Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 18 décembre 2018 - 22:39  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News Tech - décembre 1990
(Rubrique animée par Frédéric Mazué et extraite d'Amiga News Tech - décembre 1990)


Chaude alim

Je vous écris à propos d'un problème qui me tracasse, m'empêche de dormir, m'attriste... et si vous pouviez le résoudre, je vous en serais très reconnaissant. Voilà l'affaire : je possède un Amiga 500 depuis deux ans (Kickstart 1.2), une extension mémoire et une imprimante. Mon problème est que, dès que mon alimentation est bien chaude (disons environ après trois heures d'utilisation), mon Amiga plante ! En effet, lorsque j'utilise Excellence!, le méchant Guru vient me persécuter sans arrêt, ce qui m'oblige à sauver mon texte toutes les lignes ou presque... Vous voyez la galère !

Et ceci aussi avec Deluxe Paint 3 ou tout autre utilitaire. J'ai bien sûr fait quelques vérifications : ma version d'Excellence! fonctionne parfaitement sur un autre Amiga, même au bout de cinq heures d'utilisation. Nous avons échangé nos alimentations, nos extensions mémoire, mais rien à faire. J'ai tout de même constaté une chose : le code placé derrière le Guru est toujours le même. Je me suis donc procuré un petit utilitaire du domaine public appelé Guru (tiens donc !) qui, affiche ceci :

ALERT TYPE : DEAD END
GENERATED BY : EXEC.LIBRARY
SPECIFIC CAUSE : CORRUPTED MEMORY LIST

Peut-être que ceci vous aidera à me conseiller sur la cause de mes problèmes. Je compte sur vous et sur votre expérience pour m'aider. Merci d'avance et longue vie à Commodore Revue et à l'Amiga [Guenaël Delavault].

Réponse

En ce moment, nos lecteurs adorent nous poser des problèmes difficiles... Et moi qui suis si fatigué (gros soupir). Votre Amiga a contracté une maladie. En effet, vos vérifications permettent d'être sûr qu'il ne s'agit pas d'un problème matériel, ni d'un problème d'alimentation d'ailleurs. De même que ce n'est pas un problème logiciel car jamais Deluxe Paint 3, qui est remarquablement bien programmé, ne pourrait vous faire une chose pareille. Il s'agit donc d'un virus.

Il y a eu à une époque un virus qui réservait périodiquement de petite quantité de mémoire de façon tout à fait désordonnée, ce qui finissait par provoquer un gourou comme celui qui vous embête tant. Peu importe le nom de ce virus (que j'ai de toute façon oublié) car il s'agit peut-être d'un de ces nouveaux OVNI (Obnubilants Virus Non Identifiés, ainsi nommés à cause du cri désespéré de leurs malheureuses victimes : "J'en ai marre tiens !"). Vu le contexte de vos ennuis et considérant que votre disque dur n'est pas auto-amorçable (Kickstart 1.2) il est à peu près certain que votre disquette d'installation (au moins) est infectée. Utilisez par exemple VirusX pour faire le ménage. S'il s'agit d'un nouveau virus coquille, le programme Sentinelle de ce mois-ci pourra peut-être vous aider à le localiser.

A ce propos, il semble à la vue du courrier surabondant et angoissé de nos lecteurs à ce sujet, qu'actuellement beaucoup de programmeurs en manque d'idées s'ingénient à bidouiller de nouveaux virus. C'est bien dommage car sur un Amiga, il y a beaucoup mieux à faire. Il y a même un farfelu qui sous prétexte de vouloir écrire un article dans l'ANT m'a envoyé une disquette infectée de ces dernières créations. Pas de chance, ma Sentinelle à moi (programme complet) monte la garde efficacement. M'enfin !

C spécial Amiga

Lecteur de Commodore Revue depuis le n°1, je tiens à vous féliciter pour la qualité de votre revue, ainsi que pour son évolution depuis les premiers numéros. Un grand bravo pour l'ANT, rubrique qui me semble indispensable dans une revue d'informatique.

A ce sujet, pourriez-vous faire une initiation au langage C (la 3D pour débuter, c'est dur) traitant plus spécialement des fonctionnalités particulières à l'Amiga (menu, souris, etc.). Existe-t-il quelques ouvrages sérieux dédiés à l'Amiga traitant ce sujet (en dehors de "Bien Débuter en C" qui est un peu "léger").

Suite à de nombreux problèmes avec mon disque dur (erreurs de lecture/écriture à la pelle, refus de démarrer en DH0:, etc.), j'ai pris contact avec mon revendeur qui m'a assuré qu'il s'agissait d'un virus, non détectable avec VirusX 4.0, et ne s'attaquant qu'aux disques durs. Qu'en est-il? ? Ce virus existe-t-il vraiment, et si oui comment le repérer et comment s'en débarrasser ? Je vous remercie d'avance, et souhaite une longue vie à Commodore Revue et à l'Amiga [David Herr].

Réponse

Toute l'équipe de Commodore Revue vous remercie pour vos compliments. Nous envisageons de faire très prochainement une rubrique régulière sur le C dans l'ANT car de plus en plus de lecteurs le souhaitent actuellement. Abonnez-vous vite à l'ANT qui devient indépendant dès janvier, nous avons besoin de votre soutien.

En ce qui concerne les livres, voici un avis qui n'engage que moi : il n'existe pas d'ouvrages français sérieux sur l'Amiga. Il faut donc se rabattre sur les Amiga ROM Kernel Manual (en anglais) qui contiennent tout ce que l'on a toujours voulu savoir sur l'Amiga sans jamais oser le demander. De plus 99% des programmes d'exemple sont écrits en C (Lattice C 5.04 évidemment). Que demander de mieux ? Tout simplement que les vendeurs français comprennent enfin que l'on ne vend pas un ordinateur comme une machine à laver et qu'ils fassent les efforts nécessaires afin d'être capables de vous fournir cette documentation. Le magasin MAD (voyez les publicités dans la revue) en est capable, téléphonez-lui.

Voilà que ça recommence, encore un épisode de la terrible guerre des immondes. Sachez d'abord qu'il existe maintenant une version 4.01 de VirusX. Oui, les virus capables d'attaquer un disque dur existent, leur programmation ne présente même aucune difficulté. Si VirusX ne reconnaît pas votre virus, et si le virus n'est que sur disque dur, il s'agit d'un virus coquille. Vous pouvez alors - après avoir installé la Sentinelle de l'ANT de ce mois-ci - lancer un par un tous les exécutables. La Sentinelle déclenchera l'alerte lors du lancement du programme infecté. Détruisez alors impitoyablement ce programme. Attention, plusieurs fichiers peuvent être infectés, il faut donc tout tester.

Deuxième solution, fastidieuse mais radicale : sauvegardez vos sources et autres fichiers texte (non exécutables) sur disquette, reformatez votre disque dur et réinstallez tout à partir de disquettes originales donc non infectées. Ces opérations sont finalement simples grâce aux utilitaires vendus (en principe) avec un disque dur. Installez la Sentinelle dont le rôle est de prévenir de toute nouvelle infection plutôt que de guérir. Ne jamais installer un programme sur le disque dur sans l'avoir auparavant testé comme expliqué plus haut. Enfin, se méfier comme de la peste des copies pirates et plus encore des démos tape à l'oeil et tapageuses, vecteurs privilégiés de ce genre d'infection.

Ouvrages sur les bibliothèques, codes sur les gourous

Je suis un abonné récent, mais lecteur ancien, et possède un Amiga 500 sur lequel j'essaie de programmer en assembleur à l'aide de Devpac 2. Je pense que vous devez être submergés de courriers de la part de programmeurs en herbe, étant donné le nombre de questions et de problèmes qui apparaissent au cours de notre progression. Je voudrais savoir dans quels ouvrages, en français ou en anglais, je pourrai trouver des détails explicatifs sur les bibliothèques. Par exemple dans La Bible Amiga : intuition.library, lorsque je vois à -222 RefreshGadgets(Gadgets,Ptr,Req) (A0,A1,A2) j'aimerais bien savoir ce que sont les Gadgets, Ptr et Req, l'abréviation de leur nom ne constituant pas pour moi (NDLR : ni pour personne d'ailleurs, alors à quoi servent ces pages, hein ?) une explication suffisante me permettant de les utiliser.

De même, où peut-on trouver des explications détaillées sur les codes renvoyés par les gourous qui me rendent si souvent visite ! J'essaie, dans la mesure du possible, de résoudre par moi-même mes problèmes de programmation. Je devine qu vous avez autre chose à faire que d'examiner et corriger les programmes sources balbutiants des débutants. Si néanmoins, ponctuellement, nous sommes bloqués avec un programme qui semble se comporter anormalement (en tout cas pas comme nous l'attendions !), pouvons-nous vous envoyer une lettre (avec espoir de réponse bien sûr car envoyer une lettre on peut toujours) expliquant le problème de manière très concise avec éventuellement une disquette contenant le programme source ? [JL Brefort].

Réponse

La Bible De L'Amiga est, pour votre malheur, un livre treize et pets mais plein de vent. Mieux vaut laisser tomber cette horreur et consulter les Amiga ROM Kernel Manual. Je sais bien que j'ai déjà dit tout ça plusieurs fois, mais comme beaucoup semblent ne pas avoir entendu, je le répète une dernière fois un peu plus fort : achetez les Amiga ROM Kernel Manual, ils contiennent tout ce que vous voulez savoir et plus encore. Les gourous y sont bien sûr traités sauf les gourous n°2 à B qui sont des exceptions 68000 traitées dans les ouvrages sur le 68000.

Nous avons certes beaucoup à faire, mais il ne faut pas hésiter à nous soumettre vos problèmes de programmation car nous avons besoin de les connaître. Peut-être avez-vous remarqué que bon nombre d'articles ont été dernièrement écrits à partir de questions formulées par des lecteurs ? En effet, quel meilleur moyen de vous satisfaire que de connaître vos problèmes et tenter d'y remédier ? Chaque fois que vous posez une question de programmation, cela nous permet de mieux vous connaître et de nous efforcer dé construire l'ANT de façon à intéresser le plus grand nombre. Voici, afin que tout le monde soit satisfait, quelques règles simples à observer :
  • Posez votre question de la manière la plus concise et la plus précise possible. Pour la petite histoire, j'ai lu dernièrement une lettre de deux pages dans laquelle finalement aucune question n'était posée. N'omettez pas de décrire avec exactitude votre configuration matérielle (disques, mémoires, etc.).

  • Écrivez lisiblement et non pas en hiéroglyphes, idéogrammes, caractères runiques, gothiques ou autres. Pour éviter tous problèmes, pourquoi ne pas écrire votre lettre sur disquette ?

  • Tout fichier contenant du texte doit être un fichier ASCII sans aucune exception.

  • N'oubliez pas de laisser : nom, prénom, adresse (complète) et numéro de téléphone.

  • Mettez sur une disquette les sources et exécutables même si ces derniers ne marchent pas.

  • Pensez que Max ou moi-même avons beaucoup de travail et donc que votre lettre risque de ne pas être suivie d'effets du jour au lendemain. De plus, une question peut être l'idée de base d'un article qui paraîtra dans plusieurs mois. Enfin, sachez que lorsque vous lisez par exemple l'ANT du n°26, nous sommes en train de préparer l'ANT du numéro 30 ou 31, ce qui est évidemment source de décalages spatio-temporels profonds aussi complexes que déroutants.

  • Indiquez sur l'enveloppe à qui vous voulez écrire, afin d'éviter que votre lettre ne se perde.

  • Si ce que vous souhaitez savoir sur un logiciel est dans la notice dudit logiciel, n'espérez pas de réponse...

  • Tout programme en assembleur doit être écrit sur Devpac 2. Soyez certains que tous les sources écrits sur le picrocholique K-Seka iront à la poubelle. Un bon outil permet de faire du bon travail et contrairement à ce que certains pensent peut-être, tout ce qu'il est possible de faire sur K-Seka l'est aussi avec Devpac 2. C'est l'inverse qui n'est pas vrai.

  • Si vous souhaitez passer un programme dans l'ANT, il est préférable que celui-ci fonctionne chez nous, car l'argument éploré et bien connu : "mais chez moi ça marche pourtant !" a peu de chances de nous influencer.

  • Si possible envoyez-nous un listing.

  • Ne mettez pas de virus sur vos disquettes.
Sauvegarde sous AmigaBasic

Je suis, depuis peu, devenu propriétaire d'un Amiga 2000 et je rencontre le problème suivant : après avoir réalisé un programme en AmigaBasic, je n'arrive pas à le sauvegarder. En effet, le message erreur envoyé par le système est le suivant : disquette pleine (il s'agit de la disquette Extras fournie avec l'appareil). Si je veux la remplacer par une disquette vierge mais formatée, le système me réclame alors la disquette Extras. Je suis persuadé que vous pourrez m'aider à trouver la solution qui me permettrait enfin de ne plus tourner en rond.

Réponse

Une fouace n'est pas costume, la question est simple et la réponse aussi. Sur votre disquette formatée, copiez le langage AmigaBasic et lui seulement. Chargez ensuite le langage à partir de cette disquette. Écrivez votre programme que vous pourrez ensuite sauver sur la disquette qui vous offre plus de place qu'il ne vous en faut. Complément d'information sur l'article Boot Allocator.

Ce programme ne fonctionnant pas correctement sur un Amiga 2000 équipé d'un méga de mémoire Chip, j'avais dit que je soupçonnais un bogue dans la routine AllocEntry. Il n'en est rien. Ce qui se passe est que les 512 ko supplémentaires de mémoire Chip, contrairement à ce que je présumais (mea culpa car sur un Amiga il ne faut jamais rien présumer), ne sont pas reconnus immédiatement lors de la réinitialisation mais seulement lors de l'AutoConfig. Ce qui signifie que si un programme est dans cette zone mémoire, il sera détruit lors de la réinitialisation. Pour remédier à cela, il suffit d'installer le module résident dans la zone mémoire Chip d'adresse $0 à $80000. Ceci est facile en employant par exemple la routine AllocAbs.

Le même problème se présente évidemment sur un Amiga 500 équipé de plus d'un méga de mémoire. Il suffit dans ce cas de demander à votre assembleur de placer le programme en mémoire Chip.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Article précédent] / [Article suivant]