Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 28 novembre 2022 - 06:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Alfred Faust
(Article écrit par Matthias Neumann et extrait de Jurassic Pack et Spillhistorie.no - mai 2007)


Note : traduction par David Brunet.

Dans cette longue entrevue, Matthias "Psychreator" Neumann du groupe Moods Plateau s'est entretenu avec Alfred Faust, l'homme derrière BarsnPipes, à propos de ce populaire séquenceur Amiga et de ses projets pour l'avenir.

1. Alfred aime Nexus 7 d'Andromeda.
2. Programmer sur un Amiga est plus amusant.
3. Un développeur racheté par Microsoft.
4. Un million de dollars pour le code source de Bars&Pipes Pro ?
5. Qu'est-ce que le MIDI ?
6. Un programme pour trois ordinateurs.
7. Les machines sont très différentes.
8. BarsnPipes a été conçu pour le MIDI !
9. Ce programme est différent de Protracker.
10. Mise à jour : BarsnPipes est devenu gratuiciel


- Bonjour Alfred. Tout d'abord, pouvez-vous nous parler de vous ?

Alfred Faust Oh, que dire... J'ai maintenant 53 ans et je suis déjà retraité. Je suis marié et nous avons quatre enfants, trois garçons et une fille. La plus jeune, la fille, a maintenant 23 ans. Il y a près de 10 ans, les médecins ont diagnostiqué que je souffrais d'une maladie difficile à guérir, appelée "Myastenia gravis" (faiblesse musculaire). C'est la raison pour laquelle je n'ai pas pu continuer à exercer ma profession de pasteur dans l'Église évangélique luthérienne de Thuringe. Avant de devenir pasteur en 1982, j'avais travaillé comme musicien d'église dans quelques endroits de Thuringe.

Le fait d'être tombé malade a été une chance pour les utilisateurs de Bars&Pipes... ;-)

En effet, j'ai trouvé un nouveau "travail" : en décembre 2000, exactement pour mon anniversaire, Todor Fay publia le code source de Bars&Pipes Professional. J'ai donc repris le développement de ce logiciel.

- Avez-vous déjà entendu parler de la scène démo Amiga ? Y avez-vous été actif et comment la trouvez-vous en général ?

Mon fils aîné a été le premier à me montrer des démos Amiga. Il a acheté son propre ordinateur (un A1200) en 1994. Et peu de temps après avoir obtenu cet Amiga, il a commencé à programmer sur AmigaOS, principalement en E mais aussi en assembleur. Très vite, il a essayé de faire quelques petites démos, elles n'étaient pas très grandes mais c'était sympathique. Personnellement, je n'ai pas eu le temps de faire quelque chose de similaire. Mais j'étais très intéressé par cela, notamment en raison des possibilités sonores fantastiques (à l'époque) de la machine. C'est très impressionnant ce que "notre meilleure amie" est capable de produire. Je ne suis pas actif dans la scène démo Amiga, mais je l'apprécie.

1. Alfred aime Nexus 7 d'Andromeda

- Avez-vous une démo Amiga préférée ?

Désolé, non. Mais justement ces jours-ci, j'ai jeté un coup d'oeil à ma collection de CD du "bon vieux temps", en particulier la série des magazines CU-Amiga. C'est très amusant pour moi de voir et d'entendre les bonnes choses qui ont été créées à cette époque. Exemple : Nexus 7 d'Andromeda, téléversée sur Aminet par Philipp Teschner. Près de 5 minutes de son et de graphismes superbes... Elle fait environ 800 ko donc elle tient sur une disquette double densité.

- Quel type de système informatique utilisez-vous aujourd'hui ? Quel était votre tout premier ordinateur ?

Dans ma petite salle informatique, je travaille avec :
  • Un Amiga 1200, carte accélératrice Blizzard 1230/50 MHz, 32 Mo de mémoire, disque dur de 3,4 Go, lecteur de CD.
  • Un Pegasos sous MorphOS, 256 Mo de mémoire, disque dur de 6,4 Go, lecteur de CD, carte son Sound Blaster LIVE!.
  • Un microA1 sous AmigaOS 4, 256 Mo de mémoire, disque dur de 20 Go, lecteur de CD, carte son Sound Blaster LIVE!.
  • Une machine avec processeur Sempron 3000+ sous Linux SuSE 10.2 et Windows 2000.
Vous pouvez penser : quel homme riche ! Quatre ordinateurs différents...

Les trois premiers ordinateurs de cette liste sont tous des cadeaux. L'Amiga 1200 vient de mon fils aîné. Le Pegasos a été parrainé par AHT Europe (à Birmingham, Royaume-Uni). Et le microA1 a été parrainé par Hyperion Entertainment (Belgique). Ces machines parrainées sont "connectées" à mes développements afin de porter BarsnPipes sur MorphOS et AmigaOS 4.

BarsnPipes
BarsnPipes sur AmigaOS 4

Mon tout premier ordinateur fut un Amiga 500, acheté en 1991, que j'avais amélioré (à grands frais) avec une carte accélératrice, un disque dur et un lecteur de CD. Plus tard, je l'ai transformé en tour. Malheureusement, il ne fonctionne plus. Peut-être que je le réactiverai un jour.

J'ai aussi eu un A1200 en tour avec une carte Zorro II, une carte graphique Merlin II, une carte son Prelude, une carte d'entrées/sorties Multiface III et une carte accélératrice Blizzard IV 68040/40. Malheureusement, il est tombé en panne il y a quelques semaines. Avec de gros efforts, j'ai pu sauver toutes mes données de programmation. Le disque dur de cet ordinateur fonctionne maintenant dans l'A1200/68030. Malheureusement, en tant que retraité, je n'ai pas beaucoup d'argent disponible. Je ne peux donc pas acheter une nouvelle carte mère pour mon A1200. Dans l'autre A1200, le port série n'est pas fonctionnel et donc il n'y a pas de MIDI disponible. Du coup, il n'y a pas (pour le moment) de développement supplémentaire de BarsnPipes pour AmigaOS 68k.

BarsnPipes
L'éditeur de BarsnPipes

2. Programmer sur un Amiga est plus amusant

- Pourquoi aimez-vous programmer sur Amiga au lieu d'autres plates-formes comme les PC ou les consoles ?

J'ai essayé de programmer pour Windows, AROS et Java dans le passé. Mais programmer pour Amiga est vraiment plus amusant. Il est beaucoup plus facile d'atteindre votre cible sur Amiga. Avec Java, il est également relativement facile de programmer, mais c'est beaucoup plus complexe et c'est purement orienté objet. J'ai également fait une tentative pour écrire une version Java de BarsnPipes. Comme Java est orienté objet, BarsnPipes doit être écrit à partir de zéro, je ne peux donc faire que de très petits pas.

Bien sûr, j'ai le schéma du programme, mais tout doit être réécrit. AROS est similaire, comme AmigaOS, mais il est un peu plus difficile de programmer pour lui. AROS n'est pas la même chose qu'AmigaOS. Ma tentative de porter BarsnPipes sur AROS n'a pas encore pu être finalisée. L'API (interface de programmation d'application) Amiga est simple (par rapport aux API des autres plates-formes). Le langage de programmation de base est le C avec des possibilités d'assembleur. Il existe de nombreux autres langages de programmation disponibles pour Amiga. Malheureusement, ils ne sont pas utilisables pour mes besoins. Mais néanmoins, la programmation n'est pas un travail facile en général.

3. Un développeur racheté par Microsoft

- Nous voulons maintenant vous entendre parler de votre projet principal appelé BarsnPipes. A quoi sert ce logiciel et comment fonctionne-t-il ?

Par où commencer ? Tout d'abord : je ne suis pas l'inventeur de Bars&Pipes. Bars&Pipes est "l'enfant" de Todor Fay et de sa femme Melissa Jordan Gray, qui ont fondé la société Blue Ribbon Inc. en 1988 (!). Quelques mots sur Blue Ribbon Inc. : après l'insolvabilité de Commodore et la diminution du marché Amiga, cette société de logiciels a dû prendre une décision difficile pour son propre avenir. En 1996, ils ont été rachetés par Microsoft. Là, ils ont travaillé sur le projet "Music machines". Ils ont également inventé Direct Audio, qui a ensuite été développé pour devenir le célèbre DirectX.

En 1998, des amis anglais ont demandé à Microsoft le code source de Bars&Pipes Professional 2.5b (c'était le nom officiel de la dernière version, qui a été distribuée en tant que gratuiciel (et pas domaine public). La réponse de Microsoft fut "Oui, vous pouvez obtenir le code source pour 1 000 000 $". En d'autres termes, "NON !". Personne ne pouvait investir une telle somme d'argent dans un projet de niche pour un système informatique de niche.

En novembre 2000, cependant, Todor Fay a surpris la communauté Bars&Pipes en annonçant la publication du code source de Bars&Pipes Pro. Il recherchait quelques programmeurs qui seraient prêts à préparer le logiciel à mettre à disposition du public. J'étais l'un des huit chanceux qui ont reçu le code source - d'une valeur de 1 million de dollars.

4. Un million de dollars pour le code source de Bars&Pipes Pro ?

Peu après, une discussion entre les programmeurs qui avaient reçu le code source s'est engagée sur la question de savoir comment créer un projet général. Aucune solution n'a pu être trouvée concernant l'emplacement du dépôt central et le chef du projet. Comme j'étais très curieux de savoir si le code source pouvait être compilé en un Bars&Pipes fonctionnel, j'ai commencé ma propre voie de développement.

Tout d'abord, j'ai regardé de plus près le code source que j'avais reçu. J'ai vu qu'il s'agissait du code source de Bars&Pipes Pro 2.5c bêta, une version jamais sortie. De plus, le code source était incomplet et pas exempt de bogues. J'ai commencé à préparer le code source pendant les fêtes de Noël 2000. Plus tard, j'ai pu compiler le code source pour la première fois en un programme fonctionnel... mais incomplet et avec de nombreux bogues. Ce premier travail préparatoire fut très difficile et prit beaucoup de temps. A la fin du mois de mai 2001, j'ai pu finaliser cette première étape. Le code source du programme principal ainsi que de certains outils et accessoires (les greffons de Bars&Pipes), qui nous avaient également été donnés, étaient dans un état complet et compilable.

Todor Fay m'avait donné son accord pour prendre ce code source en tant que version officielle du code source de "Bars&Pipes Professional 2.5c bêta" disponible au public. Il est téléchargeable sur ma page d'accueil : www.alfred-j-faust.de.

BarsnPipes
La boîte à outils de BarsnPipes

Immédiatement après, j'ai commencé à créer mon propre projet de développement afin de montrer que :
  • C'était une version plus avancé de Bars&Pipes Pro.
  • C'était une voie de développement personnelle.
J'ai décidé de donner au programme le nom de "BarsnPipes New".

A quoi sert BarsnPipes ? BarsnPipes est tout simplement le meilleur séquenceur MIDI multimédia qui ait jamais été créé pour un ordinateur, oui... vraiment. J'ai sérieusement parcouru le marché des logiciels pour trouver un séquenceur MIDI qui ait une fonctionnalité similaire, qui soit aussi facile à utiliser et aussi extensible grâce à une multitude de greffons comme BarsnPipes... Je n'en ai pas trouvé un seul. Bien sûr, il y a d'autres grands programmes musicaux avec des possibilités MIDI, mais aucun n'a les possibilités de BarsnPipes. Exemple : seul BarsnPipes peut enregistrer sur les 16 canaux MIDI en même temps et simultanément.

5. Qu'est-ce que le MIDI ?

À l'époque, alors que les ordinateurs étaient de gros monstres sans capacité musicale, les instruments de musique électroniques étaient déjà sur le marché. Les ingénieurs ont cherché une possibilité de jouer d'un instrument à partir d'un autre. La "Musical Instrument Digital Interface" était née. Par le biais d'un câble à deux fils, seules des commandes très brèves sont transmises, par exemple :
  • Note c3 on, Note c3 off (la commande de note contient également la vélocité - une valeur pour l'intensité d'un son).
  • Choisir un son sur l'autre instrument, ce que l'on appelle un "message de changement de programme".
  • Il existe d'autres commandes MIDI, pour changer d'autres valeurs d'un son, comme la place dans le panorama stéréo, le volume de base de l'instrument. Ce sont les "messages de changement de contrôleur".
  • Il existe de nombreux autres types de messages MIDI.
Le MIDI fonctionne sur 16 canaux différents, ce qui signifie que 16 instruments différents peuvent être contrôlés simultanément en MIDI. L'inconvénient le plus important de la transmission MIDI est qu'il s'agit d'un protocole de transmission en série (l'un après l'autre). Il est donc techniquement impossible d'envoyer par exemple deux commandes "NoteOn" en même temps. Le MIDI utilise le fait que l'oreille humaine ne peut pas reconnaître de petites latences (comme les yeux humains ne peuvent pas voir des images individuelles, si elles défilent rapidement l'une après l'autre - comme au cinéma). Vous ne pouvez pas entendre un décalage temporel de 3 ou 5 millisecondes comme un retard, vous l'entendez comme s'il était simultané.

Lorsque les ordinateurs personnels sont apparus (l'Amiga était l'un de ces nouveaux ordinateurs), le MIDI pouvait également être contrôlé par ces ordinateurs. Il était alors possible non seulement de contrôler des instruments MIDI, mais aussi d'enregistrer et de manipuler les données MIDI enregistrées. C'est exactement dans ce but que Bars&Pipes a été créé. Il existe d'autres bons séquenceurs MIDI pour Amiga (par exemple Music-X de David Joiner), mais seul Bars&Pipes possède le génial système de greffons, grâce auquel les capacités du logiciel peuvent être étendues presque sans limites.

Si une nouvelle fonction doit être ajoutée à Bars&Pipes... dites-le à un programmeur (qui, espérons-le, est aussi un musicien), il pourra peut-être écrire un outil ou un accessoire.

L'interface utilisateur de BarsnPipes est construite de la manière la plus intuitive possible - pour les musiciens qui ne sont généralement pas des maniaques de l'informatique. Les musiciens sérieux qui utilisent encore BarsnPipes ne voudront jamais s'en passer. BarsnPipes est pratique pour les débutants et convient également très bien aux professionnels.

6. Un programme pour trois ordinateurs

- Vous développez BarsnPipes pour trois plates-formes différentes : Amiga 68k, Amiga PowerPC avec AmigaOS 4 et MorphOS. Quelle est la principale différence entre les trois versions ?

Comme vous le savez, l'Amiga a des puces spécialisées qui travaillent ensemble avec le processeur. Ces puces spécialisées ne sont pas disponibles sur le Pegasos (MorphOS) et l'AmigaOne/microA1 (AmigaOS 4). J'ai donc dû réécrire toutes les routines internes, qui utilisent les puces spécialisées, ou les adapter.

Une des choses les plus importantes est que le "timer-heart-beat-generator" de BarsnPipes sur Amiga Classic utilise la puce Paula. Pour AmigaOS 4 et aussi pour MorphOS, j'ai écrit de nouvelles routines de chronomètre. Sans compter que BarsnPipes est l'un des rares programmes sur Amiga disposant d'une fonction de glisser-déposer depuis sa première version. Cette fonction utilise ce qu'on appelle le "Blitter". Je l'ai également réécrite.

Sous MorphOS, j'ai d'abord créé un jeu d'outils pour une interface USB-MIDI spéciale. Sous AmigaOS 4, l'USB-MIDI est intégré dans le système MIDI embarqué (camd.library). L'USB-MIDI dans BarsnPipes AmigaOS 4 n'a pratiquement aucune limite concernant le nombre de canaux MIDI utilisables. La version MorphOS de BarsnPipes n'est (apparemment) utilisée par personne. Il y avait une personne qui m'avait contacté, mais je n'ai plus de nouvelles depuis. La version AmigaOS 4 est utilisée par quelques amis, en particulier Lyle Hazelwood, qui a créé la version AmigaOS 4 de la bibliothèque camd.library et des pilotes USB-MIDI.

7. Les machines sont très différentes

- Est-il difficile de développer un si gros logiciel pour trois types de systèmes totalement différents, et comment gérez-vous le code pour le développer pour 68k et PowerPC ?

C'est difficile. Sur Amiga Classic, il était déjà parfois difficile de trouver des bogues ou des erreurs, mais sur les deux autres systèmes, le développement d'outils n'est pas aussi confortable que sur AmigaOS 68k. L'API de MorphOS est identique à celle d'AmigaOS. Le portage de BarsnPipes sur MorphOS a donc été le plus facile, car la majeure partie du code source a pu être utilisée (compilée) sans aucune modification. Sur AmigaOS 4, l'API est quelque peu différente, donc le portage n'a pas été très facile. Les 160 fichiers du code source ont dû être retravaillés. En dehors des différences ci-dessus, sur AmigaOS 4, j'ai dû réécrire complètement l'interface de programmation des greffons (appelée "Rules for Tools") pour BarsnPipes.

Cela a également donné lieu à un "New Rules For Tools". J'ai parfois dû arrêter mon travail sur BarsnPipes, parce qu'un outil de développement important n'était pas disponible pour AmigaOS 4. J'ai cherché le code source d'un outil bien connu du système Amiga. Puis, je l'ai porté sur AmigaOS 4. C'était par exemple le cas de FileX, le meilleur éditeur hexadécimal pour Amiga.

- Quelles sont les dernières améliorations apportées à BarsnPipes ? Que pouvons-nous attendre du futur du logiciel ?

Comme j'ai surtout travaillé pour AmigaOS 4 dans le passé, BarsnPipes pour Amiga Classic n'a pas été beaucoup développé l'année dernière. Il me semble qu'AmigaOS 4 a les meilleures chances de devenir le système d'exploitation Amiga du futur. De nouveaux matériels pour AmigaOS 4 seront bientôt disponibles. Pour cette raison, j'ai décidé de concentrer mes efforts sur la version AmigaOS 4 de BarsnPipes. La rapidité du système permet également d'écrire des solutions critiques en termes de temps. Néanmoins, je lis tous les messages des groupes de discussion de BarsnPipes. S'il y a des problèmes avec la version pour Amiga Classic, j'essaie d'aider autant que je peux. La semaine dernière, j'ai ajouté une commande ARexx dans BarsnPipes, car un utilisateur l'avait souhaitée.

La version AmigaOS 68k de BarsnPipes possède le plus grand nombre d'outils et d'accessoires et donc la meilleure fonctionnalité. Mon handicap en ce moment est que la carte mère de mon Amiga principal (A1200 en tour avec port Zorro II, 68040/40, carte graphique, son et multiIO) est en panne. Je ne peux donc travailler que sur mon A1200 de bureau, qui a un port série défectueux... donc pas de MIDI possible. Comme je suis déjà à la retraite, je n'ai pas beaucoup d'argent disponible. Je ne sais donc pas quand je pourrai réparer mon Amiga principal.

- Serait-il possible d'enrichir BarsnPipes avec la gestion des synthétiseurs et des échantillons logiciels ainsi que d'outils d'enregistrement audio et de masterisation comme dans les séquenceurs musicaux Mac ou PC ?

Sur AmigaOS 68k, ce n'est pas possible à cause du manque de puissance du processeur. Le matériel de l'Amiga Classic n'a pas été développé davantage. Nous devons donc dire (malheureusement) que ces rêves ne peuvent pas devenir réalité. Sous AmigaOS 4, David Wentzler avait écrit son logiciel Audio Evolution, qui est un outil d'enregistrement et de masterisation audio. Il a aussi fait une version pour les Amiga Classic, mais cette version est limitée par le système.

8. BarsnPipes a été conçu pour le MIDI !

- Si je suis débutant en MIDI et en musique, auriez-vous un conseil à me donner pour que je puisse commencer à faire de la musique avec BarsnPipes ? De quoi ai-je besoin pour cela ?

BarsnPipes s'utilise de préférence avec un équipement MIDI externe. Cela peut être un clavier ou un synthétiseur avec des connecteurs MIDI. Sinon, vous devez entrer les notes dans l'éditeur de BarsnPipes. Mais ce n'est pas très drôle pour faire de la vraie musique. BarsnPipes dispose d'un "Internal Sound Kit", qui, dans une gamme quelque peu limitée, est capable d'utiliser les capacités sonores internes de l'Amiga pour la lecture, mais seulement de manière improvisée. Vous avez besoin d'une interface MIDI pour connecter le clavier/synthétiseur à l'ordinateur. Malheureusement, les interfaces MIDI pour les Amiga Classic ne sont plus fabriquées. Vous pouvez en trouver d'occasion, ou en construire vous-même, si vous avez l'habitude de faire de l'électronique. Vous pouvez me demander un schéma de connexion.

- BarsnPipes pour AmigaOS 4 gère également le MIDI via USB, avec un maximum de 2048 canaux. Comment cela fonctionne-t-il, de quoi ai-je besoin pour cela et quel est l'avantage par rapport aux anciens appareils MIDI via le bus série ?

Pas seulement 2048... 4096 ! Comme je l'ai déjà dit, le MIDI peut contrôler 16 canaux. Mais s'il y a plus d'appareils MIDI connectés à l'ordinateur, et qu'il y a un système disponible qui peut gérer chaque appareil séparément, le nombre de canaux MIDI utilisables est augmenté de 16 pour chaque appareil MIDI. Il existe des interfaces USB-MIDI sur le marché avec 16 lignes MIDI indépendantes (multi-port), qui peuvent gérer 16 appareils MIDI indépendamment (16×16=256 canaux ou instruments MIDI indépendants). Le système MIDI d'AmigaOS 4 est également capable de gérer jusqu'à 16 interfaces USB-MIDI différentes (multi-appareils). C'est-à-dire 16X16X16=4096 canaux MIDI indépendants - en théorie. Personne n'utilise un tel nombre d'instruments différents. Cela signifie seulement qu'après tout, il n'y a pratiquement aucune limite.

Comme vous le savez peut-être, l'USB est - par rapport au port série normal - un protocole de transmission très rapide (USB2 jusqu'à 480 Mbit/sec). Dans le cas d'une transmission série normale, le port série est le dispositif qui définit la vitesse de transmission. Ainsi, la vitesse de transmission MIDI est toujours de 31,25 kbit/sec. En USB-MIDI, l'interface MIDI est le dispositif qui définit la vitesse de transmission (MIDI : 31,25 kbit/s). La transmission vers l'interface USB-MIDI est extrêmement rapide.

Les données peuvent donc être transmises presque sans délai à l'interface USB-MIDI. Le temps de traitement dans l'interface USB-MIDI est également extrêmement rapide. C'est-à-dire que le temps, pour pousser les données vers la sortie dépendante, est très court. Là, les données sont mises en mémoire tampon et envoyées à la vitesse MIDI. Il en résulte un temps de latence très faible, même si une interface MIDI multiligne (multiport) est utilisée. C'est la différence la plus importante, et l'argument le plus important contre la transmission MIDI sur le port série "normal".

- Vous faites aussi de la musique en utilisant le MIDI. Avez-vous des préférences en matière de musique, de matériel de synthétiseurs et de sources sonores ?

Je viens de la section musique "classique". Comme je l'ai dit, je suis un musicien d'église de formation. Je préfère donc la musique d'orgue et de piano, mais aussi la musique orchestrale. Je suis né en Thuringe - dans l'ancienne "République démocratique allemande". Le seul mot vrai dans ce nom est "allemande" : c'était en fait une véritable dictature communiste. La vie en tant que musicien d'église était très dure. Néanmoins, j'avais un petit groupe de jeunes. Nous faisions un genre spécial de musique gospel.

Après l'effondrement de la RDA, des personnes très amicales de Hessen, derrière l'ancienne frontière, m'ont fait un grand cadeau : un synthétiseur DX11. Ce bel appareil a été mon équipement MIDI pendant une longue période. Plus tard, j'ai acheté une carte DB-50XG (une petite carte d'extension pour les cartes son Wave Blaster), et j'ai fait un adaptateur pour l'utiliser comme un excellent appareil MIDI XG (mon DX11 était en panne depuis un an, irréparable, comme me l'a dit le centre de réparation de synthétiseurs après y avoir jeté un coup d'oeil). ;-)

Malheureusement, je n'ai pas assez de temps pour faire beaucoup de musique, mais c'est toujours un grand plaisir pour moi de travailler avec mon "bébé programmé" pour faire de la musique. ;-)

9. Ce programme est différent de Protracker

- Comment trouvez-vous la scène musicale Amiga aujourd'hui ? Avez-vous déjà été en contact avec des personnalités de la scène musicale qui utilisent des ordinateurs Amiga pour leurs affaires ?

Je sais que dans la scène démo, ce sont les éditeurs musicaux par piste qui sont utilisés. BarsnPipes n'est pas un éditeur musical par piste. Ces éditeurs fonctionnent d'une manière différente. Ils jouent des échantillons d'une manière différente. BarsnPipes ne gère pas les échantillons, mais si vous avez un échantillonneur externe avec MIDI, vous pouvez utiliser BarsnPipes pour faire de la bonne musique. Comme je travaille sur BarsnPipes, je ne suis pas très familier avec les éditeurs musicaux par piste. Dans mes tout premiers temps d'utilisateur d'ordinateur, j'ai fait quelques essais avec MED et Protracker. Mais ils n'étaient pas très utilisables pour "mes" intentions musicales, car je préfère plutôt le style de musique classique.

Et je sais que, pour la scène démo, BarsnPipes n'est peut-être pas très pratique pour produire de la musique dans ce style. Peut-être qu'un jour quelqu'un écrira un greffon "Éditeur musical par piste" pour BarsnPipes. Mais cela ne fonctionnerait pas comme dans un célèbre éditeur musical par piste Amiga. Il serait orienté MIDI. Un musicien très célèbre (dans son propre pays) est Susumu Hirasawa du Japon. Il a reçu un très important "prix de la culture" du gouvernement de son pays. Dans presque tous ses projets musicaux, il utilise BarsnPipes. Son site s-hirasawa.com/e/ vaut la peine d'être consulté (NDLR : son nouveau site est susumuhirasawa.com). C'est un musicien très assidu et créatif.

- Pour les personnes qui s'intéressent maintenant à BarsnPipes, où puis-je trouver son site Internet ? Existe-t-il une liste de diffusion ou autre pour ce logiciel ?

Vous pouvez trouver tous (!) les programmes disponibles (y compris les programmes réalisés dans le cadre du projet "machines à musique" pour Windows 95) de Blue Ribbon Inc. sur mon site : www.alfred-j-faust.de.

Le nombre d'éléments disponibles dans la section "Download" (Téléchargement) a beaucoup augmenté ces dernières années. Pour cette raison, vous devez faire défiler les pages patiemment. Si vous voulez partir de zéro, commencez par télécharger les deux archives originales de Bars&Pipes 2.5b Pro. Décompressez-les sur deux disquettes, et installez-les sur le disque dur. Cette installation contient les outils et accessoires de base qui sont aussi utilisables dans mon BarsnPipes New. Il est possible de créer un jeu de disquettes pour Bars&Pipes mais ce n'est pas très recommandé. Si vous comprenez la langue allemande, vous pouvez lire/télécharger mon propre manuel de BarsnPipes. Sinon, vous trouverez le manuel original anglais de Bars&Pipes 2.5b Pro en ligne à l'adresse suivante :
Il existe un groupe de discussion spécialement destiné aux utilisateurs de BarsnPipes à l'adresse "groups.yahoo.com" appelé "barsnpipes".

Vous pouvez y contacter tous les utilisateurs importants de BarsnPipes dans le monde, ainsi que le "père" de Bars&Pipes, le chef senior de Blue Ribbon Inc. : Todor Fay. A noter que Blue Ribbon Inc. a quitté Microsoft à nouveau en 2002, et a fondé une nouvelle société, qui ne produit que des logiciels musicaux : New Blue Inc..

Pour moi, c'est la meilleure société de logiciels musicaux au monde (les logiciels les plus répandus ne sont pas forcément les meilleurs).

- Merci pour cette entrevue, et bonne chance pour l'avenir. C'est l'heure des salutations !

Je tiens à remercier à nouveau Todor Fay et sa femme Melissa Jordan Gray. Sans leurs efforts, Bars&Pipes n'existerait pas. Et sans leur grand cadeau - le code source de Bars&Pipes - un développement ultérieur n'aurait pas été possible. Et merci encore de m'avoir permis de travailler avec ce logiciel extrêmement précieux, comme si c'était le mien. Je tiens à remercier tous mes amis, qui ont été très patients avec moi ces dernières années lorsque je travaillais sur BarsnPipes. Je ferai de mon mieux pour continuer le travail tant que j'en aurai la force.

10. Mise à jour : BarsnPipes est devenu gratuiciel

Sur le site Internet d'Alfred Faust, vous pouvez lire :
"En raison de problèmes de santé croissants, j'ai dû décider fin octobre 2009 d'arrêter le développement de BarsnPipes New pour tous les systèmes concernés."
C'est pourquoi BarsnPipes New est maintenant gratuiciel.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]