Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 20 août 2017 - 21:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Amiga Public Domain 2
(Article écrit par Xavier Leclercq et extrait d'Amiga News - mai 1991)


L'expo Amiga Public Domain 2 s'est tenue à Tournai en Belgique le 13 avril dernier.

Ambiance

Il est important de noter la "différence d'ambiance" qui peut exister entre une manifestation de ce genre et une foire ou réunion quelconque tournant autour "d'autres standards". Même si, bien entendu, il s'agissait en l'occurrence d'une autre échelle d'organisation. Cette Amiga Public Domain 2 (la première avait eu lieu le 21 avril de l'année dernière en drainant déjà pas mal de monde dans son sillage) a quand même reçu la visite de plusieurs centaines de visiteurs.

"L'ambiance en plus" : c'est le côté bénévole de certains stands qui attirent tout de suite la sympathie. Il est agréable de constater que l'Amiga intéresse d'autres catégories de personnes que "les commerciaux", des personnes qui sont prêtes à sacrifier leur temps pour essayer de communiquer la passion qu'ils entretiennent avec leur machine préférée.

Le shareware en expansion

Le domaine public est en pleine expansion et rencontre actuellement beaucoup de suffrages favorables. Prenons un programme en sharcware, qui est pour rappel un programme librement copiable, mais dans le cas où l'utilisateur le trouve adapté à ses besoins, il a le devoir moral d'envoyer une somme d'argent (fixée d'avance ou non) à son auteur. Il s'agit d'une politique de vente que l'on peut résumer en ces termes : "essayer avant d'acheter".

A Tournai c'était aussi l'occasion de rencontrer des auteurs qui pratiquent cette politique du shareware. En général, le circuit de distribution, c'est-à-dire les associations de domaine public, y gagnent plus que n'importe qui. Comme je l'ai souligné, le domaine public explose littéralement actuellement. Et les commerciaux commencent à comprendre les avantages du "essayer avant d'acheter". C'est ainsi que des sociétés très sérieuses comme Electronic Arts et LucasFilm permettent aux utilisateurs de jouer deux ou trois minutes avec une version démo. Même chose au cas où il s'agit d'une copie illégale : vous pouvez quand même jouer deux ou trois minutes. Ces mesures réduisent le piratage et permettent la circulation d'une version de démonstration dans le circuit DP et donc à moindres frais pour la société qui commercialise le produit.

Connaissez-vous un vendeur qui vous autoriserait à essayer le logiciel plusieurs heures durant avant son achat ? Le shareware vous permet d'utiliser le logiciel chez vous à votre aise avant de décider d'envoyer quelque chose à l'auteur... De plus, si vous avez une question à poser à cet auteur à propos du logiciel, il vous suffit de prendre de quoi écrire... En général, il vous répondra favorablement en essayant de tenir compte de vos remarques pour une version future. A votre avis, recevrez-vous un tel accueil en écrivant à une grosse boîte commerciale ? Je ne pense pas...

Les présents

Plusieurs centaines de copies de DP ont été réalisées durant cette journée. Aussi parlons d'abord un peu des associations qui étaient présentes : Hermès Diffusion pour sans doute sa dernière apparition en public... MiA Software et CCI pour la représentation du DP belge. Free Distribution avec son nouveau catalogue. Enfin, un nouveau venu dans le DP français : Load 'N' Enjoy.

Hermès Diffusion, équipe au complet, a dû réaliser dans les 200 copies d'utilitaires (il n'y a pas de démos dans leur catalogue) en tête les Fish, les CAM, les France... Comme on vous l'a déjà dit, un accord est sur le point d'aboutir pour assurer la continuité de la distribution. Mais pour le descriptif des disquettes, nous pourrons toujours les retrouver dans leurs pages domaine public habituelles dans Amiga News. Hermès espère ainsi avoir plus de temps à consacrer pour répondre à vos questions.

Free Distribution est spécialiste dans les démos. Et comme on pouvait remarquer à quelques mètres un "stand démo", où tout au long de la journée deux Amiga ont joués démos sur démos, celles de Free Distribution ont connu un grand succès. A propos de cette association, les adhérents pourront désormais passer leurs commandes par Minitel (36 14) à l'aide d'un code qui leur sera communiqué. Histoire de gagner du temps : à la réception du règlement, le colis pourra être envoyé tout de suite. Bravo pour le catalogue (nouveau au format A4) et les initiatives !

Load 'N' Enjoy avait aussi leur catalogue regroupant près de 1000 DP. J'ai remarqué le nombre assez incroyable de préversions de jeux commerciaux (pas trop mal si l'on désire acheter un des jeux) et de diaporamas "classés X"... Cette association débute et il faut les encourager car ce n'est pas toujours facile de faire acte de présence à côté des "grands" du DP.

Essayez de deviner ce qui se tenait comme stand non loin d'une des entrées ? Les représentants d'une école d'infographie ! (j'ai surtout remarqué les représentantes qui ne manquaient pas d'arguments !). Cette école propose un cycle d'apprentissage étalé sur quatre ans. Entre autres, en première année, on peut s'initier au fonctionnement de Deluxe Paint ! Si vous désirez vous inscrire ou en savoir plus : Académie des Beaux-Arts de la ville de Tournai, Section infographie, 14 rue de l'Hôpital Notre-Dame, B-7500 Tournai. Tél : International + (0)69/22.68.37.

Voici maintenant mes impressions à propos d'une carte 16 millions de couleurs dont on pouvait admirer les résultats sur écran géant. Ce qui est impressionnant (plus que le prix) c'est d'abord que cette mégacarte peut utiliser un bête moniteur 1084 comme support visuel ! Ensuite, d'après la démonstration, pour obtenir un arrêt sur image d'une vidéo (numérisation en temps réel), cette carte est plus indiquée que la fonction "pause" de votre magnétoscope ! La carte fonctionnait sur un A2000. Il existe déjà plusieurs cartes 16 millions de couleurs (24 bits) sur Amiga. Il n'y a pas vraiment encore de standard : ce sont les logiciels livrés avec les cartes qui permettent d'afficher les fichiers RGB de Sculpt où Turbo Silver, etc. Les sorties sont RGB analogiques et donc fonctionnent avec un moniteur couleur classique. Par exemple la ColorBurst est compatible sur toute la gamme Amiga (du 500 au 3000) mais est externe (prix ColorBurst : 5000 FF).

Livres

J'ai trouvé sur un stand commercial "Bien Débuter En Langage Machine" qui est édité chez Micro Application. L'ayant acheté, je vous fais profiter, en résumé, de son contenu. Peut-être certains se souviennent du "Livre Du Langage Machine", un des premiers livres sur notre machine préférée. Ce deuxième bouquin ressemble peu au premier même si le thème abordé, l'assembleur, est identique. En effet, le premier avait été écrit par M. Dittrich qui, plus tard, a collaboré à la Bible De l'Amiga. Il était assez peu accessible au véritable débutant n'ayant jamais élaboré une seule ligne d'assembleur de sa vie.

Par contre, "Bien Débuter En Langage Machine" (auteur M. Tornsdort) a été écrit pour le débutant. Ce dernier est vraiment "pris par la main" de la première page à la dernière. L'apprentissage se fait pas à pas et tout est expliqué de A à Z à l'aide de programmes très simples et donc très assimilables par le débutant.

Ce livre aborde d'abord des classiques du genre : base de numération/conversion et architecture simple d'un ordinateur (qu'est-ce qu'une RAM, un cycle, un bus). Puis vient l'élaboration du premier programme vraiment pas à pas : comment rentrer dans l'éditeur (explications des touches à taper !), comment assembler et suivre pas à pas le fonctionnement du programme. Avant d'acheter le livre, il vaut mieux posséder un des deux assembleurs Profimat où surtout Seka car c'est sur ces assembleurs que l'auteur se base pour aider le débutant à réaliser son premier programme, qui éteint la LED d'alimentation (à remarquer à ce propos, et c'est bien dommage, que cet exemple est assez mal choisi dans le cas où le débutant possède une carte mère rév. 6 car il ne pourra pas voir la LED s'éteindre ! Il y a simplement un léger changement de l'intensité lumineuse !).

A noter un chapitre reprenant les erreurs pouvant se produire à l'assemblage et les explications probables "du plantage" ; un chapitre reprenant le rôle des instructions assembleurs vues au cours du livre ; et un lexique des mots techniques. Je recommande franchement l'achat de "Bien Débuter En Langage Machine" pour toutes personnes désirant franchir le pas en assembleur (c'est bien du langage assembleur et pas de langage machine dont il faut parler). Prix : 129 FF.

Logiciels

Un logiciel qui m'a également interessé et que j'ai d'ailleurs aussi acheté, c'est Demomaker de RSI des éditions Micro Application. Le manuel est en français. Je compte vous en parler bientôt. Déjà je peux vous dire que c'est révolutionnaire en matière de création de démo : manipulations des vectorsballs et dessins 3D, liste Copper en tout genre. Le logiciel est, de plus, très simple d'utilisation sans connaissance au préalable. En un mot : fantastique ! Prix : 395 FF.

Du côté du stand de CCI, j'ai remarqué Numérologie, un logiciel qui permet de connaître votre caractère d'après les chiffres. Je cite l'auteur (salut BLS) : "L'ordinateur, grâce à sa rigueur mathématique, permet le calcul de votre numérologie à partir de votre nom, prénom et date de naissance. Le résultat de cette étude de caractère peut-être serti sur votre imprimante". Renseignements : MicroLudic, 145 Grand Rue, B-6000 Charleroi.

Matériels

Certains se rappellent peut-être l'article au sujet d'une interface disque dur PC dans l'A-News du mois de septembre 1990. A simple titre d'indication, une interface similaire est disponible en Belgique (à un prix non similaire : 9900 FB/1700 FF). Pour rappel, il s'agit d'une interface fonctionnant avec un contrôleur type OMTI-5528 où ST11M/R et un disque dur de type PC (autodémarrage compris). L'interface pilote le contrôleur (il place son BIOS à la bonne adresse) et peut, comme un contrôleur PC, piloter deux disques durs. Donc il faut : une interface + un contrôleur PC + un où deux disques dur PC (avec alimentation). Le contrôleur OMTI (500 ko/s) est plus rapide que le ST11 dont la vitesse de transfert, en fonction du disque dur, dépasse ou approche celle de l'A590 (180 ko/s) qui d'ailleurs à l'aide du XT.device marche suivant un principe identique (l'A590 est équipé d'un disque dur type XT avec contrôleur RLL).

A propos de bidouille, voici trois photos qui visualisent ce qu'il est possible de fabriquer avec un A500. La première photo vous montre comment il faut découper votre Amiga avec précision afin de le monter dans une tour.

Amiga Public Domain 2

La deuxième vous montre deux disques durs de type PC qui sont dirigés par un contrôleur de type ST11R (l'interface est similaire à celle décrite brièvement plus haut) et enfin la troisième vous montre le résultat final (avec souris sans fil)...

Amiga Public Domain 2

Amiga Public Domain 2

Sachez enfin que ce monstre est équipé de la carte ATonce et fonctionne parfaitement (merci pour les photos à Gaétan Prouvost).

Concours

Il y avait également des concours ce 13 avril : après qualifications un tournoi, organisé autour du jeu SpeedBall 2, a été gagné par M. Nicolas Degouys, heureux gagnant d'une souris optique offerte par Amiga City.

Le tirage au sort des cartes d'entrées a été remporté par M. Bernard Pirali qui gagne le logiciel Demomaker offert par Design System, une extension mémoire allant à Francis Villem et une deuxième à Jean-François Rulens. Les extensions mémoire étant offertes par Promigos et Parallel Computer. Les veinards devraient recevoir sous peu leur lot si ce n'est déjà fait !

Bilan

En conclusion, j'aimerai remercier, en mon nom, et au nom de toutes les personnes ayant passé le 13 avril une journée agréable, M. Jean-Pierre Vanbostal qui s'est dévoué sans compter pour l'organisation de cette Amiga Public Domain 2. Merci aussi à tous ceux ayant apporté leur aide et leur bonne humeur ce jour-là !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]