Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 29 mars 2017 - 05:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : La proposition de Phase 5, Haage & Partner et Access pour poursuivre l'Amiga Classic
(Article écrit par Mick Tinker - octobre 1998)


Note : traduction par Vincent Bouvelle.

Après l'annonce d'Amiga Inc, au World of Amiga du 16 mai 1998, il était évident que nous étions passés à côté de quelque chose : comment les utilisateurs et développeurs allaient-ils bien pouvoir travailler au cours des prochaines années ?

Après quelques discussions dans un bar, le samedi soir, je suis rentré à la maison écrire quelques notes. Ces notes ne sont pas ce qu'il y a de plus cohérent, car elles ont quand même été écrites dimanche 17 mai au matin, entre 4h et 6h, de manière à pouvoir les présenter plus tard dans la journée à Jeff Schindler. Je tiens d'ailleurs à présenter mes excuses à ceux qui ont suivi ma présentation, tard dans la journée, car j'avais perdu pas mal de temps à la préparer ; j'étais très fatigué, mais j'ai quand même réussi à la faire jusqu'au bout, sans problèmes.

En lisant ces notes, tenez bien compte du fait que certaines idées ne sont que des suggestions et qu'elles ne reflètent en aucun cas les décisions finales. Ces notes ont été bien accueillies et semblent avoir mis en route certaines initiatives en "coulisses". Cette note reprend de nombreux points qui ont déjà été abordées, notamment :
  • Le fait qu'AmigaOS 4 soit rebaptisé OS5Dev.
  • Amiga Inc. continue le soutien aux Amiga Classic.
  • AmigaOS 3.5 sera développé et sortira début 1999.
Ce document est présenté pour l'intérêt des archives.

Le problème

L'annonce d'Amiga Inc. a définitivement enterré les développeurs de logiciels, et de matériel Amiga, ainsi que les distributeurs en ôtant tout futur aux utilisateurs Amiga actuels. Il n'y aura plus aucun soutien pour la nouvelle machine. Il n'y a plus, non plus, de soutien pour les systèmes actuels basés sur l'architecture PowerPC/68k. La solution provisoire (OS4) est une plate-forme de développement et n'aura qu'une trop courte durée de vie pour le particulier. Nous vendons principalement aux développeurs et aux fans de technologie, toujours à la recherche du produit dernier cri. Bien entendu, les ventes seront bonnes, car il s'agit de produits fournis par Amiga Inc. et ouverts sur l'avenir. Cependant, nous ne survivront pas grâce à ces seules ventes (de 1000 à 10 000 unités contre 100 000 utilisateurs/acheteurs de Classic).

Il n'y aura plus, non plus, de développement de logiciel, ce qui signifie que dans 18 mois, les applications Amiga seront très loin des standards du moment. Les développeurs ne disposeront pas de fonds pour financer les portages et les applications nécessaires aux nouvelles plates-formes.

Peu importe ce que pensent certains de cette annonce, nous ne pouvons pas remonter le temps et par conséquent, nous aurons besoin de trouver une solution afin de regagner la confiance des consommateurs. Nous devons à tout prix trouver une solution afin de soutenir cette communauté de développeurs et de distributeurs.

La solution

Après une longue discussion dans un bar, Access, Phase 5 et Haage & Partner sont sur la voie d'un accord pour la mise en oeuvre d'une solution provisoire. Amiga Inc. a dit être d'accord sur les points qui ont été abordés :
  • Revenir publiquement sur ses plans à propos d'AmigaOS 5.
  • Un accord sur la mise en oeuvre d'un plan d'action a été signé.
  • Un communiqué de presse conjoint.
Le plan

Access, Phase 5, Haage & Partner et Amiga Inc. ont déclaré dans un communiqué de presse leur intention de continuer les développements sur les plates-formes Amiga Classic, indépendamment d'Amiga Inc. (note : cet accord pourrait également inclure d'autres développeurs, revendeurs, etc.).

Phase 5 et Haage & Partner ont trouvé une solution commune pour implémenter le PowerPC dans le futur. Phase 5 fournira le matériel et Haage & Partner la gestion WarpUP ainsi que les outils de développement qui accélèreront et faciliteront la transition au PowerPC de l'Amiga vers une architecture commune.

Les revendeurs, développeurs et utilisateurs seront invités à rejoindre ce plan en tant qu'initiative communautaire.

Amiga Inc. a déclaré qu'AmigaOS 4 était une plate-forme de développement pour la nouvelle génération de machines (avec compatibilité provisoire avec les Amiga Classic grâce au Siamese PCI, carte passerelle Amiga pour PC), mais elle ne remplacera pas les Amiga Classic. La machine qui gérera AmigaOS 5 sera une machine de nouvelle génération, et non une machine de transition. Elle bénéficiera d'un soutien important pour le portage des applications Amiga actuelles. Amiga Inc. continuera le soutien matériel des Amiga Classic et fournira à Haage & Partner AmigaOS 3.1 pour lui permettre de développer AmigaOS 3.5 et les nouvelles générations du système.

Acces Innovation réfléchit à l'ajout d'un support pour une interface PowerPC 32 bits sur la carte Siamese PCI (alias Inside Out) pour pouvoir assurer des développements 680x0, PowerPC et AmigaOS 5 sur une seule et même machine. Dans l'idéal, le connecteur de base et le brochage devront être compatibles avec le BoXeR (bien que le BoXeR gère également les données en 64 bits), afin de limiter le nombre de cartes PowerPC.

Il faudra se mettre d'accord sur les spécifications d'AmigaOS 3.5. Je vous propose d'y inclure des corrections de bogues, la gestion des disques durs de grande capacité, la gestion d'Internet et des améliorations pour l'interface utilisateur (peut-être avec Magellan, dont la dernière version comporte des modules de personnalisation permettant de faire aussi bien une interface pour enfant que pour un public professionnel). Tout doit être prêt à être expédié pour novembre 1998 (il faudra que l'on décide si les versions futures sont viables).

Les revendeurs soutiendront cette initiative, parce qu'elle permet de maintenir les ventes, voire de les augmenter ; cela grâce à une stratégie claire de développement et une coopération redynamisée dans la communauté.

La société qui produira le nouveau processeur fournira le code source pour le compilateur (générateur de code), Haage & Partner s'occupera à intégrer ce compilateur dans son environnement de développement Storm. Siamese Systems développera et fournira une API compatible Amiga (Siamese PCI implémente déjà la plupart des API Amiga, la société sera donc capable de fournir rapidement cette API sans déployer trop d'effort). L'environnement de développement Storm permettra une migration simple et rapide des applications entre 680x0, PowerPC et le nouveau processeur (note : Amiga Inc. était dans l'incertitude quant à la sortie de ce compilateur).

Les revendeurs qui soutiendront cette initiative permettront aux développeurs de continuer à travailler, assurant ainsi des sorties soutenues de mises à jour de produits et cela fournissant un lot d'applications pour les nouvelles machines.

L'environnement de développement de Haage & Partner permettra une migration d'applications Amiga Classic vers la nouvelle machine (il se peut qu'il y ait des pertes de performance liées à la portabilité de l'API, mais elles devraient être mineures aux vues de l'amélioration de la performance du processeur). Il permettra ainsi de compiler un seul et même code source pour les trois types de processeur.

Alors que les développeurs pourront soutenir et bénéficier de leurs produits actuels, ils seront également encouragés à développer de nouvelles applications pour la nouvelle génération d'Amiga en utilisant les machines de développeurs.

Amiga Inc. va abandonner toute référence à AmigaOS 4 et le rebaptiser "Machines de développement". AmigaOS 5 sera également rebaptisé. L'apparente progression entre AmigaOS 3.1 et AmigaOS 4/5 a semé le trouble chez les propriétaires d'Amiga, car elle suggérait que la migration se fasse à travers de mises à niveau incompatibles de matériels et logiciels, plutôt que vers une nouvelle machine ultra performante. Ce sont des plates-formes différentes.

(utiliser le nom "AmigaOS 4" pour cette future version du système Amiga Classic serait préférable. Amiga Inc. pourrait mettre à disposition le code source de l'interface de leur nouveau système, ce qui pourrait être utile pour lui donner une apparence commune, tout en gardant comme objectif final de faire de cet OS un outil de création multimédia).

Ce plan est conçu pour pérenniser le développement sur les deux prochaines années avec une année de chevauchement pour la nouvelle machine. Les développeurs et les utilisateurs seront rassurés de travailler sur une plate-forme solide sur laquelle ils peuvent compter ; ils pourront évaluer cette nouvelle machine plutôt que d'investir directement dans une machine sans même la connaître (et donc passer vers d'autres plates-formes durant cette période).

Amiga Inc. fournira toutes les informations techniques de ce nouveau processeur dès que possible, et peut-être aussi des prototypes de cartes, pour que nous puissions envisager de développer nos propres cartes mères pour AmigaOS 5 (nous sommes par exemple intéressés par le développement du remplaçant de notre système de kiosque Access).

Conclusion

Les développeurs de matériel et de logiciel, ainsi que les distributeurs auront un marché actif.

Il y aura des développeurs actifs, et les applications resteront à leur niveau de version courante, jusqu'à ce qu'elles soient portées sur les nouvelles plates-formes.

Les développeurs bénéficieront de fonds pour développer leurs prochaines applications directement sur les nouvelles machines.

La base de clients Amiga sera plus importante, plus active, et susceptible de migrer vers la nouvelle machine.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]