Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 septembre 2019 - 11:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de juillet/août 2019
(Rubrique écrite par David Brunet - août 2019)


- Mise à jour d'AmigaOS 3.1.4

Hyperion Entertainment a annoncé le 8 juillet 2019 la disponibilité d'une première mise à jour d'AmigaOS 3.1.4. Celle-ci se nomme AmigaOS 3.1.4.1 et est gratuite pour les utilisateurs enregistrés. Elle corrige principalement des bogues et améliore la compatibilité avec certains programmes au comportement étrange. Voici un résumé des nouveautés :
  • Exec.library : meilleure compatibilité avec les processeurs 68060. Exec ne plante plus avec un FPU de 68060. Exec réserve maintenant 16 ko de mémoire pour les opérations d'émulation (plus besoin de PrepareEmul ou de MuMove4K pour Shapeshifter et compagnie).
  • Le débogueur de ROM ROMWack est de retour.
  • Expansion.library, battclock.resource, utility.library et cia.resource : correction de l'horloge temps réel lors de l'utilisation d'une carte Vampire. Les deux versions de la bibliothèque utility.library (68000 et 68020) sont réunies en une seule.
  • scsi.device : correction de l'allocation mémoire et de la mémoire allouée au démarrage. Les commandes des périphériques de stockage 64 bits sont gérées. ATAPI géré tout comme les cartes Compact Flash.
  • graphics.library : fusion des deux bibliothèques graphics.library (OCS et AGA) en une seule. Corrections et nettoyage en profondeur pour les fonctions Blitter. Conversions "chunky to planar" totalement réécrites et sont gérées d'abord par le processeur au lieu du Blitter (deux fois plus rapide). Correction du bogue mémoire lié au changement de résolution du pointeur lors du changement de mode d'écran.
  • intuition.library : nouveau compilateur utilisé (SAS/C au lieu de Greenhill C). Possibilité de faire glisser les fenêtres hors de l'écran (chose qui avait été implémentée dans layers.library d'AmigaOS 3.1.4). Placement des fenêtres sous le pointeur de la souris quand la fenêtre n'indique pas de position cible. Cela permet un ajustement automatique de sa position, sous le curseur de la souris et non sur le bord supérieur gauche de la fenêtre. Augmentation de la pile (qui était seulement de 256 octets).
  • Layers.library, gameport.device, keyboard.device, input.device, timer.device et console.device : les périphériques de jeu, de saisie et de clavier ne sont pas modifiés mais dans un souci de meilleure modularité, ont été séparés. Le console.device est identique à la version fournie dans AmigaOS 3.9. Gestion de NSD pour timer.device et console.device.
  • FastFileSystem : corrections de bogues. Vérifications au démarrage de la taille et du nom du volume. Gestion de deux nouvelles variantes, DOS\06 et DOS\07, qui prennent en charge les noms longs de fichiers (106 caractères). FFS reconnaît TD64, NSD et SCSI en natif et NSDPatch n'est plus nécessaire. Les grosses partitions et les gros disques durs ne sont plus un problème. Pour les options de montage, EnableNSD permet l'utilisation du jeu de commandes NSD. Superfloppy permet le dimensionnement automatique des supports amovibles et détermine la géométrie du disque. Présence de la variante DOS\08, déjà là dans AmigaOS 3.9, mais pas gérée officiellement, qui utilise les noms longs de 54 caractères et est compatible avec les anciens FFS.
  • Bootmenu et Syscheck : choix pour basculer entre les modes PAL, NTSC et 31 kHz, option disponible sur les machines AGA.
  • WBFind est un tout nouveau composant de la ROM, même si on ne le trouve pas sous ce nom dans celle-ci. Le but de ce composant est d'initialiser workbench.library et icon.library et de faire en sorte que la bibliothèque correspondante soit recherchée et initialisée sur tous les supports montés.
  • RAMLib : optimisation du chargement des bibliothèques dans LIBS: et à partir du disque. Augmentation de la pile allouée.
  • Shell : les pipes sont maintenant internes. Queue-Handler a été complètement réécrit à partir de zéro. Nouvelles options de commandes : l'une d'elles est le caractère "(" (parenthèse ouverte) qui prend le caractère ")" (parenthèse fermée) pour le dernier argument et qui exécute toutes les commandes entre les parenthèses.
  • Ram-Handler, diskfont.library, asl.library et bullet.library : le RAM Disk montre maintenant son utilisation réelle et pas seulement "100% d'utilisation". Possibilité d'utiliser de nouvelles polices grâce à la correction des tables de codage ISO-Latin. Quelques marqueurs d'AmigaOS 4.0 ajoutés dans ASL. Optimisations mineures et nettoyage de la bullet.library.
  • Workbench.library et icon.library : RAMLib ne regarde malheureusement que dans la ROM et dans LIBS: pour le chargement des bibliothèques, il est possible maintenant à l'utilisateur de réinsérer la disquette "Installer" pour avoir la workbench.library et d'avoir un système amorçable.
  • Bibliothèques mathématiques : nouvelles révisions des bibliothèques mathématiques (encore).
  • Datatypes : lecture possible de la source depuis la mémoire au lieu d'un fichier (fonctionnalité héritée d'AmigaOS 4). Correction de la mise en mémoire tampon pour les animations. Animation HAM8 affichée désormais correctement sur un écran RTG pour une machine ECS. Gestion de la stéréo pour 8svx.datatype et sound.datatype. Très nombreuses corrections de problèmes.
  • ARexx : optimisation, nouvelles commandes et options.
  • Devices : refonte du presse-papier. Correction du serial.device pour les systèmes 68040. Gestion de NSDQuery pour tous les périphériques logiques. printer.device revu en profondeur. Correction d'allocation de la pile. narrator.device et translator.library sont supprimés pour cause de droits (le propriétaire SoftVoice refuse d'octroyer une licence).
  • Handlers : suppression des dernières traces de BCPL issues de Tripos (tout est à présent écrit en C). Nouvel Aux-Handler. Démarrage d'un nouveau Shell sur un terminal série avec la commande "newshell AUX:". Nouveau queue-handler.
  • Pipes : la commande Pipe n'existe plus car le Shell gère tout par lui-même.
  • CrossDOS : remaniement en profondeur, multi fil d'exécution comme FFS, peut gérer de grands volumes, gère FAT16, FAT24 et FAT32, inclut la gestion des noms longs de fichiers (VFAT dans le monde Linux). Est plus tolérant aux listes de montage et aux jeux de caractères étrangers mal configurés.
  • CDFileSystem : cette version V45 n'a rien en commun avec la version originale de Commodore et est beaucoup plus proche de la version sur AmigaOS 4. Gestion du multi fil d'exécution, autrement dit si une lecture de CD est déclenchée, le système de fichiers reste réactif et peut répondre aux demandes aussi longtemps que le CD correspondant est présent. Gestion du DirectSCSI. Optimisation de la lecture des blocs et gestion des formats Joliet et Rock Ridge.
  • Animation.datatype et anim.datatype : optimisation des modes d'écran et de la synchronisation.
  • Printer.device : impression plus intelligente et mise en mémoire tampon des pilotes. Correction et gestion des codes d'erreurs générés par l'imprimante. Changements dans les pilotes d'imprimantes et des préférences.
  • Icon.library : version dérivée d'AmigaOS 3.9.
  • Catalogues : ajout des catalogues danois (dansk) et suédois (svenska).
  • Setpatch a maintenant la capacité de charger à la fois un fichier audio.device et une mise à jour Shell-Seg par lui-même.
  • L'audio.device dispose d'une meilleure compatibilité avec certaines pratiques de programmation non standards.
  • HDToolBox propose maintenant des tailles de blocs plus adéquates pour les gros disques.
AmigaOS 3.1.4.1 est téléchargeable depuis la section téléchargement du site de Hyperion (archive Lha contenant un fichier ADF). AmigaOS 3.1.4, lui, coûte 29,95 euros pour Amiga 500, 600, 2000, 1200, 3000, 4000 et 4000T. Sa FAQ a été mise à jour en version 3.6.


- X5000 sans AmigaOne ?

Depuis le mois de mars 2019, l'ordinateur AmigaOne X5000 n'est plus appelé ainsi sur le site Internet de son constructeur, A-EON Technology. La machine se nomme juste à présent "X5000" (capture de janvier 2019 et de mars 2019). Même chose sur le site d'AmigaKit, le site marchand de Matthew Leaman, un des partenaires d'A-EON Technology, où ce produit est passé d'AmigaOne X5000 à X5000 System. Pour sa part, la page dédiée à l'AmigaOne X5000 sur AmigaWiki est passée d'AmigaOne X5000 à X5000 le 7 juillet 2019. Sans compter que le nom du système d'exploitation AmigaOS a aussi été raboté : par exemple sur le site d'AmigaKit, "AmigaOS 4.1" a été remplacé par "OS 4.1" entre novembre et décembre 2018.

Rappelons que le nom "AmigaOne" est utilisé par A-EON Technology sous licence Hyperion. Y aurait-il une brouille entre les deux sociétés ? Ou serait-ce une conséquence du procès entre Hyperion et les parties Amiga ? Trevor Dickinson d'A-EON Technology a publié une réponse sur le forum d'AmigaWorld.net. Il rappelle que "le nom de l'AmigaOne X5000 a été choisi par les bêta-testeurs et la communauté Amiga. Son nom officiel est "AmigaOne X5000/20" pour la variante avec processeur P5020 et "AmigaOne X5000/40" pour la variante avec P5040. Pour plus de commodité, ce nom a généralement été raccourci à "X5000", mais c'est et sera toujours un AmigaOne." Cela devrait arrêter les spéculations... ou pas. Du coup, Trevor Dickinson a publié une seconde réponse, le 16 juillet, indiquant que le changement de nom a été opéré pour rendre la tâche plus facile pour les moteurs de recherche de trouver ce modèle d'AmigaOne. Il a ajouté que tous les futurs ordinateurs que développera A-EON Technology porteront le nom d'AmigaOne.


- Projet DIY-A586, un autre FPGA

Le bidouilleur polonais Piotr Gozdur travaille depuis quelques années sur une carte à base de FPGA permettant de lancer différents coeurs logiciels, et ainsi simuler l'utilisation d'anciennes machines, dont l'Amiga. Son projet se nomme DIY-A586 et la version 1.6 de la carte est disponible depuis le 28 juillet 2019.

Ses caractéristiques :
  • FPGA Spartan6 XC6SLX9.
  • 8 Mo de mémoire SDRAM 16 bits.
  • Mémoire flash de 16 Mo pour le noyau et les ROM.
  • Sortie vidéo HDMI.
  • Sortie audio analogique + entrée micro.
  • Port pour cartes SD.
  • Port série RS232.
  • Deux ports manette.
  • Deux ports PS/2.
  • Connecteur pour clavier A500.
  • Connecteurs de lecteur de disquette.
  • Deux boutons (menu et réinitialisation).
  • Deux diodes.
  • Prise d'alimentation 5V USB-C.
  • Dimensions 100x100 mm.
La mémoire flash de cette carte peut contenir jusqu'à 30 configurations d'anciennes machines, dont l'Amiga. Le DIY-A586 gère le clavier d'origine de l'A500 et peut lancer des jeux via un lecteur de disquette (voir cette vidéo). L'auteur indique que les lecteurs de disquette Amiga fonctionnent et que ceux pour PC (plus courants et moins chers) devraient aussi fonctionner après une reprogrammation du coeur. Les diagrammes et les fichiers gerbers sont fournis. A noter que l'auteur n'aide pas à commander les cartes ou les composants complets. C'est à vous de tout monter et le prix de l'ensemble n'est pas communiqué [www.elektroda.pl].


- Augmentation de capital chez Hyperion

Selon une mise à jour publiée dans le journal officiel des sociétés belges, Hyperion a émis un nombre significatif de nouvelles actions (document du 25 juin 2019). Comme indiqué dans une déclaration notariée datée du 20 juin 2019, lors de l'approbation des comptes annuels du 30 décembre 2018 et de l'exonération ultérieure des administrateurs, les actionnaires ont décidé de procéder à une augmentation de capital en échange d'actions.

Cette augmentation de capital est de 398 970 euros, dont 397 110 euros pour Ben Hermans et 1860 euros pour Timothy De Groote. En contrepartie, les deux investisseurs se voient attribuer respectivement 2135 et 10 nouvelles actions de Hyperion, ce qui réduit d'autant le pourcentage de participation des autres actionnaires. Le capital social de Hyperion a été porté de 18 600 à 417 570 euros. Auparavant tous les actionnaires réunis, y compris Ben Hermans et Timothy De Groote, détenaient 100 actions. Il y a maintenant 2245 actions et Ben Hermans en détient au moins 2135.


- Bilan financier de Hyperion

Le 7 août 2019, le site AmigaDocuments a publié un document sur le bilan financier de Hyperion, la société en charge du développement d'AmigaOS 4. Il s'agit des comptes annuels approuvés par l'assemblée générale annuelle pour les exercices couvrant la période du 31 décembre 2017 au 30 décembre 2018. La dette reste à peu près stable, passant de 588 003 à 579 829 euros en un an. Les actifs ont progressé, passant 37 047 à 144 495 euros. Les ventes d'AmigaOS 3.1.4 sont sans doute la raison de cette embellie.


- IBrowse, 13 ans après

Le 30 août, Oliver Roberts et l'équipe d'IBrowse ont annoncé la disponibilité du navigateur Internet IBrowse 2.5 pour AmigaOS 3.x et 4.x. Son développement était littéralement sur des montagnes russes, avec une série de problèmes personnels, techniques et commerciaux compliquant le calendrier de sa sortie. Pour rappel, IBrowse 2.4 date de décembre 2006 ! Voici les changements de cette version 2.5 :
  • Nouvelle version native AmigaOS 4. Ce n'est pas un simple portage, mais une version qui utilise pleinement toutes les nouvelles fonctionnalités d'AmigaOS 4.1 Final Edition. Cette version utilise le nouveau système RTG graphics.library, supprimant complètement la gestion de CyberGraphX. Autres caractéristiques : rendu d'image plus rapide (utilisation du mode composition), rendu de texte anticrénelé et la gestion de l'heure d'été.
  • Gestion d'AmiSSLv4. Ceci permet l'utilisation de l'implémentation SSL la plus récente disponible pour AmigaOS, incluant TLSv1.3, basée sur les versions les plus récentes d'OpenSSL.
  • Suppression de la gestion de MiamiSSL, SSLv2 et SSLv3.
  • Gestion de TLSv1.1 et TLSv1.2.
  • Gestion des informations de nom de serveur (SNI) pour HTTPS/TLS.
  • Utilisation des nouvelles fonctionnalités de MUI 4.0 et 5.0, dont les nouveaux pointeurs contextuels de souris et la gestion des menus MUI intégrés. MUI 3.8 est cependant toujours géré.
  • Les motifs d'usurpation d'identité du navigateur peuvent maintenant être personnalisés de différentes manières.
  • Les décodeurs d'images internes ont été améliorés : gestion du canal alpha, optimisation de la vitesse. Les décodeurs JPEG et PNG utilisent désormais pleinement les améliorations/optimisations des Warp Datatypes (gestion de l'AltiVec pour le décodeur JPEG).
  • Gestion du canal alpha sur les affichages >= 15 bits (AmigaOS 4 uniquement).
  • Gestion et téléchargement des fichiers de plus 4 Go. Les fichiers de plus de 2 Go sont désormais gérés correctement dans l'interface graphique (AmigaOS 4 uniquement).
  • Gestion du standard OpenSearch pour permettre aux moteurs de recherche d'être automatiquement ajoutés à la barre de recherche, en plus de l'ancienne gestion de Sherlock/Mycroft de IBrowse 2.4.
  • Révision de l'objet TextEditField, corrigeant divers problèmes et ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Le rendu se fait d'une manière plus compatible avec MUI 4.0 et 5.0 permettant à ces objets d'hériter des paramètres MUI de l'utilisateur. La molette de la souris peut maintenant être utilisée pour faire défiler les pages. Gestion des différents raccourcis clavier définis par MUI.
  • Les onglets du navigateur utilisent maintenant l'arrière-plan défini dans les paramètres MUI (groupes/groupes d'onglets/conteneur).
  • Le nombre de cookies par domaine est maintenant illimité.
  • Appuyer sur le bouton du milieu de la souris sur un lien permet d'ouvrir la page dans un nouvel onglet.
  • Gestion interne de la molette de la souris pour les objets TextEditField.
  • Les greffons peuvent utiliser JavaScript via NPN_GetURL
  • Amélioration de la stabilité générale et colmatage des fuites de mémoire.
  • Corrections de centaines de bogues mineurs et majeurs. Tolérance accrue avec les sites Internet cassés pour une meilleure compatibilité.
IBrowse 2.5 ne gère cependant pas encore les normes Internet "modernes", comme le CSS, ce qui le prive d'une majorité des sites Internet actuels. A noter aussi que cette mise à jour n'est pas disponible gratuitement, il faut acheter un fichier clé. La version complète coûte 54,99 euros, qui inclus la version AmigaOS 3.x 68k ainsi que la version AmigaOS 4.x PowerPC. La mise à jour depuis les versions précédentes coûte 44,99 euros (depuis IBrowse 1.x) ou 29;99 euros (depuis IBrowse 2.x). Si vous souhaitez mettre à jour uniquement votre version AmigaOS 3.x 68k, vous n'aurez à payer que 14,99 ou 29,99 euros selon la version du fichier clé existant [www.ibrowse-dev.net].


- Deux matériels chez Lotharek

La société Lotharek a ouvert, en août 2019, les précommandes de deux de ses futurs produits :
  • Ami2PC (129 PLN/30 euros). C'est une interface se connectant sur le port lecteur externe d'un Amiga et sur le port USB d'un PC/Mac permettant de faire des transferts de vos disquettes ADF/DMS. C'est une variante du HxC USB.
  • SmallyMouse (79 PLN/19 euros). C'est un adaptateur souris USB sans fil. Il fonctionne avec les souris Atari ST et Amiga. Certains Amiga nécessiteront cependant une modification pour apporter assez de courant à l'adaptateur.

- Landfill

Landfill est un jeu de réflexion programmé en C par Chris Owen pour tout Amiga avec 1 Mo de mémoire. C'est un jeu un peu à la Tetris, mais dans ce cas, vous devez manipuler des objets pour les faire correspondre et ainsi les supprimer. Par exemple, la confiture s'associe au pain, le pain s'associe au grille-pain, etc. il faut donc réflechir aux fonctions des objets et non pas à leurs formes ou leurs couleurs [EAB].


- Diablo en route pour l'Amiga ?

En février 2019, NoCache, un programmeur tchèque avait tenté de porter le jeu de rôle/combat Diablo sur AmigaOS 4, via le moteur Open Source DevilutionX. Après quelques mois sans nouvelle, le projet semble malheureusement bien arrêté.

Une nouvelle tentative a émergé en juillet 2019, mais cette fois-ci pour AmigaOS 3.x, grâce à Marlon Beijer et Artur Jarosik. Les plus grosses difficultés du portage sont à voir au niveau de la conversion petit boutiste/gros boutiste et de la vitesse. C'est d'ailleurs pour cela que Diablo sur Amiga 68k nécessitera une carte graphique et un processeur 68060 ou 68080. Gunnar von Boehn de l'équipe Apollo a d'ailleurs posté une photo montrant Diablo sur une carte Vampire 600 V2. Renaud Schweingruber a, lui, publié une vidéo de Diablo sur la future Vampire autonome. Le jeu, lui, demeure payant et on peut se le procurer sur GOG.com. Vous aurez besoin du fichier DIABDAT.MPQ (520 Mo).


- Coeur de Vampire

Simo Koivukoski de l'équipe de développement Apollo a annoncé la sortie du coeur Apollo en version Gold 2.12, d'abord en Release Candidate 1 (le 20 juillet 2019), puis en RC2 (le 18 août 2019) pour les cartes accélératrices Vampire V500/V600 V2+. En voici les changements :
  • Nouveaux modes graphiques 15/16 bits RTG (R5G5B5PC, B8G8R8A8).
  • Amélioration de la gestion matérielle de la souris (taille de la zone du sprite, coordonnées des positions x/y).
  • Outil VampireSupport version 40.30.
  • RPC FPSP080 00F4000 du 3 août 2019.
  • Bibliothèque de gestion du processeur en ROM nommée 68040.library (récupérée par Setpatch d'AmigaOS 3.1 et suivant).
  • Nouvelle image de démarrage, avec une mélodie.
  • Processeur ralenti quand la prochaine instruction à exécuter est dans la mémoire Chip ou la mémoire Ranger (nouvelle mémoire Slow pour A500 ajoutée par la Vampire).
  • Amélioration de la compatibilité du mode Turtle.
  • Écriture plus rapide, en 32 bits, pour l'IDE.
  • Amélioration de la réinitialisation lors de l'utilisation d'une MapROM.
  • ROM EmuTOS version 0.9.11.
Pour installer cette mise à jour, vous avez besoin d'un USB Blaster. A noter aussi que la nouvelle version du vampiregfx.card est nécessaire, il faut le copier dans le répertoire LIBS:Picasso96 [www.apollo-core.com].


- Fermeture de Computer Collection Vienna

Stefan Egger a fermé son site Computer Collection Vienna. Cela fait suite à une brouille entre lui et les responsables d'un projet de financement participatif qui prévoit de réaliser des boîtiers Amiga. Computer Collection Vienna était notamment connu pour avoir présenté quelques matériels très rares de l'histoire de l'Amiga comme l'Amiga 3400 et l'Amiga 1000 Velvet.


- Zelda Navi's Quest sur Classic

Après avoir été porté sur MorphOS et AROS il y a quelques années, Zelda Navi's Quest arrive à présent sur Amiga Classic. Il s'agit d'un clone de Zelda, créé par le développeur français Vincent Jouillat qui a déjà plusieurs clones de ce jeu de rôle à son actif. La version pour AmigaOS 3.x a été réalisée par Artur Jarosik et demande au moins un 68060, l'AGA et 40 Mo de mémoire [Aminet].


- Neverball 1.6.0

Roman Kargin a porté la dernière version de Neverball, la 1.6.0, sur AmigaOS 4. La précédente version de ce jeu de réaction conçu par Robert Kooima date de 2009. Les améliorations sont assez nombreuses, on compte notamment la gestion du rendu 3D OpenGL ES 1.1. Il vous faudra les bibliothèques ogles2.library 2.8+, Warp3DNova.library 1.65+ et un RadeonHD récent. Il y a aussi l'ajout d'une documentation pour réaliser des tableaux supplémentaires, le paramétrage de la réactivité des caméras, l'apparition de plates-formes en rotation, de nouveaux tableaux (Golf Jambalaya, Tones Levels, Reshaun's Easy-Putt), de nouvelles balles (Rift Ball, Octocat Ball, Melon Ball...) [OS4Depot.net].


- Jeux OpenGL ES 2 : ça continue

L'arrivée des nouveaux pilotes 3D (ogles2.library 2.8+, Warp3DNova.library 1.65+ et RadeonHD 3.6+) sur AmigaOS 4 permet de porter des jeux plus récents et plus demandeurs en ressources. Outre Neverball/Neverputt cité plus haut, Roman Kargin a aussi porté ou mis à jour quelques autres titres pour les adapter à ces nouveaux pilotes 3D. On note par exemple le jeu de tir Friking Shark, le jeu de rôle Barony et la simulation de billard Foobillard++.

De son côté, Simon Keogh a mis à jour AmiCraft, son clone de MineCraft, pour qu'il utilise OpenGL ES 2.


- Un clone de Beat Saber débarque sur Amiga

Le programmeur hongrois Sövény Imre a développé AmiSaber, un clone de Beat Saber sur Amiga. Ce dernier est un jeu vidéo de rythme/réaction en réalité virtuelle développé et édité par Beat Games, sorti en 2018 sur Windows et PlayStation 4. Le jeu présente au joueur un flux de blocs en approche synchronisés avec les notes de la musique. Le joueur utilise la souris pour manier une paire de sabres laser utilisés pour détruire les blocs. Chaque temps indique le sabre à utiliser et la direction à suivre. La version Amiga a été réalisée en AMOS, elle fonctionne sur tout Amiga disposant d'un disque dur. Le jeu fait 50 Mo et peut se jouer à deux en simultané (deux souris connectées) [eab.abime.net/].


- AmigaAMP 3.25

Thomas Wenzel a rendu publique la version 3.25 d'AmigaAMP, son lecteur audio pour AmigaOS 3.x/4.x. Cette v3.25 du 21 août 2019 propose les changements suivants :
  • La version AmigaOS 4 gère désormais la mpega.library.
  • Correction d'un bogue quand on fermait un fichier.
  • Stabilité améliorée du décodeur interne.
  • Correction du chargement des fichiers ".pls" contenant des chemins relatifs et d'autres bogues.

- Nouvelle distribution AROS...

AROS One est une nouvelle distribution logicielle pour AROS x86. Elle a été conçue par l'Italien AmigaSystem pour sa propre utilisation et il a décidé de la rendre publique le 3 juillet 2019. AROS One est basée sur les derniers fichiers système en date d'AROS, comprend un jeu d'icônes pour les répertoires réalisé par ses soins et est configuré avec le bureau Wanderer à la sauce AfaOS. La distribution inclut aussi tous les derniers logiciels, y compris les bibliothèques pour Hollywood. L'archive fait environ 500 Mo et il existe une version sur LiveCD pour un démarrage direct sur votre ordinateur. A signaler qu'une mise à jour 1.1 est sortie peu de temps après. Elle propose l'association de fichiers avec les applications et ajoute le lecteur vidéo VAMP. Cette version 1.1 est pour processeurs x86 et 68k [eab.abime.net].


- ...et AmigaOS 3.x

AmigaSystem ne s'est pas arrêté là et il nous a aussi concocté une distribution logicielle pour AmigaOS 3.9. Celle-ci se nomme Afa One et a été publiée le 3 août 2019. Elle se base sur le multi-correctif AfA (AROS for AmigaOS) en version 4.8, propose un Workbench préconfiguré et la présence de dizaines d'applications préinstallées (MUI, WHDLoad, DOpus 4, outils audio et graphiques, etc.). AfA One nécessite l'installation d'AmigaOS 3.9, des quatre Boing Bag d'AmigaOS 3.9, un Amiga 68060 avec carte graphique, 256 Mo de mémoire et une partition de 2 Go [eab.abime.net].


- Shogo reluit son armure

Le 10 juillet, Hyperion Entertainment a publié une nouvelle mise à jour pour le jeu d'action 3D Shogo: Mobile Armor Division. Cette mise à jour 1.9 est pour AmigaOS 4.1, elle est gratuite pour les utilisateurs enregistrés. Elle propose la possibilité de faire des captures d'écran (appui sur F6), la gestion de la localisation pour le lanceur et l'interface du jeu en réseau, des traductions en allemand et italien du guide et du lanceur, la désactivation de l'économiseur d'écran quand le jeu est lancé, et une amélioration de la qualité de l'introduction [www.hyperion-entertainment.com].


- Jouer pour aider les enfants

Les collectifs Amigos Retro gaming et www.extra-life.com ont organisé le 20 juillet 2019 une action caritative. Du nom d'Amigathon, le but est de jouer pendant pas moins de 12h à des jeux vidéo afin de récolter des fonds au profit d'enfants malades. L'objectif était d'atteindre 2000 $, et le résultat final a été de 3225 $, qui seront reversés à Children's Miracle Network. Merci les amigaïstes !


- Swap a triste

Swap est un jeu de réflexion conçu par une poignée de programmeurs français et édité par Microids en 1991. Bonne nouvelle, le magazine Amiga Future a reçu l'autorisation de publier sa version commerciale complète. Configuration requise : Amiga OCS et 512 ko de mémoire [www.amigafuture.de].


- NetSurf 3.9

Le navigateur Web NetSurf est disponible depuis mi-juillet en version 3.9. Chris Young a réalisé un portage sur AmigaOS 4. Outre quelques corrections de bogues, cette version propose, par rapport à la v3.8, la gestion des CSS Media Queries (niveau 4) et une amélioration du JavaScript [www.netsurf-browser.org/downloads/amiga/].


- Icaros Desktop 2.2.8

Paolo Besser nous gratifie, depuis le 17 juillet 2019, d'une nouvelle version d'Icaros Desktop, sa distribution logicielle pour AROS x86. Les nouveautés de cette version 2.2.8 se concentrent sur les points suivants :
  • Possibilité de jouer à de nouveaux jeux en 3D accélérée en mode hôte.
  • Nouvelle commande "hb" pour HostBridge, permettant d'intégrer des applications hôtes.
  • Ajout de l'émulateur Atari800, de l'éditeur audio Bars & Pipes, du visionneur d'images VindentiumPicta, et des jeux Zaz, Shmupacabra, KrystalDrop, Powermanga et rRootage.
  • Mise à jour d'InstallerLG, ViewLHA, VIM, ZuneBrot, AmiCast Player, Polybios et SQLMan
  • Modification des scripts d'installation et de lancement d'Icaros Desktop en mode hôte sous Windows et Linux.

- JPV strikes again

RNOInfoScreen, une interface pour divers lecteurs audio et multimédias, est passée en version 1.6 puis 1.7 au cours de ces deux derniers mois. Son auteur, le programmeur finlandais JPV, y a ajouté quelques fonctions comme la gestion du lecteur Digital Audio Player, une option pour supprimer les bords de fenêtre, la gestion de RNORadio et l'affichage des marqueurs ID3v2.x pour les images incluses dans les MP3. RNOInfoScreen est disponible sur AmigaOS 3, AmigaOS 4, MorphOS et WarpOS [Aminet].

Dans le même temps, JPV a aussi publié une nouvelle application, RNOTags, permettant de créer/éditer/convertir les marqueurs ID3 (version 1.0 à 2.4.0) de vos fichiers MP3. Ce petit outil natif MorphOS gère aussi les images de couverture [Aminet].


- Nouvelles productions de la scène démo

Voici les productions de la scène démo Amiga qui ont été ajoutées sur le site pouet.net ces deux derniers mois :
  • Happy Carva #74, intro OCS par da Jormas.
  • Too Old To Die Young, démo 64 ko OCS par DreamWeb.
  • Scene World #29, diskmag OCS/AGA par SWO et People Of Liberty.
  • Dreams 28, lot de démos AGA par Void.
  • Hail Satan, démo OCS 1 ko par Traktor.
  • Neo Gaut, démo 64 ko AGA par Naturee et Insane.
  • Catro, démo 64 ko OCS par Void.
  • Time Will Tel, musicdisk OCS par Nah-Kolor.
  • Codigo Prodigo, démo OCS par Goblins.
  • The End Of The Cube, démo 32 ko OCS par Goblins.
  • Distorted Rigmarole, démo 64 ko AGA par Software Failure.
  • Tide, intro 512 octets par k2.
  • Spoke, intro 512 octets par AttentionWhore.
  • Meanwhile (In Northern Sweden), démo 32 ko par Nukleus.
  • A Hymn To Hipparchus, démo 4 ko OCS par Offence et Brainstorm.
  • Call Of The Wild, démo AGA par Boozoholics.

- Ambient passe la radio

Thomas Igracki nous a concocté WebRadio.sbar, un nouveau module de barre d'écran (Sbar) pour MorphOS. Celui-ci permet de jouer en ligne diverses stations de radio et même de les enregistrer, et ce, en un clic de souris. WebRadio.sbar fonctionne seulement avec les radios utilisant le format MPEG audio (les radios émettant du Ogg Vorbis, WMA ou AAC+ ne sont pas encore gérées) [igracki.lima-city.de].


- WinFellow, l'autre pays de l'émulation

WinFellow, l'émulateur Amiga pour Windows mis au point par Peter Schau, Torsten Enderling et Worfje, est disponible en version 0.5.8 depuis le 12 juillet 2019. Les nouveautés se concentrent sur les points suivants :
  • La gestion des fichiers-disques avec RDB (Rigid Disk Block).
  • La modification du schéma de nommage des périphériques. Il passe de "DHx:" à "FSx:" pour éviter les conflits avec les noms de fichiers-disques.
  • Présence d'une version 64 bits de l'émulateur.
  • Une meilleure gestion des interruptions matérielles et des délais du Blitter.
  • Correction d'un plantage quand l'affichage graphique était très lent (comme avec une machine virtuelle).

- Vampire en précommande

Les cartes Vampire V2+ 1200 et V4 autonomes ne sont pas encore disponibles, mais qu'importe, le revendeur allemand Vesalia a ouvert une page pour les précommander. Les prix sont de 449,90 euros pour la Vampire V2+ 1200 et de 499,90 euros pour la Vampire V4. Le revendeur suisse Relec prend aussi les précommandes. Mais attention, l'équipe Apollo n'a pas confirmé de prix et de date et ces réservations ne sont utiles que pour jauger la demande.


- Boîtiers Plexiglas à gogo

Le site allemand Plexilaser propose à la vente plusieurs boîtiers en Plexiglas pour les Amiga 500, 600, 1200, l'ACA500+ et même la future Vampire V4. Les prix vont de 20 à 100 euros.


- Réplique de l'A2000

Paul Rezendes récidive. Après son projet Amiga 4000 rev B Replica qui a été couronné de succès en 2018, il se lance dans la création d'une réplique de la carte mère d'Amiga 2000 Rev 6.X. Ce projet est issu du travail d'une autre personne, le bidouilleur Floppie209. Paul Rezendes a commencé à étudier la chose et a pris contact avec l'usine qui lui avait produit sa carte Amiga 4000 rev B Replica. L'usine devrait pouvoir lui vendre les circuits imprimés pour 65 $, comme ceux de son précédent projet. Paul Rezendes a ensuite annoncé le 29 août que ses cartes étaient disponibles, les prix étant de 90 $ pour un envoi aux États-Unis et 100 $ pour un envoi à l'international [acillclassics.wordpress.com].


- Partenariat d'ACube Systems avec Cmedia

ACube Systems a annoncé le 8 août 2019 son partenariat avec Cmedia, principal producteur mondial de puces audio pour ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et appareils mobiles. Cela peut constituer une étape importante pour un partenariat futur et précieux entre ACube et d'autres sociétés importantes [www.acube-systems.biz].

ACube, qui travaille avec le projet GNU/Linux PowerPC notebook visant à fabriquer un ordinateur portable à base de PowerPC, a reçu une carte d'évaluation de la part de Cmedia. Cette carte comprend la fameuse puce de Cmedia, le contrôleur audio HD CM8828 et les codecs CM9882A. Cmedia fournira les puces pour la production de l'ordinateur portable de GNU/Linux PowerPC notebook. Les puces de Cmedia seront intégrées à cette carte mère Open Source et cette société fournira les informations nécessaires pour écrire les pilotes adéquats. Au final, toutes ces petites étapes sont importantes pour ce projet Open Source de carte PowerPC qui pourrait, à terme, accueillir un système Amiga NG [www.powerpc-notebook.org].


- Blastaway arrive

L'équipe de Retream (Simone Bevilacqua) est en train de développer Blastaway, un nouveau jeu pour AmigaOS 4.1 et Windows. Il s'agit d'un jeu de tir inspiré de Wizard Of War avec des graphismes à la The Chaos Engine. Une démo est disponible. Configuration nécessaire : processeur à 500 MHz, carte graphique 32 bits, carte sonore, 20 Mo de mémoire [retream.itch.io/blastaway].


- Hans de Ruiter prépare ZitaFTP

Le programmeur Hans de Ruiter a annoncé l'arrivée prochaine de ZitaFTP, un nouveau serveur FTP pour AmigaOS 4. Ce logiciel devait sortir le 20 août 2019 mais a été repoussé. ZitaFTP devrait être rapide, sécurisé et géré de multiples connexions simultanées. Ce sera sans doute un logiciel payant (shareware) [keasigmadelta.com].


- AROS a son calendrier

Nathan Hesterman a posté le 8 août 2019 LilCalendar, un calendrier polyvalent capable de gérer les rappels. Pour fonctionner, il nécessite Zune/MUI 3.8+, SQLite 3, les greffons SQLite et MUIRoyale [Aminet].


- Tapis de souris Reshoot R

La société APC&TCP a annoncé le 4 août l'arrivée prochaine d'un tapis de souris à l'effigie de Reshoot R, le jeu de tir publié par ses soins il y a quelques mois. Il sera officiellement disponible à partir du rassemblement Amiga 34 à Neuss le 12 octobre 2019. Prix : 3,50 euros [www.amigashop.org].


- Nouvelles icônes pour un vieux système

Sur le forum d'Amiga Love, l'Américain Eric Hill a mis en ligne le 8 août 2019 des icônes, créées par ses soins, pour le Workbench 1.3. Selon l'auteur, elles arrivent 30 ans trop tard. Ce sont des icônes double état pour les disques, les répertoires, les outils, les projets et la poubelle. Pour de meilleurs résultats, vous devez utiliser la palette de couleurs par défaut du Workbench 1.3, à savoir celle en bleu. Ces icônes fonctionnent aussi sur d'autres versions du Workbench mais pas de façon optimale.


- Le retour de Matthias Böcker

Le programmeur allemand Matthias Böcker n'avait rien produit de particulier sur la scène Amiga depuis plusieurs années. On a pu voir sa réapparition en novembre 2018 avec deux modules de barre de titre pour MorphOS (Notch et TopTasks), conçus "juste pour le plaisir" tant leur utilité est limitée. Il a ensuite poursuivi ses développements et nous a pondus divers autres programmes pour MorphOS :
  • DimScreen : une commodité pour assombrir l'écran.
  • CPUGraph : module de barre de titre représentant un graphique de la consommation du processeur.
  • MouseTracker : une commodité enregistrant le déplacement du curseur de la souris.
  • ModernArtBlanker 3.0 : un économiseur d'écran dans le style Art Moderne, publié 10 ans après sa première version.

- Un autre lanceur d'applications pour AmigaOS 3

Andrew Kennan a programmé un nouveau lanceur d'applications pour AmigaOS 3. Son nom est DockBot, il est capable d'afficher une liste d'icônes dans une fenêtre sur le Workbench. Les applications peuvent ensuite être lancées via un double-clic sur l'icône, via un glisser & déposer ou via une combinaison de touches. Des gadgets sont également affichés telles une horloge et la quantité de mémoire [Aminet].


- LEU, un tableur en devenir ?

Il y a quelques mois, Marcus Sackrow avait programmé un visionneur de fichiers Excel (XLSX) et Libre/OpenOffice (ODS). Après de plus amples travaux, son application, nommée LEU, dispose maintenant de fonctions d'édition, d'un analyseur de fonctions et d'une compatibilité avec les fichiers CSV et TurboCalc (TCD). Nous ne sommes qu'au début du développement et LEU reste assez basique, mais il serait une bonne base pour un nouveau tableur moderne sur Amiga. LEU est programmé en FreePascal et est disponible sur AmigaOS 3.x, AmigaOS 4.x, AROS i386, AROS ARM et MorphOS. L'auteur signale également qu'aucun programme FreePascal ne fonctionne pour le moment sur AmigaOne X5000, en raison de son processeur non compatible. La dernière version de LEU est la 0.7 [home.alb42.de/files/Leu0.07.lha].


- SketchBlock Pro 3.3

Andy Broad a annoncé la disponibilité sur AMIStore de son application commerciale SketchBlock Professional Edition 3.3. Ce logiciel de dessin natif AmigaOS 4.1 est vendu au prix de 15 £. Voici les caractéristiques de la version 3.3 :
  • Chargement dynamique des données des brosses. Le lot complet de brosses peut utiliser jusqu'à 100 Mo de mémoire au démarrage, donc les brosses sont maintenant chargées à la demande.
  • Ajout d'un filtre d'effacement. Ceci permet d'effacer les zones de calques sélectionnées. Ajout de certains éléments de menu utilisant cette fonction.
  • Textures : les opérations de dessin peuvent maintenant être modifiées par une texture. N'importe quel calque peut être utilisé comme texture.

- Nouvelle version de HstWB Installer

HstWB Installer est un lot d'outils et de scripts, pour Windows, permettant d'automatiser l'installation d'AmigaOS 3.1/3.9 sur un fichier HDF. Ce programme de Henrik Nørfjand Stengaard en est maintenant à la version 1.4.0 et prend partiellement en compte le récent AmigaOS 3.1.4.1. L'auteur a aussi ajouté un script pour permettre de passer du Kickstart 3.1 au 3.1.4, la gestion de l'émulateur FS-UAE 3.0.0 et diverses corrections de bogues [hstwb.firstrealize.com].


- Une radio Amiga pour toujours

Amiga Forever est aussi le nom d'une radio qui diffuse des musiques et des réorchestrations Amiga, et rien d'autres. Attention tout de même, il y a des publicités à la fin de chaque morceau... [www.radionomy.com/en/radio/amigaforever].


- Enfin les final years

Commodore: The Final Years est la troisième partie de la trilogie de Brian Bignall sur l'histoire de l'Amiga. Cet ouvrage en anglais est enfin disponible depuis la fin juin/début juillet 2019 pour un prix avoisinant les 38,49 euros. Ce livre comprend plus de 500 pages et présente notamment des entrevues avec une vingtaine d'ingénieurs et employés de Commodore, les derniers Amiga de Commodore, les consoles (C64GS, CDTV et CD32), le C65 et des informations sur les C128 et C64 qui ont continué à se vendre durant cette période. Liste des entrevues :
  • Andy Finkel (système d'exploitation Amiga).
  • Bill Gardei (puces du VIC-III, C65).
  • Bob Welland (A500, Amiga Unix).
  • Bryce Nesbitt (système d'exploitation Amiga).
  • Carl Sassenrath (système d'exploitation Amiga et CDTV).
  • Clive Smith (Directeur général des nouveaux produits).
  • Colin Proudfoot (Directeur financier de Commodore UK).
  • Dale Luck (partie graphique du système d'exploitation Amiga).
  • Dave Haynie (A3000, A4000).
  • David Pleasance (Directeur général de Commodore UK).
  • Don Gilbreath (CDTV).
  • Ed Hepler (puces AGA et Hombre).
  • Eric Cotton (système d'exploitation Amiga).
  • Gerard Bucas (fondateur de GVP).
  • Glenn Keller (puces Amiga).
  • Greg Berlin (A3000, A4000).
  • Hedley Davis (Hedley Hires, A3000, CDTV-CR).
  • Jeff Porter (Directeur des systèmes pour ingénieurs).
  • Joe Augenbraun (projet annulé de l'Amiga 2200).
  • Michael Sinz (système d'exploitation Amiga).
  • Paul Lassa (C65, Amiga 4000T).

- Un A4000 de Team 17 retrouvé

Christian Simpson réalise une série de vidéos nommée Retro Recipes dans laquelle il présente des projets informatiques rétros. Un des épisodes, publié le 29 juillet 2019 sur YouTube, parle d'un Amiga 4000 qu'il a reçu en cadeau de la part d'un ancien développeur de Team 17, société qui a sorti de nombreux jeux sur Amiga dans les années 1990. Le lot fourni comprend un Amiga 4000, dix disques durs, des sauvegardes sur bandes magnétiques, des disquettes et un dessin au crayon de Worms. Christian Simpson a aussi trouvé des objets 3D LightWave et d'autres éléments de développement de divers jeux. On peut également voir Witchwood, un jeu de rôle, prévu pour Amiga et PC vers 1996, qui a été annulé. Photos : Un dossier "Team_17" du disque dur, Quelques images de jeux, Des disques durs, Witchwood, Directory Opus, Le Workbench et quelques applications, Vidéo de Witchwood.


- Remedios, le remède pour passer sur iOS

Airsoft Softwair a annoncé le 7 juillet 2019 l'arrivée de Remedios, une extension pour Hollywood permettant de transformer vos applications Hollywood en applications iOS, le système d'exploitation d'Apple pour téléphones mobiles. Remedios propose un cadre d'applications Xcode capable de charger et lancer les applications Hollywood. Un guide détaillé pour convertir vos applications est disponible. Caractéristiques :
  • Gestion des périphériques iOS réels (arm, arm64).
  • Gestion des simulateurs iOS de Xcode (x86, x64).
  • Les greffons Hollywood sont entièrement pris en charge.
  • Les greffons Hollywood peuvent être intégrés dans les applications iOS.
  • Les scripts Hollywood peuvent faire des appels en code natif personnalisé écrit en Objective-C.
  • Les fichiers de données peuvent être intégrés dans des applications iOS.
Remedios est un produit commercial. Il nécessite Mac OS X avec Xcode 8.2 [www.hollywood-mal.com].


- Nouveau site dédié à l'Amiga Classic

Yannick Buchy de l'association WArMUp, avec l'aide de Bruno Peloille (technique) et Juan Carlos Herran Martin (logo), ont ouvert le 26 juillet 2019 un nouveau site dédié à l'Amiga Classic. On peut s'y rendre sur www.amiga-classic.org. Il reprend la structure du site Meta-MorphOS.org, avec des actualités quotidiennes, des forums, des liens et d'autres services.


- Folio sous les flots ?

Selon une information qui circule sur les forums, André Siegel, le développeur du traitement de texte Folio pour MorphOS, a été victime d'une perte de données sur son disque dur. Celle-ci a compromis tout son travail sur Folio.


- TAWS passe aussi à AmigaOS Pi

TAWS est une simulation du Workbench Amiga 1.0 à 4.1 qui fonctionne sur Internet à l'aide d'un navigateur. Sa version 0.31 a été mise en ligne début juillet 2019. Son auteur, Michael Rupp, propose plusieurs améliorations comme :
  • Préréglages issus d'AmigaOS 3.1.4.
  • Nouvelles icônes et fond d'écran AmigaOS 3.1.4.
  • Simulation de quelques fonctions d'AmigaOS 3.1.4 comme la possibilité de déplacer les fenêtres en dehors de l'écran.
  • Contrôles du Workbench comme sur AmigaOS 3.5 (contrôle au clavier, déplacement des fenêtres...).
  • Localisation complète en suédois.
  • Multiview peut lire les modules .mod (Soundtracker/Protracker), .xm (FastTracker II) et .s3m (ScreamTracker 3) grâce au nouveau lecteur de modules écrit en JavaScript.
  • Multiview est capable d'afficher des images TIFF sur les navigateurs Internet qui le gèrent (Internet Explorer, Edge et Safari).
  • Dans l'Amiga Early Startup Control, simulation du scintillement lors du passage de l'affichage du PAL en NTSC et inversement
  • Retravail de l'écran Kickstart pour qu'il soit exact au pixel près.
  • Diverses corrections de bogues (pour les coins arrondis, la palette...).

- L'Amiga 1200+ fonctionne

Jeroen Vandezande du Belgian Amiga Club a montré à la mi-juillet de nouvelles photos de son projets Amiga 1200+ qui vise à réimplémenter une carte mère d'Amiga 1200. Il s'agit de la révision 2. On peut même y voir la carte en état de marche. La disponibilité et le prix ne sont pas encore connus.

Photos : la carte mère nue, en état de marche (Kickstart), la carte mère avec composants et les ports arrières de la carte (sélectionneur de Kickstart, Ethernet, souris USB (SmallyMouse2), manette 1 et 2, lecteur disquette externe, série, parallèle, audio, sortie vidéo, bouton marche/arrêt, prise d'alimentation).


- Versions bêta 61 et 62 d'Iris

De nouvelles versions bêta d'Iris, le client de courriers électroniques développé par Jacek Piszczek pour MorphOS, ont été publiées au cours des deux derniers mois. Voici quelques-uns des changements :
  • Implémentation de la redirection des messages sous forme de pièces jointes.
  • Le dossier "Inbox" n'était pas toujours détecté correctement (ce qui arrivait sur Yahoo).
  • Icônes de dossier plus jolies, ajout d'icônes pour les messages erronés/brouillon dans le dossier "Outgoing".
  • Réglages des dossiers (accessibles depuis le menu).
  • Possibilité de créer et de supprimer des dossiers IMAP.
  • L'état fermé d'une arborescence de dossiers est maintenant sérialisé.
  • Correction de bogues (décodeur UTF-7, analyse de la structure de dossiers côté serveur, défilement vers le haut, lors de l'arrêt d'une session/du suivi des ressources...).

- Romulator

Le 31 juillet, Brian Robotham a annoncé sur English Amiga Board la dernière production de son équipe, nommée Romulator. Il s'agit d'un commutateur de ROM Kickstart pour Amiga 500, 600 et 2000. Le revendeur américain Amiga On The Lake en sera le vendeur officiel. En voici ses caractéristiques :
  • Carte à quatre couches, processeur ARM.
  • Romulator émule les ROM Kickstart Amiga.
  • Accepte les ROM jusqu'à 1 Mo.
  • Pour les bidouilleurs, il est possible d'y mettre des ROM de 2 Mo.
  • Gère les Amiga 500 révision 3, 5, 6a et 8.
  • Gère les Amiga 600.
  • Gestion de l'USB et des cartes SD.
  • Les ROM Kickstart sont stockées sur une carte SD.
  • Les ROM Kickstart peuvent être copiées d'un autre ordinateur vers la carte SD de l'Amiga.
Romulator se loge sur l'emplacement ROM de l'Amiga, à la place de l'ancienne ROM. Lorsque vous allumez l'Amiga, ce dernier est maintenu en pause et Romulator affiche son propre menu de démarrage. Le menu affiche toutes les ROM disponibles sur la carte SD, et vous pouvez les sélectionner avec les flèches du clavier et la souris. Si vous n'appuyez sur aucune touche/souris, l'Amiga poursuivra son démarrage après un délai d'inactivité sélectionnable.

Romulator peut être très utile pour les bidouilleurs qui créent eux-mêmes leurs ROM Kickstart : ils pourront ici les copier sur la carte SD et les essayer avec le Romulator. A la date de l'annonce, l'auteur avait quelques exemplaires de Romulator prêts à être expédiés à Amiga On The Lake. Prix : 79 $. Une version 32 bits, donc pour Amiga 1200/3000/4000 pourrait arriver s'il y a suffisamment de demandes.


- BestWB 1.2

BestWB est une distribution logicielle pour AmigaOS 3.x conçue par Ignacio Gully. La version 1.2 a déboulé le 28 juillet 2019. Cette distribution tente d'améliorer AmigaOS 3.1.4 avec l'ajout de divers outils et scripts, sans lui ajouter d'éléments lourds et inutiles pour le système. La version 1.2 ajoute notamment WBDock, PicShow, Imagemount, des fonds d'écran et de nouvelles palettes de couleurs [lilliput.amiga-projects.net/BestWB.htm].


- Strip Fighter II

En 2002, Juan Carlos Herran Martin avait publié Strip Fighter, un jeu de poker érotique conçu en Blitz Basic pour AmigaOS 3.x. 17 ans après, l'auteur nous propose une suite, appelée Strip Fighter II: Los Chinos Game X, doté de nouveaux joueurs et adversaires. Le jeu a été réalisé en tant qu'application Hollywood et nécessite Hollywood Player 8.0 ainsi que le module oggvorbis.hwp. Strip Fighter II: Los Chinos Game X est disponible en espagnol, anglais, italien et français [www.morguesoft.eu/Paginas/GamesAdult.htm].


- Mise à jour de WHDLOpener

Marcin Kornas et Manfred Bergmann ont mis à jour, en août 2019, le paquetage logiciel WHDLOpener qui permet d'intégrer E-UAE et WHDLoad dans MorphOS. Les versions 1.2 et 1.3 proposent la gestion des images des ROM cryptés d'AmigaForever et corrigent le script d'installation lorsque le fichier rom.key n'était pas sélectionné ou non présent dans le répertoire de destination Kickstart [korni.ppa.pl/meow/WHDLOpener.lha.xz].


- NetFS-revised 2.1

Philippe Rimauro propose, depuis fin août 2019, une nouvelle version revisitée de NetFS, un système de fichiers en réseau pour MorphOS ou pour les Amiga équipés d'une pile TCP/IP (AmiTCP, MiamiDx ou Roadshow). Les nouveautés de cette nouvelle version se concentrent sur une amélioration des performances et la gestion du gestionnaire de redémarrage (reset handler) [Aminet].


- Ça bastone encore sur Amiga 500

Le collectif PixelGlass, en collaboration avec deux autres groupes, BeatBeamCannon et Enable Software, a ouvert une page Internet pour son prochain jeu : Metro Siege. Il s'agit d'un jeu de combat de rue, comme Final Fight, prévu pour Amiga OCS. PixelGlass tente de réaliser des jeux de qualité, au milieu d'un océan de productions vite faites et souvent mal faites. Ce collectif est connu pour son jeu de labyrinthe Worthy et son jeu de tir AlarCity (encore en développement). Metro Siege nécessitera un Amiga avec 1 Mo de mémoire (512 ko de mémoire Chip et 512 ko de Fast) et proposera un parallaxe au premier plan et à l'arrière-plan, plus de 60 couleurs à l'écran, un mode coopératif à deux joueurs la gestion des manettes multiboutons et surtout des combats sophistiqués avec des douzaines de mouvements, y compris l'esquive, le blocage et la contre-attaque [pixelglass.org].


- Les photos de l'été

Voici quelques photos postées durant l'été :

- Ouverture de l'architecture POWER

Selon la fondation OpenPOWER, l'architecture de processeurs POWER a été publiée en Open Source. Rappelons que les processeurs PowerPC, utilisés notamment sur Amiga, sont dérivés de cette famille POWER. Hugh Blemings, directeur exécutif de la fondation OpenPOWER, a également ajouté qu'IBM avait diffusé un nouveau coeur logiciel (softcore) pour la communauté POWER. Un ingénieur d'IBM a d'ailleurs été capable de développer un coeur logiciel POWER et de le faire fonctionner sur un FPGA Xilinx. Cette implémentation a été montrée lors du salon OpenPOWER Summit North America.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 05/06 2019]