Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 16 décembre 2019 - 00:11  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Total Eclipse
(Article écrit par Bruno Bellamy et extrait de Joystick Hebdo 36 - juillet 1989)


Une terrible malédiction, infligée au monde par un astrologue de l'ancienne Égypte, menace de réduire toute vie au néant : lors d'une conjonction astrale, une éclipse totale du Soleil (d'où le nom du jeu...), une force terrible va se réveiller au coeur de la Grande Pyramide, et la Lune explosera, projetant une pluie mortelle de météorites sur la Terre. Ce piège épouvantable a été mis en place pour punir les humains de n'être plus fidèle à Ra, le Dieu-Soleil. C'est un peu expéditif, comme procédé, mais bon, ça produit toujours son petit effet...

Total Eclipse

Vous voilà donc dans la peau d'un explorateur, ou plus exactement dans ses yeux : tout le jeu est en "caméra subjective", c'est-à-dire que ce que vous voyez, c'est ce que verrait le héros. En l'occurrence, le héros a bien de la chance de voir aussi bien, puisque les graphismes sont en 3D faces cachées, en couleur et tout et tout. C'est de la très belle image calculée, comme on n'en avait vu jusqu'à présent que dans des jeux comme Starglider II, mais c'est sans doute encore à Driller que Total Eclipse peut être le plus facilement comparé, car il y a là une énigme à résoudre, et un véritable labyrinthe à explorer.

Total Eclipse

La fin du monde n'est pas inévitable, Dieu merci : vous êtes arrivé à proximité de la pyramide à bord d'un biplan, et c'est auprès de cet avion que vous commencez a vivre une aventure qui, étant à la fois archéologique et périlleuse, n'a pas grand-chose à envier à celle d'Indiana Jones lui-même.

Les déplacements se font à la souris et vous pouvez ainsi parcourir la pyramide, de salle en salle, et vous dépatouiller des problèmes que posent certains obstacles qui vous bloquent l'accès à une porte, etc. Cette édifice semble bien être un véritable gruyère, et il ne faudra pas hésiter à se munir d'un papier et d'un crayon pour se faire un plan pour ne pas s'y perdre ! Certaines salles sont obscures (sans être pour autant des salles de cinéma ; dommage car on aurait sans doute vu une version numérisée de Mort Sur Le Nil...), et il vous faut donc utiliser une lampe de poche. Le cercle de lumière auquel est alors limité votre champ de vision rend un effet très classe.

Total Eclipse

Vous disposez aussi d'un pistolet, d'une réserve d'eau qui s'épuise petit à petit, et d'autre chose qui s'épuise progressivement et qui est encore plus précieuse dans ce jeu : le temps (car il vous est compté, le bougre !). Vous avez deux heures avant l'éclipse totale ; passé ce délai, adieu la micro-informatique, adieu les p'tites femmes, les joies de l'existence, le chocolat liégeois... Ça sera la fin de tout !

Total Eclipse est un jeu d'aventure assez palpitant, graphiquement très réussi. Il est à noter que, du fait que toutes les images sont calculées, il n'y a vraiment aucune différence entre les versions Atari ST et Amiga. Seuls les effets sonores sont un peu plus beaux sur Amiga, mais la différence est minime. La présentation de l'écran où s'affiche la scène vue par le héros, les icônes d'action et les témoins d'énergie est très réussie aussi, puisque tout est figuré dans le style bas-reliefs égyptiens ; c'est superbe !

Total Eclipse

L'affichage en 3D est raisonnablement rapide, avec dans l'ensemble une sensation de lenteur. Le système de déplacement est, lui, tout à fait correct. Les jeux 3D de ce style devraient se généraliser de plus en plus, en tout cas sur les machines 16 bits, et c'est une bonne chose. J'ose à peine imaginer ce que cela deviendra quand la génération des transputers se popularisera vraiment, ce qui arrivera forcément un jour. Verrons-nous alors des jeux en raytracing fractal temps réel, avec ombres portées et tout le bazar ? On peut rêver...

Nom : Total Eclipse.
Développeurs  Major Developments.
Éditeurs : MicroStatus (MicroProse), Spotlight (Cinemaware).
Genre : jeu d'aventure/action.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]