Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 16 novembre 2019 - 23:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de septembre/octobre 2019
(Rubrique écrite par David Brunet - octobre 2019)


- Les informations de l'Amiga34

Le salon Amiga34 s'est déroulé les 12 et 13 octobre 2019 à Neuss, en Allemagne. Il y avait pas mal de choses à voir dont les deux plus grandes furent MorphOS sur processeur AMD64 et la sortie officielle de la Vampire V4 autonome. Pas moins de 800 personnes ont assisté à ce rassemblement.

Vampire
  • La Vampire V4 autonome était en démonstration [photo]. SysInfo indique une puissance de 153 MIPS, soit huit fois celle d'un Amiga 4000/040 à 25 MHz.
  • La Vampire V4 autonome était en vente [photo]. Il n'y avait que 32 exemplaires de disponibles, qui ont été vendus en à peine une heure (23 pour le public, 9 réservés aux bêta-testeurs).
  • A noter que pour décrire la Vampire V4, l'équipe Apollo ne parle pas de "nouvel Amiga" mais de "nouvel ordinateur compatible Amiga".
  • Dave Haynie, ingénieur Commodore-Amiga, a fait un petit tour sur le stand de l'équipe Apollo [photo]
  • L'équipe Apollo a reçu la récompense "Community Award" lors du salon [photo 1 et photo 2].
MorphOS
  • L'équipe de développement a surpris son monde en montrant MorphOS NG sur Ryzen 5 3600, un processeur 64 bits compatible x86. La carte mère est une MSI-B450M-Mortar-Titanium [photo, vidéo].
  • Une bonne partie du travail de portage sur AMD64 a été réalisée par Mark Olsen qui avait déjà annoncé en 2015 qu'il travaillait sur ce genre de projet depuis plusieurs années, de façon intermittente [Morph.zone].
  • Mark Olsen n'a pas pu venir avec sa machine de développement AMD64 mais a pu acheter une nouvelle machine et y porter rapidement MorphOS pour le salon. L'affichage du bureau Ambient n'a d'ailleurs pu être réalisé que durant le salon.
  • La machine démarre assez lentement, ceci est dû à la présence de code de débogage et au BIOS AMD64 relativement lent. En outre, le fichier de démarrage boot.img était amorcé depuis le réseau.
  • Ce MorphOS NG partage d'ailleurs actuellement toutes les limitations du MorphOS actuel (protection mémoire inexistante, limite de 1,7 Go de mémoire, etc.).
  • A l'heure actuelle, Mark Olsen indique que MorphOS sur AMD64 est surtout une démonstration de quelques composants d'un futur MorphOS NG. C'est une base de travail.
  • Il y a par exemple un nouveau noyau, écrit par lui-même et qui n'est plus Quark qui a été abandonné car il ne repondait plus aux besoins des fondations de MorphOS NG.
  • Ce nouveau noyau existe aussi en version PowerPC 32 et 64 bits. MorphOS NG fut d'ailleurs débuté sur PowerPC et a même été porté sur AmigaOne X5000.
  • On trouve aussi une émulation PowerPC (propriétaire et en deux variantes : statique et JIT), qui assure une compatibilité avec les logiciels/pilotes actuels, et un émulateur 68k (toujours la même que sur MorphOS : l'émulation 68k statique ainsi que Trance). Mais l'émulation PowerPC n'existe que comme outil de développement pour faire avancer MorphOS NG, on ne sait pas si elle sera incluse avec ce nouveau système.
  • Pour l'anecdote, MorphOS NG émule MorphOS PowerPC à une vitesse intermédiaire entre un PowerPC G4 et un G5.
  • MorphOS NG ne sera pas totalement compatible au niveau de l'API avec la version actuelle, ceci afin de s'affranchir des limites des anciennes API Amiga.
  • Si MorphOS NG sortait mais n'était pas du tout compatible avec les applications PowerPC actuelles, un émulateur genre Classic sur Mac OS X ou une machine virtuelle seraient peut-être envisagés.
  • MorphOS NG est un système totalement réécrit de zéro et l'idée est d'avoir un système 100% natif AMD64, différent du MorphOS que l'on connaît actuellement.
  • Le travail sur MorphOS NG prendra des années et, quand (si) il apparaîtra, la branche actuelle de MorphOS PowerPC pourrait, ou pas, être abandonnée, l'avenir nous le dira.
  • Le travail d'adaptation des sources en vue de migrer sur une autre plate-forme est préparée par l'équipe MorphOS depuis des années.
  • Ben Hermans de Hyperion semble circonspect à l'idée d'un MorphOS NG :-) [photo].
  • Par ailleurs, on a pu voir MorphOS 3.13 sur un Amiga 4000 PowerPC : CyberStormPPC à 420 MHz, 128 Mo de mémoire, bus G-Rex 4000D, carte graphique Voodoo3, carte réseau X-Surf. Cette version n'est pas publique et ne sera pas commercialisée [photo].
  • L'équipe MorphOS dispose aussi d'une version de QEMU (machine virtuelle) tournant un peu plus vite que celle disponible publiquement. On ne sait pas si cette version sortira car l'intérêt d'un tel logiciel reste faible pour une utilisation quotidienne.
  • Nicolas Sallin, développeur MorphOS, a d'ailleurs raconté qu'Oliver Roberts, le développeur principal d'IBrowse, lançait MorphOS sur QEMU pour déboguer son logiciel car il ne possédait pas de machine MorphOS.
AmigaOS 3.2
  • Une nouvelle version du système d'exploitation AmigaOS pour processeurs 68k a été annoncée. Il s'agit d'AmigaOS 3.2 créé et prochainement distribué par Hyperion.
  • Un nouveau module de ROM, nommé system-startup par ses développeurs, sera présent dans AmigaOS 3.2. Cela permettra de faciliter la mise à jour de la ROM. En gros, la commande LoadModule chargera les composants depuis le disque au lieu de la ROM.
  • Le nouvel input.device saura mieux gérer toutes les solutions USB connectées à l'Amiga.
Mike Battilana
  • Mike Battilana, patron de Cloanto et d'Amiga Inc., a fait un discours dans lequel il a rappelé ses efforts en vue de réunir les acquis de Commodore sous une même entité.
  • Il a suggéré l'idée, une nouvelle fois, d'une fondation comme forme juridique possible pour une nouvelle société mère "Amiga".
  • Il a aussi rappelé son souhait de publier les codes sources des logiciels développés par Commodore.
  • Mike Battilana pourrait fournir gratuitement des licences aux développeurs.
  • Il a acquis deux fois le domaine "www.amiga.com" : une fois lors de l'acquisition d'Amiga Inc. et une autre fois auprès de Vince Pfeifer.
  • Il n'est pas offensé par l'existence d'AmigaOS 3.1.4 de Hyperion, mais il aurait préféré que cette nouvelle version sorte après le procès.
  • Concernant le procès avec Hyperion, il souhaite parvenir à un accord et il s'entretient quotidiennement avec Timothy de Groote, le PDG de cette société, et le rencontre tous les mois.
  • Mike Battilana, avec son rachat d'Amiga Inc./Commodore, dispose de nombreuses archives internes et électroniques au niveau des documentations et des communications de Commodore. Mais il y a un certain nombre de documents liés à la vie privée et il serait difficile de les rendre disponibles. Peut-être que l'archive pourrait être publiée en partie.
Tabor et AmigaOne X5000/40
  • Trevor Dickinson, le directeur d'A-EON Technology, a annoncé la version Early Adopter Edition de l'AmigaOne 1222, qui est basée sur la carte mère Tabor II, une nouvelle révision [photo].
  • Le prix de la Tabor II (carte seule) avec AmigaOS 4.1 version Early Adopter est fixé à 400 euros.
  • Les personnes intéressées par l'offre Early Adopter auront accès aux nouveaux pilotes et fichiers système. Le nombre de cartes est limité et les précommandes seront bientôt possibles sur le site d'A-EON Technology.
  • L'AmigaOne X5000/40, un AmigaOne sur processeur PowerPC P5040 n'est pas encore disponible mais a été présenté [photo].
Autres matériels
  • ACube Systems a présenté un projet d'ordinateur portable à base de PowerPC (celui de Power Progress Community), avec l'intention d'y porter AmigaOS 4.
  • Les gens du collectif www.a1k.org ont montré leur A2K Black&White Edition 2.0, un Amiga 2000 personnalisé, avec boîtier noir et blanc et plateau supérieur transparent du plus bel effet [photo].
  • Encore chez www.a1k.org, un Amiga AA3000+ fut montré dans un boîtier Plexiglas moderne noir et transparent. L'AA3000+ est une recréation réalisée par le bidouilleur finlandais Hese du prototype AA3000 de Commodore. On lui avait ajouté un processeur 68060/50 MHz, un bus PCI Prometheus, une carte USB Algor, une carte réseau Norway et une carte mémoire BigRAM 256 Mo [photo].
  • Toujours chez www.a1k.org, un Amiga 1000 très gonflé a été dédicacé par Dave Haynie [photo].
  • Chez Retropulsiv, on présentait un prototype d'Akiko 32, une machine au format miniITX avec 68EC020, AGA, IDE, puce Akiko, 8 Mo de mémoire Fast et compagnie. Terminé à 80 % [photo 1, photo 2].
  • Sur le stand du Belgian Amiga Club, on pouvait admirer l'A1200+, une nouvelle carte mère améliorée d'Amiga 1200, toujours en phase de prototype [photo].
  • Quelques cartes Amy-ITX furent montrées, une carte mère au format ITX et compatible Amiga 68k [photo].
  • Kryoflux, le contrôleur de lecteur de disquette sur USB, était présent [photo].
  • MNT Researh GmbH présentait sa carte graphique ZZ9000 pour Amiga 2000/3000/4000 [photo].
  • Grâce à la carte A314, vous pouvez utiliser un Raspberry Pi en tant que coprocesseur sur un Amiga 500 [photo].
  • La société polonaise Iris Labs propose depuis le mois de mai 2019 une nouvelle carte accélératrice pour Amiga 500 et 1000 : la Classic 520 [photo].
  • La société CS-Lab montrait ses nouvelles cartes accélératrices 68060 et multifonctions (RTG, ARM, USB, Wi-Fi, mémoire DDR3, MicroSD) dont la WARP1260 pour Amiga 1200 et la WARP560 pour Amiga 500. Prix : 499 euros sans le 68060 [photo 1 et photo 2].
  • Amiga 500 Plus Project Red est un projet de Christian Euler et Matthias Heinrichs visant à répliquer la carte mère de l'Amiga 500 Plus Rev 8A. Un exemplaire fonctionnel fut présenté [photo].
  • Philippe Lang et son équipe d'A1200.net ont révélé leur prochain projet : un nouveau clavier pour remplacer ceux des Amiga 500, 1200, 2000, 3000 et 4000. C'est un clavier mécanique robuste, compatible USB et qui fonctionne aussi avec la Vampire V4 autonome.
Autres informations
  • Amiga.net.pl vendait ses ouvrages sur MorphOS comme le récent MorphOS - Volume Two.
  • Enrico Vidale d'ACube Systems vendait le jeu d'aventure The Secret Of Middle City [photo].
  • David Pleasance, ancien directeur de Commodore UK, vendait son livre Commodore: The Inside Story. A côté de lui, Steven Fletcher, faisait la promotion d'Amiga 2020, un nouveau documentaire sur... l'Amiga [photo].
  • Michael Parent de BitBeamCannon a fait une conférence sur ses projets de jeux dont DaemonClaw.
  • Michael Borrmann a présenté Inviyya, son jeu de tir actuellement en développement mais qui est très avancé.
  • Erik Hogan a présenté une nouvelle version du jeu de rôle Tales Of Gorluth refaite avec son moteur de jeu Scorpion Engine.
  • Quelques vieilles gloires du jeu Amiga furent également de la partie et ont animé des conférences comme Dan Scott (programmeur chez Core Design), Kevin Toms (Football Manager), Mike Clarke (musicien chez Psygnosis), Teut Weidermann (graphiste chez Rainbow Arts), Bernd Lehahn (directeur d'Ego Soft) et Andrew Clitheroe (programmeur chez Team 17).
  • Deux conférences sur la scène démo furent également proposées. Elles furent animées par les groupe Haujobb, Reality, The Deadliners et Siegfried Kärcher (de Force Inc./MillePlateaux).
  • Uné réunion privée s'est tenue entre Timothy De Groote (Hyperion), Stephen Jones (Checkmate), Dave Haynie (ex-Commodore Amiga), David Pleasance (ex-Commodore UK), Trevor Dickinson (A-EON Technology) et Jens Schönfeld (Individual Computers). Apparemment, Mike Battilana de Cloanto n'était pas convié [photo].
  • L'auteur de Reshoot R, Richard Löwenstein a repris le développement de Proxima 3: Red Dwarf Star, un jeu de tir pour Amiga AGA qui s'annonce magnifique. Le nom a changé et est maintenant Reshoot Proxima III et est prévu pour 2020. Trois personnes vont épauler Richard Löwenstein : Kevin Saunders,  Bernd Hoffmann et Jochen Feldkötter.
  • Hyperion a présenté une version bêta du traitement de texte Libre Office 5 sur AmigaOS 4, porté Hans-Jörg Frieden. C'est un long projet et il y a encore des problèmes.
  • Une équipe de la chaîne de télévision allemande ZDF était présente et a réalisé un reportage [vidéo].

- Lancement officiel de la Vampire V4

L'équipe Apollo a annoncé le 24 septembre 2019 la commercialisation de la Vampire V4 autonome, un nouvel ordinateur compatible Amiga (photo boîtier/clavier/souris, photo du circuit imprimé). La date officielle de lancement a été fixée au 12 octobre 2019 lors du rassemblement Amiga34 à Neuss en Allemagne (voir brève précédente). Le prix proposé lors de l'Amiga34 fut de 549 euros (avec souris, clavier, adaptateur CF, carte CF de 32 Go et USB Blaster). Les lots suivants seront vendus directement par les revendeurs qui proposeront leurs propres accessoires supplémentaires.

Les spécifications de la Vampire V4 autonome :
  • Coeur Apollo 68080 avec jeu de composants graphiques SAGA.
  • Kickstart AROS fourni en flashROM.
  • Possibilité de double Kickstart en flashROM.
  • FPGA Altera Cyclone V A5 (77k LE, technologie 28 nm).
  • 11,5 Mo de mémoire Chip.
  • 512 Mo de mémoire Fast DDR3 (jusqu'à 1 Go/s de débit).
  • FastIDE avec un connecteur 44 broches 2,5 pouces.
  • Sortie vidéo numérique HDMI 720p à 60 Hz.
  • Stockage en MicroSD.
  • Deux ports USB.
  • Un port Ethernet.
  • Deux ports DB9.
  • Port JTAG.
  • Ports d'extension (par exemple pour un module Wi-Fi).
  • Boîtier en aluminium.
  • Alimentation MiniUSB.
  • Conforme aux normes CE, WEEE et RoHS.
Quelques informations supplémentaires ont été données par l'équipe Apollo :
  • Le pilote RTG peut afficher du 1920x1080 en 32 bits (photo).
  • Il n'y a qu'un port IDE au lieu de deux car il n'y a que du 5V sur la Vampire 4 et pas de 12V. Ce port aurait donc été employé avec une alimentation externe fournissant du 12V, et il y aurait eu un risque de griller la carte, sans compter que ce port ajoutait de la complexité à la production.
  • Pour la gestion de l'Ethernet, le pilote est en cours d'écriture.
  • Pour l'USB, la gestion de certains périphériques d'entrée comme les souris et claviers est effective. La gestion d'autres matériels n'est pas du tout assurée (voir cette liste de compatibilité).
  • De nombreux jeux et démos OCS/AGA fonctionnent parfaitement, mais la compatibilité n'est pas à 100%.
  • L'amorce est possible depuis l'IDE et la carte CF. La carte microSD est utile pour l'échange de données, et pas encore pour l'amorce (fonction qui est dans la feuille de route de l'équipe Apollo).

- Disponibilité de MorphOS 3.12

L'équipe de développement de MorphOS a annoncé le 2 octobre 2019 la disponibilité de MorphOS 3.12. En plus des habituelles corrections de bogues, on trouve dans cette nouvelle mouture les avancées suivantes :
  • Une nouvelle capacité de double écran pour différents ordinateurs portables PowerBook G4 et PowerMac G5.
  • Meilleure gestion énergétique et diminution du bruit émis par les ventilateurs.
  • Intégration de la pile FireWire Helios, avec gestion des disques durs, caméras et lecteurs optiques.
  • Prise en charge de centaines d'imprimantes et de scanners modernes supplémentaires.
  • Le navigateur Internet Odyssey passe en version 1.26 avec notamment une refonte de son interface graphique, et l'utilisation de composants plus modernes pour la gestion des connexions et le cryptage.
  • La vérification orthographique a été réécrite et fait son apparition dans MUI et donc toutes les applications qui l'utilisent. La vérification orthographique se base sur des dictionnaires Hunspell et libvoikko.
  • MUI dispose d'un nouveau moteur de rendu de texte, capable de restituer du texte Unicode. Cette fonctionnalité est actuellement activée dans certaines applications et dans toutes les applications ObjC.
  • Ajout d'une bibliothèque d'exécution (runtime) nommée objfw-rt.library, utilisée pour l'Objective-C.
  • L'environnement de développement intégré Flow Studio a été étendu, avec l'ajout de scripts LUA, la gestion intégrale de Hollywood, la détection de code et des capacités de liste de fonctions pour de nombreux autres langages.
  • Possibilité de désactiver le son de démarrage sur les ordinateurs Macintosh à partir de MorphOS.
MorphOS 3.12 coûte 79 euros (sur Pegasos I/II, Mac mini G4, eMac, Power Mac G4, Power Mac G5, iBook G4, PowerBook G4 et AmigaOne X5000) ou 49 euros (sur Efika 5200B et Sam460ex/cr). La mise à jour est gratuite pour les machines déjà enregistrées [www.morphos-team.net].


- Projet de nouvelle carte d'Amiga 500+

Amiga 500++ est un nouveau projet visant à refaire la carte mère de l'Amiga 500+ (photo 1, photo 2). C'est un projet mené par le gallois Rob Taylor, issu d'un travail de rétro-ingénierie, avec l'aide de Chris JH et d'autres personnes. Ce projet fut inspiré des travaux de John Herthel, déjà auteur des cartes ReAmiga 3000 et ReAmiga 1200. Il ne faut pas le confondre avec l'Amiga 500++ de Michel Van Emst datant de 2010. Apparemment, il n'y a aucune amélioration par rapport à l'A500+ d'origine, à part la couleur violette du circuit imprimé. Les premiers exemplaires ont été envoyés le 16 septembre 2019. Prix : 45 £ hors frais de port [Twitter].


- Indiscrétions sur AmigaOS 3.2

Thomas Richter et Olaf Barthel préparent AmigaOS 3.2, une nouvelle version de la branche 68k du système d'exploitation Amiga, pour le compte de Hyperion. Voici quelques informations sur les choses qui devraient être intégrées dans cette version 3.2 :
  • GadTools s'adapte à présent à la police de caractères choisie par l'utilisateur. Tous les éditeurs de préférences et les autres outils du système profitent ainsi de cette amélioration.
  • Printer Prefs vous permet maintenant de sélectionner/spécifier un périphérique de sortie et son numéro d'unité, qui sont désormais "personnalisés" et ne sont plus limités aux ports série ou parallèle.
  • Workbench Prefs dispose maintenant d'un gadget de texte permettant de personnaliser le titre du Workbench avec diverses variables.
  • Une nouvelle icône système que les applications peuvent appeler et qui iconifie les fenêtres (utilisée par la plupart des outils système, comme la console et tous les éditeurs de préférences).
  • Une nouvelle commande Shell qui liste l'historique des commandes (conservé par le Shell, pas la console).
  • Des classes pour ReAction sont en développement.
  • Ajout de system-startup facilitant la mise à jour de la ROM, la commande LoadModule chargera les composants depuis le disque au lieu de la ROM.
  • La complétion automatique dans le Shell a été ajoutée. Le Shell se souvient des commandes que vous avez tapées.

- Nouveau numéro d'Amiga Joker

Le magazine Amiga Joker fut lancé par Michael Labiner en novembre 1989 et il publia une centaine de numéros avant de mettre la clé sous la porte. Pour célébrer ses 30 ans, son équipe rédactionnelle d'origine a décidé de publier une édition jubilée. Nommée Amiga Joker 1/2019, elle propose 48 pages et coûte 6 euros sur www.amigashop.org. Au programme, quelques articles rétro, des tests de jeux de l'époque, l'entrevue de Michael Labiner et de l'équipe (à propos de faux tests et de l'arrêt du magazine), un article sur les nouveaux jeux Amiga, un autre sur les créateurs de Lionheart, etc.


- SDK GL4ES

Roman Kargin a annoncé le 12 septembre la disponibilité du SDK pour GL4ES pour AmigaOS 4. Rappelons que GL4ES est une bibliothèque de traduction d'OpenGL 2.1/1.5 vers GL ES 2.0/1.1 disponible sur diverses plates-formes et conçue par Sébastien Chevalier. Sur AmigaOS 4, la traduction est faite via la bibliothèque ogles2.library (écrite par Daniel Müßener), qui elle-même fonctionne par-dessus la warp3dnova.library (écrite par Hans de Ruiter). Avec GL4ES, AmigaOS 4 ne dispose pas seulement d'un OpenGL 1.x comme avec MiniGL, mais aussi d'un OpenGL 1.x, OpenGL 2.x et même d'une gestion limitée d'OpenGL 3.x. Il est aussi plus rapide que MiniGL et sans bogue. La version AmigaOS 4 est gérée par Roman Kargin mais tout le code actuel lié à AmigaOS 4 est toujours fait par Sébastien Chevalier.

Le SDK de GL4ES pour AmigaOS 4 est livré non seulement avec la bibliothèque de liens gl4es, mais aussi avec un ensemble d'autres bibliothèques de liens qui permettent de l'utiliser plus largement, telles que SDL1, SDL2 et GLU. Actuellement, dans la première version du SDK, il contient ces bibliothèques :
Installation et plus d'informations sur www.amigans.net.


- AmigaKit acquiert les AK-Datatypes

La société AmigaKit a publié une annonce le 7 septembre 2019 indiquant qu'elle avait racheté à Andreas Kleinert ses droits sur ses AK-Datatypes. Les datatypes concernés sont ceux pour les formats graphiques PNG, GIF, JPEG et TIFF, ainsi que leur utilitaire de préférences servant à configurer les paramètres de rendu de l'image. Il s'agit de la version AmigaOS 68k (68000 jusqu'au 68060). Il est prévu que de nouvelles versions soient vendues pour un prix modique et qu'elles soient également fournies avec d'autres produits. Andreas Kleinert a indiqué, de son côté, qu'il avait arrêté le développement de ses datatypes par manque de temps et d'intérêt pour la plate-forme Amiga.


- La fin d'UltimatePPC

UltimatePPC est un projet de carte PowerPC pour Amiga Classic lancé en 2012 par Gideon Zweijtzer et Rutger Bevaart. Ce dernier a publié un message le 5 septembre 2019 sur son site informant de l'arrêt du projet.
"Il y a environ 7 ans, Gideon et moi nous sommes reconnectés et avons lancé cette grande aventure pour construire un nouveau matériel pour l'Amiga. Nous avons juré d'être meilleurs que tous les autres projets non réalisés (vaporwares) de l'histoire de l'Amiga et de créer quelque chose de sympathique. Malheureusement, j'ai échoué. Au moment de la création du prototype (qui a suscité beaucoup de commentaires sur presque tout), j'ai eu un nouvel emploi qui a accaparé tout le temps dont je disposais, sans compter que certaines choses se sont produites dans ma vie personnelle qui ont bouleversé presque tout. Gideon a travaillé sur la conception et les circuits imprimés, mais je n'ai pas été en mesure de l'aider, et la partie logicielle (ma partie) a calé, puis s'est arrêtée. J'ai toujours pensé que je reviendrais sur le projet à un moment donné - mais pour être honnête, je préfère passer du temps avec Gideon en ami - parler de la vie et de nos défis - je n'ai pas été très bon à cela ces dernières années."

"Avec toutes les nouveautés de Lukas Hartmann (regardez l'impressionnant ZZ9000), je déclare officiellement l'UltimatePPC comme le meilleur projet qui n'ait jamais dépassé la phase du prototype. Je vais voir ce que je peux faire et ce que je vais faire avec les cartes que nous avons, peut-être qu'elles iront à Folkert De Gans pour le futur musée Amiga. Comme pour tous les autres travaux, il se peut qu'un jour, ils finissent dans un autre projet. Qui sait. Maintenant, je veux redevenir un enthousiaste de l'Amiga et l'ami de Gideon. N'hésitez pas à nous contacter !"

- Les ReAmiga 3000 sont là

John Hertell a annoncé que ses cartes ReAmiga 3000 étaient disponibles lors du salon Amiga34 et même disponibles à tous via simple contact. Le but de ses cartes est de refaire la carte mère de l'Amiga 3000 et de lui ajouter des améliorations. La ReAmiga 3000 est livrée sans les composants, qu'il faut donc récupérer sur un Amiga 3000. John Hertell a montré trois photos d'un prototype fonctionnel : photo 1, photo 2 et photo 3.

Il y a deux variantes, la ReAmiga 3000 (cartes en noir, rouge ou blanc) et la ReAmiga 3000TH (cartes en bleu). La ReAmiga 3000TH est une carte d'A3000 avec tous les éléments passifs comme sur la carte d'origine, mais les mémoires ZIP ont été remplacées par des emplacements mémoire SIMM, entre autres petits changements. La ReAmiga 3000 "normale" est, elle, identique à la ReAmiga 3000TH, avec tous les éléments passifs et montés en surface, entre autres petits changements.

Le prix est de 80 euros hors frais de port (70 euros lors de l'Amiga34). 5 euros seront donnés à la lutte contre le cancer chez les enfants [eab.abime.net].


- Absence d'Individual Computers à l'Amiga34 : une confrontation avec Cloanto dans l'air

Jens Schönfeld a publié une annonce le 2 octobre 2019 indiquant que sa société Individual Computers ne sera pas présente (pas de stand) au rassemblement Amiga34 à Neuss (Allemagne). C'est une annonce qui peut être surprenante quand on sait que Jens Schönfeld est l'un des initiateurs de l'Amiga30 et fut même inscrit comme mécène de l'Amiga34 plus tôt cette année.

Voici les explications de Jens Schönfeld :
"La réponse est simple : Cloanto coparraine l'Amiga34, mais poursuit en même temps des démarches légales contre Hyperion - un membre important de la communauté Amiga - aux États-Unis et en Belgique. Dans l'affaire américaine, on a demandé à Cloanto de fournir des preuves de sa revendication de certains droits, mais il ne l'a fait qu'aujourd'hui. Nous voyons une forte similitude avec leur revendication précédente de posséder une licence illimitée de P96 pour l'inclusion avec un émulateur."

"La nouvelle société C-A Acquisition Corp., basée aux États-Unis, affirme avoir acquis les droits sur le système d'exploitation et les logos Amiga d'Amiga Inc. Le contrat est signé par Bill McEwen, l'ancien PDG d'Amiga inc. Cependant, la signature a été donnée après la démission de Bill McEwen en tant que PDG, comme en témoignent plusieurs informations et son propre profil LinkedIn. Nous partageons donc l'avis juridique d'Hyperion tel qu'il ressort des procédures judiciaires sans aucune restriction."

"Nous avons signé des contrats de licence pour nos produits ACA500plus et Bouddha avec Hyperion CVBA, car le texte de l'entente de règlement avec Amiga Inc. en date du 30 septembre 2009 a été publié. Ces accords montrent, hors de tout doute, qu'Hyperion est la seule société capable de fournir les licences dont nous avons besoin."

"Confiants que l'issue des poursuites judiciaires sera positive pour Hyperion, nous continuerons à lui apporter notre soutien, et pas seulement financier. Nous encourageons également tout le monde à acheter la nouvelle version d'AmigaOS, si vous ne l'avez pas déjà fait."

"Alors pourquoi n'entamons nous pas une action en justice contre Cloanto ? Parmi les professionnels du droit, il y a le terme de "torpille italienne" : si une partie parvient à porter une telle affaire devant un tribunal italien, on ne peut s'attendre à un jugement en temps utile. Dépenser de l'argent pour un long procès en Italie serait une utilisation très inopportune de notre argent."

"Dans le passé, les rassemblements Amiga à Neuss ont été synonymes de revenus élevés pour nous. Malgré cela, nous avons décidé de ne pas exposer, parce que ce serait contre notre politique d'être un co-mécène avec Cloanto."

"Le rassemblement Amiga34 est complet, et nous encourageons tous ceux qui ont un billet à y assister. Si vous pensez que nos raisons de ne pas exposer à l'Amiga34 sont bonnes, veuillez porter une chemise noire pendant le week-end de l'événement."

- Le différent entre Individual Computers et Cloanto réglé ?

Individual Computers a annoncé le 19 octobre 2019 la disponibilité de Picasso96 en version 2.4.3. Cette nouvelle version corrige une erreur de calcul dans la fonction BltMaskBitMapRastPort() qui conduisait à des bogues graphiques lors de la copie (par exemple lors du déplacement d'une fenêtre). La mise à jour est gratuite pour tous les clients qui ont acheté Picasso96 au cours des douze derniers mois chez Individual Computers.

En outre, Individual Computers a aussi parlé de ses problèmes avec Cloanto. Lors d'un dîner organisé par l'organisateur du salon Amiga34, Michael Battilana de Cloanto a déclaré que la publicité pour Amiga Forever pouvait être modifiée afin de représenter les faits réels :
  • L'archive Picasso96 livrée par Cloanto sur DVD et en téléchargement a le statut de shareware.
  • Et l'achat d'Amiga Forever n'enregistre pas la copie de Picasso96 pour l'acheteur.
Individual Computers remercie Philippe Lang (d'A1200.net), qui s'est beaucoup investi dans la médiation de cette affaire. La société attend maintenant que Cloanto fasse le nécessaire pour modifier ses sites Internet et ses publicités pour signaler ce changement.


- GrafX2 2.7 WIP sur MorphOS

Bruno Peloille a porté le 5 octobre 2019 la version 2.7 WIP (sources du 26 septembre 2019) du logiciel de dessin GrafX sur MorphOS. Ce logiciel est semblable à Deluxe Paint, permet de dessiner en 256 couleurs et gère la plupart des formats bitmap tels que PNG, TIFF, BMP et GIF. Ce programme gère les annulations d'opération multiples et tous les raccourcis clavier sont redéfinissables. La version 2.6 précédente avait ajouté quelques fonctions comme la gestion du copier/coller de brosses et d'images, et la prise en compte des images aux formats C64 et Thomson. La version 2.7 WIP, toujours en développement, propose pour sa part les avancées suivantes :
  • La gestion du format graphique HP-48 Grob.
  • La gestion des noms de fichiers grecs.
  • Le mode de dessin pour Mega Drive.
  • Le bouton "EHB" pour dessiner des images Amiga Extra Half-Brite.
  • La gestion du format C64 pixcen.

- Vers une conciliation Cloanto/Hyperion

Dans un document daté du 8 octobre 2019, on apprend que, dans le cadre du procès entre Cloanto et Hyperion, la cour de Washington à Seattle a accordé la demande d'extension du délai afin de régler leurs différends. Les discussions entre les parties se sont réalisées en personne et via Skype. Toutefois, étant donné que les problèmes et les marchés en jeu sont plus complexes que ceux qui existaient dans le litige de 2007, les parties ont besoin de plus de temps pour parvenir à un accord final, qui permettra d'éviter tout litige futur. Les parties ont donc demandé que la cour reporte l'audience. Sans cette prolongation, les parties seraient tenues d'allouer davantage de ressources (financement des voyages de témoins de l'Europe vers Seattle, embauches d'avocats...). Les parties prévoient de reprogrammer les dépositions en 2020. Le procès reprendra le 6 mars 2020, et des dépositions sont prévues jusqu'au 31 juillet 2020.


- Gold Rush! ressort en boîte

Gold Rush! est un jeu d'aventure qui fut initialement publié par Sierra On-Line en 1988 (et 1989 sur Amiga OCS). La société Sunlight Games réédite depuis le 12 octobre 2019 la version Amiga, dans une "Special Edition" en boîte contenant les choses suivantes :
  • La version Amiga sur deux disquettes physiques, avec étiquette.
  • Un manuel imprimé.
  • Deux étiquettes supplémentaires en couleur.
  • Un CD avec le livre "California Gold" (utilisé pour la protection contre la copie), plus les fichiers du jeu au format ADF.
  • Un DVD avec la version PC refaite, nommée "Gold Rush! Anniversary".
  • Un certificat imprimé comprenant le numéro de série de l'édition spéciale.
  • Une affiche A1 imprimée sur un papier de haute qualité.
  • Une impression du logo du jeu.

- SysInfo 4.3

Tobias Geijersson a mis à disposition du public la version 4.3 de SysInfo, un logiciel de tests de performances pour AmigaOS 68k. En août 2011, Tobias Geijersson avait obtenu le droit de poursuivre le travail de Nic Wilson, l'auteur d'origine de SysInfo, et nous avait gratifié en novembre 2012 d'une version 4.0 déboguée et une gestion encore très approximative du 68060. Après des années de travail, Tobias Geijersson a sorti trois versions successives : la version 4.1 interne, la 4.2 publiée cet été et finalement la version 4.3 diffusée le 27 septembre 2019. A présent, SysInfo reconnaît mieux le 68060 et son coprocesseur arithmétique et gère également le coeur Apollo 68080. A noter que le commentaire "PHONE ME NOW!" qui était affiché quand votre Amiga était très (trop) rapide, a été remplacé par "Virtual Amiga?" [sysinfo.d0.se/].


- aiostreams

aiostreams (All In One streams) pour AmigaOS 4 permet de visionner les flux de sites multimédias comme twitch.tv ou Mixer.com grâce à un ensemble de scripts Python et de lecteurs vidéo comme FFplay, MPlayer et Emotion. Les scripts doivent être lancés depuis le Shell ou depuis un navigateur sachant gérer les scripts. L'auteur, George Sokianos, indique que ses scripts fonctionnent aussi sur MorphOS et seront probablement adaptés à AROS et AmigaOS 3. Dans les versions 1.2 à 1.4 parues ces dernières semaines, l'auteur a ajouté d'autres sites de vidéos comme Vimeo.com, Dailymotion.com, Skaitv.gr, YouTube.com et Dlive.tv [OS4Depot].


- ZitaFTP disponible

ZitaFTP est un client FTP conçu par Hans de Ruiter pour AmigaOS 4. Ce logiciel est à présent disponible au prix de 75,61 NZD (environ 43 euros) par ordinateur. C'est encore une version bêta et les acheteurs recevront des mises à jour gratuites. Pour rappel, ZitaFTP est rapide, sécurisé et gère de multiples connexions simultanées [keasigmadelta.com].


- Un clone de Doom pour Amiga 500

Krzysztof Kluczek, alias KK du groupe Altair, a conçu un clone du jeu d'action Doom capable de fonctionner correctement sur un simple Amiga 500 avec 1 Mo de mémoire. Le moteur du jeu est basé sur celui de la démo Wildcat produite en octobre 2015 par le groupe DMA (mais avec Krzysztof Kluczek en tant que programmeur). Les graphismes, eux, ont été repris de FreeDoom, version libre de Doom. La vitesse d'animation atteint 10 à 14 images par seconde en 160x100 sur un Amiga 500 et 24 à 25 images par seconde sur un Amiga 1200. On y voit des salles "complexes" avec des murs en diagonal, des murs avec deux tailles différentes, deux niveaux de luminosité, et même une vue extérieure avec le ciel. Mais il n'y a encore pas de textures pour le sol et le plafond, cela viendra plus tard, au même titre que des portes coulissantes<.

Côté technique, l'auteur utilise 4 bitplanes avec des lignes de balayage doublées verticalement à l'aide du Copper. Et horizontalement, la résolution supplémentaire est utilisée pour le tramage des couleurs. La routine C2P est réalisée à l'aide du Blitter, on a des redimensionnements et des mises à l'échelle des textures à l'aide du Blitter pour créer une perspective pour les murs, ainsi que des scènes précalculées pour "ce qui doit être dessiné" en fonction de votre position. L'auteur a aussi indiqué qu'il avait organisé et optimisé l'ordre des données.

En janvier 2019, Krzysztof Kluczek avait même répondu à John Carmack sur Twitter, qui avait dit dans les années 1990 qu'un jeu comme Doom ne pouvait pas fonctionner sur Amiga. Aucun binaire de ce jeu, qui n'a d'ailleurs pas encore de nom, n'a été diffusé. Selon l'auteur, il reste encore beaucoup de travail. Une vidéo de la démo est disponible sur Twitter.


- Nouvelles productions de la scène démo

Voici les productions de la scène démo Amiga qui ont été ajoutées sur le site pouet.net ces deux derniers mois :
  • Vortex 2019, invitation OCS par Yomarumon Dreams.
  • Bolker Way, démo OCS par Y-Crew.
  • c46, intro OCS par ABC.
  • Tunnel Vision, démo 4 ko AGA par Fnuque.
  • Bunch Of Craving Kids, démo OCS par Bunch Of Craving Kids.
  • Canarian Puffmother, démo 32 ko OCS par Moods Plateau.
  • c4p4citor, invitation AGA par Obsolete.
  • Outskirts, démo OCS par tEk.
  • Eevertillae On Taas Asiaa, démo 32 ko OCS par Piffin Nimimerkki.
  • One, démo OCS par Desire.
  • Best Parties, démo AGA par Pannonia Allstars.
  • Only Amiga, démo OCS par T7D.
  • Some Release, démo AGA par Some Hungarians.
  • Ascension, diaporama OCS par k2 et Rabenauge.
  • Bad Trip, démo OCS par uN aMor.
  • Chlorella, démo OCS par DKW.
  • Crapium, démo OCS par CrapTeam.

- Crunch : nouvel album Amiga

Alan "Pseudaxos" Kerjean a finalisé début octobre 2019 son deuxième album réalisé entièrement sous AmigaOS 4 avec le logiciel Milky Tracker. Cet artiste français avait déjà publié Loading, son précédent album en collaboration avec le site Ultimate Amiga, et il renouvelle ainsi l'expérience avec ce label qui a d'ailleurs changé de nom pour devenir Ultimate Creative. Son nouvel album se nomme Crunch et est une compilation de morceaux techno/dance. Le fichier Zip de cet album est librement téléchargeable sur 21stcentury.free.fr, où vous pourrez également récupérer le premier album d'Alan Kerjean et aussi lui faire un don via PayPal.


- Vegetables Deluxe

Vegetables Deluxe est un jeu de réflexion, dans le genre Match 3, créé par Mike Richmond et édité par Double Sided Games pour C64 et Amiga. Le joueur peut choisir entre quatre modes de jeu : Casual, Classic, Shopping et Countdown. Vegetables Deluxe est disponible en boîte pour C64, dans laquelle se trouve un manuel, une disquette ou une cartouche, la version numérique du jeu (format D64/PRG) et, en bonus, la version Amiga OCS au format ADF. Son prix varie entre 7,99 et 38,99 CAD$ (5,43 et 23,51 euros) selon la version [doublesidedgames.com].


- Installation simplifiée

Le duo Patrik Axelsson et David Eriksson a conçu UHC Tools Installer, un ensemble d'outils et de scripts vous permettant de simplifier l'installation de logiciels. Les plus importants sites de téléchargement du monde Amiga sont gérés comme Aminet, AROS Archives, MorphOS Storage, OS4 Depot, WHDLoad, WHDownload, amigascne.org, Modland et la collection Fred Fish. Outre le téléchargement direct depuis ces sites, UHC Tools Installer permet aussi de faire des recherches, de télécharger le fichier "ReadMe" ou encore afficher les téléchargements les plus récents. Ces outils fonctionnent sur AmigaOS 3, AmigaOS 4, AROS et MorphOS [Aminet].


- Mise à jour R2 pour Amiga Forever 8 et C64 Forever 8

Les suites d'émulation Amiga Forever 8 et C64 Forever 8, conçues par Cloanto pour Windows, disposent depuis le 9 septembre 2019 d'une mise à jour "R2". Il s'agit d'une mise à jour gratuite pour les utilisateurs de la version 8, qui peuvent obtenir la nouvelle version via la boîte de dialogue "Aide/A Propos" d'Amiga Forever et C64 Forever. Cette nouvelle version propose de meilleurs mécanismes pour la documentation et la diffusion des changements de version. Les détails des changements pour les versions disponibles, installées et antérieures sont maintenant accessibles à partir de l'onglet "Changelog" de la fenêtre "Aide/A Propos", ainsi que dans le cadre des notifications de mise à jour du logiciel.

Les autres nouvelles fonctionnalités incluent :
  • Ajouts de claviers virtuels redimensionnables et reconfigurables. Ces claviers virtuels gèrent le multi-tactile et ont une option "Dock".
  • La configuration du contrôleur de jeu et des fonctions de test sont encore plus avancées.
  • La boîte à outils de disque a été améliorée (conversion des disques en images et vice-versa, à partir du menu "Outils") et gestion des disques à attachement direct (pour partager plus facilement les médias entre un véritable Amiga et les systèmes d'émulation, via l'onglet "Média" de l'éditeur de titre).
  • De nouvelles options pour les entrées ont fait leur apparition (ajoutez vos propres commandes comme "Charger le dernier cliché (snapshot)", "Bouton de gel de la cartouche", "Ouvrir le débogueur", etc.).
  • Ajout de nouvelles commandes du lecteur de CD (par exemple pour CDTV) et commandes de mode plein écran améliorées.
  • Mise à jour de l'interface du greffon WinFellow afin de gérer sa version 64 bits et les images HDF.
  • Amélioration de la gestion d'AmigaOS 4/PowerPC (meilleure détection des états amorçable et non amorçable, augmentation du nombre de blocs réservés, etc.).
  • Gestion de certaines des dernières fonctionnalités de Windows 10 introduites dans les versions 1709, 1809 et 1903.

- Amiga Forever 8 gratuit ?

Toujours concernant Amiga Forever, les sociétés Cloanto et Heise Medien GmbH se sont entendues pour proposer Amiga Forever 8 gratuitement sur le site Internet de cette dernière. Il suffit de rentrer vos noms et courriels pour recevoir un lien permettant de télécharger Amiga Forever 8 gratuitement. Mais attention, il s'agit d'une version très limitée, la Value Edition, qui ne permet que l'émulation de l'Amiga 500 et 2000 avec le Workbench 1.3. Il y a aussi 50 programmes préinstallés. Un numéro de série unique vous sera envoyé en vous inscrivant sur le site de l'offre. Pour bénéficier de plus d'outils, il vous faudra par contre passer en version supérieure Plus ou Premium Edition [shop.heise.de/id-15399].


- ScummVM 2.10

La dernière version en date de l'interpréteur de jeux ScummVM 2.1.0 a été portée sur MorphOS (par Bruno Peloille) et AmigaOS 4 (par Hubert Maier). Cette version propose la gestion de nombreux nouveaux jeux comme Blade Runner, Hyperspace Delivery Boy!, The Prince And The Coward, Versailles 1685, une partie de la série des Might And Magic (Clouds of Xeen, Darkside Of Xeen, World Of Xeen, World Of Xeen 2 CD Talkie, Swords Of Xeen), une partie de la série des jeux de cartes Hoyle, etc. En outre, l'interface graphique a été améliorée, un mode "strech" a été ajouté pour l'affichage, et la gestion des infonuages fait son apparition (mais ce n'est pas activé sur MorphOS et AmigaOS 4). En outre, la version pour AmigaOS 4 est à présent bâtie sur SDL2.


- Reshoot R sur disquette et AROS 68k

L'éditeur allemand APC&TCP avait publié en mai 2019 Reshoot R, un jeu de tir horizontal pour Amiga AGA. Jusque-là, il y avait trois éditions de proposées : Download Edition (29,95 euros, version dématérialisée téléchargeable sur le site), Pure Edition (34,95 euros, avec le CD du jeu et un manuel), et Signature Edition (47,95 euros, CD du jeu, manuel, les coulisses du développement et un CD avec les pistes audio du jeu).

Depuis le 21 octobre, ce jeu conçu avec les petits doigts habiles de Richard Löwenstein est disponible en deux nouvelles variantes, à savoir la Classic Disk Edition (34,95 euros, en disquettes pour Amiga AGA) et l'édition pour AROS 68k/AGA (29,95 euros) qui est en fait un exécutable AmigaOS 68k modifié pour fonctionner sur AROS.


- The Secret of Middle City

ACube Systems a annoncé le 16 octobre 2019 la disponibilité de la version boîte du jeu d'aventure The Secret of Middle City, édité par VirtualWorks et développé par DreamsArts Studio et GDG-Entertainment. Les versions pour AmigaOS 4, MorphOS et AROS sont incluses. Cette publication est un hommage à Stefano Buonocore, le créateur du jeu qui est décédé le 10 avril 2019 sans avoir vu l'achèvement de son oeuvre. Une fois les coûts de production remboursés, les revenus seront reversés à la famille de Stefano pour des projets de bienfaisance. Prix : 12,21 euros [www.acube-systems.biz].

Peu de temps après l'annonce, une mise à jour pour AmigaOS 4 et MorphOS a été diffusée, elle propose une version du jeu recompilée avec Hollywood 8, et ajoute quelques greffons Hollywood pour MorphOS non disponibles sur le CD.


- Entrevue avec Oliver Roberts

Le site d'actualité Amiga-News.de s'est entretenu avec le développeur Oliver Roberts au sujet du navigateur Internet IBrowse sorti le 30 août dernier. Voici les points importants de cette entrevue :
  • Aucune clé pour IBrowse n'a été vendue au cours des douze dernières années, mais le développement n'a jamais cessé.
  • Il ne donne pas de chiffres de ventes, mais il est encouragé et agréablement surpris des ventes réalisées jusqu'à présent, surtout concernant les nouvelles licences.
  • Dans l'immédiat, il prévoit de poursuivre le développement et de mettre à jour plus régulièrement la version 2.x, mais cela n'inclura probablement pas HTML5/CSS.
  • Pour lui, le prix de 55 euros n'est pas élevé. Il rappelle qu'il avait acheté IBrowse 1.x en 1996 à ce prix, sans compter que cela représente des milliers d'heures de développement.
  • Cette version 2.5 n'était à l'origine qu'une version 2.4 native pour AmigaOS 4 avec seulement des corrections de bogues pour les utilisateurs d'AmigaOS 3.x.
  • Mais au final, la version 2.5 est beaucoup plus que ce qu'elle était à l'origine, avec un développement continu au cours des 13 dernières années.
  • Des fonctionnalités modernes comme CSS, HTML5 et un JavaScript mis à jour ne seront peut-être jamais implémentées, mais si cela arrivait, ce serait dans IBrowse 3.0, qui serait alors payant.
  • L'ajout de ces fonctionnalités modernes nécessiterait la réécriture complète à partir de zéro du moteur HTML d'IBrowse.
  • Les mises à jour de la ligne 2.x seront gratuites et seront bientôt disponibles.

- Mise à jour d'IBrowse 2.5

Une première mise à jour d'IBrowse 2.5 est apparue le 23 octobre 2019. A part quelques corrections de bogues, il y a peu de choses au programme : la touche F5 permet de recharger une page, la bibliothèque javascript.library native est de nouveau utilisée pour MorphOS, gestion de la couche alpha sur CyberGraphX v51 ou plus, mise à jour possible via AmiUpdate sur AmigaOS 4, IBrowse refonctionne sur le Workbench 3.0, mise à jour des catalogues danois, suédois et espagnol.

IBrowse 2.5.1 est gratuit pour les utilisateurs enregistrés, les utilisateurs d'AmigaOS 4 peuvent réaliser la mise à jour via AmiUpdate. Les utilisateurs d'une version plus ancienne d'IBrowse peuvent se la procurer à prix réduit [www.ibrowse-dev.net].


- ACE 1.19

Philippe Rimauro ne peut pas s'empêcher d'améliorer encore ACE, son émulateur Amstrad CPC pour MorphOS. Voici quelques-uns des changements de la version 1.19, sortie le 17 septembre 2019 :
  • Intégration de la configuration des greffons aux arguments et types d'outils d'ACE. Vous pouvez maintenant avoir des greffons activés au démarrage qui sont différents pour chaque icône d'ACE.
  • Modification d'API internes des greffons pour éviter toute dépendance sur MUI et faciliter la portabilité.
  • L'envoi du signal CTRL_C à la sous-tâche d'émulation fait maintenant quitter l'application.
  • Correction de l'interface graphique pour garantir que la fenêtre principale est toujours ouverte lors du retour d'iconification.
  • Suppression de l'option de désactivation de l'émulation du bruit du relais cassette (elle n'était pas fonctionnelle et inutile).
  • Gestion des extensions mémoire jusqu'à 4096 Kio (soit 4160 Kio de mémoire au total, compatible avec la MemCard 2MB et la CPC4MB).
  • Gestion de nouveaux blocs de données "MX??" dans les instantanés (où "??" est une valeur hexadécimale de 09 à 40) en complément des blocs de données "MEM?" existants (où "?" va de 0 à 8), de telle sorte qu'un maximum de 4160 Kio puisse être stocké.
  • Possibilité de modifier la taille de la mémoire du CPC émulé à la volée pendant que ACE tourne.
  • Gestion plus intelligente de l'historique de position et de taille des fenêtres multiples de l'éditeur de mémoire et du désassembleur.
  • Ajout des types d'outils HIDEINTERFACE, NOBEAMCURSOR, NODRIVEA, NODRIVEB, FORCESIDEB, FORCEDRIVEA, DECODESYSTEMRST, DECODEBRK, SCREENMONITOR, BRIGHTNESS, VHOLD et HHOLD pour configurer au démarrage des fonctionnalités qui ne pouvaient être modifiées que pendant que ACE tournait.
  • Modification du greffon de gestion des manettes de jeu afin d'utiliser la sensors.library au lieu de la lowlevel.library

- Icônes MagicWB uniformisées

Mikhail Malyshev, avec l'aide de quelques artistes et collectionneurs, a publié une collection de 2440 icônes au format MagicWB afin d'avoir un style uniformisé. Les icônes sont en 16 couleurs et couvrent les applications, les commodités, les icônes par défaut, les périphériques logiques, les tiroirs, les disques, les préférences et les modèles (templates) [grimore.org/amiga/standardised_magicwb_icons].


- HippoPlayer sans souris

HippoPlayerIR est un projet pour contrôler le lecteur audio HippoPlayer avec une télécommande infrarouge. Grâce à cette bidouille de Marek Hac, vous pourrez ainsi contrôler le niveau du volume, choisir un module spécifique dans la liste de lecture, écouter le module sélectionné, passer au module suivant/précédent, afficher/masquer la fenêtre d'échantillon, arrêter/reprendre la lecture, etc.

Côté matériel, HippoPlayerIR nécessite un Arduino Nano ATMEGA328P, un module de réception infrarouge, un convertisseur TTL/RS232 (MAX3232), une télécommande infrarouge (n'importe laquelle) et un Amiga. HippoPlayerIR fonctionne d'ailleurs sur tout Amiga Classic avec Kickstart 2.0 ou supérieur, RexxMast et HippoPlayer 2.45. En outre, le code source du programme est ouvert et proposé sous licence libre GPL [github.com/marekhac/HippoPlayerIR].


- Videntium Picta 2.0

Le collectif espagnol de Morgue Soft a publié la version 2.0 de Videntium Picta, un visualisateur d'images pour AmigaOS 68k et MorphOS. Ce programme réalisé avec Hollywood permet de visualiser des images aux formats GIF, BMP, PNG, LBM, JPG, JPEG2000 et TIFF. Il propose aussi diverses fonctions comme changer le format de l'image ou capturer un écran. La version 2.0 de septembre 2019 dispose d'un menu en arborescence, d'un effet négatif et le code du programme a été nettoyé [www.morguesoft.eu/Paginas/Software.htm].


- Icon Editor 2.0

Le développeur américain PEB nous propose depuis le 24 septembre 2019 la version 2.0 d'Icon Editor, son éditeur d'icônes pour AmigaOS 4. Ce programme réalisé en Hollywood dispose maintenant de commandes ARexx, l'effet "distorsion de perspective" a été ajouté et le second état d'une icône peut maintenant être ajouté à une icône simple état [OS4Depot.net].


- L'Amiga dans Forbes

L'Amiga est le sujet d'un article paru dans la version en ligne du magazine Forbes. L'auteur, Marco Chiappetta, parle en particulier du fait que du matériel sort toujours pour cette machine. Il explique aussi en détail l'arrivée de la Vampire V4 autonome qui est pour lui "un Amiga 68K plus rapide et plus performant que tout ce qui est sorti depuis Commodore (ou Escom) et qui peut se connecter sur des périphériques et écrans modernes." Marco Chiappetta ajoute aussi "qu'à 549 euros, la Vampire V4 n'est pas pour tout le monde."


- MorphOS atomisé

Stefan Haubenthal a porté Atomulator sur MorphOS, un émulateur Atom, le premier micro-ordinateur de la société Acorn lancé en 1980. Ce logiciel émule les modèles Atom 12+16k (12 ko de mémoire et 16 ko de ROM), la carte couleur, les disquettes et le BBC BASIC. Atomulator est gratuit et sous licence GPL 2. La version 1.1, publiée en octobre 2019 propose notamment la gestion des interfaces AtomSID et AtoMMC, ainsi que la carte Ramoth RAM-ROM qui permet d'utiliser 32 ko de mémoire.


- Environnement de développement pour AROS

L'une des meilleures (et aussi l'une des plus effrayantes) fonctionnalités d'AROS est son propre environnement de compilation, qui est piloté par les fichiers metamake et peut être un peu difficile à comprendre. L'installation et la configuration de Linux en vue de faire du développement AROS peut également être un véritable casse-tête pour de nombreuses personnes. Eh bien, c'est fini, grâce à Paolo Besser qui propose une archive (4,5 Go !) intégrant une machine virtuelle Linux Ubuntu pré-configurée avec tout le nécessaire pour développer pour AROS.

Cette machine virtuelle est fournie avec des outils de développement, des sources AROS (mises à jour au 30 septembre 2019) et des outils VMware. Elle gère également le partage du presse-papiers et le glisser-déposer de fichiers permettant des transferts de fichiers entre les environnements AROS et Linux [vmwaros.blogspot.com].


- Afa One 1.3

Pour rappel, Afa One est une distribution logicielle pour AmigaOS 3.9 concoctée par Carlo Spadoni. Elle se base sur le multi-correctif AfA (AROS for AmigaOS) en version 4.8, propose un Workbench préconfiguré et la présence de dizaines d'applications préinstallées. Une mise à jour 1.3 est sortie le 3 octobre 2019 et inclut l'ajout d'une dizaine de programmes comme SysInfo 4.3 (test de performances), NetSurf 3.10 (navigateur Internet), MUI 5.0 (gestion des interfaces graphiques), RNOPDF 1.3 (lecteur PDF), ADFer 1.3 (copieur multiple pour ADF), VintageSongPlayer 2.10 (lecteur MP3) ou encore AmigaAMP 3.26 (lecteur MP3/radio). En outre, quelques datatypes ont été mis à jour et des polices de caractères TrueType ont été ajoutées. Les archives TAR, TAR.GZ et 7z peuvent maintenant être décompressées automatiquement avec Directory Opus 4 [eab.abime.net].


- MorphOS SDK 3.14

L'équipe de développement de MorphOS a publié la version 3.14 du kit de développement logiciel de MorphOS. Cette nouvelle mouture fait progresser un certain nombre de technologies clés grâce aux mises à jour de la dernière version de binutils 2.32, aux portages des versions les plus récentes des compilateurs GCC7, GCC8 et GCC9 ainsi qu'à un nouveau Perl. Les modèles de fil d'exécution GCC5 et suivants ont été changés en Posix, permettant une meilleure compatibilité libstdc+++ dans std::thread grâce aux nouveaux portages de libpth et de libpthread.

En outre, le passage au DWARF2 Exception Handling Model améliore les performances du code C++ de près de 30%. Objective-C ARC est maintenant géré sous MorphOS grâce à l'introduction de la bibliothèque d'exécution ObjFW et d'autres avancées dans les portages du compilateur. Le nouveau SDK nécessite MorphOS 3.12 et environ 3 Go d'espace disponible [www.morphos-team.net/files/sdk-20191006.lha].


- Rygar: Legendary Warrior

Graeme Cowie a annoncé le 11 octobre 2019 que le développement de son jeu Rygar: Legendary Warrior était achevé. Ce jeu de plates-formes/action nécessite un Amiga AGA, c'est une conversion plus ou moins fidèle du jeu d'arcade de Tecmo sorti en 1986. Cette variante gratuite pour Amiga présente 27 niveaux et a été développée en assembleur 68k [109.228.4.199/rygar/].


- EmuTOS 0.9.12

EmuTOS est un système d'exploitation compatible TOS, système que l'on retrouve notamment sur les Atari ST. Il a été réalisé à partir des sources originales (licence GPL) de Digital Research et constitue une alternative gratuite et Open Source aux ROM propriétaires Atari. EmuTOS a été porté sur Amiga. Sa dernière version, la 0.9.12, a été publiée le 14 octobre 2019 et elle propose quelques avancées :
  • Tous les types de la mémoire Amiga sont maintenant entièrement gérés.
  • Gestion de la carte graphique ATI Mach32 dans l'adaptateur Nova.
  • Gestion de l'adaptateur Volksfarben 4000.
  • Correction d'un plantage occasionnel dans Supexec() (jeux Klapauzius affectés).
  • Correction au niveau de la gestion de la copie et du déplacement des répertoires à partir d'EmuCON.
  • Affichage de la mémoire libre sur EmuDesk.
  • Gestion de l'impression à partir du bureau.
  • Augmentation la profondeur maximale de copie/déplacement du bureau (désormais identique à celle d'Atari TOS).

- Rockbot 1 sur AROS

Rockbot 1 est un jeu de plates-formes/action dans le style de Megaman. Il a été développé par le Brésilien Iuri Fiedoruk (Upperland Studios) et utilise un moteur Open Source, Rockbot, également réalisé par ses soins. Rockbot 1 se base sur la bibliothèque SDL et a pu être porté sans mal sur AROS x86 par Cavemann [AROS Archives].


- AmiWest : on en sait plus sur ExecSG

Plusieurs conférences se sont tenues le 23 et 24 octobre 2019 lors du salon AmiWest de Sacramento, aux États-Unis. Voici les principales informations de ce rassemblement, notamment sur le sujet du noyau ExecSG :
  • Trevor Dickinson est le nouveau propriétaire du noyau ExecSG. Ce n'est pas A-EON Technologies (comme faussement annoncé quelques jours plus tôt) mais bien Trevor Dickinson à titre personnel.
  • ExecSG fut développé par les frères Frieden qui en avaient la propriété. Ils l'avaient fourni à Hyperion sous licence. Trevor Dickinson a racheté tous les droits et a renégocié un contrat avec Hyperion. Ce dernier conserve sa licence non-exclusive du code objet d'ExecSG et peut racheter le code source s'il le désire.
  • ExecSG (Executive Second Generation) est le noyau d'AmigaOS 4 et comprend plusieurs composants : exec.library, expansion.library, utility.library, emulator.resource, AmigaBoot, Kicklayouts, DumpDebugBuffer, etc.
  • ExecSG permet ces fonctionnalités : gestion de la mémoire, planification des tâches et des messages, gestion des interruptions, listage des marqueurs, gestion d'UTF-8, gestion des bibliothèques partagées et des périphériques, gestion des bus Zorro et PCI, émulation 68K (sans JIT), interface de débogage, etc.
  • Steven Solie a été nommé meneur de l'équipe de développement d'ExecSG. Il va également terminer le travail sur le pilote audio de la Tabor II.
  • L'équipe de développement d'ExecSG est composée de Thomas Frieden, Tony Wyatt, Olaf Barthel, Colin Wenzel, Jamie Krueger, Fredrik Wickstrom et Steven Solie. Si vous souhaitez contribuer, écrivez à "steven at solie.ca".
  • Un kit de développement a été créé pour ExecSG, tout comme une liste de diffusion, un dépôt et un Wiki.
  • ExecSG présente une nouvelle API pour le moteur DMA. Ce moteur DMA a été réalisé par Jamie Kruger et après son intégration dans le noyau, il devrait le rendre plus rapide.
  • Les futures évolutions du noyau se concentreront sur la gestion multi-coeur, l'implémentation de GART au niveau processeur (Graphics Address Remapping Table), la gestion du 64 bits et de plus de 4 Go de mémoire, une amélioration de la vitesse et le maintien de la compatibilité.
  • Thomas Frieden avait créé une nouvelle branche, nommée X-Kernel, dans le développement du noyau. Mais ce X-Kernel ne sera pas du tout utilisé, seules certaines de ses fonctions (gestion multicoeur) seront réimplémentées.
  • Un comité de pilotage, pour prendre les grandes décisions, a été mis sur pied. Il comprend Trevor Dickinson, Timothy De Groote et Steven Solie.
  • Tony Wyatt a été commissionné par Hyperion pour réaliser l'ISO d'AmigaOS 4.1 EA (Early Adopter) pour la carte Tabor II.
  • Tony Wyatt a aussi travaillé sur un pilote graphique, utilisant le DMA, qui ne sera pas utile pour la 3D mais seulement pour l'affichage 2D.
  • A-EON Technology prépare un AmigaOne X5000+, qui est le même ordinateur que l'AmigaOne X5000/20 actuel mais avec une carte graphique PolarisRX, une carte audio (sur PCI-e avec le nouveau pilote), une carte Wi-Fi et le lot Enhancer Software 2.0.
  • Mark Ritter a présenté son éditeur de texte struct pour AmigaOS 4, qui dispose de nombreuses fonctions.
  • Hans de Ruiter a été commissionné pour réaliser une séance de débogage de Warp3D Nova.

- Linus Torvalds parle de l'Amiga

Dans un message posté sur lkml.org le 24 septembre 2019, Linus Torvald, le créateur de Linux, a fait une allusion à l'Amiga. On lui parlait d'ICY, un bus Zorro pour Amiga et Linus Torvald a répondu "Mon Dieu, cette chose ne va-t-elle jamais mourir ?" [lkml.org/lkml/2019/9/24/993].


- Un nouveau MPlayer pour MorphOS

Le lecteur multimédia MPlayer n'avait pas été mis à jour sur MorphOS depuis le travail réalisé par Fabien Coeurjoly en 2015. Une nouvelle version, la 1.3.0, concoctée par Frank Mariak, est apparue récemment, bien que compilée en 2018. Elle ne gère aucun nouveau format mais se base désormais sur la version 1.3.0 officielle, avec son lot de corrections de bogues et d'améliorations. Attention, cette nouvelle version ne fonctionne pas sur les systèmes non-AltiVec. A noter que l'outil d'encodage vidéo MEncoder est présent dans l'archive [www.morphos-storage.net].


- Quand le port série rencontre le Wi-Fi

La société anglaise Simulant a mis sur le marché un adaptateur Wi-Fi sur port série. Ce Retro Wifi SI fonctionne avec les "vieux ordinateurs" comme les Amiga, Amstrad, Acorn, BBC, Apple, Atari, Commodore, PC de l'époque DOS, MSX, Sinclair Spectrum, etc. Il est compatible avec les vitesses de transfert de 300 à 115 200 bauds [www.simulant.uk].


- Iris bêta 63 à 69

De nouvelles versions bêta d'Iris, le client de courriers électroniques développé par Jacek Piszczek pour MorphOS, ont été publiées au cours des deux derniers mois. Voici quelques-uns des changements, en plus de quelques corrections de bogues :
  • Utilisation de la dernière version en date de l'API pour la correction orthographique.
  • Utilisation de la bibliothèque ObjFW.
  • Mise à jour de VMime.
  • Utilisation d'OpenSSL 1.1.1c.
  • Mise à jour du coeur d'Odyssey et de certaines de ses dépendances (curl, etc.) pour l'éditeur de courriel.
  • Amélioration de l'éditeur de courriel en mode texte enrichi.
  • Implémentation d'un cache pour les adresses électroniques et pour la complétion automatique de celles-ci.
  • Ajout d'une fenêtre d'authentification pour les contenus chiffrés (mots de passe, etc.).
  • Implémentation de la fonction "Répondre à" lorsque vous répondez à un message.
  • Ajout de routines de traitement des adresses hautement optimisées.
  • Amélioration du code HTML lors de l'envoi de courriels en texte enrichi.

- Décès de Rudolph Loew

Le développeur américain Rudolph Loew est décédé le 11 septembre 2019 à l'âge de 66 ans. C'était un développeur Amiga de la première heure, auteur notamment de KickWork, permettant de démarrer un Amiga 1000 directement sous le Workbench, sans passer par le chargement du Kickstart. Un mémorial avec les productions de Rudolph Loew a été mis sur pied à l'adresse rloewelectronics.com.


- Un petit bout de JavaScript pour NetSurf

Artur Jarosik a mis à jour son portage du navigateur Internet NetSurf en version 3.10dev pour AmigaOS 3.x (AGA et RTG). Au menu des changements, on peut noter la mise à jour à partir des dernières sources, l'intégration d'AmiSSL 4.3 (pour la gestion du https) et, pour la première fois, la gestion du JavaScript. Cette dernière est très basique et est désactivée par défaut [netsurf.baderman.net/NetSurf-m68k-3.10dev.lha].


- Greffons pour Hollywood

Andreas Falkenhahn d'Airsoft Softwair a annoncé le 22 septembre 2019 que pratiquement tous les greffons disponibles pour Hollywood avaient maintenant été portés sur iOS, facilitant ainsi le portage, la création et les scripts pour ce système d'exploitation pour téléphones mobiles. Les greffons sont : AHX, AIFF, APNG, AVCodec, DigiBooster, FLICAnim, HTTP Streamer, hURL, JPEG2000, Movie Setter, PCX, Polybios, SID, SQLite3, SVG Image, TIFF, Vectorgraphics, XAD, XML Parser, YAFA et ZIP.

Dans le même temps, le greffon pour écouter les modules de musique AHX est passé en version 1.3 (pour tous les systèmes dont AmigaOS et MorphOS) corrigeant quelques problèmes [www.hollywood-mal.de].


- RedPill prend la pilule

RedPill est un outil de création de jeux sur Amiga OCS/AGA, oeuvre de Carlos Peris et programmé en AmiBlitz 2. Les versions 0.7.1, 0.7.2 et 0.7.3, sorties en octobre 2019, proposent notamment les nouveautés suivantes :
  • Possibilité d'exporter un projet dans un fichier ".redpill" crypté. Ce fichier ne peut être ouvert qu'à partir du lecteur RedPill.
  • Chaque niveau peut avoir son propre jeu de tuiles, la palette sera adaptée à la palette des sprites s'il n'y a pas assez de couleurs disponibles.
  • Cela signifie aussi que chaque niveau a maintenant sa propre palette sauvegardée dans un fichier séparé.
  • L'aide pour les déclencheurs est disponible dans l'éditeur, il suffit de sélectionner un déclencheur et d'appuyer sur la touche "Aide".
  • Ajout des déclencheurs Angle, Tiled Move et Tiled Push.
  • Les images d'une animation peuvent maintenant durer moins de 0,05 seconde.
  • Ajout d'un onglet "Minimap" dans l'éditeur de niveau pour une visualisation rapide des tuiles, des objets du jeu, et pour le repositionnement du niveau.
  • Ajout d'un générateur de sons dans l'éditeur.
  • Le tri et le rendu en profondeur ont été recodés pour éviter la disparition d'objets.

- Des nouvelles de Final Writer 7 ?

Oui ! Timothy Deters a de nouveau montré, le 29 octobre 2019, une capture d'écran de la version en cours de développement de ce traitement de texte. On y voit notamment les réglages pour l'impression et même l'impression en ligne. Pour rappel, l'objectif est de publier une version déboguée et native AROS, AmigaOS 4 et MorphOS.


- La plus petite carte accélératrice

Sur le forum d'a1k.org, un bidouilleur a montré sa dernière création : la plus petite carte accélératrice Amiga au monde. Elle n'est que 5 mm plus grande que l'emplacement du 68k. Au niveau de l'accélérateur, c'est un FPGA qui est utilisé avec le coeur TG68 qui simule un 68000/68020 à 50 MHz.

Caractéristiques :
  • FPGA Artix7 (215 000 cellules logiques).
  • 64 Mo de mémoire SDRAM (bus 32 bits).
  • FlashROM de 16 Mo.
  • Port pour carte microSD.
  • Bus SPI (Serial Peripheral Interface).
La carte est encore en développement et l'objectif de l'auteur est d'assurer sa stabilité. Actuellement, le bus mémoire n'est qu'en 16 bits, mais il sera doublé. Une MMU devrait aussi faire partie de cette carte. Le code source devrait également être publié.


- vbcc 0.9g

vbcc est un compilateur C écrit par Volker Barthelmann (coeur) et Frank Wille (version Amiga). Le compilateur gère AmigaOS 3/4, MorphOS, PowerUp et WarpOS. Les changements de cette version 0.9g, outre les habituelles corrections de bogues, se concentrent sur l'implémentation d'une table de hachage avec une taille par défaut de 1000, l'ajout de l'attribut "__noinline", l'amélioration générale de la génération de code, l'ajout de l'attribut "__fp0ret" (pour forcer le float-return dans fp0 sans tenir compte de l'option "-no-fp-return") ou encore la possibilité de faire des multiplications sur 16 bits [sun.hasenbraten.de/vbcc/].


- Icaros Desktop pour 64 bits

Paolo Besser a annoncé le 4 octobre le lancement d'Icaros Desktop, sa distribution AROS en version 64 bits. L'auteur a déclaré : "Oui, vous avez bien lu. Il est temps d'entrer dans l'ère des Amiga 64 bits par la grande porte, en profitant des processeurs x86-64 modernes comme les Core et les Ryzen. Mais attention : c'est une version pré-alpha, instable, inachevée et peu fiable. C'est bien pour la voir en action, pour vérifier ce qui fonctionne ou pas, de se familiariser avec les derniers développements d'AROS, mais elle n'est certainement pas encore bonne pour une utilisation quotidienne" [vmwaros.blogspot.com].


- TAWS plus proche d'AmigaKit

TAWS, The Amiga Workbench Simulation, est une simulation du Workbench Amiga 1.0 à 4.1 qui fonctionne sur Internet à l'aide d'un navigateur. Sa version 0.32 a été mise en ligne le 9 octobre 2019. Son auteur, Michael Rupp, propose plusieurs améliorations comme :
  • Un hommage à AmigaKit XE avec de nombreux préréglages, dispositions et papier-peints issus de cette distribution logicielle.
  • La version 2.0 de la police Topaz, intégrant des caractères spéciaux pour les langues polonaise, tchèque et russe.
  • Amélioration des performances de TAWS en le lançant avec XMLHttpRequest() au lieu de img.onerror().
  • Corrections de bogues (DiskCopy, gradients horizontaux, navigation via le clavier...).

- Boîtiers Checkmate 1500 Plus disponibles

Ceux qui ont soutenu le projet Checkmate 1500 Plus sur Kickstarter ont commencé à recevoir leur matériel. Rappelons qu'il s'agit d'un boîtier conçu par Stephen Jones et son équipe d'iMica Ltd, qui pourra non seulement accueillir un Amiga 500/500+ mais aussi un Amiga 600, un Amiga 1200, une carte Tabor, un Raspberry Pi ou toute carte micro-ATX [photo 1, photo 2]. Le prix minimum de la contribution était de 159 £.

Le 28 octobre, Stephen Jones a annoncé qu'il allait ouvrir les précommandes pour un second lot de Checkmate 1500 Plus. Il indique également que le procès en cours avec Amiga Inc. le gêne dans ses affaires (il ne peut pas en faire une activité quotidienne tant qu'aucun accord existe entre les parties). Il s'est fait avoir deux fois par le passé par l'Amiga (à l'époque de la faillite de Commodore puis celle de Gateway) et ne veux pas se faire avoir une nouvelle fois [www.checkmate1500plus.com/].


- Un documentaire sur la scène démo

Les membres du groupe Odbyt Design ont préparé un documentaire vidéo sur la scène démo. Ce film, nommé "Odbyt Design The Movie" met l'accent sur l'aspect social, mais une grande attention a également été accordée aux démos, à la programmation, aux échanges et aux rassemblements. C'est en polonais [YouTube].


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 07/08 2019]