Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 17 novembre 2018 - 04:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News Tech - janvier 1991
(Rubrique animée par Frédéric Mazué et extraite d'Amiga News Tech - janvier 1991)


Avant de commencer à répondre à vos questions indiscrètes, je voudrais remercier tous ceux (nombreux !) qui nous ont dernièrement envoyé des programmes (Jean-Michel, merci pour le virus), mais où avez-vous la tête ? Pensez-vous que nous allons nous amuser à taper des listings de plusieurs pages pour contempler vos chef-d'oeuvres ? Envoyez-nous tout ça sur disquettes screugneugneuhhh !

Matériels et logiciels scientifiques

Je suis utilisateur "professionnel" de l'Amiga : deux Amiga 2500 équipés en cartes accélératrices, disques Winchester et même une carte DSP fabriquée maison (NDLR : alors là bravo !), que j'utilise pour le traitement d'images en observation astronomique. J'ai besoin de renseignements sur des produits matériels et logiciels, dont je ne trouve trace ni chez le marchand du coin, ni dans les revues qui traitent de l'Amiga. En voici la liste :

1. Existe-t-il une carte de numérisation d'image dire "framegrabber", qui s'insère dans le bus de l'Amiga 2000, capable de numériser disons une dizaine d'images par seconde et possédant une bonne résolution (typiquement 512x512 pixels et plus de 16 niveaux de gris) ?

2. Existe-t-il un traitement de texte à vocation scientifique, c'est-à-dire pouvant sortir des textes en mode graphique, et ayant des caractères spéciaux (genre intégrale, caractères grecs, etc.) ?

3. Existe-t-il des cartes DSP (Digital Signal Processor, ou à base de transputer) pour le bus Amiga 2000 ?

4. Note de Frédéric Mazué : il y avait ici une quatrième question, mais comme je n'y ai rien compris, je l'ai sauvagement coupée [Farrokh Vakili, Astronome CNRS].

Réponse

1. Pas à notre connaissance.

2. Le logiciel AmigaTEX devrait vous satisfaire. Coût environ 1600 FF, distribué par Essone Mailing, 8, rue du Bois-Sauvage, 91024 Evry Cedex. Tél : 64.97.96.54. Apparemment, voilà des gens qui font bien les choses : ils vous enverront une disquette de démonstration du logiciel contre 50 FF franco de port remboursés en cas d'achat, ce qui vous permettra de ne pas acheter en aveugle.

3. Nous savons qu'un produit de ce type est en cours de développement en Allemagne. Toutefois, si un lecteur avait connaissance de l'existence d'une telle carte, ce serait sympa de nous le signaler.

Problème de démarrage A2000, carte EGA

Voici quelques petites questions au sujet de mon Amiga 2000B XT :

Il m'arrive souvent d'avoir à réinsérer deux fois (voire trois) une disquette en df0: pour que l'amorce soit prise en compte. Il se produit le même effet que sur une disquette non installée : réapparition de la main tenant une disquette à l'écran ! Un Ctrl-A-A ne résout pas le problème. S'agit-il d'un défaut du lecteur, d'une incidence de la ROM 1.3 que j'ai mise à jour au début de mes ennuis (coïncidence ?), ou d'une tête sale ? Une fois lancé, tout se passe normalement...

Autre chose : j'ai l'intention de me procurer une carte EGA (côté PC de l'A2000), mais cela impliquera-t-il un changement du moniteur 1084S ? Et faudra-t-il modifier l'Autoexec.bat et/ou le Config.sys ? Et de quelle façon ? Enfin, les logiciels prévus en CGA chargeront-ils normalement ? Merci beaucoup de bien vouloir répondre à mes interrogations. Bravo pour votre revue, et tout particulièrement en ce qui concerne les cours de PAO sur Professional Page. Puissiez-vous étendre cette bonne idée à d'autres logiciels ! [Lionel Galerneau].

Réponse

A priori, votre problème de démarrage n'a rien à voir avec le Kickstart 1.3. Ce qui se passe probablement est que la tête inférieure de votre lecteur de disquette est peut-être légèrement désalignée, ce qui peut provoquer des perturbations au démarrage, car à ce moment, la tête est dans une position extrême. Le problème semble n'apparaître qu'au démarrage car si vous démarrez un jeu, la piste 0 (boot) est lue entièrement et le programme n'y revient plus (ou rarement) et si vous utilisez une disquette comportant des fichiers, les données vont rarement jusqu'en piste 0 (disquette pleine à craquer).

Il vous faut donc confier votre lecteur de disquette à un service après-vente. Prenez garde, ces braves gens préfèrent souvent changer le matériel purement et simplement plutôt que de faire un réglage.

Il ne sera pas besoin de changer votre moniteur, ni de modifier l'Autoexec.bat, ni le Config.sys, et enfin le logiciel CGA devra tourner car une carte EGA est compatible CGA.

L'idée sera étendue à d'autres logiciels, d'autant que Commodore Revue comportera plus de pages "revue" car l'ANT devient indépendant. Nous pensons que cette formule satisfera tout le monde car chacun en aura plus dans le domaine qui l'intéresse. Abonnez-vous tous vite à l'ANT qui a besoin de votre soutien. Nous pensons que vous ne serez pas déçus quand vous découvrirez toutes les gâteries qu'on vous a préparées.

Débogueur Lattice C

Je possède depuis quelques mois le Lattice C 5.02 dont je suis très satisfait par ailleurs, sauf en ce qui concerne le débogueur que je n'ai jamais pu faire marcher correctement. En effet, comme tout bon novice qui utilise pour la première fois un logiciel, je prends le manuel et je suis l'exemple proposé. Dans le cas présent, il s'agit de compiler et relier le programme "Lines" (NDLR : c'est un programme d'exemple fourni avec le compilateur) avec la commande "LC-d3-La Lines" puis appeler le déboguer avec "cpr Lines". Jusque-là, pas de problème, tout se passe bien. Ensuite, il s'agit d'exécuter pas à pas le programme en appuyant sur [Entrée]. Pour les premières lignes, tout se passe bien mais au moment de l'exécution de la ligne qui ouvre la fenêtre, alors là, ça se gâte et ça finit chez le gourou. Ce programme par ailleurs tourne très bien en dehors du débogueur.

J'ai ensuite essayé le débogueur avec un programme personnel mais, là encore, je me suis heurté à des problèmes : pas d'affichage ou encore plantage. J'ai fait de nombreux autres essais mais tous aussi vains les uns que les autres. C'est donc en désespoir de cause que je fais appel à vous, si vous pouviez me fournir une solution ; cela me serait d'un grand secours [Jean-Paul Dubois].

Réponse

Fichtre, la question est intéressante. J'ai souvent entendu parler des bogues du cpr (débogueur du Lattice) mais je n'en ai rencontré que fort peu et pourtant, Max ou Denis pourrait vous le confirmer, je n'ai pas mon pareil pour trouver les bogues sournois et ainsi avoir matière à laisser libre cours à ma médisance.

Il faut que je précise que je n'ai jamais eu le 5.02 car je suis passé directement du 4.01 au 5.04. Avec le 5.04, je ne suis pas arrivé à faire planter cpr avec le programme Lines et pourtant j'ai essayé de bon coeur pas mal de choses peu orthodoxes.

Pourtant, il est clair que vos essais ont été faits correctement, et il ne semble pas raisonnable de penser qu'il y ait tant de différence entre le 5.02 et le 5.04, alors qu'en est-il ? Première suggestion : avez-vous bien installé le Lattice comme expliqué dans la notice ? Ceci peut avoir son importance. Deuxième suggestion : avez-vous un programme quelconque qui tourne en tâche de fond dès que vous avez démarré le système ? Je pense à un utilitaire du domaine public par exemple. Si c'est le cas, c'est peut-être lui qui serait mal programmé et serait ainsi la source de vos ennuis.

Il ne faut pas se faire d'illusions, le DP est plein de programmes douteux qui semblent fonctionner mais provoquent des gourous sournoisement dans certaines circonstances parce que développés sans respect des directives Commodore. D'ailleurs, il est vrai que cpr est un tantinet délicat, mais il permet aussi de déboguer en multitâche plusieurs programmes en même temps. On a rien sans rien. Toutefois, si d'autres parmi vous, ô lecteurs vénérés, avez connu ce genre de problème, écrivez nous un petit mot, histoire de voir s'il est possible de tirer l'affaire à Claire.

Compression de gros fichiers, AMOS

Lors du compactage de gros fichiers, environ 500 ko, j'ai remarqué qu'aucun des compacteurs actuellement disponibles (PowerPacker v3.b, Titanics Cruncher...), n'accomplissait sa tâche sans l'éternelle intervention du Guru. Que faire ?

Félicitations pour la rubrique consacrée à AMOS, c'est excellent mais c'est encore trop court ! Est-il possible de trouver la version 1.2 d'AMOS, avec documentation en français, actuellement ?

Max pourrait-il ou aurait-il une routine permettant de jouer un module tout en chargeant un second pour le jouer à la fin du premier, et tout ceci sans interruption sonore lors du passage d'un module à l'autre ? [Emmanuel Becker].

Réponse

Je n'ai rencontré aucun ennui de ce type avec Powerpacker v2.2a, disponible sur la disquette DP Prestige n°1. Il est logique d'espérer que tout fonctionne aussi bien avec la version 3.b. Mais vu la taille de vos fichiers, vous avez peut être tout simplement un problème de mémoire disponible ?

Eh bien non, il n'est pas encore possible de trouver AMOS avec une documentation en français. Quand on pense que le développeur d'AMOS est français, on peut légitimement se demander ce que font les distributeurs dans notre beau pays... Bref, la situation est un tantinet lamentable, n'est-il pas ?

Vous parlez probablement des modules SoundTracker ? J'ai transmis la demande à Max qui a répondu qu'il avait horreur qu'on le dérange pendant sa sieste. Quoi qu'il en soit, l'élaboration d'une telle routine ne présente pas de difficultés particulières à condition encore une fois de disposer de suffisamment de mémoire Chip.

Carte CSA 00992D

Fidèle lecteur de votre excellente revue depuis le n°1, je suis possesseur d'un Amiga 2000 depuis trois ans et viens d'acquérir d'occasion une carte accélératrice CSA 00992D qui malheureusement ne fonctionne pas sur ma machine. Ayant essayé de rechercher l'importateur de CSA en France, on m'a communiqué l'adresse de Tecsoft à Metz. J'ai contacté par téléphone cette société. La personne qui m'a répondu m'a précisé ne plus être dépositaire de CSA et m'a gentiment laissé avec mon problème !

Pouvez-vous m'aider en me communiquant l'adresse de CSA en France ou aux États-Unis. Cela me soulagerait de savoir que je n'ai pas investi inutilement de l'argent dans cette carte [Bernard Laupie].

Réponse

La société CSA est honorablement connue pour le manque de fiabilité de ses cartes. Tellement même qu'elle a fini par faire faillite pour être rachetée par une firme américaine qui ne veut surtout pas s'occuper de ces problèmes. D'ailleurs, à notre connaissance, personne ne veut s'en occuper, et il faut malheureusement admettre que vous n'avez pas fait une bonne affaire. Ainsi se termine tristement cet épisode de "règlement de compte à octet corral". Puissent les déboires de cet infortuné lecteur servir d'avertissement aux autres.

Lecteur IFF

Je ne sais toujours pas comment faire tourner le "lecteur IFF" du mois de juillet 1990. Je suppose qu'il faut ouvrir quelque chose, mais quoi ? A part cela, je me suis bien accoutumé des ouvertures des bibliothèques et j'ai travaillé sur le Blitter sans trop de problèmes, mais peut-on par contre m'expliquer ce qui suit : quand je mets trois ou quatre bitplanes dans le programme et que je change dans move.l $c0(a1),a1 le $c0 par $c4 ou $c8, cela me change la couleur du Blitter. J'aimerais comprendre l'instruction de manière bien définie. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui [Patrick Hurtrel].

Réponse

Ah ! Revoilà ce vieil habitué de Patrick. De quoi s'agite-t-il cette fois ? Le lecteur IFF fonctionne très simplement : il suffit de l'assembler et de le sauvegarder sous la forme d'un fichier exécutable. Il suffira ensuite d'appeler ce programme depuis le CLI et donnant comme paramètre le nom du fichier IFF à charger.

Argh ! Le Blitter n'a rien à voir avec les couleurs. Les programmes d'exemple du Blitter utilisent des écrans Intuition à un, deux, trois et quatre bitplanes permettant respectivement 2, 4, 8 et 16 couleurs. Lorsqu'on ouvre un écran Intuition, on récupère un pointeur sur la structure de cet écran ouvert (Lapalisse je vous salue bien). A l'offset $c0 de cette structure se trouve l'adresse du premier bitplane de l'écran, à l'adresse $c4 se trouve l'adresse du deuxième bitplane et ainsi de suite. Ceci étant dit, on place avec le Blitter des bits dans les bitplanes. C'est la position des bits placés qui produira les couleurs des points à l'écran. Il ne faut pas confondre bit dans un bitplane et point à l'écran.

Exemple : avec un écran à quatre bitplanes, un point est codé sur 4 bits (un bit par bitplane). Si pour un point aucun bit n'est mis on a le code binaire 0000 et la couleur du point sera la couleur de fond fournie par le registre machine color00. Si pour le même point on place un bit dans le troisième bitplane, on aura le code 0100 et la couleur du point sera celle du registre machine color04 (0100 binaire = 4 décimal) et enfin dernier exemple, si pour le point on place les 4 bits, on aura le code 1111 soit la couleur du registre color15. On voit par là qu'il est possible avec un écran Intuition à 4 bitplanes d'utiliser les registres color00 à color15 (du Copper, pas du Blitter) et c'est pour ça qu'un écran Intuition peut gérer jusqu'a 16 couleurs. Voilà. A bientôt Patrick. Au fait, as-tu pensé à t'abonner ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent] / [Article suivant]