Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 27 avril 2017 - 05:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Battle Squadron
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - janvier 1990)


Battle Squadron est le premier logiciel à concurrencer les consoles 16 bits sur leur propre terrain : les shoot-them-up. Il allie des graphismes superbes et variés, une animation parfaite, à la fois en défilement vertical et horizontal complémentaires, des bruitages évocateurs associés à une musique collant bien à l'action, le tout combiné à une maniabilité hors pair. Si vous ne devez acheter qu'un shoot-them-up, eh bien, n'ayez vraiment aucune hésitation, c'est celui-là qu'il vous faut.

Battle Squadron

Un jeu de tir, mais pas n'importe lequel

On doit Battle Squadron au génie des concepteurs d'Hybris. Ils nous ont concocté un nouveau shoot-them-up vertical, avec défilement latéral complémentaire, plein d'options novatrices et tellement bien réalisé qu'il se place sans contexte comme le meilleur du moment et de très loin.

Inutile de s'attarder sur le thème qui n'apporte pas grand-chose dans ce genre de jeu : vous devrez délivrer deux héros kidnappés par des extra-terrestres. On peut jouer seul ou à deux avec, au choix, souris ou manette. L'une des premières grandes nouveautés vient de la possibilité laissée au joueur de définir de manière précise le niveau de difficulté : nombre de vies, puissance des armes initiales, nombre, vitesse et fréquence des projectiles lancés par l'ennemis. Chaque option offre plusieurs choix et il est ainsi facile d'adapter le jeu à son niveau.

Battle Squadron

Des ennemis redoutables

Dès les premiers instants du jeu, on est frappé par la qualité de la réalisation. Votre vaisseau est superbement dessiné et s'incline également à chaque changement de direction ainsi d'ailleurs que certains des vaisseaux ennemis. Passées les deux premières vagues, on rentre dans le vif du sujet. La surface de la planète va se truffer de dispositifs de tir d'une redoutable efficacité.

Battle Squadron

Ici, les tourelles vont se découvrir et orienter leur canon pour cracher leurs missiles. Une fois détruites, elles laissent apparaître un "X" améliorant votre score. Ailleurs ce sont des tourelles mobiles montées sur rails. Dotées d'un meilleur blindage, elles demandent plusieurs tirs avant d'être détruites. Elles bénéficient en outre de "hangars" indestructibles leur servant de protection momentanée. D'autres dispositifs antiaériens complètent ces défenses et prennent place sur un décor somptueux. Bien que vu de dessus, le paysage regorge de reliefs très bien rendus : volcans, canyons aux parois abruptes, et bien d'autres.

Vous aurez à affronter en même temps les différentes vagues de vaisseaux ennemis. Ceux-ci sont variés, tant par leur graphisme, que par leur type d'attaque, de formation ou de déplacement. Il y a même... des vaisseaux invisibles ! Ils ne se détectent que par un léger flou du décor et se montrent un court instant à chaque impact. S'il est facile de les repérer dans les premières phases du jeu, je peux vous assurer que c'est une autre histoire lorsqu'on est sous l'averse des tirs ennemis. Pour échapper aux attaques, vous pouvez vous dégager sur le côté en utilisant le défilement latéral limité. Mais attention, les tourelles découvertes ne vont pas tarder à agir.

Battle Squadron

Dès que vous aurez détruit l'ensemble des vaisseaux composant une vague, vous verrez apparaître un "M" donnant droit à une bombe supernova. Ces bombes, en nombre limité, créent un champ dévastateur mais temporaire autour de votre vaisseau. L'effet visuel et sonore est superbe : on voit la ronde infernale des boules d'énergie, si puissante qu'elle en fait trembler l'écran, accompagnée de bruitages dantesques.

A intervalle régulier, vous allez être confronté à un vaisseau capital. Il est très bien protégé et requiert une salve de tirs. En revanche, une fois détruit, il vous permettra d'acquérir l'une des nombreuses armes supplémentaires sous forme d'une capsule à la couleur changeante.

Les armes

Le système d'armement demande quelques explications. En dehors des bombes nova, il est possible d'acquérir quatre types d'armes différentes, symbolisés chacun par une couleur. Ainsi, si vous récupérez dans un premier temps une capsule verte, votre vaisseau sera doté d'un laser rapide. Le fait de récupérer une autre capsule verte améliorera votre laser. Mais si vous prenez une capsule d'une autre couleur, votre arme va changer. Ainsi, si vous êtes en possession d'une arme qui vous convient particulièrement bien, vérifiez bien au moment de récupérer la capsule qu'elle a viré à la couleur voulue. En fait, en dehors des préférences individuelles, chaque arme montre sa supériorité par rapport aux autres au cours des différents niveaux et phases de jeux. Les effets visuels et sonores de ces armes sont variés et envoûtants.

Battle Squadron

Votre vaisseau est d'une maniabilité parfaite et la détection des collisions d'une précision absolue. Avec un peu d'habitude, vous apprendrez à naviguer entre les tirs et les ennemis.

Les niveaux

La seconde grande innovation de Battle Squadron tient au système de changement de niveau. Il y a trois passages à la surface du premier niveau, donnant accès chacun à un niveau profond différent. Ne vous y engagez qu'une fois doté d'armes suffisantes car ils sont nettement plus difficiles que le premier. A deux, cette phase nécessite une bonne synchronisation car il faut s'engager en même temps dans le tunnel. Vous découvrirez de nouveaux paysages, d'autres vaisseaux (vaisseaux très petits venant par derrière, superbes scarabées volants bloquant vos tirs, vaisseaux-mères coriaces, etc.) et surtout des dispositifs de tir au sol complètement délirants et dessinés de façon splendide : bernard-l'ermite, cloportes ou démons sortant de leur retraite pour vous attaquer. Une fois un niveau profond complété, vous serez ramené à la surface de la planète. Profitez-en pour refaire provision d'armes avant de replonger dans un autre tunnel d'accès.

Bilan

L'accompagnement sonore combine une excellente musique collant bien aux différentes phases d'action et des bruitages superbes. Battle Squadron LE shoot-them-up (tous les autres, y compris Xenon II apparaissant bien pauvres !), digne des meilleures salles d'arcade. Il démontre ce qu'on peut tirer d'un Amiga et risque de ne pas me rendre très tendre pour les suivants !

Un autre avis

Très très beau. Animations parfaites et beaucoup de trouvailles dont les surprenants vaisseaux invisibles. Si vous venez d'acquérir un Amiga, et que vous désirez un shoot'em up, n'achetez que ce programme parfaitement original (autant en avoir un seul, mais un bon) [Éric Caberia].

Nom : Battle Squadron.
Développeurs : Cope-com.
Éditeur : Innerprise.
Genre : shoot'em up.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]