Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 août 2018 - 17:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News - mai 1994
(Rubrique animée par Alain Bourgery et extraite d'Amiga News - mai 1994)


HP bis

Pas de courrier ici, mais des dizaines de coups de téléphone qui ont fait sauter le standard de Amiga News (j'exagère...). Il semblerait que le répondeur Hewlett-Packard ne s'exprime pas dans une syntaxe assez correcte pour qu'on puisse obtenir son bon de commande de pilotes sans ennui. Alors, voici les termes exacts (à la date du 15 avril 1994, mais HP peut ajouter des options à tout moment).

Le premier message vous demande de choisir entre un numéro d'identification (1), l'index (2), des conseils (0) ou la réécoute (9) : tapez sur 2.

Deuxième message, des informations sur les Deskjets (1), sur les "drivers" (pilotes) (2), sur les sauvegardes Colorado (3 et j'en profite pour dire qui Hewlett-Packard ne veut pas développer de pilote Amiga pour cette sauvegarde qui devrait pourtant selon eux révolutionner le monde), sur l'index (0), sur les options (6), avec toujours une option de réécoute (9) : tapez sur 2.

Dans le troisième message, on vous demande quelle HP vous possédez (Deskjet (1), Laserjet (2), Paintjet (3), Plotter (4), Scanjet (5), retour au deuxième message (6) ou réécoute (9)) : disons qu'on a une HP 550 C, tapez 1.

Le quatrième message est le plus obscur de tous : il semblerait que le meilleur choix soit l'option 2 (choix). On vous demande alors si vous appelez d'un fax (2) ou d'un téléphone (1) : je pense qu'en appelant d'un fax l'automate vous bascule en mode fax pour vous passer ses trois pages. Si vous appelez d'un téléphone, il vous faudra taper le numéro du fax sur lequel vous désirez obtenir votre bon de commande, suivi d'un dièse. Si l'automate répète correctement votre numéro de fax, il ne vous reste plus qu'à valider par 1 pour recevoir un fax dans les minutes suivantes.

Bien sûr, tout ceci ne fonctionne que si vous possédez un téléphone à fréquences vocales. Si la douleur persiste, consultez votre revendeur (pitié pour la ligne de la voyance d'Amiga News).

Dur, dur !

Chers amis,

Dans ma dernière lettre, je vous avais décrit l'étendue de mon ignorance en informatique, et avais ajouté que je me débattais avec un disque dur. Voici ce qu'il en est.

En août 1993, j'ai commandé aux établissements Servico un disque dur pour A600. Je précisais que je ne possédais pas le programme "Install". J'ai reçu le disque dur, sans "Install" qui pourtant, selon la notice jointe, semblait nécessaire. Je montais donc mon disque dur dans l'A600. A la mise sous tension, le témoin s'allumait, puis s'éteignait, et le disque se mettait à tourner, mais l'ordinateur ne démarrait pas et continuait à réclamer une disquette. Le démarrage avec Workbench ne faisait pas apparaître non plus l'icône du disque dur. De multiples tentatives de réinitialisation, en tenant longtemps les touches Ctrl+A+A enfoncées, ne donnaient rien.

Les établissements Servico m'ont fait savoir que ça devait fonctionner sans "Install". J'ai donc renvoyé le disque dur qui, contrôlé, était réellement défectueux. Mais voilà, le remplaçant se comporte exactement de la même manière ! Je n'ai pas osé recontacter Servico... et j'ai commandé Utils*18 chez France Festival Distribution, en exposant mon problème, et en demandant si c'était bien le bon programme. Je l'ai reçu, sans réponse à mes questions. Il s'est avéré ne pas ressembler à ce que décrivait la notice Servico, et de plus il réclamait la powerpacker.library, d'où nouvelles lettres, et nouvelle commande. Et je reste le bec dans l'eau, car je m'aperçois que je ne sais où trouver "HDToolBox" qui n'est ni dans le Workbench 2.05, ni dans le 3.0 !

J'espère que vous pourrez me dire où est l'astuce, sans doute évidente pour l'initié. En attendant, je regrette amèrement de ne pas m'être contenté d'un lecteur externe...

Alain Bourgery : en complément à la réponse de Bruce Lepper au courrier de Frédéric Moreau, cette lettre démontre qu'il n'est pas le seul à avoir des ennuis lors de l'achat d'un disque dur pour un A600/A1200. La disquette "Install" est absolument nécessaire pour faire fonctionner un disque dur, tout au moins elle est nécessaire pour la première installation du disque dur dans un Amiga (une fois que le disque dur a été préparé avec HDToolBox, il peut être déplacé sur une autre machine et y être reconnu en effet sans la disquette, mais il faut une première préparation).

Tout disque dur pour Amiga doit être livré avec sa disquette "Install" contenant HDToolBox (permettant de préparer, de partitionner un disque dur), HDBackup (petit utilitaire de sauvegarde des fichiers d'un disque dur, de qualité très inférieure à ce que l'on peut trouver dans le domaine public ou commercial) et les scripts d'installation du Workbench sur votre disque dur. Sans cette disquette, vous ne pouvez rien faire. Un bon revendeur vous en fera gracieusement une copie si vous lui demandez gentiment... N'hésitez pas à recontacter Servico. Ils sont là pour vous aider.

Sous le soleil, la glace fond...

Cher Amiga News,

J'aimerais trouver dans votre revue ce que malgré mes recherches je ne trouve pas. Étant un vrai novice en informatique, je voudrais trouver dans un volume ou des articles la marche à suivre pour débuter sur un Amiga (4000 éventuellement). C'est-à-dire le B.A.BA sans être à chaque ligne obligé de chercher l'explication des termes employés. Même votre "Bienvenue sur Amiga" est trop technique, et un nul + Amiga + Bienvenue ne feront pas un habile utilisateur de son ordinateur. J'ai acheté tout ce que j'ai trouvé qui prétend me faire bien débuter et chaque fois je butte sur des techniques inconnues et inexpliquées simplement. Pourrez-vous venir à mon secours ? Qui sait ? [Gilbert Glace (83 Saint-Raphaël)].

Alain Bourgery : j'ai essayé de faire un titre compréhensible par tous les novices (comme moi) de l'informatique... Plus sérieusement, je vous recommande, comme je l'ai déjà fait, le livre "Comprendre Et Bien Exploiter Son Amiga", distribué en France par Someware, dont il y a un extrait dans ce numéro d'Amiga News. Bien que je ne l'ai pas lu (j'attends mon exemplaire dédicacé avec impatience) dans sa version Kickstart 3.0. J'ai été un de ses adorateurs en version Kickstart 2.0 : il était alors clair même pour un débutant total, je pense que le style est resté le même. Pour ce qui est des articles dans les revues, il est vrai qu'ils sont souvent écrits par des gens qui maîtrisent le sujet et qui ne se rappellent plus de leurs débuts. Si j'en avais le temps, j'essaierais de vous écrire ce cours de base, m'aidant pour ceci de mon épouse dans le rôle de Candide : je pense que ce sera fait un jour, patience...

XT F3 KingCON sont dans un A2000...

Cher Amiga News,

Bonjour. Avant de donner des leçons, j'ai une question qui me turlupine depuis des années : mon A2000 (brave bête) est muni d'une carte PC 2086 de Commodore, et d'un disque dur PC qui lui est réservé. Or, quelle que soit la capacité du disque dur (40, 50 ou 80 Mo), il ne consent à le formater qu'en 20 Mo ! Pourquoi ? J'avais déjà ce problème avec ma précédente carte XT. J'ai testé 12 disques durs (oui !), essayé de les faire reconnaître par tous les types proposés par le Setup, rien à faire. Le formatage n'est possible que si je déclare au Setup qu'il n'y a pas de disque dur, et en 20 Mo de toute façon. Or, de nos jours avec 20 Mo... Si vous pouviez m'aider ce serait super !

Maintenant, voici un bon plan pour KingCON (Fish 937). Si vous en connaissez un plus simple, je suis bien sûr preneur.

Utilisation d'une icône pour ouvrir un Shell KingCON. Le seul (regrettable) inconvénient de KingCON, qui sera peut-être réglé dans une future version : il faut l'appeler d'un Shell ! En attendant cette hypothétique amélioration, voici le moyen de le lancer par une icône, en supposant que vous ayez un répertoire "bat" à la racine.

1. Installer KingCON par la procédure prévue. Aucun risque !

2. Prendre le logiciel NewEx (Fish 368 ou CAM 424). Dans sa fenêtre "Type d'Outils", mettre les deux lignes suivantes :

FILENAME=:bat/ShellWinCON.bat
WINDOW=KCON:

Ensuite, sauver.

3. Créer dans le répertoire "bat" le script "ShellWinCON.bat" :

cd:
path... (mettre le path (chemin) existant déjà dans la startup-sequence)
NewShell Window KCON:////Hello!/CLOSE

4. Optionnel : pour que l'icône soit plus évocatrice, faire une copie de l'icône Shell puis :
a. Avec IconEdit, la transformer de "project" en icône "tool".
b. Lui faire subir le traitement décrit en 2.
c. Remplacer l'icône de NewEx par l'icône Shell transformée.

5. Optionnel : renommer l'icône de NewEx ainsi modifiée en "KingCON" par exemple.

6. Notre nouvel outil peut évidemment être mis n'importe où, et même "sorti" sur l'écran du Workbench.

7. Optionnel : pour un appel depuis le génial Switcher (CAM 633), ajouter dans la configuration de celui-ci une ligne : Execute:bat/ShellWinCON.bat.

NB : chose importante, dans le 3., si vous préférez remplacer "Hello!" par un message composé de plusieurs mots, liez ces mots par les caractères "-" ou "_" sinon, des erreurs peuvent survenir.

Il y a aussi un truc qui consiste à remplacer des espaces par l'appui simultané de "Alt+Espace", mais ne le répétez à personne, sauf à l'estimable Denis Gounelle (salut d'un admirateur) qui devrait l'utiliser pour ses sous-titres dans ADoc.

C'est tout. Ah si ! Une question que je me pose (Denis, lui, sait sûrement ça !) : comment se fait-il que sans la ligne de chemin de mon script, celui de la startup-sequence ne soit pas conservé ? J'avais déjà le même problème avec Sphinx...

Bien amicalement à toute l'équipe [Lionel Galernau (85 Rosnay)].

Alain Bourgery : mon instinct me dit que la carte XT était livrée avec un DOS du genre MS-DOS 3.30 : or ledit DOS était incapable de gérer une partition de plus de 20 Mo, c'est peut-être la solution. Pas d'autre suggestion pour le moment. Merci pour le truc.

Son propre

Cher Amiga News,

Étant désireux d'acquérir très prochainement un numériseur de sons, je me permets de vous écrire afin que vous me guidiez dans mon futur choix. En effet, je souhaiterais acheter un numériseur avec manuel en français, compatible avec mon Amiga 1200. Si vous pouviez me communiquer les références et les prix du ou des numériseurs les plus performants ainsi que leurs distributeurs, d'avance merci.

Alain Bourgery : la Clarity 16 est effectivement livrée par Clavius (16.(1).42.62.90.19) avec un manuel en français. Pour ce qui est des autres cartes 16 bits, il a la SunRize AD516 et la Xanadu ADC16. On a aussi parlé de la Clarity 16.

Émule-moi !

Bonjour,

Réponse à Jacques Huth : comme précisé dans Amiga News 66, il existe la version démo de "The A64 package" dans le DP (c'est le meilleur). J'ai la version 2 avec le matériel, que j'ai obtenue aux États-Unis (Questronix), qui lit et copie du 1541 vers DF0:, DF1: ou DF2: et inversement. Elle fonctionne bien, mais il y a un problème de lenteur avec les jeux. J'ai commandé la nouvelle version qui vient de sortir, elle est complètement réécrite et optimisée. Je t'invite à me contacter pour en savoir plus [Daniel Maurer, Tél : 88.66.57.21, Strasbourg (67)].

Une machine unique...

Voici la réponse de Laurent Camarasa à Frédéric Moreau (Cf. courrier Amiga News 67).

Cher Frédéric,

Je suis content d'avoir suscité parmi les lecteurs d'Amiga News une telle réaction (même si elle est plutôt négative pour moi - ceci dit tout le monde n'est pas de votre avis non plus, Cf. la lettre de Monsieur Bruno Desserre Telmont, juste avant la vôtre...) et je voudrais répondre à votre courrier.

En ce qui concerne l'objectivité, je suis d'accord avec vous : personne ne l'est. Moi moins que les autres, peut-être. On a tellement critiqué l'A4000/030 autour de moi, alors que je suis parfaitement satisfait du mien, qu'il m'a paru juste de présenter ce modèle sous son meilleur jour, c'est-à-dire avec enthousiasme. Mais attention : jamais je n'ai déclaré que c'était une machine surpuissante ; d'ailleurs les chiffres proviennent d'AIBB, pas de moi. Il est clair que l'A4000/030 est largement moins puissant que l'A4000/040. Mais la puissance du microprocesseur est-elle le seul et unique critère de comparaison (et de choix) ? Je ne crois pas, car dans ce cas tout le monde achèterait un 486 DX2 66.

Si l'on considère le prix (environ 15 000 FF) et la puissance de calcul (mettons 30 000 dhrystones) de l'A4000/040, on peut également crier au voleur ! En effet, pour la même puissance (environ 33 000 dhrystones) le 486 DX2 66 est largement moins cher que l'A4000/040. Pourtant, il y a des gens qui achètent des Amiga 4000/040 (et même quelques-uns - pauvres d'eux ! - des A4000/030) malgré la présence sur le même marché de machines moins chères, plus répandues et aussi puissantes.

Ne me dites pas que ces personnes n'ont pas étudié la question ; on ne paie pas un micro-ordinateur 15 000 FF sans y avoir réfléchi. Oui, c'est vrai, les Amiga haut de gamme sont des micros "de luxe", compte tenu de leur prix. Mais ce sont aussi des ordinateurs uniques en leur genre, avec un système d'exploitation à des années-lumières des autres (Windows multitâche - ah ah ah ! - et le Système 7 des Mac qui rame car il est incroyablement lourd), et une architecture extrêmement bien conçue - elle aussi unique (les PC ont inventé voici peu de temps le "Local Bus". Belle invention, dommage que Commodore y ait pensé vers 1985 en sortant l'Amiga 1000 !).

Je pense donc, comme vous, que le prix des Amiga "haut de gamme" est certainement exagéré, mais je n'y connais rien en marketing ou en gestion, aussi je ne me permettrai pas de donner des conseils à Commodore. De plus, le prix n'est pas non plus le seul critère de choix. C'est à mon avis l'impression globale, le "feeling" qui permet de choisir. Personnellement, mon impression est que l'Amiga est le meilleur micro dans son segment de marché. C'est un avis personnel et tout à fait subjectif, j'en conviens.

Quant à l'article sur l'A4000/030, s'il est si "positif', c'est bien de ma faute, c'est moi qui l'ai écrit. Mais hormis une bourde concernant le "burst" (qui n'apporte en fait rien aux performances) et celles (rares j'espère) dont je ne me suis pas aperçu, je n'ai rien caché aux lecteurs, et je n'ai pas cherché à les abuser avec des chiffres erronés. Cet article ne vous a pas convaincu, vous avez droit à votre opinion comme chacun de nous. Mais je suis sûr d'être resté réaliste, je n'ai rien inventé. Il ne nous reste plus qu'à espérer que Commodore continuera de faire d'aussi bons micro-ordinateurs, en essayant de les vendre à des prix un peu plus raisonnables. En tout cas, merci de vous être exprimé, ce qui m'a permis d'y réfléchir et de me remettre en question, ce qui ne fait jamais de mal. Amitiés amigaïstes...


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 04/1994] / [Période suivante : 06/1994]