Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 29 avril 2017 - 19:36  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité de mars/avril 1988
(Rubrique écrite par divers auteurs - avril 1988)


- Commodore : les finances vont bien

Lors du CeBIT 1988 (16 mars), Irving Gould, président du conseil d'administration de Commodore, a annoncé un revenu net de 34 millions de dollars pour l'entreprise, durant le second semestre 1987. C'est mieux que la même période en 1986 (25,5 millions de $). Il a indiqué que 80% des revenus sont tirés de produits qui n'étaient pas présents chez Commodore il y a deux ans (40% des revenus de décembre 1987 proviennent de l'A500 et de l'A2000). Par ailleurs, ce trimestre actuel sera le huitième trimestre consécutif avec profit.

Commodore est le leader en Allemagne de l'Ouest dans le marché des micro-ordinateurs, avec une part de marché de 50%. L'entreprise est deuxième pour les systèmes professionnels dans ce pays et premier pour l'informatique personnelle. L'Europe représente 70% des ventes pour Commodore. Pour les États-Unis, Gould envisage de renforcer les ventes grâce aux secteurs de l'éducation et du gouvernement.

Gould a aussi affirmé que Commodore allait renouveler sa gamme PC et proposer de nouveaux développements pour la gamme Amiga. On parle d'Amiga 2500 AT (68020/68881, avec carte passerelle 286, et MS-DOS) et d'Amiga 2500 UX (68020/68881, avec un système compatible Unix 5.3). L'Amiga 3000, lui, serait à base de 68030 et devrait gérer des disques durs d'une capacité jusqu'à 2,2 Go. La disponibilité de l'A3000 est prévue pour l'année 1989.

Les prix des machines Commodore ne vont pas monter malgré la hausse du prix des DRAM.


- Station de travail Amiga ?

Commodore a annoncé, toujours au CeBIT, un effort de coopération avec la Society for Biotechnological Research en Allemagne de l'Ouest. Ils travaillent de concert pour développer une station de travail qui sera basée sur un A2000 et un transputer. Elle sera dédiée aux domaines de la chimie, de la pharmacie et de l'agroalimentaire, et elle est dite idéale pour les applications graphiques et l'affichage des structures moléculaires.


- Max Toy à la TV

Max Toy, directeur général de Commodore (COO, chief operating officer) était l'invité de l'émission "The Computer Show" sur la chaîne américaine FNN. Il présentait l'Amiga (modèle A2000, avec carte passerelle 286) pour y démontrer les capacités multitâches de la machine. Le logiciel Lotus 123 (sous MS-DOS) était lancé sur un écran, alors qu'une copie de données était réalisée sur un logiciel Amiga, sur un autre écran. Le présentateur nota que les graphismes n'avaient pas à être redessinés, contrairement aux PC, quand ils étaient déplacés. Max Toy répondit que c'était grâce aux circuits propriétaires de Commodore.

Amusant, un éditeur du magazine PC World commenta, sur le plateau, que l'émulation IBM n'était disponible que sur A2000 et non les modèles précédents (ce qui est faux).


- Amiga Expo à Los Angeles

L'AmiExpo de Los Angeles (et ma visite au groupe LAAUG) en janvier de cette année, nous a proposés pas mal de nouveautés :
  • Le Workbench/Kickstart 1.3 sera disponible normalement en mars (cette date a entre-temps été repoussée, voir brève suivante).
  • Kickstart 1.3 sera en ROM pour l'A2000 et l'A500, et sur disquette pour l'A1000. Les versions ROM et disquette seront identiques.
  • De nouveaux pilotes d'imprimantes, plus rapides, sont en développement.
  • Un moniteur monochrome haute résolution non entrelacé devrait arriver "dans le courant de l'année".
  • Le logiciel de PAO Publishing Partner Professional, issu de l'Atari ST et conçu par SoftLogik, sera disponible pour Amiga en mars.
  • Par Software présentait une démo de son logiciel Express Paint, mélange de PAO et de graphisme.
  • Publisher Plus est la nouvelle version de Publisher 1000 de Brown-Wagh Publishing. La gestion PostScript fait son entrée. Il ne nécessite plus de "dongle" (clé électronique) et son prix a baissé à 99 $.
  • WordPerfect Corporation sortira en mars WordPerfect Library, un lot d'outils capable de travailler avec son traitement de texte : Calendar, Calculator, Notebook, File Manager et un éditeur de programme.
  • Le prochain projet de WordPerfect Corporation pour Amiga est PlanPerfect, un tableur.
  • Beekertext (traitement de texte), publié par Abacus, sera disponible à partir de février aux États-Unis pour 150 $.
  • Une nouvelle version de ProWrite (la 2.0) de New Horizons a été montrée. Il contient, entre autres, un dictionnaire de 95 000 mots et propose une impression plus rapide.
  • DataRetrieve, logiciel de gestion de fichiers sur Atari ST, a été porté sur Amiga.
  • Write & File a aussi été porté sur Amiga. C'est un gestionnaire de fichiers couplé à un traitement de texte.
  • The Works est une compilation de trois logiciels : Scribble! 2.0, Organize! 1.0 et Analyse! 1.0.
  • Mandala, vendu 395 $, est un logiciel de chez Very Vivid. Il permet de faire interagir une personne, filmée par une caméra, avec des objets ou autres personnes, créés virtuellement sur un écran.
  • Live! est un périphérique de capture vidéo disponible pour A1000 (des versions A2000 et A500 sont prévues).
  • On a vu le très attendu paquetage vidéo "Video Toaster" de NewTek. Il permet de capturer des images couleurs au rythme de 60 fois par seconde. Il intègre un genlock de qualité diffusion TV et des effets spéciaux préprogrammés pour manipuler l'image en temps réel.
  • Digi-Paint II, toujours de NewTek, est en développement. Il propose de travailler en 4096 couleurs sur des images allant jusqu'à 1024x1024.
  • Dr T travaille sur le logiciel Keyboard Controlled Sequencer V1.6 : entrée MIDI temps-réel, aucun problème de synchronisation, auto-enregistrement sur 48 pistes, mise au point temps-réel...
Un article spécial sur l'AmiExpo '88 est disponible.


- Workbench 1.3 pour quand ?

En avril, la dernière estimation de la date de disponibilité en Europe du Workbench version 1.3 : pas avant mai. Il n'est pas certain que les nouvelles ROM Kickstart soient disponibles au même temps, mais le nouveau Workbench fonctionnera avec les mémoires mortes existantes dans l'A500 et l'A1000.


- A-News, magazine consacré à l'Amiga en France

Entièrement dédié à l'Amiga de Commodore, A-News est un nouveau mensuel. Édité par une association à but non lucratif, ce magazine fédère les premiers fidèles de la machine et intègre le bulletin Gourou Méditation ainsi que la Newsletter de M. Cuppertino. Indépendant d'esprit, A-News est une initiative intéressante dont le volontarisme ne saurait faire sourire tant il est déterminé.


- The Wedge

On commence par le meilleur : les possesseurs de l'A500 vont bientôt pouvoir ajouter un disque dur standard IBM, grâce à l'interface "The Wedge" (en français, une cale ou un coin) conçu par un Canadien, Dave Allen de Reiter SOftware. Un modèle pour l'A1000 est déjà en vente. Prix : environ 160 $. Allen nous assure que la version A500 sera terminée mi-avril, et prendra la forme d'un boîtier qui s'attache sur le bus. Le prix sera le même que celui de l'A1000. Il nous promet les détails des deux versions pour le mois prochain. Une version A2000 viendra, probablement, plus tard.


- AmiExpo en Europe ?

Les organisateurs de l'AmiExpo nous ont confiés qu'ils prévoient un ou même deux AmiExpo en Europe. Les dates ne sont pas encore fixées, mais les lieux seraient l'Allemagne et l'Angleterre. Il faut un an de préparation pour une AmiExpo.


- Extension mémoire Run

L'Amiga 500 devient la multi-méga-machine la moins chère du marché français avec l'annonce par Run Informatique de l'extension mémoire interne Spirit de 1,5 Mo au prix de 4850 FF. Jusque-là, Atari était le champion de la "puissance sans le prix", le Mega ST 4 se vendant 15 300 FF, le Mega ST 2, 11 800 FF. En comparaison, l'Amiga 500 2,5 Mo se vend 10 650 FF, ce chiffre comprenant la somme des prix de l'unité centrale, de l'extension mémoire interne 512 ko de Commodore, l'extension mémoire interne 1,5 Mo de Run, et un moniteur monochrome. L'extension mémoire de Run Informatique est livrée avec notice sur disquette en anglais expliquant la pose (pas de soudure). L'installation d'une telle extension mémoire annule la garantie Commodore. Pour ceux qui n'aiment pas l'idée de "trafiquer" leur machine, Run propose un service d'installation dans leurs magasins.


- 68040 pour décembre ?

Le 68040, dernier dans la famille de microprocesseurs 680x0 de Motorola, sera disponible en décembre. Il dépassera la barrière des 1000 transistors par puce. En attendant, Motorola sortira bientôt le 78000, premier dans une famille de microprocesseurs utilisant le système RISC (Reduced Instruction Set Computer) à jeu d'instructions réduit. Selon Motorola la vitesse du RISC et les possibilités accrues d'émulation entre ordinateurs permettraient aux fabricants de processeurs de développer les systèmes d'exploitation standards.


- L'Amiga Newsletter de Cupertino change de nom

L'Amiga Newsletter de Giorgio Cupertino, développeur Amiga de Monaco, a changé de nom. Ce bulletin d'information, lancé il y a deux ans, se nomme à présent "Cupertino's Aloha Newsletter" avec l'intégration de son n°10 dans A-News, le nouveau magazine français dédié à l'Amiga lancé en avril. Cette "Newsletter", auparavant bimestrielle, devient ainsi mensuelle. Rappelons qu'il s'agit, entre autres, de la source la plus complète de listes du DP Amiga. La raison de ce changement de nom est simple : Commodore France a fait remarquer que l'utilisation du nom "Amiga" (comme tout autre nom d'une marque déposée) était sujette à une autorisation préalable, ce qui n'était pas le cas.


- L'homme du Aloha Newsletter

"Mais, qui est-ce, Cupertino ?" De nombreux possesseurs d'Amiga en France ont dû se le demander. Il était parmi les premiers à s'identifier publiquement à la machine, en publiant - gratuitement - le bimensuel "Cupertino's Amiga Newsletter". Ses pérégrinations autour du monde Amiga, d'un style familier et souvent amusant, sont vite devenues une somme importante de trucs et astuces pour des centaines d'abonnés. Son "Menu du Jour" propose des sujets pour tous les goûts, sauf, peut-être, les enthousiastes des jeux du commerce. Qu'il s'agisse de publication assistée par ordinateur (PAO), des avantages des (vrais) disquettes double-face, ou encore des problèmes d'interface d'imprimante, Giorgio Cupertino a son mot à dire.

Mais le service qui est peut-être le plus apprécié pas ses lecteurs est celui d'organisateur et fournisseur de disquettes du domaine public. On y trouve de tout ; surtout des utilitaires correspondant à un grand nombre de besoins qu'on peut rencontrer au cours d'une utilisation régulière du Command Line Interface (CLI) ou même du Workbench. Un exemple typique : GOMF, tueur de Gourous, qui se trouve sur la disquette Fish 95.

Alors qui est-il, ce Cupertino ? Malgré ses dons pour la communication écrite, Giorgio Cupertino est quelqu'un de plutôt discret, qui préfère travailler derrière les scènes. Il a oublié, par exemple, de nous envoyer sa photo pour accompagner cet article. C'est ennuyeux, car physiquement il n'est pas facile à décrire - un homme de taille moyenne, plutôt bien présenté, attentif, et tout à fait "user friendly". Il habite avec sa femme Anna-Maria au coeur de Monte-Carlo, non loin du casino.

Sa profession principale, celle d'expert-conseil pour des compagnies financières suisses et autres, est elle-même d'une nature discrète. C'est une profession qu'il partage avec sa femme. Notons tout de suite que Madame Cupertino, de nationalité italienne comme son mari, est dirigeante de portefeuille (Portfolio Manager) d'une compagnie suisse, et spécialiste dans le marché des Euro-obligations. Elle est passionnée d'Amiga comme son époux, et remplit le rôle de secrétaire à la maison depuis 17 ans. Il n'est pas étonnant que Cupertino, capable de se trouver une femme pareille, réussisse le métier d'expert-conseil (selon une compagnie Suisse, il est parmi les 20 meilleurs).

Il y a huit ans, Cupertino décida : "Un homme d'affaires qui ne sait pas se servir d'ordinateur sera bientôt dépassé". Il dit à sa femme "nous devons informatiser nous-mêmes, notre bureau de consultation, et nos propres sociétés". Aujourd'hui il est spécialiste du débogage, la recherche et identification des défauts dans les programmes avant leur lancement sur le marché.

Il raconte : "Quand nous avons acheté notre premier ordinateur, un Apple II+ avec 64 ko de mémoire, nous étions étonnés par ses possibilités. Nous avons trouvé le monde de l'ordinateur si fascinant que nous avons commencé à apprendre, apprendre, apprendre. Et nous sommes toujours en train d'apprendre." Les Cupertino, encore fidèles utilisateurs de plusieurs Apple II, ont aujourd'hui une dizaine d'ordinateurs chez eux, ils étaient parmi les premiers possesseurs de l'Amiga et ont "craqué" devant la beauté et la puissance de la machine. Son opinion d'expert en Amiga ? "C'est une machine extraordinaire pour des utilisateurs extraordinaires. Viva Amiga !".


- Paquetage bureautique en France

Alors que l'Amiga représente environ 40% du chiffre d'affaires de Commodore International, la filiale française multiplie les opérations marketing afin de soutenir l'Amiga. L'une d'elles prend la forme d'un paquetage bureautique comprenant trois programmes : Maxiplan, Superbase et Prowrite. Le tout est livré avec un sac à dos aux couleurs de Commodore pour 2990 FF. Mais, ne vous faites pas d'illusions, pour être réellement opérationnels, les divers programmes livrés requièrent au moins 1 Mo de mémoire et de préférence deux lecteurs de disquette. Enfin, signalons que le cri de guerre de l'Amiga est désormais "Only Amiga Makes It Possible!".


- Explora

Éditeur de Floopy et de divers autres journaux sur disquette, Infomédia poursuit son expansion et s'intéresse à l'édition de programmes sur ST et Amiga. Le premier logiciel à sortir se nomme Explora. Il s'agit d'un jeu d'aventure se déroulant sur plusieurs époques selon un principe similaire à celui utilisé dans le célèbre et inoubliable Eureka. Graphismes soignés, scénario complexe à souhait et difficulté de l'énigme sont au rendez-vous. Explora devrait sortir en avril.


- SupraDrive FD-10

Une disquette de 5,25 pouces qui se comporte en disque dur ? Il suffit d'avoir une interface SCSI sur votre Amiga (et 900 $) pour pouvoir ajouter ce lecteur de 10 mégaoctets, le SupraDrive FD-10. Il peut sauvegarder le contenu de votre disque dur très rapidement, et aussi servir de mémoire "on-line" grâce à son temps moyen de recherche de 80 ms. C'est un investissement particulièrement intéressant pour ceux qui possèdent déjà le disque dur SupraDrive, qui comporte en standard l'interface SCSI.


- Lecteur Bernoulli 20M

Inner Connection Inc., de Brandywine, Maryland, annonce 20M, un lecteur Bernoulli à cartouche amovible pour Amiga 1000 et 2000. Son prix est de 1695 $ (pour A1000) et 1795 $ (pour A2000), il est plus élevé que celui du FD-10, mais sa capacité est deux fois plus grande et son temps d'accès aux informations est de 40 ms, ce qui est plus rapide que la plupart des disques durs. Les cartouches sont disponibles en version AmigaDOS et MS-DOS. Le contrôleur A2090 ne fonctionne pas avec ce lecteur.

Le contrôleur SCSI est intégral, et les cartouches sont vendues 99 $. Deux grands avantages du Bernoulli sur le disque dur classique : on peut collectionner autant de cartouches de 20M qu'on veut ; et le "head crash" (atterrissage par erreur de la tête de lecture sur la surface du disque) est impossible. Pour ceux qui ont beaucoup de données, il y a le 250M, disque dur de Supra (3995 $), ou le nouveau 800M WORM, disque optique de Computer System Associates (5995 $).


- Starboard A500

Le Starboard de Microbotics existe depuis peu pour l'A500. En forme de boîtier externe, il comporte une alimentation et peut contenir jusqu'à deux Mo de mémoire. On peut y ajouter une carte multifonction (100 $) ou une carte d'interface SCSI pour attacher des disques durs compatibles Macintosh, etc. (130 $). Pour l'A2000, Microbotics propose un adaptateur Starboard/2000 pour 50 $, et bientôt une carte SCSI à grande vitesse (DMA). Le "HardFramer2000" sera vendu 330 $.


- La guerre des super cartes

La guerre des cartes 68020/68881 entre Computer System Associates (CSA) de San Diego, Californie, et Finally Technologies de San Francisco continue de plus belle. La carte Hurricane (1050 $) de Finally semble bien placée, étant légèrement plus rapide, et surtout plus compatible avec les logiciels existants. AmigaBasic, par exemple, ne fonctionne pas avec la carte CSA (environ 1000 $), or Finally affirme que tous les logiciels essayés, AmigaBasic compris, tournent parfaitement avec Hurricane.

CSA réplique en annonçant l'Over 030 (495 $ sans processeur), une carte processeur, genre "Piggyback", qui s'enfiche à la place du processeur 68020 dans n'importe quel système basé sur 68020, y compris Macintosh II, stations de travail Sun Microsystems Series 3, Apollo DN Series ou... un Amiga déjà équipé d'une carte 68020. L'Over 030 contient des emplacements pour le processeur 32 bits Motorola 68030 et son coprocesseur arithmétique, le 68882.

Selon Finally, l'Amiga équipé de la carte Hurricane 68020 tourne jusqu'à 40 fois plus vite qu'un IBM AT et 5 fois plus vite qu'un VAX 11/780. CSA prétend qu'avec le 68030, ses performances seront multipliées par quatre encore... Où va-t-on donc ?


- Améliorez votre imprimante matricielle

Designlab propose FinePrint, un outil permettant d'améliorer l'impression des imprimantes matricielles. Des sorties "quasi photographiques" sont annoncées, grâce à une gestion particulière des ombres en gris. Il ne fonctionne pas avec les images en couleurs ou en mode HAM. 49,95 $.


- Commodore France contre A-News

Dans le premier numéro d'A-News, le magazine français dédié à l'Amiga, on y apprend la chose suivante : Commodore France s'est opposé à la sortie du magazine. Après avoir pris connaissance de l'initiative et de l'annonce de presse, M. Frank Lanne (directeur général de Commodore France), par moyen d'une lettre recommandée, demandait "...d'envoyer un démenti formel à tous les destinataires de votre projet de parution...". Malgré cela, le magazine a bel et bien été diffusé en kiosque.


- 68030, gouvernement américain et NASA

CSA (une maison américaine qui est en train de se spécialiser dans la conception et production des accessoires et cartes d'extension pour tous modèles d'Amiga), serait en train de "travailler" autour d'un Amiga équipé d'un 68030 ; cela pour le compte du gouvernement américain (!). Il faut noter à cet égard que, il y a déjà plus d'un an, la NASA avait adopté l'Amiga pour ses recherches. A l'époque, on parlait de 400 machines installées chez eux.


- Max Headroom

Connaissez-vous Max Headroom, le héros de synthèse animée ? L'Amiga fait partie de l'équipement technique nécessaire pour la production de cette série animée. Parmi les logiciels plus connus, une version préliminaire de "GrabANIM" de Aegis est employée.


- Amiga à la Tish School of Arts

La "Tish School of Arts" de l'Université de New York a ajouté l'Amiga à son programme de "Interactive Telecommunications". Parmi bien d'autres applications la machine est employée dans la production du programme hebdomadaire pour une télévision par câble.


- Réseau Amiga/Sun

Au dernier SIGGRAPH (la plus importante exposition graphique pour l'informatique), la société Ameristar a montré deux Amiga fonctionnant en réseau local connecté à une station de travail Sun.


- JumpDisk

Certains connaissent déjà JumpDisk, la première "magazette" (magazine on diskette) pour Amiga. Pour qui ne la connaît pas encore, je vous donne un petit aperçu de sa structure et de son contenu :
  • Tel qu'un "vrai magazine", elle contient (en anglais évidemment) toutes les rubriques traditionnelles : les lettres de lecteurs, le message de l'éditeur, des articles, l'annonce de nouveautés, rapport de bogues, mises à jour, tests de produits (matériel et/ou logiciel).
  • En plus d'une revue traditionnelle vous trouverez aussi des programmes en BASIC que vous pourrez lister pour comprendre "comment ça marche". Depuis quelques numéros, à la demande d'un certain nombre d'abonnés, JumpDisk a commencé à inclure aussi des programmes en C avec le code source.
  • Si les articles et les programmes ne vous suffisent pas, sachez que JumpDisk a commencé aussi à publier des tutoriels sur trois arguments qu'aucun utilisateur Amiga ne peut se permettre de négliger : le BASIC, le C et l'AmigaDOS.
Toute la disquette est entièrement gérée par icônes et menus. Même si vous êtes nouveaux sur Amiga, vous n'aurez aucune difficulté à vous en servir. Si vous désirez recevoir cette disquette chaque mois par avion, le prix sera de 350 FF (6 numéros) ou 600 FF (12 numéros).


- Manque de logiciels sur Amiga ?

La revue américaine Amiga World a publié une liste de 665 logiciels couramment disponibles outre-Atlantique. Répartition des titres entre les différentes catégories : jeux (168), éducatifs (127), utilitaires (79), programmation (78), graphisme et vidéo (73), son et musique (45), commercial (31), traitement de texte (22), base de données (19), télécommunication (11), comptabilité domestique (9), publication assistée par ordinateur (8), et tableurs (6). Le nombre élevé des programmes éducatifs est frappant.


- Micro Application

Qui est passionné d'informatique devrait déjà connaître cette maison. Ses publications couvrent, en effet, un large éventail de logiciels, langages et machines. Pour nous, il est intéressant de savoir que Micro Application est en train d'élargir la section Amiga de son catalogue. Vous devriez déjà connaître "Bien Débuter" et "Trucs et Astuces" qui ont été publiés il y a quelque temps. Maintenant vient de paraître "Le Livre du Langage Machine". D'autres titres sont annoncés : "AmigaBasic", "La Bible du Graphisme" (750 pages !) et "Amiga le Film".

En ce qui concerne les logiciels, je vous pré-annonce la sortie prochaine de BeckerText, Profimat et Datamat, tandis que je pense que tout le monde connaît déjà Superbase, disponible depuis un bon moment. Tout ce que je viens de vous annoncer est, bien sûr, en langue française.


- 2080

Commodore annonce la disponibilité en France du 2080, un écran couleur à haute persistance pour A500 et A2000, au prix de 4490 FF TTC. Ce moniteur est techniquement identique à l'A1084, le moniteur standard de l'Amiga, sauf que sa rémanence est plus élevée. Le but est de diminuer le scintillement désagréable de l'affichage en mode entrelacé, et ce nouveau moniteur est surtout destiné à la bureautique, la publication assistée par ordinateur (PAO), le dessin technique et industriel, et le dessin d'art.

Mais il semble probable que beaucoup d'utilisateurs dans ces domaines préféreront attendre la sortie d'un autre moniteur professionnel Commodore, l'A2024 monochrome haute résolution, qui serait capable d'un affichage allant jusqu'à 1008x1024 points en non entrelacé, ce qui donnera une image qui ne bouge plus du tout. En attendant, le nouveau 2080 est déconseillé pour les passionnés de jeux et d'animation en temps réel. Les phosphores haute persistance utilisés dans ce moniteur pour améliorer la stabilité de l'image laissent des traces comme des étoiles filantes derrière les objets en mouvement.


- Il était une fois un journal dédié à Amiga...

Non, je ne parle pas d'A-News, mais d'un journal en anglais, "EnigmA" qui fut lancé vers la fin de l'année dernière par une équipe en Angleterre dirigée par Julian Rosen, éditeur et rédacteur en chef. Si comme moi vous êtes parmi ceux qui ont envoyé 400 FF pour un abonnement d'un an, la longue attente pour le numéro deux est terminée. En fait, non, il n'est pas sorti, et il ne sortira jamais. Le téléphone de M. Rosen est débranché, tout s'est mal terminé. J'ai pu avoir l'ex-gérant de la pub au téléphone chez lui. Il dit ne pas avoir vu M. Rosen depuis Noël, et avoir personnellement perdu plusieurs milliers de livres dans l'affaire... Il était une fois - et seulement une fois.


- Clone Amiga chez Amstrad ?

Toujours en Angleterre, on découvre les histoires des plus bizarres. Le journal ACE (pour Advanced Computer Entertainment) titrait récemment : "Amstrad To Go Amiga In '88?". Selon ACE, il y a des rumeurs persistantes affirmant qu'Amstrad sortira bientôt un micro avec processeur 68000 à un prix défiant toute concurrence. Un Amstrad compatible avec l'Amiga serait la réponse du PDG d'Amstrad Alan Sugar au déclin des CPC et Spectrum et la meilleure façon pour Amstrad de rentrer dans le monde des jeux 16 bits.

Mais... On ne peut cloner l'Amiga sans les trois coprocesseurs Agnus, Paula et Denise, et ceux-ci sont disponibles seulement chez Commodore. Commodore est heureux de vendre ses circuits pour d'autres produits - mais sûrement pas pour une machine Amstrad qui serait en concurrence directe sur le marché. Et Andrew Spencer de MetaComCo, la compagnie britannique derrière AmigaDOS, disait que MetaComCo n'est pas en train de préparer un clone Amiga. Il a ajouté que : "Personne ne pouvait créer un clone Amiga sans passer par Commodore".


- CICI, distributeur NewTek

Depuis peu, le distributeur en France pour les sociétés américaines NewTek et Byte by Byte est CICI, qui se trouve 95, rue de la Boëtie, 75008 Paris. CICI nous dit que le Video Toaster de NewTek sera disponible à partir de l'AmiExpo à Chicago en juillet 1988. Une version PAL sortira "rapidement" après. Byte by Byte, quant à eux, préparent une version de Sculpt 3D pour Amiga 500 - plus sympathique, moins puissante mais aussi moins gourmande en mémoire et prix d'achat.


- Carte désentrelaceur de Microway

Autre façon de résoudre le problème de scintillement - la carte désentrelaceur de chez Microway pour A2000B. Reportage de Rich Miner, qui essaie couramment les versions bêta : "Le prix sera d'environ 500/600 $, et en plus vous aurez besoin d'un moniteur multisynchro. Je l'ai reçu il y a un mois et depuis, ça marche impeccablement. Je l'utilise avec le moniteur multisynchro Mitsubishi, et l'image est parfaite. Les images en haute résolution entrelacée sont parfaitement nettes, il n'y a plus d'espace visible entre les lignes vidéo, et plus rien ne scintille. Même les écrans non entrelacés sont améliorés, puisque l'espace entre les lignes vidéo n'existe plus".

Le désentrelaceur utilise les 12 bits de RVB disponibles sur l'A2000 ; il est donc capable d'afficher les 4096 couleurs simultanément. Il sera disponible dès que l'approbation FCC sera obtenue [MicroWay, PO Box 79, Kingston, MA 02364, États-Unis, tél : 617-746-7341].


- Encore une idée antiscintillement

Selon David Haynie de chez Commodore-Amiga, il serait possible de faire un désentrelaceur pour l'A500 et l'A1000, mais sur les connecteurs vidéo externes des 500, 1000 et 2000 il n'y a que 4 bits de vidéo numérique. On pourrait faire un appareil capable d'afficher des écrans non entrelacés de 16 couleurs. L'avantage serait que les besoins en mémoire vidéo seraient grandement diminués, ainsi, donc, que les dépenses.


- Logiciels en français

Upgrade Editions (30 rue Coriolis, 75012 Paris) sont parmi les rares éditeurs qui proposent des logiciels en version française à la même date que le lancement de la version américaine. C'est le cas pour Publishing Partner Master pour Amiga, qui sortira en juin 1988 dans les deux pays. Aux États-Unis le logiciel s'appellera Publishing Partner Professional et coûtera 200 $. Prix prévu en France : environ 2500 FF.


- Un genlock pour moins de 2000 FF ?

Oui, c'est l'Amigen de Mimetics Corporation, compatible avec toute la gamme Amiga. Il sera disponible en version PAL "d'ici six ou huit semaines", selon Mimetics. Amigen permet de synchroniser et de surimposer l'image vidéo de l'Amiga sur tout système vidéo externe, tel magnétoscope ou caméra. Essentiel pour la production TV.


- PAL de bol

Perfect Vision, numériseur temps réel de SunRize Industries, ne sera pas vendu en version PAL. Live!, capture d'image temps-réel d'A-Squared, sera un jour en version PAL, mais quand ? "Je sais que c'est cette année" disait quelqu'un chez A-Squared.


- Exp-8000

Nous sommes deux mois avant la commercialisation de l'Exp-8000, une carte mémoire/processeur pour l'A500. Cette carte d'ASDG (NDLR : il semble que cela soit Progressive Peripherals & Software) ajoute jusqu'à 8 Mo de mémoire en interne. Elle sera vendue avec un bloc alimentation plus puissant que celui livré d'origine avec l'A500.


- F/A-18 Interceptor

Le très attendu simulateur de vol F/A-18 Interceptor, de chez Intellisoft, vient d'être commercialisé par Electronic Arts. Il semble superbe et également très rapide, avec le pilotage de l'avion très souple. Lorsque vous survolez l'eau à basse altitude, votre passage soulève une gerbe d'eau, et cette option n'était jusqu'alors prévue que dans les simulateurs militaires. Il y a également la possibilité de s'éjecter et, à ce moment, on entend la verrière se briser. Il est "bien entendu" possible de jouer à deux ordinateurs en même temps.


- Temps A (comme Amiga)

Ce début d'année 1988 a vu l'arrivée sur les petits écrans d'une publicité vantant une gamme d'ordinateurs (Atari ST). Commodore ne pouvait rester inactif face à cette "offensive" et c'est tout naturellement qu'est arrivée cette cassette vidéo appelée "Amiga Vidéo-découverte", nouvel instrument de marketing. Après l'avoir visionnée plusieurs fois, que dire si ce n'est que de nombreuses personnes devraient encore attraper le virus.

Cette cassette est présentée par les frères Bogdanoff, bien connus des téléspectateurs pour leurs émissions scientifiques. Après une entrée en matière arrive le moment fort : la présentation des atouts de l'Amiga avec la démonstration de nouveaux périphériques (par exemple, Video Toaster de NewTek, si je ne me trompe) et de programmes qui devraient débarquer sous peu des États-Unis. Carton plein, l'Amiga semble s'imposer dans tous les domaines et il ne reste plus qu'à conclure sur une superbe démo réalisée, semble-t-il, avec VideoScape 3D. Une très bonne démonstration, donc, qui permet à Commodore de montrer autre chose que trois écrans, comme cela aurait été le cas avec une pub télé. Dernière précision, cette cassette est disponible chez tous les revendeurs Commodore ou directement à Commodore France contre un chèque caution de 100 FF (qui vous sera rendu en échange de la cassette). A voir...


- Serveur Amiga

C'est un nouveau serveur qui parle de toutes les machines et l'on y trouve bien entendu une rubrique sur Amiga. Ce super serveur est partagé en différents domaines : graphisme, son, jeux, revue de presse, etc. Ce serveur est rapide et très beau car il a été entièrement réalisé sur un Amiga en C. On peut l'appeler au 36 15 code DEEP et pour l'instant pour les lecteurs d'A-News en 36 14 code 135060334*DEEP. De plus, quand le serveur ne tournera qu'en Teletel 3, l'opérateur vous offrira deux heures de Teletel 2 pour une heure en Teletel 3. Sur ce serveur, vous trouverez la BAL A-News du groupe des Gourous pour y laisser messages et suggestions.


- Math-Amation

Progressive Peripherals and Software propose Math-Amation, un logiciel de calcul pour Amiga. Il peut réaliser des statistiques, de la géométrie, du calcul, etc. Il gère 36 mémoires et dispose de calculatrices programmables scientifique et à matrice. Les expressions peuvent être longues de 200 caractères. Math-Amation peut convertir des formules, des unités et des constantes. Enfin, il dispose d'un grapheur intégré. Prix : 99,95 $.


- ToolCaddy 2.0

Il s'agit d'un programme d'apprentissage du langage assembleur. Il incorpore aussi l'essentiel sur la programmation Amiga (AmigaDOS, Exec, Intuition, Graphics, etc.). 21 utilitaires sont fournis pour rendre l'apprentissage plus aisé. Prix : 49,95 $ [The ToolCaddy Works].


- Photon Paint

Photon Paint est un logiciel de dessin qui permet d'afficher les 4096 couleurs de la palette de l'Amiga sur l'écran. Vous pouvez repositionner les gadgets pour les brosses et la couleur. Les opérations sur les brosses incluent les torsions, la transparence, le tuilage, la mise en 3D, etc. Photon Paint est réalisé par Micro Illusions et coûte 99,95 $.


- DiskWick 2.0

La version 2.0 de ce gestionnaire de disquette ajoute quelques nouveautés par rapport à la version précédente : recherche ASCII et hexadécimale, copie "en dur" pour les secteurs de disque, somme de contrôle pour les blocs d'amorce (boot blocks) et les disquettes Kickstart. 49,95 $ ou bien 10 $ pour la mise à jour [Tigress].


- Sports à plein tube

Trois jeux de sports ont débarqué :
  • Il y a d'abord Winter Challenge, qui, comme son nom l'indique, est une simulation de sports olympiques d'hiver (slalom, bobsleigh...). 14,95 $, publié par Mindscape.
  • Ensuite, c'est World Tour Golf, une simulation de golf avec 20 parcours, un éditeur de parcours et le tout jouable à quatre. 39,95 $, publié par Electronic Arts.
  • Enfin, on a droit à Soccer Superstar, un jeu de gestion footballistique de chez Mindscape. 39,95 $.

- The Hunt For Red October

Ce jeu vous met dans la peau d'un sous-marinier Soviétique, Marko Ramius, capitaine du sous-marin Red October, qui doit défier les États-Unis. Toutes les actions se font à la souris ou à la manette. 49,95 $ [Mindscape].


- Produits de chez Progressive Peripherals and Software

La société Progressive Peripherals and Software, originaire du Colorado, a commercialisé quatre produits :
  • Dr. Term Pro, un logiciel de télécommunication, il peut connecter votre Amiga à un mainframe, dispose de 300 entrées pour les numéros de téléphone et de 40 macros.
  • DiskMaster, un gestionnaire de fichiers, permettant de nombreuses fonctions en un clic de souris. 49,95 $.
  • Framegrabber est un matériel de capture d'image vidéo rapide. Gère la couleur et le noir et blanc. Source VCR et caméras. Un logiciel de retouche est fourni. 499,95 $.
  • ProGen est un genlock gérant 16 couleurs pour la transparence, les premiers et arrière-plans, les entrées et sorties vidéo Amiga. Il ne déforme pas l'affichage. 399,95 $.

- DSM

DSM est un désassembleur conçu par OTG Software. Il est pleinement compatible avec l'assembleur sur Amiga. Prix : 30 $.


- A l'aide pour Deluxe Paint

Deluxe Help est un tutoriel interactif pour le logiciel de dessin Deluxe Paint II. Il s'exécute en parallèle à ce dernier et inclut des démonstrations visuelles de chaque fonction avec des explications écrites. Vous pouvez choisir n'importe quelle fonction à étudier via les menus. 34,95 $, publié par Electronic Arts.


- Changement de police

Avec SysFont, vous pouvez changer la police de caractères de votre interface Amiga via le CLI. SysFont permet de changer la Topaz par n'importe quelle police compatible. Dix options sont possibles (taille double...). 24,95 $ [Eraware].


- Jeux d'aventure

Infocom présente "Sherlock Holmes: The Riddle Of The Crown Jewels" et "Beyond Zork". Le premier est un jeu d'aventure textuel du genre policier. Vous incarnez Watson, l'assistant de Sherlock, dans une enquête à Londres aux temps Victorien. 39,95 $. Le second est également un jeu d'aventure textuel, mais dans le genre fantastique. 49,95 $.


- Breach

Breach est un jeu de guerre tactique, jouable tour par tour, pour un seul joueur. Vous dirigez une escouade de soldats dans la jungle. Vous pouvez créer vos propres scénarios. 39,95 $ [Omnitrend Software].


- Imprint 3.0

Ce logiciel permet de connecter un enregistreur numérique de film Polaroid sur un Amiga. Quelques caractéristiques : 36 expositions automatiques, production de films 35 mm depuis n'importe quelle image IFF ou HAM, écriture de 60 caractères (titre, date, etc.) 495 $. [Liquid Light].


- Les trois comparses

...ou plutôt The Three Stooges. Il s'agit d'un jeu de chez Cinemaware dans lequel vous dirigez trois personnages (Moe, Larry et Curly) qui doivent sauver un orphelinat de la faillite. Plusieurs actions/travaux attendent vos protagonistes (des courses à obstacles, des batailles de tartes à la crème...) dans une ambiance bien humoristique. 49,95 $.


- Rocket Ranger

C'est aussi un jeu de chez Cinemaware, dans le genre aventure/action. Le scénario se déroule en 1940 : vous recevez un message du futur (dans lequel les Nazis ont gagné la Seconde Guerre Mondiale). Des scientifiques ont risqué leur vie pour vous fournir des super armes, dont une roquette qui se place sur... votre dos. 49,95 $ [Cinemaware].


- Photosynthèse

Pas besoin de lumière et de chlorophylle pour réaliser de la photosynthèse. Vous avez juste besoin d'un Amiga et de 149,95 $ pour vous acheter PhotoSynthesis, le nouveau logiciel d'Escape Sequences Inc. Ce dernier est un programme de traitement d'image qui travaille en 16 bits. Il dispose de 40 opérations et vous pouvez en créer de nouvelles grâce à un langage interprété qui est inclus.


- Course ou combat ?

Anco a commercialisé deux nouveaux jeux de courses : Grid Start (Formule 1, vue de derrière) et Karting Grand Prix (kart, vue de dessus). Eidersoft a, lui, publié Amiga Karate, un jeu d'art martial avec des graphismes animés et du son stéréo numérisé.


- Plus de lettres pour la vidéo

PVS Publishing a mis sur le marché un générateur de polices de caractères pour la vidéo, nommé "Pro Video Plus". C'est un logiciel qui peut donc être utile pour les titres vidéo, ou pour ajouter du texte à un fond vidéo. Pro Video Plus ne fonctionne qu'en haute résolution étendue (672x440). Quatre styles de polices vidéo sont fournies, dans quatre tailles différentes, avec gestion de l'italique, des couleurs, et d'autres effets. Prix : 299,95 $.


- INOVAtools I

Améliorer le Workbench, c'est possible. C'est ce que l'entreprise texane INOVAtronics veut montrer avec son logiciel INOVAtools I. C'est une "bibliothèque d'amélioration pour Intuition" qui se propose d'ajouter des menus contextuels, des gadgets circulaires, des gadgets pour le glisser et déposer, des routines pour l'édition de palettes, des zooms pour l'ouverture des fenêtres (comme sur Mac), etc. 79,95 $.


- Création facile d'images 3D

Le logiciel 3-Demon devrait vous faciliter la tâche pour la création d'images, qui seront ensuite utilisées dans les programmes de rendu 3D. Vous pouvez aussi importer les objets de votre logiciel de 3D et les modifier, ou les convertir dans n'importe quel format géré par 3-Demon. Il travaille en 4096 couleurs. 99,95 $ [Mimetics Corporation].


- Encore de la 3D

C-Light est un nouveau logiciel de création graphique 3D, conçu par Ronald Peterson. Il intègre 170 objets préétablis (cubes, sphères, cylindres...) que vous pouvez déformer et ajuster comme dans un jeu de construction. Il gère les sources lumineuses, la couleur, les surfaces réfléchissantes et les ombres. Les images peuvent être sauvées en IFF (modes suraffichage et entrelacé gérés). 59,95 $.


- Ports of Call

Dans le jeu Ports of Call, vous êtes le propriétaire d'une société de transport internationale. Vous devez parcourir le globe et faire prospérer votre entreprise. Quelques passages d'arcade sont aussi au rendez-vous. Les graphismes signés Richard La Barre et Jim Sachs sont superbes [Aegis Developement].


- Tablettes graphiques SummaSketch

Les populaires tablettes graphiques SummaSketch sont maintenant disponibles avec un pilote Amiga au format MM. Le paquetage AProCAD inclut une tablette graphique (549 $ pour la grande, 449 $ pour la petite), une alimentation, un logiciel et un stylet à deux boutons [R&DL Productions].


- The Graphics Studio

Accolade commercialise The Graphics Studio, un logiciel de création graphique, au prix de 59,95 $. L'une des particularités est que la zone de travail peut être doublée. Il intègre un outil pour créer des cycles de couleurs, une fonction de remplissage de texture, un zoom, etc. [Accolade].


- Sauvegarde sur cassette

CSA (Computer System Associate) propose une nouvelle ligne de dérouleur de bande : le lecteur HalfBac-40 (stockage de 40 Mo en interne), HalfBac-40X (stockage de 40 Mo en externe), FullBac (disque dur 5,25 pouces de 40 Mo) et BacPac (dérouleur de bande 40 Mo et disque dur 40 Mo).


- Crazy Cars

Crazy Cars est un jeu de course de voiture programmé par EH Productions et édité par les français de chez Titus. Vous devez concourir dans six circuits, d'abord au volant d'une Mercedes 560 SEC, puis d'autres voitures suivants vos exploits : Porsche 911 Turbo, Lamborghini Countach, Ferrari GTO... Prix : 39,95 $.


- Maxi Shell

Pour avoir le contrôle total de votre AmigaDOS, rien de mieux que TShell. C'est un Shell puissant qui remplace celui de l'Amiga. Voici quelques-unes de ses caractéristiques : interface type Unix (avec inversion, différenciation répertoire/fichier, recherche dans l'arbre des répertoires), syntaxe comme pour le C, édition de ligne de commande, historique, documentation en ligne, 39 commandes intégrées, huit formes de redirections d'entrées/sorties (genre pipes, etc.). 50 $ [Metran Technology].


[Retour en haut] / [Retour aux articles] [Période suivante : 05/06 1988]