Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 27 juin 2017 - 07:15  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Bars&Pipes Professional 1.0
(Article écrit par Nicolas Fournel et extrait d'Amiga News - mai 1991)


Que ceux qui avaient réussi à échapper jusque-là du phénomène Bars&Pipes se rassurent, l'arrivée de la version professionnelle va être l'occasion pour nous de suivre un stage intensif de plomberie. Mais tout d'abord, un bref rappel des faits...

Résumé des épisodes précédents

Avant l'arrivée de Bars&Pipes, il n'y avait guère que les séquenceurs de ce bon vieux docteur T's, fiables et très puissants certes, mais d'une convivialité plus que douteuse, ou des logiciels comme Track 24 ou Studio 24, intéressants pour s'initier mais franchement très limités. Les seuls logiciels relevant un peu le niveau étaient Music X, station de travail MIDI qui a cruellement souffert du manque de suivi de la part de son éditeur Micro Illusion (un nom en forme de présage...) - dommage, cela s'annonçait pourtant bien - ou Master Tracks Pro, de Passport Design, avec son aspect Macintosh et de réelles possibilités d'édition, mais très difficile à se procurer en France, les importateurs Numéra et Musicland se concentrant avant tout sur les ordinateurs des marques concurrentes.

Puis arriva Bars&Pipes de Blue Ribbon Bakery, un séquenceur particulièrement complet, orienté objet, accompagné d'un puissant processeur d'évènements MIDI (grâce à ses nombreux outils), très ouvert (gestion d'ARexx, possibilité d'ajouter des modules d'outils et d'accessoires, synchronisation, etc.) et très suivi (cinq modules sont déjà parus, contenant tout ce qu'il faut pour gérer les sons internes de l'Amiga, utiliser Bars&Pipes en environnement multimédia, programmer soi-même ses outils et accessoires, etc.). Bars&Pipes est avant tout un outil de création et si vous ne l'utilisez que pour écouter des séquences toutes faites, vous passez sûrement à côté de quelque chose...

Aujourd'hui, c'est la version "professionnelle" de Bars&Pipes qui nous arrive tout droit de chez Blue Ribbon Bakery, rebaptisé pour la circonstance Blue Ribbon SoundWorks (apparemment, ils ont trouvé leur voie...). Bien des logiciels s'affublent d'une étiquette professionnelle sans réellement être la hauteur de leurs prétentions. Mais Bars&Pipes Pro, qui marque l'arrivée à maturité d'un logiciel déjà redoutable, apporte aussi de nouvelles fonctions très intéressantes et de haut niveau et mérite donc amplement son étiquette professionnelle. Et, ce qui ne gâte rien, vous pouvez ajouter Bars&Pipes Pro à la liste des logiciels compatibles 1.3 et 2.0.

L'immense intérêt de Bars&Pipes est qu'il se développe toute une dynamique autour de ce produit, et pas seulement au niveau des utilisateurs du séquenceur, mais aussi des développeurs de programme et de matériel musical. Premiers exemples : la collection de séquences MusicWare au format de Bars&Pipes, la possibilité d'utiliser le boîtier de synchro Phantom de Dr. T's, la gestion de la carte multisérie de Checkpoint Technology, etc. L'avenir s'annonce très prometteur et nous aurons bientôt l'occasion d'en reparler.

Les présentations étant faites, nous allons nous attacher à décrire dans le test qui suit les principales différences entre les deux versions.

Première claque : l'aspect

Le changement le plus frappant est bien entendu le nouvel aspect, dans le plus pur style 2.0, avec de belles icônes en relief, si criantes de vérité que pour un peu elles vous mettraient une baffe à la moindre fausse note.

Comme vous pouvez le constater sur l'image suivante, l'organisation de l'écran de travail a elle aussi évolué. Les gadgets relatifs aux groupes de pistes sont placés de façon très visible en haut de l'écran et sont bien plus faciles à utiliser. Les différentes fenêtres ont été iconifiées. Petite gêne : la disposition initiale de ces icônes (verticales sur deux rangées à droite de l'écran), réduit sévèrement la taille du Pipeline et la séquence n'est plus très lisible : la solution la plus pratique semble être d'agrandir la fenêtre principale au maximum sur sa largeur et de la rétrécir légèrement en hauteur afin de disposer les icônes en ligne en bas de l'écran. On regrettera toutefois l'impossibilité de sauvegarder la disposition des icônes dans un fichier "Preferences" quelconque.

Bars&Pipes Professional

Trois éditeurs en un

L'éditeur bénéficie de trois nouvelles icônes, les deux premières permettent de zoomer en avant et en arrière sur la partition, ce qui s'avère bien plus pratique que les seules options d'affichage (encore présentes) "Small", "Normal", "Large", etc. et une troisième permet désormais d'écouter le bloc sélectionné sans avoir à aller chercher la fonction "Listen" dans le menu.

Mais l'énorme amélioration que l'on attendait tous (ah bon ? pas vous ?) c'est bien sûr l'affichage en notation musicale de la partition. Et là, Blue Ribbon SoundWorks n'a pas fait dans la demi-mesure... Vous pouvez choisir la résolution d'affichage, c'est-à-dire une sorte de quantisation graphique (utilisée seulement lors de l'affichage, les évènements MIDI ne sont en rien affectés) qui vous évitera de devoir jouer avec des seizièmes de soupirs, etc. comme au bon vieux temps dans Track 24. Résultat : même si vos messages Note_on et Note_off sont un soupçon décalés, vous aurez de belles croches.

Il est également possible de transposer la partition dans la notation classique de l'instrument de votre choix, du piano à la guitare, en passant par la clarinette en Si bémol et le violoncelle. La notation musicale est accompagnée d'une fonction d'impression qui permet d'imprimer (qui l'eut cru) la partition, les paroles, les accords, le tempo, etc. selon le bon vouloir de l'utilisateur. Une option de prévisualisation affiche le résultat en haute résolution entrelacée de façon impeccable.

L'ancien affichage, compromis entre une portée et la notation graphique, est toujours présent si le besoin s'en fait sentir, sous l'appellation "Hybrid Staff". On notera aussi la possibilité d'éditer des messages systèmes exclusifs de la même façon que pour les messages "control change" ou "program change" (en parlant de systèmes exclusifs, un nouvel accessoire livré avec Bars&Pipes Pro permet d'en charger/sauver/envoyer/recevoir, il faut bien avouer que cela manquait).

Tant qu'il y était, Todor Fay, l'auteur, nous gratifie d'un troisième éditeur sous forme de liste d'évènements MIDI, pour les nostalgiques de KCS, mais pas seulement eux. L'image suivante montre ces trois éditeurs en parfaite cohabitation.

Bars&Pipes Professional

C'est nouveau, ça vient de sortir

Bars&Pipes Professional, c'est bien sûr Bars&Pipes amélioré et refondu selon les exigences des utilisateurs, mais c'est aussi l'apparition de fonctions totalement nouvelles.

Première de la liste, la fenêtre "Mix Maestro", représentée par l'image suivante. Elle permet de faire le "mix" d'une séquence en temps réel. Elle bénéficie de la même présentation qu'une table de mixage, c'est-à-dire par "tranches".

Bars&Pipes Professional

En haut de chaque tranche se trouve le nom de la piste et immédiatement en dessous son état : elle peut être normale, verrouillée (locked) ou coupée (muted). A l'étage inférieur se trouve un vu-mètre, puis viennent un potentiomètre rotatif (knob) et un potentiomètre linéaire (slider), dédiés respectivement aux réglages de panoramique et de volume. En plus de la manipulation en temps réel des potentiomètres, un menu permet d'effacer un mix, de faire un couper-coller de mix à l'aide du presse-papiers, de verrouiller les réglages du knob ou du slider, et de désactiver une tranche. Il est également possible d'affecter d'autres numéros de contrôleurs au slider et au knob que ceux d'origine, pour gérer par exemple la balance à la place du panoramique.

Seconde innovation notable, la fenêtre "Song Construction", qui, comme son nom l'indique, permet d'avoir une vue globale du morceau que l'on est en train de créer, de le "construire".

Bars&Pipes Professional

On s'attache ici davantage à la structure de la séquence qu'à son contenu. La fenêtre "Song Construction" est constituée d'une grille. Les mesures sont agencées selon l'axe horizontal et les pistes selon l'axe vertical. Lorsque une piste contient des évènements MIDI dans une mesure, la case correspondante de la grille est blanchie, ce qui permet d'appréhender en un coup d'oeil la structure d'un morceau, aussi complexe soit-il. Les icônes de l'éditeur sont reproduites dans cette fenêtre et permettent de zoomer en avant ou en arrière sur la grille, d'effacer ou de déplacer des mesures, etc. Faire des copier-coller de mesures sous ce mode devient un vrai plaisir. Si une mesure de la grille est blanchie (elle contient donc des messages MIDI), il suffit de cliquer deux fois dessus pour se retrouver dans l'éditeur, à la bonne mesure de la bonne piste, pour voir ce qui se passe en détail.

On continue avec la fenêtre "Time Scoring", qui permet d'enchaîner plusieurs séquences avec une précision diabolique. Là encore, les mêmes icônes que celles de l'éditeur sont présentes (écrire, effacer, modifier, zoom, etc.) et tout se passe graphiquement.

Bars&Pipes Professional

Enfin, bien que ce ne soit pas une nouveauté, je parlerai aussi ici de la nouvelle fonction "Tempo Map", qui a subi un tel lifting qu'elle en est difficilement reconnaissable. Tout se passe désormais graphiquement : l'évolution du tempo au cours d'une séquence est représentée par un graphe, dont l'axe des abscisses est divisé en mesures et dont l'axe des ordonnées indique le tempo. A partir de là, vous pouvez créer des variations de tempo s'étalant d'un point à un autre de la séquence, en précisant leur forme : ligne droite, exponentielle, parabole etc.

Bars&Pipes Professional

De plus, toutes les fonctions de l'éditeur sont ici aussi présentes : vous pourrez donc créer une nouvelle variation de tempo avec le crayon, la modifier avec la baguette magique, l'effacer avec la gomme, etc.

Considérations bassement matérialistes

J'en vois déjà le carnet de chèques à la main : où peut-on se le procurer ? A quel prix ? Dois-je faire empailler mon vieux Bars&Pipes ? Voici donc les réponses aux questions que vous êtes légitimement en droit de vous poser : l'importateur exclusif de Bars&Pipes est l'Atelier Numérique (10 avenue Parmentier, 75011 Paris (métro Voltaire), Tél : 40.24.17.51), et vous trouverez en la personne de José Barinaga, monsieur musique à l'atelier, un passionné de musique MIDI extrêmement compétent.

En ce qui concerne les prix, Bars&Pipes Professional est proposé à 3200 FF. L'Atelier va proposer un paquetage très intéressant comprenant à la fois Bars&Pipes Pro et les trois principaux modules (du point de vue de l'utilisateur typique), à savoir les MusicBox A et B et le MultiMedia Kit, pour environ 4200 FF. Ce prix n'est pas innocent : il vient directement concurrencer ses homologues sur Atari, comme Cubase, et je pouffe de plaisir en comparant le bestial outil de création que vous aurez entre les mains pour ce prix-là, comparé à ses petits camarades sur d'autres machines. Enfin, une mise à jour est possible : il vous suffit d'envoyer à Atelier Numérique votre manuel et votre disquette Bars&Pipes accompagnés de la modique somme de 706 FF.

L'arrivée de Bars&Pipes Pro sera l'occasion pour certains de débuter avec le Bars&Pipes normal, puisque le prix de ce dernier vient de baisser et qu'il avoisine désormais 1815 FF. Signalons enfin pour les anglophobes, que cette version normale devrait être disponible d'ici peu en français (manuel et logiciel).

Nom : Bars&Pipes Professional 1.0.
Développeurs : Blue Ribbon SoundWorks.
Genre : création musicale.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 3200 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]