Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 05:57  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Big Run
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - mars 1992)


The Sales Curve quitte le monde des shoot-them-up (Silkworm, SWIV) pour celui des courses de voitures. S'il ne révolutionne nullement le genre, Big Run se révèle cependant bien réalisé et assez prenant, pour peu que l'on recherche un jeu d'arcade et non un simulateur de conduite.

Big Run

Un nouveau Paris-Dakar

Les courses de voitures de tout poil restent à l'honneur en ce moment. Après le fabuleux Vroom (Tilt d'Or 91) sur circuit automobile et l'excellent Lotus 2 sur les routes américaines, vous allez pouvoir tâter du Paris-Dakar avec Big Run.

Vous affrontez huit concurrents sur chaque portion de circuit. Le but est double : tout d'abord parvenir à boucler chaque sous-étape avant la fin du temps imparti, mais aussi réussir à terminer parmi les trois premiers pour accéder à la course suivante. Le premier parcours est assez simple et vous permettra de vous familiariser avec votre bolide. Celui-ci se conduit très aisément : accélérateur, frein et boîte simplifiée à deux vitesses. Vous pouvez même vous passer complètement du frein classique pour ne recourir qu'au frein moteur, particulièrement efficace.

Big Run

La tenue de route ne pose pas non plus de gros problème et il faudra prendre des virages serrés à grande vitesse pour commencer à voir votre véhicule chasser. En revanche, les autres concurrents sont déjà beaucoup plus gênants. Ils font tout ce qui est en leur pouvoir pour vous empêcher de passer, bloquant volontairement le passage ou même se rabattant brusquement pour vous faire obstacle.

Un parcours difficile

Dans les niveaux suivants, d'autres éléments vont venir vous gêner. Tout d'abord, le parcours va devenir beaucoup plus sinueux et les nombreux éléments bordant la piste (arbres, immeubles, cases, chameaux, etc.) constituent une grave menace lors des sorties de route. D'autre part, un certain nombre de véhicules étrangers à la course vont faire leur apparition, pas beaucoup plus faciles à doubler que les concurrents eux-mêmes. Ajoutez à cela que la piste est vraiment dangereuse. Passe encore qu'elle se sépare en deux voies étroites, séparées par des bornes en béton (la signalisation l'annonce à temps pour agir en conséquence), mais les nombreux monolithes qui la parsèment sont un danger constant et obligent à des réflexes fulgurants pour les éviter au dernier moment.

Big Run

Enfin, les nombreuses montées et descentes limitent le champ de vision et obligent à une conduite plus instinctive. Tous ces facteurs réunis font que vous avez peu de chances d'aller bien loin la première fois. Toutefois, vous disposez de trois options "continues", utilisables tant pour continuer une course même après la fin du temps réglementaire, que pour entamer un nouveau parcours alors même que vous ne figurez pas dans les trois premiers. A ce propos, quelle que soit votre place, elle a son importance car elle conditionne votre position de départ à la course suivante.

La réalisation

La réalisation est de bonne facture. Côté graphismes, les décors sont correctement dessinés mais les paysages peu variés. Il faut dire à la décharge des graphistes qu'il est assez difficile de varier les décors dans le désert ! L'animation est l'un des points forts du logiciel. Les programmeurs de Sales Curve ont parfaitement réussi à donner l'impression de vitesse, la vision limitée dans les virages ou les accidents de terrain, ou encore le "balayage" du paysage dans les virages serrés ou lors des sauts.

Big Run

La bande son est tout aussi réussie, avec une excellente musique soutenue par de bons bruitages de moteur qui servent directement au jeu (on peut parfaitement s'y fier pour changer de vitesse). La jouabilité ne pose non plus aucun problème.

Bilan

Comment Big Run se position net face à ses concurrents ? Il est bien difficile de le comparer à Vroom. Ce dernier mise sur la richesse de la simulation, au prix d'une prise en main initiale un peu plus ardue, tandis que Big Run est avant tout un jeu d'arcade où l'aspect simulation est un peu laissé pour compte. En revanche, Big Run est très proche dans son concept de Lotus 2. Mais si ce programme n'a plus de secret pour vous, Big Run en est le successeur tout désigné.

D'autres avis

Je serai beaucoup plus partagé que Jacques Harbonn. Oui, Big Run bouge bien et sa bande son vaut la peine d'être écoutée. Mais à mon avis, non seulement il n'apporte rien face à ses concurrents, mais encore il se montre inférieur à Lotus 2 sur bien des points. Les différents paysages/conditions atmosphériques de Lotus 2 apportent une tout autre dimension au jeu, d'autant qu'elles sont souvent remarquablement mises en scène. Les différences d'animation et de bruitages sont à mon avis trop minimes pour faire vraiment pencher la balance du côté de Big Run. Si vous voulez une course de voitures type arcade, tournez-vous donc plutôt vers Lotus 2... à moins que vous ne l'ayez déjà ! [Spirit].

Et boum ! Encore un jeu pour rien... Big Run ne présente aucun défaut rédhibitoire, aucun bogue assassin et pourtant, il ne présente guère d'intérêt. Il faut dire qu'avec les grandes pointures déjà éditées dans le genre de la course automobile (Vroom, Indianapolis 500, Lotus 2), les nouveaux concurrents ont intérêt à présenter de sérieux arguments s'ils veulent se faire une place sur le podium. "Oui, mais ça parle du Paris-Dakar", me rétorquera-t-on. La belle affaire ! En quoi le fait de changer la couleur de l'arrière-plan ou les plans de coupe peut-il provoquer un regain d'intérêt ? Non, désolé : malgré une réalisation assez soignée et des détails sympathiques, Big Run n'a pas grand-chose pour ravir la pole position [Piotr Korolev].

Nom : Big Run.
Éditeur : Storm (The Sales Curve).
Genre : jeu de course.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]