Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 octobre 2017 - 11:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Battle Squadron Collector's Edition
(Article écrit par Michaël Jegoudez-Allart - février 2014)


C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleurs shoots ?

Ce mois-ci, nous allons aborder le retour d'un grand classique de l'Amiga : Battle Squadron. Je ne vous parlerais pas de la version "d’époque" (testée ici) mais de la version dite "Next Generation" ou "Collector's Edition".

Battle Squadron Collector's Edition Battle Squadron Collector's Edition

Après un glorieux retour sur Smartphone il y a quelques années, Cope-Com a décidé de porter cette nouvelle version sur les ordinateurs actuels. Ils auraient pu se contenter de porter le jeu sur Windows et Mac OS X mais que nenni : dans leur grandeur d'âme, une version AmigaOS 4 et plus récemment MorphOS ont vu le jour. Et dans un souci de grand professionnalisme (d'ailleurs j'attends toujours ma carte de presse ^-^), j’ai testé l'ensemble des versions du jeu.

Greetings

D'ailleurs, je profite de ce test pour remercier publiquement plusieurs mécènes. Mon fan club sait que je ne possède actuellement que des Amiga classiques et un Power Mac G5 sous MorphOS mais, depuis peu, une nouvelle bête a envahi mon bureau déjà bien encombré. Il s'agit d'un MicroA1 prêté par Jean-François "Jeffrey" Richard. Mais ce n'est pas tout, cette machine disposait d'une licence AmigaOS 4, et pour une expérience réussie d'AmigaOS 4.x, Alan "Pseudaxos" Kerjean, via le site Amiga-NG, m'a offert sa licence AmigaOS 4.1 pour AmigaOne (le sien étant parti au paradis des Amiga).

Et ce n'est pas encore fini, ce test peut également avoir lieu grâce au prêt du jeu par Laurent "Faranheit" Zorawski et Lionel Thillot et leur société Amedia Computer France.

Merci à ces messieurs, l'esprit de camaraderie est toujours bien présent au sein de notre communauté. Chapeau bas !

Barrax à frites

Après cette parenthèse, revenons à notre sujet initial, le test de Battle Squadron. Alors, je ne vais pas vous faire l’offense de vous expliquer le scénario de ce jeu. Comme dans la plupart des titres de ce genre, l'histoire tient sur une demi-page, telle une rédaction d'enfant de CM2.

Battle Squadron Collector's Edition

Voici la trame : "Toi, ami héros de l’univers, tu dois sauver les miches de tout le monde avec ton modeste vaisseau spatial contre la horde de vils monstres de l'empire Barrax, et si tu ne te sens pas assez fort, tu peux demander à un ami de t'aider." Une fois cette phrase lue, on sait tout.

Pour lever un suspens insoutenable, il n'y a aucune différence entre l'ensemble des versions, que se soit PC/Windows, Mac OS X, AmigaOS 4 ou MorphOS. C'est stricto sensu le même jeu. La seule différence que j'ai ressentie provient du matériel, sur le MicroA1 et sur mon Netbook, j'ai perçu des baisses du nombre d'images par seconde, cela résulte certainement de la faible quantité de mémoire vidéo ou d'un processeur moins puissant (NDLR : c'est également lent en plein écran sur les portables sous MorphOS, ce problème a été remonté à l'auteur du portage).

C'est dommage, je pense qu'une optimisation de la programmation réglerait sans souci ces légers ralentissements. Après tout, l'Amiga 500 était loin d'avoir les mêmes ressources et le jeu tournait parfaitement. Mais que cela vous rassure, cela demeure complètement jouable.

Pour ceux qui n'ont pas encore vu de copie écran du jeu, je préviens tout de suite : la refonte est légère. Mais comme le dit l'adage : "peu importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse". Eh bien nous sommes exactement dans ce cas de figure. Les univers graphique et sonore n'ont pas été profondément remaniés. Les auteurs sont restés très fidèles à l'oeuvre originale, peut-être trop selon moi. Une refonte graphique dans un style léché comme Fortis aurait pu être très sympa.

De même, au niveau sonore, quand on voit le nombre de réadaptations de qualité présentes sur AmigaRemix.com ou autres reprenant les mythiques thèmes de Battle Squadron, il y a peut-être de quoi se sentir frustré. Vous me trouvez peut-être un peu sombre à propos de ce jeu, en fait, pas du tout, j'y ai joué de nombreuses parties pour écrire ce test et j'ai apprécié. Mais ce jeu est tellement un monument de la ludothèque Amiga classique, on aurait pu avoir une vraie réadaptation à sa hauteur.

Venons-en aux nouveautés, elles sont quand même bien présentes, même si elles ne révolutionnent pas le jeu. Voici quelques exemples :
  • Possibilité de jouer dans de grandes résolutions.
  • Simulation de l'effet "scanlines" pour l'affichage, très en vogue en ce moment sur les homebrews.
  • Partage des meilleurs scores en ligne.
  • Gestion des trophées comme sur les consoles actuelles.
  • Affichage optionnel des ombres.
  • Choix de la difficulté (Cadet, Lieutenant, Squadron Leader, Air Commodore).
  • Etc.
Passons au jeu en lui-même. Vous aurez bien compris qu'il n'y a pas de révolution : qu'en est-il du plaisir de jeu ? Aucun problème, il est toujours très présent. On s'amuse toujours autant, il n'a pas pris une ride. Personnellement, je n'ai pas acheté les versions Smartphones, car je suis un joueur à l'ancienne qui ne supporte pas le tactile pour jouer. Dans ce type jeu, la précision est primordiale et le tactile n'offre pas ça. Bref, je suis passé de la version 68k à celle pour PowerPC. Je me suis senti comme à la maison. C'est un très bon point pour les nostalgiques.

Le jeu est resté le même, on a un large choix d'armes (torpilles magnétiques, rayon d'anti-matière, vague de magma, laser émeraude) et des ennemis qui arrivent de partout. On est loin d'un dondon pachi mais le défi est parfois corsé surtout dans les hauts niveaux de difficulté. Comme toujours, dans les "shooters", il faut avoir des réflexes aiguisés.

La réalisation

Qu'en est-il de la réalisation ? Nous sommes loin d'un jeu moderne mais les graphismes bénéficient d'un grand soin, ils sont colorés et détaillés. Les différents environnements sont variés et le bestiaire très large. On ne ressent aucune lassitude.

Côté animation, hormis le petit bémol émis plus haut, tout va très vite et c'est correctement animé sur mon Power Mac G5 et sur le PC. Il y a même un affichage possible du nombre d'images par seconde pour ceux qu’ils le souhaitent.

Battle Squadron Collector's Edition Battle Squadron Collector's Edition

La maniabilité est excellente, je suis resté comme à l'époque à la souris. Avec les périphériques lasers c'est un pur bonheur, ça répond au doigt et à l'oeil.

Tout est très simple, le bouton de gauche pour l'arme principale et le bouton droite pour les bombes dévastatrices mais limitées en nombre.

Au niveau sonore, la bande son a gardé son côté énergique collant parfaitement au style nerveux du jeu. Ma préférence a toujours été la musique du tableau des scores, elle a d'ailleurs été pendant très longtemps ma musique de téléphone. Les bruitages sont corrects sans non plus être transcendants.

Le bilan

Pour faire simple, si vous avez aimé l'original, vous aimerez ce portage, ne boudons pas notre plaisir, les jeux sortant sur nos plates-formes alternatives sont rares. Celui-ci est de très bonne qualité.

Dernier bémol, étant un grand fan de homebrews sur de nombreuses machines (j'en achète d'ailleurs régulièrement), j'ai été déçu du paquetage, il ne met pas le jeu en valeur. J'ai eu la version Collector et je m'attendais a quelque chose de bien fini. Ce n'est pas vraiment le cas. On a le droit à un modeste boîtier DVD, la jaquette fait penser à une impression sur une imprimante laser avec un papier légèrement glacé. Le CD a l'air d'être un simple CD vierge gravé sur lequel on a collé un autocollant.

Vous me direz, dans ce cas, quels sont les avantages de la version Collector ? C'est relativement simple, on a le droit à un boîtier DVD dédicacé par les auteurs et un poster (un simple feuillet A4...).

Battle Squadron Collectors Edition

En comparant les offres de Psytronik, l'un des référents homebrews sur ordinateur 8 bits, il y a un sacré écart et ce, avec un prix plus léger et des quantités de tirage de même acabit.

Vous me pensez assez négatif sur ce test, mais ce n'est pas le cas puisqu'au final, j'ai acheté le jeu. Je suis juste un peu frustré du manque d'ambition dans la réédition de Battle Squadron.

Nom : Battle Squadron Collectors Edition.
Développeurs : Cope-Com.
Genre : jeu de tir.
Date : 2013.
Configuration minimale : AmigaOS 4 ou MorphOS, PowerPC à 500 MHz, 32 Mo de mémoire.
Configurations de test : Power Mac G5 (1 Go de mémoire, MorphOS), PC i5 (4 Go de mémoire, Windows) et MicroA1 (512 Mo de mémoire, AmigaOS 4.1).
Licence : commercial.
Prix : 37,90 euros.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Jeu mythique de la ludothèque Amiga.
- Il n'a pas pris une ride.
- Jouabilité.
- Jeu à deux.

Les points faibles :

- La réalisation aurait pu être meilleure.
- Le paquetage un peu léger.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]