Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 20 avril 2014 - 00:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News - mai 1997
(Rubrique exploitée par Alain Bourgery et extraite d'Amiga News - mai 1997)


J'ai beaucoup apprécié de pouvoir lire à nouveau une lettre (d'aucuns diront que c'est de la déformation "professionnelle") de Cupertino, même s'il laisse entendre qu'il n'en écrira plus (but never say never again...) et je pense que vous avez déjà été nombreux à denoncer les coupables du meurtre décrit par Cupertino. Quant à El Yeti, il aurait dû se servir de son Amiga pour calculer la date de sortie du n°500, ça lui aurait permis d'annoncer septembre 2033 eu lieu de ce vague "vers 2030". Je crois qu'il va falloir lui prescrire des "sédatifs PC" pour le calmer... Allez, on s'y recolle...

J'ai perdu ma doc...

Bonjour,

[...] Je suis toujours avec mon vieil A500 d'époque (68000 à 7 MHz, eh oui, il en reste ;-)). J'ai fait la bidouille pour avoir 1 Mo de mémoire Chip et possède un lecteur de disquette externe et un lecteur de disquette 1,76 Mo externe. J'ai aussi l'Action Replay MK-II et la carte SCSI GVP-HD+ Series II (peuplée de 2 Mo de mémoire Fast) avec un disque dur Quantum de 540 Mo ainsi qu'un lecteur de CD 4x, OS 3.1 (ROM + Workbench + Docs). Ah, maintenant que j'y pense : j'avais acheté la carte GVP d'occasion mais je n'ai pas eu de docs et je n'ai eu que le programme Faaastprep copié sur une disquette ! L'ancien possesseur de ce matériel n'a jamais remis la main dessus. Savez-vous où je pourrais trouver la doc (même une photocopie) de la carte GVP, et s'il y a d'autres utilitaires fournis, où puis-je les trouver ? Merci d'avance, et vive l'Amiga (asterix.hds.utc.fr).

AB : C'est toujours un plaisir pour moi de citer la phrase qui m'a rendu célèbre auprès de nombreux lecteurs : "appel lancé..."

Quand même pas !

Je suis un ancien amigaïste (A2000, 68030), ancien lecteur d'ANews. J'ai acheté votre revue n°99 par curiosité. Je vois avec regret que rien n'a changé côté Amiga. Depuis un an, je travaille avec un PC Pentium, Windows 95. Professionnellement, je travaille sur Mac (arts graphiques, chez AGFA).

Contre le PC : le système d'exploitation (on s'y fait). Pour le PC : les prix (même pour les logiciels : très bons sharewares), l'affichage et l'impression (rapidité, qualité), plante très rarement contrairement à l'Amiga ou au Mac, quantité de logiciels, jeux (ex : France Explorer reçu gratuitement chez moi sur CD (super)). Bref, tout un tas de remarques que vous connaissez déjà. Question : fichu pour fichu, pourquoi ne pas investir votre temps et votre argent dans le PC, qui sera de plus en plus le standard mondial ? Le Betamax et le V2000 étaient supérieurs au VHS et pourtant... Je m'occupe d'un club micro à Liffol le Grand (Vosges), on y parle de toutes les machines, Amiga compris. Nous réalisons un CD sur notre ville au format PDF, lisible sur Mac ou PC. Question : y a-t-il un lecteur Acrobat pour Amiga ? Je continuerai à être attentif au sort futur de l'Amiga, sans y croire, par nostalgie. Salutations. Didier Ratel (ratel@frencemultImedie.fr).

AB : Devenir une revue PC parmi les dizaines de revues PC, il n'en est pas question (je ne pense pas trahir la pensée d'Ed en donnant cette information), Il est vrai que ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne, et on peut citer un autre exemple : la télévision par satellite où l'on veut nous faire croire que le numérique est meilleur que l'analogique, alors que nous savons tous pertinemment que la conversion analogique-numérique + la compression MPEG entraînent une perte d'informations non-négligeable. Pour ce qui est de l'absence de plantage sur PC, cela n'est vrai que si on ne "bidouille" pas sur la machine : dans le cas contraire, il ne faut pas avoir peur de réinstaller son Windose 95 de temps en temps (n'est-ce pas, Philippe ?).

Ed : Je n'al pas de réponse pour le lecteur Acrobat, peux-tu te renseigner ?

Je dois faire mes devoirs

Mon budget ne me permet pas d'investir dans un PC. Le PC vaut ce qu'il vaut, mais il équipe mon université, il m'est donc impossible à l'heure actuelle de commencer un dossier sur PC et de le finir à la maison sur Amiga. Aussi ai-je pensé à un émulateur. Mes questions sont les suivantes : quels investissements dois-je faire pour gonfler un Amiga 1200 de base ? L'émulateur est-il une bonne solution pour faire tourner un traitement de texte PC ? D'avance merci. Éric Debois (27 Les Andelys).

AB : Tant qu'il ne s'agit que de petits textes sans mise en page particulière, inutile d'utiliser un émulateur : il suffit de taper le texte dans un traitement de texte quelconque et de le sauver au format ASCII ou ANSI pour pouvoir le lire dans le traitement de texte de l'autre machine (bien sûr, il faut une disquette utilisable par les deux machines, mais comme vous avez un 1200, aucun problème, il suffit d'utiliser une disquette formatée en DOS 720 ko, grâce au fichier PC0: installé dans le répertoire Devs/DOSDriver). Par contre, si vous vouliez utiliser le même traitement de texte (disons Word, par exemple), il vous faudrait un Amiga fortement gonflé pour pouvoir le faire tourner de façon bien moins rapide que sur le PC d'où il provient. Ce n'est donc pas une solution "raisonnable" (il vaut mieux utiliser un vieux 386 d'occasion...).

Casablanca

Pourriez-vous me fournir l'adresse de la société "Video System" de Genève ? Jean Rathier (16 Pranzac).

AB : Désolé d'avoir oublié de donner l'adresse de cette société dans nos pages "Carnet d'adresses", mais l'erreur est désormais corrigée (comme la date de notre copyright en page 2 de couverture, comme nous le lait remarquer un lecteur anonyme...).

J'espère qu'on ne me coupera pas

Cher ANews,

Je suis utilisateur d'Amiga depuis 1985 (mon premier A1000 NTSC fut acheté aux États-Unis) et j'utilise depuis 1990 un A3000 équipé aujourd'hui comme suit : Ramsey 7 et Buster 11, OS 3.1, CyberStorm MkII, 48 Mo de mémoire, CyberVision64, écran 17", disques durs Quantum Fireball 1 Go, Quantum LP240S, SyQuest EZ135, lecteur de CD Toshiba XM5401, Emplant Pro, Wacom ArtPad, scanner Paragon 6000 et imprimante HP LaserJet 5 PostScript. Mon activité principale est la PAO et j'utilise en premier lieu les logiciels PageStream 3, Wordworth 6, TVPaint 3, DrawStudio et ArtEffect. J'aimerais dire combien l'Amiga est une merveille. Nous lisons souvent dans ANews des comparatifs techniques et de prix qui ne reflètent pas toujours les vrais atouts de l'Amiga, à savoir : des machines relativement anciennes (l'A3000 a déjà sept ans) sont toujours à jour et bénéficient des dernières évolutions matérielles et logicielles. C'est, me semble-t-il, la machine à la durée de vie la plus longue. Il faut prendre cet aspect en compte lorsqu'on en calcule le prix.

La légèreté et la concision d'AmigaOS donnent à l'utilisateur une vitesse de traitement très en rapport avec les performances de l'électronique. Nous ne perdons pas les trois quarts des MIPs dans les méandres d'une invraisemblable usine à gaz. Cela veut dire que, si aujourd'hui la vitesse brute d'un Amiga 68060 est faible par rapport à un Power Mac ou un PC Pentium, nous disposons toujours de l'interface la plus rapide. Aucun ordinateur ne donne, comme l'Amiga, cette impression de temps réel dans sa réponse aux sollicitations de l'utilisateur. AmigaOS 3.1 est stable ; je suppose même que c'est un des systèmes d'exploitation pour micro-ordinateurs les moins affublés de bogues. Ces dernières, si elles existent, sont connues et circonscrites. A cette stabilité horizontale correspond une stabilité verticale : voici trois ou quatre ans qu'AmigaOS n'a pas évolué. Vous trouvez que c'est malheureux, moi je considère que c'est une chance. Les développeurs savent à quoi s'en tenir et ils ont pu créer des logiciels en toute quiétude. En outre, l'utilisateur circule en terrain connu et peut s'attacher à l'essentiel, sans perdre son temps à assimiler sans cesse de nouvelles versions souvent douteuses. Regardez chez Macintosh et OS 7.5.x rev x.x pour savoir ce que signifie une évolution chaotique.

L'Amiga n'est pas un ordinateur commercial. Il n'y a pas, derrière, un tonton Billy avide qui ne pense qu'a plumer les acheteurs au mépris de toute âme. Le cercle vicieux du progrès dans lequel est engagé l'utilisateur de PC est le reflet d'une société qui ne vit que pour l'économie mondiale, faisant fi des valeurs humaines et du bon sens. L'Amiga est, depuis toujours, la seule machine aimable, qui véhicule un autre sens que celui de l'argent. D'une certaine manière, on pourrait presque remercier Commodore de sa désastreuse politique commerciale : ainsi fut établi ce statut si particulier de l'Amiga.

L'Amiga dispose d'excellents logiciels, dans presque tous les domaines. Je ne suis pas d'accord avec ceux qui prétendent qu'il est mal servi de ce côté. Wordworth vaut, à mon avis, dix fois Word. Quelle facilité, quelle souplesse, quelle vitesse ! Tout y est simple et efficace. Nous comparons un éléphant boîteux avec une gazelle, et à quel prix ! Si l'on veut bien prendre en compte les performances réelles et finales des logiciels, on se rend très vite à l'évidence : souvent, l'Amiga prend le dessus. En outre, des choses étonnantes se passent sur Aminet : tout le monde sait que le domaine public Amiga est le mieux achalandé. Et puis, de nouveaux logiciels et de nouvelles versions apparaissent sans cesse : DrawStudio et ArtEffect pour n'en citer que deux (hallucinants).

L'Amiga est exigeant. La versatilité de son OS et la souplesse de ses logiciels ont leur face cachée : il faut apprendre à exploiter et à maîtriser sa machine. C'est, à mon sens, un indiscutable inconvénient commercial (je connais passablement de gens qui ont quitté l'Amiga parce qu'ils n'avaient pas su en tirer l'essence), mais c'est aussi un avantage considérable : l'utilisateur est obligé de se donner de la peine, il ne fait pas que consommer bêtement, il est acteur de ce qu'il fait de sa machine, donc il crée. Et ça, c'est un phénomène qui ne se calcule ni en MHz, ni en "t'as pas encore un Pentium 200 MMX, t'es ringard". L'Amiga est à sa place comme machine alternative, défendons cette place et soyons heureux du caractère exceptionnel de l'Amiga dans un monde standard et médiocre, envahi de PC impersonnels. Meilleures salutations, Vive Amiga ! Boris Oriet (Delémont Belgique).

AB : Info : Bill Gates possède des actions de la World Company...

Il en faut pour tous

J'ai acquis récemment un Amiga 500+ dans le but de l'utiliser avec Scala 500 pour titrer mes vidéos, je l'ai complété d'une extension 1 Mo, d'un lecteur externe et tout récemment d'un disque dur 120 Mo dans un boîtier externe GVP A530 (avec carte accélératrice 68030 Turbo). Ce dernier est accompagné de deux petits manuels, mais... en anglais : "User's guide to A530 Turbo" et "Faaastprep 2.0". Je dois vous dire que je suis complètement novice, tant en anglais qu'en technique Amiga. J'ai essayé de m'informer, en vain. Beaucoup de commerçants ne daignent même pas répondre. Un jeune étudiant a essayé de me formater le disque dur et une fausse manoeuvre a fait disparaître certains programmes shell ! Serait-il possible d'avoir dans votre revue un petit coin pour les utilisateurs (il y en a encore !) d'Amiga 500 avec des listes de logiciels, même anciens, en français et utiles, et un langage un peu moins ésotérique ? Où trouver les logiciels du domaine public ? Merci infiniment. André Nicolas (86 Saint Benoît).

Le progrès avance

Je vous écris cette lettre car j'en ai marre de lire que vos lecteurs ont des problèmes avec leurs Amiga 500/600/1000, voire d'autres ancêtres. Je pense qu'il est temps de penser un peu comme les PCistes : le progrès avance... Je ne connais aucune revue PC dans laquelle il y ait des lecteurs qui racontent leurs problèmes avec leurs 8086/80286/80386... Il est temps d'acheter du matériel performant pour son Amiga afin de montrer aux développeurs Amiga que le public est prêt à investir dans le futur de l'Amiga.

AB : les deux opinions sont défendables mais si personne ne parle de problème avec des 8086/80286/80386 dans les revues PC actuelles, c'est parce qu'elles ont délibérément choisi d'ignorer cette clientèle. Un Amiga 500 est largement suffisant pour l'usage qu'en fait André Nicolas, pour ne citer que lui, et je connais de nombreuses personnes qui utilisent des XT sur leur lieu de travail sans s'en plaindre (j'en ai récemment rencontré un avec 128 ko de mémoire dans une imprimerie...). Enfin, tout le monde ne peut pas financièrement se permettre une configuration telle que la vôtre.

Pour ce qui est du problème de disque dur sur A530, il faut utiliser Faaastprep pour initialiser le disque dur (comme le fait FDisk sur PC), puis formater le disque dur après avoir redémarré sur une disquette de Workbench, et enfin copier sur le disque dur le contenu des disquettes Workbench et Extras (pour un WB inférieur ou égal à 2.05) ou utiliser la procédure Install (pour un WB supérieur ou égal à 2.1). Les logiciels du domaine public se trouvent dans toutes les bonnes crèmeries, au rayon Association et sur votre serveur Internet le plus proche...

C pas vrai ?

Messieurs,

J'ai besoin le plus rapidement possible du compilateur C et je voulais savoir si celui de l'Amiga AGA est identique à celui du PC. Si oui, je n'ai pas besoin alors de PC-Task 4 car je souhaite me lancer sérieusement dans ta programmation C (j'ai déjà une bonne documentation avec un code source en C à l'appui sur disquettes). [...] J'attends votre réponse avec impatience, si possible en français. Pierre-Marc Vignaud (12 Millau).

AB : Il ne faut pas confondre un langage (le C en l'occurrence) et les programmes qui permettent de compiler des fichiers textes (les sources) en fichiers exécutables. Le langage C correspond à plusieurs normes, mais les différences résident plus dans le nombre de commandes reconnues et dans la façon de les écrire. Vous pourrez utiliser un fichier source C sur n'importe quel compilateur C, que ce soit dans le monde PC (Borland C++, Microsoft Visual C++,...), Unix (GNu C++,...) ou Amiga. Dans ce dernier cas, il existe des compilateurs vendus dans le commerce (StormC ANSI/C++,...) ou disponibles dans le domaine public (GNU CC,...). De plus, les bibliothèques sont différentes d'une machine à l'autre. This is my answer...

Ne téléphonez pas à Jean-Luc le matin !

Suite à mon annonce concernant la vente d'une carte AVideo24, j'ai recu un appel auquel je n'ai répondu que des c... (je n'étais pas très bien réveillé). N'ayant que très peu utilisé cette carte je ne me rappelais pas ces fonctionnalités que je résume ici :
  • Carte 24 bits pour A2000 et A3000.
  • Type "carte fille", elle s'insère à la place de la puce Denise.
  • Deux sorties vidéo utilisables : sortie standard de l'Amiga combinée avec l'image 12 bits de la carte et sortie spécifique de la carte en 24 bits.
  • Possibilité de surperposer l'image standard Amiga sur l'image AVideo (12 ou 24 bits).
  • Utilisable avec un genlock permettant d'utiliser trois plans d'images, image 1er plan = l'image Amiga, plan intermédiaire = l'image AVideo, image de fond = source vidéo.
  • Fonction de compression intégrée à la carte permettant l'animation en 12 bits et son enregistrement sur support vidéo.
Si la personne se reconnaît qu'elle me rappelle à partir de midi au 05.61.27.06.20.

Boum !

Enfin je me décide à vous écrire. Je suis abonné depuis un an et malgré le prix terriblement élevé je renouvel mon abonnement en esperant que la revue ne s'arrêtera pas en cours de route... Bref voici un petit témoignage d'utilisateur... J'ai 23 ans je fais parti d'un "soundsystem" tekno, nous faisons de la musique et de l'image avec l'Amiga. Nous utilisons l'Amiga pour sa simplicité d'utilisation, sa convivialite, etc. Pour ma part je m'occupe des images, à la fois de la création de "flyers" (genre de carte publicitaire), et d'animations 3D/2D/vidéo que je joue en fête (rave) en direct "live", c'est-à-dire que l'Amiga joue les animations sous Brillance, Scala et je les combine avec un genlock à différentes sources vidéo, donc je peux changer mes animations toutes les minutes, les couleurs, la vitesse etc., tout en suivant le rythme de la musique. Bref c'est la fête.

Je fait cela depuis presque quatre ans. J'ai commencé avec un A600, puis un A1200, enfin j'ai un 4000 et je pense très fort à la VLab Motion... ainsi qu'à un PC qui s'avère necessaire pour le calcul d'image et l'incontournable Photoshop.

Pour le "live" rien ne vaut l'Amiga... nous ne sommes pas un simple "soundsystem" nous sommes des "teknotravellers", c'est-à-dire que nous voyageons et faisons nos fêtes de partout en Europe (pour l'instant), y compris à l'est : France, Italie, Allemagne, Autriche, Pays-Bas, Tchécoslovaquie... Cet été peut-être la Pologne ou Sarajevo. Nous sommes autogéré, autofinancé. A vrai dire nous sommes très différents de ce qui existe dans le monde techno habituel, nous sommes une communauté "underground" comme la communaute Amiga dans le monde informatique. Nous aimons l'Amiga car c'est un esprit libre et une machine qui a encore l'esprit bidouille (du genre avec peu tu fais déjà pas mal)... Pour plus d'infos sur nous : http://www.mnetfr/freecyb-/kanyar/kanoqp00.htm (ceci est le site du label underground Kanyar, site entièrement realisé avec Amiga...). Ce serait sympa si vous publiez cette lettre, depuis le temps que je lis celle des autres... Précision je vis la plupart du temps dans mon camion/studio mobil à l'étranger et je reçois Anews généralement en retard... Bon je vous laisse bon courage a tous ! Olivier Blaecke.

Ce que je pense de l'Amiga ? Pas grand-chose si ce n'est...

...que l'Amiga est une machine hors du commun. D'ailleurs l'Amiga est plus qu'une machine. Mais quel est donc ce plus ? Y a quelqu'un là-dedans ?

...que je suis sur Amiga depuis l'A1000 et que je ne m'en lasse pas...

...que les amigaïstes doivent tirer cette bécane vers le haut en s'équipant de mémoire (plus d'excuses au prix actuel), d'une carte accélératrice (68040 ou 68060), d'un lecteur de CD et d'une connexion Internet.

...que l'Amiga subit la malédiction du A (Amstrad, Atari, Archimede, Apple).

...que les amigaïstes doivent soutenir encore plus le shareware en s'enregistrant régulièrement. Idem pour les logiciels commerciaux de qualité.

...que l'Amiga ne pourra pas tenir comme ça éternellement.

...que l'on a connu le même phénomène de contradiction technologique avec le VHS (de faible qualité) qui a supplanté le Betamax (de qualité supérieure) dans les années 1980. Avec, dans le rôle du VHS, le PC : dans le rôle du Betamax, Amiga... Et dans le rôle du V2000, l'Apple. Enfin, là c'est le scénario catastrophe car le Betamax et le V2000 ont complètement disparu... :-(

...qu'aujourd'hui, nous disposons enfin sur Amiga, d'une gamme de logiciels vraiment pro : 3D : LightWave 5, Imagine 5, 2D : TVPaint 3.6, Brilliance 2, Deluxe Paint 5, Personal Paint 7, Photogenics 2, ArtEffect 1.5, PAO/Texte : PageStream 3.2, Final Writer 5, multimédia = Scala MM400, vidéo = Adorage 2.5, X-DVE 2.5, ClariSSA 3, MovieShop 4, etc. Bon d'accord, on a pas 3DS Max, Photoshop, Excel ou Netscape Navigator mais cela nous empêche-t-il de créer, travailler, communiquer ?

...que l'Amiga doit cultiver sa spécificité tout en s'ouvrant sur les autres plates-formes et formats. La possibilité de communiquer avec le PC, le Mac, la BeBox, etc. voire d'en utiliser certaines ressources est vital à l'heure actuelle. Ne souhaiteriez-vous pas parler plusieurs langues courament ?

...que l'AGA commence à me fatiguer un peu mais que je ne peux renier l'énorme gain de productivité qu'il m'a apporté.

...qu'un Amiga PowerPC pourrait relancer la machine pour au moins cinq ans... si les développeurs et le public suivent !

...que l'on ne voit pas assez la production infographique des amigaïstes. L'Amiga a connu son heure de gloire autant par ses performances que par une créativité débordante de ses utilisateurs. Les ingénieurs et les développeurs c'est bien mais sans artiste, c'est plus marrant du tout.

...que je ne comprends rien du tout à ces affaires de business. Je veux dire : voici une machine de conception originale, avec un réseau existant de développeurs, magasins, vpcistes, magazines spécialisés, club d'utilisateurs un domaine public hyperactif, une gamme de logiciels complète, et qui n'intéresse même pas un malheureux repreneur pour quelques millions de dollars ? Alors que tous les jours des sommes identiques sont investies sur des projets irréalistes, des technologies bancales... Qu'est-ce qu'ils foutent à la World Company ? Quelqu'un a-t-il un début de tentative d'explication ?

...que sur mes trois Amiga (1000/500+/1200), je n'ai eu que quelques petites pannes mineures ne nécessitant pas d'intervention spécialisée. Costaud l'bestiau !

...que parmi tous ces OS qui sortent, il y en aura bien un de génial.

...qu'on a vite tendance à attribuer tous ses problèmes à la situation marginale et chaotique de l'Amiga alors que c'est le business de l'Informatique qui est pourri (encore la World Company).

...que j'ai plein d'amis qui passent du côté obscur de la force et que c'est plus toujours comme avant... (je ne parle pas couramment le Wintel).

...que le rédac-chef de feu RAM a surnommé l'Amiga "Ducati de l'informatique" (plutôt exact à condition d'être motard et qui plus est d'avoir conduit la susdite bécane pour apprécier la nuance). Et si l'Amiga était une bagnole ? Ce pourrait être une Jaguar type E, une Ford Mustang ou pour les chauvins, une Alpine Renault (pas pratique pour faire les courses mais possible quand même). Évidemment trouver des pièces d'origine tient de la mission impossible mais quel plaisir dans la conduite !

...que mon 1200 va bientôt fêter ses 5 ans. D'ailleurs, il aura plein de cadeaux pour son anniversaire (là, je tourne au fétichisme techno, faut que je m'calme !). En attendant j'lui ai déjà collé une tour, lecteur de disquette haute densité, lecteur de CD, une 1260, 20 Mo de mémoire, SCSI-2, un modem 33600, un EZ, un genlock YC et une floppée de logiciels (originaux bien sûr !).

...que je suis infographiste (intermittent du spectacle) depuis une poignée d'années maintenant. Sur quelle plate-forme ? A votre avis... ;-)

...que j'ai vu le public d'Imagina 95 (un peu le gratin de l'image de synthèse) applaudir chaleureusement une production réalisée sur A2000 et Imagine 2.0.

...que l'Amiga 97 devrait avoir la puissance d'une Silicon Graphics d'entrée de gamme d'il y a quatre ans.

...que Jay Miner repose en paix, loin de toute cette vaine agitation.

...que j aurais quand même bien apprécié la sortie du AAA en 1994 et du PowerPC en 1996.

...que pour beaucoup de gens, l'Amiga appartient au passé au même titre que le C64 ou l'Apple II. Dingue non ?

...que mes copines n'ont jamais été trop jalouses de ma bécane mais qu'il faut quand même savoir éviter les tête-à-têtes trop prolongés avec l'Amiga. Get a life !

...qu'il y a sur cette planète des choses largement plus préoccupantes que la situation de notre jouet favori... Christian Dezert.

Imagine 5 : non et oui

Salut Bruce,

J'ai lu avec attention l'article de Philippe Lombart sur Imagine 5. Mais c'est un papier sur Imagine 5 Windows ? Il y a à peine 10% des deux pages consacrées à la version Amiga. Même pas une page d'écran d'Imagine Amiga... ? Et que je t'enfonce la version Amiga "professionnalisme de la version PC", "le multitâche existe sur PC" c'est n'importe quoi. Un vrai multitâche c'est toutes les applications sur un seul noyau comme l'Amiga. Il ne faut pas oublier que la puissance d'un processeur cache bien toutes les défauts d'un OS pas fini comme Windows.

Et aussi, "ma CyberStorm que j'attends depuis huit mois". Moi je l'ai commandée à Oberland en Allemagne et je l'ai eu en une semaine. Je constate une descente en règle de la version Amiga. Il oublie de dire que si on attendait le mode CyberGraphX c'est parce que aussi la prévisualisation de l'animation dans la fenêtre perspective ne fonctionnait pas. Il ne faut pas oublier aussi que le prix d'Imagine est passé à 7000 FF pour la France, et que le prix officiel au États-Unis par Impulse est de 1695 $. Il est logique qu'il y a plus d'utilisateurs PC comme il y a 10 fois plus de machines PC dans le monde. Le 95% et 5% a bon dos ! Pour moi il est clair qu'Impulse a sabordé la version Amiga et qu'en faisant son appel il rejette la responsabilite sur les utilisateurs amigaïstes. C'est une operation mains propres :-). Si l'Amiga n'avait pas existé, Imagine ne serait pas là, ou il serait au niveau de Turbo Silver. Je crois que beaucoup d'éditeurs l'oublient facilement. Vive l'Amiga et Amiga News. Georges Segel ((--- Imagine 5.0 user ---)).

Aie ! Ça m'irrite!

Bonjour Amiga News,

Ces temps-ci beaucoup de choses dans Amiga News m'irritent, la présence du PC Wintel de plus en plus marqué dans les pages de notre chère revue. Dans ce numéro du mois de mars dans la page 5, l'article sur la DV Master sur PC Windobe n'a rien à faire là (ou alors à la limite, sa place serait dans la rubrique vidéo, mais surtout pas au milieu dans les articles sur les actualités Amiga). La petite photo du portable de QuickPak est un portable PC Wintel, je ne vois pas non plus ce qu'elle fait là. J'ajoute que les gars comme Herr Hembach, faudrait les pendre en public... no comment.

Les adresses Web sont intéressantes :). Vive des gars comme Carl Sassenrath... Le coin BeOS, je n'aime pas trop, la BeBox est loin d'être un Amiga et je crois même dans la philosophie... Le système BeOS ressemble trop à Mac OS à mon goût, et tant qu'on ne verra pas tourner pOS sur cette machine on ne pourra pas dire que c'est une sorte d'Amiga. En bref si vous n'avez pas assez de pages pour mettre toutes les rubriques Amiga (notamment la très importante rubrique "musique" sur Amiga), enlevez d'abord tout ce qui ne concerne pas l'Amiga. PageStream n'a rien à envier à Xpress. PageStream le bats sur tous les domaines...

J'utilise le Jaz Iomega depuis août 1996, et j'en suis très content comme Alessandro et Jac, à la longue je me suis aperçu de plusieurs choses sur le Jaz. Je n'ai actuellement que deux cartouches : une au format Mac pour l'utilisation avec les Mac de mon bahut, et une format Amiga AFS depuis plusieurs mois. J'ai perdu une fois toutes les données de la cartouche Mac sur un Mac (c'était la faute au Mac, qui m'a tout foiré une fois quand je copiais des fichiers dessus) mais ça n'est plus jamais arrivé... Depuis, plus jamais de gros problèmes sur Mac, seulement besoin de temps en temps de réparer quelques c...s avec Norton utilities. Mon jaz réagit comme celui de Di Napoli, il s'éteint au bout de quelques minutes et je suis obligé de l'éjecter (éjection instantanée) et aussitôt de la réinsérée. La morale sur le Jaz... L'Amiga se comporte beaucoup mieux avec le Jaz que le Mac (des amis propriétaires de Jaz sur Mac ont eu des problèmes avec). Par contre, les problèmes fréquents sur Mac dû à l'Amiga (avec CrossMac) sont reconstruction du bureau et du catalogue du disque, erreurs de fichiers et trés rarement perte de fichiers... En tout cas, le Jaz avec l'AFS parait être 2x plus rapide à l'utilisation que quand je l'utilise sur un Mac (même récent).

Dernier petit mot, quant à l'article "Alain craque pour un Mac" vous m'excuserez, mais je ne vois pas non plus qu'est ce qu'il vient faire dans notre Amiga News. Si ces gens-là, n'ont rien compris à l'Amiga, ce n'est pas notre problème... J'en ai aussi marre de voir des captures d'écran de PC Windobe sur les pages d'Amiga News. C'est une honte pour une revue comme Amiga News, une honte... J'aime Amiga News et je l'achète depuis 1991 en kiosque tous les mois et le nom Amiga News est très important pour l'identité et la philosophie qu'il représente. Je ne veux pas voir le nom un jour transformé en ANews, c'est nul !

Il faut qu'Amiga News revoit complètement sa mise en page qui est froide, monotone pour la rendre "Amiga Style Way of Life", style design de certaines démos, plus Amiga, plus attirante pour ceux qui ne connaissent pas grand-chose de notre petit monde, plus acceuillante, plus claire, plus vivante, plus agréable... Bref de l'Amiga et rien que de l'Amiga et de sa philosophie, de ses groupes d'utilisateurs si riches de ce sentiment d'appartenir à une petite famille, d'aimer sa machine, d'aimer les gens justes qui se battent pour une cause, l'amitié, la fraternité au-delà des frontières, l'Amiga. Tony Pascoal (designer).


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 04/1997] / [Période suivante : 06/1997]