Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 06 août 2020 - 22:00  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de mai/juin 2020
(Rubrique écrite par David Brunet - juin 2020)


- L'Amiga 4000TX en vente

Le bidouilleur finlandais Hese est l'auteur de la carte mère A4000TX qui est une carte mère nue, clone de l'Amiga 4000cr au format ATX (photo). L'A4000TX intègre une carte mère d'Amiga 4000cr avec une carte fille et ajoute quelques caractéristiques supplémentaires. Les premières versions furent montrées en août 2018 et la version finale 1.1 est désormais en vente depuis le 4 mai 2020, au prix de 100 euros. Les ventes sont organisées sur AmiBay.

Il s'agit du circuit imprimé nu, c'est à l'acheteur d'assembler le reste des composants. L'acheteur obtiendra les éléments suivants : un circuit imprimé nu de la carte mère A4000TX rev 1.1, la liste des composants, un panier pré-rempli de chez Mouser (qui contient environ 90% de tous les composants de la carte mère), les dossiers JEDEC et le logiciel PCB Explorer pour assembler le tout. D'autres composants sont à prévoir comme Alice 391010-01, Lisa 391227-01, Paula 391077-01, Bridgette 391380-01, Fat Gary 390540-02, Ramsey 390541-07, Super Buster 390539-11 et deux CIA 8520PL 391078-01 ou 391078-02, un oscillateur PAL 28,37516 MHz ou NTSC 28,6363 MHz, un connecteur pour port processeur d'A3000/A4000, un Video DAC ADV101KP30, une puce RTC RP5C01, quatre puces mémoire (512kx8 DRAM), un 68030 en QFP (facultatif) et un FPU 68881/68882 en PLCC (facultatif).

Les spécifications de l'A4000TX sont les suivantes :
  • Format ATX (en fait, hybride ATX/EATX).
  • Processeur 68030 avec FPU 68882 (sur la carte).
  • 16 Mo de mémoire Fast et 2 Mo de mémoire Chip.
  • Gestion de la mémoire Fast embarquée jusqu'à 112 Mo (via Meutoxo).
  • Jeu de composants AGA.
  • Gestion de ROM Kickstart jusqu'à 4 Mo (via Romy).
  • Port processeur (pour carte accélératrice).
  • Quatre ports Zorro III pleine longueur.
  • Trois ports ISA (inactifs).
  • Port vidéo étendu.
  • Port IDE 3,5".
  • Port lecteur de disquette interne.
  • Port clavier PS/2 gérant les claviers Amiga et PC.
  • Port souris PS/2.
  • Port souris et clavier DB9 Amiga.
  • Port série.
  • Port parallèle.
  • Port vidéo VGA avec sortie RVB 15 kHz.
  • Connecteur 24 broches avec gestion du port RVB (pour doubleurs de fréquence, genlocks, câbles Péritel...).
  • Connecteur audio stéréo Jack 3,5 mm.
  • Connecteurs d'alimentation pour deux ventilateurs.
  • Horloge temps réel avec batterie.
  • Utilise une alimentation ATX standard.

- Les cartes Warp en test

La société polonaise CS-Lab a indiqué le 19 mai 2020 le début de la phase de bêta-test de ses cartes multifonction Warp. Pour rappel, il y a la Warp 1260 pour Amiga 1200 et la Warp 560 pour Amiga 500, qui proposent toutes les deux un processeur 68060 (cadencé jusqu'à 105 MHz), un coprocesseur ARM à 400 MHz, 256 Mo de mémoire, une puce graphique RTG (1920x1080 en 32 bits), une puce audio 16 bits, un mode réseau WiFi, un port microSD, une interface FastIDE ainsi que d'autres joyeusetés intéressantes.

Michal Bergseth du site Amitopia a pu bêta-tester une carte Warp 1260 et en fait un résumé sur cette page. Un outil pour régler la fréquence (et même le ventilateur) est fourni. Mais SysInfo (programme de test de performance) ne reconnait pas la fréquence de 105 MHz et indique une vitesse de 77,98 MIPS et 55,90 MFlops. CS-Lab a profité de ces bêta-tests pour améliorer le firmware des cartes ; les versions 1.007 puis 1.008 de celui-ci ont été diffusés, apportant notamment la gestion des claviers et souris USB, l'arrivée de la bibliothèque cswarp.library et des optimisations pour le pilote RTG P96.

Les cartes Warp seront en vente bientôt et pour un prix de 499 euros sans le processeur 68060. Une Warp 4060 pour Amiga 4000 est également en développement [www.amigawarp.eu].


- Marcus Sackrow abandonne MUIMapparium et d'autres de ses logiciels

Le 6 juin 2020, Marcus Sackrow a rendu public le code source de certaines de ses applications Amiga sur Github, comme le tableur Leu et le programme de cartographie MUIMapparium. Sur son blog, Marcus Sackrow explique qu'il ne veut plus développer ces logiciels :
"Comme vous le savez peut-être, je ne voulais pas que mes programmes soient sur la distribution hautement illégale CoffinOS. Vous ne pouvez pas détecter CoffinOS, mais c'est une distribution spécialement conçue pour les matériels Vampire, donc si je bloque la compatibilité Vampire, ils n'incluront plus mes logiciels. De plus, les utilisateurs de Vampire pourraient pousser l'équipe Vampire à condamner cette distribution et à cesser de la promouvoir. Tout cela n'a pas eu lieu, ils ont quand même ajouté mes logiciels, même avec le blocage anti-Vampire. Du coup, certains utilisateurs de CoffinOS sont devenus furieux à mon encontre, et pas à l'encontre de l'équipe Vampire (ou de l'équipe CoffinOS). Je ne suis pas doué pour être le méchant".
Marcus Sackrow a confirmé à l'équipe d'Amiga-News.de qu'actuellement, il n'est pas motivé pour faire quoi que ce soit pour l'Amiga. Mais le litige concernant CoffinOS n'est qu'une des nombreuses raisons de sa décision. Pour l'instant, il va continuer à maintenir le serveur requis pour MUIMapparium.


- Steel Storm fait un carnage sur AROS

Steel Storm est une série de jeux développés par Kot-in-Action Creative Artel à l'aide du logiciel gratuit DarkPlaces Engine. Il existe deux épisodes, l'un gratuit sortit en 2010 (nommé Steel Storm Episode 1, c'est celui qui a été porté sur AROS) et l'autre est payant et a été commercialisé en 2011 (nommé Steel Storm: Burning Retribution). Il s'agit d'un jeu de tir en 3D, vu de haut, où les joueurs contrôlent un aéroglisseur tout en combattant de présumés envahisseurs extraterrestres à l'aide de différentes armes. Steel Storm permet également de jouer jusqu'à seize joueurs en ligne et en réseau local, dans des modes combat à mort ou coopératif, C'est Salvatore Abbate qui a porté Steel Storm Episode 1 sur AROS i386 [AROS Archives].


- Derniers coups de boulons à l'Akiko 32

L'Akiko 32 est un clone d'Amiga AGA en cours de conception par le bidouilleur allemand Elrond Mcbong. Sa phase finale de développement a commencé et quand elle sera achevée, l'auteur prévoit de diffuser quelques prototypes pour bêta-tests dès le mois de juillet 2020. Intéressant, la publication des documents conceptuels est prévue à des fins non commerciales. Le travail sur le firmware CPLD (complex programmable logic device, circuit logique programmable complexe) et sur d'autres logiciels sont en cours. Un fil de discussion a été ouvert sur Amibay et un site Internet officiel a été ouvert.

Les spécifications actuelles d'Akiko 32 sont les suivants :
  • Processeur 68030 à 14 ou 50 MHz.
  • 64 Mo de mémoire Fast SDRAM.
  • 2 Mo de mémoire Chip.
  • Jeu de composants AGA avec puce Akiko.
  • Port IDE.
  • Port horloge.
  • ROM Kickstart 1 Mo de CD32 ou ROM Kickstart adaptée.
  • Ports d'extension pour carte réseau et RVB.
  • Bus I²C avec moniteur de tension, horloge et connecteur compatible EDID et ICY.
  • Connecteur pour le panneau avant.
  • Format MiniITX.

- Paloma se fait mieux entendre

Gunnar Von Boehn, chef de file du projet Apollo, a indiqué le 18 mai 2020 sur le forum Apollo que les fonctionnalités audio (Paloma) de la puce SAGA avaient été améliorées. Il y a à présent 16 canaux audio :
  • Canal audio rétro compatible Amiga basé sur 16 DMA.
  • La longueur maximale d'un échantillon est de 64 Mo.
  • 512 Mo de mémoire disponible pour le stockage audio.
  • Gestion des échantillons sonores 8 et 16 bits.
  • Choix de fréquence entièrement libre pour chaque canal.
  • Deux volumes par canal pour un positionnement libre à gauche et/ou à droite.
  • Mode de lecture "One-Shot" pour programmer très facilement des effets sonores dans les jeux.
Les 16 canaux audio font partie de la version Gold 3 de SAGA. Cette nouvelle version de Paloma est actuellement disponible pour certains programmeurs de jeux, applications et démos. Elle sera rendue publique avec la prochaine mise à jour de la Vampire 4. Elle sera associée à un logiciel capable de l'utiliser, par exemple un éditeur musical par piste. Une version du logiciel Milkytracker a été créée a cet effet. Il est également prévu de fournir également cette fonctionnalité à la Vampire V2/A1200, mais cela représente un travail supplémentaire et prendra plus de temps, elle pourrait être livrée avec le Gold 3 pour Vampire V2.


- Les virus reviennent...

Les virus pullulaient sur Amiga dans les années 1980 et 1990. Et il semble que ce fléau revienne. Grâce à un travail de recherche de Crashdisk, un spécialiste français de l'Amiga qui s'occupe notamment de la collection TOSEC, le site Virus Help a pu recenser les nouveaux virus suivants :
En outre, Virus Help Team Denmark a mis à jour VirusZ_III.Bootblocks, sa collection de blocs d'amorce qui est utilisée dans le programme VirusZ III de Georg Hörmann. Cette collection comprend ces éléments supplémentaires : Bavarian Virus, Gandalf Decoded Virus, Guru Virus, Random Access Virus, Sinister Syndicate et 167 autres blocs d'amorce inoffensifs [www.vht-dk.dk/amiga/vz/vhtvzboot.htm].


- PowerPC sur Vampire ?

Gunnar Von Boehn a révélé le 23 mai 2020 sur le forum Apollo une anecdote intéressante à propos d'une demande de Hyperion concernant la gestion du PowerPC par les cartes Vampire :
J'ai eu une fois une très longue discussion avec l'un des patrons de Hyperion. Hyperion m'a demandé si nous pouvions ajouter le processeur PowerPC dans les Vampire. Je me suis demandé pourquoi ils voulaient cela et la réponse que j'ai obtenue m'a beaucoup surpris. J'ai pensé que l'ajout du PowerPC n'avait pas beaucoup de sens techniquement et que le processeur 68k était un élément essentiel de l'expérience Amiga en matière de programmation et de sensation. Mais Hyperion m'a dit qu'ils considéraient le PowerPC comme le seul avenir pour l'Amiga. Et si l'équipe Apollo ajoutait un PowerPC, ce serait une victoire pour les utilisateurs et cela motiverait les amigaïstes à passer enfin au PowerPC.

Je leur ai demandé si Hyperion voyait aussi le 68k comme un avenir pour l'Amiga. Et si nous pouvions travailler ensemble pour développer le 68k. Le patron de Hyperion a déclaré qu'il pensait que le 68k était mort. Il m'a dit qu'ils n'avaient pas l'intention d'investir à l'avenir pour le 68k. Il pense que l'Amiga 68k est, pour Hyperion, un bon marché afin de gagner de l'argent maintenant, mais qu'ils n'investiront que dans le développement et l'avenir du PowerPC et pas dans le 68k. Il pense que le 68k est mort et que plus tôt les gens quitteront ce processeur, mieux ce sera. Il a dit que le mieux serait que les Amiga 68k meurent tous, afin que les amigaïstes aient une raison d'acheter un PowerPC et de passer à autre chose.

- OpenTTD de nouveau sur les rails

Pour rappel, OpenTTD est un jeu de gestion et de planification urbanistique dans lequel le joueur a pour but de gagner de l'argent via le transport de passagers et le fret sur route, rail, eau et dans l'air. Il s'agit d'une réécriture libre du jeu original Transport Tycoon Deluxe de Chris Sawyer, sorti en 1995 sur Windows. Bruno Peloille a mis à jour le portage sur MorphOS qui se base à présent sur la version 1.10.1. Celle-ci propose notamment, par rapport à la version 1.9, de nouveaux types de routes fournis par la GRF, similaires aux types de rails, permettant aux utilisateurs d'avoir des routes lentes, rapides ou poussiéreuses. En outre, les quais ne sont plus limités à un par station, et les navires peuvent charger/décharger dans toutes les parties du quai. Un nouveau type de capture d'écran et une nouvelle fenêtre de capture d'écran a été ajoutée. Une logique améliorée a été intégrée pour le partage des cargaisons entre les stations, tout comme un algorithme amélioré pour les paiements de transfert.

La version MorphOS nécessite SDL2, intègre libtimidity pour jouer la musique, dispose d'un jeu en réseau fonctionnel et est 100% jouable [MorphOS-Storage].


- ViNCEd fait son retour

ViNCEd est un remplaçant du Shell (de la console) pour AmigaOS 2.0 ou supérieur et développé par l'Allemand Thomas Richter. Il offre de nombreuses nouvelles fonctionnalités par rapport au Shell des systèmes 3.1 et plus anciens comme des macros et boutons/gadgets paramétrables par l'utilisateur, un éditeur plein écran, pas de limitation de ligne, l'auto-complétion via la tabulation, un cache pour l'auto-complétion via la tabulation, une aide en ligne, une compatibilité avec CON: et ConMan, une émulation VT-220 ou encore la gestion de diverses séquences de contrôle (CON:, VT-220, DEC, XTerm, SGI winterm...).

Ce logiciel fut jadis inclus dans AmigaOS 3.9 mais l'auteur, 18 ans après, a décidé d'en sortir de nouvelles versions, 3.94 puis 3.95, sous son propre droit d'auteur, et en freeware. Celles-ci ne sont plus compatibles avec AmigaOS 1.x et nécessitent à présent le Kickstart 38 (donc AmigaOS 2.0). La version 3.94 améliore la gestion du "mode moyen" de sorte qu'elle est entièrement compatible avec le Shell du futur AmigaOS 3.2 (v47) : l'auto-complétion via la tabulation se fait alors entièrement par le Shell, en contournant ViNCEd. Le logiciel permet maintenant de changer la forme de son curseur lors de l'auto-complétion. De plus, ViNCEd utilise à présent le SysIClass d'Intuition v47 pour l'iconification si ce gadget est présent. La version 3.95 règle, elle, un problème lors de la coupure automatique de la ligne [Aminet].


- Carte mémoire pour Amiga 2000

AmigaKit Ltd a annoncé fin juin 2020 la disponibilité d'une nouvelle extension mémoire pour Amiga 2000 : la ZORRAM A2000. Cette carte qui se branche sur un port Zorro II ajoute 8 Mo de mémoire Fast, dispose de cavaliers pour sélectionner la quantité de mémoire (0, 4, 5,5 ou ou 8 Mo), est compatible avec la norme AutoConfig (aucun pilote nécessaire) et est compatible avec toutes les révisions de cartes mères d'A2000. Prix : 59,99 £ (environ 67 euros) [amigakit.amiga.store].


- CD de présentation de DragonSlayer/Warrior Of Darkness

Éric Cubizole a réussi à mettre la main sur un CD de présentation de Warrior Of Darkness (DragonSlayer) pour CDTV. Ce jeu fut longuement attendu avant d'être annulé. Voici l'histoire derrière cette trouvaille :
Annoncé pour janvier 1989, le titre extrêmement prometteur de la société allemande Linel ne dévoila finalement ses premiers écrans qu'au mois de novembre de cette même année. Si, devant les prouesses annoncées, l'attente des joueurs était intense, celle-ci fut mise à rude épreuve par les incessants reports que le jeu subira alors. Ainsi, le magazine Tilt, qui suivait de très près l'évolution du jeu, se fit l'écho d'un développement long et difficile... peut-être un peu trop ambitieux diront certains. Il faut dire que, sur le papier, DragonSlayer avait toute l'allure d'un véritable succès en puissance : graphismes somptueux, animation soignée, sprites démesurés, jouabilité variée, scénario haletant... Mais il fallait bien avouer que les retards incessants n'auguraient rien de bon. Lorsqu'au mois de mai 1990 la presse française annonça enfin sa sortie imminente sur Amiga, Atari ST et Commodore 64, les espoirs étaient grands chez les joueurs. Pourtant, après cette date, ce fut le silence radio... Plus aucune communication ne fut faite autour du jeu et aucune éventuelle commercialisation ne se profila à l'horizon : seuls l'oubli et l'abandon forgèrent alors l'avenir de ce projet gargantuesque...

En 1991, Starbyte, une autre société allemande, décida de réexploiter la matière engendrée par DragonSlayer pour réaliser une sorte de clone de Barbarian rebaptisé "Warrior Of Darkness". Programmé par Christian Haller, ce projet sombra également dans les limbes pour des raisons de divergences de conditions avec la nouvelle équipe de développement, Bonespark. De cette petite histoire naquit cependant un étonnant CD-ROM de présentation pour Amiga CDTV (concocté par Christian A. Weber pour Starbyte) et dans lequel pouvaient être visionnés une magnifique animation d'introduction ainsi qu'une démo jouable du jeu en version Amiga.

Plus tard, en 1994, quelques sprites (notamment le dragon monumental et le héros) furent réutilisés dans le jeu "Rings Of Medusa Gold" publié par Starbyte sur Amiga.
Éric Cubizole propose depuis le 25 mai 2020 de découvrir pour la première fois Warrior Of Darkness via un CD de présentation pour CDTV. Ce CD issu du développeur Christian Weber est téléchargeable sur amigamuseum.emu-france.info. Cette vidéo de présentation est visionnable sur YouTube.


- Des jeux de société pour Ask Me Up XXL

Boing Attitude :o) a annoncé début mai 2020 la sortie d'une nouvelle extension pour son jeu de quiz Ask Me Up XXL, disponible sur AmigaOS 4 et MorphOS. Il s'agit d'une extension gratuite et nommée "Jeux de société" qui apporte 63 nouvelles questions sur les jeux de société, cartes et dés, soit 2176 questions en tout. Cette extension requiert au minimum AskMeUp XXL 3.5.0 [glames.online.fr/products/askmeup/AskMeUpXXL_BoardGames.zip].


- La 3DS a aussi son émulateur Amiga

Le développeur Badda a sorti uae3DS, un émulateur Amiga pour la console 3DS de Nintendo. Cet émulateur en version alpha ne permet pour le moment que de lancer des jeux/applications pour Amiga OCS/ECS et pas AGA. Après une première version diffusée fin février 2020, la version 0.3 est arrivée en avril avec quelques nouveautés comme la gestion complète de la souris (via l'écran tactile) et du tir automatique (touche R), la possibilité de personnaliser la disposition des touches et d'ajuster la position verticale et le niveau de zoom de l'image. L'écran supérieur est désormais utilisé sur toute sa largeur, et une barre de statut fait son apparition sur l'écran inférieur.

La version 0.3.1 de mai 2020 propose des corrections de bogues. A noter enfin qu'uae3DS fonctionne à la fois sur les "Old 3DS" et les "New 3DS" et ces dernières bénéficient d'une accélération rendant le tout plus jouable [github.com/badda71/uae3DS/releases/].


- Morpheus 1.72 à 1.77

Le développeur allemand Carsten Siegner a publié de nouvelles versions de Morpheus, son traitement de texte pour MorphOS. Il s'agit des moutures 1.72 à 1.77 qui disposent des nouveautés suivantes :
  • Ajout de filtres graphiques.
  • Nouveaux opérateurs de rendu pour des objets graphiques.
  • Mode paysage.
  • Davantage de types d'outils.
  • Ajout de filtres de mise à l'échelle.
  • Ajout du zoom.
  • Nouvelles formes graphiques.
  • Corrections de bogues dans speelchecker.mcc, rtf_reader.library et odt.library.
  • Ajout des objets de table (il est maintenant possible de créer des feuilles de calcul simples avec Morpheus).
  • Ajout d'une fenêtre d'édition pour les tableaux.
  • Réintégration de la classe d'archivage ZIP.
  • Fonction permettant d'ajouter des pages en format paysage au document.
  • Possibilité d'ajouter des tableaux aux documents EPUB et PDF.
  • Nouvelle bibliothèque barcode.library qui permet d'ajouter 56 types de codes-barres différents.
  • Pour l'odt.library, ajout d'une texture de fond et d'un mode paysage à ODT Saver et ODT Reader.

- Quelques jeux de Microïds chez Amiga Future

Le site du magazine Amiga Future continue de se remplir d'anciens jeux commerciaux en libre téléchargement. Cette fois, on a affaire à cinq jeux publiés par l'éditeur français Microïds pour Amiga OCS, en version IPF et ADF : Grand Prix 500 2 (jeu de course de 1991), Super Sport Challenge 3 (jeu multisport de 1993), Eddie Edwards SuperSki (jeu de ski de 1988), Nicky Boom (jeu de plates-formes de 1992), Nicky 2 (jeu de plates-formes de 1993).

En outre le logiciel de titrage VideoTitler 2.1, développé par Aegis Development, est également disponible en libre téléchargement.


- Julius et Augustus sont dans un bateau...

Caesar III est un jeu vidéo de gestion/stratégie développé par Impressions Games et publié par Sierra On-Line en décembre 1998 sur PC et Macintosh. Aucune version Amiga ne fut publiée, jusqu'à maintenant. En effet, Bruno Peloille a porté sur MorphOS Julius 1.4 et Augustus 1.4, deux moteurs de jeux permettant de rejouer à ce titre de qualité. Julius est le moteur du jeu d'origine, sans modifications, alors qu'Augustus est un moteur de jeu proposant quelques nouveautés dans la jouabilité et en supprimant des limites. Ces deux moteurs nécessitent les bibliothèques SDL2 et le CD original de Caesar III. Pour l'installation sur MorphOS, il faut d'abord installer le jeu sur Windows puis copier les données installées dans le répertoire "Julius" (ou "Augustus"), et enfin copier les fichiers correctifs présents sur github.com/bvschaik/julius/wiki/Patches.


- Infinity Modules Player

Infinity Modules Player est un lecteur de modules de musique en ligne conçu par Pawel Nowak du collectif Project R3D. Ce logiciel nécessite donc une connexion Internet. Il a notamment accès à plus de 90 000 modules de musique. Il faut s'enregistrer sur szajb.us/imp.php (c'est gratuit) pour disposer de la version complète [Aminet].


- Amusons-nous avec les shaders

Juha Niemimaki a conçu un petit logiciel, nommé Shaderjoy, capable de lancer des programmes shaders. En gros, c'est un outil pour créer de l'art numérique grâce aux fonctions avancées des cartes graphiques. Rappelons qu'un shader (ou nuanceur) est un programme informatique, utilisé en image de synthèse, pour paramétrer une partie du processus de rendu réalisé par une carte graphique ou un moteur de rendu logiciel. Shaderjoy fonctionne sur AmigaOS 4 et nécessite les bibliothèques Ogles2.library 2.11 et Warp3D Nova 1.68. L'auteur a publié une première version début mai 2020 et l'a, entre temps, mis à jour plusieurs fois, mais souligne que peu de programmes shaders fonctionnent (ceux issus de Shadertoy). Les versions 1.1 à 1.9 ont notamment ajouté la gestion d'iDate, des textures iChannel0...3, de iChannelResolution0...3, du plein écran, l'utilisation des VBO (Vertex Buffer Objects), des uniformes iTimeDelta et iFrameRate, etc. [OS4Depot.net].


- Des extras pour AmigaOS 3.1.4

Le 17 mai 2020, Hyperion Entertainment a publié quelques extras pour AmigaOS 3.1.4 et 3.1.4.1. On y trouve les notes de version (qui listent tous les changements intervenus dans ces deux versions) ainsi que des catalogues en version 45.315 qui incluent maintenant les langues grecque, russe et polonaise. Ces nouvelles langues ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés [www.hyperion-entertainment.com].


- Progression d'Odyssey sur AmigaOS 4

Roman Kargin continue d'améliorer le navigateur Odyssey pour AmigaOS 4 avec la sortie le 19 mai 2020 d'une nouvelle version bêta. Cette version 1.23 r5_beta07 propose les changements suivants :
  • Correction du bogue dans la bibliohtèque Cairo qui faisait planter Odyssey (erreur DSI).
  • Remplacement de l'ancienne bibliothèque Pixman 0.32.4 liée statiquement par la version 0.36 compilée par Fredrik Wikström (bibliothèque partagée native AmigaOS 4) qui gère notamment le TLS. Le rendu se fait maintenant dans un fil d'exécution différent, ce qui peut accélérer sensiblement le navigateur dans certains cas.
  • MediaPlayer : disparition au bout de deux secondes du curseur de la souris lors de la lecture de vidéo en mode accéléré (pleine page ou plein écran). Et réapparition de celui-ci si l'on bouge ou clic un bouton.
  • MediaPlayer : désactivation de l'économiseur d'écran lorsque l'on regarde une vidéo en mode accéléré (pleine page ou plein écran).
  • Correction d'un bogue (TAG_DONE manquant lors de la création d'objets Dtpic) qui aurait dû faire planter le navigateur, mais par chance, la condition ne s'est jamais produite.
  • Réécriture de la fonction DoSuperNew() afin d'utiliser DoSuperMethodA() directement au lieu de DoSuperMethod(). Cela est plus efficace et accapare moins de pile mémoire.
  • Gestion des quatrième et cinquième boutons de la souris pour avancer ou reculer d'une page, même fonctionnement qu'IBrowse.
  • Amélioration majeure dans l'identification du navigateur : en plus des choix par défaut non éditables, il est maintenant possible de définir ses propres identifications. Vous pouvez choisir quelles identifications mettre dans le menu.
  • Les notifications sont maintenant traduites.
  • Les catalogues danois et italien ont été mis à jour.

- Simple Transfer

Le programmeur américain PEB propose Simple Transfer, un nouvel outil de transfert de fichiers pour AmigaOS 4 et conçu avec Hollywood 8. Simple Transfert permet de transférer rapidement et facilement des fichiers et le contenu du presse-papiers entre des ordinateurs sous AmigaOS 4.x, Windows et Android. Simple Transfer est à la fois un serveur et un client. Cet outil doit être maintenu en cours d'exécution en arrière-plan de l'application sur les machines sur lesquelles il est installé. Il n'interférera pas avec d'autres serveurs ou clients de réseau (tels que FTP) qui pourraient être utilisés en même temps [OS4Depot.net].


- Iris bêta 84 à 90

De nouvelles versions bêta d'Iris, le client de courriers électroniques développé par Jacek Piszczek pour MorphOS, ont été publiées au cours des deux derniers mois. Voici quelques-uns des changements, en plus de quelques corrections de bogues :
  • Implémentation de l'extraction de texte brut pour les réponses aux courriers électroniques au format uniquement HTML.
  • Suppression de l'entrée de menu "Enregistrer en PDF" qui ne fonctionnait pas (l'enregistrement en PDF est disponible via la fenêtre d'impression).
  • La réponse aux fichiers .msg d'Outlook et leur affichage fonctionnent à nouveau.
  • Modification du format de page de l'imprimante.
  • Ajout d'un moyen de saisir un mot de passe lisible lors de la configuration d'un nouveau compte.
  • Amélioration de la gestion des pièces jointes dans l'éditeur de courrier électronique.
  • Correction d'une bizarrerie qui empêchait l'ajout de nouveaux messages dans les index de dossiers lors de la synchronisation des dossiers IMAP.
  • Ajout d'une solution de contournement à l'analyseur IMAP pour corriger l'accès IMAP de wp.pl.
  • Améliorations mineures de l'interface utilisateur dans le gestionnaire des abonnements aux dossiers.

- Un gros clavier USB ?

La société britannique Tynemouth Software propose une nouvelle solution en matière de clavier d'A500. C'est un ensemble qui vous permettra de convertir un Amiga 500/500+ (de préférence non-fonctionnel) en un clavier USB utilisable comme n'importe quel autre clavier USB. Cette carte comprend également deux ports manette standard 9 broches qui vous permettent d'utiliser ce genre de manettes comme manettes USB (pas compatible avec les souris Amiga), et en option deux prises audio à connecter pour fournir une sortie audio arrière d'un ordinateur Raspberry Pi ou d'un autre ordinateur à carte unique. Fonctionne sans pilote. L'ensemble comprend le contrôleur de clavier USB, les fixations et un câble USB. La version audio est également livrée avec un câble 3,5 mm entre deux prises jack. Prix : 70 euros [www.tindie.com].


- Bomberman encore plus atomique

Daniel Müssener travaille depuis le début de l'année 2020 sur une réécriture d'Atomic Bomberman, baptisée Atomic Bomberman Fan Rewrite, un jeu d'action et de labyrinthe repris de celui publié par Interplay en 1997. De nombreuses mises à jour se sont succédé depuis et nous en sommes à la version 2.10. Les améliorations apportées sont les suivantes :
  • Nouvelle option graphique nommée "stretch" pour désactiver la correction d'aspect.
  • Vérification de l'état du réseau : seules les versions identiques des programmes peuvent se connecter pour un match en ligne. Si vous essayez de rejoindre une session avec une version différente, vous serez immédiatement viré.
  • Nouvelles options pour les positions de départ.
  • Optimisations graphiques, notamment pour les textures.
  • Ajout de nombreux sons supplémentaires (téléporteur, trampoline, quand on pousse une bombe, etc.).
  • Ajout de quelques animations (ange de la mort, etc.).
  • Les bombes à détonateur sont désormais converties en bombes normales si le joueur qui les a posées meurt ou s'il en ramasse une en plus, ce qui lui fait perdre le détonateur.
  • Nouvelle maladie : invisibilité. Apparemment, cette maladie était prévue pour la version PC originale (il y a des effets sonores pour elle, qui sont maintenant utilisés aussi) mais n'a jamais été intégrée dans le jeu final.
  • Il n'est plus nécessaire d'avoir un mot de passe pour rejoindre un jeu en réseau.
  • Nouvelle option de jeu : pas de joueurs endormis. Si un joueur est inactif depuis 15 secondes, il lâchera automatiquement une bombe.
  • Etc.

- AmigaKlang fait résonner l'Amiga

Les membres des groupes de démo Alcatraz et Haujobb ont publié en mai 2020 un nouveau logiciel audio pour Amiga OCS et AGA et aussi Windows. Il s'agit d'AmigaKlang, un synthétiseur d'échantillons modulaire qui permet de créer des musiques exécutables peu gourmandes en mémoire. Rappelons qu'un synthétiseur logiciel peut être facilement interfacé avec d'autres logiciels de musique comme des séquenceurs de musique [English Amiga Board].


- NetSurf 3.10

NetSurf est un navigateur Internet gratuit et Open Source. Il est écrit en C et publié sous la licence publique GNU version 2 pour diverses plates-formes dont AmigaOS 3 et 4, qui sont maintenues par Artur Jarosik. La version 3.10 de mai 2020 propose de nombreuses avancées, dont les suivantes :
  • Amélioration de la navigation au clavier.
  • Révision de la gestion du HTML.
  • Révision de la gestion des certificats SSL.
  • Révision du code HTML pour la sélection et la recherche de texte.
  • JavaScript plus robuste.
  • Nombreuses améliorations au niveau des contraintes Duktape JavaScript.
  • Amélioration de l'interface pour la mise à l'échelle du contenu.
  • Améliorations au niveau de la gestion du cache de contenu, aussi bien mémoire que sur disque.
  • Le logiciel est plus robuste et performant.
  • Moteur JavaScript mise à jour vers Ducktape 2.4.0.
  • Amélioration de la gestion des connexions interrompues.
  • Travail initial au niveau de la gestion des éléments canvas HTML5.
  • Bibliothèque Hubbub 0.3.7 (analyseur HTML).
  • Bibliothèque LibCSS 0.9.1 (analyseur CSS et moteur de sélection).
  • Bibliothèque LibDOM 0.4.1 (Document Object Model), avec notamment gestion de l'InnerHTML et de HTMLCanvasElement.
  • Bibliothèque LibNSBMP 0.1.6 (gestion du format BMP).
  • Bibliothèque LibNSLog 0.1.3 (filtrage de la connexion).
  • Bibliothèque LibWapcaplet 0.4.3 (String internment).
  • Révision de l'interface GTK.
  • Ajout d'une icône et d'une fenêtre d'information.
  • Gestion du défilement dans les fenêtres gérées par le noyau en réponse aux requêtes du noyau.
  • Possibilité de lancer du JavaScript à partir d'ARexx.
  • Retrait de la fenêtre de connexion car celle-ci est maintenant gérée directement par le coeur du programme.

- Un boîtier pour Raspberry Pi version Amiga

Simon Bachman travaille en ce moment sur Emilia, un boîtier pour les machines Raspberry Pi à l'aspect Amiga 600/1200. Ce boîtier est conçu pour accueillir un clavier 60%, un modèle plus compact qu'un clavier classique mais avec un vrai mécanisme Cherry MX. Il a utilisé un modèle Pok3r de Vortex, indisponible en France mais on trouve beaucoup de modèles équivalents sur le marché. Le Raspberry Pi est donc intégré directement au châssis de l'Emilia (photo 1, photo 2). Une autre version existe aussi en rouge et blanc (photo 3). Cerise sur le gâteau, une fois les éléments de sa conception achevés, Simon Bachman compte les partager librement [Twitter].


- Nouvelles productions de la scène démo

Voici les productions de la scène démo Amiga qui ont été ajoutées sur le site pouet.net ces deux derniers mois :
  • Gubbstar, intro OCS par Istari.
  • Lysbilder, invitation OCS par Spaceballs.
  • 303bcnanthems, lot de musiques AGA par Obsolete.
  • Juneity, intro OCS par Insane.
  • Hey It's May, démo 32 ko OCS par Insane.
  • Yes!, démo 64 ko OCS par Agima.

- Renee Cousins vide son sac

Renee Cousins est une développeuse canadienne, à présent ex-membre de l'équipe Apollo. Elle a ouvert un fil de discussion sur English Amiga Board dans lequel elle avance certaines informations, que chacun jugera pertinentes ou pas :
[...] En 2003, le projet NatAmi initial prévoyait un accélérateur 68030 pour le C-One, un célèbre ordinateur basé sur un FPGA destiné à remplacer le Commodore 64.

Vers 2008, le Natami allait utiliser le processeur 68060 à la place, le dernier et le plus rapide des processeurs 680x0, mais même à cette époque, ces puces étaient en pénurie. Il y a eu un débat sur l'utilisation du ColdFire à la place, mais ses incompatibilités avec le 680x0 et la nature fermée d'AmigaOS en ont fait une proposition irréaliste.

Et puis IP Extreme a sorti un ColdFire V1 "gratuit". Vous pouviez vous inscrire, télécharger le noyau et le programmer sur votre FPGA Altera Cyclone. Et, si vous aviez la "clé", vous pouviez utiliser Quartus pour faire de l'ingénierie inverse sur le fichier binaire et obtenir quelque chose proche de la source.

Ensuite, l'équipe Apollo annonce qu'ils vont laisser tomber le ColdFire et le 68060 et faire un clone de classe 68060 dans le FPGA à la place des 68050 et 68070. Presque du jour au lendemain, ils avaient apparemment quelque chose dont ils pouvaient montrer une certaine performance relative, comme par "magie". Maintenant, savoir s'il (Gunnar von Bohen) a réellement fait de la rétro-ingénierie du noyau libre ou s'il l'a utilisé comme prétexte pour utiliser une source qu'il a acquis alors qu'il travaillait pour IBM, je ne sais pas - il y a des preuves qui soutiennent ces deux possibilités.

Bien sûr, le noyau ColdFire, qu'il soit logiciel ou matériel, est toujours incompatible avec le 680x0. Ce qui m'amène à la pièce à conviction "A" : community.nxp.com/thread/307326.

"En créant une implémentation superscalaire du coeur FPGA compatible avec l'ISA-C du Coldfire, j'ai remarqué quelques "améliorations" possibles de l'ISA".

Il explique ensuite ce qu'il faut faire avec un coeur ColdFire pour le rendre beaucoup plus compatible avec le 680x0. Il poursuit en affirmant qu'il n'est pas basé sur le "V4" (vrai) et sa propre conception (suspect).

Il est intéressant de noter que cela coïncide également avec le fait qu'Igor Majstorovic a abandonné le coeur TG68K pour sa propre carte accélératrice Vampire 600, ou V1 comme on l'appelle maintenant. Plus tard, les coeurs devenus "non libres" ont fonctionné beaucoup plus vite que le TG68K, tout en restant compatibles avec un coeur FPGA plutôt petit.

Peu de temps après, nous avons commencé à voir les premiers prototypes fonctionnant avec ce rotozoomer et nous étions tous comme "woah"...

La deuxième preuve, la pièce "B", provient d'une partie intéressante du code source du FTP de l'équipe Apollo appelé pheonixXXX.s. Cette petite partie du code source ressemble beaucoup à une version réduite de "l'émulateur" ColdFire 68k de MicroAPL (documenté ici : microapl.com/Porting/ColdFire/Download/CF68KLib.pdf qui utilise les exceptions du processeur pour traiter les instructions et/ou les modes d'adressage non implémentés. Plus précisément, vous pouvez voir la gestion des modes d'adressage, les instructions de champs de bits... tous mis dans des gestionnaires d'exception parce que ces instructions n'existaient pas du tout sur le ColdFire.

pastebin.com/YnK0L7ta

Ce fichier a vraiment évolué avec le temps et je soupçonne qu'ils ont ajouté des vecteurs pour traiter plus rapidement les instructions manquantes (et c'est pourquoi leur FPSP était assez rapide à l'émulation FPU). Au bout d'un moment, il ne ressemblait plus à grand-chose mais l'esprit était toujours là - ajouter dans le logiciel ce qui manquait entre le ColdFire et le 68k.

Version beaucoup plus récente :

pastebin.com/bVG2AhAX

Ils ont décidé de passer à la V2 et de refaire toute cette logique dans le coeur. Je doute que la V2 utilise encore tout cela. Entre la V1 et la V2, le coeur est passé d'environ 6000 LE à près de 29 000 à la fin de son cycle de développement. À part quelques corrections de bogues mineurs, je dirais que le développement de la V2 est mort maintenant.

Le troisième élément intéressant, la pièce "C", provient d'une des caractéristiques les plus intéressantes d'Apollo : la fusion d'instructions. Le coeur du ColdFire V4 prétendait, à tort, qu'il était superscalaire en implémentant une forme de fusion d'instructions qui pouvait combiner deux instructions en une seule. C'est la même fonction exactement présente dans le coeur Apollo et elle était présente avant la naissance de la véritable superscalaire sur la Vampire V2 et le ColdFire v5 qui n'a jamais été rendue publique.

Cela vient du V4, bien sûr, mais je tiens à souligner que le V1 est arrivé bien après les V2, V3 et V4 - c'était un V4 dépouillé, pas un prédécesseur du V1. Il est possible qu'une grande partie de la logique ait été facile à réajuster.

i.imgur.com/bRxTrH2.png

Enfin, il y a la question du FPU. Je dois faire précéder cela du fait que dans OpenCores.org il n'y a pas d'implémentations complètes de FPU - les FPU sont difficiles et très complexes, surtout quand vous voulez faire des choses comme des pipelines profonds pour la division à cycle unique.

Lors de la première démonstration du FPU sur la Vampire, il utilisait une version "légèrement accélérée" du FPSP et a obtenu un score impressionnant de MFlops (pour l'émulation). C'était pendant le développement du coeur Gold 2.7 en septembre 2017.

www.apollo-core.com/knowledge.php?b=2¬e=8608&z=9BgCFO

Puis, face aux critiques, comme par magie, presque littéralement du jour au lendemain, nous avons soudain eu un coeur FPU fonctionnant presque parfaitement (en ignorant les limites de précision) et poussant à près de 90 MFlops. Un coeur compatible avec le 68040, entièrement pipeliné, plus rapide d'un cycle à l'autre que le 68060, a été matérialisé du jour au lendemain, après que Gunnar von Boehn se soit battu sans relâche pour ne pas perdre son temps avec le FPU.

Malheureusement, tout cela reste encore un peu circonstanciel et ne tiendrait pas la route devant un tribunal.

Et pour me faire l'avocate du diable, s'ils avaient les sources, alors pourquoi avons-nous eu ce fils bâtard d'AltiVec et de MMX au lieu de l'EMAC ColdFire. Pourquoi n'avons-nous pas également obtenu l'impressionnante MMU du ColdFire V4, qui est en grande partie compatible avec le 68k tout en l'améliorant considérablement. Pour le développement, je préfère de loin avoir une MMU plutôt qu'un FPU "complet", même s'il n'y a "aucun logiciel pour cela".

Je ne sais pas - ce pourrait être des décisions idéologiques. Peut-être que Gunnar von Boehn ne voulait pas jouer toutes ses cartes sur la table comme ça et le rendre trop évident.

De toute façon, c'est ma petite opinion. Honnêtement, je n'ai aucun problème avec le V2 et je n'ai aucun problème avec le fait qu'il soit prétendument basé sur le coeur ColdFire. C'est une carte géniale et la meilleure carte accélératrice pour Amiga. Cela ne veut pas dire que j'approuve l'éthique ou le comportement autoritaire de ce groupe et c'est pourquoi j'ai quitté l'équipe.

IP Extreme a depuis longtemps retiré le coeur ColdFire V1 de son site Internet, bien que vous puissiez toujours le trouver par le biais de Wayback Machine. Je ne sais pas trop pourquoi ils ont annulé cette décision - je doute que quelques milliers de cartes vendues en Europe de l'Est aient eu un quelconque effet. Mais on peut se le demander.

Je laisse à chacun le soin de se faire sa propre opinion sur cette question et peut-être que si nous parvenons à en connaître la source, nous pourrons dire avec certitude si l'équipe Apollo doit ou non à Silvaco (qui a racheté IP Extreme) plusieurs milliers d'arriérés de paiement.
Quelques développeurs ont ensuite commenté ses accusations :
  • Samuel Crow a mentionné le fait que le témoignage de Renee Cousins n'est pas très convaincant dans la mesure où son affaire repose sur l'hypothèse que Gunnar von Boehn a utilisé une conception superscalaire ColdFire comme base de son coeur 68050, alors que le 68050 n'était pas superscalaire.
  • Thomas Richter, autre développeur de l'équipe Apollo, a voulu clarifier le statut juridique de l'émulateur d'instructions non implémenté de Phoenix. Renee Cousins pense qu'il s'agit d'une version retravaillée d'un émulateur logiciel "ColdFire", alors que ce second code n'est pas basé sur un logiciel enfreignant les droits d'un tiers. C'est Thomas Richter lui-même qui a écrit ce logiciel.
  • Gunnar von Boehn a mentionné plusieurs faits dans un autre fil de discussion, comme par exemple le fait que la structure du ColdFire V1 ne pourrait jamais servir de base à un processeur performant comme le coeur Apollo. L'Apollo 68080 bat de loin le ColdFire V4e dans tous les tests.
Ce genre d'accusations est malheureusement courant quand une personne quitte une équipe et veut se venger...


- Minimig AGA pour Chameleon

Le coeur Minimig AGA, permettant de simuler un Amiga 68k AGA sur FPGA, a été porté sur les cartouches Turbo Chameleon 64 (V1 et V2). Pour rappel, les Turbo Chameleon 64 sont des cartouches d'extension pour le Commodore 64 à utilisations multiples. Le coeur de ces cartouches est un FPGA. Ce projet fut initialisé en 2006 par Jens Schönfeld (de la société Individual Computers) et Peter Wendrich [retroramblings.net].


- Air Mail

Air Mail est un jeu d'action/aventure conçu par l'équipe d'Iron Gate grâce à l'outil de création Backbone. Il fonctionne sur tout Amiga OCS avec un 68000 mais il sera davantage jouable sur un 68020. L'histoire est la suivante : vous faites partie du service postal aérien qui traverse l'Afrique centrale. Pendant un vol de routine, vous percutez des oiseaux, ce qui occasionne la perte de vos moteurs. Espérant éviter de tomber, vous jetez votre cargaison, mais cela n'est pas suffisant et vous vous écrasez en pleine jungle. Vous commencez alors une aventure dans cette jungle habitée par des tribus hostiles. Vous devez récupérer les lettres et colis que vous avez perdus et essayer de regagner la civilisation. Air Mail propose plusieurs fins : à un certain moment vous pouvez choisir entre suivre l'aventure ou rentrer chez vous. Le jeu est disponible gratuitement (version ADF) en contactant l'auteur José Gonzáles et commercialement (10 euros) dans une boîte et vendue par AmigaStore.eu.


- Mise à jour de Plumpy

Les mises à jour de jeux Amiga peuvent prendre du temps. C'est le cas de Plumpy, un jeu de plates-formes conçu par Jase Lucas en 1996. Ce jeu comportait trois niveaux impossibles à finir et Erik Hogan avait sorti une version en 2017 corrigeant ce problème. Mais après une pause de 24 ans, l'auteur d'origine Jase Lucas a repris du service et propose de nouvelles versions AGA 1.1 et 1.1b qui incluent l'amélioration de plusieurs niveaux (12, 17, 20, 21, 24, 25, 28 et 29), un mode de triche, la possibilité de faire une pause et de sauter avec le bouton de la manette [www.atrophy.co.uk].


- Vieilles archives

Décompresser de vieilles archives peut être problématique car les outils pour le faire ne sont plus forcément compatibles avec les nouveaux systèmes. Stefan Haubenthal a ainsi porté sur MorphOS un outil en ligne de commande créé par Teemu Suutari et nommé Ancient. Ce dernier est capable d'identifier, sonder, vérifier et décompresser des formats d'archive d'un autre âge comme CrunchMania, DMS, File Imploder, PowerPacker, Rob Northen compressors ou XPK [Aminet].


- AmiSSL 4.6

AmiSSL s'est très souvent mis à jour ces derniers temps. Oliver Roberts et le reste de l'AmiSSL Open Source Team proposent en effet une nouvelle version 4.6 de cette bibliothèque de chiffrement pour AmigaOS 3 et 4. Rappelons que la branche 4.x d'AmiSSL est une nouvelle version majeure qui offre une compatibilité totale avec OpenSSL 1.1.x, qui comprend d'importantes corrections liées à la sécurité, les fonctions TLSv1.3, et qui est accompagnée de nouveaux chiffrages qui sont nécessaires aujourd'hui pour se connecter aux services modernes basés sur SSL (par exemple HTTPS). Cependant, en raison des changements fondamentaux de l'API entre l'ancienne AmiSSL 3 et les nouvelles versions 4 (donc entre OpenSSL 0.9.x et 1.1.x), les applications l'utilisant doivent être recompilées avec le nouveau SDK d'AmiSSL.

La version 4.6 propose une mise à jour vers la dernière version OpenSSL 1.1.1g (du 21 avril 2020) qui apporte des corrections de sécurité et de bogues. Elle dispose aussi d'ajustements pour permettre et forcer Amithlon à utiliser le mode 68060 (l'utilisation d'AmiSSL, notamment de l'émulation des calculs en nombres entiers, est cassée dans Amithlon) [Aminet].


- IBrowse plus rapide sur les connexions

Une mise à jour mineure du navigateur Internet IBrowse a été diffusée le 10 juin 2020. Il s'agit de la version 2.5.3 dont l'objectif principal était d'améliorer les performances des connexions HTTPS, étant donné que le SSL est relativement lent sur les processeurs 68k. L'auteur, Oliver Roberts, indique que malgré les améliorations de performances apportées par AmiSSL 4.4, il n'y a pas grand-chose de plus à espérer, à moins qu'une personne soit capable d'écrire des versions optimisées en assembleur 68k de certains des modules (comme c'est le cas pour PowerPC). Par conséquent, d'autres options ont été exploitées pour améliorer les performances : la mise en cache des sessions SSL et les connexions persistantes.

Pour la mise en cache des sessions SSL, IBrowse 2.5.3 met désormais en oeuvre un cache de session SSL pour toutes les connexions HTTPS, gérant toutes les différentes méthodes de session/ticket utilisées de TLS 1.0 1.3. Cela permet de contourner la lente procédure initiale lors des connexions ultérieures au même hôte, ce qui augmente sensiblement les performances sur AmigaOS 3, et même sur AmigaOS 4. La plupart des sites Internet prennent en charge cette fonctionnalité de manière universelle.

Pour les connexions persistantes, il s'agit d'une ancienne fonctionnalité HTTP qui n'a jamais été mise en oeuvre dans IBrowse jusqu'à présent, en partie parce qu'IBrowse a toujours compté sur l'ouverture de plusieurs connexions à des sites Internet, ce qui n'a pas vraiment rendu cette fonctionnalité intéressante. Cependant, elle peut être utile pour les connexions HTTPS car elle permet de les laisser ouvertes et de les réutiliser, sans avoir à passer du temps à renégocier la connexion SSL. La gestion des connexions persistantes HTTP(S) est maintenant disponible dans IBrowse 2.5.3 (et peut être désactivée dans les préférences). Tous les sites Internet ne prennent pas en charge les connexions persistantes et, pour certains d'entre eux, ne maintiennent pas les connexions ouvertes suffisamment longtemps (par exemple 1 seconde) pour faire la différence.

Il s'agit d'une mise à jour gratuite pour les utilisateurs enregistrés d'IBrowse 2.5. Les utilisateurs d'IBrowse 2.4 et 1.x peuvent passer à IBrowse 2.5.3 via le magasin en ligne à des tarifs réduits [www.ibrowse-dev.net/].


- RedPill aime l'EHB

RedPill est un outil de création de jeux sur Amiga OCS/AGA, oeuvre de Carlos Peris et programmé en AmiBlitz 2. De nouvelles versions 0.7.12 à 0.7.16 sont sorties en avril et mai 2020 et proposent les changements suivants :
  • Nouveau déclencheur d'action (Enable SFX) qui permet d'activer/désactiver les effets sonores dans le jeu.
  • Nouveau déclencheur d'action (Set NTSC) pour changer l'affichage en PAL ou NTSC.
  • Les nouveaux déclencheurs Show Scores et Enter Hiscore ajoutent la fonctionnalité des meilleurs scores.
  • Correction du problème de l'exportation de jeux qui utilisent à la fois un fond d'image et un fond de sprite.
  • Mise à jour de la compression en Lha, avec possibilité de compresser des fichiers jusqu'en 2038.
  • Gestion du mode EHB (Extra HalfBrite). Vous pouvez maintenant avoir 64 couleurs dans les jeux ECS.
  • Les animations de tuiles sont maintenant possibles. La vitesse des animations peut être modifiée, mais pour l'instant, toutes les animations ont la même vitesse.
  • Correction pour le problème dans les dialogues qui ne s'affichent pas correctement.
  • La palette est visible dans le menu "Écran".
  • Nouveaux déclencheurs Obj Display X et Y pour vérifier la position d'un objet à l'écran.

- Qui est Carlos Peris

Le site d'actualité Amiga-News.de a dressé le portrait de Carlos Peris, le développeur derrière RedPill. Voici une traduction de ce portrait :
Le programmeur espagnol Carlos "trackerhero" Peris est peut-être connu de nos lecteurs pour son éditeur de jeux Amiga RedPill qui a récemment été mis à jour à la version 0.7.14. En plus de Carlos Peris, le graphiste espagnol Jordi Palome fait partie de l'équipe de RedPill et a créé le logo.

Carlos Peris est un développeur professionnel de jeux pour appareils mobiles travaillant pour Ubisoft à Barcelone. Le développement de logiciels pour Amiga n'est rien d'autre qu'un passe-temps. Et bien qu'il préfère programmer des jeux, il utilise aussi son éditeur de jeux RedPill mais, comme il l'explique, "réaliser des jeux dans mon éditeur m'aide beaucoup à me mettre dans la peau de l'utilisateur et à améliorer cet outil". Bien que son éditeur offre des fonctionnalités limitées, il espère que les fans d'Amiga s'intéressent à RedPill et l'utilisent. Carlos Peris admet franchement qu'il trouve plus facile de commencer des projets que de les terminer avec un résultat satisfaisant.

Cela se reflète parfois aussi dans sa biographie sur Amiga : il a commencé en 1993. À l'âge de 14 ans, il a reçu son premier Amiga. Il a été impressionné : "Quelle machine !". Ainsi, comme il l'a dit lui-même, il est "arrivé un peu tard sur la scène Amiga" et utilisait son ordinateur principalement pour jouer. Quelques années plus tard, il s'est procuré un Amiga 1200 et a commencé à programmer en Blitz Basic. Ses premières productions, qu'il décrit lui-même comme des "jeux moches", furent Wave Run Gold, Whirlwind et Amidonkey. Beaucoup d'entre eux, comme mentionné, sont inachevés.

Simultanément, il a également rejoint la scène démo, notamment le groupe Ozone, en programmant en assembleur 68k. Sa plus grande contribution a été l'introduction de la démo Trashcan 5.

Comme beaucoup d'autres, au début de l'année 2000, il s'est procuré un PC et a appris à programmer dans différents langages, mais n'a jamais quitté l'Amiga. A cette époque, il sortit entre autres le jeu dont le nom est également devenu son pseudonyme : Tracker Hero. Il s'agit d'un jeu musical similaire à Guitar Hero. C'est également à cette époque qu'il a programmé le jeu X-MasDisaster.

Il se concentre maintenant entièrement sur RedPill et les jeux qui en découlent. Son objectif principal est de simplifier la création de jeux 8 bits. Aujourd'hui, il pense que davantage de nouveaux jeux rétro sortent. Il pense que "les amigïstes ont mis plus de temps à retrouver leur passion". Heureusement, il a pu rappeler son partenaire Jordi Palome pour son projet de jeu HappyBat, récemment sorti, et nous attendons donc avec impatience les mises à jour.

Pour terminer, voici une demande du développeur : "Ce qui m'aiderait le plus, c'est que quelqu'un m'aide à expliquer Redpill aux utilisateurs, par exemple en faisant des tutoriels ou des vidéos. Je n'ai pas le temps et je ne suis pas vraiment doué pour cela, et c'est vraiment très important ! Vous pouvez contacter l'auteur via le site Internet de RedPill.

- Lüttje Bookholler kiffe le QIF

Achim Pankalla a amélioré Lüttje Bookholler, son logiciel de gestion financière pour AmigaOS 4.1. Les versions 1.80 et 1.81 sont apparues ces deux derniers mois. Elles proposent notamment la gestion intégrale de l'importation QIF (Quicken Interchange Format, un format d'échange de données financières). En outre, les noms de catégories peuvent désormais comporter 47 caractères (nouveau format de stockage) et il y a davantage d'entrées et de catégories dans le carnet d'adresses. Plusieurs corrections de bogues sont au programme, comme celle qui corrige le problème de lecture incorrecte des filtres d'importation CSV. Enfin, il faut noter que les données générées avec les versions 1.80/1.81 ne sont plus compatibles avec Lüttje Bookholler 1.70 [Aminet].


- AmigaLive accroît sa compatibilité

AmigaLive est une application vous permettant de jouer en ligne aux jeux Amiga à travers le monde grâce aux fonctionnalités réseau de l'émulateur FS-UAE. Les joueurs se connectent ainsi à un serveur AmigaLive et peuvent jouer à un jeu Amiga avec une autre personne. En plus de Windows, AmigaLive est compatible avec macOS et Linux. La mouture 0.983 de juin 2020 accroît la compatibilité avec la dernière version de macOS Catalina ainsi que les distributions Debian 10, Ubuntu 20.04 et tous les systèmes d'exploitation 64 bits. Elle intègre la version 3.0.5 64 bits de FS-UAE et WHDload 18.5, La possibilité de configuration personnalisée par jeu, en utilisant le dossier "Game-Settings" a été ajoutée. En outre, un bouton "Rafraîchir" pour le rafraîchissement manuel des parties lancées sur le serveur est désormais présent : il indique également le taux de rafraîchissement. Un autre bouton, avec l'option permettant d'arrêter FS-UAE ou le serveur hôte local, est aussi présent [www.amigalive.com/].


- Lecteur de cartes SD

Le bidouilleur allemand Jörgen Bilander a conçu sdbox, un petit appareil qui se branche sur le port parallèle de votre Amiga et qui permet d'accéder à une carte SD. Ce matériel utilise un Arduino Nano V3 et un adaptateur de carte MicroSD commun et bon marché. Il fonctionne sur tout Amiga classique même l'A1000 mais celui-ci a besoin d'un changeur de genre approprié. Le sdbox doit être alimenté en externe soit par le connecteur USB de la Nano, soit par le connecteur jack séparé de la carte principale. Une partie du développement a été repris des travaux de Niklas Ekström pour son adaptateur amiga-par-to-spi. La conception du boîtier sdbox imprimable en 3D a été faite par Jörgen Bilander et Tobias Niva.

Côté pilote, il a un accès exclusif au port parallèle, donc ne vous attendez pas à faire fonctionner d'autres choses sur ce port avec le sdbox via un câble double. Il devrait fonctionner à partir d'AmigaOS 1.3. Les schémas, la nomenclature, les dessins de la boîte et les fichiers source et STL de la boîte imprimable en 3D se trouvent tous sur cette page. Les circuits imprimés peuvent être commandés directement sur aisler.net/p/YVXJBQHM [github.com/jbilander/sdbox].


- La ZZ9000 se met à jour

La ZZ9000 est une carte graphique et multifonction pour les Amiga 2000/3000/4000 conçue par MNT Research GmbH. Un nouveau pilote (version 1.6) et un nouveau firmware (version 1.6.2) ont été publiés en juin 2020. Les quelques changements concernent les points suivants :
  • La gestion du port Zorro II.
  • Une plus grande stabilité (surtout avec les CyberStorm et les 68060).
  • Un meilleur signal de sortie (la version précédente sur Zorro III avait une synchronisation FPGA défectueuse, il s'agissait d'un bogue de Xilinx Vivado).
  • Amélioration de la vitesse de lecture/écriture brute.
  • Amélioration de la vitesse de certaines fonctions de dessin P96, en particulier RectFill() Pattern.
  • Corrections du pilote réseau, notamment la possibilité de passer en INT2 au lieu de INT6 en cas de conflit matériel. Pour ce faire, réglez le cavalier d'interruption de la ZZ9000 sur INT2 et créez un fichier vide ENVARC:ZZ9K_INT2.
  • Code du doubleur de fréquence unifié ("videocap") pour l'échantillonnage Denise et Videoslot avec un centrage légèrement amélioré.

- The Queen's Footsteps

L'éditeur allemand Poly.play avait déjà publié quelques jeux d'aventure textuels pour Amiga comme The Curse Of Rabenstein et Eight Feet Under. Depuis juin 2020, un nouveau titre est proposé. Il s'agit de The Queen's Footsteps - Collector's Edition, créé par Davide Bucci. L'intrigue se déroule en 1904 et vous incarnez Emilia Vittorini, une archéologue en Égypte. Le jeu est proposé en boîte, avec une disquette, une carte microSD (comprenant les fichiers-images ADF et plus), un miroir de poche dans un sac en lin (eh oui), un manuel de 8 pages DIN A5 en anglais, des autocollants et une affiche DIN A3. Prix : 25 euros [www.polyplay.xyz].


- Un gestionnaire de mots de passe

Mike Steed a publié le 14 juin 2020 la première version de PassPocket, son gestionnaire de mots de passe pour AmigaOS 4. Il stocke tous vos noms d'utilisateurs, mots de passe et adresses de sites Internet associés dans une base de données unique, cryptée avec un seul mot de passe maître. Il vous suffit donc de vous souvenir de ce seul mot de passe afin d'accéder à tous les autres mots de passe, aussi longs et non mnémoniques que les experts en sécurité le recommandent. PassPocket permet également d'utiliser facilement le contenu de la base de données : il suffit d'utiliser un raccourci clavier pour ouvrir une liste de la base de données et sélectionnez le site Internet que vous souhaitez visiter. D'autres raccourcis clavier permettront alors d'entrer l'adresse du site Internet, le nom d'utilisateur et le mot de passe dans un navigateur Internet ou autre comme si vous les aviez tapés [OS4Depot.net].


- MPlayer et HTTPS

Frank Mariak a compilé une nouvelle version du lecteur multimédia MPlayer pour MorphOS. Pourvue du numéro de version 1.4, celle-ci se base sur la dernière révision officielle de MPlayer (38132). L'outil d'encodage MEncoder a aussi été mis à jour. La gestion d'openssl 1.1.1g a été ajoutée afin de pouvoir lire des vidéos en ligne avec le protocole HTTPS. En outre, la mise à jour de libvpx en version 1.4.0 ajoute la gestion des encodeurs V9 et le décodage de profondeurs de bits avancées. Cette version de MPlayer n'est compatible pour le moment qu'avec les machines dotées d'un processeur avec unité AltiVec (une version séparée non-AltiVec pourrait être publiée ultérieurement). A noter que MPlayer 1.4 a un problème avec le format Windows Media Audio 2 (codec ffwmav2) : les fichiers audio peuvent être lus mais les vidéos avec de l'audio Windows Media Audio 2 restent muettes. A noter aussi que MPlayer, dans sa nouvelle version, ne gère toujours pas correctement le visionnage en direct (donc pas de Twitch ou de Youtube Live pour le moment) [MorphOS-Storage].


- Première version d'AMOS Professional AGA

Fin 2019, le programmeur français Frédéric Cordier avait annoncé qu'il était en train de développer une nouvelle version du langage AMOS, nommé AMOS Professional AGA, qui gérait les modes AGA de l'Amiga. Une première version publique est disponible et se trouve sur GitHub.

Il s'est également passé des choses du côté de François Lionet, l'auteur d'origine d'AMOS Professional. Le 26 avril 2020, il a officiellement publié le code source d'AMOS Professional sur son propre dépôt GitHub sous la licence MIT, comme il l'avait prévu lui-même il y a de nombreuses années. Le lien de ce dépôt GitHub est le suivant : github.com/Francaoz/AMOS-Professional-Official. Ensuite, le 1er mai 2020, François Lionet a annoncé officiellement sur sa page Facebook qu'il donnait à Colin Vella, un programmeur maltais, la responsabilité de gérer le dépôt GitHub du code source officiel d'AMOS Professional.

Le projet de Frédéric Cordier qui avait pris initialement le nom de "AMOS Professional X", avec gestion de l'AGA, a été arrêté. Avec la sortie officielle d'AMOS Professional sous licence MIT, Frédéric Cordier a rouvert ce projet. Pour l'instant, son code source est privé mais il sera publié sous la licence MIT originale lorsque tout sera terminé.

Au cours de l'intégration de la gestion de l'AGA dans AMOS Professional 2.00 (ECS), Frédéric Cordier a découvert qu'en raison du fait qu'AMOS Professional utilise des structures statiques pour les données telles que l'écran condensé, les objets Blitter, les icônes, les écrans, etc., il a dû apporter des modifications qui ont potentiellement rompu l'intercompatibilité entre AMOS Professional 2.00 et le nouvel AMOS Professional 3.00 AGA (alias "version X"). Le remaniement complet du système de banque et de la structure des données pour les rendre dynamiques est très long, et pourrait ne pas assurer une compatibilité totale entre les deux versions.

Ce problème a obligé Frédéric Cordier à prendre une décision concernant l'avenir du développement de la gestion de l'AGA dans AMOS Professional. Il doit procéder à une réorganisation complète du code source et des noms de fichiers. Cela signifie, par exemple, que le nouveau AMOS Professional AGA 3.00 utilisera une AmosProAGA.library au lieu de l'AMOS.library originale. Ceci était nécessaire pour s'assurer que tous les utilisateurs d'Amiga puissent disposer à la fois d'AMOS Professional 2.00 (ECS) et d'AMOS Professional 3.00 AGA, capable de fonctionner sans conflits sur le même ordinateur. Cela permet également de garantir que les jeux déjà développés sous la version originale puissent fonctionner sans problème lorsqu'AMOS Professional 3.0 AGA est également installé sur l'ordinateur. Cette réorganisation a également nécessité la mise à jour des fichiers de configuration de l'éditeur, de l'interpréteur et du compilateur avec un nouveau nom incluant "AGA" à l'intérieur, pour les mêmes raisons que celles expliquées ci-dessus.

La mauvaise nouvelle est que tout ce développement pourrait être lourdement freiné car Frédéric Cordier a annoncé le 22 juin 2020 qu'il entamait un nouvel emploi, en tant qu'ingénieur logiciel, qui demande beaucoup de temps et d'énergie. Cela l'oblige à mettre le projet AMOS Professional 3.0 AGA en veille pour le moment [amos-professional-aga.frederic-cordier.fr].


- Manette Trooper

La Trooper, produite par Hyperkin, est une manette ressemblant à celle de la console VCS Atari, et est compatible avec les machines Atari et Commodore. Elle propose un bouton feu et un câble de 3 mètres. La Trooper est une édition retravaillée de la manette incluse avec la console Retron 77 qui avait été critiquée par certains pour son manque de solidité. Prix : 15,99 $ [www.hyperkin.com].


- Portage d'applications Amiga sur Linux

Krzysztof Smiechowicz travaille actuellement sur AxRuntime, un environnement d'exécution pour Linux qui émule l'API d'AmigaOS et permet donc de porter des applications Amiga sur Linux et de développer des applications qui peuvent être compilées aussi bien pour AmigaOS/MorphOS/AROS que pour Linux. Des vidéos montrent le bureau AROS Wanderer et le lecteur multimédia MPlayer sous Linux. Les API d'AmigaOS 3.1, de CyberGraphX, d'AHI, de MUI ainsi que certaines bibliothèques et classes Open Source sont gérées mais "l'intention est de gérer à terme les API de toutes les familles Amiga". La version 40.0 a été publiée le 8 mai 2020 et a été mise à jour en version 40.2 le 12 juin 2020 [www.axrt.org/].


- RNOPDF aussi pour ECS et AGA

RNOPDF est un visionneur de documents PDF compact, doté d'une interface graphique minimale et proposant diverses options de contrôle. C'est un logiciel créé par JPV en Hollywood 8 et qui disposait jusque-là de versions MorphOS et AmigaOS 4. Depuis le 12 juin 2020, une variante pour AmigaOS 3.x à base d'ECS et AGA est disponible. Attention, cet exécutable ECS/AGA est une version expérimentale et réduite, c'est un portage rapide avec de nombreuses fonctionnalités supprimées [Aminet].


- Datatype WebP

Oliver Roberts a complété sa collection de Warp Datatypes par un nouveau : le format WebP. C'est un format d'images hautement compressées, relativement récent et développé par Google. Le Warp datatype d'Oliver Roberts se base sur la libwebp 1.1.0 et est proposé en version AmigaOS 3 (optimisation 68020, 68030, 68040 et 68060), AmigaOS 4, WarpOS et MorphOS. Une carte graphique n'est pas nécessaire. Ce datatype gère à la fois les images WebP sans perte et les images WebP avec perte, propose différents modes de traitement des canaux alpha/transparence [www.warpdt.co.uk/webp.php].


- ReAmiga 1200 1.5

John Hertell développe depuis 2018 une réplique de l'A1200 révision 1D.4 nommée ReAmiga 1200. Celle-ci présente quelques changements par rapport à la carte d'origine comme le remplacement de la zone vidéo composite par un nouveau décodeur pour une meilleure qualité, l'ajout d'un connecteur VGA (mais toujours sur des fréquences natives comme 15 kHz), un commutateur de ROM Kickstart intégré, un correctif pour la réinitialisation du PCMCIA, des diodes optionnelles embarquées ou encore un interrupteur IRQ7 facultatif.

La révision 1.5 rendue publique fin mai 2020 propose toute une série de correctifs et d'ajouts :
  • Correction d'un signal court-circuité vers le CCV dans la révision 1.4 (C0D).
  • Ajout d'une puce logique 74LS08, de sorte que la synchronisation horizontale et verticale soit toujours en mémoire tampon (il faut l'installer, sinon vous n'obtiendrez pas la synchronisation horizontale et verticale sur les moniteurs).
  • Cela permet d'allonger les câbles de contrôle et de protéger Alice en cas de problème lors du branchement à chaud du câble de contrôle.
  • Les signaux de couleur vers les ports RGB et VGA sont désormais toujours transmis par les tampons des transistors PNP, de sorte que le port RGB ne soit pas d'une couleur plus sombre. Il n'est pas recommandé de brancher deux moniteurs en même temps.
  • La sortie composite est maintenant optionnelle : composite ou SVideo (vous ne pouvez pas déplacer l'ancienne RCA sur la nouvelle carte à cause de cela). La sortie SVideo doit être installée à environ 1 mm "au-dessus" du circuit imprimé.
  • Une extension "SVideo" est inclus pour cela. Faites ce circuit imprimé comme une carte de 1 mm.
  • Ajout d'un connecteur pour un ventilateur de 7V (en fait, 5V est "gnd" et 12V est "plus").
  • Ajout des diodes pour _RST, _KB_RST, _ODD_CIA, _EVEN_CIA et _ROMEN, et aussi TXD et RXD séries (à partir du niveau 5V).
  • Totalement optionnel : résistance en bas de 470 Ohm, donc ce n'est pas si brillant que ça pour toutes les diodes, à modifier selon votre goût (plus bas 33 Ohm).
  • Le Mouseconnector a été déplacé et le circuit imprimé a été rétréci afin de pouvoir utiliser un circuit imprimé pour souris comme sur l'Amiga 1200 Rev 2.
  • Ajout d'un circuit imprimé pour souris compatible avec l'Amiga 1200 Rev 2 ainsi que d'un testeur de manette en option (ne permet pas la détection des directions de la souris).
  • Ajout de cavaliers pour la sélection du démarrage par défaut PAL/NTSC (ne pas remplir la résistance 0 Ohm, car elle est maintenant retirée des données de localisation et de pick&place).
  • Déplacement du connecteur VGA pour qu'il s'aligne davantage sur les autres connecteurs Sub-D.
  • Composants adaptés afin que vous puissiez faire un socle de carte complète (rappelez-vous que les socles sont une source de problèmes).
  • Ajout d'une résistance à l'activité de l'IDE, de sorte que les adaptateurs qui rendaient la diode de l'IDE toujours allumée seront désormais gérés correctement.
  • Déplacement du connecteur d'alimentation supplémentaire pour ne pas toucher la carte graphique BVision lors de l'installation.
  • Correction de la sérigraphie pour que tous les composants utilisés aient maintenant une valeur.
  • Ajout de pastilles près du connecteur du lecteur de disquette pour une résistance de 0 Ohm si vous voulez réaliser le correctif pour le lecteur de disquette Escom au lieu d'un fil.
  • Ajout de pastilles près de l'emplacement ROM pour le tirage DRA0 optionnel que certaines machines avaient avec une résistance de 470 Ohm du port horloge à un VIA. Maintenant, une résistance SMD peut être utilisée.
  • En bas de la carte, près de la résistance 1K optionnelle pour la "zenerdiode", ajout d'une pastille pour pouvoir désactiver la "sync-on-green" (qui combine la synchronisation composite avec le signal vert en RGB) par défaut si on le souhaite.

- NetBSD 9.0 avec gestion des cartes PowerPC

NetBSD est un système d'exploitation libre et Open Source de type Unix. Il est à présent disponible en version 9.0 et un portage pour Amiga a été réalisé. Pour la première fois, la prise en compte des cartes PowerPC de Phase 5 a été ajoutée, mais de façon encore expérimentale. Les changements globaux de NetBSD 9 sont énumérés dans les notes de mise à jour.


- Amiga Commander

MyCommander Amiga (ou MCAmiga) est un gestionnaire de fichiers concocté par Marcus Sackrow, qui s'inspire fortement de Norton et Midnight Commander. Il nécessite 4 Mo de mémoire et est disponible pour AmigaOS 3, AmigaOS 4, AROS (x68, i386 et ARM) et MorphOS. Il peut se contrôler à la souris, ou bien entièrement par le clavier. Le projet a été initié en mai 2020 et plusieurs versions se sont ensuite succédé. Elles proposent notamment de nouvelles fonctions comme l'ajout d'un menu "Outils", la possibilité de naviguer dans les archives Lha/Lzx, la possibilité de faire des mouvements de type Lynx, une fonction de recherche, etc. [blog.alb42.de/programs/#MCAmiga].


- Sauvegarde des livres Amiga

Le projet Amiga Source Preservation visait à l'origine à sauvegarder le plus grand nombre possible de codes source des programmes Amiga et à les rendre disponibles sous licence libre. Depuis environ un an, des livres sur l'Amiga ont également été sauvegardés et sont proposés en téléchargement gratuit sous la licence Creative Commons. On y trouve par exemple "Program Design Techniques For The Amiga", "Amiga Disks and Drives Insider Guide" ou encore "Mastering the Amiga". Les livres sont sauvegardés dans un dépôt Gitlab et sont également téléversés périodiquement sur Aminet. Le site Internet du projet offre un aperçu des 16 livres et des 110 codes source publiés jusqu'à présent.


- Squirt

Squirt est un serveur pour AmigaOS 3.x conçu par Enable Software Pty Ltd. Il est de taille miniature, avec un exécutable de moins de 5 ko. Une fois lancé, il permet ensuite l'accès à distance à l'Amiga via le réseau. Grâce à des programmes spéciaux en ligne de commande, vous pouvez alors contrôler l'Amiga à l'aide de n'importe quel autre ordinateur. Dans une console en mode texte, il est possible de transférer des fichiers, de changer de répertoire et d'exécuter des commandes Amiga (non actives). En outre, Squirt peut être utilisé comme solution de secours : une commande spéciale permet de créer des sauvegardes incrémentielles des répertoires.

A noter que Squirt n'est disponible que sous forme de code source et doit être compilé par vous-même. En outre, ce logiciel ne permet actuellement qu'un accès anonyme, c'est pourquoi l'auteur recommande fortement de ne pas utiliser Squirt sur des Amiga qui sont connectés à Internet [github.com/alpine9000/squirt].


- Maniaque de Maniac

Vous pouvez déjà rejouer aux jeux d'aventure de Lucasfilm Games comme Maniac Mansion via l'interpréteur ScummVM. Un autre interpréteur pour ce genre de jeux est en cours de développement, baptisé Parrot, et programmé par Robin Southern. Mais contrairement à ScummVM, Parrot est développé spécialement pour l'Amiga Classic et est donc optimisé pour notre système et ses puces spécialisées. Par exemple, avant le premier lancement, toutes les données sont converties dans des formats typiques de l'Amiga afin de les rendre jouables sur les machines les moins puissants, ici un Amiga ECS sous AmigaOS 2 [github.com/betajaen/Parrot].


- Les datatypes d'AmigaKit

Le revendeur gallois AmigaKit avait acquis en 2019 les droits sur les datatypes AK-Datatatypes développés par Andreas Kleinert. Dans une discussion sur amiga.org, Matthew Leaman d'AmigaKit a donné un aperçu du stade de développement actuel. AmigaKit va non seulement revoir les AK-Datatypes, mais aussi proposer une nouvelle bibliothèque datatypes.library, ainsi qu'une nouvelle commande AddDatatatypes. Ce nouveau système de datatypes sera la base de nombreux développements.

Certains utilisateurs ont fait remarquer que le développement n'a pas été coordonné avec l'équipe d'AmigaOS 3.2 et que, par conséquent, certains travaux seront peut-être effectués deux fois ou entraîneront des incompatibilités. Matthew Leaman a répondu qu'en raison des litiges juridiques concernant AmigaOS 3.1.4, une coopération serait risquée. En outre, le développeur qui écrit le système de datatypes pour AmigaKit est payé pour son travail, mais les développeurs d'AmigaOS 3.2 ne le seraient pas.


- Encore un adaptateur pour manette

C64 Joystick Adapter est un adaptateur USB pour manettes Atari/Commodore conçu par Volker Oth. Cet adaptateur permet de gérer jusqu'à trois boutons feu. Le mode pour les boutons feu supplémentaires est défini par un clic sur le bouton et affiché via une diode. En outre, une petite carte dotée de quatre autres boutons peut être connectée à l'adaptateur lui-même, elle est nécessaire pour naviguer dans les menus des répliques de C64 comme le THEC64 et le THEC64 Mini. Tous les documents relatifs au développement de cet adaptateur ont été publiés sous la licence Creative-Commons CC-BY-SA [www.lemmini.de].


- Le point sur le projet d'ordinateur portable de Hans De Ruiter

Hans De Ruiter avait initié en 2017 le projet PORTIA visant à créer un boîtier transportable pour la carte mère Tabor. Dans une vidéo postée le 8 juin 2020, ce développeur a fait le point sur ce projet qui n'est pas annulé mais simplement stagnant. Il avait pour objectif de terminer le projet en octobre 2018 mais il n'a pu faire qu'un prototype d'écran à la place. Il avait consacré beaucoup de temps et d'argent à ce projet, il manquait d'argent et devait se concentrer sur quelque chose qui paierait ses factures. Il a aussi tenté de créer le produit final en une seule fois, ce qui fut selon lui une mauvaise méthode car cela lui a fait perdre beaucoup de temps à essayer d'obtenir des choses "parfaites" du premier coup. Et pour aggraver les choses, il n'avait pas accès aux équipements nécessaires aux procédés de fabrication qu'il espérait utiliser (par exemple, concevoir des composants en tôle sans aucun équipement en tôle pour faire un prototype). Son erreur la plus coûteuse a été d'acheter une énorme imprimante 3D pour faire le prototypage. Il a fallu près d'un mois pour l'assembler (à plein temps), et elle a connu de nombreux problèmes. La fabrication de filaments fondus (FFF) n'était pas assez précise et fiable pour ce qu'il faisait [keasigmadelta.com].


- Code source de Magic Miner et Sea Trade

Magic Miner et Sea Trade sont deux jeux pour Amiga OCS écrits en C/DICE, et dont l'auteur Joona Palaste débuta le développement au début des années 2000 mais qui ne furent jamais finalisés. Joona Palaste indique que ses jeux sont quasiment terminés, mais n'a plus le temps de s'en occuper. Il a donc fourni le code source de ses jeux programmes sur Github (Magic Miner et Sea Trade) sous licence GNU GPL.


- Membranes de clavier pour A500, A600 et A1200

Le bidouilleur polonais Marcin Weglewski a créé de nouvelles membranes de clavier pour les modèles d'Amiga A500, A600 et A1200. Ce sont des membranes dures, avec un circuit imprimé dur de 0,4 mm d'épaisseur. Sont également inclus un connecteur détachable, un ruban de haute qualité et un manuel imprimé. Prix : 34,99 £ [Sordan.ie et Retro Ready].


- Nouveau firmware pour le D520

Le D520 est un appareil qui permet de convertir le signal vidéo analogique de l'Amiga Classic en signal numérique, ce qui permet d'utiliser un moniteur avec port HDMI. Son concepteur, Thorsten Schubert, a indiqué fin juin 2020 sur www.a1k.org qu'une mise à jour du firmware était disponible. Vous devez être enregistré à www.a1k.org pour le télécharger. Ce firmware 1.2 présente les avancées suivantes :
  • Nouveau "Mode Panique". En appuyant sur le bouton de la souris pendant un certain temps, il est possible de passer à une résolution d'écran de 640x480 en 60 Hz si le moniteur ne peut pas gérer correctement la résolution actuelle.
  • Suraffichage jusqu'à 672x520 en 24 bits et 800x600 en 16 bits. Les autres modes 640x480 et 720x576 restent inchangés.
  • Nouvelles résolutions gérées : 640x512, 720x480 et 800x600.
  • Mode d'écran 1280x720 remanié, maintenant avec masquage réduit.
  • Nouvel élément de menu "Color Space" dans lequel vous pouvez définir le nombre de bits utilisés pour la sauvegarde des pixels. Paramètres possibles par résolution : RGB16, RGB24 et YUV422.

- Un adaptateur pour... huit manettes !

Il y a 25 ans, trois membres de la scène Amiga, Chrille (pour le matériel et la programmation), Mr.Return (programmation) et Merlin (les graphismes) ont entamé le développement de Gladiators, un jeu Amiga qui avait la particularité de gérer dix manettes en même temps grâce à un matériel de leur propre conception : le 10-Joystick-Adapter. Après toutes ces années, Chrille a fait un petit topo sur l'évolution du projet :
"L'adaptateur se connecte au port parallèle de l'Amiga et fournit huit ports manette supplémentaires, auxquels on accède via deux registres du CIA : dans un registre, le numéro de la manette à interroger est inscrit, dans l'autre, on peut lire l'état actuel de la manette. La carte à une face a été réparée en février 2020 (les réseaux de résistances cassés montrés sur les photos ont été remplacés) et ce n'est qu'à cette occasion qu'on lui a ajouté un boîtier, ce qui explique l'état partiellement délabré du matériel. Les composants utilisés : un 74HC42, huit 74HC245, huit réseaux de résistances (avec 8x4K7 Ohm) et les fiches et connecteurs correspondants [Photo 1, photo 2, photo 3, photo 4].

En fait, c'est le seul circuit imprimé que j'ai complètement construit. J'ai étudié ce genre de chose à l'école. Je savais comment graver le circuit imprimé. Dans le passé, il était parfois compliqué de graver des circuits imprimés à deux faces, de sorte que les trous des deux côtés s'emboîtent exactement les uns sur les autres. J'ai donc percé les trous et soudé le tout, j'ai reçu un peu d'aide pour concevoir le logo et réaliser les soudures. J'ai aussi appris pourquoi il faut des résistances de rappel - elles ont été soudées après coup. Si je me souviens bien, c'était pendant les vacances de Pâques. J'ai dû faire les ponts aux ports manette parce que j'ai eu une erreur dans la mise en page. Malheureusement, je les ai utilisés en sens inverse. J'ai fait des autres ponts parce que le circuit imprimé n'était pas parfaitement gravé.

Sur C64, il serait certainement aussi possible de convertir la connexion aux ports manette ou au port utilisateur au lieu du port parallèle. Mais pour le C64, le 10-Joystick-Adapter est disponible depuis plusieurs années. Cet adaptateur est composé de diodes. Il était également prévu de l'adapter à la CD32, qui aurait fonctionné via les deux ports manette. Comme beaucoup de CD32 n'ont malheureusement pas de port parallèle, j'avais acheté un SX-1 sur ma CD32 en plus de mes A500 et A1200 (je possède toujours tous mes Amiga, seul mon SX-1 ne fonctionne plus pour le moment). Peut-être qu'avec quelques changements sur le circuit imprimé, il serait possible d'interroger les manettes CD32 (tous les boutons) et (S)NES avec des adaptateurs ou des connecteurs appropriés. En effet, la conception de la carte ne nécessiterait qu'un seul fil supplémentaire pour faire passer le 74245 de l'entrée à la sortie. Selon moi, les manettes sont de toute façon plus précises que les joypads de console.

La conception a bien sûr été également créée sur Amiga. Le programme sur Amiga était également bien meilleur que celui de l'école, qui coûtait plus de 10 000 DM. Le programme Amiga était très rapide et avait un défilement fluide. La seule amélioration du programme pour PC était qu'il disposait d'une grande bibliothèque de composants et d'un routage automatique. Le programme pour PC était lent sur un ordinateur 286 à 16 MHz. Et même sur des x86 plus rapides, c'était encore lamentable. À l'époque, l'Amiga avait encore un énorme avantage sur MS-DOS et les autres systèmes.

Bien sûr, il y a aussi eu, par la suite, des jeux qui l'utilisaient ;). Un des jeux fonctionnait avec six joueurs et un autre, programmé par nos soins et appelé Gladiators, fonctionnait dans une version alpha avec dix joueurs sur Amiga AGA. Théoriquement, le jeu était également prévu pour fonctionner sur un Amiga 500, mais probablement plus en 50 images par seconde. Sur Amiga AGA, le jeu disposait d'une résolution plus élevée de 640x264 en 50 images par seconde. Au début, on prévoyait de l'afficher dans son propre mode écran avec plus de 512 lignes, ou même de pouvoir choisir la résolution. Mais ensuite, on m'a persuadé d'utiliser huit plans de bits au lieu de six. Avec huit plans de bits et une faible résolution (640x264), nous avons pu réaliser quelques effets sympathiques qui ont rendu le jeu plus rapide.

En outre, nous n'avons qu'une version alpha de Gladiators. Vous pouvez y jouer, mais il manque des éléments importants. Malheureusement, il n'y a des animations que pour seulement trois personnages/joueurs, alors que dix personnages différents étaient prévus. Dans la capture d'écran suivante, vous pouvez voir : un chevalier (gris), un robot (bleu) et un sorcier (violet). Au-dessus, vous pouvez également voir le graphique de débogage ("1"), qui indique quel niveau d'animation est actuellement affiché.

Le jeu paraît parfait surtout sur de vrais Amiga. Vous pouvez y admirer les animations, qui sont fluides, notamment celles des explosions avec transparence (!). L'effet de transparence a l'air sympathique et permet de gagner encore plus de temps de calcul :D. Le jeu avait un taux variable de rafraîchissement. De plus, l'écran entier pouvait être rempli d'explosions, c'est-à-dire 320 champs à 50 images par seconde sur un A1200 avec mémoire Fast. Avec seulement de la mémoire Chip, peut-être que deux tiers de l'écran pouvait se recouvrir d'explosion à 50 images par seconde.

En ce qui concerne la programmation, l'Amiga était parfait. Le code source (comportant plus de 10 000 lignes, accompagné de quelques graphismes) a été assemblé en moins de deux secondes avec FastCache. J'avais un débogueur au niveau source. Le jeu pouvait s'afficher dans un écran système, ceci était réglable via les types d'outils. J'avais également construit mes propres convertisseurs graphiques IFF2Raw à l'époque, que j'ai intégrés dans Directory Opus. La seule chose que j'aurais souhaité à l'époque, c'est un outil comme Valgrind sous Linux. Mais Well Enforcer était aussi bien.

Je possède toujours les sources et les graphismes. Au fait, nous avons utilisé Deluxe Paint V, Personal Paint et Brilliance. En outre, il y a des limitations concernant les graphismes. Sinon, nous n'aurions jamais pu le faire en 256 couleurs. Je pense que Merlin pourra toujours dessiner les graphismes manquants, au moins ceux pour les personnages, quand il en aura fini avec notre projet C64 actuel. Huit ou neuf joueurs différents sont déjà dessinés, mais ils n'ont pas toutes les phases d'animation (sauf les trois de la capture d'écran). C'est en tout cas ce qu'il m'a dit l'autre jour, mais cela pourrait prendre un certain temps.

En fait, Gladiators est un peu différent de Dyna Blaster ou Bomberman - vous avez par exemple de l'énergie (voir les barres au-dessus et en dessous dans la capture d'écran). Il y a encore quelques bogues présents et certaines parties du programme sont encore manquantes (par exemple les statistiques : qui a gagné combien de fois, etc.) et certains éléments du jeu. Il serait également bon qu'il y ait un affichage supplémentaire pour un élément de jeu. En principe, je ne dirais pas non à une aide extérieure, mais notre projet sur C64 reste prioritaire pour l'instant."

- atheros5000.device 1.6

Neil Cafferkey a publié la version 1.6 de l'atheros5000.device pour AmigaOS 4. Ce périphérique logiciel est un pilote réseau SANA-II pour les cartes Ethernet sans fil PCI basées sur le jeu de puces de la série Atheros AR5000. Les cryptages WEP, WPA et WPA2 sont gérés, y compris les modes de cryptage TKIP et CCMP (AES). La version 1.6 améliore la stabilité lors de fortes charges, supprime l'incompatibilité avec les Sam440/Sam460 et utilise les fonctions matérielles pour le mode de cryptage TKIP MIC sur certaines cartes [OS4Depot.net].


- AmigaPal pour redonner des couleurs à vos échantillons sonores

AmigaPal est une application spécialisée pour la préparation et la conversion d'échantillons audio 8 bits pour une utilisation dans des logiciels comme Protracker, c'est-à-dire des éditeurs musicaux par piste sur Amiga. Ce logiciel conçu par Brendan Ratliff est construit avec Electron, un cadre d'application permettant de développer des applications multiplates-formes avec des technologies Internet. Ainsi, il ne fonctionne pour le moment que sur Windows, macOS et Linux. Par défaut, AmigaPal convertit les fichiers audio en 27 928 Hz, ce qui produit un fichier 8svx 8 bits de qualité relativement élevée. AmigaPal gère le glisser et déposer des fichiers et aussi des répertoires entiers afin de réaliser des conversions par lots 8SVX/WAV. Il gère les formats de fichiers audio PCM WAV, MP3, AAC, OGG et FLAC comme source [github.com/echolevel/AmigaPal].


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période précédente : 03/04 2020]


Cet article vous a plu ?
N'hésitez pas à soutenir son auteur