Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 16 octobre 2018 - 14:28  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News - février 1994
(Rubrique animée par Alain Bourgery et extraite d'Amiga News - février 1994)


Des livres...

Salut Amiga News et les amigaïstes,

1. Suite à la lecture de l'éditorial, je vous demande (peut-être allez-vous trouver cela idiot, mais...), si l'Amiga se vend comme des petits pains aux États-Unis, en est-il vraiment de même chez nous ? Le nom Amiga n'a plus la même force que lorsque l'A1000 et l'A500 sont nés. L'Amiga serait-il tout doucement délaissé par les éditeurs, les distributeurs, les développeurs et d'une manière plus générale, par les utilisateurs ?!

2. Je vous pose cette question, suite à une balade dans les grandes surfaces comportant un rayon spécialisé informatique (livres, logiciels, matériels). A la FNAC (Bruxelles), impossible de mettre la main sur le moindre bouquin traitant un tant soit peu de l'Amiga. Mis à part dans le rayon libraire où l'on trouve heureusement des revues comme Amiga News et Amiga Revue (à noter aussi la présence de revues de jeux telles que Génération 4 et Joystick, mais dans lesquelles les jeux Amiga sont de plus en plus délaissés, au profit des jeux sur PC).

Pour ce qui est des machines en démonstration, j'ai vu une pile de boîtes d'Amiga, dont un de ceux-ci avait été sorti de son emballage et jeté sur cette pile. La machine n'était pas raccordée et ne faisait que prendre les poussières avec, sur le dos, un prix malgré tout très intéressant (24 000 FB pour l'A1200 avec disque dur de 120 Mo - pour le prix en franc français, diviser +/- par six). Il y avait également un Amiga 4000/040, lui était raccordé mais pas allumé et, de plus, placé sur un bout de rayon difficilement accessible au public. A noter là aussi le prix plus que très intéressant (80 000 FB soit +/- 13 400 FF).

3. Il me reste pour les machines à vous parler de la CD32. Celle-ci était posée sur une petite table, raccordée à un superbe téléviseur grand écran. La démo était celle que l'on voit chez tous les revendeurs, mais le volume du son était plus que faible pour ne pas dire inaudible. Côté logiciels, aucun de ceux-ci n'était exposé aux côtés de la CD32. Il y avait juste sept ou huit CD abandonnés dans les autres logiciels de jeux.

4. Dans mon entourage, lorsque je parle de l'Amiga avec un PCïste, sa première parole est en général "ça existe encore ça ?" Génial, la conversation est engagée. Et dans les copains qui ont commencé tout comme moi avec un A500, quasi la moitié sont passés sur PC. La cause de ceci : tour d'abord le prix, puis le côté documentations et logiciels qui sortent en français presque aussi vite que la version anglaise.

5. Sur Amiga, il faudra enrichir son vocabulaire de la langue de Shakespeare. Même moi, j'en ai marre ! On possède des machines super puissantes et pour avoir un brin d'information, il faut se lever tôt. Mise à part la Bible De L'Amiga qui n'a traité que le système 1.3, il ne reste plus grand-chose de français à se mettre sous la dent. On peut être doué pour la programmation, les maths et la logique et être très nul en anglais. Nous sommes tout de même près de 100 millions à parler le français. Si Commodore donnait une traduction en français de ses livres (Amiga ROM Kernel Reference Manual), même si c'était seulement sur disquettes, quelle joie pour beaucoup de programmeurs. De plus, cela donnerait plus de crédibilité à l'Amiga. Je suis sûr que si vous faisiez un petit sondage chez les lecteurs de revues Amiga, il serait étonnant de trouver un avis contradictoire.

D'ailleurs, si l'Amiga avait été français et que les Anglais recevaient la documentation sur celui-ci dans la langue de Verlaine, ils nous feraient la gueule... Et si, pour voir un petit peu plus clair, vous faisiez ce petit sondage pour savoir ce que les utilisateurs de l'Amiga attendent de Commodore et de leurs machines préférées, et pour terminer envoyiez les résultats chez Commodore. Au moins, ils pourront savoir ce que les utilisateurs attendent d'eux et pourront peut-être mieux orienter leur politique commerciale. L'Amiga, c'est une machine unique et géniale, alors messieurs de chez Commodore, donnez-nous ce qu'il faut pour la faire vivre dans notre langue [E. Libert (Belgique Gembloux)].

Cher Amiga News,

6. A ce jour, il est impossible de se procurer des ouvrages sur Amiga auprès de Micro Application qui a arrêté toute diffusion sur cette marque... Cela est vraiment frustrant et inquiétant. Où peut-on se procurer de bons livres sur l'Amiga ? [R.C. (92 Puteaux)].

Messieurs,

7. Pourriez-vous me conseiller sur un ouvrage pour débutants en informatique, ainsi qu'un autre ouvrage sur l'infographie ? [André Robert (11 Alzonne)].

Alain Bourgery :

1. Les ventes d'Amiga en France sont bien telles que celles de l'Amérique : en hausse. Depuis que Commodore a lâché la branche PC pour se consacrer entièrement aux 680x0, ça remonte (le principe de la montgolfière). Par contre, il est vrai que les distributeurs ont du mal à travailler avec Commodore, dont le service commercial n'est pas vraiment des meilleurs (mais quand même loin devant celui d'Atari). Peut-être verra-t-on une amélioration suite à la distribution des produits Commodore par Innelec, un des principaux grossistes de logiciels et produits informatiques en France ? Surtout quand on sait qu'il n'y a plus personne d'autre que Commodore dans le créneau de l'ordinateur familial.

2. Il existe des magasins dans lesquels les Amiga sont en état de marche, et où ils tournent du matin au soir : par contre, on peut aisément comprendre qu'un vendeur baisse le son de la démo qu'il entend du matin au soir (essayez de passer un CD Audio huit heures d'affilée, vous comprendrez...).

3. Sept ou huit CD pour CD32 en décembre 1993, c'est bien, les titres sortis n'étant qu'au nombre de quatorze au 10 décembre...

4. Le côté "prix" d'un PC par rapport à un Amiga en utilisation familiale est difficilement défendable : pour faire ce que fait un Amiga, il faut un PC équipé d'un disque dur (pas question d'utiliser les jeux PC sans disque dur), d'une carte sonore et d'un écran VGA : l'Amiga peut s'utiliser sur un téléviseur et ne nécessite pas un disque dur pour ses jeux : 990 FF contre plus de 6000 FF, le choix pour un jeune est vite fait ! De phis, les jeux PC demandent de plus en plus de puissance pour tourner, et même si Rebel Assault est superbe, il lui faut un 486DX équipé d'un lecteur de CD double vitesse pour tourner correctement !

5. Le français se répand sur Amiga : même s'il est loin d'être évident de configurer un Amiga 1200 sans disque dur pour qu'il fonctionne dans cette langue (problème dû à un manuel très peu clair pour les débutants, même confirmés), les A1200 et A4000 équipés de disques durs tournent sans aucun problème dans notre chère langue. Les veinards ayant pu se procurer le Workbench 2.1 et l'installer dans leurs machines en Kickstart 2.0 vous le confirmeront aussi (à ce jour, Commodore ne veut toujours pas distribuer ce Workbench, mais le 3.1 est prévu). Les importateurs de logiciels sérieux fournissent des notices françaises avec leurs logiciels (CIS est le premier dans ce domaine...).

De même, nombreux sont les programmes utilisant la localisation (principalement dans le domaine public, mais les programmes commerciaux y viennent doucement) : il existe des éditeurs de "locale" permettant même d'utiliser un français plus personnalisé (Coluche dirait : ajouter une "une fois" à chaque question pour une utilisation en Belgique).

6. A ma connaissance, Micro Application ayant effectivement abandonné ce créneau (y compris pour les logiciels), il ne reste plus que les livres de pays étrangers et francophones à se mettre sous la dent, à moins de lire couramment l'anglais. Si vous n'êtes pas dans ce cas, adressez-vous à Someware (27 rue Gabriel Péri, 59186 Anor, Tél : 27.59.60.00), le seul distributeur important encore des livres sur notre machine préférée. Écrivains français et amigaïstes, n'hésitez pas à proposer vos oeuvres aux éditeurs (peut-être Micro Application ?).

7. Si l'un d'entre vous connaît d'autres sources, merci de nous les communiquer.

C'est pas pour jouer !

Messieurs,

Je donne suite au courrier de M. Lonjou (31) paru dans le numéro 63 du mois de décembre. Monsieur N. Lonjou nous expliquait comment obtenir gracieusement le kit AmigaOS 3.0 et ARexx. J'en ai fait la demande par courrier chez Commodore, et surprise, Commodore me réclame en contrepartie de ces deux manuels indispensables pour utiliser pleinement l'Amiga 1200, la somme injustifiée de 175 FF. Vous comprendrez mon étonnement, surtout quand j'entends dire que l'Amiga 1200 n'est pas une machine de jeux. Je me mets à la place des débutants qui n'ont pas, eux, la chance de connaître les versions antérieures d'AmigaOS (1.2 et 1.3, livrées avec toutes les documentations) et qui voudraient se plonger plus profondément dans ce système. L'Amiga 1200 reste tout de même une très bonne machine et ce courrier reste à titre d'information [Joël Carpentier (76 (Neuville lès Dieppe)].

Alain Bourgery : Contacté à ce sujet, Pascal Varennes, responsable de l'assistance Amiga, nous confirme que les manuels AmigaOS sont livrés contre 175 FF comme précisé dans tous les Amiga 1200 livrés ces derniers mois. Sachez que vous pouvez aussi vous rabattre sur des livres mixtes tels "Comprendre Et Bien Exploiter Son Amiga", livré avec plus de 35 utilitaires de DP pour 270 FF seulement chez Someware.

1200 surprises

Salut à toute l'équipe,

Après six ans de bons et loyaux services, je me suis décidé à me séparer de mon A2000. Ne pouvant m'offrir un A4000, j'ai opté en décembre dernier pour un A1200 avec disque dur de 80 Mo, 4 Mo de mémoire Fast et un écran 1942.

1. AmigaOS 3.1 ne m'a pas été livré. Normal ?

2. Le clavier de mon A2000 avait un meilleur touché. Je me demande d'ailleurs si les autocollants sur les touches vont tenir très longtemps.

3. L'A1200 refuse régulièrement de démarrer sur le disque dur (Western Digital) et je suis obligé de faire une réinitialisation manuelle !

4. Les manuels d'AmigaOS et du disque dur ne m'ont pas été fournis : Commodore me les propose pour 175 FF (plus de 7% du prix d'un A1200) en me remerciant de la confiance que je leur témoigne en devenant possesseur de leur machine !

5. Le tube du 1942 est légèrement penché et il a fallu un correctif pour pouvoir centrer les écrans : pourquoi ce correctif n'est-il pas toujours livré avec la machine ? Bref, je ne dis sûrement pas merci à Commodore ! [Philippe Bastiani (13 Marseille)].

Alain Bourgery :

1. Pour l'instant, AmigaOS 3.1 n'existe que sur les CD32 (pour ce qui est du Kickstart).

2. L'A1200 est plutôt dédié au marché familial, la qualité y est donc forcément moindre que sur les A2000/A3000/A4000, dédiés aux professionnels (Bruce Lepper : mais un spécialiste nous assure que les touches de ce genre sont très résistantes).

3. Ces symptômes, qui apparaissaient aussi sur la machine de M. Noirez, sont dûs à l'autotest présent dans tous les nouveaux disques IDE (ils essaient de devenir aussi intelligents que leurs homonymes SCSI !). Comme cet autotest a lieu à l'allumage du disque dur et qu'il peut durer longtemps (plusieurs secondes), l'Amiga peut croire qu'il n'y a pas de disque dur (puisqu'il ne répond pas prêt lorsqu'on l'interroge). Trois solutions : deux bidouilles matérielles (que nous ne détaillerons pas) pour ralentir le démarrage de l'Amiga et pour annuler l'autotest du disque dur (c'est parfois prévu avec des cavaliers sur le disque dur, surtout sur les 3,5"), et une solution logicielle : réinitialiser l'Amiga après quelques secondes (pour laisser au disque dur le temps de finir son autotest).

4. Voir réponse à M. Carpentier.

5. Le 1942 n'est utilisé que par très peu d'Amiga (proportionnellement parlant) et il ne serait donc pas très logique de livrer le correctif en question avec tous les Amiga. Il aurait été plus logique de le livrer avec les 1942. Mais la solution retenue par Commodore est tout aussi simple : les revendeurs peuvent obtenir ce correctif sur simple demande, et le tenir à la disposition de leurs clients dans leur magasin.

Périfs 4000

Monsieur,

Auriez-vous les réponses aux quelques questions suivantes : Existe-t-il une liste des disques durs IDE compatibles avec le contrôleur de l'A4000 ? Concernant l'affichage de l'A4000 : des désentrelaceurs n'existant pas à ma connaissance, nous avons sur le marché la carte de MacroSystem, Retina, qui sert de désentrelaceur mais est inutilisable pour la vidéo, et la carte GVP Impact Vision. Cette dernière est-elle compatible avec toutes les résolutions de l'A4000 ? Existe-t-il une version IDE du disque dur amovible SyQuest 105 Mo ou du lecteur de disquette Iomega 20 Mo ? Pourriez-vous m'indiquer l'adresse de l'importateur des moniteurs IDEK 15 kHz ? [Dimitry De Loeper (60 Le Serval)].

Alain Bourgery : Disques durs ne posant aucun problème sur A1200/A4000 en 3,5" : Seagate ST351A 40 Mo (Rev 3.00/2.03), Seagate ST9096A 80 Mo (Rev 146/148), Seagate ST3120A 80 Mo (Rev 146/184), Seagate ST3144A 120 Mo (Rev 146/184), Seagate ST3283A 240 Mo (Rev 44/9300), Western Digital WDAC280 80 Mo (Rev 2.62/2.69), Western Digital WDAC2120 120 Mo (Rev 600046-801), Western Digital WDAC2200 200 Mo (Rev 62-60006).

En 2,5" : Seagate ST9051A 40 Mo (Rev 7.08/7.17), Seagate ST9052A 40 Mo (Rev 5.00/5.02), Seagate ST9077A 60 Mo (Rev 2.02/2.11), Seagate ST9080A 60 Mo (Rev 3.00/3.00), Seagate ST9096A 80 Mo (Rev 7.00/7.03), Seagate ST9144A 120 Mo, Seagate ST9145AG 120 Mo (Rev 3.00/3.00), Seagate ST9235A 200 Mo (Rev 3.00/3.00), Western Digital WDAB130 30 Mo, Western Digital WDAH260 60 Mo (Rev 4.11/ccAE), Western Digital WDAL2170 170 Mo.

L'IBM WDA280 80 Mo a un problème d'autotest trop lent. Attention, dans tous les cas de problème sur des gros fichiers, le masque de transfert doit être réduit à 0xFFFE au lieu du 0xFFFFFF d'origine (cellule "MaxTransfert" du système de fichiers de HDToolBox).

La carte Impact Vision accepte tous les modes de l'A4000 puisqu'elle les laisse passer et que son désentrelaceur est désactivable. Il existe bien un SyQuest 105 Mo IDE tout récent, mais Commodore ne l'a pas encore testé. A notre connaissance, il n'y a pas d'importateur IDEK en France (sinon, qu'il se fasse connaître).

Publicité mensongère ?

Cher Amiga News,

J'ai acheté, sur la foi d'une publicité parue en octobre 1993, AMOS Pro en échange de la version d'AMOS que j'avais en ma possession. La publicité affirmait que la documentation de 700 pages, était en français. A ma grande surprise, j'ai reçu la mise à jour avec une documentation en anglais (réponse d'Ubi Soft par courrier daté du 30/9/1993 précisant que la documentation sera disponible courant novembre 1993).

N'ayant rien reçu à la date du 22 décembre je téléphone à Ubi Soft qui me répond qu'il y a des problèmes de traduction et que je serai livré courant janvier ou alors en février ! J'ai donc depuis septembre 1993 un logiciel que je ne peux utiliser. Voilà de drôles de pratiques. Salutations amicales [Alain Racineux (69 Decines)].

Alain Bourgery : Après vérification auprès de la société Ubi Soft, il semblerait que votre calvaire ne soit pas terminé : la date annoncée maintenant est pour "fin février" et le ton de la personne me l'ayant donnée me laisse à penser que cette date ne sera pas tenue. Connaissant Ubi Soft, je pense que ceux-ci feront tout pour me donner tort... Surtout si les membres du club AMOS France leur écrivent pour les encourager (mon revendeur n'arrive pas à se procurer AMOS, Normal ou Pro, en français. Est-ce normal ?).

Recherche PC désespérement !

Cher ADP,

Récemment possesseur d'un A600, je suis à la recherche désespérée d'un émulateur PC. J'en ai bien un que j'utilisais sur mon ancien A500, mais que je ne peux malheureusement pas lancer sur mon nouvel Amiga. Et je me sens vraiment dans l'incapacité d'en trouver un compatible ! Aussi, je fais appel à vous dans l'espoir que vous puissiez m'aider. Où dois-je m'adresser pour en trouver un ? [Philippe Le Bivic (49 Angers)].

Alain Bourgery : L'émulateur PC-Task 2.03 distribué par France Festival Distribution fonctionne sur tous les Amiga (du 1.2 au 3.0), il devrait donc convenir.

Unix ? XDS ? Conner ? Maxtor !... comme c'est Blizzard !

Salut Amiga News. Encore de nouvelles questions concernant l'Amiga 1200 !

1. Tout d'abord, j'aimerais savoir s'il est possible de remplacer le lecteur de disquette interne de mon A1200 par un lecteur PC HD 3,5" de type Epson SMD300 (270 FF chez un revendeur près de chez moi !). La différence avec les lecteurs HD sur Amiga me sidère... Si une telle installation est possible, devrais-je utiliser un pilote spécial ?

2. Autre question : de quel matériel a-t-on besoin pour installer Unix sur Amiga ? Dans un précédent numéro (test de l'A3000 Unix), vous disiez qu'il fallait 100 Mo de disque dur minimum et 6 Mo de mémoire, je suppose que ceci est toujours valable, mais où me procurer un Unix ? Et si je veux un accès à Internet, que dois-je faire ? Il me faudra sans doute un modem, mais je n'en connais pas pour A1200. Pouvez-vous donc éclairer sérieusement ma lanterne ?

3. Avez-vous eu des échos de la nouvelle carte Blizzard 1220 ? Merci de répondre à mes questions et pour votre soutien à l'Amiga ! [Éric (67 Strasbourg)].

Alain Bourgery :

1. Théoriquement, oui. Depuis le Kickstart 2.0, l'Amiga est capable de gérer des lecteurs HD, le seul problème réside dans le type de lecteur reconnu : le Chinon FZ-357A, actuellement introuvable en France... On peut le voir dans de nombreuses publicités allemandes, vendues à 249 DM (soit environ 1000 FF) et y constater que sa façade n'est pas celle du lecteur interne de l'A1200 : il y a donc aussi un problème d'adaptation du bouton d'éjection. Le même lecteur se vend en externe à 298 DM (soit environ 1200 FF) et fait concurrence aux lecteurs "spéciaux" vendus en France, entre autres chez Cuda, qui comportent une interface électronique et un pilote spécifique.

2. Unix, qui était distribué avec les A3000 Unix, avait été compilé pour le 68030, et uniquement pour celui-ci. En conséquence, il est impossible de le faire tourner sur autre chose que l'A3000.

3. C'est une carte d'extension de mémoire 32 bits (4 ont 8 Mo) possédant un support de coprocesseur 68882 à 25 MHz, une sauvegarde d'horloge et un 68020EC à 28 MHz, soit deux fois la vitesse de celui de l'A1200. Elle est distribuée en France par Avancée, pour prix de 2690 FF.

Vidéo à gogo !

Je pratique la vidéo depuis quelque temps et je me suis vite rendu compte que l'ordinateur était un complément indispensable. Je me suis donc acheté un Amiga 1200 avec un disque dur de 80 Mo car il est sans aucun doute le meilleur ordinateur qualité/prix. J'ai donc quelques questions :

1. J'ai branché un magnétoscope sur le moniteur 1084 de mon ordinateur de manière à avoir en plus la télévision sur mon écran. Toutefois, l'image est en noir et blanc car le moniteur est PAL. Est-il possible de faire de même avec un moniteur SVGA et dans ce cas, est-il en PAL ou en SECAM ?

2. J'ai l'intention de mélanger image informatique et vidéo. Le genlock semble idéal mais une table de mixage ne peut-elle mixer l'image informatique et vidéo de la même manière (d'autant plus que la table de mixage peut mélanger deux images vidéo que ne peut pas faire le genlock) ? Me conseillez-vous un genlock ou une table de mixage pour mélanger mes deux sources ?

3. Je m'intéresse au "morphing" mais les logiciels que je connais ne font que transformer une image fixe en une autre. Existe-t-il sur Amiga un logiciel capable de déformer lorsqu'il y a un mouvement, comme une rotation de la tête ?

4. Est-ce que je peux me servir du programme GigaMem pour augmenter la mémoire de l'ordinateur sachant qu'il s'agit d'un simple Amiga 1200 avec disque dur de 80 Mo ? Merci beaucoup pour la réponse [Fabien Gauhaurou (37 Bléré)].

Alain Bourgery :

1. Impossible d'afficher une image vidéo sur un moniteur SVGA standard, celui-ci est incapable de descendre à la fréquence nécessaire pour permettre l'affichage, à savoir 15 kHz.

2. Les tables de mixage ne permettent pas de faire d'effets de transparence comme le permettent les genlocks (c'est-à-dire de faire passer l'image vidéo sur une des couleurs informatiques, et de laisser le reste de l'image en informatique). Par contre, les genlocks ne permettent pas de mélanger deux sources vidéo entre elles. La solution idéale (sauf pour le porte-monnaie) est la combinaison des deux appareils...

3. D'après CIS, CineMorph est capable de déformer une animation.

4. Impossible d'utiliser GigaMem sur un A1200 d'origine : ce programme a besoin d'une MMU, il faut donc un processeur 680x0 non-EC.

Sculpt For Ever... AHOGA !

Cher Amiga News,

J'ai découvert, il y a trois ou quatre ans, l'Amiga avec un A2000 et Sculpt 4D. Je voudrais savoir si celui-ci fonctionne sur un A4000/040 [Gilles Ducombs (77 Saint-Pierre les Nemours)].

Alain Bourgery : Pascal Varennes (assistance technique Amiga, Commodore France) nous confirme que Sculpt 4D fonctionne sans problèmes sur un A4000/040 (tout au moins pour les versions supérieures ou égales à la 2.09C).


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 01/1994] / [Période suivante : 03/1994]