Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 17 août 2017 - 11:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de novembre/décembre 1998
(Rubrique écrite par divers auteurs - décembre 1998)


- QNX partenaire d'Amiga

Le 13 novembre, lors du salon Computer 98 de Cologne, Amiga Inc. a enfin révélé le nom de son partenaire pour le système d'exploitation Amiga NG. Il s'agit de QNX (ou QSSL de son nom complet : QNX Software Systems Ltd.), une société de développement canadienne créée en 1980 et qui produit des systèmes d'exploitation temps réel. L'homme clé de QNX est Dan Dodge, copropriétaire et cofondateur de la société. Il est aussi vice-président et chef de la technologie. Les clients de QSSL sont les services informatiques de l'industrie aérospatiale, des télécommunications, des finances et de la téléphonie. Mais QNX, c'est aussi un mini OS qui a fait parler de lui car il tient sur une disquette PC 1,44 Mo amorçable comprenant une interface graphique (du nom de Photon GUI) et un navigateur Web. QNX, et son noyau Neutrino, devrait donc être à la base d'AmigaOS 5, ce qui resterait dans l'esprit de notre machine, à savoir un système léger, multitâche et efficace. Ce noyau ne pèse de 40 ko (4 ko pour Exec mais 500 ko pour Linux !).

Jeff Schindler, directeur général d'Amiga Inc., a déclaré lors de son annonce officielle : "Le RTOS de QNX rassemble beaucoup des qualités uniques de l'Amiga. Il fournit les fondations nécessaires en rejoignant notre vision pour la renaissance de l'Amiga pour le prochain millénaire". De son côté QNX a officiellement annoncé son alliance avec Amiga sur son site Web.

Amiga Inc. était à la recherche d'un nouveau noyau pour AmigaOS 5.0. La révélation du partenaire pour le noyau, qui était BeOS, aurait dû être faite lors du World Of Amiga 1998 quelques mois plus tôt, mais une mésentente entre Amiga Inc. et Be Inc. conduisit à l'annulation de l'accord d'utilisation. Ainsi, Amiga Inc. devait rechercher un autre noyau et QNX fut choisi. Voici la liste des caractéristiques annoncées pour le futur AmigaOS NG :
  • Caractéristiques du système :
    • Conception modulaire et évolutive.
    • Multitâche préemptif avec mémoire protégée.
    • Système compact (moins de 4 Mo).
    • Véritable architecture 32 bits.
    • Conforme RTOS (temps réel).
    • Gestion de la mémoire virtuelle.
    • Mise en ROM possible.
    • Gestion du multiprocesseur.
    • Gestion de la distribution des tâches.
    • Architecture ouverte à d'autres standards.
    • Gestion des API standards actuelles.
  • Multimédia :
    • Hautes performances natives en 3D (OpenGL).
    • Entièrement 24 bits.
    • Gestion des standards TV, SVGA et HDTV.
    • Fait pour le multimédia ludique.
    • Animation temps réel (audio/video/graphisme).
  • Internet et réseaux :
    • Architecture faite pour le réseau.
    • Solutions haute performance pour l'Internet.
    • Gestion complète de Java.
    • Réseau pour particulier.
  • Convergence :
    • Gestion des nouveaux standards du numérique.
    • Convergence des API Amiga vers d'autres standards.
    • Gestion des meilleurs matériels du numérique.
On ne sait pas encore quelles parties de QNX seront gardées pour AmigaOS NG. Une chose est sûre, c'est que le noyau Neutrino sera de la partie. Selon Holger Kruse, la GUI et le réseau seront gardés, mais Amiga Inc. refera au moins la vidéo, le son, le temps réel, etc.

Concernant la compatibilité avec l'Amiga Classic, tout est à refaire. Les applications Amiga Classic "bien écrites" ne fonctionneront pas sur AmigaOS 5 mais pourront être, normalement, assez facile à porter. Celles qui sont dépendantes des puces Amiga Classic ne fonctionneront pas du tout et un simple portage ne suffira pas. En outre, Amiga Inc. prévoit toujours une émulation Amiga pour la plate-forme de développement. Cette émulation est un "Amiga Classic sur une carte PCI".


- Salon Computer 98 de Cologne

Outre l'annonce de QNX en tant que partenaire de l'Amiga, voici en vrac les nouvelles qui sont sorties du salon Computer 98 de Cologne, les 13, 14 et 15 novembre :
  • Une pétition a été organisée début novembre par Village Tronic pour le développement d'un module 3DFX Voodoo pour la carte Picasso IV. Klaus Burkert, le développeur principal de Village Tronic, a confié que ça l'amusait tellement qu'il la développerait même juste pour le plaisir ! La pétition ne porte donc pas sur le développement d'une telle carte, mais sur la production de celle-ci (la pétition devait attendre 500 précommandes, ce chiffre a été atteint le 21 décembre). A noter aussi qu'une première ébauche d'implémentation de la carte, en carton, était visible dans les mains des développeurs. La disponibilité est prévue pour mars 1999.
  • Module PCI pour Picasso IV : un module comprenant trois ports PCI pourrait sortir pour la Picasso IV, et on pourrait ajouter n'importe quelle carte graphique pour Mac ou PC. Ce port existe en un seul exemplaire expérimental, pour que Village Tronic puisse par exemple créer la carte Voodoo en commençant par utiliser celle du Mac. Par contre, Village Tronic ne va pas commercialiser cette carte. Mais ils sont prêts à donner les plans (!), et même une documentation, pour la fabriquer et il "suffira" ensuite de faire un pilote pour chaque carte PC ou Mac que l'on voudrait utiliser. Ce prototype était visible à Cologne, et il ne comprenait aucune électronique, il serait donc facile à fabriquer.
  • AmigaOS 3.5 : lors du brunch de la presse, les dirigeants d'Amiga Inc. ont avoué que Bill McEwen n'avait commencé à s'occuper de AmigaOS 3.5 qu'il y a deux-trois semaines (donc fin octobre 1998). En effet, AmigaOS 3.5 les empêche aussi de se consacrer pleinement à la nouvelle génération. Il y a une barre de progression de l'état du développement d'AmigaOS 3.5 sur le site d'Amiga Inc. Cette dernière n'est qu'à 10%, mais bonne nouvelle, ces 10% effectués, c'est le tout ! Les 90% restant consistent en effet à mettre les pièces du puzzle ensemble... Donc il reste encore beaucoup de travail, mais avec une partie importante déjà effectuée. En outre, on a appris que le minimum requis sera un 68020, un disque dur et un lecteur de CD.
  • A4000T : l'affaire entre QuikPak et Bernhard Hembach, qui avait entraîné une rupture de stock d'A4000T, est réglée. Les composants pour la fabrication peuvent de nouveau être utilisés. De nouveaux A4000T sont donc possibles d'ici quelques semaines/mois.
  • Cartes PowerPC G3 : Escena est en train de développer des cartes PowerPC G3 pour Amiga. Ces cartes pour port Zorro III ont un à deux processeurs G3 (de 233 à 400 MHz) mais aucun 68k. Le second processeur est en option. La disponibilité, d'après Martin Schüler d'Escena, est prévue pour le premier trimestre 1999. Le prix sera de 750 DM pour la carte, 500 DM par processeur PowerPC, sans compter la mémoire. La carte utilisera WarpUP comme système pour gérer le PowerPC ainsi que l'émulateur 68k de Haage & Partner. Les prototypes seront fabriqués par DCE.
  • Cartes Atéo : en plus des cartes déjà disponibles (Pixel64, carte multi IO, AtéoPar, AtéoSer I, AtéoSer II, AtéoSer II mini et AtéoIO I), le constructeur français prévoit la sortie prochaine de cartes Ethernet, SCSI, IDE et audio.
  • Machine à sous : la société autrichienne Impera a montré sa machine à sous à base d'Amiga.
  • Logiciels : Greg Perry présentait la nouvelle version de son bureau Directory Opus Magellan ainsi qu'un CD bourré d'extensions : DOpus Plus. Titan Computer a annoncé l'arrivée, pour mars 1999, de deux jeux : Claws Of The Devil et le portage de Settlers 2. On a pu également apercevoir des démonstrations d'Olofight (jeu de combat de Real Ologram) et d'Eat The Whistle (jeu de foot de Hurricane Studios). Paul Nolan a présenté la nouvelle version de Photogenics. Enfin, Haage & Partner a fait la première démonstration publique de Warp3D, le gestionnaire de cartes graphiques 3D. La présentation a eu lieu sur une CyberVision64/3D (puce Virge).
  • Divers : Amiga International vend des montres à l'effigie de l'Amiga (photo 1 et photo 2). Attention, seulement 55 exemplaires sont disponibles.
Plus d'information dans notre article spécial.


- Entrevues avec Fleecy Moss et Jeff Schindler

Fleecy Moss n'arrête pas de faire des entrevues exclusives. Dans CU Amiga, il explique que les retards accumulés sont dûs à une mauvaise organisation au départ, qu'il a fallu mettre à plat pour pouvoir repartir sur des bases saines. Bien que fan invétéré du PowerPC, il rejette toute idée d'une version spécifique PowerPC d'AmigaOS qui ne permettrait que de combler le retard pris vis-à-vis des autres standards et non de les devancer. S'il ne dévoile pas encore le nom du fameux partenaire pour la super puce du nouvel Amiga, en partie à cause de la terreur que fait régner le couple Wintel sur le monde informatique, il ne peut s'empêcher de préciser que cela tiendra plus de la réunion de famille que d'un montage purement financier. Pour terminer, il annonce que le nouvel Amiga se déclinera en une gamme brillamment étagée, de l'A1200 du futur à 500 $ à la station de travail à 2000 $ en passant par l'ordinateur personnel à 1000 $, et devrait rendre totalement obsolètes la DreamCast de Sega ainsi que la PSX 2.

Dans Amiga Format, il parle de ses convictions sur la convergence numérique, le futur de l'informatique à ses yeux. Le format numérique ("digital" en anglais) est adopté par de nombreux domaines car il possède de nombreux avantages : abstraction totale du support, manipulation des données entre les phases de codage/décodage, vérification/réparation de ces mêmes données. Pour lui, l'Amiga, de par son architecture très ouverte, devrait très bien se placer dans cette course effrénée vers le futur...

Pour finir, Jeff Schindler a enfin rompu un silence vieux de près de trois mois en postant sur son site un message à destination de la communauté Amiga. Il y explique ainsi les délais prévus pour AmigaOS 5 (du moins en partie).


- Amiga Inc. : l'ordinateur personnel n'est-il plus un objectif prioritaire ?

Un participant du groupe de discussion comp.sys.amiga.misc a pointé du doigt une annonce de Fleecy Moss qui révèlerait une certaine distance avec le marché des ordinateurs personnels. Fleecy Moss a par la suite expliqué ses propos, le 2 novembre. Selon lui, Amiga Inc. n'a pas besoin des ordinateurs personnels (et de la communauté Amiga actuelle) pour réussir car la stratégie de la société ne se concentre pas seulement sur ce marché. Amiga Inc. veut ainsi définir un nouveau marché pour les TV "intelligentes", les consoles de jeux, les serveurs, les stations de travail, etc. Et l'ordinateur personnel, en gros le nouvel Amiga, a sa place parmi eux. Fleecy Moss est d'ailleurs en contact avec des constructeurs qui souhaiteraient fabriquer leurs propres matériels Amiga NG.

Dans une entrevue postée le 1er novembre, il indique à peu près la même chose : le matériel (du MMC) n'est plus le point crucial de vente, mais que sa force réside dans son système.

Et toujours dans cette entrevue du 1er novembre, on apprend qu'Amiga Inc. n'a pas encore d'équipe de développement qui travaille sur AmigaOS 5. La société pense recruter après l'annonce du partenaire pour le système d'exploitation, à Cologne. Le programme d'assistance aux développeurs (intéressés par AmigaOS 5.0) débutera au début de l'année prochaine.


- Fleecy Moss viré d'Amiga Inc.

Dans un message du 17 novembre posté sur le groupe de discussion comp.sys.amiga.misc, Elspeth Moss, la femme de Fleecy Moss, a révélé que son mari a été viré par Amiga Inc. La nouvelle du licenciement semble remonter au mercredi 11 novembre. Elspeth Moss parle des 18 derniers mois passés par son mari au service de l'Amiga : des moments très hauts et des moments très bas. Elle parle aussi de la frustration à propos de choses qui ne progressent pas. Fleecy, avec sa famille actuellement aux États-Unis, tente de retrouver un travail pour pouvoir rester dans ce pays. Fleecy Moss à contacter diverses personnes de la communauté Amiga pour leur dire que son licenciement ne devait pas entraver les efforts en cours.


- Le remue-ménage continue chez Amiga Inc.

Quelques jours après le licenciement de Fleecy Moss, on pouvait voir sur la page "Corporate" d'Amiga Inc. que Marylin Flint ne faisait plus, non plus, partie de l'équipe. Et les changements ne se sont pas arrêtés là puisque Donna Langlois (directrice financière) et Ann Badger (assistante administrative) ont rejoint les rangs d'Amiga Inc.


- Projet AmigaOS 3.5 pour Haage & Partner

Fabian Jimenez de l'UGN (User Group Network) a été informé, par une personne de chez Amiga International, que le développement d'AmigaOS 3.5 était maintenant entre les mains de la société allemande Haage & Partner. Cette nouvelle est arrivée peu de temps après le licenciement de Fleecy Moss, qui était notamment le "Monsieur AmigaOS 3.5" chez Amiga Inc.

Pour protester contre le licenciement de Fleecy Moss, l'auteur des Glow Icons, Matt Chaput, a décidé de ne pas autoriser Amiga Inc. à utiliser son système d'icônes dans AmigaOS 3.5. Glow Icons sera disponible librement au public.

De son côté, Allan Havemose confirme que la sortie d'AmigaOS 3.5 est toujours prévue pour la première moitié de l'année 1999 [amiga.czex.com/local1998/6_12os35.html].


- KOSH

Le 24 novembre, quelques jours après son licenciement, Fleecy Moss a pris sa plume et a adressé une lettre ouverte à la communauté Amiga. Il souhaite lancer un nouveau projet basé sur la communauté Amiga : KOSH (Kommunity Operating System and Hardware). Ainsi, selon lui, les utilisateurs, développeurs, gens de la presse et revendeurs ont la clé du futur succès de l'Amiga, sans être menés par une entité extérieure. KOSH s'inspire de la communauté Linux et devrait, selon Moss, être intégré à l'ICOA, un organisme représentant démocratiquement la communauté Amiga. Comme son nom l'indique, KOSH vise à la création de deux choses : un système d'exploitation (qui se veut portable) et une machine (dont le nom de code est "KOSH 1"). Mais pour l'heure, il ne s'agit que de projets sur le papier. On ne sait pas, par exemple, si le système d'exploitation aura quelque chose à voir avec l'actuel AmigaOS. Le site Web de KOSH a ouvert le 5 décembre.


- Publicité subliminale ?

Cela fait déjà un moment que l'Amiga n'est pas apparu à la télévision. Et voici qu'un lecteur d'Amiga Times écrit à son magazine favori. Le 13 octobre dernier, en se branchant sur "Taff", émission très tendance de la chaîne télévisée allemande Pro7, il découvre un reportage tourné aux États-Unis traitant d'un végétarien envisageant d'attaquer en procès une chaîne de restauration rapide. Jusque-là, rien d'exceptionnel. Sauf que l'Américain en question portait un T-shirt sur lequel on pouvait lire le slogan suivant : "Only Amiga makes it possible" (seul l'Amiga rend cela possible").


- Le discours de Bill en libre accès sur le net

Le discours de Bill McEwen, le directeur marketing d'Amiga Inc., donné à l'occasion du salon Amiga Expo en octobre, est disponible sur Internet en version sonore. Le discours a été numérisé par l'Association des Utilisateurs du Réseau UGN (User Group Network). Pour l'écouter, vous devez être toutefois en possession d'un lecteur compatible GSM. Ce type d'application est disponible sur Amiga. Retrouvez tout le discours à l'adresse suivante : ugn.amiga.org/events/audio.shtml.


- Petro joue les VRP

En décembre, Petro Tyschtschenko est parti en voyage d'affaires. Direction l'Inde. Le but de l'opération - cela va de soit - démarcher les distributeurs indiens. Un marché important où tout est à gagner. L'Inde constitue semble-t-il le marché idéal pour écouler les quelques dizaines de milliers de 1200 qui sont restés sur les bras de la société depuis la faillite d'Escom. Petro Tyschtschenko soulignant que "l'A1200 constitue l'ordinateur idéal pour démarrer" en informatique. Le pack Amiga Classic a encore de l'avenir devant lui.


- Problème sur le transfert des droits d'auteur entre Commodore et Escom

En 1997, lors de l'acquisition des actifs Amiga par Gateway, un tribunal allemand (Oberlandesgericht Celle, jugement 13 U 97/97) a mis en lumière qu'il n'y avait aucune évidence du transfert des droits d'auteurs (copyrights) entre "Commodore-Amiga Group" et Escom concernant le système d'exploitation (AmigaOS). En gros, cela signifie qu'Escom n'a pas les droits sur AmigaOS, donc que Gateway non plus.

Récemment, afin de peut-être réparer cette drôle de situation, l'administrateur de la faillite d'Escom, Bernhard Hembach, a signé trois contrats d'un dollar chacun (1, 2 et 3) le 3 novembre dernier. Cela concerne par exemple différentes versions de ROM (1.3 et 2.04), des manuels, ainsi que des éléments relatifs au C64 et VIC-20.


- 50% coton, 100% militants

Vous pouvez encore acquérir l'un des derniers T-shirts proposés le mois dernier au salon Amiga Expo dans l'Ohio. Le réseau ACO (Amiga Central Ohio network) met en effet à disposition sur son site un système permettant aux internautes de payer en ligne. Ces T-shirts résument l'année 1998 de l'Amiga et affichent clairement le slogan : "Amiga '98 World tour".

Avant de les acheter vous pouvez jeter un coup d'oeil sur le site www.amicon.org/t-shirts.html. Idéal pour compléter l'aspect du guérillero.


- Warp3D ouvre la voie à l'utilisation de la 3D sur Amiga

Les développeurs Sam Jordan, Hans-Jörg Frieden et Thomas Frieden ont finalisé, le 18 décembre, la première version de Warp3D. Il s'agit d'un système de pilotes, indépendant du matériel, permettant de gérer la puce 3D des cartes graphiques Amiga. Pour le moment seule la puce Virge des CyberVision64/3D est gérée mais le Permedia 2 devrait suivre rapidement. Warp3D nécessite un 68040, un 68060 ou un PowerPC pour fonctionner. En théorie, il fonctionnerait aussi sur un 68030 avec FPU mais ce serait trop lent, dixit ses auteurs. L'implémentation MESA, StormMesa 3.0 est également disponible [ftp.haage-partner.com/3DWorld/Warp3D/Warp3D-1.0.lha].

De plus, après l'ouverture, cet été, d'une page Web destinée aux programmes WarpUP, Haage & Partner a récidivé et propose une page pour tout ce qui concerne Warp3D et StormMesa. Son nom est "3DWorld", elle a été mise en ligne le 12 décembre et est à l'adresse suivante : www.haage-partner.com/3dworld/index-e.htm.


- AmigaZone XXL

AmigaZone double la mémoire et la capacité des disques durs de son serveur, passant ainsi respectivement de 64 à 128 Mo et de 10 à 20 Go. Créé en 1985, AmigaZone figure parmi les plus anciens serveurs de fichiers. A l'heure actuelle son catalogue de fichiers donne accès à quelque 40 000 documents [www.amigazone.com].


- Netconnect 2.1 SP disponible

Le "service pack" de Netconnect est désormais disponible dans sa toute dernière mouture, à savoir la version 2.1. De nombreux modules de mise à jour sont inclus dans cette compilation pour faciliter la connexion à Internet. Les mises à jour portent notamment sur les logiciels Genesis, Microdot II, X-Arc, AmigaIRC et Contact Manager [www.haage-partner.com/].


- POV-Ray passe en 3.1

La nouvelle version du modeleur 3D, qui sait se faire discret sur votre disque dur, est disponible depuis le 31 octobre 1998. Les amigaïstes abonnés à la liste de diffusion ont reçu un message leur annonçant sa mise en ligne le soir même. C'est ce qu'on appelle de la réactivité ! [www.amigaworld.com/support/povamiga].


- CU Amiga et la presse anglaise

La dernière et ultime parution de CU Amiga est bien entendu marquée par sa disparition alors même qu'il était devenu le journal Amiga le plus vendu au monde avec une moyenne de 21 599 ventes mensuelles sur le premier semestre 1998. On peut ainsi y lire différents hommages rendus par des amigaphiles célèbres ou inconnus dont ceux de Petro Tyschtschenko et de Nick Veitch.

L'actuel rédacteur en chef d'Amiga Format, qui fut rédacteur technique chez CU, met en avant la saine rivalité qui existait entre les deux magazines ainsi que l'excellent travail réalisé par ses concurrents. Il les a même invités à venir signer des papiers dans son magazine et dès ce numéro de novembre, on peut lire un test d'Andrew Korn (ex-CU Amiga) dans Amiga Format. Il a enfin tenu à préciser que son journal appartenait à une maison d'édition spécialisée dans les publications à faible tirage et sachant rentabiliser au mieux de telles situations. Pour mémoire, Amiga Shopper et Amiga Power, qui appartenaient aussi à Future Publishing, n'ont disparu qu'après de longs mois alors qu'ils ne vendaient plus que quelques milliers d'exemplaires.


- Monopole

Si l'on en croit un mémo rédigé par un cadre d'Intel, notre ami Billou aurait tenté de faire pression sur le fabricant de processeurs pour que ce dernier abandonne un projet d'extension multimédia. Le logiciel en question comporte une couche indépendante du système d'exploitation, le NSP (Native Signal Processing), et permettrait par la suite de désolidariser les puces du DOS afin de permettre une ouverture vers un marché plus libre.


- Résurrection

Web Computers International vient d'annoncer la sortie prochaine du Commodore 64 Web.it. Ce dernier serait l'antidote aux PC coûteux et trop compliqués à utiliser. On le branche sur une TV et on se trouve face à une interface engageante et facilitant les accès Internet. Doté de série d'une suite logicielle (MS-DOS 7, Windows 3.1, Netscape Navigator, Lotus AmiPro, Lotus 1-2-3, Lotus Organiser et un émulateur C64), il est construit autour d'un processeur AMD Elan (dérivé du 486) et bénéficie de 16 Mo de mémoire, un lecteur de disquette HD 3,5", d'interfaces série, parallèle et infra-rouge ainsi que d'un modem Rockwell 56K. Il sera disponible fin septembre contre 400 $ [www.webcomputers.net].


- Kickflash

Individual Computers est en train de développer Kickflash, un changeur de ROM bon marché. Basé sur une ROM flash et des images des différentes ROM, il devrait faciliter la mise à jour vers les Kickstart existant et ceux à venir [www.jschoenfeld.com/].


- PAO

La version 4 de PageStream devrait voir le jour avant la fin de cette année. Elle s'appuiera sur les fondations solides de la version 3.3. Parmi les nouveautés annoncées : indexation automatique, exportation en PDF, importation/exportation en HTML, création et impression de cartes et autres étiquettes, création d'une table des matières, etc. La mise à jour devrait coûter 75 $ pour les possesseurs de la version 3.3 et 95 $ pour ceux de la version 3.1 [www.softlogik.com].


- Games Master System

La version 2 de cette API, qui pourrait s'avérer très utile pour tous les développeurs de jeux, vient d'être postée sur Aminet. Compatible avec tous les langages ou presque (C, E, Basic, assembleur...), cet environnement de développement permettra de créer des jeux multisupports dès lors que la plate-forme considérée possédera une version de GMS. Le seul gros problème réside dans le double shareware développeur/joueur puisque le logiciel est scindée en deux versions payantes.


- Abandons

Bon nombre de jeux en cours de développement ont littéralement disparu des tablettes Amiga ces dernières années. Ainsi Simon The Sorcerer 2, Magic Carpet, Frontier 2 First Encounters, Operation GII sont autant de titres promis et prometteurs qui n'auront jamais vu le jour. Certains d'entre eux sont pourtant terminés (ou presque) mais n'auront jamais la chance de TFX, sorti par miracle des cartons d'Ocean par CU Amiga il y a maintenant un an, ou de Putty Squad qui sera prochainement commercialisé par Alive Media Soft. Prévu pour la fin octobre, ce jeu de plates-formes s'annonçait à l'époque comme un futur classique du genre. Il coûtera 14,99 £ (moins 2 £ pour les précommandes). Une démo est disponible sur le dernier CD de CU Amiga et semble très prometteuse.


- Lambda : encore des informations

Courant novembre s'est déroulé une soirée spéciale Lambda sur #amigagames, un canal créé par l'équipe de l'excellent journal en ligne anglais Amiga Nutta. Plus de 80 personnes ont pu poser des questions à Mikko "Kalsu" Kallinen (codeur), THX (musicien) et Macross (graphiste) qui travaillent tous les trois sur le projet Lambda. Voici en résumé les points essentiels à retenir de cette soirée.
  • Tout d'abord, il semble que l'intérêt des développeurs de Lambda ait été sous-estimé. Ils veulent soutenir la machine autant que possible et leur intérêt n'est absolument pas financier. Une version PC de Lambda n'est d'ailleurs pas prévue, leur but est de finir la version Amiga avant toute chose.
  • Lambda ne gérera pas, dans un premier temps, ni les modes 24 bits, ni l'accélération Warp3D d'Haage & Partner. Il faudrait pour cela réécrire tout le moteur graphique. De plus, les machines visées par Lambda sont des Amiga à base de 68k, sur lesquelles Warp3D n'est pas prévu.
  • La présence d'acteurs filmés et numérisés dans le jeu est considérée.
  • Aucune date de sortie n'est envisagée pour ne pas être pris de court par une date imposée par un éditeur professionnel. Une nouvelle démo jouable est attendue mais là aussi pas de date. Le but est de ne pas sortir un jeu inférieur à celui espéré à cause de contraintes de temps.
  • A propos des performances, les auteurs visent un 25 FPS sur une machine 68060 avec AGA ou Zorro III. Mais cela dépendra du nombre d'objets affichés et de l'activité sur l'écran. On ne doit pas s'attendre à une fluidité parfaite dans tous les cas. Sur AGA, on doit s'attendre à du 15 ou 20 FPS avec une 68060. En désactivant tous les détails, le jeu devrait être aussi fluide qu'un Colony Wars sur PlayStation.
  • La fameuse version PowerPC de Lambda : elle n'est pas prévue pour le moment. Mais Kalsu, le programmeur, ne possède pas de carte PowerPC et ils espèrent que leur futur éditeur sera en mesure de lui en fournir une. Alors, il essaiera de porter la version 68k sur PowerPC.
  • Le jeu ne devrait pas profiter d'un affichage supérieur à 320x256. Les auteurs considèrent que dans un tel jeu d'action, la basse résolution est largement suffisante (voir les jeux PlayStation qui ne sont qu'en PAL).
  • Lambda sera fourni avec LambdaScript, un système ressemblant à celui de Quake pour avoir d'autres jeux à partir du moteur de Lambda (comme les "Total Conversions" de Quake).
  • Il n'y aura pas de version Amiga 500 (NDLR : elle est bien bonne celle là !).
  • Le jeu ne sera pas linéaire : le résultat d'une mission affectera la suivante. Le jeu tiendra peut-être sur deux CD avec des pistes de musique.
  • Plusieurs éditeurs ont contacté l'équipe de Lambda, mais rien ne sera signé tant que le jeu ne sera pas fini.
  • Lambda est programmé en SAS C 6.58 avec les parties critiques en assembleur. Kalsu pense passer à l'EGCS. Lambda est complètement programmé système, ce sera donc en parfait multitâche sur votre Amiga.
  • Les scènes cinématiques seront jouées dans une résolution de 320x180 (16/9 !) et Kalsu a développé exprès un format de compression spécial (compression 1:4). La décompression sera bonne à partir d'un 68040. On parle de 30 à 50 minutes de film !

- Jeux de guerre

Après Napalm (malheureusement retardé) et Operation Counterstrike, voilà qu'un troisième larron vient mettre ses chenilles de tank dans le plat : Fubar. Décidément les joueurs Amiga en manque de guerre vont en avoir du boulot...

Les auteurs de Fubar (Q Group) n'ont pas voulu faire un clone de Command & Conquer. Pourtant avec plus de 350 troupes différentes et une armée en face à vaincre ça y ressemble plutôt pas mal ! Deux modes de jeu seront proposés :
  • Le "Quick Fire" : simple, il faut détruire tout le monde en face et le plus rapidement possible sinon c'est vous qui trinquez. Qui a dit sauvage ?
  • Le "Strategic" : pour les Rambo futés (si si, ça existe). Vous commencez avec un petit bâtiment et vous devez peu à peu conquérir le monde. Pour cela, il faudra gérer les ressources, construire des bâtiments (dont des hôpitaux, c'est rare dans un tel jeu), faire de la recherche et développement (tiens au passage si vous inventez l'Amiga du futur, écrivez à Amiga Inc.). Il sera possible d'envoyer des espions, de tendre des embuscades et même de créer des armes bactériologiques... Cerise sur le gâteau : des soldats biomécaniques sont à inventer pour plus de carnage ("Sarah Connor ?").
Du côté des performances : 350 troupes et missiles différents, jusqu'à 16 joueurs, scènes vidéo intermédiaires, jeu en réseau (oui parce qu'à 16 sur la même machine...), possibilité de rajouter par la suite de nouvelles technologies par système d'extensions, gestion PowerPC, AHI et cartes graphiques (c'est le 3.5 avant l'heure !). Les graphismes ont été modélisés en 3D sur Amiga et sont très réussis. On commencera à s'amuser à partir d'un Amiga AGA avec de la mémoire Fast et un 68030. Un modem, une carte PowerPC et une carte graphique sont recommandés pour tirer le meilleur de Fubar. Vous pourrez trouver sur le site de Q-Group une première démo alpha, mais vraiment alpha, juste pour vous mettre en appétit. Ça sort en 1999 comme ça on a le temps de finir Napalm et Operation Counterstrike : sympa ! [www.q-group.demon.co.uk/].


- Le frère caché de Mario

Ce frère caché prend sa revanche sur Amiga et en 3D ! Tales From Heaven est en effet un jeu de plates-formes 3D entièrement écrit en assembleur, avec plus de 2000 polygones à l'écran réalisé sous LightWave. La première démo jouable se trouve sur le Net et vous pouvez écrire à granata@mail.caribusiness.it pour plus de renseignements.

Dans cette démo vous dirigez un petit bonhomme avec une casquette dans un petit monde fait de plates-formes flottantes et de ponts. Il y a des coffres renfermant des bijoux, une clé à récupérer, des "metaballs" (histoire de rappeler que les programmeurs viennent tout droit de la scène Amiga) et une musique très entraînante. Sur le 68040/25 MHz de la BlizzardPPC, le jeu est jouable mais assez lent et saccadé. Sur un A1200 avec 68060 et AGA, les choses s'améliorent mais on reste assez loin d'une grande fluidité : une version carte graphique est heureusement prévue. De plus, il faudra s'habituer à la maniabilité du personnage : droite et gauche servent à pivoter, haut à avancer et feu à sauter. Bref, il reste encore du travail à accomplir, mais cette équipe à tout fait alors qu'elle est éparpillée sur Internet (deux Espagnols, un Allemand, un Italien, un Polonais et un Français). Pas de version PowerPC prévue pour Tales From Heaven, mais l'équipe serait déjà au boulot sur un jeu plate-forme 3D sur PowerPC avec un autre groupe. Prions pour avoir l'équivalent de Mario 64 sur nos écrans...


- Ho ! L'eau faillit !

Oui, on continue la série des jeux de mots vraiment nuls, mais il fallait bien trouver quelque chose pour vous annoncer qu'Olofight, le jeu de combat italien de The Real Ologram sera disponible à Cologne. On espère que la rapidité et la maniabilité se seront un peu améliorées. Une nouvelle démo jouable doit voir le jour incessamment. Le test dès réception. Pour des paragraphes aussi courts je devrais me passer de titre... [www.ologram.com/].


- C'est dans les vieux pots...

Comment faire du neuf avec du vieux (voire du très vieux) ? Epic et Vulcan ont pour vous une toute nouvelle recette digne de celles de nos grands-mamans. Vous prenez vos anciens jeux dont il vous reste de nombreux invendus, vous les mélangez bien sur un CD avec une sauce pour le paquetage toute neuve et hop ! Ça donne Vulcanology, soit une compilation des jeux tirés de la Mini Series de Vulcan (les trois premières années). Au menu, de la simulation, du combat, de l'aventure, de la plate-forme et de l'énigme. Attention seuls 500 exemplaires de ce collector seront tirés donc n'hésitez pas [www.vulcan.co.uk].

Si l'assiette anglaise ne vous plaît pas, vous pouvez vous tourner vers la bouillabaisse allemande d'Epic Marketing. Deux CD vous sont proposés : Amiga Classix (annoncé le mois dernier) et Arcade Classix. Pour rappel, dans le premier se trouve un mélange de l'histoire des jeux Amiga : North & South, Alien Breed 2, Breathless, Body Blows, Beneath A Steel Sky, ATR, les deux Cannon Fodder, Lotus 3, New Zealand Story, et le terrible Turrican 3 pour n'en citer que quelques-uns ! La liste est longue ! L'autre CD regroupe des monuments historiques de l'arcade tels que Pacman, Galaxian, Frogger, Tetris, Break Out, Donkey Kong, etc. Avec tout ça si vous avez encore faim, je ne peux plus rien pour vous [www.epicmarketing.ltd.net/].


- La préversion la plus en avance du monde !

Sérieusement, s'il y avait un concours du jeu annoncé le plus longtemps à l'avance, The Last Patriot de DelSyd Software aurait de solides chances de remporter un prix. Il s'agit tout simplement du premier jeu à être annoncé pour l'Amiga 5.0 NG d'Amiga Inc. ! Alors autant le dire tout de suite : la date de sortie approximative est prévue pour... mars 2000 soit dans près d'un an et demi ! De plus, cette date sera retardée avec les aléas du développement de l'Amiga 5.0, donc traduisez sera retardée tout court !

Alors on plaisante, on rigole de cette annonce pour le moins étonnante. Et puis on découvre que Delsyd Software, ce n'est pas nouveau : ils sont à l'origine d'un magazine américain nommé Amiga Issues qui a l'air de bien marcher là-bas. Voici donc une traduction d'une partie de l'annonce faite par Chris Kelley, chef programmeur chez Delsyd :

"Après sept mois de réflexion et de travail de conception, nous sommes prêts à nous mettre en route. The Last Patriot sera un jeu de tir à vue subjective orienté énigmes. Au lieu de simplement tirer et courir sans but, vous devrez penser avant d'agir, à chaque fois. Ça ne veut pas dire non plus actionner bêtement des interrupteurs. Nous allons présenter l'intelligence artificielle la plus avancée de l'histoire des jeux vidéo. Chaque personnage aura son propre comportement, instinct et personnalité. Si vous le blessez seulement au bras, il pourra contre-attaquer. Il faudra plusieurs tirs dans la poitrine ou un seul dans la tête pour en venir à bout. Nous prévoyons de sortir le jeu en mars 2000 pour l'Amiga NG. Nous mettons tout notre temps et argent dans ce projet et nous espérons que vous apprécierez le produit fini. Nous aimerions recevoir des retours de la part des utilisateurs d'Amiga pour toute idée ou conseil : contactez-nous à delsydsoftware@yahoo.com.

De nombreux courriers électroniques ont déjà été envoyés et Delsyd a finalement décidé de faire aussi une version PowerPC du jeu qui devrait voir le jour plus rapidement mais avec moins de détails graphiques que son homologue Amiga NG [www.geocities.com/siliconvalley/foothills/2705/index.html].


- Le Cocorico du mois

Ce mois-ci le Cocorico va à Sébastien D'Heeger, l'auteur de Racer et de Malediction, deux jeux 3D, le premier de course auto, le second d'aventure. Sébastien vient d'ouvrir sa page personnelle sur www.mygale.org/07/dhgsebas, je vous invite à y aller pour découvrir ses créations. Son jeu de course auto devrait subir un lifting et devenir Turbo Racer 3D, une version améliorée et jouable à plusieurs en simultané. En voilà un français motivé ! Si vous aussi vous désirez faire partie de la rubrique Cocorico (étendue aussi aux Suisses, Belges et Québécois ! Pas de racisme ici !), envoyez donc un petit message avec vos coordonnées et des images de vos créations.


- AmigaWriter 1.2

Une nouvelle version 1.2 du traitement de texte AmigaWriter est disponible. Haage & Partner continue d'améliorer son logiciel avec d'avantage de fonctions. Cette fois-ci c'est le correcteur orthographique et les modèles qui font leur apparition [www.haage-partner.com/e.htm].


- MasterISO 2.2

Asimware Innovations a sorti, le 5 novembre 1998, la version 2.2 de son logiciel de gravure de CD MasterISO. Les graveurs suivants sont maintenant gérés : Caravelle CD-R820EX CD-R, Hi-Val 4x8 IDE CD-R, HP 8100 CD-RW, HP 8110 CD-RW, Mitsumi 4801TE CD-R, Smart and Friendly CD-R8020 CD-R, Sony CRX-100E CD-RW, That's Write FastX 820S CD-R, Yamaha 2216S CD-RW, 2216E CD-RW, 4416S CD-RW, 4416E CD-RW et 4261 CD-RW. De plus, la gravure en "Disc-At-One" est possible sur les graveurs Memorex CDRW-1622 CD-RW, Philips CDD3610 CD-RW et la série HP 7100. Cette mise à jour est gratuite pour les utilisateurs enregistrés de la version 2.x [www.asimware.com/].


- CyberGraphX 4 et Picasso96 1.42

Comme annoncé le mois dernier, la version 4 de CyberGraphX est maintenant disponible commercialement. Son prix est de 49 DM. CyberGraphX a été conçu pour définir un standard graphique indépendant pour les cartes graphiques Amiga. Il propose les caractéristiques suivantes : pilotes pour la plupart des cartes graphiques Amiga, conception modulaire, possible utilisation de multiple cartes graphiques, profondeur de 15/16 bits et 24 bits possibles pour tous les écrans y compris le Workbench, écrans déplaçables, aucun besoin de mémoire Chip, programme CGXMode compatible avec les modes VESA, interface directe avec la picture.datatype v43, etc. CyberGraphX 4 demande un 68020 au moins et AmigaOS 3.0+ [www.schatztruhe.de/].

De son côté, Picasso96, le concurrent de CyberGraphX, conçu par Tobias Abt, est passé en version 1.42 [picasso96.cogito.de/].


- Envoy 3

Schatztruhe a annoncé, le 10 novembre, la disponibilité d'Envoy 3. Ce logiciel permet de créer un réseau avec un Amiga. On peut ainsi avoir accès aux fichiers/répertoires d'un Amiga connecté comme s'il s'agissait d'un disque local. L'impression en réseau est également gérée. Envoy 3 a été conçu par Heinz Wrobel et nécessite AmigaOS 2.04, 1 Mo de mémoire et une carte réseau compatible SANA-II. Prix 99 DM [www.schatztruhe.de/].


- Red Hat 5.1 pour Amiga

Red Hat est une distribution du système d'exploitation Linux. La version pour Amiga 68k est parue début novembre 1998, grâce au travail d'adaptation de Jes Sorensen. Le distributeur allemand Schatztruhe propose un CD (qui contient uniquement les binaires) pour un prix de 39 DM. Red Hat 5.1 nécessite un Amiga avec 68020, MMU, FPU et 8 Mo de mémoire. Une carte réseau est recommandée [www.schatztruhe.de/order.html].


- L'ami du FTP

AmiFTPd est un logiciel permettent de mettre en place un service FTP. Conçu par ZenMetal Software, AmiFTPd est shareware et propose des possibilités comme un éditeur d'interface, la gestion de plusieurs comptes, la gestion "anonymous" et du DVFS (Dynamic Virtual File System) [www.cnetbbs.net/].


- D'autres Amiga chez Randomize

Randomize, qui avait introduit en septembre la série d'Amiga "Genesis Towerhawk", poursuit sur sa lancée. La société canadienne propose, depuis le 24 novembre, des Amiga préconfigurés nommés "Genesis Alpha LT" et "Genesis Odyssey", moins chers que les premiers. L'Alpha LT est un A1200 configuré avec un 68030 à 50 MHz, 16 Mo de mémoire, un disque dur, un lecteur de CD, une carte graphique, le tout dans une tour avec AmigaOS 3.1 et des divers logiciels dont le Magic Pack. Son prix est de 1375,95 $. L'autre configuration, l'Odyssey, n'a pas de carte graphique mais est scindée en deux versions : 68030 (1199,95 $) ou 68060 (1399,95 $).

Randomize fournit également des "Genesis Flyer", qui sont des A1200 préconfigurés compatibles avec le Video Toaster Flyer, et pourvus de ports Zorro II et de 68060. Prix : 2449,95 $. La version complète de ce système, avec Video Toaster, Flyer, trois disques durs de grandes capacités coûte quelque 7999,95 $.


- Habillez-vous Amiga

AmigaWares, la branche dédiée aux vêtements de la société Randomize, annonce que ses produits seront dorénavant disponibles également en Europe. C'est RBM Digitaltechnik qui s'en occupe. Rappelons qu'AmigaWares distribue des casquettes, T-shirts, polos, etc. frappés du logo Amiga (ils ont une licence officielle).


- Amiga Forever en ligne

L'éditeur italien Cloanto propose, depuis le 13 décembre 1998, une version achetable sur Internet de sa suite d'émulation Amiga Forever. Pour rendre cela possible, Cloanto a conclu un partenariat avec Digital River, le leader mondial en matière de transactions sécurisées sur Internet. Cette version en ligne coûte 19,99 $. Pour rappel, Amiga Forever inclut l'essentiel pour émuler un Amiga sur d'autres plates-formes, et ce, légalement. Les Workbench et ROM 1.3 et 3.0 sont intégrés, tout comme la dernière version en date d'Amiga Explorer, le logiciel de mise en réseau Amiga/PC de Cloanto [www.cloanto.com/amiga/forever/online.html].


- Des nouvelles sur le projet de mise à jour du CDTV

Le 15 décembre, l'AMIGA (Amiga of Minnesota Interest Groups Alliance) a annoncé que son projet pour mettre à jour le CDTV était en bonne voie. Les tests ont montré que les nouvelles PROM font correctement tourner AmigaOS 3.1 et que le lecteur de CD fonctionne également. La ROM 3.1 est la même que celle pour A500/A2000 et les deux PROM pour le CDTV sont uniquement disponibles auprès d'AMIGA, sous licence d'Amiga International. Il y aura bientôt d'autres tests mais il semble que le CDTV équipé de ces nouvelles PROM doit s'amorcer via la disquette Workbench 3.1. Les précommandes sont possibles, les prix sont de 23 $ pour les PROM et de 30 $ pour la ROM 3.1 avec les PROM. Contact : Ben Deemer, thedoctor@wavetech.net.


- Protégez-vous avec un Amiga

La société IDD annonce le lancement d'IDD Port Monitor, un logiciel spécialisé dans la détection. Vous pouvez donc surveiller les portes, fenêtres ou autres, de votre maison/appartement depuis votre Amiga. Le logiciel tourne en tâche de fond et est compatible avec tout Amiga avec système 1.3, 2.x et 3.x. Vous pouvez être alarmé par un son, ou bien la voix de l'Amiga, enregistrer les événements sur disque, les imprimer, composer un numéro de téléphone via un modem, exécuter une commande ARexx, etc. Prix : 34,95 $ [www.pobox.com/~idd/].


- NewsRog 1.4b

NewsRog, le lecteur de nouvelles Usenet créé par ShadowWorks, passe en version 1.4b. Les auteurs annoncent quelque 160 changements depuis la version 1.0. Parmi celles-ci, on dénote huit types de greffons, l'authentification NNTP, un système de gestion des FAQ de nouvelles Usenet, une recherche dynamique via de multiples corps de message, un meilleur système de téléchargement par lot, etc. Ce logiciel est achetable via Questar Productions [www.questarproductions.com/NRorder.html].


- Un site extrême

Si vous êtes fans de 3D sur Amiga et plus particulièrement de jeux 3D, alors le site Amiga Extreme va vous intéresser. Il propose des informations sur le matériel 3D de l'Amiga, des tests de jeux 3D, de l'actualité, des captures d'écran, des fichiers à télécharger et d'autres joyeusetés.


- MUIbase

Stephen Gutmann a réalisé la version 1.0 de MUIbase, son logiciel de gestion de bases de données. MUIbase est le successeur d'AmigaBase dont les utilisateurs enregistrés peuvent jouir d'une mise à jour gratuite vers MUIbase, qui est shareware [www.amigaworld.com/support/muibase/].


- Vulcan arrête les développements sur Amiga

L'éditeur anglais de jeux Amiga, Vulcan Software, a annoncé début novembre qu'il arrêtait ses développements sur Amiga. Le marché est devenu trop petit et l'éditeur va se consacrer à la plate-forme Windows. L'annonce a eu lieu lors du cinquième anniversaire de la société. Super anniversaire ! Son dernier titre sera la compilation Vulcanology [www.vulcan.co.uk/diary/diastat4.htm].

World Foundry, l'équipe qui prépare le jeu de stratégie spatiale Explorer 2260, a par la suite indiqué qu'elle cherche un nouvel éditeur pour son jeu.

En outre, vu les faibles ventes de Genetic Species, Vulcan et Marble Eyes ont décidé d'arrêter le développement des extensions prévues pour ce jeu. Mais début décembre, Marble Eyes annonçait rechercher un programmateur pour implémenter le jeu en réseau. Alors, développement gelé ou non ? [www.marble-eyes.dk/news.html].


- Traducteur pour Internet

Le Brésilien Cristian Robert Gallas a mis au point un traducteur automatique pour divers logiciels Amiga. Son nom est FTrans (pour "Freedom Translator") et il fonctionne sur AWeb, YAM, IBrowse, Wordworth, Final Writer, DOpus 4 et 5. Il peut traduire les langues suivantes : anglais, allemand, italien, portugais et français [Aminet].


- Mises à jour de Foundation

Les mises à jour du jeu de stratégie Foundation pleuvent depuis quelques mois. Celle numérotée "20" est arrivée début novembre. Paul Burkey, son auteur, a corrigé quelques bogues et a ajouté de nouvelles options (meilleure intelligence artificielle, lecture plus fluide de l'introduction, etc.). Paul Burkey a aussi fait le point sur les futurs développements : le mode deux joueurs simultanés est toujours prévu, tout comme la possibilité d'y jouer en réseau via TCP/IP [www.sneech.demon.co.uk/FoundSupport.html].


- Une pile TCP/IP en Floride

La version 3.2 de la pile TCP/IP Miami est disponible. Mais Holger Kruse est en passe de sortir prochainement Miami Deluxe, une version revue et corrigée de cette pile. Le développement se poursuit et Miami Deluxe est actuellement en version bêta (0.9a) [www.nordicglobal.com/Miami.html].


- Ariadne II

Annoncée depuis quelques mois, la nouvelle carte réseau Ariadne II est à présent prête. Village Tronic a montré une carte prototype sur son site. La disponibilité publique ne devrait donc pas être trop lointaine.


- CyberGL en version bêta

Une préversion de CyberGL a été mise en ligne sur le site de VGR. CyberGL est une implémentation d'OpenGL, le gestionnaire de cartes graphiques 3D. Cette version est à priori plus rapide [www.vgr.com/cybergl/].


- BVisionPPC, enfin !

Après des délais toujours repoussés par Phase 5, les cartes graphiques 2D/3D BVisionPPC de Phase 5 sont enfin disponibles. Ces cartes sont pourvues de 8 Mo de mémoire (au lieu des 4 Mo originellement annoncés). Phase 5 a également sorti un correctif pour régler les problèmes éventuels de cette carte graphique avec les BlizzardPPC [www.phase5.de].


- AudioStream

La jeune équipe tchèque d'Immortal Systems prépare une nouvelle application audio pour Amiga : AudioStream. Selon ses auteurs, AudioStream est un "logiciel d'édition audio et musical d'un nouveau genre". Plus d'information sur immortal-sys.ml.org/~amiga/adst.htm.


- Nouvelle souris Amiga

Amiga International propose depuis le 20 novembre une nouvelle souris officielle pour Amiga. Elle est haute résolution, AutoConfig et dispose du logo Amiga. Elle est disponible chez tous les revendeurs Amiga [www.amiga.de/gb/Produkte/mouse.html].


- BGUI et DICE ne sont pas finis

Le développement de BGUI (BOOPSI GUI, une bibliothèque logicielle) a été repris en main par Manuel Lemos en début d'année 1998. Un petit groupe s'est formé autour de lui et a commencé à travailler dessus : corrections de bogues et ajout de nouvelles fonctions. Une liste de diffusion a été créée tout comme une base de données de bogues. Toute personne intéressée pour aider au futur développement de BGUI peut se rendre sur www.bgui.e-na.net.

Même chose pour le compilateur C DICE, dont son code source avait été rendu publique en 1997 par Matt Dillon. Son développement a repris grâce à Richard Drummond [www.drummond.u-net.com/].


- Delfina 1200

La Delfina 1200 est une carte son pour Amiga 1200 conçue par les finlandais de Petsoff. Il s'agit de la version A1200 de la Delfina commercialisée en 1996. Elle propose le même DSP (à 37 ou 73,7 MHz, avec un bus 24 bits) et la même quantité de mémoire (96 ko) que son aînée. Côté entrées/sorties, elle a une entrée CD et RCA stéréo, une sortie stéréo, le tout en Full-Duplex. La carte gère AHI [www.sci.fi/~petsoff/].


- Multiprocesseur sur Amiga ?

Selon le site de l'ICOA, un système multiprocesseur est en cours de développement pour Amiga. Son nom est Impulse et est conjointement développé par IAT Manufacturing et Alternate Approach. Ce dernier est en train de mettre au point un mini système d'exploitation qui devrait s'intégrer de manière transparente à AmigaOS afin de lui permettre de gérer plusieurs processeurs. IAT Manufacturing, de son côté, développe une carte à base de ColdFire pour ce projet.


- Z en route pour l'Amiga

La société Clickboom a confirmé qu'elle allait porter Z sur Amiga. Il s'agit d'un jeu de stratégie temps réel créé par les Bitmap Brothers sur PC [www.clickboom.com/].


- ACT en colère contre Amiga Inc.

La firme allemande ACT, qui développe différents produits audio pour Amiga, a rédigé une lettre dénonçant Amiga Inc. et sa pauvre stratégie en matière de développements pour Amiga Classic. Selon Marc Albrecht, directeur de la société, Amiga Inc. ne semble pas intéressé par l'Amiga Classic et est insensible aux réels besoins des professionnels de l'Amiga. Cette lettre est une réponse aux annonces d'Amiga Inc. au salon Computer 98 de Cologne. Rien de concret n'a été montré par Amiga Inc. (le partenariat avec QNX n'est pas quelque chose de concret d'après Marc Albrecht) et les deux ans de délai pour le nouvel Amiga est suicidaire. ACT se voit donc obligé d'annuler quatre de ses logiciels en cours de développement ainsi que deux projets matériels (notamment Festiva).


- Pas d'Opera sur Amiga

Malheureusement, le salon de Cologne n'a pas insufflé le renouveau attendu pour le marché de l'Amiga Classic. Ramjam Consultants, qui s'occupait du développement du navigateur Opera sur Amiga, a donc décidé de cesser son travail. Cependant, Opera Software souhaite toujours voir une version Amiga de son logiciel : il recherche des programmeurs talentueux pour finaliser cette tâche [www.ramjam.u-net.com/].


- THX se renomme

THX Sound System, l'éditeur audio conçu par Abyss n'existe plus. Cela est dû à un conflit sur la propriété du nom "THX" (appartenant à Lucasfilm). Le site Web a également été fermé. Mais bonne nouvelle, le logiciel est de retour sous le nom d'AHX et son site Web est maintenant accessible à l'adresse abyss.moving-people.net/ahx/.


- Stricq 0.1155

Le client ICQ Stricq arrive en version 0.1155. La gestion des transferts de fichiers est enfin implémentée [www.momo2000.com/~mclaughd/].


- Siamese System prépare une set-top box

La société anglaise Siamese System prépare une set-top box nommée TVNC. Cette machine sera gérée par Linux et aura une interface KDE. Avec ce produit, Siamese System signe également l'arrêt de ses activités sur Amiga. Le projet Alpha (portage d'AmigaOS sur processeur Alpha) lancé en début d'année est donc annulé. Ce n'est pas une surprise vu la stratégie d'Amiga Inc. quant à AmigaOS [www.siamese.co.uk/index2.html].


- REBOL 1.0.3

La version 1.0.3 de REBOL est disponible. Les nouveautés de ce langage de programmation portent sur la gestion des proxys, quelques améliorations et la gestion des plates-formes HP/UX et AIX. Une version Amiga est également disponible [www.rebol.com/].


- MUI tumultueux

Les classes MUI externes sont de plus en plus nombreuses. Pour s'y retrouver, un utilisateur danois a réalisé une page les regroupant toutes. La page s'appelle "TUMULT" (The unofficial MUI custom class list) et est localisée à l'adresse www.amiga.dk/tumult/.


- Le site de Clickboom piraté

Un groupe de pirates informatiques, se dénommant "Royal British Screwups", a piraté le site Web de l'éditeur canadien Clickboom le 9 décembre 1998. Ils ont changé les permissions, effacer les fichiers et publier des messages et des images obscènes. Le site a ensuite été fermé pendant deux jours et, au 12 décembre, tout semble de nouveau fonctionnel.


- Prelude 1200 disponible

La carte audio 16 bits Prelude 1200 est disponible. Créée par la société allemande ACT, elle s'enfiche sur le port horloge des A1200. Ses caractéristiques sont quasiment similaires à la Prelude, carte pour Zorro II sortie l'an dernier. La puce audio est le Sound Codec 4231 A de Crystal Semiconductor, la fréquence va de 5510 à 64000 Hz, les (dé)compressions ALaw, uLaw et ADPCM sont gérées, elle est Full-Duplex 16 bits, dispose de deux tampons FIFO, une entrée mini-Jack "line", deux sorties "line", une entrée microphone, etc. [www.act-net.com/].


- AHI en route vers le PowerPC

Martin Blom a reçu 106 précommandes pour le développement d'une version PowerPC d'AHI, son gestionnaire audio pour Amiga. Il a donc commandé une carte PowerPC et se mettra au travail dès réception [www.lysator.liu.se/~lcs/ahi.html].


- akJFIF natif WarpOS

Le datatype akJFIF permettant d'afficher des images au format JPEG a été mis à jour en version 44.9. Cet opus est natif AmigaOS 68k mais aussi WarpOS. Cela donne un sacré coup d'accélérateur à tous les logiciels utilisants ce datatype [home.t-online.de/home/Andreas_Kleinert/].


- WHDLoad et JST

WHDLoad et JST sont deux systèmes permettant de lancer, depuis le disque dur, des jeux et démos conçus originellement sur disquette(s). La version 8.1 de WHDLoad a été publiée en décembre, tout comme la 1.2a de JST.


- Screens

Screens est un nouveau projet de système d'exploitation pour Amiga équipé de carte PowerPC. Il est en phase de développement et est l'oeuvre de deux programmeurs sponsorisés par les revendeurs suédois Mematex Computer Sweden AB et de Syscom Data & Spel. Le système sera natif à la fois 68k et PowerPC. Cet OS est destiné aux Amiga haut de gamme (68040/68060 avec PowerPC) utilisant le noyau WarpUP. Il nécessitera 10 Mo de mémoire, une carte graphique 4 Mo (avec CyberGraphX 3 ou supérieur), le Kickstart 3.1, 20 Mo de place sur le disque dur et une carte son (avec AHI).

Screens tournera donc par-dessus AmigaOS mais proposera un nouveau système d'interface graphique (Intuition ne sera utilisé que pour l'ouverture des écrans), un nouveau système de scripts type ARexx, des noms longs (255 caractères), un curseur de souris de n'importe quelle taille et en 16/24 bits, etc. C'est le deuxième projet de système d'exploitation Amiga lancé cette année, après TzimmOS. Mais ce dernier n'a que très peu avancé depuis son lancement en avril dernier [www.mematex.se/amiga/screens/index.html].


- BlackIRC

BlackIRC est un nouveau client IRC (Internet Relay Chat) pour Amiga. Il est gratuit et conçu par Felix Schwarz de la société Innovative. La version actuelle est la 0.9 [innovative.in-tec.de/].


- ADescent Warp3D

Le premier jeu utilisant Warp3D a été publié le 20 décembre, soit deux jours seulement après l'arrivée de la première version de Warp3D. Ce jeu est Descent, dont son portage pour Amiga ADescent gère les fonctions 3D de la puce Virge des CyberVision64/3D. L'auteur du portage est Thomas Frieden et il existe en version 68040 et 68060 [www.informatik.uni-trier.de/CIP/tfrieden/index.html].

Un autre jeu, Enforce, qui est toujours en développement, gère maintenant aussi Warp3D. La démo nécessite un 68040, 16 Mo de mémoire et une carte graphique 3D.


- Sur la piste de Genetic Species

Les pistes audio CDDA du jeu Genetic Species sont librement téléchargeables. Il y en a sept plus une piste bonus [www.marble-eyes.dk].


- Tableau pour tablette

Haage & Partner a publié de nouveaux pilotes (nommés "Tableau") pour les tablettes graphiques Intuos de Wacom. Tableau est compatible avec Art Effect, DrawStudio, ImageFX, Personal Paint 7.0, Photogenics et TVPaint, notamment [www.haage-partner.com].


- iProbe, nouveau projet de navigateur Internet

Allan Odgaard est déçu des actuels navigateurs Internet sur Amiga. Il s'est donc lancé, depuis août 1998, dans un projet visant à en développer un de zéro. Une petite mise à jour de son site a été effectuée en décembre mais toujours aucune archive ne peut être téléchargée. Une démo devrait arriver un février 1999. iProbe sera en MUI et le coeur du logiciel sera basé sur la classe MUI HTMLview.mcc. Allan Odgaard ne dit pas non à une éventuelle aide concernant les bêta-tests [www.diku.dk/students/duff/IProbe.html].


- AmigaAMP 2.3

La version 2.3 d'AmigaAMP a été publiée le 26 décembre 1998. Cette nouvelle mouture de ce lecteur audio propose une version 68k du greffon "Spectrum Analyser", un système de greffon pour la visualisation et la gestion de l'accélération matérielle (via MPEGit). AmigaAMP est compatible 68k et PowerPC/PowerUP [amigaamp.amiga-software.com/].


- Un nouveau magazine se prépare

Selon l'éditeur anglais Blittersoft, un nouveau magazine commercial Amiga se prépare. Son nom est déjà connu : AmigActive. Il sera disponible en kiosque et sur abonnement et sera en anglais. Son premier numéro devrait être publié en 1999 [www.btinternet.co.uk/~pppsales/amiga.html].


- Wasted Dreams devient Distant Space

Le jeu d'aventure/action Wasted Dreams a été renommé en "Distant Space". La raison de ce changement est la banqueroute de la société derrière sa conception (Digital FX). Le projet, toujours en cours de développement, est maintenant entre les mains de Digital Dreams. Vulcan, qui doit éditer le jeu, est toujours partant pour ce projet malgré son annonce précédente de quitter le monde Amiga. La nouvelle date de disponibilité est janvier 1999 [www.dd-ent.com/nj_dde.html].


- Nouvelles CyberVisionPPC

Le construscteur Phase 5 annonce avoir fabriqué un nouveau lot de cartes graphiques CyberVisionPPC. Celles-ci utilisent un type différent de SGRAM (9832 A USA MT 41LC256K32D4 LG à 10 microns, et non plus la SGRAM Fujitsu). Ces nouvelles cartes ne fonctionnent qu'avec les pilotes fournis avec, et pas avec ceux disponibles avant (CyberGraphX version 3 r70a). Selon Phase 5, la version 4 du pilote devrait savoir gérer les deux versions de cartes [www.vgr.com/].


- Carte accélératrice Taifun

DCE, société allemande spécialisée dans la fabrication de matériel, a commercialisé Taifun, une carte accélératrice 68030 pour A1200. Elle offre un 68030 à 40 MHz, un 68882 à 40 MHz (optionnel), 8 Mo de mémoire, un emplacement mémoire SIMM 72 broches (jusqu'à 64 Mo, d'où un total possible de 72 Mo) et d'un contrôleur SCSI 2. La carte est vendue sous le nom de "Typhoon" au Royaume-Uni. Une version sans SCSI et sans mémoire est aussi disponible, elle se nomme "Taifun Lite" [www.dcecom.de/].


- Twister 1200

Kato Development présente une nouvelle carte série pour A1200 : la Twister 1200. C'est une carte série rapide (jusqu'à 460 800 bps) qui se connecte sur le port horloge de l'A1200. Elle a deux mémoires tampons FIFO de 32 octets et est adaptable avec la carte son Melody 1200 [users.informatik.fh-hamburg.de/~plewka_j/kato/].


- Nouvelle version de FFS

Amiga International propose depuis le 10 novembre 1998 une nouvelle version du système de fichiers FFS, la 44.20. Attention, celle-ci est encore en version bêta. En outre, le SCSI-IDE 43.24 est également disponible [www.amiga.de/files/index.html].


- Les jeux commercialisés de la période novembre/décembre 1998
  • Abduction, jeu d'aventure publié par Islona.
  • Blockhead 2, jeu de réflexion publié par Epic Marketing.
  • Eat The Whistle, jeu de sport (football) édité par Epic Marketing.
  • Mad Locs, jeu de réflexion commercialisé par Verkosoft.
  • Marblelous 2, jeu de réflexion commercialisé par APC&TCP.
  • Olofight, jeu de combat publié par The Real Ologram.
  • Samba World Cup, jeu de sport (football) édité par Sayonara.
  • SeaSide, jeu de gestion économique édité par APC&TCP.
  • Talmino, jeu de réflexion commercialisé par Logistic Dreams.
  • Talmino 2, jeu de réflexion commercialisé par Logistic Dreams.
  • Turbo Racer 3D, jeu de course édité par V.A.K. Entertainment.
  • Wet: The Sexy Empire, jeu de gestion économique édité par New Generation Software.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 09/10 1998] / [Période suivante : 01/02 1999]