté sonore, Ultimate Body Blows exploite parfaitement le support exploité, ce qui signifie que vous aurez droit, en plus des bruitages de coups et des voix numérisées, à des musiques CD de très grande qualité, la plupart d'inspiration techno hyper marquée.

Ultimate Body Blows

Enfin, signalons que les options d'Ultimate Body Blows font preuve d'une grande souplesse, puisqu'il est pratiquement possible de tout paramétrer avant de débuter une partie. Qu'il s'agisse du niveau de difficulté, de la vitesse de l'animation, du mode de contrôle utilisé (manette CD32 ou manette standard), de la durée maximum du combat, ou encore du nombre de manches à remporter pour triompher, voilà un programme manifestement conçu pour que chacun puisse s'y sentir à l'aise. En dehors des classiques parties à un ou deux joueurs, il est également possible de programmer un tournoi mettant aux prises jusqu'à huit joueurs, ou encore de mettre en oeuvre un défi par équipe (style "catch à quatre" : lorsque l'un des équipiers est mis KO, le second rentre dans l'arène pour le suppléer).

Voilà donc le retard de la CD32 sur ses concurrentes en matière de jeu de combat comblé d'un seul coup grâce à ce superbe Ultimate Body Blows, qui devient par la même occasion la référence suprême des jeux de combat sur Amiga. Un programme qui frappe en plein dans le mille !

Nom : Ultimate Body Blows [CD32].
Développeurs : Team 17.
Éditeur : Team 17.
Genre : jeu de combat.
Date : 1994.
Configuration minimale : CD32, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- 22 combattants sur un seul jeu, on ne peut pas dire que Team 17 vous escroque !
- Les graphismes sont splendides.
- L'animation est sans faille.

Les points faibles :

- Peu de coups possibles.
- Peut-être l'éditeur britannique aurait-il pu profiter des capacités du support pour réaliser une introduction ou des séquences intermédiaires en images de synthèse.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]