Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 03 septembre 2014 - 01:42  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Le courrier des lecteurs d'Amiga News - janvier 1997
(Rubrique exploitée par Alain Bourgery et extraite d'Amiga News - janvier 1997)


Puisqu'IBM nous prenait l'an dernier pour des idiots pressés, n'hésitons pas à continuer à (ab)user de nos Amiga pour leur démontrer que le multimédia était chez nous bien avant. Autre sujet : le courrier s'est effectivement égaré le mois dernier, car j'en ai reçu plus qu'à l'accoutumée ce mois-ci... Mes craintes n'étaient donc pas fondées (Ed : je plaide coupable).

Je veux faire ma télé

[...] Je lance un appel à tous les professionnels et particuliers (graphistes, infographistes) pour établir un projet de téléVision locale canal infographie. Actuellement, je possède un devis à base de deux Pentium Pro 180 MHz 64 Mo de mémoire pour 400 000 FF TTC ! Il doit exister des solutions à base d'Amiga (ex : TVTools de Tecsoft n'existe plus sur Amiga et la société abandonne définitivement le développement de TVPaint sur Amiga). Tecsoft sort en ce moment TVPaint Animator ou TVAnimator pour PC, station Unix, etc. Fini l'Amiga pour eux, ils ne croient pas en VisCorp ! Merci de bien vouloir faire passer ma demande. Merci pour tout et à bientôt. Association MANOR, Joseph Diasio, Quartier Mermoz Bat 02, 1er étage, 54240 Joeuf.

J'arrive...

Bonjour, Je vous écris cette lettre tout d'abord pour vous annoncer une bonne nouvelle : un magasin d'informatique vient d'ouvrir dans ma ville (Oullins, dans le 69) et sur ma requête, le propriétaire est entièrement d'accord pour vendre des produits Amiga (logiciels et matériels) [...] pour les Lyonnais, voici l'adresse (de la pub gratuite pour une telle initiative) : Groupe ATA, 95 grande rue, 69600 Oullins, Tél : 04.72.66.94.10, et à ce propos, pourriez-vous fournir une liste des grossistes Amiga ? Depuis le 1er novembre 1995, je possède mon Amiga 1200 que j'ai eu le temps de doper (68030, 4 Mo, disque dur, lecteur de CD) et ayant possédé des PC auparavant, je puis dire qu'ils ne m'ont jamais autant comblé que cette machine, et par la littérature qui l'entoure, j'apprends de plus en plus de choses sur son exploitation. Donc, bravo à Amiga News, Amiga Dream et RAM, pour leur soutien mutuel et celui aux amigaïstes. Personnellement, je nourris un rêve : celui de concevoir une revue qui parlerait de toutes les machines (Amiga, Atari, Mac, PC, etc.), ce qui recréerait les passions d'autrefois. Enfin, une dernière chose : votre couverture est de mieux en mieux, mois après mois : continuez ! Mehdi (69 Oullins).

AB : Ayant connu les passions d'autrefois, j'ai quelques craintes pour la revue qui s'engagerait dans cette voie : en effet, comme vous pouvez le constater dans les rayons de votre buraliste, les revues restent segmentées et très chauvines, peut-être suite à la guerre que se livrent les fournisseurs de machines.

Ed : Les revues multimachines sont mortes parce que les possesseurs de Mac, Spectrum, Amiga, etc., ne voulaient entendre parler que de leurs machines. Cela peut changer au fur et mesure que les possibilités d'émulation et de transportabilité de OS se développent. Amiga News redeviendra bientôt A-News et continuera à parler, en plus de l'Amiga, de A\Box, BeBox, pOS, DraCo, PowerUP, PIOS, et Java. En passant, notons que Java va ouvrir à l'Amiga (et à toute autre machine qui prend la peine de se doter de l'interface Java), toutes les applications bureautiques du PC, ceci en très peu de temps sans besoin de recompilation ni quoi que ce soit ! Java, c'est le PostScript des exécutables.

Suggestions

Bonjour,

Je vous écris pour vous donner quelques suggestions d'articles. Il serait particulièrement intéressant d'avoir le détail des opérations que vous effectuez pour concevoir Amiga News : l'étape PAO (maquette, sélection des couleurs, incorporation des images, temps nécessaire, matériel utilisé), l'étape imprimerie (support utilisé pour le transfert des données, contraintes, déroulement succinct de l'impression) et des trucs et astuces (bon calibrage des couleurs,...). A quand un passage sur PageStream ? D'autre part, je pense qu'il serait intéressant de faire un historique de la conception de l'Amiga (1982 à 1985) : les petites histoires, la mentalité de l'équipe, leurs buts, et le devenir actuel des membres de l'équipe. Étant un lecteur fidèle d'ANews mais qui a pris le bateau en route (vers 1991), j'ai trouvé quelques numéros plus anciens (dont le n°1) et j'aimerais savoir ce que sont devenus Giorgio Cupertino, El Yéti, Roméo Rapido, Chorizo Kid, Kéké, Ze Dahu, Xavier Leclercq et d'autres. Qui est Bruce Lepper ? Un amigaïste convaincu mais discret ? Nostalgie, nostalgie... Gardons cette pointe d'espoir avec l'annonce de l'A\Box de Phase 5 (qui a eu raison de ne pas attendre le rachat d'Amiga Technologies pour travailler sur le devenir des amigaïstes). Amigalement vôtre, François-Xavier D'Hollander (62 Gouy en Artois).

AB : Pour ma part, je réalise mes textes sur ma machine en quelques heures et je les transmets à la rédaction par modem, généralement en retard (mais c'est une coutume dans tous les journaux, quels qu'ils soient, de rendre ses papiers en retard...) alors que je les transmettais par le modem de mon Minitel il y a quelques mois de cela, et par disquette auparavant. Bruce Lepper est la personne grâce à laquelle vous lisez ce journal depuis bientôt 100 numéros. Comme il est trop modeste pour le dire, je suis obligé de m'en charger. Il est capable de passer de nombreuses heures pour que notre journal sorte dans des délais raisonnables, avec le soutien moral de son épouse et de ses enfants... L'historique de la machine en elle-même a déjà été écrit par votre serviteur, à la page 28 du n°69, mais il s'arrête au 4000, aboutissement de l'époque, et n'a pas vraiment pris de ride (sauf pour le comparatif aux PC en temps de calcul...). Pour ce qui est du devenir de nos nombreux rédacteurs, c'est à lui (Ed:) de décider s'il peut vous renseigner, comme c'est aussi à lui (Ed:) de réaliser un article sur la réalisation d'un article (et les chiens qui se mordent la queue). Que sont-ils devenus ? Giorgio Cupertino, El Yéti, Roméo Rapido, Chorizo Kid, Kéké, Ze Dahu, Xavier Leclercq.

Ed : Vous n'êtes pas le seul à demander ce genre de récapitulatif, et nous allons faire un effort spécial pour les faire revenir dans notre numéro 100. Note aux ex-correspondants : vous êtes prévenus, préparez dès maintenant vos articles. Qu'êtes-vous devenus, quels sont vos souvenirs, et quels sont vos réflextions sur l'avenir ?

Nouveau

[...] J'ai acquis, suite aux conseils d'un ami, un Amiga 2000 (qualité/prix, petit budget oblige). Donc me voici dans le monde Amiga. En vous lisant (irrégulièrement), j'ai souvent du mal à comprendre ce qui pourtant semble tellement évident à vos yeux, un peu comme si on demandait à un indien d'Amazonie ce qu'est un feu tricolore, alors qu'il n'a jamais vu un homme blanc de sa vie... Vous serait-il possible de consacrer une traduction sur les différents termes et abréviations dans une prochaine parution d'Amiga News ? Peut-être certains de vos lecteurs ont-ils le même souci ? Comme quoi, malgré l'avenir incertain de l'Amiga, il y a quand même de nouveaux arrivants. Thierry Balsano (91 La Norville).

AB : On m'a souvent demandé de donner la traduction de certains termes, y compris pour un guide d'accompagnement livré avec les derniers A1200 : nous passerons peut-être des extraits de ce guide dans une de nos prochaines éditions.

Problèmes de Workbench

1. [...] Cette disquette est autolançable. c'est-à-dire qu'elle se compose du Workbench plus le programme utilitaire. Elle fonctionne parfaitement sur Amiga 500 Kickstart 1.2, mais ne fonctionne bizarrement pas sur mon Amiga 500 Kickstart 1.3 (le Workbench se lance bien, mais juste avant d'attaquer le programme principal, l'Amiga redémarre au début, ceci sans appuyer sur une seule touche). Avez-vous le remède. docteur ?

2. J'aimerais me procurer les plans de ma machine A500 révision 8A avec carte A500+. Avez-vous des tuyaux ?

3. Je me suis procuré dans le DP une disquette intitulée Kickstart 2.0 qui est censée transformer une machine en Kickstart 1.3 en kickstart 2.0. Comment utiliser cette disquette ? Dans l'attente de vos précieux renseignements, veuillez agréer, Monsieur. mes respectueuses salutations. Michel Leclercq (62 Angres).

AB : 1. De deux choses l'une : ou le programme utilitaire n'est pas compatible avec le Kickstart 1.3 (pour le savoir, il suffit de lancer le Workbench 1.3 puis d'insérer la disquette contenant l'utilitaire et de cliquer sur son icône pour le charger), ou les commandes du Workbench contenues sur la disquette de démarrage ne sont pas compatibles avec le Kickstart 1.3 (il suffit alors de faire une disquette contenant les mêmes commandes mais issues du Workbench 1.3).

2. Il y a une partie des plans à la fin des manuels de l'Amiga 500, mais pour se procurer les plans complets, la meilleure solution me semble être de contacter la société Serele (voir adresse et téléphone dans leur pub).

3. La disquette ne doit contenir qu'un logiciel permettant de copier la ROM d'un Amiga 500 Kickstart 2.0 sur une disquette, puis de copier cette image de la ROM en mémoire vive (ce qui, soit dit en passant, consomme 512 ko) et de faire croire à l'Amiga que cette image de la ROM est la ROM : on se retrouve alors avec une machine en Kickstart 2.0... mais avec seulement 512 ko de mémoire. Si le distributeur de DP qui vous a fourni la disquette est sérieux, il doit y avoir un fichier mode d'emploi (dans le pire des cas en anglais).

L'espoir fait vivre

Salut à vous tous ! Si je vous écris, ce n'est pas pour vous glorifier (même si vous le méritez), ni pour vous donner la recette du coq au vin version finlandaise. Je fais appel à vous car j'ai décidé de mettre sur pied une action de soutien à l'Amiga auprès d'un éditeur (de jeux, désolé, mais il faut reconnaître que c'est le centre d'intérêt de la majorité des amigaïstes). En quoi consiste cette opération ? Et bien, je vais envoyer à un éditeur des lettres de soutien, des demandes de logiciels de la part d'un maximum d'amigaïstes. Il me faut donc, pour avoir une chance d'être entendu, un max de coupons, de lettres, de soutien. Sur ces coupons et lettres, il faudra inscrire le nom, le prénom, la ville, le statut (étudiant, ouvrier, Bill Gates), et bien sûr le côté soutien, avec le pourquoi cette lettre, quel type de logiciels... Bref, le soutien. Je fais donc appel à vous, et même si ça vous parait un peu utopique, j'y tiens fortement. Si vous pouviez caser cette annonce quelque part dans votre magazine, je vous en serais éternellement reconnaissant. En espérant recevoir (ou voir dans votre magazine) quelque chose de positif, je souhaite bonne continuation à votre magazine (j'adore les nombreuses informations que vous débusquez au fil des mois...), et vive l'Amiga ! Alexandre Rey (26 Portes les Valence).

AB : Bien qu'en désaccord avec votre avis sur la majorité des amigaïstes (de par les courriers que je reçois et les amigars que je côtoie), je ne peux qu'encourager votre tentative.

(C)aidez-moi !

Hello,

Un grand bonjour de la Suisse où l'Amiga survit encore ! Bon, voici mon problème : je suis en possession d'un A1200 (à moins que cela ne soit le contraire ?!), Blizzard 1230/50 MHz, 6 Mo de mémoire, écran M1438S, lecteur de CD IDE x2 de marque Chinon. A la suite d'une malencontreuse erreur, j'ai effacé un device qui se nommait cd.device et depuis l'icône de mon CD ne s'affiche plus ! J'ai fait tout pour retrouver ce device, mais je suis en froid avec mon revendeur (11 mois pour recevoir mon paquet logiciel !). Quant aux autres, [...]. Quelqu'un pourrait-il m'en envoyer un nouvel exemplaire ? Adil Mesfioui, Chemin des Herbolandes, 4 1226 Thônex/GE Suisse.

AB : Je vais utiliser une de mes fameuses formules magiques : l'appel est lancé. Juste un petit additif, valable pour tous : gardez vos disquettes originales en lieu sûr et utilisez une copie, on n'est jamais trop prudent.

Et allez, don !

Suite au courrier de Gert René Schmidt en réponse à l'appel de Cédric Ménart, je me permets de mettre à disposition de Cédric Ménart une borne interactive en bois coloré et verni, avec des yeux qui donnent le son et une bouche qui donne l'image (NdCI : ça me semble n'avoir ni queue, ni tête !), il manque l'écran et l'ordinateur. La conception est de Jean-François Bachelet. [...] En relisant la lettre de Christian Livine, je rajouterais deux propositions à sa liste pour le nouveau Workbench :
  • Avec deux Amiga, on va deux fois plus vite, avec "X" Amiga, on irait "X" fois plus vite : un individu qui connecte plusieurs Amiga ensemble ne peut en conduire qu'un, quel dommage !
  • En plus des images graphiques, et de leurs couleurs, il faudrait ajouter une profondeur (genre niveaux de gris).
Pourquoi cette dernière proposition ? Pour être en avance. pardi ! [...] Veuillez agréer, Monsieur Alain Bourgery, coupeur premier, mes sincères félicitations. Jean-François Jaffeux 63200 Riom.

AB : Désolé d'avoir dû exercer ma fonction de coupeur, mais votre lettre était vraiment trop longue. Pour la profondeur des images, cela est souvent géré par les logiciels de graphisme.

Un peu de patience !

Nous avons reçu la lettre suivante de M. Toufic Eldada, gérant de la société Turtle Bay :

Information du public concernant un malaise général au sein du monde des revendeurs Amiga. Les différents revendeurs, ayant commandé par voies régulières, soit chez Amiga Technologies, soit chez Phase 5, pour ne citer qu'eux, des ordinateurs ou des cartes accélératrices, par exemple, ont dû régler l'intégralité du montant commandé, le jour même de la commande. Les revendeurs pouvaient ainsi légitimement espérer une livraison dans le respect des délais et ont fait la publicité de ces produits à leur frais. Cependant, même après encaissement, les délais de livraison ne sont pas respectés par les grossistes et les revendeurs, attendant toujours la livraison de leurs commandes déjà payées, sont pris par nombre de leurs clients pour menteurs, tricheurs ou voleurs. Rappelons que le client final a envoyé un chèque aussi, qu'il attend sa marchandise et que le revendeur attend de pouvoir le livrer pour encaisser son règlement. C'est pourquoi, conscient d'un tel contexte, nous demandons encore un peu de patience au client final envers son revendeur, car il essaie toujours de le servir au mieux et bien sûr, il préférerait lui vendre la marchandise sur le champ que de le faire attendre !

Lettre ouverte de DeltaGraph'X aux lecteurs d'Amiga News...

Pourquoi acheter un Amiga ?

Pour ceux qui ne le savent pas, DeltaGraph'X est importateur/revendeur de produits Amiga depuis début 1994. Déjà à cette époque l'agonie de l'Amga était visible et pourtant on s'est lancé dans cette aventure... Ce n'est pas aujourd'hui qu'on va abandonner le bateau, même si le bateau Amiga perd de plus en plus de sa flottabilité...

Je suis fatigué d'entendre les uns et les autres qui déplorent le manque de tel ou tel logiciel sur Amiga ou sur la reprise de Amiga Technologies. Je suis las de complaintes concernant le manque de puissance de nos Amiga actuels. De nombreux amigaïstes dépensent beaucoup de temps et d'argent sur le Net en fournissant moultes considérations philosophiques mais n'utilisent pas leur système et ne mettent pas à jour leurs configurations. Aujourd'hui l'achat d'un lecteur haute densité ou d'un lecteur de CD est considéré comme une mise à jour du système, alors que tout le monde devrait posséder Workbench 3.1, un Amiga A4000 ou une carte 68040 depuis plusieurs années... On est loin de là. Par contre ici et là on considère l'achat d'une configuraion PC musclée pour 7000 à 10 000 FF. On est prêt à envisager cette dépense, mais pas pour l'Amiga...

On argumente que l'Amiga devrait être vendu au même prix qu'un PC. Bizarre ! Une station Silicon Graphics est beaucoup plus chère qu'une station PC, pourtant ça se vend très bien. L'Amiga avec une logithèque moderne et une mise à jour massive de ressources n'a pas à rougir devant d'autres solutions. Au lieu de se plaindre : mettez vos bécanes à jour !

Beaucoup de nos clients travaillent dans les institutions, la gendarmerie, l'armée de terre, dans les studios de télévision : E=M6, cela vous dit quelque chose ? L'habillage entier est fait sur des A2000 et A4000. Air France utilise des bornes Amiga pour la formation de ses employés. La liste est impressionnante, mais on ne peut convaincre que par l'exemple et la démonstration, inutile de se livrer une bataille de MIPS, Flops, Dhrystones. Cela ne fait pas vendre un seul Amiga. Alors persister dans l'Amiga c'est trop difficile, trop osé, trop cher ? Changez votre hobby ou achetez un PC.

Le rôle de clubs Amiga, les revues, 3614/3615 Amigatel et les revendeurs doit faire la différence... Les revues qui se bornent à réciter les informations ultra techniques pour les "super-users", ont une certaine responsabilité pour le déclin de l'Amiga. Le nouveau utilisateur ne s'y retrouve pas et ne trouve que peu d'aide. L'Amiga donne des sensations qu'aucun Power Mac ou Pentium peut vous procurer : l'intimité entre la machine et l'homme. L'Amiga est un challenge continuel pour soi-même : défier les limites de sa machine et ses propres limites de compréhension. Et pour prouver à soi-même et aux autres qu'on ne s'est pas trompé, on doit donner la preuve de la flexililité par sa propre créativité. Cette satisfaction-là, n'a pas de prix et ne se discute pas. Ça aussi c'est l'esprit Amiga. Impossible d'exprimer cette qualité par des spécifications techniques ou par la vitesse du processeur.

L'histoire de l'Amiga n'est pas terminée. Une fois le rachat effectué par une ou des sociétés qui comprennent l'esprit Amiga, l'aventure continuera. N'attendez pas les suites du feuilleton, agissez, créez et équipez-vous dès maintenant. L'attentisme massif de la part des utilisateurs causera la disparition de nos revues Amiga, nos revendeurs, les fabricants, les développeurs. En dessous d'un certain seuil d'activité global de professionnels Amiga, la reprise ne pourra plus s'effectuer. Vive Amiga ! Gert René Schmidt, DeltaGraph'X.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 12/1996] / [Période suivante : 02/1997]