Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 11:59  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Deskjet 500C
(Article écrit par Thierry Ardouin et extrait d'Amiga News - décembre 1992)


Version couleur de sa grande soeur la HP DeskJet 500, la 500C propose à un prix très raisonnable une impression en couleur en 300 PPP (points par pouce) d'une qualité remarquable. D'une utilisation très facile, rapide et fonctionnelle, cette nouvelle imprimante de Hewlett-Packard est, pour moins de 6000 FF, le meilleur compromis possible face à ses concurrentes.

HP Deskjet 500C

L'installation

Dans le carton on trouve deux cartouches d'impression (une d'encre noire et une d'encres couleurs), une petite boîte pour ranger les cartouches, une brosse de nettoyage (ne jamais utiliser cette brosse sur les gicleurs de la cartouche), trois manuels et des échantillons de papiers et de transparents spéciaux HP. L'exemplaire de démonstration fourni par HP est très pratique car on peut voir l'impression en direct à travers le capot en plastique transparent.

L'imprimante a les mêmes caractéristiques que la version monochrome. Le câblage se fait sous l'imprimante et seules les câbles dépassent du boîtier. L'alimentation en feuilles (bac d'environ cent feuilles à format réglable) et la réception de celles-ci se font à l'avant. La Deskjet ne fonctionne qu'en mode feuille à feuille. Il n'est donc pas possible d'utiliser du papier listing en continu. Le panneau de commandes, les commutateurs de fonction DIP et l'interrupteur sont accessibles par devant. Tout cela en fait un matériel très pratique à utiliser et à ranger sur l'espace de travail.

Le guide d'installation est très bien réalisé. Le guide d'informations logicielles ne sert pas à grand-chose pour l'utilisation avec un Amiga. Je me reporte donc directement au guide d'utilisation pour configurer les commutateurs de fonction DIP. Voici la configuration que j'utilise actuellement et qui me donne entière satisfaction : uniquement les commutateurs A6, A8, B1 et B2 sont levés. Certains me demanderont pourquoi je n'utilise pas le jeu de caractères français en configurant les quatre premiers commutateurs ! Sachez que les codes envoyés à l'imprimante ne tiennent pas compte de cette configuration (en mode PC ou Amiga, c'est pareil !) et on peut se retrouver avec des surprises.

En effet, l'appellation "standard ASCII" n'est qu'une utopie, car elle ne tient pas compte des caractères accentués. La configuration standard de l'imprimante (jeu PC-8 de HP) donne de toute façon accès à tous les caractères accentués même si on ne choisit pas le jeu de caractères français. En fait, les principaux problèmes que j'ai rencontrés à ce sujet concernent l'utilisation de l'imprimante sous environnement PC (si on peut se permettre d'appeler cela un environnement).

Une fois ce petit travail exécuté, je lance l'autotest tout en allumant l'imprimante, et ça marche ! Mais je suis terriblement déçu car le test s'effectue en noir uniquement. Si on lance le test avec la cartouche couleur, seule une petite ligne oblique avec les trois couleurs de base est imprimée. Heureusement que la cartouche de démonstration (la même que vous trouverez chez votre revendeur pour la démonstration) imprime un très beau graphique tout en couleur réalisé avec Excel sous PC.

Il ne me reste plus qu'une chose à faire avant de l'utiliser : installer le pilote. Les pilotes circulaient déjà depuis un certain temps dans le commerce d'une façon non officielle, mais c'était l'unique moyen de vendre cette machine. Ils sont aujourd'hui mis à disposition dans le domaine public (disquette numéro 2263 de Phoenix DP, par exemple). J'utilise le nouveau pilote HP_DeskJet pour les impressions couleur comme les impressions monochromes sans problèmes majeurs. Ce nouveau pilote (qui porte le même nom que l'ancien) est reconnaissable à sa taille de 9092 octets. En utilisation standard, il fonctionne même beaucoup mieux. L'ancien pilote Deskjet ne fonctionnait, par exemple, pas avec Superbase. Le nouveau si ! Un pilote spécial pour Publishing Partner Master est également fourni. Nous reviendrons sur son utilisation plus tard.

L'impression

Malgré toutes les qualités liées à la technologie jet d'encre, les premiers essais d'impression en couleurs ont été un peu décevants. Heureusement, cela s'est arrangé au fur et à mesure de la découverte des formidables possibilités de cette merveilleuse imprimante.

TurboPrint 2.0

Les pilotes

Les pilotes ne semblent pas encore vraiment au point. Aucune impression de texte en couleur n'a été possible. En effet, contrairement à la PaintJet, la Deskjet 500C ne gère pas les caractères ASCII en couleur (cela, les revendeurs ne vous le disent pas toujours...). Il n'est possible d'utiliser la couleur qu'en mode graphique (en PAO pour du texte). Parfois les pages ne sont pas éjectées ou des lignes de couleur apparaissent lors de l'impression, heureusement très rarement. Ce problème devrait être réglé avec les nouvelles versions des pilotes.

La gestion des couleurs

De la gestion des couleurs découle le plus gros problème. En effet, si les couleurs claires et contrastées sont bien rendues à l'impression, les couleurs plus sombres se confondent facilement. Le pilote pour Windows semble être beaucoup plus performant au niveau de la gestion des couleurs. Pour obtenir une impression conforme aux couleurs de l'écran, deux méthodes s'offrent à vous :

1. Le tâtonnement : il convient au préalable d'éclaircir l'image à l'aide d'un logiciel comme Art Department Pro par exemple. Le niveau de "Bright" à donner dépendra sensiblement de l'image que vous voudrez imprimer. Une valeur d'environ 25 sera généralement suffisante.

2. Les conseils de Roger Uzun (il semble que ce monsieur soit le principal développeur/testeur de ce nouveau pilote). Il conseille de régler les préférences de l'imprimante dans le Workbench comme suit :
  • Fixer le "threshold" à 10.
  • Activer la correction des couleurs du vert et du bleu.
  • Utiliser le tramage ("dithering") en mode Half-tone.
  • Fixer la densité d'impression à 6 si vous utilisez du papier ordinaire, ou à 7 si vous utilisez du papier spécial HP.
Ces réglages préférentiels s'avèrent être judicieux et rendent les impressions couleur vraiment plus fidèles. Chaque utilisateur pourra modifier ces données et trouver le réglage qui lui convient le mieux. Personnellement, le réglage que j'utilise dépend de l'image que je désire imprimer, mais ne varie que rarement par rapport aux données ci-dessus.

Jet d'encre

Les 16,7 millions de couleurs annoncés ne sont pas directement exploitables avec un Amiga standard, mais les nuances entre les 4096 couleurs sont claires et distinctes comme à l'écran. La technologie jet d'encre permet d'avoir un très bon rendu de l'image sur le papier. Aucune trame n'est visible si les réglages ont bien été effectués et une couleur a toujours la même intensité d'un bout de la page à l'autre.

De plus, le jet d'encre, contrairement à la technologie matricielle, n'attaque pas directement le papier, ce dernier reste donc bien à plat et ne subit pas de distorsion. Le seul petit ennui qui peut arriver est de voir le papier onduler légèrement à cause d'une trop grande quantité d'encre sur une petite surface (car l'encre est liquide et avant qu'elle sèche, elle mouille. Si, croyez-moi !). L'impression avec Publishing Partner Master pose encore quelques problèmes, notamment pour ce qui concerne les encadrés. Je conseille donc de vérifier le bon fonctionnement du pilote avant de l'utiliser. Une version définitive devrait voir le jour, si ce n'est déjà fait avec la version 2.2.

Cartouche et papier

De plus, le noir qui résulte du mélange des trois couleurs de base (jaune, magenta et cyan) lors de l'utilisation de la cartouche couleur est en fait un vert très foncé. Même avec du papier traité, le noir n'est pas vraiment noir, mais dans ce dernier cas, il faut le savoir pour le voir.

Il faut donc changer la cartouche si l'impression se fait en couleur ou en noir. Cette opération est simple, mais regrettable quand on sait que beaucoup de ses concurrentes utilisent les quatre couleurs simultanément. Le choix d'une seule cartouche pour trois couleurs simplifie bien sûr les choses, mais quand une couleur est épuisée, il faut changer de cartouche. La durée de vie annoncée des cartouches est de 200 feuilles pour la couleur et de 600 pour le noir. Il risque d'y avoir pas mal de gaspillage d'encre de couleur, sauf si on fait attention à utiliser la même quantité des trois encres à chaque impression...

Les impressions couleurs sont par contre véritablement optimisées par l'utilisation d'un support traité. Le papier traité HP permet un contraste plus fort des couleurs qui deviennent beaucoup plus vives. Je ne pourrais que conseiller son utilisation, si ce n'était son prix, presque prohibitif pour le particulier (172 FF les 200 feuilles).

Son utilisation en mode monochrome reste toujours incomparable. Elle est très silencieuse, rapide et sa qualité en 300 PPP la met en concurrence directe avec les imprimantes laser. Il faut s'approcher très près pour voir la différence. Attention, la qualité peut varier selon la cartouche utilisée. J'ai eu des surprises en utilisant deux cartouches différentes pour un seul document. Cela arrive très rarement, mais il faut le savoir. Cela dépend de la qualité de fabrication. Si, comme moi, la qualité des cartouches fabriquées à Singapour ne vous convient pas, mettez-vous à la recherche d'un revendeur qui vous livrera des cartouches fabriquées aux États-Unis (en effet, je ne crois pas aux hasards qui se répètent tout le temps, malgré ce qu'affirme HP). Il existe maintenant de nouvelles cartouches d'encre noire à double capacité, ce qui leur donnerait une durée de vie deux fois supérieure aux anciennes, pour un prix inférieur au double de ces dernières.

Dernière minute : Hewlett-Packard annonce la sortie d'une version améliorée de la Deskjet 500C. Ce modèle est la HP Deskjet 550C dont la principale particularité est une meilleure gestion de l'impression, notamment couleur, grâce à l'utilisation simultanée de deux cartouches : une d'encre noire et l'autre avec les trois couleurs jaune, cyan et magenta. Son prix public est ultra compétitif puisque seulement de 5990 FF HT.

Du fait de la sortie de ce modèle, il est possible de trouver facilement les modèles 500 et 500 Couleur à des prix respectivement inférieurs à 2500 FF et 4000 FF TTC. De plus, Hewlett-Packard a annoncé depuis peu la sortie de la PaintJet XL300, imprimante à jet d'encre A3 et de la LaserJet IV, imprimante laser 600 PPP disposant en plus du langage PostScript 2 en standard.

Conclusion

Malgré des problèmes mineurs d'utilisation dus à la qualité des pilotes, l'imprimante HP Deskjet 500C est le meilleur compromis que l'on puisse trouver sur le marché. Aucune imprimante concurrente n'arrive au même rapport qualité/prix. Les impressions sont nettes, sans tramage et les couleurs sont très bien rendues. On ne peut que regretter sa mémoire tampon un peu faible (48 ko) lorsqu'il s'agit d'imprimer des documents assez longs et l'adoption d'une seule cartouche couleur pour trois encres.

Cette imprimante est donc le choix idéal pour les utilisateurs exigeants qui souhaitent profiter totalement des capacités graphiques de leur Amiga sur papier et à un prix raisonnable. La HP DeskJet 500C se trouve en effet aujourd'hui facilement à un prix inférieur à 6000 FF chez beaucoup de revendeurs.

Les professionnels qui ont les moyens d'investir des sommes plus importantes porteront leur choix plutôt sur la toute nouvelle PaintJet XL300 (cartouches séparées, format A3, etc.) ou sur la concurrence (Canon BJC-800, plus de 20 000 FF, pour laquelle je n'ai pas encore trouvé de pilote pour l'Amiga).

Nom : Deskjet 500C.
Constructeur : Hewlett-Packard.
Genre : imprimante.
Date : 1991.
Prix : 5990 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]