Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:37  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Retina BLT Z3
(Article écrit par Éric Laffont et extrait d'Amiga News - octobre 1994)


Utilisateur depuis le début d'une Retina en Zorro II, j'attendais avec impatience cette nouvelle version, plus adaptée aux machines de type A3000 et A4000. Comme vous allez vous en rendre compte plus loin, la Retina BLT Z3 est vraiment une nouvelle expérience surtout en ce qui concerne la rapidité et les résolutions élevées qu'elle peut proposer, ce, même en 24 bits.

Le produit

Tout comme la version pour Zorro II, elle s'enfiche dans un port de votre A3000 ou A4000 (Super Buster révision 9 minimum). Ici, pas de possibilité de la monter dans un A2000, Zorro III oblige.

Retina BLT Z3

La carte propose en standard une sortie RVB analogique de type 15 broches VGA. Deux connecteurs supplémentaires sont présents : une sortie mini-DIN Y/C (la carte Y/C est fournie en option) ainsi qu'une sortie vidéo composite. Hélas, j'aurai bien aimé y trouver aussi, comme sur la Picasso II, un système de passerelle ("pass-thru") permettant de basculer les modes Amiga sur un même écran. Il faudra donc, tout comme pour la version Zorro II, utiliser un second écran pour les modes Amiga ou bien un commutateur manuel d'écran. C'est ici le seul point défavorable que j'aie pu trouver à cette carte.

Côté disquettes et logiciels, le paquetage est très complet et permet pratiquement toutes les manipulations que l'on peut imaginer faire avec ce type de carte, même développer en C, assembleur ou Blitz Basic. Les bibliothèques (retina.library et multipic.library) pour programmer la carte possèdent une documentation avec exemples (C et assembleur) sur disquette plus que suffisante.

Côté mémoire, la carte est équipée de 4 Mo, ce qui lui permet d'atteindre des résolutions de 1280x1024 en 24 bits, 2400x1426 en 8 bits ou beaucoup plus en 4 bits. Comme on peut le voir, seul le moniteur risque de ne pas suivre. Le balayage de la carte passe désormais à 110 MHz contre les 90 MHz de la Retina première du nom. Ceci lui permettant enfin de pouvoir effectivement utiliser le 1280x1024 en 24 bits. Chose annoncée pour la Retina et qui ne fut pas possible à mettre en oeuvre en raison des limites techniques de la carte. Le maximum utilisable était le 1024x800 avec des modes entrelacés assez instables. Ici donc, l'augmentation de la bande passante (110 MHz) permet de résoudre ce problème.

Les performances

La Retina BLT Z3 n'entre pas vraiment en concurrence avec la Picasso II et ceci dû à son prix (environ 4900 FF en France mais 3400 FF en Allemagne pour la Retina, et 2800 FF en France pour la Picasso II). Pourtant, il est assez intéressant de faire un test comparatif entre ces deux cartes, surtout en ce qui concerne l'émulation du Workbench, la Picasso II étant, à mon avis, la carte proposant la meilleure émulation du Workbench à ce jour.

Les tests sont effectués dans un mode 640x512 en 256 couleurs AGA. Ce qui frappe en premier, c'est que la Retina BLT Z3 offre une option extrêmement intéressante pour qui connaît un peu l'Amiga. L'Amiga a toujours bénéficié de circuits particuliers lui permettant de survoler la concurrence. En effet, un circuit comme le Blitter permet des manipulations que la meilleure des cartes Super VGA n'ose espérer.

Cependant, le Blitter de l'Amiga était suffisamment performant tant que le processeur de l'Amiga restait un 68000 avec une faible fréquence. Depuis l'arrivée des 68030 et 68040 avec des fréquences de plus de 25 MHz, le Blitter de l'Amiga ayant fort peu suivi le rythme, se traîne un petit peu dans pas mal d'applications. Le plus de la Retina BLT Z3 est de proposer la désactivation du Blitter de l'Amiga (pour les opérations graphiques) et de le remplacer par son propre Blitter (NCR 77C32BLT). Une fois cette option sélectionnée, l'émulation du Workbench en 256 couleurs sur la Retina est bien plus rapide que sur un A4000/040 en mode 4 couleurs. Les tests effectués par notre confrère JAM donnent une différence jusqu'à 200 fois plus rapide que sur un A4000 en 256 couleurs.

J'ai fait mes propres tests et j'ai pu constater une différence comprise entre 10 et 150 fois plus rapide selon que le Blitter de la Retina soit activé ou pas. Ces chiffres peuvent sembler irréalistes, mais pour essayer de comprendre, prenez sur votre A4000/040 un mode de 320x200 en 4 couleurs, appréciez la vitesse. La Retina BLT 23 va au moins 5 fois plus vite que cela dans le mode 640x512 8 bits (256 couleurs). Lorsque l'A4000/040 en mode 256 couleurs trace un cercle dans une fenêtre sous le Workbench, l'émulation sous Retina en aura déjà tracé 85 ! Le hic est que pour son émulation du Workbench, la Retina BLT Z3 consomme toujours de la mémoire Chip, et ceci pour tous les écrans ouverts.

Comparé à l'émulation Picasso II pour les mêmes modes, la Retina BLT Z3 tourne entre 3 et 5 fois plus vite (toujours avec le Blitter activé). Notons que la Picasso II offre une émulation Workbench différente et totalement implantée sur la carte, ne consommant pas la mémoire Chip de l'Amiga. Ceci étant en fait pour ma part un petit inconvénient, car avec certains programmes "sales" comme Deluxe Paint, la Picasso II fonctionne très mal (il y a un problème de rafraîchissement).

L'émulation Workbench de la Retina n'étant en fait qu'une recopie de l'écran ouvert en mémoire Chip de l'Amiga vers sa propre mémoire vidéo, ce type de programme peut être utilisé. En pratique, possèdant un A3000, je peux désormais utiliser un Workbench en 256, 65 535 ou 16 millions de couleurs et ainsi faire marcher certains programmes nécessitant l'AGA, avec une vitesse de travail confortable même en 1280x1024. Important cependant : le logiciel fourni avec la Retina BLT Z3 ne gère pas la version 3.1 du Kickstart et de ce fait l'émulation en 256 couleurs AGA est assez aléatoire sur l'A3000. Par contre, les modes propres à la Retina et permettant d'utiliser le Workbench en 65 535 ou 16 millions de couleurs fonctionnent parfaitement.

Voici quelques tests de vitesse effectués sur A3000/030 à 42 MHz mais avec mémoire cache désactivée (Retina Zorro II / Retina BLT Z3) :
  • TVPaint (Fill Uni) : 1"7 / 0"8.
  • Line Box 320x200x24 : 21"3 / 16".
  • Zoom 200%->50% dans Pro Page 4 en 1280x1024x256 : 2"8 / 0"6.
  • Animation Avec Race en 320x200x24 : 19 images/s / 28 images/s.
Côté logiciels

Comme je l'ai dit plus haut, le paquetage est vraiment très complet. En voici le détail.

L'émulation Workbench est très pratique à utiliser même si au début il reste assez fastidieux de sélectionner les résolutions de chaque écran ouvert pour la première fois. Tous les modes graphiques sont accessibles à tous les programmes. C'est le travail de Retina Emu. C'est aussi ici que l'on décide de l'utilisation du Blitter de la Retina.

Retina Screen Mode permet de sélectionner les modes d'écran utilisés par défaut par les programmes de visualisation d'images et ce pour les modes 8, 16 et 24 bits. C'est ici que l'on choisit et sélectionne la plage de fréquence que peut supporter le moniteur utilisé. Jusqu'à 300 modes sont proposés et si, par un incroyable hasard, le mode souhaité n'existait pas, le programme suivant permet de remédier à cela.

Define Monitor est donc ici pour créer ses propres écrans et les ajouter à la liste déjà existante de résolutions et de fréquences de balayage.

Retina Display est un visualisateur d'images acceptant les modes IFF, DEEP (TVPaint) et JPEG et utilisant la multipic.library. Il permet aussi de construire des effets de transition entre les images et de jouer les images en chaîne jusqu'à un débit pouvant atteindre les 25 images par seconde selon la machine et la vitesse de transfert de votre carte contrôleur/disque dur. Le plus impressionnant est lors de l'utilisation d'un Workbench en 16 bits ou 24 bits, l'affichage des images se fait dans des fenêtres dans le style Xv (X Window).

Race est sûrement la partie la plus intéressante pour la personne désirant réaliser et jouer des animations en 8, 16 ou 24 bits. MakeRace permet de créer des animations dans un format propre à la Retina à partir d'une série d'images. Utilisant une compression de type Delta, les animations peuvent ensuite être jouées via PlayRace à des taux pouvant atteindre 25 images par seconde en 640x480 en 16 bits tramés par Race (test effectué sur ma machine). Le taux de transfert sur un A4000/040 entre la machine et la carte étant de plus de 7 Mo par seconde.

Il existe d'autres petits utilitaires livrés avec la carte du type Retina Palette, RetinaComm... mais le plus important est je pense la partie développement. La Retina BLT Z3 est livrée avec deux bibliothèques importantes : retina.library et multipic.library. La première possède toutes les fonctions qui permettent de totalement programmer la carte et l'utiliser dans ses propres applications que ce soit en C, assembleur ou même Blitz Basic. La seconde est vraiment très utile car elle possède toutes les fonctions et macros permettant de charger et sauver des images et des animations dans les modes suivants : BMP, DEEP, PBM, RGB8, YUV, PGM, PPM, JPEG, QRT, SunRaster, XiPaint et bien entendu IFF-ILBM, le tout de 1 à 24 bits. La bibliothèque est aussi capable de lire en HAM8 et HAM6 mais pas de sauver ces derniers modes.

Pour terminer

J'ai été conquis par cette dernière version de la Retina. MacroSystem tire vraiment bien parti du Blitter et du bus Zorro III. L'accélération surtout en émulation Workbench est assez impressionnante, surtout si l'on connaît les modes AGA de l'A4000 ou l'émulation de la Retina en version Zorro II en 256 couleurs. Plus de 50 fois plus rapide que l'A4000 dans les mêmes modes (AGA), ce n'est pas rien.

Côté logiciels, c'est complet et sérieux. N'oublions pas non plus que la Retina BLT Z3 est livrée avec un logiciel de dessin en 24 bits nommé VD-Paint, qui n'est autre que TruePaint pour la Retina et qui offre toute la panoplie que l'on peut attendre d'un logiciel de dessin en 24 bits. Bien entendu, cela ne vaut pas tout à fait TVPaint, mais il est livré en standard avec la carte et peut s'avérer suffisant pour qui n'est pas un peintre numérique dans l'âme.

J'apprécie aussi toujours le fait que MacroSystem donne tous les outils nécessaires au développement en fournissant, outre les bibliothèques, la documentation qui va avec, ceci n'étant pas le cas sur beaucoup de cartes graphiques. Seul le prix peut empêcher un possesseur d'Amiga 3000 ou 4000 d'acheter la Retina BLT Z3. La carte s'adressera surtout aux personnes désirant utiliser des hautes résolutions avec beaucoup de couleurs et de la rapidité, aux utilisateurs de logiciels de dessin (TVPaint est indispensable avec cette carte), et aussi aux possesseurs d'A3000 qui désirent pouvoir utiliser un Workbench en plus de 16 couleurs et utiliser enfin une émulation AGA qui est bien plus rapide que sur l'A4000.

Note de Michel Castel : possédant une Picasso II et recherchant toujours plus de vitesse, c'est l'émulation de la Retina qui m'empêche de changer de carte. La mise en oeuvre de la Picasso II est très simple, et, son émulation est surtout très bien intégrée au système. Un mode d'écran Picasso II est vue comme un mode AGA (le choix des modes d'écran se fait avec ScreenMode. On peut baisser les écrans (sauf en 256 couleurs), La passerelle permettant d'utiliser un seul moniteur pour les modes Amiga et Picasso II. De plus, la carte Picasso II ne consomme pas de mémoire Chip, ce qui est un énorme avantage. Ayant 16 Mo de mémoire Fast, je peux disposer d'un Workbench en 1280x1024 (voire 1600x1200) en 256 couleurs, un écran Directory Opus dans la même résolution, et utiliser Scala MM300, sans avoir de problèmes de mémoire Chip. Par contre, la Picasso II ne monte pas au-dessus de 800x600 en 24 bits, elle est plus lente que la Retina (même la version Zorro II), Cela est visible par exemple avec le logiciel TVPaint (déplacement de brosse).

Mise à jour de novembre 1994 : après quelques semaines de test supplémentaires, je constate que le logiciel fourni avec la carte "plante pas mal", même sous le système 3.0. Le logiciel Enforcer identifie le logiciel d'émulation Workbench, Retina Emu, comme la source des problèmes, qui semblent liées à une surchauffe en cas d'utilisation intensive du Blitter de la Retina. En ralentissant la vitesse de raffraichissement de la mémoire de la carte, le problème est partiellement résolu, mais il en résulte un ralentissement de l'affichage des animations en 24 bits. Je signale qu'il n'y a pas eu de problème de cette nature avec la carte Retina Zorro II.


Nom : Retina BLT Z3.
Constructeur : MacroSystem.
Genre : carte graphique.
Date : 1994.
Prix : 998 DM.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]