Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 05:52  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Pianeta Amiga 2003
(Article écrit par Max Tretene et extrait de Club Amiga Monthly - février 2004)


Pianeta Amiga (ou Planète Amiga en français) est le plus important rassemblement Amiga en Italie depuis quelques années. Le premier salon a eu lieu en 1997 et a toujours connu une belle affluence au niveau des revendeurs, des développeurs ainsi que des utilisateurs Amiga italiens et étrangers. Le Pianeta Amiga 2003 s'est déroulé les 20 et 21 septembre 2003 à Empoli, Italie.

Pianeta Amiga 2003
Le stand AmigaOne/AmigaOS 4.0

Nous avons été fiers de représenter et de soutenir la communauté Amiga en 2002. Et pour 2003, nous voulions poursuivre cette tendance, tout en fournissant à la communauté quelque chose de spécial.

Je suis en mesure de vous dire que nous avons réalisé cela avec succès. La cuvée 2003 de ce salon domine de la tête et des épaules les précédentes éditions car elle a été la plus dynamique. Pourquoi ? Car les quelques participants du Pianeta Amiga 2003 ont assisté à une étape importante de l'histoire de notre plate-forme : la première apparition publique d'AmigaOS 4.0 démarrant sur le Workbench et lançant des applications sur un AmigaOne !

Évidemment, il s'agissait d'une version alpha du système avec un haut niveau de débogage (niveau mis sur 10, j'ai même vu de la vapeur sortir du port série à un moment donné !). Il reste encore beaucoup de travail à faire avant que le système ne puisse être disponible pour les bêta-testeurs, puis pour les utilisateurs finaux. Et avec ce salon, les mensonges au sujet d'AmigaOS 4.0 qui ne pourrait soi-disant jamais fonctionner sur AmigaOne peuvent être levés. Les visages réjouis et avides de nouveautés des participants ont montré à quel point ils attendaient la renaissance de l'Amiga.

Pianeta Amiga 2003
AmigaOS 4.0 démarre sur AmigaOne !

Mon implication dans l'Amiga

Avant de vous en dire plus sur ce salon, je vais me présenter et vous expliquer mon implication dans l'Amiga et AmigaOS 4.0.

Je m'appelle Max Tretene, je suis italien et je vis à Bologne. J'ai fondé la société Soft3 au début de l'année 2001, sa principale activité est le développement logiciel. Nous sommes spécialisés dans la création d'applications Java destinées au marché de la distribution automatique. Notre produit phare est Michelangelo, il peut être trouvé partout dans le monde, et spécialement en Europe. Il est installé dans les machines automatiques et les systèmes embarqués que vous pouvez utiliser tous les jours.

Mais ma grande passion a toujours été l'Amiga. Lorsque je ne travaille pas à m'assurer que vous obtenez bien un Fizzy Orange avec votre distributeur de boisson favori, je porte des jeux pour Amiga : GLQuake, Duke Nukem 3D, les deux en version WarpOS. De plus, nous avons commencé à développer deux jeux originaux il y a quelques années, mais nous les avons mis en attente, le temps qu'AmigaOS 4.0 soit prêt. Et ce moment est très proche. :-)

Quand Amiga Inc., Eyetech et Hyperion ont publié leur annonce sur l'AmigaOne et AmigaOS 4.0, j'ai contacté Eyetech pour leur demander si je pouvais être incorporé au groupe de bêta-testeurs de la carte AmigaOne. Ce groupe est devenu la base de la liste de diffusion A1G3Dev, sur laquelle tous les utilisateurs d'AmigaOne sont inscrits pour bénéficier d'une assistance technique et pour en apprendre plus les uns sur les autres.

Il n'a pas fallu longtemps après ce courriel à Eyetech pour que je puisse avoir le privilège de tester l'AmigaOne. J'ai été si impressionné par le produit et par Eyetech que j'ai décidé de devenir revendeur d'AmigaOne. Mes compétences en programmation sont rapidement devenues utiles et j'ai rejoint cette nouvelle communauté. J'ai passé beaucoup de temps à déboguer Linux et U-Boot, à tester la compatibilité matérielle et à concevoir le site Web de Ross Vumbaca sur le noyau AmigaOne-Linux.

Cela m'a mis en contact avec beaucoup de gens talentueux comme les frères Frieden, Ross Vumbaca, Ole-Egil Hvitmyren, Adam et Bill Muller, etc. J'ai aussi vraiment aimé faire partie des groupes de développement de l'AmigaOne et d'AmigaOS 4.0.

Quand Ben Hermans (le chef de projet AmigaOS 4.0) a demandé s'il y avait des volontaires pour écrire des pilotes pour les nouveaux matériels, j'ai décidé de travailler sur le keyboard.device, qui fut le premier pilote à être disponible. J'ai beaucoup appris lors de ce projet et j'en ai aussi appris davantage sur les secrets de l'Amiga originel.

Le nouveau keyboard.device offrira beaucoup plus de services que l'original, notamment la gestion des claviers multimédias, la prise en compte de multiples claviers ainsi que la gestion du contrôleur Catweasel. Rappelez-vous que quand vous utilisez AmigaOS 4.0 sur votre nouvel AmigaOne (acheté chez moi, bien sûr :-)), vous appuyez sur mes touches.

Retour au Pianeta

Bon, assez parlé de moi, retournons au Pianeta.

A Empoli, nous avons eu l'occasion de montrer, pour la première fois en public, l'AmigaOne (PowerPC G4 à 933 MHz) démarrant sur AmigaOS 4.0. L'AmigaOne est un matériel totalement étranger à l'Amiga qui a toujours été étroitement lié à ses puces spécialisées. Ce fut la preuve finale que le concept AmigaOS 4.0 était bel et bien valide.

Afin de préparer la démonstration, j'ai travaillé avec Hans-Joerg et Thomas Frieden jusqu'à quelques heures seulement avant le début du salon. J'ai dormi seulement trois heures afin de m'assurer que la démo fonctionnait comme prévu. Sur notre stand, nous avons placé trois AmigaOne (avec Linux et MacOnLinux), un Amiga 4000 (avec AmigaOS 4.0) et un autre AmigaOne (avec AmigaOS 4.0).

Je voulais au départ utiliser une autre machine en tant que terminal série, afin de voir ce que l'AmigaOne faisait durant le démarrage, et pour le démarrer via des commandes tapées dans U-Boot. Mais par la suite, comme nous étions plus confiants, nous avons laissé l'AmigaOne seul. Il disposait d'une image système de 45 Mo placée sur le disque dur. Avec cette méthode, le démarrage est lent mais quand on sait qu'à la fin du chargement, un joli Workbench nous fait un sourire, on ne porte pas attention au temps d'attente.

Une fois fini de mettre en place le stand, moi et Stefano Guidetti (un bêta-testeur italien), nous avons attendu qu'Amiga Inc. et Hyperion fassent l'annonce officielle. Tout le monde allait être surpris, il s'agissait de la première apparence publique d'AmigaOS 4.0 sur AmigaOne.

Pianeta Amiga 2003
Joachim Thomas, Jurgen Schober, Stefano Guidetti et Max Tretene (de gauche à droite)

Cette annonce est arrivée après le début du salon. Et quand cette annonce a été faite, un grand groupe de personnes s'est immédiatement massé autour de notre stand, au grand dam des autres stands qui se sont retrouvés vidés.

Beaucoup de gens étaient vraiment heureux de voir finalement l'état actuel du système, et j'ai souri lorsque j'ai aperçu ces visages dans la foule. Certains ne savaient vraiment pas qu'AmigaOS 4.0 était à ce stade de développement. Ils se sont empressés de téléphoner pour annoncer la nouvelle. Ce fut une grande récompense pour notre travail acharné.

A 15h30, nous avons participé à une conférence avec Jurgen Schober de Point Design, l'une des personnes clés derrière les salons AmigaOS 4.0 On Tour qui ont eu lieu en Europe cet été. Elle a eu lieu dans une salle avec une grosse affluence. Après une petite présentation du système, une session de questions/réponses a été organisée.

Pianeta Amiga 2003

Pianeta Amiga 2003
La conférence AmigaOS 4.0

Quelques problèmes

Bien sûr, comme toujours, il y a eu quelques petits problèmes qui ont affecté le salon. D'abord, nous ne savions pas que le niveau de débogage avait été mis sur 10, ce qui a beaucoup ralenti les performances du système. Nous avons également eu un problème avec le clavier et la souris sans fil : en fait, ils étaient très sensibles aux nombreux téléphones mobiles présents dans la salle (ils arrêtaient le fonctionnement des périphériques sans fil, et cela semblait être à première vue un problème logiciel).

Pianeta Amiga 2003
Vue rapprochée d'un AmigaOne avec AmigaOS 4.0 en natif

Réactions

Comment les gens ont réagi à la vue d'AmigaOS 4.0 sur AmigaOne ? Les gens qui continuent à utiliser leur Amiga ont été excités et souriants. Très importants aussi, les anciens amigaïstes ont montré beaucoup d'intérêt. La question la plus fréquemment posée était "Quand y aura-t-il un SDK pour le public, afin que l'on puisse développer à nouveau ?"

Même Michael Battilana de Cloanto a montré son intérêt. Il a même demandé une démonstration privée que nous n'avons pas pu lui refuser. En échange, nous lui avons demandé un Personal Paint 8 pour AmigaOS 4.0. Nous avons aimé le sourire qu'il a fait à ce moment-là. :-)

Les utilisateurs Amiga et les utilisateurs d'autres systèmes ont vu ce jour-là une chose que beaucoup pensaient impossible : un chemin vers l'avenir. Ils ont montré un vif intérêt pour le nouveau combo AmigaOS 4.0/AmigaOne. D'après les commentaires que nous avons entendus, je suis certain que quand AmigaOS 4.0 sera disponible publiquement, il y aura beaucoup de ventes et de nombreux anciens amigaïstes reviendront. Et espérons qu'ils le feront en achetant chez Soft3. :-)

Le Pianeta Amiga 2003 fut un salon très épuisant mais finalement très bon. Je suis déjà impatient de participer à l'édition 2004 et de vendre des AmigaOne avec AmigaOS 4.0 et de nombreuses nouvelles applications pour les personnes qui vont venir voir la renaissance de notre plate-forme.

D'autres informations (par divers auteurs)
  • Le nombre d'entrées a été décevant. Il y en avait moins qu'en 2002 et ce fut le plus petit nombre en sept ans.
  • Les frères Frieden n'avaient réussi à démarrer AmigaOS 4.0 sur AmigaOne seulement le mercredi, soit trois jours seulement avant la présentation publique.
  • Plusieurs éléments du système sont encore en 68k dont la graphics.library et les pilotes graphiques (ceux de la Prometheus ont été utilisés).
  • L'émulation JIT (recompilation à la volée) d'AmigaOS 4.0 était utilisée, mais des routines systèmes continuent à utiliser l'émulation interprétée, plus lente.
  • AmigaOS 4.0 en version Classic, sur Amiga 4000, était très lente : quand on bougeait les fenêtres, elles se déplaçaient lentement et on les voyait se redessiner. On pouvait compter les icônes une à une quand on ouvrait un répertoire.
  • Michele Magliocca et Elena Novaretti faisaient la démonstration de leur Pegasos, avec l'aide de Bertrand Presles. Les Pegasos faisaient fonctionner MorphOS 1.4 et étaient en libre utilisation.
  • Elena Novaretti utilisait le Workbench 3.9 à la place d'Ambient, le bureau de MorphOS.
  • Ces Pegasos étaient très rapides : les applications se lançaient avant de cliquer dessus !
  • Les applications vues avec MorphOS étaient FxPaint Lite (création graphique), FxScan Lite (numérisation), Pagestream 4 68k (PAO, émulation via le JIT), VoyagerPPC (navigateur Web), APDF (lecteur de PDF), MPlayer (lecteur multimédia ; avec gestion de l'overlay), Kaya (lecteur audio), un clone de WinAmp, MysticView (visualiseur d'images) ainsi que les jeux Knights And Merchants (démo), Software Tycoon et Quake 2 (très rapide).
  • Le plus grand stand fut celui du revendeur VirtualWorks, qui vendait des AmigaOne.
  • Le stand de Soft3, en plus des AmigaOne, montrait la carte C-One.
  • D'autres sociétés ou groupes étaient présents à ce Pianeta : Darkage (développeur Amiga), Ikir Sector (site Web italien), Morrigan Development (développeur Mac), POP Computers (revendeur), BitPlane (magazine).
Pianeta Amiga 2003
POP Computers


[Retour en haut] / [Retour aux articles]