Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 18 janvier 2021 - 09:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : MicroProse vous envoie en l'air
(Article écrit par Dany Boolauck et extrait de Joystick - mai 1991)


En 1982, Bill Stealey et Sid Meier travaillaient pour le compte d'une grosse compagnie. Au cours d'une conférence de ladite compagnie, à Las Vegas, les deux hommes se rencontrèrent et sympathisèrent. Pendant la pause, ils se dirigèrent vers la salle d'arcade du coin et s'amusèrent avec un jeu de combat aérien. A sa grande surprise, Bill Stealey, qui est un ex-pilote de jet, se fit battre par Sid Meier, un programmeur. Ce dernier lui expliqua qu'il avait l'avantage de pouvoir analyser les algorithmes de base du jeu et anticiper sur ce qu'allait faire l'ordinateur. "Je peux programmer un jeu de meilleure qualité que celui-là en une semaine" affirme Sid Meier. "Si tu peux le programmer, je peux le vendre" rétorque Bill Stealey. Sid Meier se mit alors à programmer son premier jeu, nommé Hellcat Ace. Les critères de qualité et de réalisme qu'exigea Bill Stealey furent tels que Sid Meier mit deux mois pour terminer le jeu. Hellcat Ace fut un succès commercial... MicroProse était né.

MicroProse
Bill Stealey et Sid Meier

Aujourd'hui, MicroProse est un des éditeurs les plus importants dans le domaine de la micro-informatique de loisir. La compagnie possède plusieurs filiales dans le monde entier. Celle qui nous intéresse se trouve en Grande-Bretagne, elle gère les ventes européennes et développe des produits originaux sur machines 16 bits.

Air Duel

Du duel aérien en 3D pour ceux ne cherchent que de l'action. Pas de stratégie élaborée, on grimpe dans l'avion et on descend tout ce qui vous rase les ailes de prés !

Air Duel est la première simulation de vol de MicroProse (label MicroStyle) exclusivement vouée au duel aérien. Dans la lignée des Stunt Car Racer et RVF Honda, Air Duel n'a d'autres prétentions que de vous offrir de l'action pure, bref, de quoi s'éclater. Histoire de varier les plaisirs, vous avez le choix entre plusieurs scénarios pour vous envoyer en l'air. Une bataille au-dessus des tranchées, ça vous dirait ? Eh bien, le scénario de la Première Guerre Mondiale est celui qu'il vous faut. Le combat se passe entre un Sopwith Camel anglais et un Fokker Dr.I Triplane allemand. Prenez l'avion qui vous plaît, l'ordinateur se contentera du reste. Le scénario de la Deuxième Guerre Mondiale n'est pas mal non plus. Ici, un Mistubishi A6M Zero affronte un F4F-3 Grumman Wildcat au-dessus du Pacifique !

Air Duel
Air Duel

Le troisième scénario, celui du Moyen-Orient, est d'actualité. Dans cette région le match oppose le McDonnell Douglas F-18 Hornet au Mig 29. Le dernier scénario me plaît particulièrement car on s'y trouve dans l'espace ! Vous avez le choix entre le vaisseau de Dark Vador ou celui de Luke Skywalker. Ceux qui détestent jouer contre l'ordinateur peuvent se rabattre sur le mode deux joueurs. Dans ce cas, deux possibilités vous sont offertes. Soit le combat se déroule sur un seul ordinateur avec division de l'écran (horizontal ou vertical), soit deux ordinateurs sont reliés par un câble null-modem. Le but du jeu ? Devenir le plus grand, le plus beau, l'imbattable, l'as du combat aérien dans un univers 3D. La stratégie à adopter est assez primitive. Il faut manoeuvrer pour se placer en bonne position de tir, sans être exposé à une contre-attaque. Attention, le carburant et les munitions ne sont pas illimités mais il existe des moyens de s'en procurer, à vous de les trouver ! Air Duel sera disponible sur Atari ST, Amiga et PC en août/septembre 1991.

Grand Prix

Si MicroProse tient ses promesses, Grand Prix sera le meilleur jeu de course automobile sur micro-ordinateur. Piloter une F1 sur tous les circuits F1 du monde ? Participer au championnat du monde de F1 au sein d'une écurie ? J'achète (si c'est bon) !

Enfin une information qui vaut son pesant d'or. MicroProse a accepté de nous dévoiler un de ses plus gros projets de l'année 1991. Une simulation de course de Formule 1 ! Et selon Steve Perry, chef de produits chez MicroProse, ce logiciel va envoyer aux oubliettes toutes les courses existant actuellement sur le marché, y compris Indianapolis 500. Grand Prix (le titre est provisoire) est l'oeuvre de Geoff Crammond, le programmeur de Stunt Car Racer, ce qui est une sérieuse référence. Programmé en graphismes vectoriels, Grand Prix simulera le circuit complet du championnat du monde de F1. Toutes les prestigieuses écuries de la F1 sont représentées. Vous aurez donc vingt-six bolides sur la ligne de départ de chaque course. "Dans Indianapolis 500 vous n'avez qu'un circuit, celui du BOB Miles Classic" explique Steve Perry "Avec Grand Prix, le joueur va pouvoir s'en donner à coeur joie sur tous les principaux circuits de F1 du monde (Grand Prix de France, Italie, Autriche, Brésil, etc.) ! Le jeu est divisé en trois parties, la première étant réservée aux séances d'entraînement (option "Practice"). Elles englobent toutes les phases de familiarisation avec les réglages de votre bolide et son pilotage.

Grand Prix
Grand Prix

Un exemple, afin de vous initier à l'art du pilotage sur circuit, une ligne grise décrit la meilleure trajectoire à suivre sur le parcours de votre choix. La deuxième partie offre un mode multijoueur (connexion de deux ordinateurs par câble) où deux joueurs peuvent participer à la même course ! Dans la troisième partie, vous participez au sein d'une écurie à la course pour le titre de champion du monde avec tous les Grand Prix. Geoff Crammond a conçu Grand Prix de manière que le jeu soit à la fois crédible et très réaliste. Tous les paramètres intégrés dans le jeu sont fidèles à la réalité. Par exemple, une McLaren est plus puissante qu'une Ligier. Cela ne veut pas dire que la McLaren distancera systématiquement la Ligier. Geoff Crammond a intégré une part de hasard dans la préparation des voitures avant une course. Eh oui, les mécanos ne sont pas toujours au meilleur de leur forme !

Pour revenir à notre exemple, disons que la McLaren battra la Ligier neuf fois sur dix. Le réalisme, vous le retrouvez également dans l'aérodynamique des châssis, la pression, l'usure et les types de pneus, le poids, la consommation du carburant, etc. Le joueur peut "jouer" avec tous ces paramètres, seul le réglage moteur lui échappe.

Toutes les courses se déroulent dans les règles de l'art avec qualification pour la pole position avec arrêts ravitaillement, interdiction de refaire le plein pendant la course, etc. A noter que l'efficacité de votre équipe à arrêt ravitaillement est inégale. Vos arrêts oscillent entre sept et quinze secondes... ou plus. Rassurez-vous, toutes les écuries participantes, gérées par l'ordinateur, sont à la même enseigne. Pendant la course, votre style de conduite a des répercussions directes sur l'usure des pneus, la consommation d'essence, l'endurance du moteur. De même, les chocs et autres tête-à-queue auront des effets, parfois irréversibles, sur le rendement de votre bolide. Une nouveauté, les conditions climatiques changent d'une course à l'autre ! Ne prenez surtout pas des pneus lisses par temps de pluie ! La grande révolution de Grand Prix réside dans "l'intelligence" des autres voitures en course. Dans Indianapolis 500, les concurrents "font" leur course sans tenir compte de votre présence. Par exemple, si vous vous placez sur la trajectoire de l'un d'entre eux, ce dernier ne fait rien pour vous éviter ! Les concurrents de Grand Prix tiennent, parait-il, un peu plus à la vie et tenteront de vous éviter.

J'ai pu voir une préversion de Grand Prix sur Atari ST. La fluidité de l'animation est remarquable, espérons que la version finale sera aussi rapide. Quant aux graphismes, ils sont irréprochables. Dommage que les photos d'écrans ne rendent pas les effets visuels très réalistes du jeu. Grand Prix est prévue pour cet automne sur Atari ST, Amiga et PC.

Gunship 2000

Cette simulation de vol ne possède pas moins de sept types d'hélicoptères que vous pouvez tranquillement piloter en pantoufles. Gunship 2000 vous familiarise avec les instruments de guerre bénéficiant d'une technologie de pointe. Un régal pour les amateurs du genre.

En 1986, MicroProse avait commercialisé la toute première simulation d'hélicoptère ludique : Gunship. Le succès de cet excellent logiciel fut phénoménal d'autant plus qu'il était l'unique produit disponible dans sa catégorie. On connaît la suite, d'autres titres comme, par exemple, Super Huey essayèrent de s'imposer sans grands résultats. Bref, rien ne vint ternir la carrière de Gunship dont les ventes totales atteignirent les 650 000 unités ! Il fallut attendre 1990 pour voir enfin une simulation d'hélicoptère qui nous fit oublier Gunship, c'est-à-dire LHX Attack Chopper d'Electronics Arts. Les amateurs ne tarirent pas en superlatifs pour décrire leur nouveau dada qu'est LHX. C'était une très bonne simulation et beaucoup pensaient qu'il allait se passer encore beaucoup de scuds dans les cieux avant de voir mieux ! Mais MicroProse ne perdit pas de temps pour contre-attaquer.

Air Duel
Gunship 2000

Gunship 2000 arrive ! Sera-t-elle la simulation capable de détrôner LHX ? On n'en sait rien encore. Toutefois, lors de ma visite chez MicroProse en Angleterre, j'ai pu voir une préversion de cette fameuse simulation tant attendue. Gunship 2000 reprend, dans les grandes lignes, le système de jeu de son prédécesseur. Bien entendu, toutes les dernières innovations techniques mises au point par les programmeurs de MicroProse y ont été intégrées. Pas moins de sept modèles d'hélicoptères, utilisés dans l'armée américaine, sont simulés dans ce jeu. Deux régions seulement, l'Europe Centrale et le Golfe Persique, sont proposées comme théâtres d'opérations.

Les options offertes sont multiples. Commençons par l'option "Training" qui est indispensable pour vous familiariser avec le pilotage d'un hélicoptère. L'option "Single" vous propose des missions en solo tandis que le "Multiple" vous permet de contrôler jusqu'à cinq hélicoptères simultanément ! Pour finir, l'option "Campaign" vous embarque dans une succession de missions interdépendantes. En outre, le programme comporte un éditeur de missions avec lequel vous pouvez créer vos propres missions et les sauvegarder. Doté de graphismes vectoriels, Gunship 2000 possède des décors très détaillés. On voit, par exemple, la dénivellation des terres, des canyons, etc. De nouvelles armes ou gadgets ont fait leur apparition tel ce RPV, une sorte de robot volant, pilotable à distance, capable de filmer l'ennemi à distance. Le viseur, placé sur le casque du pilote est doté d'un rayon laser. C'est grâce à ce système que les canons mitrailleurs de l'appareil se dirigent automatiquement dans la direction où regarde le pilote ! Sur micro-ordinateur, cela se traduit par un mouvement de la manette ou du clavier. En combat, le radar de votre hélico détecte et signale automatiquement l'ennemi. En outre, l'ordinateur de bord se verrouille automatiquement sur le véhicule ennemi le plus proche. Une pression sur le bouton de la manette et le missile (un Hellfire) fuse des flancs de l'appareil et va frapper l'objectif. Cette séquence est très spectaculaire, surtout quand suivez le missile grâce à une caméra placée au-dessus de lui.

Gunship 2000 n'est, pour l'instant, prévu que sur PC AT 286, au minimum (EGA, MCGA/VGA et Tandy 16 couleurs. Sortie programmer cet été.

F117A Nighthawk Stealt Fighter

La guerre dans le Golfe Persique vous a déjà familiarisé avec ce nom. Le F117A Nighthawk est ce fameux bombardier "furtif" de l'armée américaine dont les images ont été diffusées par toutes les télévisions du monde. La simulation de MicroProse qui porte son nom nous donne une idée des performances et des limites d'un tel appareil. Stealth se traduit par furtif, ce qui veut dire invisible. En effet, les formes angulaires de ce jet ne réfléchissent presque pas les échos radar. A ce titre, c'est un redoutable engin de guerre. En revanche, l'aérodynamique de l'appareil en prend un sacré coup, au point que sa maniabilité est des plus délicates. Impossible de s'en servir comme chasseur/intercepteur. Les seuls missions qui lui sont assignées sont celles de bombardements et de reconnaissance.

F117A Nighthawk
F117A Nighthawk

Les missions proposées dans le jeu se déroulent dans neuf régions du monde dont la Colombie, le Panama, le Japon et l'Irak. La version VGA du jeu est certainement la plus belle avec ses dégradés de couleurs et ses graphismes fouillés. Le système de jeu s'inspire largement de celui que MicroProse a utilisé dans F-19. Bref, ce logiciel va certainement plaire à tous ceux qui ont craqué sur F-19 Stealth Fighter. Sa sortie est prévue cet été sur PC AT 286 au minimum, avant peut-être d'arriver sur d'autres ordinateurs.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]