Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 30 avril 2017 - 16:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Photogenics
(Article écrit par Lucas Janin et extrait d'Amiga News - janvier 1995)


Cela fait bien longtemps que nous attendions sur Amiga un logiciel de traitement et de retouche d'image avec 16 millions de couleurs plus visuelles qu'ADPro 2.5 ou même ImageFX 1.5. Il permet de travailler sur plusieurs images à la fois et surtout sans se soucier de la taille de celles-ci.

Concept

Ce nouveau concept a déjà fait ses preuves sur des logiciels comme Photoshop (Mac et PC). Bien que les fichiers soit traités en 24 bits en interne, l'écran de travail peut s'ouvrir en HAM8, 256 couleurs ou 256 niveaux de gris. Il se décompose en plusieurs fenêtres système qui peuvent être fermées, déplacées, redimensionnées, etc. En bas de l'écran, on peut découvrir la zone où se trouve toutes les images en mémoire représentées en "timbre poste" : c'est ici que l'on peut affecter une image au canal alpha et une autre dans le second tampon (pour les effets comme "DisplaceMap", "Compose" ou "HueMap"). Sur le côté gauche se trouve, la fenêtre d'outils permettant de dessiner le "layer" dans lequel on va affecter les traitements. Ces derniers sont nombreux et se trouvent dans la fenêtre "Modes".

Photogenics
Fig. 1

L'avantage de ce logiciel, par rapport à ce que l'on peut trouver actuellement sur Amiga, est l'avènement du pseudo temps réel dans tous les traitements. De nombreux "loaders" (modules de chargement) et "savers" (modules de sauvegarde) sont fournis. On peut les retrouver respectivement dans les fenêtres "Loaders" et "Savers". Des modules de chargement spéciaux permettent de construire des effets mathématiques.

Photogenics
Fig. 2

La fenêtre "Brushes" offre la possibilité de choisir entre les différents pinceaux (crayon, pinceau, feutre, etc.) et il est possible de modifier les paramètres dans la fenêtre "Setting" et de les sauvegarder. Comme ADPro, le logiciel utilise des fichiers externes pour les fonctions de chargement, sauvegarde et effets. Cela permet une implémentation plus aisée de nouveautés et de voir un développement personnel.

Photogenics
Fig. 3

Utilisation

Le programme nécessite le système 3.x, un minimum de 4 Mo de mémoire et un disque dur. La machine de test fut un A4000 équipé d'une Warp Engine à 40 MHz, 16 Mo de mémoire et d'une Picasso II. Sur un affichage Double Pal la vitesse est acceptable autant en HAM8 qu'en 256 couleurs mais l'on ressent une certaine inertie. Je n'en jette pas la pierre au logiciel mais seulement à l'AGA.

Le mode de visualisation HAM8 de Photogenics est relativement propre (sans bavure). Bien que Photogenics soit prévu pour fonctionner sans carte graphique, il tourne parfaitement sur la carte Picasso II en 256 couleurs ou en tons de gris. Mais quelle vitesse !... Le temps réel permet de faire de nombreux effets sans pour autant perdre beaucoup de temps. Toutes les opérations sont ici visualisables et l'on ne travaille pas en aveugle comme dans ADPro. Par exemple, sur la figure 1, l'effet "LineArt" a été effectué sur l'image "Feu.24" mais localement définit par un rectangle et l'image du canal alpha. Enfin, les possibilités sont nombreuses et variées.

Conclusion

Ce logiciel est un vrai régal à utiliser et pourtant j'ai, parait-il, pour habitude d'être avare en compliments. Quelques petits défauts sont tout de même à regretter comme le fait qu'il ne mémorise pas la position des fenêtres, le manque de rapidité en AGA, la possibilité de visualiser l'image à des échelles prédéfinies (1:1, 1:2, 2:1...), l'impossibilité de convertir les images 24 bits en moins de couleurs, l'incompatibilité avec Magic Menu et l'impossibilité d'utiliser plus de 256 couleurs sur l'écran de travail si l'on possède une carte graphique (même si cela n'en était pas le but). De plus, la version française est annoncée par l'éditeur pour début 1995. Bref un logiciel qui n'a rien rougir devant Photoshop surtout quand l'on compare le prix de ces deux programmes. De toute façon, c'est une première sur Amiga mais ImageFX 2.0 qui devrait être disponible prochainement, semble s'orienté, lui aussi, vers ce genre de concept.

Nom : Photogenics.
Développeur : Paul Nolan.
Éditeur : Almathera.
Genre : retouche, dessin.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 4 Mo de mémoire, disque dur.
Licence : commercial.
Prix : 54,95 £ (550 FF).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]