Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 20 août 2017 - 21:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Alchimie 7
(Article écrit par David Brunet - novembre 2007)


L'Alchimie 7e du nom

L'Alchimie, qui est le salon et l'Amiga-Bouffe de référence en France, fêtait son 7e anniversaire cette année. Il s'agit peut-être de la dernière édition, car une grande partie des organisateurs, de l'association Triple A, a communiqué son envie d'arrêter. Cela n'a pas découragé les quelques 125 personnes prêtes à faire le déplacement (parfois de loin : Belgique, Italie...), pour rencontrer d'autres fondus d'informatique, mais aussi pour s'amuser, coder, créer, s'informer, acheter, vendre ou donner divers produits. Cerise sur le gâteau, une connexion haut débit à Internet (qui était le principal manque des précédentes éditions) a été possible durant le salon.

Alchimie 7 Alchimie 7

Comme les années précédentes, l'Alchimie 7 eut lieu dans la petite ville drômoise de Tain L'Hermitage. Cette édition était organisée sur trois jours, du 2 au 4 novembre 2007, l'idéal pour ceux qui faisaient le pont.

L'Amiga Bus

Pour les personnes intéressées pour rejoindre l'Alchimie à moindre frais, Imré Antal avait prévu de louer un bus qui, en partance de Paris, passerait par Orléans, Auxerre, Dijon et Lyon pour arriver bien en forme à l'Alchimie. Cette location était prise en charge financièrement par la société d'Imré (Chronodisk) et les participants n'avaient qu'à "payer" leur voyage avec des disques durs. Mais avec des réservations moins nombreuses que prévues et des annulations de dernière minute, cette excellente initiative a été légèrement revue : le bus devenait inutile et c'est ainsi qu'une Limousine modèle "Lincoln" prie le relais pour les sept chanceux restants !

Alchimie 7 Alchimie 7

Le voyage fut surréaliste : discussions autour de l'Amiga dans un cadre luxueux avec Champagne à volonté ! "Only Amiga Make It Possible" on vous dit. L'arrivée de l'Amiga-Limousine dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 ne passa pas inaperçue pour les alchimistes déjà présents et pas encore couchés malgré l'heure tardive. Pour l'anecdote, le maire de Tain L'Hermitage, alerté par la présence d'une Limousine dans sa ville le samedi, se demanda quelles vedettes avaient fait le déplacement jusqu'ici...

La conférence MorphOS 2.0

L'Alchimie est l'occasion pour certains projets d'être expliqués plus en détail. C'est ainsi que des conférences sur des sujets variés ont eu lieu.

Une conférence sur l'avancement de MorphOS 2.0 a donc été animée par Fabien Coeurjoly. La présentation s'est faite sur un Pegasos II G4 à 1 GHz. Voici ce que l'on peut en retenir :
  • Ambient : le bureau de MorphOS peut maintenant prévisualiser les vidéos, l'icône de ces fichiers est tout simplement une image tirée de la vidéo ce qui permet de la reconnaître en un coup d'oeil. Mieux, maintenant quand vous passez le curseur de la souris sur l'icône d'un fichier vidéo, celle-ci se met en route. On notera aussi que le contenu des fenêtres en mode "icônes" est dorénavant zoomable. Une option attendue depuis longtemps a aussi fait son apparition : la navigation dans les archives est possible directement dans une fenêtre Ambient, on n'a plus à utiliser un outil comme Voodoo-X pour visualiser/copier le contenu d'une archive. Cela fonctionne sur les ISO et sur les formats d'archives gérés par la bibliothèque Xad (plusieurs dizaines de formats).
  • Multiview s'est amélioré et passe en MUI. Il gère enfin le copier/coller dans les fichiers AmigaGuide, il offre une visualisation par onglets (vous pouvez avoir plusieurs fichiers lus par une seule fenêtre Multiview), et gère également toute une kyrielle de vidéos (via une nouvelle classe MUI utilisant le décodeur de vidéos AVCodec).
Alchimie 7 Alchimie 7
A gauche : zoom sur le contenu des fenêtres - A droite : Multiview jouant une vidéo
  • HDConfig, l'outil de partitionnement des disques durs, gère aussi les périphériques comme les clés USB. Son interface MUI le rend plus intuitif.
  • Les systèmes de fichiers EXT2 et FAT (en lecture et écriture et avec la gestion 64 bits) sont de la partie, en natif, dans MorphOS 2.0.
  • Le mixer audio (qui gère les entrées et les sorties audio) passe aussi en MUI.
  • Les deux gros manques de MorphOS 1.x, c'est-à-dire une pile TCP/IP et un éditeur de texte, sont maintenant présents (même si on le savait déjà depuis pas mal de temps). La pile, nommée NetStack, qui est dérivée d'AmiTCP 5, se veut simpliste. Elle propose peu d'options mais elle est très facile à configurer. Il faut noter qu'elle ne gère pas le PPPoE donc qu'elle s'adresse uniquement aux possesseurs de modems routeurs.
  • Le nombre de préférences croît toujours. On en est a 21, contre 14 dans MorphOS 1.4.x. L'affichage de ces dernières peut à présent se faire via un mode thématique, un peu à la manière de Mac OS X. L'ancien mode d'affichage est cependant toujours sélectionnable.
Alchimie 7 Alchimie 7
A gauche : HDConfig, le mixer audio et l'éditeur de texte - A droite : la nouvelle disposition des préférences
  • Les layers 3D, dont une première présentation avait été réalisée en mai 2007 lors du salon polonais Amimajówka, permettent d'appliquer des effets de transparence sur l'interface utilisateur. Mais on a appris que d'autres effets (rotation, flou...) pourraient être implémentés.
  • Des effets de fondu sont possibles pour l'affichage des menus contextuels ou de la barre de titre.
  • Des extensions peuvent être incluses dans la barre de titre : graphique de charge du processeur, une horloge, le réglage du volume sonore...
  • Les économiseurs d'écran sont plus nombreux.
  • L'aspect de l'interface graphique est toujours en pourparlers. Le thème de l'habillage graphique actuel de MorphOS 2.0 tend vers le bleu ciel et le gris clair.
  • Un journal système qui rapporte les plantages et les événements système (un peu à la manière de Grim Reaper sur AmigaOS 4) a aussi fait son apparition.
  • SFSDoctor, l'outil de réparation des partitions SFS, est également intégré.
  • Il manque un logiciel de dessin dans MorphOS depuis le retrait de FxPaint. Cela sera réparé avec la venue de Sketch, un programme conçu par Pawel Stefanski. Assez basique, il offrira néanmoins des options intéressantes comme la gestion des calques. Un autre programme de dessin plus complet, nommé Paint, est aussi développé par Pawel mais ne sera apparemment pas dans la distribution MorphOS 2.0.
  • Deux petits jeux de réflexion (Shuffle, un jeu de taquin et Diamonds, dans le style de SameGame) seront intégrés à MorphOS 2.0.
Alchimie 7 Alchimie 7
A gauche : les jeux Shuffle et Diamonds - A droite : MESS lançant un C64, une PlayStation et un Amiga CDTV
  • MorphOS 2.0 reconnaît automatiquement les écrans. Autrement dit, plus besoin de chercher/configurer pour afficher la meilleure résolution possible de votre moniteur.
  • La pile USB Poseidon gère l'USB 2.0 High Speed et a encore plus de classes.
  • Il y aura sans doute une gestion de l'Ethernet Gigabit du Pegasos II.
  • Apparition d'IWizard, un assistant pour l'installation de MorphOS.
  • Le menu de démarrage (qui a toujours existé mais qui n'a pas été diffusé dans les versions 1.4.x) est accessible en pressant la touche F1 ou via une autre combinaison. Ce menu offre la possibilité de démarrer avec une résolution prédéfinie, de démarrer sans startup-sequence, de dé/sélectionner des partitions, etc.
  • Un tiroir "Contributions" sera présent sur le CD de MorphOS 2.0. Des programmes comme MPlayer ou Sputnik sont préssentis pour y figurer. D'ailleurs, la version de Sputnik montrée lors de l'Alchimie 7 était déjà plus avancée que la dernière version publique.
  • Concernant les points négatifs, on peut mentionner que TurboPrint ne sera pas mis à jour et que la date de sortie de MorphOS 2.0 est toujours inconnue. Ne comptez pas non plus sur une documentation complète (cela serait très long à faire). Enfin, ARexx fait toujours du surplace et sera peut-être absent de la version finale.
En bref, même si la MorphOS Team communique peu sur l'état d'avancement de son système, la présentation de Fabien Coeurjoly montre qu'il demeure activement développé, on nous promet même d'autres surprises, de quoi satisfaire les utilisateurs toujours impatients quant à sa sortie.

En marge du système lui-même, d'autres applications ont été montrées comme Cube et Dragon. Cube permet de sélectionner et visualiser en 3D les différents écrans ouverts (et il continue de rafraîchir les écrans en temps réel), et Dragon permet de descendre, ou de déplacer dans n'importe quel sens, les écrans. Ces deux programmes sont externes à MorphOS mais il serait réellement intéressant de les inclure !

Alchimie 7
Cube

Fabien Coeurjoly continue de porter diverses applications pour MorphOS. Les dernières en date sont MESS, un émulateur de multiples consoles et ordinateurs (Commodore 64, Amstrad, Amiga, PlayStation, BeBox...) et un environnement X11 qui rappelle le projet Cygnix pour AmigaOS 4. La finalité de X11 est de pouvoir lancer des programmes Linux qui peuvent être utiles pour MorphOS comme Pigdin (logiciel de communication via Internet), Abiword (traitement de texte) ou The Gimp (retouche d'images). Cependant, Fabien ne souhaite pas poursuivre son travail sur X11 : il laisse le soin aux développeurs intéressés de porter les applications eux-mêmes.

La machine de développement MorphOS de Pawel Stefanski est un Efika 5200B. Cette toute petite carte, architecturée autour d'un PowerPC 5200B à 400 MHz, donne des résultats variables avec MorphOS 2.0. Les principaux freins sont la lenteur de l'IDE (lister des fichiers dans une fenêtre Ambient est, par exemple, assez lent) et la limitation à 128 Mo de mémoire qui interdit l'utilisation d'un nombre assez conséquent de programmes comme MAME, Stellarium, Quake 3, Robin Hood... Par contre, aucun problème avec la 3D, l'outil Cube pour visionner les écrans en 3D est super fluide.

La conférence AmigaOS 4 Classic

Comme l'an dernier, la conférence sur AmigaOS 4 a été assurée par Philippe Ferrucci. La conférence se focalisait cette fois-ci sur la version Classic d'AmigaOS 4, c'est-à-dire la version qui fonctionnera sur les A1200, A3000(T) et A4000(T) munis d'une carte PowerPC (BlizzardPPC et CyberStormPPC).

La conférence a commencé par une phrase plutôt attendue : cette version pour Classic est identique à 99% à celle pour AmigaOne. Ne vous attendez donc pas à des annonces fracassantes. Les différences notables sont vraiment minimes : il y a par exemple la préférence "ScreenMode" dans laquelle vous pouvez sélectionner un mode d'écran AGA avec gestion du genlock. Il y a aussi la préférence "Overscan" (suraffichage), présente uniquement dans cette version Classic, qui permet, comme dans les anciennes versions du système, de régler les bords des résolutions d'écran. AmigaOS 4 sur Amiga Classic pourra aussi accéder à Paula.

Sinon, Philippe nous a confirmé une bonne partie des informations déjà connues depuis le salon AmiWest 2007. La sortie commerciale est bien prévue pour le 30 novembre 2007, la distribution contiendra un CD d'installation, une disquette de démarrage et une documentation basique sur papier. Le CD d'installation nécessite le chargement préalable d'une disquette contenant le pilote pour monter le CD. L'installation depuis un ancien système est également possible mais il ne faut pas installer AmigaOS 4 par-dessus, mais sur une partition vierge.

Alchimie 7 Alchimie 7
L'installation d'AmigaOS 4 Classic

Alchimie 7 Alchimie 7
La boîte d'AmigaOS 4 et la disquette de démarrage

Dans les autres informations de cette conférence, on a pu noter que la gestion du SCSI des BlizzardPPC est en cours mais qu'il ne sera pas proposé dans la version commerciale du 30 novembre.

Cette version d'AmigaOS 4 était en libre utilisation sur un Amiga 4000 doté d'une CyberStormPPC. Pour les personnes habituées à AmigaOS 4 sur AmigaOne, une légère sensation de lenteur se fait sentir. Mais cela est malgré tout plus véloce qu'AmigaOS 3.9 sur CyberStormPPC avec 68060 et 604e. La lecture de vidéos en DivX est enfin possible de manière quasi confortable sur Amiga Classic. Par contre, des ralentissements de l'affichage sont perceptibles lors de l'utilisation d'IBrowse 2.4, cela est probablement dû au JIT de Petunia, l'émulateur 68k intégré d'AmigaOS 4.

Alchimie 7 Alchimie 7
AmigaOS 4 sur Amiga 4000 PowerPC

Enrico Vidale et Libero Moschella de la société ACube sont venus le dimanche pour montrer la carte Sam440ep (dont un exemplaire était en état de marche mais uniquement sous U-Boot, le firmware). Ils sont également le distributeur mondial d'AmigaOS 4 et on pouvait ainsi voir la boîte et la disquette de démarrage. La grande question était bien sûr de savoir si AmigaOS 4 tournera un jour sur la Sam440ep : cette question est restée malheureusement en suspend, beaucoup d'utilisateurs espèrent qu'ACube/Hyperion/Amiga Inc. vont finir par s'entendre pour officialiser ce portage.

ACube a également contacté Ralph Schmidt pour un portage de MorphOS sur Sam440ep. Mais ils n'ont pas reçu de réponse.

Alchimie 7 Alchimie 7
ACube présentait la Sam440ep dont Relec s'occupe de la vente pour la Suisse et la France

Les autres conférences

Mises à part les conférences sur AmigaOS 4 et MorphOS 2.0, six autres présentations se sont déroulées durant cette Alchimie 7 :
  • François Revol a parlé du portage d'OpenSound sur Haiku avec quelques explications techniques. Il a montré sur un ordinateur portable (jeu de composants ATI IXP) la lecture et l'enregistrement, l'interface du mixeur et du Cortex pour montrer l'architecture des noeuds média.
  • Une deuxième conférence a été faite par François Revol, dans laquelle il nous a narré l'historique de Haiku, les nouveautés et les projets en cours (pilote SATA, pile FireWire et USB). Il a enchaîné sur quelques applications BeOS R5 fonctionnant dessus, comme GobeProductive, CL-Amp ou VLC. Il a terminé par l'affichage des messages du journal système lors du branchement d'un graveur FireWire.
  • Éric Luczyszyn nous a expliqué AmiKit, l'environnement AmigaOS préconfiguré et facile à utiliser sous WinUAE (émulation Amiga).
  • Par la suite, l'association G3L, par l'intermédiaire d'Armel Maran, nous a fait une démonstration de Compiz-Fusion (sur Linux), un programme qui a pour objectif d'utiliser les capacités de la carte graphique pour gérer l'affichage des fenêtres, à la place du processeur central.
  • Grégory Estrades de l'association MO5 nous a ensuite expliqué les rouages de l'émulation matérielle d'un Thomson MO5 sur un FPGA, en nous montrant les principes de l'émulation matérielle avec schéma électronique à l'appui.
  • Corentin Charron s'est concentré, lui, sur une présentation de Blender, le logiciel Open Source de modélisation, d'animation et de rendu 3D.
Alchimie 7 Alchimie 7
AmiKit et Compiz-Fusion

Les stands

A gauche, en entrant dans la salle principale, se trouvaient une demi-douzaine de stands et ateliers.

Alchimie 7
Le stand TVPaint
  • TVPaint : animé par Arnaud Schwetta pour montrer toute la puissance et la simplicité de ce logiciel de dessin.
  • AFLE : Association Française du Libre Essai, éditrice du magazine Amiga Power et basée à Toulon.
  • ALDIL : Association Lyonnaise pour le Développement de l'Informatique Libre, basée à Lyon.
  • ZaurusFR : association qui a pour but de promouvoir les assistants personnels numériques fonctionnant grâce à un système d'exploitation libre.
  • Silicium : association située à Toulouse qui collecte de vieilles machines pour les faire revivre lors d'expositions.
  • Amiposte : association qui propose des formations de tout niveau sur l'informatique, basée dans la Drôme.
  • G3L : il s'agit d'une association de promotion de logiciels libres et de ralliement de leur utilisateurs pour la Drôme et l'Ardèche.
Alchimie 7 Alchimie 7
Les stands Amiposte et G3L

Et aussi...

Dans la partie gauche de la salle se tenait une brocante où chacun pouvait acheter/vendre/donner des produits plus ou moins axés sur l'informatique, l'idéal pour mettre la main sur un numéro introuvable de votre magazine Amiga préféré ou sur un logiciel commercial maintenant sans prix ou presque.

L'Alchimie, c'est aussi une chance de voir travailler en direct des développeurs comme Guillaume Roguez (qui a débuté PyMUI, un module Python pour créer des interfaces graphiques MUI) ou Mathias Parnaudeau. Ce dernier avait fait de l'Alchimie une occasion pour optimiser l'émulateur PC DOSBox et pour porter nFrotz (le meilleur moteur de jeux d'aventure Z Code) et le lecteur multimédia MPlayer sur Amiga et assimilés. Pour l'anecdote, alors que Mathias se cassait les dents sur le code de MPlayer, Philippe Ferrucci est venu lui dire que ses efforts étaient vains puisqu'un nouveau portage de MPlayer venait tout juste de sortir ! Il ne fallait pas non plus rater Nicolas Sallin et sa méthode inimitable pour déboguer un programme. ;-)

Enfin, on ne peut pas occulter que cette Alchimie 7 a été très conviviale, comme ce fut le cas lors des précédentes éditions. Cela est sans doute dû au fait que tout le monde commence à bien se connaître et que, cette année particulièrement, les stands étaient réservés à des associations visant à aider le public (informatique, logiciels libres, dessin...). Quelle joie aussi de retrouver des pseudos uniquement connus via le Net (avec la surprise de découvrir les vrais visages !) et de rencontrer pour la première fois en chair et en os l'ami Jérôme Chesnot (gérant de la société NoName et collaborateur à Obligement). Nous ne nous étions jamais croisés en plus de 10 ans de connaissance... Mention spéciale aussi à Benjamin Yoris, qui suit un peu moins l'actualité Amiga qu'auparavant, mais dont la venue a ravi tous les amigaïstes : cela prouve que l'Amiga n'est pas qu'une histoire de circuits électroniques, c'est aussi et surtout un état d'esprit, et dans ce rôle Benjamin est inégalable.

Par le passé, les fanatiques des deux systèmes Amiga (MorphOS et AmigaOS 4) avaient tendance à toujours décrier ou insulter ceux de l'autre camp. Il semble que la gué-guerre soit sur sa fin, non seulement les utilisateurs des deux bords ne se chamaillent plus, mais en plus, les développeurs se "rencontrent" comme l'on prouvé Fabien Coeurjoly qui a fait une démonstration de MorphOS 2.0 à Philippe Ferrucci, ou bien Pawel Stefanski (développeur MorphOS) qui n'a pas hésité à toucher d'AmigaOS 4 sur le stand d'ACube.

Du côté des choses à voir, le Web entier ne suffirait pas tant on a pu voir ça et là des choses intéressantes, originales ou drôles. Par exemple, l'affichage d'un "Workbench" sur une calculatrice fut assez bluffant, tout comme l'installation d'une carte Compact Flash à la place du disque dur d'un A1200. En dehors de l'informatique pure et dure, les fanas de robotique ont pu assister à des combats de robots que l'on pouvait rencontrer à la coupe E=M6.

Alchimie 7 Alchimie 7 Alchimie 7
La démo sur une calculatrice Ti92 de Texas Instruments

Alchimie 7 Alchimie 7
L'école d'infographie d'Aries et une Compact Flash à la place du disque dur d'un Amiga 1200

Alchimie 7
Les robots de la coupe E=M6 en action

On a pu aussi découvrir en première mondiale, grâce à Jean-François Bachelet, la carte Deneb. Il s'agit d'une carte USB 2.0 High Speed pour Amiga Classic se connectant sur un port Zorro III des A3000 et A4000(T), ainsi que sur un port Zorro II des Amiga 2000. Créée par Michael Boehmer (de la société E3B), elle gère les modes PIO et DMA, propose une implémentation complète de l'USB 2.0, possède une flashROM de 2 Mo et a trois ports USB. Cette carte sera disponible à la vente à partir du premier trimestre 2008 chez E3B et également chez Jean-François (mais le prix n'est pas encore fixé). La vitesse semble au rendez-vous avec un pic de lecture/écriture de plus de 20 Mo/s d'un disque dur USB en mode DMA Zorro III. Sur A2000 en mode PIO Zorro II on atteint un incroyable 10 Mo/s avec le même disque dur ! (tests réalisés avec DiskSpeed 4.2). Enfin, comme toutes les cartes USB de chez E3B, elle fonctionne sous Poseidon, livré enregistré avec la carte.

Alchimie 7
La carte USB 2.0 Deneb

Le résultat des concours

Musiciens, graphistes et démomakers s'en sont donné à coeur joie pour nous pondre leur créations. Voici les résultats officiels de la démo party.

Demo 32 bits

1. In Memory Of... - WickedVinz : 81 points
2. Hello World - Screetch : 69 points
3. Concept A - WoDK : 62 points

Fast compo

1. GueX_Poor_loneson_belett - GueX : 99 points
2. JiDeWe - JiDeWe : 88 points

Graphisme libre

1. GueX_dernière_prière - GueX : 77 points
2. The Machanical Fighter - WoDK : 67 points
3. Vegan For Ever - Fred2 : 48 points

Logo

1. JiDeWe - JiDeWe : 76 points
2. Cathyfolies - Get27 : 75 points

Module musical

1. Ace - Ace : 105 points

MP3

1. Ze Hype - Ace : 66 points
2. Sweet Stars - Highlander : 51 points
3. Rivalite - Fridou : 31 points
4. Le dormeur - Spiderman : 29 points
5. Voyage - Mind of Illusion : 19 points

Wild

1. Il n'y a pas que le riz qui soit laid - Pops : 75 points
2. L'Alchimie... - Cicile : 69 points
3. Cathyfolies - Get27 : 30 points
4. Alchimie 7 - Spiderman : 18 points
5. Les nouveaux amigaïstes - Fridou : 10 points

Extra

-. Background Alchimie (fait sur Blender) - Corentin : Prix spécial Jury
-. alchi8minus (démo Texas Instruments) - mmu_man : Prix spécial Jury

La dernière Alchimie ?

Le futur de l'Alchimie était incertain, les organisateurs sentaient une certaine lassitude et prévoyaient de ne pas rééditer ce rassemblement pour l'année prochaine. Mais un électrochoc a eu lieu lors de l'assemblée générale de l'AFLE : sous l'impulsion de Mehdi Boulahia et avec le concours de quelques autres personnes, David Boisset a finalement laissé entrevoir une possible nouvelle édition. Il n'y aura sans doute pas d'Alchimie en 2008 mais avec de nouvelles personnes pour aider à l'organisation, on devrait retrouver notre Alchimie en 2009. Croisons les doigts !

Note : merci aux organisateurs pour le travail de titans et aux divers participants pour avoir corrigé et enrichi ce reportage. Photos prises par David Brunet, Alex Dillenseger et Mehdi Boulahia. D'autres photos et vidéos sont disponibles sur www.amigaland.com, Informatik Décalée, amigagatchat.free.fr et Relec.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Alchimie 6] / [Alchimie 2009]