Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 21 novembre 2017 - 07:24  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les bases de l'Internet
(Article écrit par Johann Girard-Cheron et extrait d'Amiga News - mai 1997)


Pour quelques années encore, se connecter à Internet, c'est d'abord une histoire de mots. Je réponds toujours aux mêmes questions : "Ça ne marche pas, mon Amiga me dit qu'il ne trouve pas le DNS".

Ce mois-ci, nous allons donc donner quelques repères essentiels de cette jungle linguistico-technologique.

Internet = protocoles

De par le monde, il existe de nombreux réseaux d'ordinateurs qui se connectent entre eux formant des "réseaux" de réseaux. Internet est le nom donné au plus grand de ces réseaux parmi les réseaux.

Internet est composé de millions d'ordinateurs. Tous les types d'ordinateurs (stations de travail, ordinateurs personnels...) peuvent s'intégrer au réseau à la condition qu'ils puissent interagir avec les autres ordinateurs, c'est-à-dire qu'ils utilisent les protocoles qui régissent le fonctionnement d'Internet.

On distingue deux catégories de protocoles :
  • Les protocoles qui gèrent le voyage et la distribution des données (un peu comme votre facteur et toute l'infrastructure de la Poste).
  • Les protocoles qui décrivent l'utilisation qui est faite de ces données.
Votre Amiga aura donc besoin d'un programme qui servira de "facteur", comme Miami, et des programmes qui utiliseront ce facteur, chacun dans un but précis (YAM, AmFTP, IBrowse...).

Le voyage des données

Pour commencer, occupons-nous du réseau lui-même, et plus particulièrement du "voyage" des données échangées.

Les "tuyaux" qui forment Internet ont une taille très importante mais ne sont pas extensibles. Pour éviter, au maximum, les "embouteillages" par amas de grosses données, toutes les données circulent sur le réseau Internet par petits paquets, donc de façon plus fluide. La gestion des paquets se fait sur le principe suivant : l'ordinateur de départ sépare toutes les informations en suffisamment de paquets, et les ordinateurs du réseau s'occupent de trouver la meilleure "route" vers la bonne adresse : l'ordinateur "destination".

Le protocole qui réglemente les paquets, leurs tailles, l'adresse des ordinateurs, etc. s'appelle IP (Internet Protocol).

Le tri

Les paquets, comme une lettre, sont transportés dans une "enveloppe" qui sert de guidage d'un paquet, tout au long de son voyage.

Une fois arrivé et l'enveloppe du paquet enlevée, les données sont transmises au Protocole de Contrôle des Transmissions (TCP) qui va les trier. Le texte, par exemple doit être dirigé vers le programme de courrier électronique, tandis que le petit bout de fichier Lha trouvé sur Aminet, soit être dirigé vers le programme qui gère le téléchargement...

TCP refile le bébé au bon programme, exactement comme le standard téléphonique d'une société dirige l'appel du client vers le poste de la personne désirée. La seule différence est qu'au lieu de parler de numéro de poste, on parle de numéro de "port". Par exemple, le courrier arrive par le port 110 et le téléchargement passe par le port 21. Chaque programme qui utilise Internet utilise donc un numéro de port spécifique de sa fonction.

En fait, TCP n'est pas fermé : parmi tous les numéros de port possibles, tous ne sont pas réservés par TCP et donc il vous est possible d'en réserver un pour une application qui n'est pas décrite dans TCP.

Les programmes gérant tous ces échanges (nos "facteurs") sont appelés "piles TCP/IP" et sont sur Amiga : AmiTCP, Miami et TermiteTCP.

Adresser

Comme évoqué ci-dessus, un ordinateur qui veut transmettre un paquet à un autre, va se servir de l'adresse IP de l'ordinateur destination. Les adresses Internet sont composées de quatre chiffres sépares par des points. Pour des ordinateurs, c'est très pratique de manipuler des chiffres, mais pour nous autres humains, comment se souvenir de "195.6.137.5" ou "195.6.137.14" ?

Les créateurs de TCP/IP ont donc prévu de donner un équivalent aux adresses numériques avec des adresses constituées de mots, comme "machin.truc.bidule".

Tant qu'à faire "machin", "truc" et "bidule" ne sont pas choisis au hasard. Prenons par exemple, mon Amiga, qui a l'adresse Internet "ppp56.hol.fr". Décomposons cette adresse :
  • "machin" c'est le nom de l'ordinateur (je suis le numero ppp56).
  • Cet ordinateur fait partie du réseau géré par le domaine "truc", ici hol pour la société Havas On Line.
  • HOL est dans la hiérarchie "bidule", ici "fr", donc en France.
Ce découpage logique a également l'intérêt de pouvoir identifier facilement un ordinateurs, présents ou futurs, parmi des dizaines de millions.

A chaque fois que l'on utilise une adresse en langage naturel ("machin.truc.bidule") votre ordinateur va demander à un ordinateur spécialisé de convertir l'adresse en adresse numérique. Cet ordinateur dédié s'appelle un "serveur de nom de domaine" ou en anglais "Domain Name Server" (DNS).

Souffler

Après ces premières explications, vous avez compris, que pour utiliser Internet, il faut au minimum, un accès au réseau, une adresse pour son propre ordinateur, et connaître l'adresse d'un serveur DNS qui se chargera des conversions des adresses. J'en vois un au fond qui se dit, c'est bien beau, mais où trouve-t-on tout cela ?

Connecter

On appelle, dans le jargon internaute, la société (ou l'association) qui vous permet d'utiliser, de fournir, ses "tuyaux" d'accès au réseau, un "fournisseur" ("provider" en anglais). Le signe ISP, pour Internet Service Provider se traduit couramment par FAI (Fournisseur d'Accès à Internet). Quant aux deux adresses (la vôtre et le DNS), c'est aussi le fournisseur qui va vous les donner.

En fait, l'organisme qui gère les adresses IP a attribué à votre fournisseur un certain nombre d'adresses. Pour vous donner une adresse pour votre ordinateur le temps de votre connexion, le fournisseur peut :
  • Vous attribuer définitivement une adresse (toujours la même), on parle d'attribution "statique".
  • Vous en "prêter" une le temps de votre connexion parmi celles qu'il lui reste à ce moment-là, on parle alors d'attribution "dynamique".
Là encore, différents protocoles peuvent gérer l'attribution des adresses, par exemple "PPP", "SLIP, etc. Votre fournisseur vous dira quel protocole ses ordinateurs utilisent.

Autoriser

Évidemment, il n'est pas fou, avant de vous autoriser à utiliser une de ses adresses et une partie du gros "tuyau" qui le relie au Net, l'ordinateur du fournisseur va s'assurer de votre identité, que vous êtes donc bien un client de la société.

Pour cela, il utilise une procédure d'authentification : il vous demande votre identifiant (login) et votre mot de passe (password). Il vérifie alors que vos réponses correspondent aux informations qui ont été choisies lors de la souscription de votre abonnement.

L'authentification a lieu au début de la connexion, soit en tapant les réponses directement sur votre clavier, soit par un "script" qui réponds aux questions (identifiant et mot de passe) à votre place, soit par un protocole dédié : "PAP/CHAP".

Utiliser

Il nous reste à dire quelques mots des possibilités d'utilisation d'Internet. Chaque type d'utilisation est une "ressource" d'Internet. Les ressources les plus utilisées sont le courrier électronique (email), le FTP (ou Protocole de Transfert de Fichiers), l'IRC pour Internet Relay Chat, les newsgroups (groupes de discussions Usenet rassemblés par sujet : Amiga en général, Amiga et émulation, etc.) et le très médiatique WWW ou "World Wide Web", sur lequel on navigue de site en site avec un logiciel spécial qui s'appelle un "navigateur".

Conclusion

Bien évidemment, je n'ai décrit qu'une petite partie du fonctionnement réel d'Internet. Si vous voulez plus de détails, je vous renvoie aux "RFC" qui décrivent précisément et en détail tous les protocoles utilisés. Ces documents sont disponibles gratuitement sur Internet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]