Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 août 2017 - 19:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de juillet/août 1998
(Rubrique écrite par divers auteurs - août 1998)


- Amiga NG : le partenaire pour le système d'exploitation toujours inconnu

Dans une entrevue le 30 juin 1998 avec le magazine The Investor's Business Daily, Jeff Schindler a apporté quelques informations sur le futur Amiga et sur Gateway :
  • Bien que la plate-forme pour AmigaOS 4.0 sera en gros un PC, elle ne sera utilisée que pour développer des applications pour la génération 5.0 de l'Amiga. "Le produit final ne sera pas un PC".
  • A propos de Gateway, Schindler a confirmé que l'intention du rachat de l'Amiga était d'abord la valeur des brevets.
  • La compatibilité avec l'Amiga Classic devrait être assurée par une "Amiga Classic Card" qui inclura les puces spécifiques Amiga. Il y a fort à parier que ce sera la Siamese PCI de chez Access.
  • A la question "Qui produira la machine ?", Schindler répond qu'Amiga Inc. a déjà contacté plusieurs constructeurs de PC. Amiga Inc. est une société de logiciels, ce n'est pas elle qui produira les machines. Schindler espère que Gateway fabriquera les Amiga de nouvelle génération.
  • A l'époque de l'entrevue, la date de sortie de la machine de développement était toujours prévue pour novembre 1998. Le prix de la machine est de 1200 $.
Puis, dans un communiqué du 25 août, Jeff Schindler a informé qu'Amiga Inc. avait raté la date butoir concernant la divulgation du partenaire pour le système d'exploitation du futur Amiga (cette annonce aurait dû apparaître trente jours après le World Of Amiga 98, soit courant juin). Malgré ce retard, la société a "continué les négociations, continué à signer des contrats et avancé sur les projets concernant la nouvelle génération d'Amiga."


- Le nouvel AmigaOS change de nom

Fleecy Moss, chef de projet chez Amiga Inc. a également été questionné, mais cette fois-ci par l'équipe de Team Amiga. L'entrevue s'est déroulée sur IRC le 20 août 1998. En voici un résumé :
  • Fleecy a parlé d'"OS5Dev", qui est la nouvelle dénomination d'AmigaOS 4 sur x86. La version finale du système est, quant à elle, renommée "OS5Prod". Selon lui, le nom "OS4" faisait trop référence à AmigaOS 4 Classic sur PowerPC.
  • L'OS5Dev sera sur PC et virtuellement tous les PC récents pourraient convenir. Mais comme Amiga Inc. ne distribuera que quelques pilotes pour certaines cartes d'extension, il vaudra mieux utiliser les PC fournis par Amiga Inc. qui seront gérés à 100%.
  • Le produit final est toujours "multiple" : cela va de solution d'entrée de gamme à des solutions haut de gamme. Un nouvel Amiga portable est possible, il suffit que PIOS, Phase 5 ou un autre constructeur en fasse un.
  • Joe Torre ne fait plus partie de l'équipe d'Amiga Inc. Il travaillait en étroite collaboration avec Gateway 2000 sur la plate-forme de développement. Son départ ne devrait pas trop influencer la date de sortie de cette plate-forme car l'essentiel du travail avait déjà été effectué, selon Moss.
  • Amiga Inc. et ses partenaires veulent rester discrets ("sous le radar") le plus longtemps possible, afin de ne pas mettre en défaut le projet. Certains partenaires d'Amiga Inc. sont aussi des partenaires de Microsoft et ne veulent pas devenir des "ex-partenaires" de cet ogre de l'informatique.
  • Le C++ puis Java sont pressentis pour être les langages de programmation de la plate-forme de développement. D'autres langages devraient être ajoutés.
  • Il y a des contacts entre Fleecy Moss et les sociétés de matériel Amiga comme DKB, Phase 5, PIOS, Index et ACT. Ces dernières veulent connaître les spécifications du processeur mystère du futur Amiga. Mais la société qui le fabrique ne veut rien divulguer, ce qui "embêtent" ces sociétés Amiga.
  • L'équipe qui développe le futur système Amiga est restreinte et la plupart sont des contractuels (personne ne veut vivre dans le Dakota du Sud).
  • Gateway est très lié à Microsoft et ne peut faire n'importe quoi (NDLR : c'est assez embêtant quand on a des objectifs similaires comme c'est le cas avec Amiga Inc.).

- Joe Torre quitte Amiga Inc.

Comme mentionné dans la brève précédente, Joe Torre a décidé de quitter Amiga Inc. La raison officielle est qu'en tant qu'ingénieur matériel, Joe avait des idées sur la stratégie du futur Amiga. Or, Amiga Inc. n'est qu'une société de logiciel et ce statut n'a pas plu à ce dernier qui a préféré s'en aller [web.wt.net/~gpeake/].


- PIOS devient Met@box

La société PIOS, qui travaille sur la conception de l'ordinateur PIOS One/TransAM s'est renommée, depuis le 19 août 1998 en "Met@box Infonet, AG". Ceci à cause d'une histoire d'enregsitrement légal du nom de la société : une firme allemande avait déjà déposé le nom "PIOS" avant eux ! Une collaboration exclusive s'est développée récemment entre PIOS/Met@box et un partenaire allemand de télécom pour construire une set-top box basée sur Linux. Cette machine se nomema "Met@box". Par contre, le PIOS One/TransAM est mis en sommeil, probablement jusqu'à l'an prochain. En effet, Met@box AG "ne peut pas tout faire en même temps" et a besoin de s'assurer une source de revenus stable avant de pouvoir sortir le TransAM. Les revenus étaient assurés jusqu'ici par les ventes de clones Mac (Magna entre autres), or la licence arrive à son terme à la fin de l'année, ce qui signifie la mort de PIOS/Met@box s'ils ne trouvent pas autre chose d'ici là [www.metabox.de].


- Bill McEwen remet les points sur les "i"

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les rumeurs vont actuellement bon train au sein de la communauté Amiga. Ainsi Bill McEwen, directeur marketing d'Amiga Inc. a-t-il jugé nécessaire de remettre les points sur les "i" concernant quelques spéculations. Ainsi lorsqu'il entend dire que les futurs Amiga seront basés sur la puce Merced de chez Intel, il répond par la négative : "La prochaine génération d'Amiga sur lesquels tournera AmigaOS 5.0 sera exclusivement basée sur un processeur-média." Et ce n'est pas sans une pointe d'ironie qu'il ajoute qu'"aux dernières nouvelles Intel n'en propose pas encore". Concernant le tant attendu AmigaOS 3.5, Bill McEwen précise qu'AI évalue actuellement "les besoins du marché en vue d'une mise à jour" et ce "avant de démarrer le développement d'AmigaOS 5.0".

Enfin, voilà qui va en intéresser plus d'un : les futurs Amiga seront-ils compatibles avec les logiciels actuels ? Côté développeurs la compatibilité est recherchée tant au niveau des machines qu'au niveau logiciel. Pour les autres, un applicatif permettrait d'émuler AmigaOS 5.0.


- Disponibilité des CyberVisionPPC

Les cartes graphiques CyberVisionPPC de chez Phase 5 sont enfin disponibles. Celles-ci s'enfichent sur les cartes accélératrices CyberStormPPC (A3000, A4000) donnant donc un couple PowerPC + 3D détonnant. Elles disposent d'une puce graphique Permedia 2 de chez 3D Labs dotée de 8 Mo de mémoire qui fait 230 MHz de RAMDAC, 80 millions de pixels 3D texturés à la seconde et permet des fonctions comme le tampon de profondeur (z-buffering), l'ombrage Gouraud, le brouillard, la transparence et l'anticrénelage. Les résolutions gérées sont de 1280×1024 en 32 bits et 1600×1200 en 24 bits. La version pour A1200, la BVisionPPC devrait suivre prochainement [www.phase5.de/].


- Amiga News s'arrête

Mauvaise nouvelle, le magazine Amiga News a cessé sa publication cet été. Après onze ans et 114 numéros, le magazine phare de l'Amiga en France, conçu par Bruce Lepper, tire sa révérence. La promesse de tenir jusqu'en novembre n'a donc pas été tenue. En cause, la situation de l'Amiga, toujours en baisse depuis quatre ans.

Mais une petite équipe, sous la houlette de Fabrice Mansat, a repris le flambeau sur le Net. Le site Web est à l'adresse www.amiganews.com et propose un 115e numéro totalement en ligne et gratuit. Voici le message adressé par Bruce Lepper à ces lecteurs :

"Le magazine Amiga News a dû arrêter sa parution cet été, comme tant de journaux Amiga ces dernières années. Les correspondants du journal ont décidé de continuer leur travail d'information pour le monde Amiga francophone en utilisant le site Web www.amiganews.com. Je ne vais pas pouvoir contribuer à grand-chose personellement, mais je leur souhaite bon courage, beaucoup de lecteurs, et longue vie."

Voici le communiqué officiel :

"Toulouse, 18 août.

Nous annonçons avec regret que le numéro 114 (juillet/août 1998) d'Amiga News sera le dernier.

Les abonnements en cours seront remboursés dans environ un mois et les chèques et coordonnées bancaires reçus en réponse à notre récente "opération abonnement" seront détruits (les paiements reçus par virement bancaire en réponse à cette opération seront remboursés rapidement, après les vacances).

Le rétrécissement inexorable du marché à finalement rendu impossible notre continuation. Nous remercions tous ceux qui nous ont aidés et encouragés depuis de longues années, et en particulier nos correspondants et nos annonceurs. Les correspondants d'Amiga News ont toujours joué un rôle très important dans la vie du journal, en commençant par le début en 1988, quand les "Gourous" de Biarritz et les Frédéric Autechaud, Chorizo et autres Roméo ont assuré par leur travail bénévole la réussite du lancement. N'oublions pas non plus Giorgio Cupertino avec sa newsletter.

Au fil des années, ils ont été suivis par de nombreux amigaïstes qui n'ont jamais hésité à travailler bénévolement ou pour des paiements qui étaient loin de correspondre à la qualité du travail fourni. Pendant quelques années, ces paiements sont devenus corrects, avec le progrès de l'Amiga et du journal, mais, plus récemment, nous avons encore du demander des sacrifices à nos correspondants. Avec leur aide nous avons pu continuer malgré la diminution importante de nos recettes (et celle de nos annonceurs).

Nous espérons que notre disparition ne découragera pas les quelque quatre mille fidèles amigaïstes qui forment notre lectorat. Nous encourageons les développeurs à participer dans la conception et l'affinement du prochain système Amiga en rejoignant l'ICOA. Gateway a démontré son appréciation du système en embauchant des personnes qui le connaissent bien, et nous pouvons espérer une véritable poursuite de l'esprit Amiga dans les AmigaOS de l'avenir. Malheureusement, ces produits viendront trop tard pour nous dans notre forme actuelle, mais ce n'est pas la fin du monde !

L'équipe actuelle discutera ces jours-ci de la possibilité de garder une présence sur le Web qui pourrait centraliser les informations Amiga francophones et fournir des liens avec nos annonceurs, les clubs, les développeurs et les utilisateurs aux intérêts spécifiques. N'oubliez pas aussi les fanzines, qui prennent maintenant un rôle plus important que jamais. Leurs adresses se trouvent dans le numéro d'Amiga News actuellement en kiosque."


- Fermeture de DeltaGraph'X

L'été aura vraiment fait des victimes. DeltaGraph'X qui avait démarré son activité peu de temps après le dépôt de bilan de Commodore dépose à son tour le bilan. Il y a alors trois possibilités. Le tribunal efface les dettes et l'activité continue avec les mêmes propriétaires. La seconde, un repreneur rachète la société et en fait ce qu'il veut, et dans le dernier cas, l'entreprise disparaît.


- Software Paradise : nouveau site Web

Bien que toujours en développement, Marc Kelkermans annonce l'ouverture du nouveau site du revendeur Software Paradise. Ce site présente ses prestations Internet et son catalogue de logiciels et périphériques Amiga. Le site est à l'adresse suivante : www.sparadise.com. Courriel : marcus@insat.com.


- Art Effect 2.6

Haage & Partner propose depuis le 13 juillet la version 2.6 de son logiciel de retouche d'images Art Effect. Cette nouvelle mouture gère les tablettes graphiques Wacom et Accupoint (y compris la pression), améliore les modules de chargement, corrige le bogue des images en tons de gris créées avec BME, etc. Le logiciel est également traduit en sept langues : allemand, anglais, espagnol, français, italien, portugais et tchèque. Art Effect nécessite un Amiga ECS, AGA ou avec carte graphique, AmigaOS 3.x et 8 Mo de mémoire [haage-partner.com/].


- Déluge de nouvelles chez Atéo Concepts

Le constructeur Amiga français Atéo Concepts annonce plusieurs nouvelles :

Logiciel AtéoBus

Les logiciels AtéoBus fournis avec les cartes numéro 280498.67.01 à 020898-67.xx ne sont pas compatibles avec les cartes PowerPC de Phase5. Une mise à jour est disponible sur le site d'Atéo, en section téléchargement. Elle est difficile à installer pour l'utilisateur final (lire attentivement la documentation fournie). Un script d'installation va être bientôt disponible pour permettre l'installation de la mise à jour par tout le monde. Cette mise à jour n'est pas parfaite : sur certaines configurations, vous devrez faire une réinitialisation manuelle (au clavier ou en face avant) pour que l'AtéoBus fonctionne (aucun logiciel de réinitialisation logicielle ne fonctionne). Atéo travaille sur une autre solution.

Logiciel Pixel64

La version 1.38a de Picasso96 est la dernière distribution approuvée par Atéo Concepts comme fonctionnant avec la Pixel64. Si vous faites la mise à jour vers la version 1.40, vous devez conserver votre Pixel.card et votre GD5434.chip pour que votre Pixel64 fonctionne.

Cartes d'extension pour AtéoBus

Plusieurs cartes pour l'AtéoBus sortent actuellement, certaines sont déjà disponibles, d'autres vont êtres disponibles à la fin du mois de septembre. Ce sont des cartes série et parallèle :

Carte parallèle "AtéoPar" :
  • Un port parallèle mode SPP et EPP.
  • Plus rapide que le port parallèle d'origine des Amiga (environ 2,5 fois en mode SPP).
  • Installation et utilisation facile.
  • Sortie par Sub-D 25 broches.
  • Encombrement d'un port d'AtéoBus.
  • Prix : 290 FF.
  • Disponible depuis août 1998.
Carte série "AtéoSer I" :
  • Un port série rapide.
  • FIFO de 16 octets.
  • Jusqu'à 115 kb.
  • Installation et utilisation facile.
  • Sortie par Sub-D 25 broches.
  • Encombrement d'un port d'AtéoBus.
  • Prix : 290 FF.
  • Disponible fin septembre 1998.
Carte série "AtéoSer II" :
  • Deux ports série rapides indépendants.
  • FIFO de 16 octets.
  • Jusqu'à 115 kb.
  • Installation et utilisation facile.
  • Sortie par Sub-D 25 broches.
  • Encombrement de deux ports d'AtéoBus, ou d'un port si port série en interne.
  • Prix : 350 FF.
  • Disponible fin septembre 1998.
Carte série "AtéoSer II Mini" :
  • Deux ports série rapide indépendants.
  • FIFO de 16 octets.
  • Jusqu'à 115 kb.
  • Installation et utilisation facile.
  • Encombrement d'un port d'AtéoBus.
  • Sortie par Sub-D 9 broches.
  • Prix : 550 FF.
  • Disponible fin septembre 1998.
Carte série/parallèle "AtéoIO I" :
  • Port série :
    • Deux ports série rapides indépendants.
    • FIFO de 16 octets.
    • Jusqu'à 115 ko.
    • Sortie par Sub-D 9 broches.
  • Port parallèle :
    • Un port parallèle mode SPP, EPP et ECP.
    • Plus rapide que le port parallèle d'origine des Amiga (environ 2,5 fois en mode SPP).
    • Installation et utilisation facile.
    • Sortie par Sub-D 25 broches.
    • Encombrement de deux ports d'AtéoBus, ou d'un port si port série en interne.
    • Prix : 390 FF.
    • Disponible fin septembre 1998.

- Miami Deluxe 1.0

Très prochainement, une nouvelle version de Miami sortira en version bêta nommée Miami Deluxe. Pour participer aux discussions sur cette nouvelle version, vous pouvez vous enregistrer à la liste de diffusion miamidx-talk-ml en envoyant "subscribe miamidx-talk-ml" dans le corps d'un message à l'adresse majordomo@nordicglobal.com. Si seules les annonces vous intéressent, alors envoyez le texte "subscribe miamidx-announce-ml" à la même adresse. Vous pourrez obtenir plus d'informations et des captures d'écrans sur www.nordicglobal.com.


- JForth is free !

Mike Haas et Phil Burk rendent leur JForth freeware alors qu'il coûtait auparavant 179 $. JForth est basé sur le langage de programmation Forth standard 83. Pour s'abonner à la liste de diffusion de JForth, envoyez "subscribe JForth-list" dans le corps d'un message à l'adresse mdaemon@ChaosSolutions.com.


- Mise à jour de Tornado 3D

Eyelight annonce une mise à jour de Tornado 3D vers la version 2.0, celle-ci est gratuite pour les possesseurs de la version 1.x. Les utilisateurs enregistrés peuvent réclamer cette nouvelle version gratuitement depuis le site Web de Tornado 3D situé à l'adresse suivante : www.tornado3d.com. Tornado 3D 2.0 s'appuie sur les bases de la version 1.5 et ajoute de nouvelles caractéristiques, telles que le "meshpainting", les triangles fractals dynamiques, les os et les muscles, la modélisation méta-organique, les cheveux et la fourrure, ainsi qu'un langage de programmation interne. Le prix de cette nouvelle version est de 520 $.


- Netconnect V2 disponible

Cette compilation de logiciels Internet est constituée de onze produits commerciaux, valant chacun plus de 150 £. Il s'agit de : AmiTCP-Genesis (toute nouvelle pile TCP/IP), Microdot-II, Voyager, AmIRC, AmFTP, AmTalk, AmTelnet, AmTerm, NetInfo, X-Arc (outil de gestion d'archives similaire à WinZip) et Contact Manager (carnet d'adresses centralisé qui stocke toutes les informations relatives à l'utilisateur telles que les sites Web, les serveurs FTP et les canaux IRC). Le prix recommandé est de 59,95 £, disponible directement chez Active Technologies (Oval House, 113 Victoria Road, Darlington, County Durham, England, DL1 5JH).


- Studio Professional 2.20

Le gestionnaire d'imprimante Studio 2 vient de sortir dans sa nouvelle mouture. Ses très puissants pilotes qui remplacent ceux d'AmigaOS ont encore été améliorés. Ses caractéristiques :
  • Pilotes d'imprimantes pour le Workbench pour les modèles suivantes : Deskjets, LaserJets, imprimantes compatibles PCL jusqu'à 1200 DPI, Canon Bubble Jets, Epson Stylus/Photo et la plupart des imprimantes 24 aiguilles.
  • Contrôle total des possibilités de l'imprimante.
  • Configuration logicielle des nouveaux modèles d'imprimantes LaserJet, Epson, Canon et Panasonic.
  • Imprime avec une précision allant jusqu'à 8 ou 24 bits, les calculs étant faits sur un maximum de 96 bits.
  • 54 des méthodes d'estompage les plus récentes sont gérées.
  • Système CMS (Color Management System) permettant d'être sûr que les couleurs imprimées correspondent aux couleurs sur l'écran.
  • Calibration facile du logiciel en utilisant un scanner (couleur ou nuances de gris).
  • Modules externes pour les Canon BJC, Epson, Deskjet, les images IFF ILBM, etc.
  • Gestion d'ARexx et du multitâche.
Studio Professional 2.20 a besoin pour fonctionner d'un Amiga avec le Workbench 2.04, 3.0, 3.1 ou supérieur, d'au moins 1,5 Mo de mémoire et d'un lecteur de CD. La version complète coûte 69 DM et une mise à jour depuis un équivalent commercial similaire coûte 49 DM.


- Nouvelle Ariadne

Octobre verra la sortie d'une nouvelle version de la carte Ethernet Ariadne (Zorro II). Les spécifications : 10 Mbit, TP/BNC, flashROM, logiciel pour accès PC. Le port parallèle de la version 1 est supprimé mais le prix s'en trouve diminué : 200 DM.


- Haage & Partner déménage

Voici la nouvelle adresse de l'éditeur allemand Haage & Partner (pas loin du QG de Amiga International) : Haage & Partner Computer GmbH, Schlossborner Weg 7, 61479 Glashuetten, Germany. Le site Web reste inchangé : www.haage-partner.com.


- LightROM 6

LightROM 6 est un lot de quatre CD pour LightWave (et autres logiciels de modélisation 3D). Son prix est de 329,99 £, disponible chez www.weirdscience.co.uk/.
  • CD1 : une nouvelle collection d'objets et de scènes.
  • CD2 : scène LW d'explosion atomique avec 550 Mo de textures.
  • CD3 : images, textures et démos de Polytrans, Nugraf, WCS3.
  • CD4 : Desktop Video Collection.

- CDCat 3

Frank Weber, l'auteur de CDCat annonce une version 3 de ce programme avec gestion du PowerPC et un nouveau gestionnaire pour gérer les catalogues.


- CU Amiga, Amiga News : un même destin

Le mois d'août 98 aura marqué l'une des périodes les plus tragiques de toute l'histoire de l'Amiga. A commencer par CU Amiga, notre confrère d'outre-Manche. Le 13 août le magazine annonce ainsi que le numéro d'octobre sera bien le dernier à être publié. Quel paradoxe alors que CU Amiga - qui léonisait 60% des parts de marché en Angleterre - était réputé pour être le magazine Amiga le plus rentable tous pays confondus. Malheureusement, les faits sont là et Tony Horgan, le rédacteur en chef ne peut qu'invoquer "les pertes dans lesquelles CU Amiga s'enfonçait lentement". Pour se maintenir le journal n'a pas voulu se contenter de demi-mesures qui se seraient soldées par la réduction de moitié du volume de ses pages et "l'impression en noir et blanc sur du papier toilette". Pas moins de quatre jours plus tard Amiga News allait connaître le même sort. Et ce n'est là pas un magazine français qui disparaît, mais un magazine francophone. Amiga News couvrait en effet tant la France que la Belgique, que la Suisse et le Québec. Dans les propos recueillis par New Tekniques, Bruce Lepper, l'ancien rédacteur en chef d'Amiga News a indiqué que "sans le soutien de ses rédacteurs, le journal se serait déjà arrêté l'année dernière". Et il ajoute : "Ce sont des gens formidables et pour moi c'était un honneur de travailler avec eux".

Invoquant le facteur économique, le 13 août CU Amiga annonçait la cessation de toute activité. Rien de très précis donc. Toutefois, selon le magazine électronique Amiga Update, trois facteurs expliqueraient la fermeture du magazine anglais. A commencer par les prix pratiqués en matière d'espace publicitaire 33% moins cher que son concurrent Amiga Format. Deuxième facteur, la maison EMAP : un groupe de presse dont la plupart des magazines sont des féminins. Avec seulement cinq périodiques informatiques, la branche est plutôt mal représentée.


- Les éditeurs britanniques restent confiants

Toujours selon le magazine Amiga Update, les éditeurs et distributeurs britanniques continuent à faire allégeance à l'Amiga. Citons en vrac Active Technologies (présent à Cologne '98), Alive Mediasoft, Blittersoft, Chroma, Epic Marketing, Eyetech, Fore-Matt Home Computing, Power Computing, White Knight Technologies et enfin Wizard Developments. Seul Weird Science a émis quelques réticences.


- Vulcan abandonne deux projets

Almagica Scions Of A Forgotten World et Caveman Species ne verront jamais le jour. C'est la décision prise par Vulcan Software. La principale raison évoquée : l'érosion constante de la base des utilisateurs Amiga.


- Amiga Format a le vent en poupe

Le malheur des uns fait le bonheur des autres et l'Amiga ne fait pas exception à cet adage. Ironie du sort la faillite de CU Amiga a en effet profité à son concurrent Amiga Format. Alors que le numéro deux anglais était jadis minoritaire sur le marché (40%), celui-ci renoue à présent avec les bénéfices. La direction parle ainsi de prolonger la publication du magazine pendant une durée d'au moins un an et reste même confiante quant à son maintien à plus long terme. Et la fermeture de son concurrent lui a évidemment donné un coup de fouet en particulier au niveau de ses revenus publicitaires, la pagination faisant ainsi un bond de 108 à 124 voire 130 pages. C'est à y perdre la tête.


- Un Amiga 4000 pour 10 $ !

Oui, vous avez bien lu. Vous aimeriez évidemment savoir où vous pouvez acquérir la merveille. Auprès du Champaign-Urbana Computer Users Group bien sûr. Cette association à but non lucratif organise en effet une sorte de tombola. Pour 10 $ vous êtes dans le coup. Pas assez alléchant ? La configuration que vous pouvez gagner est la suivante : A4000/040, 16 Mo de mémoire Fast, 2 Mo de mémoire Chip, 340 Mo de disque dur, un contrôleur SCSI GVP 4008, deux ventilateurs, un lecteur de CD SCSI triple vitesse. Le gagnant sera tiré au sort le 4 octobre 1998, environ une heure avant la fin du Midwest Amiga Exposition qui se tiendra les 2, 3 et 4 octobre prochains à Colombus dans l'Ohio. Tenté ? Rendez-vous directement sur le site du CUCUG : www.cucug.org/amiga/raffle.html.


- Le développement de Miami mis en danger par le piratage

Holger Kruse, l'auteur du très célèbre logiciel Miami qui permet aux amigaïstes de se connecter en moins de cinq minutes à Internet menace d'arrêter tous ses développement futurs. C'est en effet la leçon que l'on peut tirer de sa récente contribution qu'il a postée dans plusieurs forums de discussion consacrés à l'Amiga. Son message est un véritable manifeste contre le piratage. Il se demande entre autres "s'il ne serait pas plus judicieux d'évoluer vers des activités plus lucratives plutôt que de continuer à développer ses logiciels" précisant que le piratage l'a déjà poussé à arrêter définitivement son projet de "dialer" PPP (un module qu'il envisageait d'intégrer au paquet Miami). Poursuivant le développement de Miami 3.2 et de Miami Deluxe 1.0, qui dit-il "sortiront prochainement", il envisage cependant de prendre une décision. Et il ajoute que "si le piratage ne diminue pas très rapidement, les chances seront alors plus que compromises de voir un jour sortir un Miami 4.0 et un Miami Deluxe 2.0, voire des versions PowerPC."


- Electronic Teacher 5.0 CD enfin disponible

La nouvelle version d'Electronic Teacher est disponible depuis le 1er septembre. Édité par la société WFMH, ce logiciel permet d'apprendre l'anglais par le multimédia. L'apprentissage couvre ainsi tous les aspects : du vocabulaire aux structures grammaticales en passant par les expressions idiomatiques et même la prononciation ! Côté technique ses atouts sont impressionnants : plus de 200 exercices, trois heures de son (qualité CD) et plus de 1000 illustrations. Même les utilisateurs d'AmigaOS 2.0 pourront en profiter. A noter par ailleurs qu'Electronic Teacher gère les cartes CyberGraphX et Picasso96 [amiga.com.pl/eteacher].

Bruce Lepper : j'ai contacté les auteurs et j'ai appris que les cours ne sont expliqués qu'en allemand, en polonais et en italien. Il n'y a pas de version française de prévue, mais ils préparent un sondage sur leur site Web pour bientôt avant de décider d'en faire une version pour le public francophone. Si vous êtes intéressé par une version française, vous pouvez envoyer un message à Marcin Orlowski.


- ImageFX passe à la version 3.2

Nova Design annonce la mise à jour d'ImageFX, son logiciel de traitement d'image. Hormis la correction de nombreux bogues, la version 3.2 apporte quelques nouveautés. En vrac : une gamme plus large de sous-formats JPEG et BMP, la possibilité d'exporter vers le format du logiciel de dessin Brilliance, l'arrivée de nouvelles commandes ARexx, la pression des stylets de tablettes graphiques est également gérée. A noter par ailleurs que le greffon du scanner SCSI ScanJet de Hewlett-Packard a été grandement amélioré en particulier au niveau de la prévisualisation. Même chose pour le modèle Perfection 600 de chez Epson.

La mise à jour est gratuite pour tous les possesseurs des versions 3.0 à 3.1c. Il suffit en effet de télécharger le correctif gratuit sur le site FTP de Nova Design : ftp.novadesign.com/pub/imagefx/Official_Upgrades. Pour les autres - possesseurs de version 2.0 à 2.6 - le prix de la mise à jour est de 79,95 $ (plus port). Enfin, le prix de la mise à jour à partir d'une version ultérieure est fixé à 124,95 $.

En outre, un lot d'extensions natives PowerPC pour ImageFX est actuellement est cours de réalisation et sera disponible avant la fin de l'année.


- Fusion/PCx : deux pour le prix d'un

En cette période de rentrée, offrez-vous un PC et un Mac à votre Amiga. C'est en effet le crédo de la société anglaise Blittersoft qui propose un paquet Fusion/PCx pour le prix imbattable de 19,95 £ (plus 3 £ de frais de port). La société invite les utilisateurs de PowerPC à ne pas attendre les sorties très prochaines des versions optimisées pour PowerPC et pour l'heure à acquérir les versions 68K à prix cassés [209.27.18.123].


- Guerre des Macs

Jim Drew (auteur de Fusion) menace d'attaquer Sebastian Bauer (auteur de Shapeshifter) en justice pour une sombre histoire d'emprunt injustifié de code.


- Le PowerPC dans la tornade

Eyelight, la société qui développe Tornado 3D, travaille sur un projet de progiciel 3D professionnel pour plates-formes RISC (Amiga PowerPC, Power Mac, Silicon Graphics...). Mage, c'est son nom, n'aura rien à voir avec Tornado 3D puisqu'il sera beaucoup plus puissant (au niveau des fonctions et autres effets) et beaucoup plus complet et est annoncé comme un concurrent sérieux à LightWave. Il est prévu pour octobre 1998 pour la modique somme de 800 £. Les détails se trouvent sur la page d'Eyelight : www.tornado3d.com.


- Sacré mental

Bill McEwen, le directeur des relations publiques d'Amiga Inc. était présent à l'Expo Amiga de Sacramento et ses propos sont intéressants à plus d'un titre. Il a en effet affirmé que le nouvel Amiga devra être réellement une bombe pour ébranler le monopole Microsoft (ils ont enfin osé). C'est pourquoi il comportera un moteur 3D en temps avec primitives 2D, de très hautes résolutions d'affichage (jusqu'à 1920x1080), un affichage modulable RGB, PAL et NTSC, un décodage MPEG-II multi-canaux, son Dolby AC-3 à 6 canaux, des puces dédiées multimédia (comme l'Amiga classique), un modem 56k (au minimum) et contrôleur PCI. L'environnement de développement sera aussi très enrichi avec du C++, de l'assembleur et une machine virtuelle Java en natif (interprété mais la puissance du processeur devrait faire la différence) ainsi qu'une ouverture sur l'extérieur grâce aux API (OpenGL...).


- Presse

Alors que les magazines Amiga disparaissent les uns après les autres, l'Amiga n'aura jamais été aussi présent dans les colonnes des journaux, qu'ils soient spécialisés ou non. Ainsi, The Chicago Tribune, The Sunday Times et d'autres encore ont consacré quelques lignes à notre machine préférée, allant parfois même jusqu'à lui offrir une page sur leur édition électronique.


- Grand Prix

Epic Marketing s'est engagé dans le développement de Virtual Grand Prix (ex Alien F1) et vient d'annoncer sa sortie pour la mi-novembre de cette année. A noter : une cabine de pilotage virtuelle à la TFX, des graphiques somptueux, une fluidité exemplaire (18 images/s en pixels 1x1 pour une résolution de 320x256 avec un 68030/25 MHz), une haute résolution (640x256) pour les processeurs plus puissants, contrôle manette/analogique/souris.


- Effet coupe du monde

L'Amiga aura aussi son jeu de football consacré à l'événement majeur de cet été. Eat The Whistle nous viendra de l'autre côté des Alpes et nous proposera différents types de terrain, une véritable inertie pour les joueurs des commentaires numérisées (version CD), une section management et une compatibilité AmigaOS parfaite (tous types d'écrans ou fenêtres possibles). Dans le même temps, de l'autre côté de la Forêt Noire, Sayonara Software met les bouchées doubles pour terminer Samba World Cup où on est d'abord manager avant d'être joueur.


- Napalm : mais que reste-t-il aux grands ?

Depuis le temps que ce jeu était annoncé sous le nom de Diversia, on y croyait plus trop. Il y a quelques mois, Clickboom annonçait qu'il reprenait le jeu à son compte en changeant le nom pour Napalm. Et dans le courant du mois d'août, énorme surprise, une démo jouable tombe sur le site de Clickboom. Et quelle démo ! Il s'agit certainement du meilleur jeu Amiga depuis très longtemps ! Pour rappel, Napalm est un jeu de stratégie temps réel dans le style de Command & Conquer sur PC. Vous dirigez, construisez, réparez vos troupes pour mener un combat post-apocalyptique contre des armées ennemies afin de contrôler la planète et les ressources pétrolières. Rien de bien transcendant dans le scénario, mais au niveau technique, on flirte avec le sublime.

Ce qui frappe tout d'abord dans Napalm, ce sont les graphismes, extrêmement travaillés et fins, même en basse résolution. Les différents types de chars, de jeeps, d'hélicoptères sont tous très bien rendus, mais ce sont surtout les bâtiments et les décors qui rendent le jeu si particulier. Certaines constructions prennent plusieurs écrans de large et dans la démo on peut voir la tête de la statue de la liberté échouée sur un rivage (ça fait très Planète des Singes, non ?). Les bruitages sont franchement réussis avec une voix féminine qui informe des pertes d'unités alliées ou ennemies, des tirs différents pour chaque arme et une sirène d'alerte rouge à vous glacer le sang ! Bref c'est beau, mais la vitesse ? Là non plus, aucun souci à se faire. Dès le 68040 à 25 MHz, d'une BlizzardPPC par exemple, le jeu s'avère fluide. Le défilement de l'aire de jeu se déplace sans problème et les unités répondent au quart de tour. Du grand art. Pour l'affichage, tout se fait par la rtgmaster.library. Si sur AGA seule la basse résolution est jouable (en 640x480, le jeu rame trop), sur une carte graphique, en revanche, Napalm n'a plus rien à envier à ses homologues sur PC.

La démo jouable propose de détruire le QG adverse en un temps limité. Bien sûr, dans la version finale, cette limitation de temps disparaîtra. Eh bien, c'est loin d'être facile ! D'autant plus que vers la fin des huit minutes imparties, une énorme soucoupe ennemie viendra tout détruire chez vous, ce qui oblige à aller très vite. Pour parvenir à vos fins, il vous faudra construire au plus vite des puits de pétrole, des usines pour alimenter votre armée en chair fraîche ainsi qu'une station radar pour vous y retrouver. Tout se fait de manière très intuitive avec quelques clics de souris et des menus très explicites. Vraiment Napalm s'annonce comme un jeu d'une grande qualité. C'est avec ce genre de produits que le marché ludique de l'Amiga sera relancé. A noter tout de même que certains amigaïstes ont eu du mal à faire tourner la démo. Des mises à jour de la rtgmaster.library sont disponibles sur le site de Clickboom, ainsi qu'un script de préparation des bibliothèques. Il est aussi déconseillé d'utiliser MCP, et il faut impérativement renommer ou supprimer les bibliothèques de WarpOS, ce que je trouve incompréhensible. Enfin, vu le résultat, le jeu en vaut vraiment la chandelle !


- Cocorico !

Imperator, l'excellent wargame rigolo de Bernard Noël, va être édité par Epic Marketing ! Cela va permettre à bon nombre d'amigaïstes européens de découvrir ce jeu de stratégie romain aux graphismes très "Astérix". Voilà de quoi encourager son auteur pour de futurs développements et peut-être aussi de quoi susciter quelques vocations... Pourquoi pas si vous avez du talent ?


- Lambda, le jeu qui n'en finit pas d'être fini...

Voici encore des nouvelles de ce superbe jeu que devrait être Lambda. "Devrait", car cela fait si longtemps qu'on en entend parler que l'on se met à douter. Mais bon, Napalm lui aussi s'est fait attendre ! Le moteur de Lambda, jeu de simulation de vol spatial, a encore une fois été réecrit pour de meilleures performances. Des sauts en hyperespace vont être gérés, une résolution en pixel "carrés" 320x240 a été implémentée et AHI sera géré pour le son. On apprend également qu'une version PowerPC a été compilée "juste pour voir" selon l'auteur. Cela donne plus de 70 fps sur un PowerPC 604 à 200 MHz ! On aurait pu croire que ça allait décider l'auteur à finaliser une version PowerPC, eh bien non ! Ce dernier estime que tant que le doute planera sur l'avenir de l'Amiga en ce qui concerne le PowerPC, il ne fera pas une telle version de Lambda. C'est vraiment dommage, surtout lorsque l'on voit la qualité des images du jeu et de sa démo jouable (toujours l'ancienne hélas) et aussi lorsque l'on voit que d'autres éditeurs comme Titan HB ne rechigne pas à écrire pour le PowerPC. Enfin, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...


- WipEout 2097 et Tomb Raider 3 sur Amiga (peut-être...)

Voici une annonce de Stuart Walker de Digital Images :

Digital Images est un nouveau groupe de développement sur Amiga. Notre but est de faire en sorte que les choses aillent mieux et différemment pour l'Amiga. Nous avons notre premier jeu de stratégie en cours, Space Station 3000. Après ce titre, nous voulons convertir certains des meilleurs jeux PC sur l'Amiga. Le premier des deux titres que nous avons retenu est WipEout 2097, une brillante course 3D qui se déroule dans le futur. L'autre est Tomb Raider 3, il n'est pas encore sorti, mais nous pensons que les utilisateurs d'Amiga devraient l'apprécier. Le gros problème est le suivant : les grandes sociétés qui détiennent les droits de ces jeux doivent être convaincues qu'il existe encore un marché pour l'Amiga, et que d'ici dix-huit mois, ce marché aura regagné en force."

"La raison pour laquelle Myst et Quake ont été portés à l'Amiga est que les amigaïstes les ont harassés. id Software (Quake) et Cyan (Myst) pensaient que l'Amiga était mort avec la fin de l'ère Commodore. Puis des démos illégales de ces deux jeux arrivèrent sur Internet, il fallut l'intervention de ces deux sociétés pour les faire effacer. Mais les utilisateurs d'Amiga qui avaient vu cela voulaient ces jeux. Ils ont demandé à Cyan, Myst et à ID Sotware, Quake. C'est là que Clickboom est intervenu en achetant les licences." "Ce que nous essayons de vous dire, c'est que c'est à vous de harasser les éditeurs pour avoir ces jeux. Alors, nous aurons un espoir de réussir. Nous voudrions que vous contactiez tous Psygnosis et Eidos pour les décider à sortir une version Amiga de WipEout 2097 et de Tomb Raider 3." Contacts :
Psygnosis, Napier Court, Stephenson Way, Wavertree Technology Park, Liverpool, Royaume-Uni (www.psygnosis.com).
Eidos Interactive, Wimbledon Bridge House, 1 Hartfield Road, Wimbledon, London, SW19 3RU, Royaume-Uni (www.eidos.co.uk).


- Trop, moi ? Zéro !

Trauma Zero s'annonce comme un shoot'em up aussi bon que mon titre est nul ! (NDLR : ce jeu doit être plus qu'excellent alors !) Ce digne successeur de Project-X proposera d'exploser les aliens de l'espâââââce en 256 couleurs, à deux en simultané et avec défilement au quart de pixel près. Des animations précalculées lanceront chaque niveau, histoire de se mettre un peu dans l'ambiance et d'affûter sa manette. C'est dire que ça va remuer ! L'AGA est de mise et on chuchote qu'une version PowerPC serait de la partie. Les auteurs attendent le prochain Pianeta Amiga (26 et 27 septembre) en Italie pour montrer le bestiau. Une version non jouable est disponible sur www.dei.unipd.it/~mordock.


- Mise à jour d'IBrowse

Le navigateur Web IBrowse passe en version 1.22. Il s'agit d'une mise à jour principalement destinée à corriger des bogues [194.159.249.123/ibrowse/support.html].


- Nouveaux PowerPC 750

Motorola a annoncé fin juillet 1998 la disponibilité de PowerPC 750 (alias G3) à 300, 333 et 366 MHz. Le voltage a été diminué de 2,6 à 1,9 V. La version à 366 MHz atteint une performance de 671 MIPS, un SPECint95 estimé à 16.1, et un SPECfp95 estimé 9.9 [www.mot.com/SPS/PowerPC/index.html].


- NewsRog

La version 1.0 de NewsRog est disponible depuis le 31 juillet 1998. Ce logiciel de lecture de nouvelles Usenet est l'oeuvre de ShadowWorks Software [users.frii.com/srk/ShadowWorks/Preview/NR.html].


- Personal Paint 8 : le point avec Cloanto

Début juillet, la société italienne Cloanto a fait le point sur le développement de Personal Paint 8 sur PowerPC. Cela reste un objectif pour la société mais c'est une tâche bien plus compliquée qu'une simple recompilation. Les bibliothèques et outils PowerPC actuels ne permettent pas de faire cela. De plus, le choix du PowerPC (ou non) de la part d'Amiga Inc. est une donnée importante dans ce projet.


- Atéo en Amérique du Nord

La société canadienne Randomize Inc. est à présent le distributeur des produits d'Atéo Concepts pour l'Amérique du Nord. Cela inclut le bus AtéoBus, la carte graphique Pixel64, les adaptateurs clavier et les tours pour A1200 et A4000 [www.randomize.com/ateo.html].


Cette société a aussi conclu un partenariat avec Individual Computers : les contrôleurs Catweasel, Buddha et l'adaptateur IDE-Fix seront donc bientôt disponibles directement en Amérique du Nord.


- STFax 3.3

Active Technologies annonce la venue de STFax 3.3. Cette nouvelle mouture de son logiciel de gestion de télécopie propose une avancée sympathique : un mode d'opération indépendante. Avec ce dernier, vous pouvez utiliser votre modem en tant que répondeur numérique ou télécopie, sans allumer votre Amiga. Ce mode fonctionne avec les modems PACE Solo et 3-Com Message Plus [www.active-net.co.uk/].


- Amiga Survivor sort de l'impression

Le premier numéro du magazine Amiga Survivor est disponible depuis le 14 juillet 1998. Il a 40 pages au format A5 et se focalise sur les jeux Amiga. La couverture est en couleur (le contenu doit donc être en noir et blanc) et il est proposé au prix de 2,95 £ [www.crystal-software.com/survindex.html].


- Sequencer One Plus 1.5

Epic Marketing a annoncé la disponibilité de Sequencer One Plus 1.5. Il s'agit d'un logiciel de création musical : enregistrement, édition, lecture et qui gère également le MIDI [www.epicmarketing.ltd.net/].


- SOS, Amiga en détresse

La société américaine Paxtron propose un produit intéressant : Amiga Survival Kit. Il s'agit d'un kit de réparation pour Amiga qui s'utilise sur les A500, A2000, A3000, A4000 et même sur les C64. Il dispose de plusieurs pièces de rechange, notamment les puces CIA 8520, Gary, Paula, etc. et une disquette de tests. Selon Paxtron, ce kit est capable de régler 90% des problèmes matériel des Amiga et pourra donc allonger considérablement la vie de votre machine [www.paxtron.com/].


- Putty Squad enfin sur Amiga ?

Le jeu Putty Squad, testé en 1994 par différents magazines Amiga mais qui n'est jamais sorti, est peut-être de retour. En effet, c'est Alive Mediasoft qui a annoncé le 1er août que ce jeu de plates-formes allait enfin débarquer sur Amiga. Le prix prévu est de 14,99 £ et Alive Mediasoft attent un certains nombre de précommandes pour le publier. Le jeu est toujours en AGA, sera disponible sur disquette et peut-être sur un CD. Il est compatible 68060 et installable sur disque dur [stevenalive@innotts.co.uk].


- MasterISO 2.1

Les canadiens de chez Asimware annoncent la sortie de la version 2.1 de MasterISO. Ce logiciel de gravure de CD gère de plus en plus de graveurs : Hi-Val, HP 7110, HP 7200, JVC XR-W2010, JVC XR-W2012, JVC XR-W2020, JVC XR-W2022, JVC XR-W2040, JVC XR-W2042, Memorex CRW-620, Memorex CRW-1622, Mitsumi CR-2401TS, Mitsumi CR-2801TE, Panasonic CW-7502, Pinnacle RCD-4X4, Pinnacle RCD-4X12, Pinnacle RCDW-226, Smart & Friendly, Sony CDU-948 et Traxdata [www.asimware.com/].


- PFS 2 disponible

Le système de fichiers PFS 2, descendant d'AFS, est à présent disponible à la vente. D'après l'auteur, la société Great Effects Development, PFS 2 est jusqu'à 500% plus rapide que FFS. Des versions 68000, 68020, 68040 et 68060 existent. Le CD contient des outils comme pfsls, diskvalid et aussi le jeu complet Kang-Fu [www.greed.nl/index.html].


- SoundFX 3.70

La nouvelle version de l'éditeur audio SoundFX, la 3.70, propose notamment une option bien utile : la gestion de la mémoire virtuelle. Vous pouvez donc charger/manipuler des échantillons sonores plus volumineux que votre mémoire système [www.imn.htwk-leipzig.de/~kost/SoundFX.html].


- WarpUP toujours plus rapide

La bibliothèque WarpUP v3.1, conçue par Haage & Partner, est sortie le 11 août 1998. Rappelons que cette bibliothèque gère le PowerPC des cartes CyberStormPPC/BlizzardPPC. Haage & Partner a profité de la sortie de WarpUP 3.1 pour diffuser une nouvelle version de BouncePPC, qui est deux fois plus rapide maintenant [www.haage-partner.com/].


- Easy Writer devient AmigaWriter

Peu de temps avant sa commercialisation, Haage & Partner a décidé de changer le nom de son traitement de texte, Easy Writer. Ce dernier va prendre le nom d'AmigaWriter ("Easy Writer" était déjà utilisé par un logiciel sur Windows). La version d'Amiga Writer est disponible depuis le 25 août, la version anglaise devrait apparaître début septembre [www.haage-partner.com/].


- Tapis de souris Amiga

Voici un nouvel objet de marchandisage Amiga : le tapis de souris. Celui-ci a une forme ronde et est de couleur rouge et blanche : une vraie Boing Ball ! C'est un produit officiel d'Amiga International [www.amiga.de/gb/Produkte/BoingPad.html].


- Genetic Species plein les yeux

Un correctif pour le jeu d'action Genetic Species est disponible. Il permet de jouer dans une résolution de 640x480. En fait, le jeu reste en 320x240 mais est ensuite retailler en 640x480 avec l'aide d'une interpolation bilinéaire. Mais n'espérez pas dépasser les 5 fps en 640x480 sur un 68060 [www.marble-eyes.dk].


- PPCWorld

Haage & Partner a mis en place une page dédiée au PowerPC sur Amiga : PPCWorld. On y trouve des liens, la liste des logiciels disponibles (version WarpUP), les logiciels en prévision, etc. [www.haage-partner.com/ppcworld_e.htm].


- CyberGL

Une nouvelle version de CyberGL est disponible depuis fin août sur le site www.vgr.com/cybergl/. Il s'agit d'une bibliothèque, native PowerUP, permettant de gérer la 3D des cartes CyberVisionPPC/BVisionPPC, un peu à la manière d'OpenGL. Le travail a notamment été effectué par Frank Mariak de Vision Factory Development. On murmure que des fonctions comme les listes d'affichage (display lists) sont gérées dans cette version.


- StormC DSK

Le DSK (Developer Survival Kit) pour l'environnement de développement StormC est en ligne sur le site de Haage & Partner depuis le 28 août. Il contient les dernières bibliothèques et outils pour le PowerPC et la 3D (Warp3D), ainsi qu'une version bêta de l'émulateur 68k pour PowerPC codé par Haage & Partner [www.haage-partner.com/].


- Les jeux commercialisée de la période juillet/août 1998
  • Beambender, jeu de réflexion commercialisé par Verkosoft.
  • GunBee F-99, shoot'em commercialisé par APC&TCP.
  • Time Of Reckoning, jeu de tir subjectif édité par Weird Science.
  • Travel Manager, jeu de gestion économique commercialisé par Sayonara.
  • Wheels On Fire, jeu de course publié par Epic Marketing.


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 05/06 1998] / [Période suivante : 09/10 1998]