Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 mai 2019 - 04:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News Tech - mars 1992
(Rubrique animée par OK et Cancel et extraite d'Amiga News Tech - mars 1992)


Distribution de Draco en France

Cher A.N.T,

Suite à votre article sur Draco, et au fait que vous dites avoir feuilleté les magazines comme Amiga Revue pour y trouver les adresses des distributeurs susceptibles de le distribuer, je tiens à vous dire que je suis très déçu que vous ne disiez pas qu'il y a quelqu'un en France (en l'occurrence moi-même) qui distribue la version française de Draco, et ceci depuis bientôt un an. Pire encore, la même chose vient de se reproduire dans votre numéro de janvier 1992, à propos de votre article sur le Pascal ou là encore, vous ne dites pas qu'il existe une version française du compilateur PCQ !

Toutes les énormes documentations de Draco et de PCQ ont été entièrement traduites en français par mon équipe de traducteurs ! Depuis un an, j'ai fait publier plus de 20 petites annonces dans votre grande soeur Amiga Revue, à raison de deux par mois. Il est donc impossible que vous n'ayez pas vu au moins une de ces annonces, puisque vous dites avoir feuilleté ces journaux ! Rendez-vous compte que certaines personnes ont peut-être besoin de ces versions françaises et qu'elles ne le sauront sans doute jamais si vous le leur cachez à chaque fois de cette façon ! D'autant plus que ce sont des traductions de qualité professionnelle et qu'elles respectent les auteurs. Il ne sert à rien de nous décarcasser pour produire toutes ces traductions si les journaux ne le disent pas, car cet énorme travail de traduction serait un véritable gâchis pour tout le monde.

Mon équipe de traducteurs et moi-même pensons que seules de telles traductions pourront faire mieux connaître les auteurs de DP et de sharewares internationaux en France. En effet, un utilisateur Français qui ne comprend pas très bien un logiciel du domaine public en version originale, ne pourra jamais l'apprécier à sa juste valeur et n'aura de ce fait aucune envie de récompenser l'auteur lorsqu'il s'agit, par exemple, d'un logiciel shareware (comme dans le cas pour Draco). Par conséquent, seules de telles traductions permettront aux auteurs internationnaux d'être mieux respectés en France.

Quant à mes tarifs (environ 40 FF par disquette, envoi rapide compris), ils sont très exactement les mêmes que ceux que recommande Fred Fish lui-même pour la distribution de sa collection, à savoir 6 dollars par disquette. Mes tarifs sont donc tout à fait du même ordre de grandeur, avec les traductions en plus ! Ceci est possible parce que mes traducteurs ont tous gracieusement accepté de réaliser ces traductions à prix réduit. Je ne peux malheureusement pas diminuer ces tarifs, car vues les docuMentations de plus en plus énormes des logiciels du domaine public, ces traductions intégrales me coûtent aussi de plus en plus cher. Néanmoins, je tiens beaucoup à ce que ce soit de vrais professionnels de la langue anglaise qui s'occupent de traduire, parce qu'il ne s'agit pas de donner aux utilisateurs des traductions approximatives qui pourraient les induire en erreur, ce qui irait alors totalement à l'encontre du respect des auteurs et aussi du respect des utilisateurs.

Et puis il faut aussi savoir que seuls des traducteurs professionnels peuvent avoir les compétences adéquates et le courage pour traduire de telles documentations. Par exemple, nous avons pu traduire dernièrement l'intégralité du Hardware Reference Manual. Il est disponible sur deux disquettes contre 100 FF, tous frais d'envoi compris. C'est actuellement notre plus grosse traduction, puisque de plus d'un Méga-Octet, et nous espérons bien que les journaux Amiga français annonceront cette traduction, car si nous l'avons faite, c'est bien pour que l'Amiga soit encore plus fort en France.

Et ceci n'est qu'un tout petit exemple car depuis plus d'un an, nous avons traduit à nous seuls la plus grosse partie du DP international. En particulier tous les langages du domaine public : assembleur, C, Pascal, Draco, Fortran, PostScript avec Post (c'est aussi un langage !), y compris les quatre volumes du célèbre "C Manual". Ils ont tous été entièrement traduits en Français. Sans oublier les ray-tracers comme DWB Render 2.0 et la nouvelle version 2.12 de DKB Trace. Tout cela entièrement traduit en Français, avec des traductions qui respectent les auteurs et des tarifs tout à fait raisonables.

Comment pouvez-vous ignorer tout cela, je me le demande ! Je recommande donc à tous ceux qui sont intéressés de bien feuilleter les annonces d'Amiga Revue depuis plus d'un an déjà. Vous y trouverez tous les tarifs correspondants. Il serait trop dommage que ceux qui ont réellement besoin de ces traductions ne le sachent pas et achètent à la place les versions originales, ce serait d'ailleurs un double gâchis : pour eux, parce qu'ils perdront énormément de temps à comprendre et installer ces logiciels (nos versions françaises étant aussi prêtes à l'emploi !) et aussi pour moi et mes traducteurs, parce c'est un énorme travail que de réaliser toutes ces traductions et installations, lesquelles par manque d'information sont condamnées à dormir dans mes tiroirs !

Voilà pourquoi j'ai bien été obligé de vous écrire une seconde fois cette lettre, bien que ce ne soit pas mon rôle de faire tout ce travail d'information, mais vous en conviendrez, il était urgent de réparer ces terribles oublis, ne serait-ce que par respect des personnes succeptibles d'avoir besoin de ces traductions. J'espère donc que cette fois-ci, vous pourrez publier rapidement cette lettre et vous en remercie beaucoup [Hammouche Serge - 3, Rue Anatole France 13220 Chateauneuf-Les-Martigues].

Réponse

Voilà, z'êtes content ? Votre lettre a été publiée dans son intégralité. Vous hurlez à la désinformation et à la censure, menacez de boycotter l'ANT (en glissant des textes dythirambiques sur vos disquettes) et tout ça pour quoi ? Parce que nous avons refusé de faire votre publicité ! D'après vous, il faudrait que la presse Amiga toute entière s'agenouille devant vous et vous appelle Monseigneur, parce que vous et quelques traducteurs, "professionnels de l'anglais" (et de l'informatique, j'ose espérer ?) avez réalisé la traduction de plusieurs logiciels du domaine public ?

Certes, l'entreprise est louable, et les programmeurs qui ont du mal en anglais (on leur en souhaite toutefois moins que vous en français...) vous en seront reconnaissants. D'autant plus que les tarifs que vous annoncez semblent effectivement parfaitement honnêtes. Mais ce n'est pas le rôle ni l'envie de l'ANT que de faire de la publicité gratuite ! Nos pigistes eux-mêmes sont sévèrement censurés dès qu'ils s'y essaient (Pascal Amiable est membre fondateur de l'association D2P, et Pierre-Philippe Launay est le maître d'oeuvre d'Annabella, une collection de cours de programmation en GFA Basic). Si publicité il doit y avoir dans l'ANT, elle sera payante et servira à financer des pages supplémentaires. Nous n'en sommes toutefois pas encore là.

Restait la possibilité d'une brève d'actualité, soit dans Amiga Revue, soit dans l'ANT, soit même, pourquoi pas, dans les deux. Mais pour ce faire, encore eût-il fallu que vous nous envoyiez un exemplaire d'évaluation de vos produits : vous comprendrez que nous ne puissions conseiller un quelconque article à nos lecteurs sans être nous-mêmes sûrs qu'il répondra à leurs attentes... Vous avez tort d'estimer que "ce n'est pas votre rôle que d'effectuer tout le travail d'information". Si vous désirez vendre vos traductions, personne ne le fera à votre place. Prenez donc un peu vos responsabilités et cessez de vous reposer sur les journalistes !


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent] / [Article suivant]