Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 janvier 2022 - 11:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Prime Mover
(Article écrit par Jérôme Damauder et extrait de Joystick - mars 1993)


Après le récent Road Rash et l'excellent No Second Prize, voici que Psygnosis se lance dans la course avec Prime Mover.

Prime Mover

Ayant quasiment craqué à l'époque pour No Second Prize, c'est avec une certaine fébrilité que je charge la première disquette dans le lecteur. Psygnosis oblige, une présentation me plonge directement dans l'ambiance du blouson noir. Si la musique du jeu de Thalion m'avait littéralement fait péter les tympans, celle-ci est loin d'être pourrie ! Guitare électrique, hard rock endiablé... Génial.

Afin de vous familiariser avec les quinze circuits de la saison, l'option "practice one race" permet de vous entraîner sur l'un des circuits de votre choix. Les autres options sont très classiques et sans grand intérêt (générique du jeu, meilleurs scores...).

Trois, deux, un...

La première opération consiste à choisir un visage parmi les neuf disponibles. Là, vous pourrez assister à un superbe effet de zoom, genre Super Famicom, et vous devez inscrire votre nom, taille et poids. Après une rapide incantation, vous pouvez rejoindre la ligne de départ. Tous les concurrents sont déjà là et ne pensent qu'à vous torcher lamentablement au démarrage. Quatre, trois, deux, un... un bon coup de poignée et c'est parti mon kiki !

Prime Mover

Première impression : les autres concurrents ne sont que de grosses enflures qui vous laissent comme un con au démarrage. Mais qu'importe, il suffit de pousser les rapports à fond pour combler rapidement son retard. A ce propos, c'est archinul puisqu'il est impossible de faire hurler le moteur, même lorsque l'on se trouve en boîte manuelle. Le déplacement de la route est tout ce qu'il y de plus fluide dans le genre et la moto répond correctement aux actions souhaitées. C'est alors qu'apparaît un deuxième défaut : la moto se comporte d'une façon bizarre dans certains virages. Par contre, il suffit d'aller tout droit dans d'autres courbes pour passer sans aucun problème. Bref, c'est à croire que le pilote consomme plus que sa bécane !

En ce qui concerne les montées et les descentes, elles se portent formidablement bien grâce à quelques effets de perspectives très réalistes (je préfère tout de même ceux de Road Rash). Si jamais il vous arrivait de heurter un panneau publicitaire, vous ne seriez pénalisé que par une perte de temps. En effet, vous et votre moto êtes indestructibles, la seule manière d'être éliminé étant d'arriver quatrième. Mais après tout, cela n'est qu'un jeu d'arcade...

Prime Mover

Pour renforcer l'impression de vitesse, les développeurs ont ajouté une tonne de bruitages stéréo ainsi que deux énormes ventilateurs à placer de chaque côté du moniteur, et un jerrican d'essence accompagné d'une boîte d'allumettes. Bien que le mode d'emploi ne soit pas très explicite sur le sujet, il suffit de mettre le feu au jerrican à l'aide des allumettes fournies et de placer le tout devant les deux ventilos pour simuler le vent et l'odeur du moteur. Livré aussi avec le paquetage, un guide du petit secouriste traitant des brûlures sur le visage, au troisième degré. Une excellente initiative.

Prime Mover

Mouais

Plus rapide que son concurrent Road Rash, Prime Mover souffre incontestablement d'un manque d'intérêt certain. Certes, l'animation est la meilleure qui soit et la jouabilité n'est pas en reste, mais le but du jeu n'apporte pas la moindre innovation et l'on s'embête rapidement. Si les circuits ne se ressemblent pas trop, le plus long tour se boucle en moins d'une minute trente, ce qui est vraiment trop peu. Malgré tout, l'excellente bande sonore et la fluidité du défilement propulsent ce titre parmi les meilleurs du genre.

Nom : Prime Mover.
Développeurs : Interactivision ApS.
Éditeur : Psygnosis.
Genre : jeu de course.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.

Les points forts :

- L'animation est fluide et ça fonce énormément. L'impression de relief est assez réaliste.
- Les graphismes sont superbes, surtout sur le parcours du Brésil.
- La musique est d'enfer.

Les points faibles :

- Les concurrents ne sont pas assez nombreux et on ne voit pratiquement personne pendant la course.
- Les décors se résument aux gros panneaux placés le long de la route, à quelques arbres et à l'image de fond.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]