Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 12:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Dreadnoughts
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - février 1993)


Un peu oubliés des éditeurs de jeux de guerre, les logiciels de batailles maritimes sont assez rares. Avec Dreadnoughts, les marins en chambre vont pouvoir disputer des combats maritimes au cours de sept scénarios se déroulant pendant la guerre de 1914. Ceci grâce à Turcan Research, le spécialiste des jeux de guerre à l'instar de Waterloo, Borodino ou encore Armada qui est presque son prédécesseur.

Dreadnoughts

Au menu, la guerre des Falklands - la première - (c'est l'autre nom des Malouines), Coronel, Dogger Bank, Jutland. En début de partie, il est possible de diriger, au choix, la flotte anglaise ou germanique et même de jouer à deux humains (l'un contre l'autre). Le champ de bataille est affiché via une vue en 3D particulièrement originale.

Très précis d'un point de vue historique, le jeu est, hélas, particulièrement difficile à mettre en oeuvre car les commandes, en dépit de la présence d'une souris, doivent se faire au clavier : il faut entrer de longues phrases ! Une fois que les ordres sont donnés, la vue est mise à jour. Et quand les batailles arrivent, on voit les navires tirer et les obus atteindre ou rater leur cible. Les explosions et les bruits de canons (1 Mo de mémoire nécessaire) ajoute à l'atmosphère.

Mais désolé, ce genre d'interface à texte est à proscrire. Je le répéterai sans cesse, un produit peut être pratique à utiliser sans être pour cela moins sérieux. Même les éditeurs de logiciels éducatifs l'ont compris. Halte aux jeux de guerre "huile de foie de morue", basés sur le principe rétrograde que si c'est difficile à avaler, c'est que c'est efficace.

Dreadnoughts

Sur la version PC, j'ai surtout apprécié l'affichage des caractères et le côté fin de l'ensemble. Cela dit, la grande bleue est particulièrement déserte. Sur Amiga en revanche, c'est l'originalité du produit, la machine proposant peu de logiciels similaires. En définitive, Dreadnoughts est assez original, il est réaliste et amusant seulement si vous savez comment l'utiliser.

Nom : Dreadnoughts.
Développeurs : Turcan Research.
Éditeur : Turcan Research.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.

Les points forts :

- L'affichage des différents textes est très lisible, ce qui est important pour un jeu où les informations sont vitales.
- Le détail des côtes, en 3D, est assez bien fait et rajoute un peu de détail à la mer désespérément vide.
- La carte est très bien faite et, là aussi, plutôt lisible.

Les points faibles :

- Les commandes principales doivent être données au clavier.
- L'affichage est d'une redoutable lenteur.
- La résolution utilisée rend les caractères particulièrement énervant à lire.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]