Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 06 août 2020 - 20:24  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Starblade
(Article écrit par Olivier Kaa et extrait de Joystick - juillet 1990)


Avec Starblade, un jeu d'aventure/action, Silmarlis ouvre le premier marché aux puces du vaste univers.

Starblade

L'action se passe en 3001 dans la galaxie d'Orion. Comme de coutume, des extra-terrestres, en l'occurrence des Céphalhydres, règnent en maître absolu sur toute la galaxie. Comment ? Une galaxie occupée ? Super-joueur accompagné de sa fidèle Super-manette fonce vers les mondes en danger. Il devra détruire Génolyne, le cerveau-femelle régénérateur des Céphalhydres qui siège sur la planète Cassandre. Malheureusement, vous ne possédez pas les coordonnées de ladite planète ; la majeure partie du jeu consistera à faire du cabotage de planète en planète, quinze en tout, à la recherche des cartes magnétiques dispersées par le chef du Front de Lutte Scientifique qui avait découvert l'emplacement de Cassandre juste avant de se faire descendre. Voilà en gros l'histoire.

Starblade

Vous êtes donc dans votre vaisseau spatial, le Starblade, et vous allez devoir voyager longuement dans toute la galaxie d'Orion. Sur chaque planète, il faudra vendre et acheter de la nourriture, des armes, du carburant, remplacer le matériel défectueux de votre engin, etc. L'univers est un vaste réseau commercial dans lequel le marché noir tient une place importante sinon honorable. Conduisez-vous comme un véritable pirate de l'espace, combattez sans pitié les Céphalhydres qui en veulent à votre espace vital et bouffent votre pain (l'univers aux humanoïdes !) et amusez-vous bien !

A la manette ou au clavier, le héros, un grand sprite, avance d'une démarche lente et bien animée. Toutes les manipulations sont d'une simplicité enfantine, gérées par des menus déroulants ; des icônes permettent de réaliser toutes les actions souhaitables (acheter, prendre, vendre, utiliser, etc.).

Starblade

Sur plus de deux cents tableaux, vous aurez l'occasion d'admirer une quantité de décors merveilleusement dessinés et superbement colorés. Starblade vous fait plonger la tête la première dans un univers très particulier. Mais vous ne vous contenterez pas regarder ces splendides décors les bras croisés car sur chaque planète vous devrez vous battre une fois au moins. Et c'est précisément là que j'émets une petite critique car les combats sont loin d'être palpitants : le personnage est beaucoup trop lent, les ennemis trop souvent identiques se battent toujours de la même manière en tirant un flot presque continu de projectiles. Sans ces combats, le jeu ne perdrait rien. D'autant plus que l'arcade est bien présente lors des voyages entre deux planètes, lorsque vous devez tirer sur des vaisseaux ennemis et des météorites.

Le son : ah, que le son est bon ! La musique de présentation d'abord, numérisée et franchement géniale, on ne se lasse pas de l'écouter. Et puis les bruitages, ceux des portes à compression qui s'ouvrent (pchhhh) ou des impacts que reçoit le héros (outch !) en passant par tout un tas de sonorisations.

Starblade

La version Amiga ne change pas d'un iota par rapport à celle sur Atari ST. Starblade est un bon jeu d'aventure-arcade, parfois un peu monotone, qui transformera la pièce dans laquelle vous jouez en salle de contrôle, en planète de glace, désert aride, jungle verdoyante et peut-être en un tombeau noir et glacé quand la mort vous aura enveloppé dans son linceul.

Nom : Starblade.
Développeurs : Silmarils.
Éditeurs : Silmarils, Palace Software, Proein.
Genre : jeu d'aventure/action.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 250 FF.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]