Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 01:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les shoot'em up Amiga en 1988
(Article écrit par Christophe Simon et extrait d'Amiga Chapter One - novembre 2007)


1988 arrive avec son lot de conversions inévitables et de nouveautés fort appréciées.

Flying Shark

Un an après sa sortie remarquée en arcade, Flying Shark débarque sur Amiga. Le jeu, qui surfe sur la vague shoot vertical "à la sauce Deuxième Guerre Mondiale" est bien adapté, mais le tir est un peu lent. Les diverses informations (score, etc.) sont incrustées, ce qui permet de ne pas minimiser l'écran de jeu. Quant aux musiques, elles reprennent plutôt moyennement les rythmes originaux.

Dans l'ensemble plutôt agréable à jouer, Flying Shark se révèle assez dur avec des ennemis vicelards qui tirent en anticipant votre trajectoire. Par contre, pas de réel boss de fin de niveau à affronter, juste quelques chars plus gros et plus coriaces que les autres de temps en temps.

Flying Shark
Flying Shark - un classique

The Deep

The Deep est encore une de ces belles adaptations estampillées US Gold, dont lui seul à le secret.

Pour ceux qui connaissent un peu US Gold et son étonnante capacité à dénicher des développeurs de talents, vous aurez deviné que The Deep est encore une belle bouse... et vous n'aurez pas tort, car c'est un peu le cas...

Lent à mourir, lassant à souhait, moche au possible, voici en gros ce qui me passe par l'esprit pour évoquer ce jeu... une expérience à ne plus renouveler.

The Deep
The Deep - US Gold, qui dit pire ?

Zynaps

Avec Zynaps, Hewson a peut-être cru signer à l'époque un titre prometteur, mais aujourd'hui qu'en reste-t-il ?

Vous dirigez un vaisseau tout droit sorti des paléo-poubelles de la préhistoire [dixit Jodorowski], hyper lent et vraiment mal armé. Ici, pas question d'inonder l'écran de vos boulettes, il faudra vous contenter de deux ridicules pastilles à la fois et attendre qu'elles sortent de l'écran pour être "autoriser" à en tirer de nouvelles. La taille de l'écran est au passage ridicule, les sprites ennemis sont laids et le système d'armement craint un maximum.

Vous l'aurez donc compris, je n'aime pas Zynaps et ce n'est pas parce que c'est un vieux jeu que je vais m'abstenir de le descendre. Je vous assure que vous avez beaucoup mieux à faire que de jouer à ce jeu...

Zynaps
Zynaps - trop vieux

Revenge Of Doom (Shooting Machine)

Ne nous voilons pas la face, Revenge of Doom, également connu sous le nom "Shooting Machine" est une sombre merde vidéo-ludique qui, un jour de 1988, a osé pointer le bout de sa truffe ridicule sur Amiga.

Le tableau est dressé, ce jeu ne tient pas la route deux secondes ; malgré de nombreux dégradés de couleurs, les graphismes sont pathétiques, votre tir est plat (!?), les ennemis sont plats (?), votre vaisseau est horrible et a de l'inertie.

Bref, je ne peux que vous inviter vivement à fuir ce jeu ou mieux, à brûler toutes disquettes en portant le nom.

Revenge Of Doom
Revenge of Doom - infiniment moche

Atax

Atax est un petit shmup des familles sans prétention...

Alors, si vous passez outre son côté répétitif et la pauvreté du tir (il faut attendre qu'une pastille soit sortie de l'écran pour pouvoir en tirer une nouvelle), peut-être vous y essaierez-vous quelque temps.

Par contre, je ne garantis rien tant la réalisation est basique, les schémas d'attaque primaires et les boss d'une difficulté à s'arracher les cheveux sur le caillou... La critique qui tue...

Atax
Atax - des boss intéressants... mais coriaces

XR-35 Fighter Mission

Distribué par Anco, XR-35 Fighter Mission est un shmup horizontal étonnant de par sa réalisation. Oh ! S'il ne brille pas par l'originalité de ses couleurs, c'est d'un point de vue technique que XR-35 est surprenant : haute résolution, deux parallaxes principales d'une incroyable fluidité et une animation très lisse.

Ce jeu a apparemment tout pour plaire, si ce n'est son action des plus répétitives qui consiste à tirer sur des aliens qui ne sont que des variations autour d'un même thème, mais dans des tons différents.

Dommage, dommage, j'aurais aimé ne pas me lasser de ce jeu dès le troisième niveau (certains me trouveront peut-être très courageux d'être allé jusque-là !).

XR-35
XR-35 - un bon fond...

Better Dead Than Alien

Platon disait "Mieux vaut être mort qu'extra-terrestre"... bon, en fait c'est la devise de Brad Zoom, le héros de Better Dead Than Alien, mais ça ne change rien, Platon aurait pu le dire également...

Better Dead Than Alien est un clone de Galaxian sur fond de Comic Book... De réalisation plutôt moyenne, ce jeu se contente de reproduire le traditionnel schéma consistant à canarder des lignes extraterrestres.

On notera que tous les trois tours, on est amené à affronter un boss alien sympa et finalement pas trop dur à détruire (au début) et que quelques fois, il est également question de ne pas se faire écrabouiller par des astéroïdes qui se fragmentent quand vous tirez dedans.

Un classique du genre revisité à la sauce Amiga...

Better Dead Than Alien
Better Dead Than Alien - un boss marrant

Excalibur

Excalibur de Next Generation est loin d'être un mauvais jeu pour l'époque ; il affiche une belle fenêtre de jeu, une palette acceptable et un défilement différentiel extrêmement fluide. On lui reprochera juste de disposer d'un tir à la cadence trop faible.

Deux petites particularités le distinguent des autres shmup horizontaux "classiques", votre vaisseau est soumis à la gravité, sans risque d'écrasement au sol, rassurez-vous, et il est possible d'augmenter la vitesse du défilement en allant vers la droite de l'écran.

Un titre suffisamment attrayant pour susciter un peu d'intérêt.

Excalibur
Excalibur - à la hauteur

Cybernoid

Distribué par Hewson, Cybernoid - The Fighting Machine est un shmup tout sauf conventionnel...

Jeu de tableau, arborant les attributs d'un shmup horizontal, Cybernoid vous propose de traverser moult niveaux infestés par la pire racaille extraterrestre.

Bien que limité graphiquement, ce jeu est efficace, par contre, la difficulté de certaines séquences à effectuer au pixel près, en rebutera plus d'un.

Cybernoid
Cybernoid - difficile

Quartz

Avec Quartz, vous allez en prendre plein la tronche pour pas un rond...

Ce jeu est un mélange de trois types de shmups : multidirectionnel tout d'abord, puis en alternance, horizontal et vertical. Affichant deux parallaxes aux couleurs psychédéliques et de l'action, toujours plus d'action, Quartz vous propose d'évoluer à l'intérieur d'un cristal où vous volerez au milieu de particules subatomiques libérant des quartzs en explosant, que vous devrez récupérer pour augmenter la puissance de votre vaisseau.

Original, donc, Quartz n'en pas moins un jeu qui part dans tous les sens et laisse peu de chance de survie à long terme. Une expérience à vivre tout de même.

Quartz
Quartz - deux parallaxes, deux...

StarRay

StarRay est un jeu dans le style de Defender développé par Hidden Software et édité par Logotron. De réalisation plus qu'honorable (défilement ultra fluide, six parallaxes de grande qualité), StarRay s'est vu décerner le Tilt d'Or des shmups de l'année 1988, "preuve" de son potentiel.

Amateurs de clones de Defender, StarRay est fait pour vous, alors n'hésitez pas...

StarRay
StarRay - Tilt d'Or des shmups de 1988

Scorpio

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Scorpio est un bon petit shmup vertical.

Ultra fluide, vraiment bien animé, Scorpio a un petit goût de R-Type revisité à la sauce vertical. L'action est certes classique, mais soutenue, le tir est bon, améliorable par le biais de "pods" et automatique, ce qui ne gâche rien.

Les seuls points critiquables viennent de l'aspect sonore du jeu, quasi inexistant, ainsi que de son niveau de difficulté. Scorpio est de prime abord un shmup qui ne paie pas de mine, mais qui au fil du jeu révèle son potentiel. Je le conseille vivement à tous ceux qui cherchent un jeu simple, efficace et proposant un défi élevé. Bref, une valeur sûre.

Scorpio
Scorpio - un R-Type vertical

Sarcophaser

Développé par Hack And Slay, Sarcophaser est un petit shmup horizontal sans prétention aucune. Quand on joue à Sarcophaser, on a l'impression de se retrouver face au jeu qui à inspirer le genre, tant on y retrouve ce qui par la suite fera le succès de grands jeux.

Même si ses qualités techniques ne sont pas son point fort, Sarcophaser se laisse jouer, voir rejouer. A vous de voir...

Sarcophaser
Sarcophaser - les prémices d'un genre...

Sidewinder

Bénéficiant d'une animation impeccable et d'un défilement exemplaire, Sidewinder est un shoot vertical qui, malheureusement, ne brille pas par ses graphismes résolument naïfs et son absence de musique.

Le jeu propose en outre une action déjà vue mille fois, même s'il est possible de détruire quelques installations au sol. En bref, Sidewinder n'a pas beaucoup d'intérêt.

Sidewinder
Sidewinder - graphiquement naïf

Goldrunner

Bon, comment parler de Goldrunner quand on y a pas joué à l'époque. Hum ! Disons que ce jeu a dû faire battre bien des coeurs en 1988, tant sa réalisation sans faille, combinée à une musique d'intro merdique (disons-le !) et à des voix numérisées acceptables sont des atouts indéniables qui, combinés, sont l'apanage des grands jeux.

Le jeu se joue à la souris et fort d'un défilement vertical bidirectionnel, vous permet de monter comme de descendre, selon vos envies. Bon, pas très convaincant tout ça, pourtant j'aurai essayé, mais soyons clair Goldrunner est à réserver aux fans de la première heure, les autres, comme moi, qui n'y ont pas joué à l'époque, ne lui trouveront pas beaucoup d'intérêt...

Goldrunner
Goldrunner - pour les nostalgiques...

Goldrunner II

Facile de parler de Goldrunner II quand on vient juste de parler de Goldrunner...

Alors, Goldrunner II se caractérise par les améliorations suivantes : la musique est enfin digne d'un Amiga, autrement dit, exit les piteux instruments dignes d'un Atari 520 STf. Fin des améliorations...

Et oui, car graphiquement, Goldrunner II se dégrade très nettement en proposant des décors d'une naïveté rarement vue dans un jeu vidéo et toujours cette maniabilité à deux centimes d'euro.

Bref, passons, Goldrunner II est comme son ainé un jeu d'un autre âge.

Goldrunner
Goldrunner II - suite de Goldrunner

Hellbent

Prenez Goldrunner, enlevez-lui des couleurs et de l'intérêt (si c'est possible...) et vous obtenez Hellbent. Hé, hé ! Que j'aime être méchant avec les jeux que je n'aime pas...

Bon, pour me rattraper, je dirais que Hellbent, bien que graphiquement médiocre et musicalement pitoyable (bip, bip, etc.), a le grand mérite de proposer une parallaxe supplémentaire, ce qui, naturellement, ajoute de la profondeur à l'action.

Par contre, cet exploit inespéré ne sauve pas le jeu de sa médiocrité musicale qui, je n'en doute pas, en fera hurler plus d'un.

Hellbent
Hellbent - Goldrunner bis

Phantom Fighter

Quand on joue pour la première fois à Phantom Fighter, honnêtement, on se demande à quoi on est en train de jouer.

On se retrouve plongé dans un monde bizarre où rien ne ressemble à quoi que ce soit de connu. Pourtant, si vous arrivez à l'émuler, je suis presque persuadé que vous y trouverez votre compte, ne serait-ce qu'un temps.

Phantom Fighter : un jeu où la première impression pourrait s'avérer ne pas être la bonne...

Phantom Fighter
Phantom Fighter - qu'est-ce que c'est ?

Foundation's Waste

Foundation's Waste n'est qu'un énième portage Atari ST et par conséquent, un titre pas très ambitieux...

Alors certes, le jeu propose une action proche de ce qui se fait en arcade et on y retrouve ce qui fait déjà le succès des shoots verticaux : les tourelles défensives, les chars et les trains, par contre, même si le tir bénéficie d'amélioration, il n'est pas assez soutenu.

Dommage, car le défilement était pourtant bon, ce qui incitait à s'accrocher un peu.

Foundation's Waste
Foundation's Waste - un shoot type arcade

Suicide Mission

Je n'ai pas réellement envie de m'étendre sur Suicide Mission, disons juste que ce jeu n'a quasiment rien pour lui : ses graphismes sont minables, ses sprites sont pitoyables et sa musique anecdotique.

On retiendra juste que le défilement est fluide et que l'on peut tirer avec une grande cadence en maintenant le bouton feu appuyé. Suivant...

Suicide Mission
Suicide Mission - pathétique

Detector

Avec Detector, les très injustement nommés "The Amiga Artists", nous pondent un shoot multidirectionnel bien terne et sans grand intérêt.

En plus, sans la notice, on ne voit pas bien ce qu'il faut faire, alors on passe vite à autre chose et on s'en félicite...

Detector
Detector - très très moyen

Katakis

Cette année-là, Katakis, un jeu s'inspirant fortement de la version arcade de R-Type aurait du pointer le bout de son nez. Mais Activision, étant en train de préparer la conversion du shoot d'Irem pour l'Amiga, tapera du point sur la table, assez fort pour empêcher la sortie du titre de Factor 5. Le jeu est malgré tout agréable et dispose d'une animation de qualité supérieure à celle de R-Type.

Par contre, rien de très original (bah oui quoi, c'est un clone !), les décors n'ont pas la même gueule et ne nous font pas oublier la claque que l'on s'est prise en 1987. Un bel essai tout au plus, que Factor 5 tentera de transformer un an plus tard avec Denaris, un clone de leur propre jeu.

Katakis
Katakis - un clone de R-Type qui ne verra pas le jour sous ce nom

Alpha-1

Dans la même veine que Katakis, c'est-à-dire surfant sur la vague des clones "à la R-Type", citons Alpha-1, un jeu quasi artisanal repompant certains sprites de R-Type et proposant une action archi répétitive...

On notera, pour enfoncer le clou, que la gestion des collisions est hasardeuse et que certains passages sont injouables du fait d'une mort obligatoire et ce quelle que soit votre habileté.

Un jeu mal réglé, donc, et sans qualité...

Alpha-1
Alpha-1 - parfois injouable...

Cortex

Si vous avez aimé Alpha-1 et bien voici Cortex, qui a tout l'air d'être sa séquelle puisque proposant des graphismes un peu plus personnels, mais des fonds toujours aussi flashy...

Plus jouable qu'Alpha-1, Cortex n'en reste pas moins un jeu ultra-artisanal où l'on peut et où l'on doit tirer à travers les murs pour atteindre des ennemis inaccessibles autrement.

Vous pouvez vous contenter du premier niveau, les autres sont quasi identiques, seul le fond change...

Cortex
Cortex - Alpha-1 ?...

Vyper

Vyper est un énième jeu basé sur le concept de Galaxian.

Il n'y a donc pas grand-chose à dire, à part que le jeu, même s'il est graphiquement dépassé, est efficace. Les nostalgiques apprécieront...

C'est court, je sais, mais je ne vais pas non plus en faire des tonnes à chaque fois.

Vyper
Vyper - efficace

Menace

Psygnosis, par le biais de DMA Design s'essaie aussi au shmup en sortant Menace, un shoot horizontal sans prétention. On remarquera l'apparition d'un défilement différentiel (enfin !) très agréable qui vient donner de la profondeur au jeu. Le tout est toujours dans l'ombre de R-Type et peine à se démarquer.

Petite différence : les ennemis, petits ou gros, sont extrêmement coriaces à détruire, rien de plus.

Menace
Menace - attention, ennemis coriaces

Xenon

1988, c'est aussi la sortie du premier jeu des Bitmap Brothers, j'ai nommé Xenon. Ce jeu fera couler beaucoup d'encre, allez savoir pourquoi... ça y est, je l'ai dit, je n'aime pas Xenon. Lent à souhait, les graphismes sont plus que quelconque et la musique énervante. Xenon, à l'heure actuelle a tout pour déplaire, pourtant, il reste dans les mémoires de ceux qui y ont joué à l'époque comme un grand jeu...

Seule la nostalgie peut expliquer ce genre de chose. Personnellement, je n'ai pas joué à ce jeu lors de sa sortie et aujourd'hui, plus je me force à y jouer, plus je le trouve navrant. Évidemment, ceci n'engage que moi, mais je conseille à ceux qui voudraient s'y essayer de passer directement à Xenon II - Megablast, ils éviteront ainsi de perdre leur temps...

Xenon
Xenon - pour les nostalgiques

Hybris

Dans la foulée sortira Hybris, un shoot vertical "high-tech" réalisé par l'équipe de Cope-com, dont on entendra parler un an plus tard avec Battle Squadron.

Un jeu d'excellente facture pour l'époque, belle animation des sprites, défilement fluide, musiques qui resteront dans les esprits un petit moment, bref une réussite. Le jeu est, soulignons-le, agrémenté d'un système d'amélioration d'arme assez sympathique, puisque le vaisseau grossit à mesure que vous récoltez les éléments que vous envoie votre vaisseau mère. Ce jeu a tout pour plaire.

Hybris
Hybris - très efficace


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent : 1987] / [Article suivant : 1989]