Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 septembre 2021 - 15:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Core Design s'en donne à coeur joie
(Article écrit par Derek De La Fuente et extrait de Joystick - juillet 1992)


Avec ses trois prochains titres, Core Design fait tout pour combler les futurs acheteurs de ses jeux.

Curse Of Enchantia

Voici le premier jeu d'aventure de Core Design, et déjà, même au stade de la préversion, celui-ci semble très impressionnant. Le programmeur nous a précisé que Curse Of Enchantia était deux fois plus vaste qu'un jeu Sierra, et d'après lui, beaucoup plus agréable au niveau de la "jouabilité".

Curse Of Enchantia
Curse Of Enchantia

Le scénario de Curse Of Enchantia met en avant une méchante sorcière déterminée à garder sa jeunesse. Le problème est que les ingrédients nécessaires pour fabriquer la potion de jouvence sont difficiles à trouver. Les ingrédients principaux sont des enfants mâles vivant dans un autre monde, dans une autre dimension. Pas simple. Par chance, notre sorcière trouve deux autres collègues prêtes à l'aider en échange d'un peu de jeunesse regagnée. Les pouvoirs des sorcières combinés réussissent à faire venir dans leur monde un jeune garçon qui était tranquillement occupé à jouer au baseball dans le sien de monde, à savoir le nôtre, la terre des années 1990. Le jeune malheureux se retrouve enchaîné au fond d'un château terrifiant, il doit s'échapper et c'est là que le jeu commence vraiment, vous êtes ce jeune garçon enchainé, anachronisme vivant dans un monde de magie et de monstres.

Le jeu a de nombreuses similitudes avec les productions Sierra, notamment au niveau de la présentation graphique et du mode de contrôle. L'interface utilisateur est très agréable, avec son curseur à déplacer à travers l'écran, et ses clics sur les dix boîtes d'icônes : inventaire, ramasser, regarder, aider, parler, utiliser et bien d'autres possibilités comme les sauvegardes diverses. Le jeu vous offrira de nombreuses énigmes à résoudre, notamment en discutant avec les divers personnages qui évoluent dans le jeu.

Au début, vous, Brad, le jeune garçon, commencez à pousser des cris au fond de votre geôle. Le garde s'approche pour vous dire de la fermer et laisse tomber une clé en partant. Vous devrez vous arranger pour la récupérer et constater que même si elle n'ouvre pas la porte de votre cellule, elle ouvre la serrure de vos menottes. Il ne vous reste plus qu'à trouver et à utiliser l'objet qui vous permettra de vous évader.

Curse Of Enchantia
Curse Of Enchantia

A tout moment, vous devez faire attention à tout ce qui vous entoure, une flaque d'eau peut sembler inintéressante, mais elle permettra de résoudre une énigme. Brad devra accomplir de nombreuses missions pour continuer à avancer et traverser les diverses régions qui n'attendent que lui, du château aux grottes en passant par le monde sous-marin ou la ville. La section sous-marine d'ailleurs posera quelques problèmes, comment Brad réussira-t-il respirer sous l'eau ? Là aussi il faudra faire preuve de beaucoup d'ingéniosité et utiliser un poisson providentiel qui vous fournira en oxygène.

Trouver un extincteur sera une autre de vos priorités dans le palais des glaces. La reine se promène tranquillement et jette des sorts de tous les côtés, tandis que ses gardes multiplient les rondes à la recherche des intrus. Le lac rempli de requins vous causera bien des problèmes lui aussi, plus loin, Brad devra trouver une Gitane qui l'aidera à avancer. Il y a tellement de lieux à explorer qu'il faudra des heures et des heures aux meilleurs joueurs pour arriver à la fin de Curse Of Enchantia.

Le joueur déplace Brad en cliquant sur le point où il veut que le personnage se rende. Grâce aux boîtes d'icônes, de nombreuses actions sont disponibles. L'utilisation des objets est permis de diverses façons, ce qui rend le jeu bien plus passionnant et offre une certaine liberté au joueur. Les graphismes et les animations sont vraiment excellents, et Curse Of Enchantia est vraiment un croisement entre un jeu Sierra et un jeu Lucasfilm. Les maniements se font à l'aide de la manette, du clavier ou de la souris. Prévu sur Amiga et PC (VGA 256 couleurs).

Chuck Rock 2

Cela fait 18 mois que l'on n'a pas vu notre homme préhistorique au grand ventre rond, depuis sa victoire contre le terrible Gary Gritter, Chuck n'a pas cessé de faire des bonds de joie de tous les côtés. Maintenant, Chuck possède une voiture moderne, il est même propriétaire de l'usine qui fabrique ces voitures, Chuck est marié et le couple heureux a eu récemment un enfant charmant.

Chuck Rock 2
Chuck Rock 2

Le jeu démarre avec une séquence d'introduction tout à fait impressionnante où cinq défilements différentiels s'animent pour laisser place aux diverses options de difficulté du jeu. Votre tâche, en tant que Chuck Junior, est d'arriver au bout de cinq niveaux différents, tous divisés en plusieurs scènes, pour délivrer Chuck des horribles mains de Brick Jagger. Ne soyez pas attendri par le visage charmant de Chuck Junior, il manie aussi bien le bâton que son père. Fracasser les dinosaures, exploser les rochers qui bloquent le passage, tout cela Chuck Junior le fait aisément, brute qu'il est. Junior peut aussi mettre le feu à son bâton pour s'en servir de torche dans certaines zones particulièrement sombres. Junior peut aussi sauter sur son bâton et tomber sur des objets à la verticale, pour détruire les plus résistants.

Certaines bestioles accepteront d'aider notre cher sale môme, ainsi, il pourra monter sur le dos d'un dinosaure et continuer à avancer comme cela jusqu'à ce que l'animal reçoive cinq coups. Le dinosaure fera trembler la terre, en sautant, ce qui aura pour effet de faire apparaître des pièces secrètes. Le jeu sera rempli de difficultés diverses pour être certain que le joueur passera des heures sur Chuck Rock 2, mais actuellement, Core Design garde toutes les idées secrètes.

L'énergie de Chuck Junior est symbolisée par une bouteille de lait qui se vide, et notre héros pourra regagner de l'énergie en ramassant d'autres bouteilles. Une vue permanente sur le score et sur les options à votre disposition vous permet d'avancer sans contraintes, sans manipulations superflues.

Chuck Rock 2
Chuck Rock 2

Un effort tout particulier a été porté sur les manipulations et la maniabilité du personnage, Chuck Junior pourra sauter et tirer dans toutes les directions. Chuck pourra aussi jouer à Tarzan très facilement en saisissant les lianes qui se balancent et passent près de lui. De plus, une fois sur le dos d'un dinosaure, les commandes sont modifiées pour vous offrir encore plus de possibilités.

Les cinq niveaux vous mèneront dans divers décors de banlieue, jungle, volcan, falaise. Chaque sous-niveau vous mettra face à un pommier, au centre de l'écran, plein de pommes que vous devrez décrocher pendant qu'un compte à rebours défile. Il y aura aussi un dinosaure qui se déplacera d'un bord de l'écran à l'autre, que vous pourrez utiliser comme trampoline pour atteindre les pommes. L'autre partie du jeu offre les habituelles plates-formes où vous devrez sauter et bondir de tous côtés. Vous devrez faire attention aux chutes de pierres, aux hélicoptères, aux oiseaux, aux voitures, aux machines infernales, aux crocodiles, aux trous pleins de lave et tout un tas d'autres pièges fous.

Les effets sonores, avec les cris de bébés, les chants d'oiseaux, les dérapages, les grenouilles qui coassent, sont tout à fait superbes. Si tout cela vous semble merveilleux, n'oubliez pas que vous devrez lutter contre des monstres de fin de niveaux, par cinq fois. Prévu sur Amiga et Atari ST.

Premiere

La prochaine réalisation de Core Design s'appelle Premiere, un jeu de plates-formes avec défilements dans les huit directions, et aux graphismes brillamment dessinés par celui qui a reçu la récompense, en Angleterre, du meilleur artiste micro-ordinateur pour Heimdall. C'est le premier titre complet pour le programmeur, qui sait déjà réalisé des sous-jeux dans Heimdall ainsi que l'introduction de Wolfchild.

Premiere
Premiere

Premiere n'est pas un jeu de plates-formes tout à fait classique, ce titre est rempli de surprise et d'idées originales. Il y aura six niveaux dans le jeu, avec autant de sous-sections, où vous lutterez contre les monstres de fin de niveaux, et chaque niveau est composé de huit écrans de large sur huit écrans de haut, ce qui donne 768 écrans au total, 768 écrans remplis d'action.

Le scénario du jeu, agrémenté d'effets tout à fait intéressants, captivera le joueur ; l'introduction entièrement graphique entre parfaitement dans la lignée des dernières réalisations de Core Design. Toute l'histoire tourne autour de Clutch Gable, qui a eu le malheur de constater que six de ses films avaient été dérobés et cachés dans les lieux mêmes de leur action. Chaque film a ses propres décors, ses propres méchants et grands-méchants, et contient un film à récupérer. Vous allez être plongé dans des mondes de science-fiction, de dessin-animé, de western, d'horreur et de série B.

Premiere
Premiere

Certains mondes auront des décors en monochrome, ce qui ajoute beaucoup à l'atmosphère du jeu. Clutch, tout au long de son périple, devra tirer des manettes pour activer ses plates-formes mobiles, des ascenseurs, il devra ramasser divers objets, en éviter d'autres qui foncent dans les airs, et participer à tout un tas d'actions imaginables dans chaque niveau. Clutch aura une arme à sa disposition, une arme en rapport évidemment avec le monde sans lequel il évolue. Par exemple, sans le western, Clutch pourra descendre ses ennemis à l'aide du revolver mis à sa disposition.

Notre héros démarre la partie avec trois vies et un certain quota d'énergie qu'il pourra remplir à nouveau en récupérant et en mangeant des pizzas, des hamburgers, des hot-dogs, etc. Une barre à niveau variable vous informera en permanence de l'état de santé de Clutch, si cette barre approche de zéro, pensez à trouver quelque chose à manger.

Chaque niveau propose une succession d'actions variées à effectuer et les capacités de Clutch à courir, sauter, tirer et se déplacer habilement seront très sollicitées. Devant certains ennemis, comme les fantômes ou les démons qui sortent des portes, l'idéal consiste à leur sauter par-dessus, plutôt que d'essayer de combattre.

Les séquences de fin de niveau sont aussi passionnantes que les niveaux eux-mêmes. Vous vous trouverez par exemple sur une voie de chemin de fer, poursuivi par une locomotive qui tente de vous écrabouiller ; des trous dans la voie apparaissent, vous devez donc sauter au bon moment pour ne pas mourir dans un accident, il est vrai, assez peu banal. Si le train vous touche dix fois, vous êtes mort ; mais vous aussi pouvez le détruire en ramassant des objets et en les lui jetant dessus, là aussi il faut le toucher un certain nombre de fois pour l'éliminer et passer au niveau suivant.

Premiere
Premiere

Premiere propose aussi des scènes interactive et des séquences animées, notamment entre les niveaux, pleines d'effets sonores, comme cette porte qui s'ouvre, les bruits de pas qui se rapprochent, une comète qui apparaît et... surprise, ne dévoilons pas tout.

Quelques éléments de présentation rappellent les jeux Cinemaware, ce qui n'est pas la moindre des comparaisons, avec beaucoup plus d'actions en faveur de Premiere. Un jeu qui promet beaucoup d'amusement, de joie et de bonheur.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]