Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 27 mai 2017 - 15:51  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : World Of Amiga 1994
(Article écrit par Bruce Lepper et extrait d'Amiga News - janvier 1995)


Comme dans un rêve

On marchait comme dans un rêve à Londres dans la Halle du Wembley Exhibition Centre. Tout y était comme d'habitude : les (88) stands des fidèles, les gens des sociétés comme HiSoft et Digita que nous avons rencontré pour la première fois dans les allées étroites du Novotel à Hammersmith il y a six ans (quand tout le monde attendait fébrilement la sortie du système 1.3...). Il y avait un monde différent à Wembley, un monde d'une certaine maturité, presque "Woodstockien" (je parle de la deuxième). Des "soixantehuitards", mais aussi des jeunes et des presque jeunes. Ce qui étonnait était le calme, la tranquilité, et aussi une certain classe.

Le stand Amiga était en forme de cercle ressemblant au temple des druides de Stonehenge. L'exposition était très bien pour les visiteurs du genre lecteur d'Amiga News à la recherche des dernières manifestations de l'AmigaDOS 3.1. Un très bon cru.

Quoi ? Comment chercher du nouveau quand il n'y a même plus d'Amiga ? Les pessimistes se rappeleront que pendant les derniers jours de la guerre du Vietnam les membres de l'assemblée nationale sud-vietnamien ont continué de discuter des pour et des contre d'un réseau routier du centre de leur pays tandis que les guerrillas du Viet Cong avançaient sans encombres jusqu'aux portes de cette même assemblée nationale. Les habitudes sont les habitudes, et pour nous faire bouger, il faut taper carrément sur notre porte (voir la théorie des ondes alpha exprimée par Dave Haynie dans son échange avec Cédric).

Les optimistes, quant à eux, étaient nombreux à Wembley. Jeff Walker, fondateur du journal Amiga le plus noir et blanc du monde (JAM), a eu juste le temps de commenter "It's a brilliant show" avant de se retourner et m'ignorer complètement comme il le fait chaque fois. Je crois que son problème c'est qu'il a un Shell à la place de son cerveau et, bien qu'étant réalistiquement humain à première vue, il n'est pas convaincant plus de deux minutes d'affilée.

Jeff Walker
Jeff Walker

Andy Bishop, le sorcier de LightWave et directeur de Premier Vision, ne m'a pas reconnu malgré le fait qu'il avait dans son sac une Warp Engine que j'avais commandé au Future Entertainment Show il y a un petit mois de cela. Son problème est que chaque fois qu'il reçoit une livraison de Warp Engine elles sont toutes vendues immédiatement. Il n'est peut-être pas surprenant qu'il soit optimiste, mais l'un de ses partenaires est beaucoup plus méfiant par rapport à la situation actuelle. D'après lui, il pourrait vendre 200 Amiga 4000 demain aux utilisateurs pro et semi-pro s'il en avait. Ces acheteurs-là n'attendront pas la fin du siècle avant de changer de machine.

Ian Greenaway de White Knight Technology est sur ce même créneau de produits graphiques et vidéo pour professionnels. Il m'a juré que c'est "business as usual" (les affaires vont bon train comme d'habitude) et que la crise n'a pas eu d'effets sur ses activités. "Ce sont des pros, ils ont une machine performante pour un travail particulier et ils n'ont pas besoin de changer". Sur son stand Phil Brown, un vidéaste indépendant, effectuait des démonstrations du Digital Broadcaster 32. C'était la première apparition publique en Grande-Bretagne de ce système impressionnant, qui se réclame le titre de "seul système qualité Broadcast, non linéaire, temps réel pour montage vidéo disponible sur Amiga".

Il est effectivement impressionnant de pouvoir jouer avec l'image vidéo sur l'écran de son Amiga en actionnant les boutons "avance" et "recule", et encore plus impressionnant de savoir qu'on peut couper et coller comme avec un traitement de texte pour un résultat qui est de qualité Broadcast. M. Brown m'a raconté qu'il préparait ses "roughs" avec Broadcaster pour une chaîne de télévision nationale britannique et à sa grande surprise les séquences n'ont pas été réenregistrée avec du matériel haut de gamme mais envoyées aux téléspectateurs tel quel, le producteur trouvant la qualité parfaitement acceptable.

Un poste Amiga/Broadcaster se décompose ainsi : Amiga 4000/030 (2 Mo de mémoire Chip, 8 Mo de Fast, disque dur 1 Go), carte Zorro III Broadcaster Elite, logiciel de montage Producer, Warp Engine 28 MHz, disque dur 2,1 Go Fast SCSI-2 (pour la vidéo), carte audio SunRize AD516 avec logiciel Studio 16, moniteur Cub-Scan 143 pour l'Amiga, moniteur/téléviseur Sharp 14" pour la vidéo, et un logiciel de traitement d'image (ADPro). Le distributeur pour la France et plusieurs autres pays d'Europe est Solaris Computec (pour son adresse et les adresses d'autres fabricants et distributeurs mentionnés dans Amiga News voir la liste en dernière page du journal). Le prix d'un tel système en Angleterre est d'environ 100 000 FF TTC. La carte elle-même coûte environ 25000 FF.

Le nombre de stands avec des produits professionnels était surprenant par rapport à la tradition britannique d'organiser des expos surtout pour les jeunes joueurs. Gordon Harwood Computers proposait une offre spéciale de 8000 FF pour les commandes anticipées (vous payez un acompte toute de suite et vous attendez) pour la carte CyberStorm 68060 de la firme allemande Phase 5, une carte accélératrice à base de 68060 à 50 MHz qui sera disponible, selon eux, en février 1995. Pour raison de manque de place, la CyberStorm ne peut pas être installée dans un Amiga 3000 ou 4000T. Une version pour ces machines sera disponible avant l'été, s'il y a assez de demandes. D'après les chiffres de Phase 5, le temps nécessaire pour le rendu d'images tests est :
  • Pour Imagine, 10 min 34 s sur A4000/040 à 25 MHz, 2 min 45 s sur Amiga 4000 avec CyberStorm 060/50.
  • Pour LightWave, respectivement 3 min 42 s et 54 s.
La CyberStorm et la nouvelle carte graphique 64 bits CyberVision 64 ont été présentées par leurs concepteurs allemands, Phase 5, qui sont également constructeur des cartes Blizzard pour Amiga 1200. CyberVision 64, qui comporte une interface utilisateur similaire à celle de la carte Picasso II, sera disponible en février au prix de 300 £ en Angleterre. Elle se loge dans un port Zorro III.

La participation par plusieurs sociétés non britanniques était l'une des nouveautés de ce salon. Village Tronic d'Allemagne était présent avec son dernier produit : le kit AmigaOS 3.1 pour Amiga 1200.

Un autre visiteur de loin était l'Australien Dr Greg Perry de GPSoftware, programmeur de GP Fax (voir test dans ce numéro) qui nous a montré une version bêta de Directory Opus 5. Ce dernier est multifenêtre et a un aspect entièrement nouveau. Il est possible de l'utiliser comme écran public par défaut, à la place du Workbench. Sur cet écran on voit les icônes des lecteurs et disques durs et il est même possible de "sortir" (leave out) les icônes de vos programmes préférés. Évidemment, il est possible de tirer les icônes sur la fenêtre principale d'Opus pour voir leur contenu, et de sortir les fichiers de cette fenêtre dans l'autre sens. La version PC de Directory Opus, annoncée depuis longtemps, ne sortira pas avant le printemps. Apparemment le programmeur Jonathan Potter a du mal à passer le temps nécessaire sur son PC... GPSoftware a également montré Easy Ledgers, une nouvelle génération de logiciels de comptabilité sur Amiga. Les différents modules sont : ledger, sales, purchase, inventory et job costing.

Greg Perry
Greg Perry

Almathera n'a pas déçu avec une brillante démo de son logiciel de dessin et traitement d'image, Photogenics. Voir présentation dans ce numéro. Jim Drew, créateur d'Emplant, la carte qui émule Mac et PC, montrait la version 586 de la carte, et une foule permanente autour de sa démo nous a effectivement empêché de voir si Windows tournait bien. Digita International montrait Datastore, une nouvelle base de données qui comporte le "look and feel" de Wordworth. Wordworth 3.1 est actuellement testé par Gilles Bihan.

Enfin, David Pleasance et d'autres membres de l'équipe de "Amiga" étaient présents, toujours aussi accessibles. Nous les félicitons pour une expo qui montrait par la qualité des nouveautés que "le vieux chien vit encore".

Jeff Walker Jim Drew
David Pleasance et Jim Drew

Annonce importante : le prix de l'innovation ainsi que celui de la persévérence va sans aucune hésitation à HiSoft, qui a lancé pas moins de cinq nouveaux produits : Squirrel, une interface SCSI PCMCIA pour Amiga 1200 et 600 à 70 £. Aura, un échantillonneur son 16 bits pour A1200 et A600 à 100 £. Termite, un logiciel de communications à 40 £. GameSmith, un logiciel de développement de jeux à 100 £. Et Twist 2, une base de données relationelle à 100 £. Ce dernier, programmé par le Danois Hasse Wehner, existe déjà sur d'autres plates-formes et semble très prometteur. Nous espérons pouvoir présenter le produit le mois prochain.

Squirrel
Squirrel


[Retour en haut] / [Retour aux articles]