Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 27 mai 2018 - 19:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'A-News (Amiga News) - mai 1989
(Rubrique animée par Bruce Lepper et extraite d'A-News (Amiga News) - mai 1989)


Perte de la CAN

A-News,

Je vous félicite pour votre superbe revue, mais qui malheureusement perd une rubrique très utile et, donc, je crois que beaucoup de lecteurs vont être déçus. Adieu adorée "Newsletter" [Stéphane Francon, 95 Maffliers].

Salut à tous (à quand le salut à toutes ?),

Mes regrets les plus sincères pour le départ de Cupertino. Vraiment rien ne peut changer son avis ? Voici mon réabonnement jusqu'à l'éternité... [Jérôme Venant, 93 Aulnay-sous-Bois].

Bruce Lepper : : Les "toutes" c'est toute-de-suite. Nous avons une secrétaire un jour par semaine, et ça fait déjà un an que notre femme corrige nos photes. Dites-leur donc bonjour. Anecdote : le mois dernier les Coincés, Laurent Fabre, Frédéric Autechaud et Thierry R. ont visité nos bureaux juste au moment où nous étions en train d'envoyer les abonnements. Ils ont trouvé le journal destiné à l'une de nos deux ou trois abonnées féminines, et ils ont apposé leur signature et moult messages avec bisous, etc. Deux semaines plus tard nous avons reçu la lettre suivante :

"Cher A-News, Je voulais t'informer que je suis un garçon (sic). En effet, je suis abonné et lorsque je reçois A-News il y a écrit "Stéphanie" dans l'adresse. Alors j'ai été très content d'être salué par toute l'équipe en recevant mon A-News d'avril, mais j'aurais préféré quelque chose de plus viril que des "bisous". C'était sympa et s'il y a d'autres filles qui sont abonnées, vous pouvez toujours m'envoyer leurs adresses.. Stéphane W."

Amiga-ImageWriter II - Attention

Suite à une communication de Roger Pannérec, notez qu'il ne faut pas toucher aux commutateurs 5 et 6 de SW2 de l'imprimante ImageWriter, même s'ils ne concordent pas avec le dessin de cet article. Les différentes séries de cette imprimante peuvent varier. Un avertissement dans le manuel de l'imprimante déclare qu'il ne faut absolument pas changer les positions de ces deux commutateurs, qui sont d'ailleurs étêtés. Ils servent à la configuration au niveau logique de l'électronique, et leur déplacement provoque des "perturbations irréversibles" - dans le cas de M. Pannérec la carte de l'imprimante a souffert et la 9e aiguille ne marchait plus. Coût de la réparation : 1000 FF.

Nous voudrions insister sur le fait que nos montages sont testés dans la mesure du possible par leurs auteurs, c'est-à-dire dans des situations assez limitées. La seule garantie que nous offrons est de communiquer les éventuels commentaires de ceux qui s'en servent.

Autre problème d'imprimante : un lecteur n'a pas pu faire marcher sa LaserWriter en utilisant notre câble à trois fils. A la fin d'une longue et frustrante journée, il s'est rendu compte que ce n'était pas la faute du câble, mais du mauvais positionnement des commutateurs sur la LaserWriter. Il avait bien essayé de changer ces commutateurs, mais sans jamais éteindre la LaserWriter, qui n'avait donc pas enregistré la nouvelle configuration.

Prix et piratage

A toute l'équipe d'A-News,

Je suis tout-à-fait d'accord avec Thierry R. en ce qui concerne la perte réelle de logiciels futurs du fait du trop grand piratage sur Amiga, conséquence de trop nombreux pirates "expérimentés", mais je dis aussi qu'il ne faudrait pas toujours les passer par les armes dès que la meute "officielle" lancée à leurs trousses en déniche quelques-uns. En effet, c'est sans aucun doute grâce à eux que tout le monde (ou presque) arrive à connaître la vaste logithèque de l'Amiga. Si nous devions à chaque fois banquer 200/300 FF (voire plus) pour s'éclater sur le dernier presse-bouton hyperdémentiel, j'en connais (dont moi) qui ne s'éclateraient qu'au rythme d'un ou deux jeux (ou autres) par an.

Car quoi qu'en disent certains, un tel prix n'est pas concevable pour un logiciel réservé à un tel usage. Je ne parle pas des logiciels très spécialisés qui valent réellement leur pesant de brouzoufs, mais même dans ce cas, comment un particulier peut-il espérer voir tourner la dernière des merveilles sans devoir prendre un crédit 12 mois ou s'inscrire aux RestoDukeur ?

Oui bon, il faut bien récompenser les géniaux concepteurs (tout à fait d'accord), mais quel est leur pourcentage sur le prix final ? 5%, 10%? Tous les revendeurs se sucrant largement au passage, bien au-delà de leurs soi-disant frais de distribution (disque + manuel + pub), on atteint facilement des sommes (g)astronomiques ! Quand on parle de sucrer les fraises, je sais de quoi je parle. A mes débuts, je bossais sur DAI et je m'éclatais comme une bête dessus (d'ailleurs, je m'en sers toujours aujourd'hui, connecté à l'Amiga). J'avais développé quelques programmes que j'avais tenté de distribuer. Malgré le bas prix pratiqué (environ 100 FF à l'époque sur cassette), je n'avais pas touché grand-chose (avant d'être victime des pirates) car nous étions assez peu nombreux (à tort) pour partager les fantastiques capacités de notre chère bécane. Aujourd'hui, un copain bossant sur l'Hestet (oh l'infâme) m'a tuyauté sur ce qu'il touche sur un programme qu'il a écrit, à combien sa boîte le vend et à combien les revendeurs le distribuent : si on part de 1 FF, le résultat final atteint largement les 7/8 FF. C'est une honte pour les programmeurs ainsi escroqués ! Non seulement ils touchent juste de quoi s'acheter le journal du Top 50 mais à un tel prix, la diffusion de leur "bébé" est réellement freinée, et ce n'est pas encore la faute du pirate !

Après seulement, quand l'acheteur potentiel compare les prix et le montant de sa solde, il préfère se tourner vers le copain d'un copain qui lui procurera tout ce qu'il veut pour le prix de disquettes vierges... et il aura (presque) raison, je dis presque car pendant qu'il y est, il les refilera à un autre copain et la chaîne continue... Stop !

A ce stade intervient l'autocritique de l'amigaïste : soit il est véreux jusqu'à l'os et ne pense qu'à son propre plaisir, soit il a pitié des programmeurs lésés et achète quand même un logiciel de temps en temps.

En ce moment, je tends plutôt vers la deuxième alternative ; je suis tombé si amoureux fou de Marble Madness que je l'ai acheté, et je vais sans doute bientôt faire de même avec Katakis et Deluxe Music (entre parenthèses, j'ai enfin fini Katakis... Enfin, un presse-bouton génial qui, avec StarRay et Marble Madness, a su me résister pendant longtemps). Je n'ai pas honte de m'être adressé à des copains de copains pour me procurer de quoi égayer mes longues soirées d'hiver, car je ne suis pas Crésus... mais, selon l'expression consacrée, "cela m'interpelle quelque part" de m'éclater sur des programmes archi-géniaux sans en récompenser les auteurs d'une manière ou d'une autre : je pense qu'eux non plus ne sont pas Crésus et que s'ils ont choisi l'informatique et l'Amiga pour gagner leur croûte, il faut qu'ils restent persuadés d'avoir fait le bon choix.

Alors, fanatiques d'Amiga, faites comme moi... utilisez modérément Woolite pour blanchir vos dealers en logiciels mais, de temps en temps, pensez humblement à ceux grâce à qui l'Amiga est ce qu'il est : une bécane splendide qui a besoin des talents de tous pour tenir la route. Qu'on se le dise ! [Boubax, The Hestet Buster].

Problème de copie sur disquette

Messieurs,

Je voudrais apporter de l'eau au moulin de Jacques Risso (courrier du n°11). En utilisant Textcraft Plus en DF0: et ma disquette de fichiers en DF1:, j'ai également eu l'erreur "Volume XXX is not validated", après avoir sauvegardé un texte plus volumineux que l'espace restant sur la disquette en DF1:. Pour rendre cette disquette à nouveau utilisable je l'ai passée au DiskDoctor qui a détruit le dernier fichier sauvegardé et quelques ".info". J'avoue ne pas savoir d'où vient le problème : disquette (Fuji MF2DD), programme (ne passant pas par la routine testant la capacité disque), lecteur (déréglé), ou bogue dans les ROM. Malgré cela je trouve que l'Amiga est une bonne machine, peut-être un peu difficile à prendre en main, et certainement très difficile à exploiter totalement ! J'espère que votre journal nous y aidera [Alain Legrand, 59 Maubeuge].

Logiciels de qualité

A A-News et à tous les amigos,

Vous avez pu remarquer que Aegis Draw + nous propose des "fournitures" issues du fichier .draw du même nom, ou que Deluxe Paint Art nous propose quelques arbres ou dinosaures dans une fenêtre. Il serait intéressant de pouvoir récupérer ces figurines et les passer à la fenêtre dans laquelle on dessine. Seulement la solution consistant à faire un "save brush" dans une fenêtre et un "load brush" dans l'autre pour revenir dans la première et faire un "delete brush" qui n'existe pas la plupart du temps, n'est pas des plus satisfaisante et à ce propos j'insiste lourdement sur le fait qu'il est de votre devoir de pousser tous vos lecteurs à boycoter sévèrement tous les logiciels qui ne seraient pas gérés correctement sous Intuition. Il est impératif de pouvoir au moins retourner au Workbench sans faire une réinitialisation parce qu'il n'y avait plus assez de place sur la disquette pour sauvegarder les deux ou trois heures de travail que l'on venait d'effectuer, et que le logiciel ne permettait pas d'effectuer un formatage.

Bruce Lepper : Dans presque tous les cas on peut retourner au Workbench en appuyant simultanément sur la touche Commodore (ou Amiga) de gauche et N. Pour revenir, la même chose mais avec Commodore et virgule si vous êtes en clavier AZERTY (qui équivaut à Commodore et M sur clavier QWERTY).

J'aimerais aussi vider mon sac sur un point qui nous touche tous et que vous avez timidement évoqué dans votre numéro de janvier-février. Il s'agit du Workbench 1.3. J'entends déjà les cris de soulagement des lecteurs. On a tous pu se procurer la disquette, mais quand il s'agit de l'utiliser, même pas un petit "Readme" sur la disquette. Les plus grands distributeurs ne connaissent pas l'existence d'une doc, ne serait-ce en anglais.

PS : on nous vante de nombreux pilotages automobiles. Pitié, arrêtez tout. Entre Test Drive qui nous donne plus l'impression de piloter les murs que la voiture, et Ferrari F1 qui tourne tellement la tête que l'on se demande si l'on a pas été éjecté de la voiture au troisième virage, je vous demande ce que font les éditeurs de REVS sur C64 avec pilotage par paddle, ridicule potentiomètre sur lequel on fixe un disque ressemblant plus ou moins à un volant, et permettant de simuler une conduite digne de la "super console de jeux".

PPS : existe-t-il sincèrement un traitement de texte au moins équivalent à Virgule 64, capable d'insérer des caractères semi-graphiques ou exposants/indices dans une page qualité courrier, et ne mettant pas le souk sur le clavier lorsque l'on actionne "caps lock", comme le fait Textcraft Plus ? [Alain Bonnefoy, 26000 Valence].

Bruce Lepper : Nous sommes tout-à-fait d'accord pour la doc du Workbench 1.3. Le pire c'est que la doc existe en français, mais pour l'avoir il faut acheter un A500 tout neuf ! Allez Commodore, c'est urgent, qu'est-ce que vous attendez ?

Textcraft Plus fait ça ?

Logithèque en français

Cher A-mi-gaïste,

J'aimerais connaître, si elle existe, la liste de votre logithèque françisée, avant de me servir du 36-15. Il est regrettable que nombre d'informaticiens français ne se penchent pas sur la traduction des programmes américains. Avec un BASIC C64, la solution était plus facile qu'avec un programme de la nouvelle génération Commodore et il n'est pas toujours aisé d'en sortir [Georges Coiffe, 83 Besse sur Issole].

Bruce Lepper : Nous avons reçu des nouvelles d'un groupe dans la région de Valenciennes qui a l'intention de traduire des logiciels DP. Si cela se concrétise A-News se fera un plaisir de transmettre les informations. En attendant, les DP sont presque tous en anglais.

Badges Commodore

Cher A-News,

Je vous lis toujours avec autant de plaisir depuis le premier numéro. Gardez tout, même les fautes de Giorgio Cupertino, et surtout votre style et votre humour. J'ai un Amiga 500 depuis un mois et j'en suis enchanté. Bravo et longue vie. Existe-t-il des badges Commodore ? [Jean-Louis Potier, 28 Luisant].

Bruce Lepper : Demandez à votre revendeur Commodore, il existe depuis peu des sacs de sport, des joggings, des sweat-shirts, des tee-shirts, des cravates, des parapluies, des calculettes, des bloc-notes, des stylos-bille, des stylos-feutre, des briquets et des auto-collants Commodore, mais pas des badges. Désolé.

Piratage, acte 2

Bonjour,

Je souhaiterais personnellement faire suite à l'article de Thierry R. Son initiative de faire appel aux pirates m'as paru une démarche enfin digne d'intérêt. Mais il ne faut pas oublier qu'a une grande échelle, les petits pirateurs ne copient que par manque de moyens financiers, et que ce sont eux qui entraînent à pirater les swappers ou autres hackers. Une autre solution pourrait donc se conjuguer à l'appel de Thierry, celle de faire baisser le prix des logiciels, excessif sur Amiga (pour Dragon's Lair, par exemple, près de 600 FF pour un logiciel qui est plus une démo qu'un jeu). En tout cas, il faudrait que les grands pirates, à la base de la distribution, comprennent que c'est forcément dans leur intérêt, et qu'au-delà des compétitions entre groupes, ils ne fassent pas mourir trop vite une aussi belle machine que l'Amiga [Luc Chemin, 93 Noisy-le-Sec].

Imprimante LX-800, démarrage de l'A500 en NTSC

Cher A -News,

Une petite info pour les possesseurs de LX-800 et Workbench 1.3. Le pilote d'imprimante EpsonX n'est pas mal, mais il y a encore mieux : EpsonX(MPS_1250). En effet, avec ProWrite ou avec le Workbench lui-même, en densité 7 avec l'option "smoothing" sur "ON", on obtient un résultat très sympathique, qui rappelle, avec certains jeux de caractères, l'impression d'une marque qui fait des machines à base de souris/68000 hors de prix. Ça fonctionne aussi très bien (et en couleur s'il vous plaît), avec la MPS-1500C Commodore (aussi appelée Olivetti DM 105 si je ne m'abuse).

Une question simple : de temps en temps mon A500 se réveille en NTSC et refuse obstinément de passer en PAL... Un simple redémarrage à chaud a toujours suffi à résoudre le problème, mais ne m'en a pas donné la cause. Une idée ? [Cédric Nerot, 06 Nice].

Bruce Lepper : Ce n'est qu'un petit bogue qui habite le ROM. Commodore l'admet. Enjoy !


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 04/1989] / [Période suivante : 06/1989]