Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 02:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Premiere
(Article écrit par Marc Menier et extrait de Tilt - septembre 1992)


Core Design récidive avec Premiere, un jeu de plates-formes qui reprend tous les poncifs cinématographiques dans un scénario très humoristique. Auteur des graphismes de Heimdall, Jerr O'Carroll montre de nouveau la pleine étendue de son talent. Venez découvrir à travers six niveaux plus fous les uns que les autres la folle histoire du cinéma. Dépêchez-vous, la "Première" va commencer !

Premiere

Un réalisateur de première

Alors qu'il venait de mettre la dernière touche à son film, un rival sans imagination dérobe à Clutch Cable les bobines de films et ce, la veille même de l'avant-première. Calamitas et boules de gomme ! Clutch doit absolument retrouver ces bobines avant la première représentation.

Premiere

Ce jeu propose un scénario original et bien mis en pratique. A partir de ce synopsis, Premiere vous propose de revivre le temps d'un jeu de plates-formes les moments forts du cinéma. Les plus grands classiques du genre sont présents : les films spaghettis, l'époque du noir et blanc avec en prime momies et hiéroglyphes, l'horreur avec ses maisons hantées, la science-fiction (ahh, des aliens !), l'âge d'or de la 20th Century Fox. Le dernier niveau fait hommage au Moyen-âge avec son lot de sorcières, chevaliers et crapauds.

Jerr O'Carroll est responsable des graphismes de Premiere. Son travail sur micro est très proche du style des Cartoons de la belle époque. Le résultat est tout simplement saisissant.

Premiere

Concrètement, cela donne quoi ?

Au niveau du jeu de plates-formes, vous devez aider Clutch à se repérer dans le dédale des studios et retrouver ses bobines. Sur le chemin, il peut récupérer quelques babioles (Emmy Awards, Oscars) ainsi que munitions, pizzas et pop-corns pour refaire le plein d'énergie. Si vous avez le malheur de mourir, il faudra recommencer au début du niveau (à moins d'atteindre une borne de sauvegarde).

Une innovation : il existe deux plans de jeux. Clutch peut sauter du premier plan à l'arrière-plan pour éviter les ennemis. Ceux-ci changent d'aspect suivant le niveau (cow-boys, aliens, fantômes, chiens, etc.). Autre nouveauté : les sempiternels boss de fins de niveau sont remplacés par des épreuves, variant d'un niveau à l'autre, mais répétitives et parfois d'un intérêt limité.

Premiere

Bilan

La valeur de Premiere n'égale pas sa beauté. Certes, les graphismes et les musiques sont formidables, mais bien que les formes changent, le fond reste le même, l'action est souvent répétitive, il n'y a qu'un seul type d'arme et le rythme n'est pas assez soutenu pour rendre Premiere vraiment intéressant. Les épreuves de fin de niveau sont originales mais on en a vite fait le tour. Premiere est divertissant et plein d'humour, mais il est loin d'être parfait.

D'autres avis

Il est bien ce jeu de Core Design, sans plus. Les mouvements du personnage sont limités, les couleurs sont un peu trop sobres à mon goût et l'ergonomie est tout juste satisfaisante. En outre, la musique est répétitive. Néanmoins, j'ai pris un certain plaisir à explorer les premiers niveaux du jeu. Celui de l'Albatros et de la grenouille, par exemple, est intéressant. Ceci dit, Premiere ne fera pas l'unanimité, seuls les fanas de ce type de jeu trouveront leur compte, les autres peuvent l'oublier [Dany Boolauck].

Comme la majorité des jeux Core Design, Premiere réussit à innover dans un genre très classique. L'une des bonnes idées est la possibilité de se déplacer en profondeur, ce qui apporte au jeu une dimension stratégique non négligeable. D'un point de vue technique, c'est très honnête (il me paraît difficile de faire un défilement en 50 images/seconde avec des sprites aussi gros), mais ça manque de finition. La gestion de l'interaction sprites/décor est assez médiocre (le personnage se tient toujours de la même façon sur la terre ferme ou sur le bord d'un tonneau), on ne peut tirer qu'un seul projectile à la fois et l'action est trop molle à mon goût. Dans le même genre, j'ai une nette préférence pour First Samurai. Les graphismes de Jerr O'Carroll, dans la lignée de Heimdall, sont tout à fait sympathiques et les musiques reflètent bien l'ambiance de chaque univers. Bref, Premiere est un jeu agréable mais, moi, je ne l'achèterai pas [Dogue de Mauve].

Nom : Premiere.
Développeurs : The 8th Day.
Éditeur : Core Design.
Genre : jeu de plates-formes.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]