Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 19:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Dave Haynie
(Entrevue réalisée par Cédric Beust et extraite d'Amiga News - janvier 1995)


"Ce serait un crime si l'Amiga disparaissait !"

Voici l'extrait d'une conversation que j'ai eue avec Dave Haynie récemment. Le sujet initial de notre discussion concernait Warp (qu'il utilise), vous verrez que nous avons quelque peu digressé et Dave en a profité pour me faire part de ses réflexions sur la situation actuelle.

- Êtes-vous (personnellement) passé à Warp ? Ou bien l'utilisez-vous uniquement pour des raisons professionnelles (Scala) ?

Eh bien, c'est une longue histoire. Il y a quelques années, j'ai reçu un clone PC dans le cadre d'un travail contractuel. Je n'ai jamais été payé pour ce contrat, mais j'ai conservé le PC. Pendant un moment, il a fonctionné comme programmeur PAL, parfaitement. Petit à petit, j'ai eu de plus en plus d'outils de CAD dessus, qu'il était impossible d'obtenir sur Amiga.

Vers l'hiver 1993, comme il y avait de moins en moins à faire chez Commodore, j'ai commencé à travailler davantage contractuellement (comme un idiot) dans la communauté Amiga, où, une fois de plus, j'étais très mal payé. Le travail est devenu suffisamment important pour surcharger le système 386XS/4 Mo que je possédais, aussi ai-je décidé de mettre à jour la carte mère. J'ai dépensé 190 dollars pour une carte mère 40 MHz C486S qui pouvait accepter des SIMM 72 broches, afin de pouvoir emprunter huit mégas de mémoire de mon Amiga 2000 (qui en possédait 20) et qui ne faisait que prendre la poussière étant donné que j'utilisais un A3000 depuis quelques années déjà. Maintenant que les programmes tournaient plus vite, MS-DOS et le simple VGA (sans "S") commençaient à m'ennuyer, aussi ai-je fait une nouvelle affaire un ou deux mois plus tard en me procurant une carte SVGA 32 bits, un lecteur de CD (l'Amiga en avait un depuis un an, j'en pense beaucoup de bien), et OS/2 pour Windows. J'avais essayé Windows sur le système, mais beaucoup des programmes de CAD ne tournaient pas, alors, je l'avais abandonné.

J'ai estimé que 30 dollars pour la version CD d'OS/2 étaient un risque raisonnable. Mike Sinz l'appréciait également, ce qui est un gage de confiance. Enfin, bref : ce PC n'a pas reçu beaucoup d'usage, jusqu'à ce que j'entre chez Scala, où nous utilisons OS/2 en interne. Étant donné que j'avais travaillé à la maison suffisamment, et que j'avais à mettre au point un système CD pour mes enfants cet hiver, j'ai à nouveau mis à jour la carte mère ainsi que la carte vidéo avec une 486BM à 75 MHz (toujours en évitant Intel) et une S3 64 bits. Le système est en fin de compte plus rapide que mon A3000. D'un autre côté, OS/2 est loin d'être la chose la plus rapide au monde, encore que je soupçonne la protection de mémoire et le suivi des ressources d'être la principale raison de cette lenteur. Warp semble améliorer cet état.

- Quelles sont vos impressions générales sur Warp ?

C'est une bonne mise à jour d'OS/2. Dans un certain sens, il ressemble tout à fait aux genres de mises à jour que nous faisions pour l'Amiga de temps en temps. Ce n'est pas vraiment une mise à jour majeure, malgré le changement de version et de nom. D'un autre côté, il y a beaucoup d'utilitaires supplémentaires et ils font vraiment la différence (Cédric : Dave parle de ce qui est référencé sous le nom "Bonus Pak", un autre CD livré avec Warp). Ces programmes ne sont pas super avancés, mais ils semblent raisonnables. Ce dont j'ai vraiment besoin maintenant, c'est un vrai Shell Amiga ou SunOS. Ces fenêtres qui émulent du mode texte sont vraiment irritantes.

- Avez-vous une idée de la proportion des utilisateurs Amiga qui passeront à Warp ?

C'est difficile à dire. Les choses étant ce qu'elles sont, on dirait bien que l'Amiga ne bénéficiera pas d'un miracle de dernière minute qui le sauvera. D'après certaines estimations, c'est déjà trop tard. Je n'arrive pas à imaginer la plupart des fans Amiga abandonnant les ordinateurs, ça n'aurait pas de sens. Si l'Amiga remplit toujours son but, il n'y a aucune raison de dépenser 1000 dollars pour un autre ordinateur. Si vous voulez un nouvel ordinateur, il est difficile de défendre autre chose qu'un PC tout simplement parce que le matériel est si bon marché et abondant.

J'ai bâti le mien par morceaux et ça m'est revenu bien moins cher que si je l'avais acheté en magasin. Apple a du mal à combattre les clones PC, et ne prend pas cette direction. Et je suis convaincu qu'Apple continue à ne pas vouloir "ouvrir" leur système. Ils affirment à présent qu'ils vont le faire, mais il faudra deux années pour convertir Mac OS pour qu'il soit utilisable sous PReP (ou encore ce nouveau compromis de standard qu'est le PowerPC). C'est vrai qu'il a fallu moins de temps à Jim Drew et son équipe pour le porter sur l'Amiga, et c'était un portage hostile. De plus, il tournait en tant que tâche "bien élevée" sur AmigaOS. Apple a convaincu l'industrie que Mac OS est "intimement lié au matériel", mais je pense tout simplement qu'ils calent.

Aussi, ils ne veulent probablement pas investir de nouvelles ressources dans du portage de code ancien. Ils ont l'intention de sortir une nouvelle révision de Mac OS, en abandonnant la gestion des 680x0, probablement vers la fin de cette année. Bref, Apple n'arrive pas à se maintenir. Windows est nul et malgré tout, continue de battre Mac OS, tout simplement parce qu'il tourne sur quasiment tous les PC. OS/2 est meilleur, Windows 95 sera très probablement meilleur que Mac OS sur presque tous les points. Quoi qu'il en soit, tout ce qui est décent sera disponible sur compatible PC bientôt. Aussi, l'investissement dans le matériel est sûr. Si vous optez pour le bus PCI, c'est un investissement vraiment solide, quasiment tout le monde travaille dessus.

Donc, la question devient en réalité "logiciel". Windows et MS/DOS sont exclus, du moins pour moi. Bien sûr, en tant que dernier recours, je suppose que c'est bien de les avoir dans un coin, tout comme sur Amiga (Cédric : SoftWindows est un émulateur de Windows sur Sun. WABI - Windows Application Bineries Interpreter - est littéralement un interprète de binaires Windows, permettant de lancer ceux-ci en environnement Sun. WABI est livré avec les dernières versions de Solaris, le système d'exploitation de Sun). OS/2 vous donne la plupart de ce que les utilisateurs Amiga attendent : du vrai multitâche, une GUI, des objets, un mauvais marketing (encore que ça s'améliore), une communauté pleine de "hackers", de scientifiques et d'autres types bizarres (encore que j'ai remarqué que même sur les forums OS/2, les utilisateurs sont aussi ignorants de leur matériel qu'ils l'étaient sur Amiga). ce n'est pas que je compte abandonner l'Amiga dans l'immédiat, il faut que j'aille quelque part. Je ne suis pas un fan d'UNIX, donc Linux n'était pas envisageable.

Enfin, bref, je suppose que s'ils entendent parler d'OS/2, beaucoup d'utilisateurs Amiga vont suivre le même processus de pensée et concluront qu'OS/2 est le seul geste logique. Je pense que certains d'entre eux pourraient se faire piéger par Windows 95. Bien que je sois persuadé que ce soit une amélioration sur Windows dans bien des domaines, ne croyez pas l'argument "MS-DOS est mort". Il y a eu une bonne discussion dans le Dr Dobbs de ce mois. Alors que Microsoft ne vous laisse pas "dans" MS-DOS, et que tous les identificateurs qui disaient MS-DOS disent maintenant "Windows", il y a encore des choses de DOS qui survivent dans le mode 16 bits, partout. Leur conclusion est que la relation entre Windows 3.1 ou Windows pour Workgroups 3 je sais plus quoi et MS-DOS est exactement la même que la relation entre Windows 95 et MS-DOS. Microsoft refuse simplement d'admettre que cette chose 16 bits qui vit dessous est une version de MS-DOS.

- Allons-nous assister à un "transfert de masse de mentalité" de l'univers Amiga vers celui de Warp ?

J'en ai remarqué quelques-uns. J'espère vraiment qu'on n'assistera pas à un exode massif, encore que si les amigaphiles quittent la scène Amiga, j'espère qu'ils iront au même endroit que moi. Tout le monde qui est devenu familier avec le monde Amiga sait des choses sur le système d'exploitation d'un ordinateur (comment celui-ci se comporte, ce qu'on peut en attendre) qui sont lettre morte pour la plupart des utilisateurs qui ne sont jamais allés au-delà de ce que Microsoftleur affirme être "Le Gros Evénement De Cette Année". OS/2 a besoin de grandir dans la même direction que l'Amiga à bien des égards, et je pense que cela pourrait faire la différence entre le succès et l'échec, vraiment.

Si vous prenez les meilleurs points des deux systèmes d'exploitation, rien ne peut arriver à la cheville de ce qu'on obtient. OS/2 a besoin d'apprendre sur le "temps réel". Il a besoin d'une meilleure gestion du multimédia (Cédric : c'est vrai que les démonstrations livrées avec le Bonus Pak ne sont pas convaincantes). Il faut qu'il rende le processus de configuration moins sensible et moins "magique" (Warp améliore pas mal les choses de ce point de vue, encore qu'il y a toujours quelque chose de "magique" à propos du CONFIG.SYS, qui n'est pas un simple script comme le Startup-Sequence).

- A ce point, la conversation change légèrement de direction et Dave expose les problèmes auxquels sa lucidité l'a parfois exposé...

Beaucoup d'utilisateurs Amiga en ont besoin (Cédric : lucidité). En tant que responsable de la nouvelle génération, je n'ai jamais pu me reposer dans un trou Amiga joli et confortable et affirmer que nous avions des années d'avance sur la compétition. C'est encore le cas sur certains points, mais nos concurrents n'ont rien à nous envier sur d'autres. Et en fait, la réalité c'est que Windows trace une ligne de base. Le reste du monde doit se situer au-dessus de cette ligne, ou bien c'est condamné d'avance. Parce qu'avec tout ce soutien industriel, il serait facile d'accepter Windows comme l'inévitable.

Dans la dernière génération, Windows a fait certaines choses mieux que l'Amiga, d'autres choses meilleures que Mac OS, et encore d'autres, mieux qu'OS/2. Peut-être pas beaucoup, peut-être qu'il ne sera jamais meilleur partout que d'autres OS, il n'y est pas obligé. S'il est suffisamment bon, les autres OS périront par manque de soutien, étant donné que les développeurs sont tranquilles sous Windows et n'ont pas besoin de supporter la compétition. C'est exactement ce que l'Amiga combattait, c'est ce que le Mac combat et ce qu'OS/2 combat. Il n'y a vraiment pas d'autres protagonistes dans cette guerre.

C'est un état mental, pas complètement endormi et pas tout à fait éveillé, dominé par les ondes alpha dans le cerveau. C'est très agréable, très confortable, la plupart des méditations essaient de vous y amener et de vous y laisser sans aller au-delà. Quand vous entrez dans cet état accidentellement, peut-être êtes-vous simplement en train de vous relaxer avec un verre de bière ou de vin, ou encore une chaise confortable, dans un endroit joli et confortable. Et tout à coup, BANG! quelque chose dérange cet état d'esprit, et vous recevez un choc réel alors que vous regagnez l'état normal des ondes bêta.

C'est exactement ce qui se passe dans la communauté informatique. Ses membres se supportent mutuellement, développeurs et utilisateurs, en faisant les choses comme il faut, jusqu'à ce que quelque chose survienne et, si vous êtes chanceux, vous choque et vous précipite dans l'état d'éveil. Les utilisateurs Amiga ont besoin de ça, mais ils ont affaire à un système qui n'a pas été amélioré (du moins par la maison mère) depuis l'année dernière, aussi ne sont-ils probablement pas trop profondément endormis. Les développeurs Windows et ses utilisateurs pensent que "ordinateur égale Windows" pour la plupart, surtout les développeurs qui ne programment pas pour d'autres plates-formes.

C'est pourquoi certaines sociétés Amiga n'ont pas très bien réussi sur le marché PC, pourquoi beaucoup d'utilisateurs Amiga ont été rendus fous par la façon Windows de faire les choses, les bogues terribles que le marché Windows tolère dans les applications, etc. Je n'ai jamais rencontré de personnes à Commodore-Amiga qui dorment de cette façon, au moins dans le département Ingénierie (celui de la gestion, c'est une autre histoire). Qu'ils héritent ou pas de la position de l'Amiga dans l'informatique, ils ne vont certainement pas tourner le dos à Windows à moins qu'ils reçoivent la preuve que l'utilisateur en bénéficiera.

D'une certaine façon, c'est un peu comme crier au feu dans un immeuble qui brûle. Il ne s'agit pas de dérober des choses parmi ce que les gens possèdent, mais juste de leur montrer Le Grand Tableau. Toutes les grandes inventions et idées viennent de gens qui ont eu une bonne idée de ce Grand Tableau, et ce n'est pas desservir les gens que leur montrer ce que le reste de la communauté informatique est en train d'accomplir. J'ai posté quelques notes dans ce sens sur les réseaux OS/2, et j'ai failli poster plusieurs fois des messages incendiaires suite à certains articles industriels qui reprennent mot pour mot l'histoire d'Apple "c'est tellement difficile de porter Mac OS".

- La communauté Amiga française est mal à l'aise, inquiète (comme le reste du monde après tout)...

Et elle a de meilleures raisons que beaucoup d'autres (Cédric : Dave fait probablement référence au fait que l'Amiga s'est bien développé en France). Je suis sidéré par le fait que la vente de Commodore soit toujours en cours. Je suis actuellement en train de travailler sur quelque chose qui y est rattaché, mais je ne peux pas en dire plus. Sauf que ce serait un crime si tout devait se terminer de cette façon.

La "mentalité Amiga" est fonction des utilisateurs Amiga, pas de l'Amiga lui-même (Cédric : voilà une réflexion qui a dû faire sourire une lectrice qui se reconnaîtra). C'est un peu comme étudier les arts martiaux. Peut-être que travailler avec l'Amiga est la meilleure façon pour avoir un certain mode de pensée. Cela dit, une fois que vous avez atteint ce résultat, vous pouvez appliquer ces mêmes principes à un autre système, de la même façon qu'un pratiquant des arts martiaux peut appliquer ce qu'il a appris d'un art éventuellement violent à sa vie de tous les jours. Il est probable qu'un individu a moins de liberté quand il s'agit d'améliorer d'autres systèmes d'exploitation. Mais vous pouvez transmettre ce que vous connaissez à d'autres : "n'acceptez pas de mauvais matériel", ou, "ce que l'industrie essaie de vous imposer", etc. Ils ne voient qu'une petite partie du Grand Tableau aussi, probablement encore plus petite que ce qu'en voit un utilisateur Amiga. Même si vous quittez l'Amiga, vous emportez ce que vous savez avec vous.

Cela étant dit, il est important de comprendre qu'une grande partie de l'Amiga, du moins ce que j'en ai retiré, est la communauté virtuelle. L'Amiga a simplement attiré des gens qui s'intéressent à l'informatique pour l'art plus que pour autre chose. J'ai mentionné à Denny Atkin (d'Amigaworld) que je pensais que "l'art" est une bonne réponse à la question "qu'est-ce qui rend l'Amiga différent ?". L'art est un travail d'individus et de petits groupes, pas de corporations monolithiques multimilliardaires. Les vrais artistes font de l'art pour eux-mêmes, pas pour les masses. C'est la raison pour laquelle les gens qui apprennent l'Amiga l'aiment tant - les gens qui l'ont créé sont des individus, et ils développent le système pour eux-mêmes et pour environ deux millions d'amis proches.

- Merci d'avoir pris le temps de partager vos pensées avec moi, j'espère que nous découvrirons ce nouveau monde ensemble quel qu'il puisse être.

C'est agréable de "parler" avec vous. Il est assez rare que quelqu'un parle avec moi sur des idées. La plupart de mon courrier électronique est "mondain", comme "comment je peux faire marcher X sur l'Amiga" ou "je ne trouve pas cette documentation", etc.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]