Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 26 septembre 2017 - 23:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de TruePaint 2.7
(Article écrit par Lucas Janin et extrait d'Amiga News - mai 1993)


L'époque où Deluxe Paint régnait en maître sur le marché a été bouleversée par arrivée des machines de la nouvelle génération. Après Personal Paint, Deluxe Paint AGA et en attendant Brilliance qui tarde sur le marché français, voici TruePaint, un nouveau logiciel de dessin pour machines AGA. Il ne faut surtout pas le comparer à Personal Paint ou Deluxe Paint. TruePaint travaille en interne 24 bits et il restitue le résultat en HAM8.

TruePaint

Présentation

Chose rare même de nos jours, le paquetage entier a été traduit, y compris la boîte. Après ouverture de celle-ci, je découvre un manuel d'une centaine de pages en français et trois disquettes. La première pour A1200 sans disque dur (avec un système simplifié dessus), l'autre pour machine avec disque dur et la dernière contenant quelques images au format JPEG. L'utilisateur doit se faire enregistrer pour pouvoir bénéficier des mises à jour et de l'assistance technique.

Ce logiciel permet de dessiner en 24 bits sur une machine AGA qui affiche le travail en HAM8 avec quelques contraintes de proximité. Celles-ci ne sont présentes qu'à l'affichage, le fichier 24 bits est propre. Vous ne pouvez pas dessiner avec ce logiciel dans les modes 2 à 256 couleurs, il n'a pas été conçu dans cette optique. Pour plus de compréhension, reportez-vous à ce tableau récapitulatif des logiciels de dessin AGA :

Logiciels 2 à 256 couleurs 64 couleurs EHB HAM et HAM8 24 bits True Color
Personal Paint 2.0 bêta Oui Non Non Non
Deluxe Paint 4.5 AGA Oui Oui Oui Non (1)
TruePaint 2.7 Non Non Non Oui
Brilliance (2) Oui Oui Oui Oui
(1) En lecture et conversion dans le mode utilisé (fonction lente et peu performante, il vaut mieux utiliser ADPro).
(2) Non testé, caractéristiques fournies par l'éditeur.

Installation

Une configuration minimale est une machine AGA équipée de 2 Mo de mémoire mais il est vivement conseillé de posséder 6 Mo et un disque dur, vu la taille des informations à traiter. La mémoire nécessaire est importante car le programme traite du 24 bits contrairement à Personal Paint ou Deluxe Paint qui travaillent au maximum du 8 bits. Le test a été réalisé sur un Amiga 4000/040 équipé de 18 Mo de mémoire. D'après la documentation, pour installer le programme, il suffit de déplacer le tiroir de TruePaint de la disquette sur le disque dur (la documentation indique de cliquer sur "Install", ceci est simplement une erreur de l'éditeur).

Utilisation

Après lancement du logiciel, une requête système de choix de type de mode d'affichage et du suraffichage (overscan pour les puristes) apparaît. Le choix étant fait, le programme ouvre son écran. Grâce au bouton droit de la souris on accède au menu, quant au bouton gauche, il permet de dessiner (on n'a pas deux couleurs accessibles directement comme Deluxe Paint). C'est le même procédé que son confrère TVPaint.

TruePaint

De par son principe et ses fonctions, TruePaint est très proche de TVPaint. La première fonction que j'ai testée est l'aérographe. Après sélection de cette fonction, je trace une droite et... rien ne se passe... Surtout pas de panique ! Je me reporte donc à la documentation. D'ailleurs, il est dommage que la table des matières renvoie à un numéro de paragraphe et non au numéro de page. Celle-ci explique comment paramétrer cette fonction. On contrôle la puissance et la forme de l'aérographe grâce une courbe. Il est possible de sauvegarder un total de huit aérographes différents. Après la création de la courbe, la fonction travaille à merveille et n'a rien à envier à TVPaint.

TruePaint

Les formats de chargement sont nombreux : IFF 8 et 24 bits, IFF Amiga, HAM6 et 8, IFF YUV, IFF DEEP, PPM, VDP et JPEG. Quant aux formats de sauvegarde, ils sont tout aussi nombreux : IFF 24 bits, IFF DEEP, PPM, VDP, JPEG et IFF 8 bits Rouge Vert Bleu. La requête de fichiers n'est pas "système", mais a l'avantage de possèder une "minivue" de l'image sélectionnée. Cette réduction de l'image est sauvée dans le fichier lui-même pour tous les formats sauf le JPEG. La requête de fichiers n'accepte pas un chemin d'accès long, il fait carrément un Guru... Ce défaut n'est qu'une erreur de jeunesse déjà corrigée.

TruePaint

Les fonctions de dessin sont poussées. Il est possible par exemple d'appliquer une brosse avec un pourcentage de transparence et aussi d'après un masque de transparence. Une autre possibilité intéressante consiste à réaliser des dégradés multiples (verticaux, horizontaux, deux, trois, quatre et cinq couleurs). Cette fonction ressemble beaucoup aux modules "backdrop" et "backline" d'ADPro. Il est possible d'utiliser une page plus grande que l'écran avec un défilement et il est possible comme Deluxe Paint de travailler sur deux pages. Le nombre des fonctions est important, en voici quelques-unes : cycle des couleurs, masque, lissage, assombrissement, éclaircissement.

La plupart des fonctions de TruePaint peuvent être utilisées dans un script ARexx. Grâce aux touches de fonction, il est possible de lancer vingt scripts ARexx (dix sont accessibles directement et dix autres grâce à la combinaison de la touche "Shift").

Personnellement, je trouve le menu un peu petit (surtout en Super72 896x628), mais sa faible taille est justifiée par le fait qu'il est possible de dessiner sur un écran 320x200 et qu'il faut bien que le menu rentre dans l'écran. De plus, si l'on choisit une résolution où le pixel n'est pas carré, le menu est allongé (par exemple le mode d'affichage PAL super haute résolution entrelacé). Il aurait été bien que le menu s'adapte à la résolution pour avoir une taille raisonnable et des proportions correctes. Il serait intéressant de pouvoir choisir une couleur dans le menu principal, comme TVPaint.

Surdimension

Cette fonction va faire des heureux, elle permet de travailler sur des images plus grandes que l'écran. En effet, pour avoir une qualité suffisante en image fixe, il faut que celle-ci ait au moins une résolution minimum de 1280x1024. Or, jusqu'à maintenant, seul TVPaint peut travailler des images de cette importance et il n'est pas adapté aux machines sans carte graphique. Grâce à cette fonction, il vous sera possible de retoucher des images générées par votre logiciel d'images de synthèse ou de fractales et même de dessiner une image de toute pièce. Tout ceci c'est de la théorie, voyons ensemble maintenant la pratique.

Avant tout, il faut configurer TruePaint pour une utilisation optimum de votre matériel. Elle se fait grâce au type d'outils (ToolTypes pour les nostalgiques). Il faut indiquer l'emplacement du fichier temporaire sur le disque dur et aussi la taille de la mémoire cache (qui permet d'éviter d'accéder au disque dur). C'est sur ce dernier point que je me permets une critique : il aurait été bien que la gestion de cette mémoire cache soit plus dynamique (avant le chargement une requête pourrait demander si on veut utiliser la mémoire Fast à 100%, ou moins). Actuellement, il faut indiquer une taille qui doit être la plus grande possible. Personnellement, j'ai trouvé cette valeur par tâtonnement. Si vous lancez le logiciel en utilisation "surdimensionnement" avec système non vierge (quelques fichiers sauvés en mémoire, voire un autre programme déjà chargé), il vous indique qu'il n'a pas assez de mémoire... Après ce menu détaillé, prenons un exemple :

Une image de 2048x1366 en 16 millions de couleurs est chargée. Grâce aux 18 Mo de mémoire de la configuration, il est possible d'allouer 9 Mo de mémoire cache. Cette mémoire permet de contenir toute l'image (2048x1366x24/8= 8 392 704 octets = 8 Mo). Il est possible de se déplacer dans l'image sans avoir accès au disque dur. Grâce à une combinaison de touches, il est possible de visualiser l'image entière en réduction (cette fonction fait curieusement appel au disque dur alors que l'image tient dans la mémoire cache). La vitesse est agréable, on travaille dans cette résolution sans s'en rendre compte.

Poussons le test un peu plus loin, en chargeant une image de 2048x2732 en 16 millions de couleurs. Le fichier temporaire sur le disque dur pèse la bagatelle de 32 Mo ! La mémoire cache ne suffit pas (enfin avec 18 Mo). A chaque déplacement de la fenêtre de travail le disque dur va être sollicité. Avec le contrôleur IDE de l'A4000, ce n'est pas très rapide. Pour une utilisation professionnelle, je conseille vivement de passer au SCSI-2 ou de posséder assez de mémoire pour que l'image rentre en entier dans la mémoire cache.

Affichage

Pour pouvoir afficher sur une machine AGA ou classique les images réalisées grâce à TruePaint, il est nécessaire de transformer le fichier 24 bits en HAM8 ou autres. Il faut donc utiliser un logiciel comme ADPro (ou concurrents). Ce dernier ajoutera du tramage pour palier au manque de couleurs (car le HAM8 c'est 262 144 couleurs). Si vous ne possédez pas ce type de programme, il est toujours possible d'afficher les images par l'excellent ViewTek (CAM 708), mais l'affichage s'effectuera sans tramage.

Conclusion

Par son principe, ce logiciel a su innover. En effet, le traitement de fichiers 24 bits devient possible et, grâce à la fonction surdimension, permet de traiter des images en haute résolution. Il est dommage que ce programme n'utilise pas les nouvelles fonctions du système 2.0 (AppIcon par exemple) et que l'on ne puisse pas passer un fichier en paramètre.

De nouvelles fonctions sont prévues dans la prochaine version (espérons que le bogue de la requête de fichiers aura disparu) comme par exemple du lancer de rayon (ray-tracing) avec placage, miroir et verre... Affaire à suivre.

Nom : TruePaint 2.7.
Éditeur : BSC.
Genre : logiciel de dessin.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga AGA, 68020, 2 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 990 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]